avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Haruka Nanase - Free!
× Appartement : Jules Verne
× Péripéties vécues : 772
× Øssements1064
× Age IRL : 20 Bigenre
× Inscription : 01/06/2018
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
10/15  (10/15)
19Masculin23Haruka Nanase - Free!Jules Verne772106420Bigenre01/06/2018complète
lémure
lémure
19Masculin23Haruka Nanase - Free!Jules Verne772106420Bigenre01/06/2018complète
http://www.peekaboo-rpg.com/t3360-kazuki-takeshi-i-didn-t-want-to-wake-up?highlight=Kazukihttp://www.peekaboo-rpg.com/t3371-kazuki-plop?highlight=Kazukihttp://www.peekaboo-rpg.com/t3413-kazoo-phone
#1 le 15.06.18 4:54
Un chat dans la gorge
Nithaël & Kazoo

Un délicat filet d’eau chaude ruisselait sur mes mains, diluant ainsi le savon au raisin que j’y avais déposé. Mes pas m’avaient guidé jusqu’au bar à chats une dizaine de minutes plus tôt, après avoir quitté l’autre établissement où j’avais passé quelques heures de ma soirée avec Lynel. Ici, le fonctionnement différait un peu de celui des autres bars du secteur. Pour respecter les règles et ainsi pouvoir prendre part au plaisir félin, il fallait se laver les mains au préalable. J’avais fréquenté les lieux plusieurs fois auparavant. C’était d’ailleurs là que j’avais noué mes premiers liens avec Nit’. Visiblement, tout deux avions un intérêt commun pour ces bêtes poilues et, sous l’effet de l’alcool, j’avais cru bon m’approcher de lui pour commencer la conversation. En effet, puisque je l’avais croisé à quelques reprises à la bibliothèque au préalable, c’était son visage, parmi tous les autres de la pièce, qui m’était le plus familier.

Tout de suite après le départ de Lynel, mes doigts avaient tapé un SMS à mon bon ami. Je l’avais invité à venir me rejoindre dès qu’il allait avoir un instant. Pour capter son attention, mes mots pesaient sur le caractère urgent de notre rencontre. Je voulais absolument le voir ce soir pour lui parler un peu de la tournure que ma relation avec Lynel avait prise…

Dans ma poche, mon téléphone avait vibré une dizaine de minutes plus tard. Je l’avais sorti de celle-ci avant de glisser mes doigts sur l’écran. Mes yeux s’habituant enfant à la luminosité de l’Iphone, je vis ce qui y était écrit. C’était sa réponse. Avec sa délicatesse habituelle, Nit m’avait écrit qu’il arriverait sous peu lui aussi, me demandant par la même occasion de faire gaffe sur le chemin.

J’étais donc arrivé quelques minutes avant lui et, après avoir acheté une liqueur à l’orange et m’être lavé les mains, pour éviter les embrouilles, je déplaçai mon corps jusqu’à la table du fond. Ici, j’allais pouvoir lui parler plus aisément. De plus, j’avais remarqué que les chats plus calmes s’y retrouvaient souvent. D’ailleurs, un chat s’était déjà installé sur mes genoux -celui que je préférais, un petit chat roux-, lorsque le garçon que j’attendais dépassa le cadre de la porte, un drôle de livre sous le bras.

Je levai le bras doucement, appelant son nom pour, d’une part, attirer l’attention de Nithaël et, d’autre part, ne pas déranger la boule de poile qui se reposait sur mes genoux. Lorsqu’il me vit, je rebaissai le bras pour caresser le chat de nouveau.

- Nit, j’ai plein de trucs à te raconter. Viens t’asseoir.

J’avais prononcé ces mots une fois qu’il était assez près pour m’entendre, le sourire aux lèvres.

©️️ 2981 12289 0
Afficher toute la signature



I DIDN'T WANT TO WAKE UP
ANAPHORE


Il s'exprime en #2F4F4F
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 17 Masculin
× Age post-mortem : 76
× Avatar : Sorey - Tales of Zestiria : The X
× Pouvoir : Change-forme
× Appartement : Lascaux
× Métier : Ecrivain
× Péripéties vécues : 110
× Øssements177
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 16/08/2017
× Présence : réduite
× Surnom : le sel
× DCs : Thorolf Auðunarson, Hyun-Su P. Kaiyoutei & Orpheus Ioannis

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
7/100  (7/100)
17Masculin76Sorey - Tales of Zestiria : The XChange-formeLascauxEcrivain11017721Féminin16/08/2017réduitele selThorolf Auðunarson, Hyun-Su P. Kaiyoutei & Orpheus Ioannis
nécromancien
nécromancien
17Masculin76Sorey - Tales of Zestiria : The XChange-formeLascauxEcrivain11017721Féminin16/08/2017réduitele selThorolf Auðunarson, Hyun-Su P. Kaiyoutei & Orpheus Ioannis
https://www.peekaboo-rpg.com/t2814-nithael-i-don-t-think-i-m-dreaming#83290https://www.peekaboo-rpg.com/t2989-carnet-de-contact-nithael#83345http://www.peekaboo-rpg.com/t3397-nithael-487-569-452#95002
#2 le 16.06.18 14:54

Where is the cat ?

La lune était déjà haut dans le ciel, mais il était impossible de percevoir ses rayons argentés au travers d'une quelconque fenêtre inexistante. Eclairé par une simple bougie, le visage rougeâtre du nécromancien apparaît comme un monstre de la nuit. Ses yeux émeraudes rivés sur un bout de papier, entouré de livre en tout genre, il est concentré sur son travail. Sa main s'active, gribouillant de nombreuses choses sur un petit carnet, parfois griffonnant les phrases déjà présentes. De temps en temps, un soupire s'échappe d'entre ses lèvres, tandis que sa main libre vient davantage décoiffé ses cheveux bruns. Soudain, un bruit attire son attention.
Posé non loin de lui, un écran s'allume, créant un contraste entre la lumière de la bougie et la noirceur de la pièce. Plissant un peu les yeux face à cet écran trop lumineux, l'italien le prend en main pour lire le contenu du message qu'il venait de recevoir. Étrangement, ce n'était pas Alwin qui lui rappelait d'aller dormir. Le nom qui s'affichait été tout autre, bien plus japonais que celui de l'autrichien. Ses sourcils se froncèrent légèrement face aux majuscules qui présentaient un mot. Sans attendre, il s'empressa de lui répondre mais le réseau n'était pas très bon dans la grotte, qui sait le temps qui s'était écoulé entre la réception du message et la réponse ? Une fois l'écran éteint, Nithaël ferma son carnet et ses livres pour ensuite quitter sa chambre.

Un rapide passage devant la glace de la salle de bain pour remettre ses cheveux en place, un manteau sur le dos et l'italien quittait l'appartement, le portable en poche. La route ne fut pas très longue jusqu'au lieu de rendez-vous, mais la noirceur de la nuit n'aidait pas trop pour se repérer et il valait faire attention aux personnes louches qui se baladaient. Nithaël croisa quelques ectoplasmes qui tenaient à peine debout, certains essayant même de l'aborder, mais il les esquiva aussi habillement que le vent frais de la nuit. Au bout de quelques minutes, il se retrouvait en face de la porte qui lui permettait de découvrir les merveilles inexplorés des chats. Rien que d'y penser, le nécromancien était déjà en train de saliver. Ses mains tremblaient sous cette excitation qui lui était peu commune. Dans un sens, les animaux étaient son pêché.
Après quelques secondes devant la porte, sa main se décidait enfin à pousser cette porte qui renfermait les pires pêchés. Sans plus attendre, il passa ses mains sous l'eau pour ensuite les savonner soigneusement, tandis qu'une voix vint attirer son attention. Tournant la tête en direction de l'appel, Nithaël put voir que son ami était déjà attablé et qu'il semblait l'attendre. Rapidement, il essuya ses mains, puis il vint le rejoindre à sa table, un livre sous le bras.

Une fois près de lui, le japonais l'invita à s'asseoir, ce que fit l'italien sans se priver, déposant par la même occasion son livre sur la table et son portable par au-dessus. Le nouveau Testament, voici le titre du livre qu'il venait de poser sur la table. Bien-sûr, il connaissait le contenu par cœur, mais il avait parfois besoin de le relire pour citer des passages précis dans ses travaux de recherche. Malheureusement pour lui, il semblait que son travail devait s'arrêter pour ce soir, étant donné que son ami était arrivé plus vite que prévu. Un sourire sur ses lèvres, il répondit à son ami.

_ Je suis tout ouïe, raconte moi ton « urgence ».

En même temps qu'il prononçait son dernier mot, il fit des guillemets avec ses doigts tout en lâchant un petit rire. Dans un sens, au vu de la tête du japonais, Nithaël se doutait un peu que cela n'était pas si urgent par rapport à ce que voulait faire croire le message. Tout en attendant que Kazuki se mette à parler, il fit appel à la serveuse pour lui demander de lui apporter un café au lait avec du sucre et de la chantilly. Après cette journée, il avait bien le droit à un petit réconfort, mais qui avait besoin de le maintenir encore éveillé pendant un certain temps. La serveuse repartit aussitôt qu'elle eut prit sa commande et l'italien pouvait maintenant gagatiser sur les chats qui se trouvaient autour de lui.

credit : &

Afficher toute la signature


avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Haruka Nanase - Free!
× Appartement : Jules Verne
× Péripéties vécues : 772
× Øssements1064
× Age IRL : 20 Bigenre
× Inscription : 01/06/2018
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
10/15  (10/15)
19Masculin23Haruka Nanase - Free!Jules Verne772106420Bigenre01/06/2018complète
lémure
lémure
19Masculin23Haruka Nanase - Free!Jules Verne772106420Bigenre01/06/2018complète
http://www.peekaboo-rpg.com/t3360-kazuki-takeshi-i-didn-t-want-to-wake-up?highlight=Kazukihttp://www.peekaboo-rpg.com/t3371-kazuki-plop?highlight=Kazukihttp://www.peekaboo-rpg.com/t3413-kazoo-phone
#3 le 17.06.18 19:28
Un chat dans la gorge
Nithaël & Kazoo

L'amoureux des chats, après s'être essuyé les mains, s'approcha de moi, slalomant entre les autres clients. Une fois arrivé à la table, il déposa le gros bouquin qui avait attiré mon attention plus tôt. Curieux, je me demandais ce qu'il pouvait bien faire au bar avec un livre. Il aimait lire, je l'avais appris en le croisant de nombreuses fois à la bibliothèque, mais est-ce qu'il était passionné au point de traîner l'un d'eux avec lui en soirée? J'étais septique. Quoique le livre n'était pas face à moi, je lus discrètement le texte qui était affiché en gros caractères. Les lettres sur celui-ci épelaient « Le nouveau testament. » Je n'étais pas croyant, mais j’étais suffisamment informé pour savoir que ce qu'il traînait avec lui était un livre religieux et que de nombreux chrétiens considéraient l'homosexualité contre nature. Forcément, je ressentis un certain malaise lorsqu'il me demanda:

- Je suis tout ouïe, raconte moi ton « urgence ».

En prononçant ce dernier mot, il fit des guillemets avec ses doigts. À cet instant, malgré l'inquiétude qui était venue s'installer suite à sa déclaration, je ris avec lui pour ne pas qu'il remarque mon changement d'attitude. À mon plus grand étonnement, mon rire était réaliste. Tandis que mon ami commandait un café à la serveuse, je réfléchissais à ce que j'allais lui dire. Je ne voulais pas lui avouer que j'avais rencontré un homme que j'aimais bien, car l'éventualité de ne plus pouvoir parler à Nithaël m'effrayait. De plus, il m'était impossible de lui dire de laisser tomber. Il aurait été fâché de s'être déplacé jusqu'ici sans raison. C'est donc sans tarder que je commençai mon explication, la bouche pâteuse:

- Eh bah… J’ai rencontré quelqu’un.

J'avais décidé d'improviser la suite. Si je donnais un nom féminin à Lynel, Nit n'allait sans doute pas se soucier de mon histoire. C'est en étouffant un rire que je lançai:

- Elle s’appelle Lyna.

Mais quelle originalité! Je me félicitai intérieurement, heureux de l'air naturel que j'avais adopté en improvisant ce nom... J'espérais que Lynel n'ait jamais vent de cette conversation. Tout au long de cette conversation, un certain inconfort planait tout de même chez moi. J'avais une certaine facilité à mentir, mais être malhonnête, surtout avec lui, ne m’apportais aucun plaisir. Mon malaise était palpable, mais concordait plutôt bien avec l'aveu que je voulais lui faire.

- Tu vas rire de moi, mais j’ai besoin d’un peu de conseils. J’veux savoir comment toi tu vois ça.

J’arrêtai un instant, les yeux baissés. Je caressai le poil de la bête qui se trouvait sur mes genoux un instant avant de poursuivre.

- Ahhhhhh, c’est un peu gênant, mais en gros, j’ai rencontré une fille hier au bar et je sais pas si elle se fout de moi. C’était la deuxième fois que je la voyais ce soir et elle…

Le rouge bien ancré à mes joues, je poursuivis:

- Baaaah... elle m’a embrassé. Voilà.

Conscient que ma gêne prenait le dessus, je me forçais à afficher un regard neutre, celui d’un homme insouciant. Je levai la tête vers lui, sans le regarder directement dans les yeux pour ne pas qu’il devine mes mensonges.

©️️ 2981 12289 0
Afficher toute la signature



I DIDN'T WANT TO WAKE UP
ANAPHORE


Il s'exprime en #2F4F4F