Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Polka recherche 3 partenaires pour ses idées de rp
Viktor a besoin d'un partenaire de rp pour enquêter sur le devenir des Red Widows
Milo recherche des moins de 16 ans pour rejoindre Enilikes
Ismael cherche un partenaire de rp
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sugar Rush [Amb & Kazuki][Évolution
Kazuki Takeshi
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
6/100  (6/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Haruka Nanase - Free!
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Aidant d'Amb Ghongha
× Epitaphes postées : 2330
× Øssements1730
Bigenre
× Inscription : 01/06/2018
× Surnom : Kazoo
× DCs : Nathan M. Walker
nécromancien
Terminé #11le 26.08.18 5:44
Sugar Rush
Amb & Kazoo La gêne qui rougissait ses joues, ce sourire qui crispait son visage et cette main qui empoignait son t-shirt prouvaient tous les trois qu’Amb vivait un certain malaise suite à ma question concernant les escargots. Mais quelle raison se cachait derrière son amour de la créature et pourquoi venait-elle le troubler de cette façon? Je m’étais approché de lui inconsciemment, confus. Il prit une grande inspiration avant de s’excuser. Je plissai les yeux… Pourquoi s’excuser? Que pouvait-il bien cacher?

J'entrouvris la bouche, attendant sa réponse, comme si j'espérais deviner ce qu'il s'apprêtait à dire avant qu'il ne se lance... Impatient comme j'étais, ces quelques secondes passèrent avec lenteur.

La raison qu'il me donnai me surprit... Pas que la raison en soi était hors du commun, mais plutôt l'intensité avec laquelle il s'était préparé pour me l'avouer. D'accord. « Ghongha » voulait dire « escargot »... Et puis quoi encore? D'ailleurs, je restai figé un instant, légèrement déçu, mais le rire qui provint de l'enfant m'apporta avec lui. Je caressai le dessus de sa tête.

- Mais oh mon dieu! Tu m’as stressé! C’est une bonne raison, je savais que je devais attendre ton point de vue avant de juger ton choix. D’ailleurs, ça ne prend pas trop de place dans un appartement. Un jour, on pourrait aller en chercher un ensemble, qu’est-ce que tu en dis?

J’arrêtai de parler en remarquant qu’Amb se gambadait dans le salon, les mains sur le dessus de la tête, doigts dans les airs. Je devinai rapidement que l’enfant tentait d’imiter la dite-créature. J’essayai d’ailleurs de faire comme lui. Pendant quelques secondes, j’imitai ses mouvements, mais arrêtai presque aussitôt. Je me sentais beaucoup trop ridicule.

Les yeux surpris de l’enfant me troublèrent un peu, lorsqu’il apprit que je n’allais plus à l’école. Je savais parfaitement que j’étais mort, mais je me sentais tout de même mal de ne pas avoir d’occupations plus… respectables. L’indécision de mon petit frère quant à son retour à l’école me préoccupa. C’était à moi de le convaincre.

- Y'avait un truc en particulier que tu voulais faire plus tard? Soigner des animaux? T'occuper de plantes? Devenir un grand chef? Tu sais, tu peux faire tout ce que tu veux, si on te l'apprend. Et tu ne sais pas comment ce sera avant d'essayer. Si tu y retournes, je vais t'aider avec tes devoirs, ne t'inquiètes pas. On pratiquera le japonais ensemble aussi. Tu vas voir, tu seras meilleur que tous les autres étudiants.

Je souris de nouveau et répondit à sa seconde question.

- Ah bon? Tu me vois barman? J'suis un peu surpris que tu me dises ça comme ça. Pourquoi donc? Et non, je n'aime pas trop l'alcool. C'est mauvais pour la santé et les gens sous alcool sont complètement débiles.

Évidemment, c'était un mensonge. Honteux, je voulus baisser la tête pour cacher mon malaise, mais réalisai que ce n'était peut-être pas essentiel vu l'âge de mon interlocuteur. Je ne mentais pas si mal que ça, pas assez pour qu'un jeune enfant dévoile mon jeu. J'étais tout de même curieux de sa remarque. Pourquoi m'imaginait-il en tant que Barman? C'était marrant, puisque c'était une possibilité que j'avais envisagée quelques semaines plus tôt.

- Tu connais des Barmans? Des gens qui aiment beaucoup l’alcool? Ne touche jamais à ce poison, okay?

Et après une courte discussion sur ce qu’il aimait manger (et que je retins pour lui cuisiner lors de ses prochaines visites) vint l’accident dans le couloir.

Nous étions tous les deux dans la salle de bain, lorsque la petite tête rose s’excusait. Il s’excusait encore et encore, alors qu’il n’avait pas du tout à le faire. Étant dos à lui, je ne pus le rassurer du regard comme j’avais l’habitude de faire, je me contentai de lui souffler:

- Ne t’inquiètes pas pour ça, petit frère, y’a bien pire. Et oui, j’ai une chemise, je vais te la chercher.

J’allai chercher le morceau et le déposa dans la salle de bain avant de ressortir. En attendant son retour, je m’assis de nouveau devant la télévision… Paisible. Ma paix intérieure fut émiettée lorsqu’un bruit sourd capta mon attention. Je vis un moment de stress, conscient que le bruit provenant sans doute du petit. Il était tellement maladroit et je m’imaginais déjà les pires scénarios. J’accourus vers la source du son pour m'apercevoir qu’il était plaqué contre le mur. Je regardai là où la collision avait eu lieu, inquiet. Je criais presque.

- Tout vas bien!?

Puis, plus doucement, j’ajoutai:

- Il va falloir que je t’attache avec du papier-bulles sur le canapé, comme ça, il y a peut-être des chances que tu ne te blesses pas pendant plus de 10 minutes… Et même comme ça, j’en suis pas certain…

Je le pris par la main et le déposai sur le canapé. Il me demanda où étaient les jeux de société.

- Ok. Soyons clairs. Ne bouge pas de ce canapé pendant que je suis absent. Je pars chercher un jeu ou deux et je te reviens. T’as compris?

Je partis à la recherche de quelques jeux. Je courais dans les couloirs pour m’assurer de ne pas le laisser seul trop longtemps. Je revins au bout d’un moment avec un jeu de serpents et échelles, un Monopoly et quelques cartes à jouer. Je ne m’y connaissais pas du tout en jeux de société… Et je savais encore moins lesquels étaient agréables aux yeux des enfants.

- Il y a un des jeux que tu aimes plus que les autres?

Réalisant que je ne connaissais pas trop les cartes et que je n’étais pas familier avec Monopoly, je commençai tout de même à ouvrir serpents et échelles. C’était le jeu le plus simple pour lui, n’est-ce pas?

Je déposai nos deux pions sur le jeu.

- Tu sais comment jouer? Tu tires le dé et en fonction du chiffre qui apparaît, tu dois déplacer du nombre de cases qui est inscrit. Si tu tombes sur une échelle, tu montes... Et sur un serpent tu descends. Le premier qui se rend en haut gagne la partie.

J'avais pris le soin de bien expliquer les règles avec des exemples visuels.

- Si tu as bien compris, je te laisse commencer!

J'attendis qu'il lance le dé, patient.

Seulement je ne réalisais pas qu'une forte odeur de brûlé commençait déjà à empester l'appartement.


©️️ 2981 12289 0
Afficher toute la signature



I DIDN'T WANT TO WAKE UP
ANAPHORE


Il s'exprime en #2F4F4F
Anonymous
Invité
Invité
Terminé #12le 27.08.18 8:42
Les yeux d’Amb se mirent à briller innocemment.
Un escargot de compagnie ? Kazuki devait être un génie, ou quelque chose de ce genre.

-« Oh oui alors ! J’ai hâte ! »

Il était tout heureux de cette nouvelle idée aussi surprenante que pertinente.
Lorsque son ami lui avait demandé quel métier il voulait faire, l’enfant avait stoppé ses trépignements pour les troquer contre un air sérieux avec yeux plissés inclus :

-« … Je ne sais pas. J’aimerais bien faire de la cuisine ! Ce serait chouette, de faire des gâteaux pas sucrés que tous les enfants de la Terre aimeront ! Comme ça, ils ne s’abîmeront plus les dents, c’est super ! Et puis, j’aime bien cuisiner … »

Il décida au fond de lui-même qu’il devrait absolument retourner à l’école, puisque Kazu semblait y tenir particulièrement, cela devait être quelque chose de très important pour lui. D’après ses dires, il l’aiderait, en plus ! Plus aucun problème ne semblait résider.

Quand on lui demanda pourquoi le métier barman conviendrait à son camarade, Amb fit une tête étonnée, comme si la question n’avait même pas lieu d’être :

-« Ben, parce que tu as la classe ! Et tous les barmans ont la classe !... C’est bien que tu n’aimes pas l’alcool, c’est vrai que c’est mauvais pour la santé, mais c’est aussi très mauvais pour les relations qu’on a avec les autres. Je le sais, parce que le père d’une… amie, avait des petits problèmes avec ça… »

Le petiot avait déjà bu de l’alcool, enfin, un fond de verre, une petite gorgée, qui avait suffi à lui irriter la gorge pour toute une soirée. Clairement, il n’aimait pas le goût, il ne risquait donc pas d’en reboire, mais il préférait éviter de dire à son ami qu’il avait auparavant goûté au fruit défendu, et se contenta d’hocher la tête pour signifier qu’il agréait à ses paroles.

Après le glissement très esthétique qu’avait effectué Amb sur le parquet (dorénavant brillant) du corridor, et qu’il ait tenté, vainement, de fusionner avec un pauvre mur qui était un jour passé par là, et depuis, était resté, il se rendit compte que finalement, Kazuki était sur le canapé.

-« Oh, oui, ça va… »

Un peu étourdi, l’enfant se frotta la tête.

-« Je ne fais pas assez attention, pardon. On m’a pourtant répété qu’il ne fallait pas courir le nez en l’air dans les couloirs. Le pire, c’est que je l’avais vu ce pauvre torchon. Imagine, si il ressentait des sentiments, il aurait eu tellement mal, par ma faute, parce que je n’aurais pas fait attention… Oh non… »

Amb se mit à couiner à un volume très bas, et commença à pleurer.
Impossible, ce petit.

Dorénavant assis sur le canapé, il se tint presque immobile comme une statue, un peu perturbé dans son attitude stoïque par les hoquets que sa tristesse provoquait. Bon, il était aussi certainement fatigué.
Il faisait de son mieux pour ne pas bouger, parce qu’il ne voulait surtout pas être mis dans du papier bulle, il serait trop serré, et l’oppression, c’est oppressant.

-« Je connais tous ces jeux, et le Monopoly, c’est trop long. Les cartes, il y a pas de dessin, c’est pas drôle. Je préfère le truc serpent-échelle-machin. »

Lorsqu’Amb était extrêmement fatigué, il bridait moins ses émotions, donc il exprimait clairement ce qu’il voulait et ne voulait pas.
Cela pouvait être déroutant, pour ceux qui ne s’y attendaient pas, néanmoins, le gamin faisait en sorte de ne pas se retrouver dans cette situation devant des spectres qu’il ne connaissait pas, ou peu, afin d’éviter tout choc psychologique dû à un changement de comportement abrupt.

-« Oui Kazu, j’ai compris, tu es gentil ! Merci grand frère ! »

Il saisit le dé dans ses petites mains, mais au lieu de le lancer, décida finalement de se lever et de s’étaler dans les bras dudit Kazuki.

-« Je suis trop content ! C’est trop bien ici ! »

Ensuite, il resta sur les genoux de son ami, et lança le dé tranquillement, faisant avancer son pion du nombre de cases inscrits sur l’objet cubique, puis tendit ce dernier à son pote, avec un sourire curieux.

Il soupira deux secondes plus tard, à peine, et descendit finalement des genoux de Kaz pour aller s’allonger dans le canapé.

-« Ohlàlà, c’est incroyable, je suis fatigué. Comme, vraiment, fatigué. Tu sais Kazu, je crois qu’un jour, j’irai escalader une montagne, et en haut, je planterai un drapeau avec un escargot dessus. T’en pense quoi ? Eh dis, c’est quoi ton plus grand rêve, grand frère ? »

Les pensées s’échappaient toutes seules de la bouche d’Amb. Peut-être que se cogner contre un mur avait fait débloquer un truc dans son cerveau.
Bah, tant pis, ça passerait, un de ces jours.
Kazuki Takeshi
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
6/100  (6/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Haruka Nanase - Free!
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Aidant d'Amb Ghongha
× Epitaphes postées : 2330
× Øssements1730
Bigenre
× Inscription : 01/06/2018
× Surnom : Kazoo
× DCs : Nathan M. Walker
nécromancien
Terminé #13le 27.08.18 14:53
Pouvoir:

Je lance un petit dé pour déterminer le souvenir que Kazuki va voir en regardant Amb dans les yeux. Merci à Amb pour les idées.  

1 : Il voit la mort d'Amb ce qui lui donne une forte migraine et des vomissements.
2 : Il se fait engueuler par son père, parce qu'il porte un déguisement de princesse.
3 : Amb dessine un escargot.
4 : L'enfant mange du sucre et réalise qu'il n'aime pas du tout.
5 : Le petit et une autre fille (qui est en fait sa copine) ont une conversation sur un film qu'ils ont vu.
6 : Il se fait intimider à l'école, parce qu'il a les yeux verts (who does that!?)

Les effets pour les souvenirs 2 à 6 sont tous les mêmes : Migraine légère et nausée.
Afficher toute la signature



I DIDN'T WANT TO WAKE UP
ANAPHORE


Il s'exprime en #2F4F4F
La Faucheuse
maitre de la mort

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
0/0  (0/0)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Pouvoir : omnipotente
× Epitaphes postées : 2688
× Øssements1993
Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Terminé #14le 27.08.18 14:53
Le membre 'Kazuki Takeshi' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'6 FACES' :
Kazuki Takeshi
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
6/100  (6/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Haruka Nanase - Free!
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Aidant d'Amb Ghongha
× Epitaphes postées : 2330
× Øssements1730
Bigenre
× Inscription : 01/06/2018
× Surnom : Kazoo
× DCs : Nathan M. Walker
nécromancien
Terminé #15le 27.08.18 16:21
Sugar Rush
Amb & Kazoo Si parler d'escargot faisait briller les yeux d'Amb ainsi, j'acceptais d'échanger à ce sujet comme bon lui semblait. C'était rafraîchissant de le voir sourire comme ça, d'entrevoir son admiration à mon égard par le biais de son regard. Je me sentais étrangement bien à cet instant, j'avais l'impression d'aider quelqu'un. Toutefois, cet air d'émerveillement disparu rapidement et laissa place à une moue sérieuse. C'était maintenant moi qui souriais en écoutant sa réponse. Malgré sa maladresse, il était beaucoup plus mature que plusieurs jeunes de son âge... M'enfin, en fonction des circonstances. Sinon, apprendre que nous partagions une passion commune était aussi un fait agréable à entendre. J'avais peut-être trouvé un compagnon avec qui cuisiner. De plus, j'allais peut-être pouvoir lui apprendre quelques astuces. Je ne voulais pas l'influencer, mais je lançai tout de même, en espérant réduire ses inquiétudes:

- Bah si aller à l'école t'inquiètes trop, je pourrai quand même t'apprendre quelques petites recettes. Ce serait beaucoup moins stressant que d'aller à l'académie. Mais ça c'est seulement si tu ne comptes pas y aller, hein. Tu risques d'apprendre plein de trucs là-bas.

L'autre sujet de conversation me rendait un peu mal à l'aise. Je n'aimais pas mentir de la sorte, mais il était essentiel de le faire pour ne pas modifier les impressions que le petit avait à propos de moi. Je n'étais pas fier de ma dépendance. D'ailleurs, en raison de celle-ci, son commentaire comme quoi j'avais la classe n'eut pas l'effet attendu. Il me déprima davantage qu'il me fit plaisir. J'avais beau avoir la classe, selon le jeune, je savais que je cachais bon nombre de secrets et que quiconque les connaissait ne pouvait pas m'admirer.

Puis vint le premier accident et le second.

Le deuxième tout juste arrivé, j’écoutai les excuses du petit pendant un instant, puis retins un rire tandis qu’il fait tout un plat des potentiels sentiments de ce torchon sur lequel il avait marché. Je ne savais pas quels mots utiliser pour l’informer que celui-ci n’avait rien ressenti, que je m'inquiétais pour lui et non pour le bout de tissu qu’il tenait entre les mains.  

Je restai donc perplexe tandis que les larmes commençaient à couler sur ses joues.

- Ne t’inquiète pas pour ça. Il va très bien le torchon.

Les jeux enfin sur la table, il choisit le même que moi. Encore heureux que celui-ci n’ai pas fait de commentaires pour jouer à l’un des deux autres jeux, c’était le type de crises que les petits faisaient, parfois.

La partie à peine commencée, le petit se leva et vint s'asseoir sur mes genoux, tirant un dé. Je restai immobile un instant, surpris, puis entoura le petit d'un bras, lançant le dé à mon tour pour enfin bouger mon pion du bon nombre de cases.

Le petit redescendit déjà de mes genoux et se diriga vers le canapé en disant qu'il est épuisé.

- Pour un petit qui est épuisé, tu as beaucoup d’énergie. J’avoue que l’idée du drapeau d’escargot est sympa… Je peux te laisser dormir un peu? Et puis… Mon plus grand rêve? Bonne question.

Je n’y avais jamais réellement pensé. Maintenant que j’étais mort, j’espérais trouver le bonheur, seulement, je ne mettais pas les chances de mon côté pour y arriver.

Je m’accroupis aux côtés du canapé et le fixai droit dans les yeux, détaillant son regard à la recherche d’un rêve que je pourrais avoir qu’un enfant comme lui aimerait entendre. Seulement, comme si j’étais victime d’une chute de pression, ma vision s'embrouilla, laissant place à un écran noir.

Je perdis l’équilibre et tombai sur le dos, assommant ma tête contre la table basse du salon. Je tins ma tête entre mes mains tandis que quelques images de l’enfant qui me tenait compagnie défilaient derrière mes yeux.

Ces images, quoique impertinentes, d'Amb qui mangeait du sucre à table me perturbèrent. Vu l'expression de dégoût qu'il affichait, je déterminai que mon cerveau avait imaginé et reconçus la première dégustation de sucre du petit. Mais quel était l'intérêt? Et pourquoi maintenant? D’ailleurs, les images qui passaient, telles les scènes d’un film, étaient drôlement réalistes, détaillées.

Tandis qu'une sourde migraine et une vilaine nausée vinrent troubler mon confort, j'imaginai que c'était un effet du coup que j'avais reçu sur la tête.

Une fois ma vision terminée, je m'assis aux côtés d'Amb et lançai

- Je ne vais pas super bien. Et... j'ai vu un truc étrange.

Je déposai ma main entre mes paumes et demeurais silencieux.

©️️ 2981 12289 0
Afficher toute la signature



I DIDN'T WANT TO WAKE UP
ANAPHORE


Il s'exprime en #2F4F4F
Anonymous
Invité
Invité
Terminé #16le 31.08.18 21:34
Amb pencha la tête sur le côté.
Aurait-il mal interprété les paroles de Kaz ?
Pourtant il aurait juré que son vœu était que le petit aille aux Catacombes.

-« Kaz, j’irai, parce que c’est le mieux. Il faut surpasser ses peurs… » Affirma le gamin en serrant son poing, les yeux emplis de conviction.

Il pria tout de même son ami de lui enseigner quelques recettes, l’école n’allait pas pouvoir tout lui apprendre, et puis cuisiner avec des proches est toujours enrichissant.

Plus tard, passant d'une émotion à l'autre, le torchon dans les mains, encore un peu sonné par la rencontre murale qu’il venait de faire, il fit un câlin au tissu, dans l’espoir qu’il ne pleure pas.
Trop tard, il était humide.

-« Noooonnnn… Il est triiiiste tu voiiiiiis…. Il pleuuuuuurrrrreeeeeeuuuuhhhhh…»

Amb couinait en allongeant les syllabes d’une manière incroyablement agaçante, heureusement, cela ne dura que quelques instants.

Désormais allongé sur le canapé, après avoir lancé les dés une nouvelle fois, il s’amusait à attraper ses pieds avec ses mains en tendant ses jambes.

-« Oui, en fait, c’est une manière de rester éveillé, je crois. Et aussi parce que mon cerveau régule moins, ou est trop fatigué pour contrôler toutes mes actions. Je ne sais pas. Je m’amuse bien là. C’est drôle. Je ne sais pas si je vais réussir à m’endormir, mais si tu veux, je peux essayer. Kaz… Une berceuse ? »

Le regard brillant de l’enfant en cet instant aurait fait craquer beaucoup de spectres, mais Kazuki sembla pris d’un étourdissement soudain, une sorte de malaise peut-être.
Tandis qu’il basculait en arrière, Amb se redressa et tendit la main vers son frère de cœur, espérant l’attraper avant le choc inévitable entre son crâne et la table basse du salon.

Evènement prévisible, il se cogna, se tint ensuite la tête, et en face, le très jeune fantôme commençait à paniquer :

-« Kazu ! Kazu ! Fais attention ! Il se passe quoi ? Tu veux de l’eau ? Tu as des problèmes de sang ? Du cœur ?  Ma maman avait ça des fois ! Il faut que tu… Zut j’ai oublié ! Kazuuu, répond moi s’il te plaît ! »

Peu après, quand ledit Kazuki s’assit sur le sofa auprès du petit garçon toujours alarmé, et qu’il lâcha ses douze mots, Amb posa simplement sa main sur son épaule, et lui dit que tout irait bien. Que c’était fini, et que ça reviendrait plus l’embêter. Il lui proposa ensuite de boire un verre d’eau ou de manger un truc pour se remettre de ses émotions.

-« Tu veux me raconter ? Peut-être que je pourrai mieux t'aider si je sais ce qui s'est passé, exactement… Non ? »

L’air interrogateur d’Amb fixait Kazuki, en tentant de ne pas l’oppresser, car il veillait à ne pas le stresser. Toujours faire attention à ne pas précipiter quelqu’un en état de choc.
Kazuki Takeshi
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
6/100  (6/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Haruka Nanase - Free!
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Aidant d'Amb Ghongha
× Epitaphes postées : 2330
× Øssements1730
Bigenre
× Inscription : 01/06/2018
× Surnom : Kazoo
× DCs : Nathan M. Walker
nécromancien
Terminé #17le 31.08.18 23:28
Sugar Rush
Amb & Kazoo
L’affirmation du petit me fit sourire. Surpasser ses peurs, hein? J’aurais bien aimé avoir la même volonté que lui, toutefois, je les avais toujours évités, fuis. La tête baissée, j’approuvai ses dire d’un signe de tête, puis, faiblement, ajoutai:

- Oui… Tu as bien raison. Et j’espère que tu garderas cette mentalité.

Malheureusement, cette expression qui couvrait mon visage n’était pas sincère. Derrière celle-ci se cacha une vague tristesse. Ces émotions qui traversaient mon esprit m’empêchaient d’être crédible. Cette fois-ci, j’avais du mal à comprendre ce que je ressentais. En colère de ne pas pouvoir me contenter d’être heureux pour lui, ravi de voir qu’il pensait de cette façon, je baissai la tête, honteux.

_________

Et puis vint le moment où je tombai et que les mille et une question d'Amb, quoique inaudibles, n'aidait en rien à la douleur qui figeait mon crâne à chacun de mes battements cardiaques. L'impact m'avait rendu migraineux et ce mal de tête me rendait légèrement impatient.

Sa main sur son épaule vint tout de même me calmer et je tentai de le rassurer en lui souriant.

- Ah non... Ça va. J'ai seulement fait un mauvais mouvement et comme tu peux le voir je me suis cogné le crâne. C'est normal de voir de drôle de trucs quand on se blesse à la tête. T'as pas à t'inquiéter.

Puis vint le moment où il me demandait de lui raconter ce qui était arrivé. Il avait droit de savoir, non? Seulement, je n'avais pas envie d'en parler, pas maintenant. De toute façon, ce n'était sans doute pas important.

- C'est peut-être mieux si on se revoit une autre fois, non? J'crois que je vais aller me reposer.

Puis, je me levai pour l'inviter à sortir de l'appartement lorsque je me souvins du gâteau, celui-ci qui patientait dans le four depuis trop longtemps.

- Shit! Le gâteau. J'ai oublié le gâteau!

Paniqué, je partis en direction de la cuisine où j'ouvris la porte du four en vitesse avant de l'éteindre.

Et l'odeur de brûlé qui en sortait était immonde. Je pris les gants à four sur la table et le sorti.

- Et bah. On se reprendra, hein.

©️️ 2981 12289 0
Afficher toute la signature



I DIDN'T WANT TO WAKE UP
ANAPHORE


Il s'exprime en #2F4F4F
Aller à la page : Précédent  1, 2
Pseudo :

forums partenaires