Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Polka recherche 3 partenaires pour ses idées de rp
Viktor a besoin d'un partenaire de rp pour enquêter sur le devenir des Red Widows
Milo recherche des moins de 16 ans pour rejoindre Enilikes
Ismael cherche un partenaire de rp
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sugar Rush [Amb & Kazuki][Évolution
Kazuki Takeshi
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
6/100  (6/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Haruka Nanase - Free!
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Aidant d'Amb Ghongha
× Epitaphes postées : 2330
× Øssements1730
Bigenre
× Inscription : 01/06/2018
× Surnom : Kazoo
× DCs : Nathan M. Walker
nécromancien
Terminé #1le 10.06.18 20:53
Sugar Rush
Amb & Kazoo

Les ingrédients que j'avais achetés un peu plus tôt dans la journée étaient déposés sur le comptoir de la cuisine. La farine, la poudre à pâte, les oeufs, les fruits et d'autres aliments attendaient leur transformation. Étrangement, Amb m'avait convaincu de confectionner un gâteau avec lui. Je n'avais pas touché au four depuis bien longtemps et la peur de ne plus savoir comment cuisiner était présente. Toutefois, je voulais bien tenter si l'activité pouvait faire plaisir à celui que je considérais comme un petit frère. Plus que cela encore, quand j'étais avec lui, je m'efforçais de ne pas fumer. Je ne voulais pas lui imposer mes mauvaises décisions.

Le petit garçon aux cheveux roses était avec moi à l'appartement. Je l'avais invité pour la journée sans demander l'autorisation de mes colocataires. Je me disais qu'un jeune enfant timide comme lui ne pouvait pas être une trop grande source de dérangement. Sinon, j'avais prévu laisser quelques morceaux du dessert dans le réfrigérateur afin de m'excuser.

Avant de commencer la préparation, j'ajustai le four à 350°F. Ce dernier allait sans doute atteindre la température souhaitée le temps de préparer la mixture.

Je regardai dans les différents tiroirs de la cuisine avant de trouver des mitaines pour le four ainsi que deux tabliers bleus pour adultes. J'enfilai le mien, l'attachant à mon cou et à ma taille, avant de donner le second au petit. Ce dernier était beaucoup trop grand pour lui, mais il allait au moins protéger les vêtements du garçon.

- Tu veux que je t'aide pour l'attacher Amb ? Je sais qu'il est un peu grand, mais il va nous éviter de devoir laver tes vêtements ensuite.

Je lui avais souri avant d'aller chercher le livre de recettes qui se trouvait dans ma chambre. Je pensais cuisiner un gâteau blanc, bien simple, pour ensuite rajouter un délicieux glaçage et quelques fruits sur le dessus. On ne se trompait pas avec la simplicité.

Je sortis de ma chambre, le livre en main et m'assurai de bien refermer la porte derrière moi. Ayant l'habitude de fumer dans cette pièce, celle-ci n'avait pas la meilleure des odeurs.

- C'est la première fois que tu cuisines un gâteau?

Je pris une petite pause et ouvrit le réfrigérateur avant de continuer.

- Et puis, veux-tu un petit quelque chose à boire avant de commencer?

©️️ 2981 12289 0
Afficher toute la signature



I DIDN'T WANT TO WAKE UP
ANAPHORE


Il s'exprime en #2F4F4F
Anonymous
Invité
Invité
Terminé #2le 14.06.18 2:27
Les lueurs bleutées captivaient l’enfant.

Lorsqu’il avait demandé à son ami de faire un gâteau et que celui-ci lui avait proposé de venir à son appartement, il n’imaginait pas qu’il serait aussi splendide.
Il était clair que son appartement au milieu duquel trônait un cheval empaillé ne pouvait même pas espérer rivaliser avec cet espace magnifique, ces aquariums bien entretenus contenant des nuées de poissons arc-en-ciel.

Inspiré et enthousiasmé par son environnement, Amb n’avait au prime abord pas remarqué l’habit que lui tendait Kazuki, un tablier bleu, après y avoir jeté un coup d’œil.
Il l’attrapa et le passa maladroitement autour de son cou, puis se courba pour essayer d’accrocher les deux bouts de ficelle dans son dos. C’était bien essayé, mais il n’était évidemment pas assez souple pour y arriver.

- Tu veux que je t'aide pour l'attacher Amb ? Je sais qu'il est un peu grand, mais il va nous éviter de devoir laver tes vêtements ensuite.

Oh que oui, il avait besoin d’aide.
Il hocha la tête l’air grave, et prononça un « S’il te plaît » à faire fondre le cœur d’un rocher.
Son grand ami disparut quelques instants, laissant le môme seul. Ce dernier en profita pour toquer contre la vitre de l’aquarium, pour vérifier si elle était bien solide.

Paranoïa ? Mais que dites-vous là, il se méfie juste un peu, et c’est normal.
Le retour du jeune homme l’interrompit dans ses vérifications du terrain.

- C'est la première fois que tu cuisines un gâteau? Interrogea-t-il.

Amb opina, puis sembla hésiter, et ajouta finalement :

-Euhm…Avec maman je faisais des beignets. Mais ça ne compte pas comme un gâteau, si ?

Ouverture du frigo qui souffla un air froid, puis frisson du petit, tandis qu’une autre question jaillissait de la bouche de l’adulte :

- Et puis, veux-tu un petit quelque chose à boire avant de commencer ?

Le plus correct à réclamer serait de l’eau, mais puisqu’il proposait, peut-être pouvait-il demander quelque chose d’un peu plus goûteux ? A ce moment, il avait une incroyable envie de jus de raisin.
Amb fit les gros yeux sans même s’en rendre compte, et soupira, ne sachant que faire.
Autant demander ce qu’il y avait de disponible.

L’enfant s’approcha du frigidaire pour rejoindre son camarade et tira sur sa manche.

-Il y a quoi ? Je veux boire la même chose que toi.

Ensuite, Amb se dandina sur place et levant les yeux vers l’adulte, prononça en rougissant :

-Et aussi, qu'est-ce qu'on va cuisiner ? Tu ne me l’as pas dit.

En attendant sa réponse, il décida de se laver les mains, parce que « l’hygiène, c’est important ! ».
Du moins, c’est ce que lui disaient toutes les grandes personnes.
En cherchant un torchon pour les essuyer, il cogna ses doigts sur un meuble et fit un pas en arrière, manqua de trébucher mais se rattrapa sur le mur derrière lui.
Le visage écarlate, il chuchota, sans vraiment savoir si il s’adressait à Kazuki ou au meuble :

-Yups, je suis maladroit… Pardon…

Il se replaça ensuite face au plan de travail, se tenant bien droit, sans sourciller, et attendit que son ami soit prêt à commencer le boulot.
Kazuki Takeshi
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
6/100  (6/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Haruka Nanase - Free!
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Aidant d'Amb Ghongha
× Epitaphes postées : 2330
× Øssements1730
Bigenre
× Inscription : 01/06/2018
× Surnom : Kazoo
× DCs : Nathan M. Walker
nécromancien
Terminé #3le 18.06.18 4:12
Sugar Rush
Amb & Kazoo

L’enfant était hypnotisé par son environnement. Il regardait partout, curieux. Amb semblait bien petit, debout, devant cet énorme aquarium. Profitant de la vue inoubliable de mon appartement, ce dernier prit un petit instant avant de réaliser que je m’adressais à lui. Il s’était ensuite retourné vers moi avant d'agripper le tablier bleu que je lui tendais. C’est avec misère qu’il attacha une première boucle autour de son cou et c’est sans arriver à faire de même à sa taille qu’il accepta mon aide d’un mignon « S’il te plaît ».

Je me déplaçai derrière lui pour l’aider avec le tablier. Le « noeud » qu’il avait fait autour de son cou n’était visiblement pas assez solide. En effet, celui-ci commençait déjà à se délacer. Je tirais sur la corde, défaisant son travail, avant d’entourer les ficelles autour de mes doigts pour en faire une boucle. Je me mis à genoux un instant et fis de même à sa taille. Attaché comme ça, le tablier avait plus de chances de tenir lors de la préparation du dessert.

- Euhm…Avec maman je faisais des beignets. Mais ça ne compte pas comme un gâteau, si ?

Sa naïveté me réchauffait toujours le coeur. J’avais l’impression que cette simplicité d’esprit me démontrait qu’il n’avait pas eu le temps de voir la laideur du monde réel. J'esquissai un sourire sur les traits de mon visage et, en penchant la tête, le regardai dans les yeux.

- Eh bah… C’est pas exactement pareil, mais les deux sont un peu sucrés. Tu vas voir, c’est très bon.

J'avais ensuite ouvert le réfrigérateur pour lui demander ce qu'il désirait boire, lorsque j'aperçus que ce dernier était rempli de bières. Celles-ci occupaient l'entièreté de l'espace du frigo qui m'était consacrée. Les mots qu'il enchaîna alors que je réfléchissais, au froid, m'embêtèrent.

- Il y a quoi ? Je veux boire la même chose que toi.

J’étais plutôt irresponsable depuis quelques années, mais pas au point de servir de l’alcool au petit. Oh, ça non. Je pris donc la pinte de lait qui était déposée dans la porte du frigo. Il allait en avoir assez pour la recette quand même.

Je sortis deux verres et versai un peu de liquide à l’intérieur de chacun. J'improvisai ensuite un lait au chocolat à l’aide du Nutella qui traînait dans l’armoire. Je ne voulais pas en mettre trop, juste assez pour donner un petit goût sucré au lait que je lui servais. Je lui tendis avant de dire :

- Voilà, fais moi signe si t’aimes pas… Okay ?

Je reculai avant de prendre une gorgée du mien. C’était bien, mais vu mon amour pour la noisette, je n’étais pas surpris d’apprécier.

- Et aussi, qu'est-ce qu'on va cuisiner ? Tu ne me l’as pas dit.

Je riais silencieusement pour ne pas l’offenser. Il était tellement naïf ce petit. Doté d’une patience légendaire, je lui répétai qu’on allait préparer un gâteau. Amb s’était déplacé pendant ce temps, allant se laver les mains au comptoir. N’ayant pas pensé à le faire, je l’imitai. Mes mains étaient sous le jet d’eau lorsque l’enfant trébucha sur son tablier. D’un réflexe, mon main mouillée s’était tendue dans sa direction pour lui attraper le bras.  À cet instant, mon coeur battait fortement.

- Yups, je suis maladroit… Pardon…

Je soupirai de soulagement. Au moins, il n’était pas blessé. Il aurait pu se faire sérieusement mal, s’il s’était cogné la tête sur le coin de la table.

- Y’a pas de soucis Amb. Tu m’as juste fait peur. Regarde où tu mets les pieds, avec ce tablier trop grand pour toi, c’est assez dangereux.

Le sourire accroché au visage, je pointai ses jambes qui étaient entièrement recouvertes par le tissu

-Donc t’es prêt? C’est pas trop compliqué. Pour l’instant je vais demander ton aide pour mélanger, tu crois être capable ?

Je pris l’un des grands bols que j’avais sorti un peu plus tôt de l'armoire et y ajoutai les divers aliments secs, soit la farine, la poudre à pâte et le sel. Je le tendis à Amb pour qu’il mélange le tout à l’aide de la cuillère qui était déposée à côté de lui. Pendant ce temps, je devais battre le beurre dans un autre plat et y incorporer le sucre et un soupçon de vanille.

- Tu crois bien avoir mélangé ta partie? Je vais intégrer les autres aliments à ton mélange. Prends ce batteur à main et fais moi signe si t’as un soucis.

Je pointais l'instrument de cuisine sur la table avant d'ajouter le beurre au mélange. Lorsque le mélange sembla homogène, j'ajoutai enfin les oeufs et le lait. Ainsi, la mixture du gâteau était prête, il ne restait plus qu'à mettre au four et faire le glaçage. Je tendis les deux moules à gâteau au petit et, tandis qu'il était occupé, je retournai dans le frigidaire me chercher une bière. J'étais dos à lui lorsque je l'ouvris pour en prendre une gorgée. Je déposai de nouveau la bière dans l'électroménager, rapidement, tel l'alcoolique tentant vainement de cacher sa dépendance aux membres de sa famille, avant de me retourner en lançant:

- Tu y arrives ?


©️️ 2981 12289 0
Afficher toute la signature



I DIDN'T WANT TO WAKE UP
ANAPHORE


Il s'exprime en #2F4F4F
Anonymous
Invité
Invité
Terminé #4le 03.07.18 21:32
Un gâteau, oui, mais un gâteau à quoi ?
Il avait bien compris qu’ils cuisinaient du sucré (horreur, pourquoi toujours du sucré ?), mais qu’allait-il y avoir dans cette préparation, exactement ?
Serait-ce du sucré simple (plutôt facile à consommer), spécial (ça commence à se corser), ou méga (absolument impossible de l’avaler) ?

Toutefois il n’osait pas reposer la question. De toute façon, il verrait bien. L’enfant se sentait aussi un peu coupable de ne pas avoir prévenu son ami de sa haine envers le sucre. Tant pis, il le mangerait quand même.  Et il devrait aussi boire ce mélange douteux que Kazuki avait composé sous ses yeux.

Lait-nutella, mais quelle drôle et répugnante idée.

Il s’en voulait de penser ça, alors que l’homme faisait certainement de son mieux.
C’est pourquoi il allait le consommer, et avec le sourire, s’il vous plaît !
Mais tout de même, la pâte marron visqueuse et sucrée au goût de noisette ne lui inspirait absolument aucune sympathie. Bon, assez réfléchi !
Il saisit le verre jusqu’ici tranquillement posé sur un meuble, et ingurgita une gorgée de ce qu’il contenait.

L’enfant déglutit et afficha un sourire presque effrayant, puis baissa la tête afin de replacer sa mèche de cheveux devant ses yeux qui commençaient à verser quelques larmes, et donc les cacher.

Eurk. Si un seul mot devait décrire cette boisson (en était-ce bien une ?), ce serait "gluantissime".

Il ne fit aucun commentaire sur cette chose qu'il venait d'avaler, et reposa le récipient.
Lorsqu’il avait trébuché sur son tablier, son ami avait attrapé son bras.

Il s’était inquiété ? Bien gentil. Evidemment, Kazu est gentil. Pour le petit, il représentait d’ailleurs presque la gentillesse incarnée. C’était aussi pour ça qu’il ne voulait pas l’embêter avec ses goûts étranges qui ne correspondaient pas vraiment à ceux de la population moyenne de son âge.

-Donc t’es prêt? C’est pas trop compliqué. Pour l’instant je vais demander ton aide pour mélanger, tu crois être capable ?


L’enfant hocha la tête avec conviction, aussi pour se persuader lui-même de sa capacité à mélanger de la farine, de la poudre à pâte et du sel. Il saisit la cuillère posée à côté de lui, et la plongea dans le saladier, en prenant garde à ce que rien ne déborde.
Ce qui n’était pas tâche aisée lorsque l’on était aussi maladroit que lui.
Lorsque tout était bien en sécurité d’un côté, la cuillère prenait un virage trop haut de l’autre, et faisait passer par-dessus bord un peu du contenant. Et il n’était pas question de remuer trop vite, sinon la farine pouvait se mettre à voler, légère comme elle était.

Il tirait la langue pour se concentrer, et ne voyait plus rien de ce qui l’entourait, mis à part ce joli petit saladier, et cette farine, cette poudre à pâte et ce sel qu’il fallait absolument bien remuer, pour que le gâteau soit le plus délicieux possible. Là était son but en cet instant, et rien, pas même les activités (peu importe leur degré d’étrangeté) de Kazuki, ne pouvaient l’en détourner.

- Tu crois bien avoir mélangé ta partie? Je vais intégrer les autres aliments à ton mélange. Prends ce batteur à main et fais moi signe si t’as un soucis.

-Hum…Kazu ? J’en ai mis un peu à côté… Pardon…

Il saisit ensuite l’instrument bizarre que son camarade lui tendait et s’employait avec toujours plus de concentration à rendre la pâte homogène. Quelques instants plus tard, il ne lui restait plus qu’à la verser dans le moule, tandis que Kazuki était allé farfouiller dans le frigo.

« Ben, si ça l’amuse, de cacher un éléphant dans son frigo… » Amb rit doucement à cette pensée complètement illogique. «Alors, il est minuscule son éléphant, je parie qu’il est vert pistache. »

Le moule était plein, et Kazuki revenait de son expédition dans le frigo.

- Tu y arrives ?

Amb acquiesça.

- Oui, mais j’aurai besoin de ton aide pour les mettre dans le four. Parce que sinon, je risque de tout renverser… Je ne suis pas très débrouillard, désolé…Mais j’essaierai de me rattraper pour le glaçage !

Il s’interrogea sur la quantité de sucre présente dans ledit glaçage, puis secoua la tête pour empêcher ses pensées d’interférer sur ce moment.
Il aurait le temps de s’en occuper plus tard.

L’enfant décida de reprendre son tour de l’appartement.
Il repassa devant l’aquarium, qui le fascinait toujours autant, puis se promena dans le couloir, en se demandant à quoi pouvait bien ressembler la chambre de son ami. Il n’y avait certainement pas de paille, comme dans la sienne.
Avait-il des peluches ? Peut-être qu’il cachait un journal intime !
Il se dit qu’un jour, peut-être, il verrait cette pièce pour le moment tenue secrète.

-Tu n’as pas d’animal de compagnie, Kazu ? Questionna soudainement l’enfant, intrigué par le calme qui régnait dans l’appartement. Moi j’ai une chèvre. Elle est très mignonne, et a le poil noir et blanc. Je l’ai appelée  Bhed, parce que ça veut dire mouton en hindi. Je trouvais ça amusant, d’appeler une chèvre « mouton », et toi, tu ne trouves pas ça amusant ?

Amb lança un sourire enthousiasmé à Kazuki, puis retrouva son calme et s’informa sur le temps de cuisson du gâteau auprès du jeune homme.
C’est qu’il avait quand même hâte de savoir si ce dernier avait bon goût, pour un gâteau sucré, et avec les enfants, on ne plaisante pas sur la curiosité.
Kazuki Takeshi
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
6/100  (6/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Haruka Nanase - Free!
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Aidant d'Amb Ghongha
× Epitaphes postées : 2330
× Øssements1730
Bigenre
× Inscription : 01/06/2018
× Surnom : Kazoo
× DCs : Nathan M. Walker
nécromancien
Terminé #5le 06.07.18 22:01
Sugar Rush
Amb & Kazoo

Le petit garçon avait pris le breuvage que je lui avais préparé et m'avait remercié d'un sourire peu crédible. Je l'avais regardé en rigolant avant de m'approcher de lui. Du revers de la main, je tassai les mèches de cheveux qui cachaient ses yeux. Des perles d'eau occupaient les extrémités de ceux-ci. Son mensonge n'était pas très crédible et l'expression qu'affichait ses traits me le prouvaient. Pour ne pas le rendre mal à l'aise, je ne le fixai pas trop longtemps et c'est sans attendre que je repris le verre que je lui avais offert un peu plus tôt, le déposant hors de sa vue. Sur le chemin de l'évier, je pris un nouveau verre dans l'armoire afin de le remplir d'eau. L'eau allait peut-être lui plaire davantage. Je lui tendis le récipient en disant:

- Amb… Tu sais que t’as pas à me mentir? Ça va rien t’apporter. N’hésite surtout pas si tu veux autre chose.

Je lui souris pour lui donner confiance avant de continuer à cuisiner. Je ne voulais pas soutenir son regard trop longtemps, puisque moi-même j'avais cette forte tendance à mentir. Je me sentais mal de lui conseiller de ne pas le faire alors que c'était une habitude pour moi... Mais il était encore jeune, il avait encore tout son temps pour devenir une bonne personne... Une meilleure personne que moi.

Ajoutant tranquillement les ingrédients au bol qu’Amb mélangeait avec difficulté, je vivais le moment présent, heureux.

- Hum…Kazu ? J’en ai mis un peu à côté… Pardon…
- Ah? T’inquiète pas pour ça. Je vais faire un peu le ménage après et on en reparlera pas

J’avais répondu rapidement. Après tout, ce désordre ne me dérangeait en rien.

Je me retournai vers lui alors qu’il me demanda mon aide pour apporter le moule jusqu’au four. Pour un enfant maladroit, il réussissait bien jusqu’à maintenant. Il n’avait pas encore renversé le sac de farine ni cassé le plat en vitre qui servait de moule. C’était un bon début. J’avais acquiescé.

Après avoir déposé le mélange au four, je refermai la porte en regardant l’heure et revint vers la table pour ranger les ingrédients qui n’allaient plus servir. Ainsi, les accidents allaient être évités.

Quand je me retournai, l’enfant était déjà hors de ma vue. Je repris donc une gorgée de ma bière en secret avant de le rejoindre.

- Tu n’as pas d’animal de compagnie, Kazu ? Moi j’ai une chèvre. Elle est très mignonne, et a le poil noir et blanc. Je l’ai appelée  Bhed, parce que ça veut dire mouton en hindi. Je trouvais ça amusant, d’appeler une chèvre « mouton », et toi, tu ne trouves pas ça amusant ?

Cette intervention réveilla mes envies d’avoir un animal de compagnie de nouveau. De plus, j’avais bien l’intention de rencontrer la bête de mon ami. Une chèvre. Ça devait être mignon, non?

- Euh. Malheureusement, non, pas encore. J’vais peut-être m’acheter un chat bientôt… Ou un fennec… Peut-être les deux éventuellement, mais j’sais pas s’ils seraient amis.. Je vais devoir m’informer. Mais sinon, je l’ai jamais rencontré Bhed, comment ça se fait? Va falloir que tu me la présente!

Je m’assis sur le canapé après avoir répondu, puis répondit à sa seconde question.

- Une cinquantaine de minutes environ. Tu veux regarder la télévision en attendant?

J’avais ouvert cette dernière sans attendre de réponse, puis après avoir regardé les options quelques secondes, je me retournai vers lui de nouveau.

- Y’a un truc que tu préfères? Si t’aimes pas la télévision, y’a peut-être quelques jeux de sociétés qui trainent dans l’appartement.

Dérangé par la faim, je lui tendis la télécommande en me levant et retournai rapidement en directement de la cuisine. Je coupai quelques fraises que je déposai dans une assiette propre avant de revenir, celle-ci à la main.

- Tiens Amb, ça va nous faire patienter un peu. Dans quarante minutes environ, on va pouvoir préparer le glaçage. Tu vas voir, le gâteau seul est pas vraiment sucré, c'est le glaçage qu'il l'est un peu plus... Un peu. Je sais pas si tu vas l'aimer, puisque c'est pas vraiment sucré... C'est pas vraiment un gâteau qu'on sert souvent aux enfants.

J'arrêtai un instant, inquiet que le gâteau ne lui plaise pas, puis j’ajoutai en riant:

- Mais au moins, y'a pas de Nutella si ça peut te rassurer!



©️️ 2981 12289 0
Afficher toute la signature



I DIDN'T WANT TO WAKE UP
ANAPHORE


Il s'exprime en #2F4F4F
Anonymous
Invité
Invité
Terminé #6le 10.08.18 23:29
Un chat ou un fennec…

Une fois, Amb était allé dans le désert avec sa mère, et il en avait vu quelques-uns.
C’étaient, dans son souvenir, de petites créatures pâles et pas très poilues, assez peureuses.
Tandis que les chats sont en général plutôt distants, le fennec se cacherait derrière Kazuki  au moindre bruit suspect.
L’enfant en conclut que ce duo serait vraiment incroyablement amusant, et rigola en racontant l’anecdote à son ami.

-« Mais je ne pourrais pas avoir un chat. » ajouta-t-il l’air soudainement grave « Je serais incapable de lui refuser quoi que ce soit, donc je me retrouverais très vite à ne rien faire d’autre que de le suivre pour être certain qu’il ne manque de rien. Et lui deviendrait une boule de poils énorme et paresseuse. Ce serait mal pour nous deux. Mais le chat est mon animal préféré ! Enfin je crois. J’aime les escargots aussi. Et les chèvres bien sûr, c’est très mignon. »

Pour voir Bhed… Ce serait compliqué.
En ce moment elle devait être dans sa chambre à Jolly Jumper, à s’ennuyer toute seule…
Une idée germa dans son esprit, il avait vu quelque chose du genre à la télé, lorsqu’il était encore vivant, alors pourquoi ne pas essayer ?

-« Kazu, on est morts, hein ? » son cœur fit un petit bond lorsqu’il se rendit compte qu’il l’avait dit avec tant de facilité. Il espérait que son ami n’avait pas vécu une fin traumatisante et que cela n’allait pas le choquer ou l’énerver qu’il parle de la mort avec tant de légèreté.

« Alors, euhm… Est-ce qu’on peut invoquer des esprits ? Je vais essayer d’invoquer ma chèvre rien que pour toi, mais tu te moques pas, hein ? »

Il fronça légèrement ses petits sourcils bruns, et fit une moue étrange avec sa bouche, pour se donner de la contenance.
Ensuite, il inspira une grande goulée d’air et écarta les pieds parallèlement, puis éleva ses mains au-dessus de sa tête.

« Je crois que là, je dois l’appeler… »

Il toussota puis hurla le nom de sa chèvre, si fort qu’il en tomba par terre.
Amb crut qu’il avait fait trembler les murs de l’appartement, il n’en était évidemment rien, toutefois il préféra s’assurer qu’aucun des colocataires de Kazuki n’avait été dérangé par son invocation, qui était, ne nous le cachons pas, complètement foireuse.

-« … Il n’y a personne d’autre que nous, ici, n’est-ce pas ? » il rougit légèrement en faisant de grands yeux innocents de chien battu.

Il se releva, un peu gêné, épousseta ses vêtements, car il faut toujours rester propre, en toutes circonstances, et alla s’asseoir sur le canapé.

-« Ben… Je regarde des documentaires. Ma maman regardait des émissions sur le paranormal. Et mon papa des feuilletons policiers. Mais je déteste ça. Il y a du sang et des méchants. J’aime bien les documentaires sur les animaux, sur la nature, et sur les sciences. Kazu… Tu vas à l’école ? »

Le petit garçon venait de se souvenir qu’il devait s’inscrire aux catacombes, mais n’était pas encore certain d’être capable de retourner en cours.
Après tout, avant de mourir, il loupait l’école le plus souvent possible, les autres élèves lui faisaient peur, et la maîtresse le regardait de travers lorsqu’il parlait mal hindi.
Le problème se répèterait certainement ici, parlant le japonais très mal (ses « r » roulés sont de véritables carnages), Amb risquait de ne pas se sentir à sa place.

Il ne pouvait quand même décemment pas rester là à passer le temps, sans rien apprendre.
Plus tard, il y réfléchirait. Pour le moment, il était avec son ami qui apportait justement de jolies fraises bien rouges.

-« Yummm… Merci Kazu ! »

L’enfant se saisit d’une fraise et l’avala goulument, puis la mâcha en fermant les yeux, les mains sur les joues.
Exquis ! Ce parfum, cette fraicheur ! Le sucre était juste bien dosé, s’il avait été un peu plus mûr, Amb n’aurait pu apprécier autant ce délicieux fruit.
Pendant qu’il mangeait, Kazuki semblait embarrassé de lui dire que le gâteau n’était pas vraiment sucré. Amb sourit, amusé.

-« En fait, je n’aime pas le sucre. Ça colle aux dents, c’est trop gluant, c’est étouffant je trouve. Ca gâche le goût des vrais aliments. Donc il n’y a aucun problème, ce gâteau sera parfait. Je t’avoue que je m’inquiétais un peu pour ça aussi, j’avais peur de pas l'aimer. C’aurait été dommage… »

Le gamin, la télécommande en main, commença à zapper.
Il visualisa vaguement des bonhommes multicolores qui sautillaient joyeusement en chantant, un pistolet ensanglanté sur un parquet abîmé, une femme… nue ?, un enfant en costume qui saluait les gens du haut d’un gigantesque bateau, et il décida de s’arrêter là et confia la télécommande à Kazuki.

-« J’aime pas ce qu’il y a, je vais chercher des jeux. »

Il se leva très vite et s’engouffra dans le couloir, cherchant quelque chose, une indication, un panneau, qui puisse l’aider.
C’était si soudain, il ne s’était rendu compte de rien.
Il avait été tellement pris dans la conversation, qu'il n'avait pas fait attention.
Et pourtant, ce n'était pas faute de lui avoir dit de prévoir à l'avance pour éviter les accidents.
Mais non, Amb ne faisait pas attention, il oubliait qu'une vessie, ça se remplit, et qu'à un moment, il faut la vider.
Et pour le coup, le petit risquait littéralement de se pisser dessus.
Kazuki Takeshi
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
6/100  (6/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 23
× Avatar : Haruka Nanase - Free!
× Appartement : Jules Verne
× Métier : Aidant d'Amb Ghongha
× Epitaphes postées : 2330
× Øssements1730
Bigenre
× Inscription : 01/06/2018
× Surnom : Kazoo
× DCs : Nathan M. Walker
nécromancien
Terminé #7le 22.08.18 18:23
Sugar Rush
Amb & Kazoo Assis confortablement au fond du canapé, j'écoutais Amb raconter ses histoires, un sourire niais déguisant mes traits. Malgré son jeune âge, le garçon était plus raisonnable que moi. Comme lui, j'avais un faible pour les chats et, tel qu'il l'avait mentionné, j'allais sans doute, moi aussi, me plier à tous ses désirs. Mon futur chat, que j'allais probablement nommer « Wooky » avait de fortes chances de devenir, pour le citer, une « boule de poils énorme et paresse ». Toutefois, j'étais trop égoïste pour me priver d'en adopter un. L'animal allait sans doute m'aider à me sentir un peu moins seul, il allait être celui que je serrerais contre moi lors de mes mauvais jours.

J’avais au moins la chance de pouvoir dire que ce félin serait rarement seul. Ne sortant pas régulièrement de l’appartement, j’allais pouvoir passer énormément de temps avec lui. Je ne voulais pas imposer mes décisions aux autres colocataires de Jules Verne… Déjà qu’il y avait déjà énormément d’animaux à y vivre… Les frictions entre eux étaient inévitables.  

Je ris légèrement lorsque le petit mentionna que l'escargot était l'un de ses animaux préférés. Mais qu'est-ce qu'il pouvait bien leur trouver? Les chèvres, ça allait encore. Elles étaient plutôt mignonnes et étaient de bonne compagnie. Pas étonnant qu'Amb en ai adopté une.

- En fait, qu’est-ce qui t’attires chez les escargots? Tu les trouves mignons? ...Sympathiques?

Quoique sceptique quant à la valeur de cet animal à coquille en tant que compagnon, je préférais lui demander son avis. Celui-ci allait sans doute avoir une explication logique qui appuierait son intérêt.

La tête rose me demanda si nous étions bien morts. Je ne sourcillai pas et me contentai de hocher la tête. Il l'avait demandé avec une telle légèreté qu'il m'était impossible de le prendre méchamment. Si ces mêmes mots avaient été dits par un adulte, ma réaction aurait sans doute été autre. D'ailleurs, c'est ce que j'appréciais chez les enfants. Ils communiquaient tout sans réelles prises de tête.

Je rigolai légèrement avant de lui affirmer que je n’allais pas me moquer de lui lorsqu’il allait invoquer sa chèvre. Mais quelle drôle d’idée. D’ailleurs, il était impossible qu’une telle prouesse allait se réaliser, mais l’enfant était tellement convaincu et convainquant que je le regardai faire, étrangement curieux de la suite des évènements.

Mais évidemment rien ne se produisit, si ce n’était que le petit était désormais au sol et inquiet d’avoir dérangé mes colocataires. Je ne savais pas si nous étions seuls, mais je ne fis aucune remarque. De nature discrète, il avait bien le droit de s’amuser de temps à autre.

Après s’être installé sur la canapé avec moi, il m’informa de ses préférences quant aux émissions de télévision avant de me poser une question sur mon éducation. Légèrement mal à l’aise quant à sa question, je baissai la tête. Je n’avais jamais eu la chance de terminer mes études et maintenant que j’étais dans le monde des morts, je ne faisais rien de mes dix doigts. Je ne voulais pas donner l’impression à Amb que c’était la bonne chose à faire.

- Non, malheureusement. Je pense que je vais travailler à la place. Et toi, tu comptes y aller? C’est bientôt la rentrée, je crois.

J’étais surpris lorsque Amb me confirma qu’il n’aimait pas le sucre… Il pouvait bien ne pas avoir apprécié le mélange que je lui avais fait un peu plus tôt… Celui-ci qui était horriblement sucré. Tout de même, le fait que cet enfant n’aimait pas ces substances alimentaires était surprenant… Quoique mon protégé n’avait rien d’un enfant normal.

- Je crois que tu es le premier enfant que je connais qui n’aime pas le sucre. C’est bien! De toute façon, le sucre c’est mauvais pour la santé et sa brise les dents. Je vois que tu aimes les fraises par contre. Il y a d’autres fruits que tu aimes beaucoup? Je vais savoir quoi acheter quand tu vas passer par ici. Y’a des aliments que tu aimes par-dessus tout?

Je m'intéressais beaucoup à ce qu'il aimait. Après tout, il passait beaucoup de temps ici (et je ne savais pas encore qu'il allait prochainement aménager avec moi.) Je devais savoir quoi lui cuisiner pour qu'il se plaise un peu en ma compagnie.

Il défilait les images de la télévision tandis que je pensais à ce que je pourrais lui faire cuire lors de ses prochaines visites. J'entends différents bruits qui proviennent de la caisse et la différence de sonorité m'indique que l'enfant ne se fixe pas sur un poste. Au bout d'un moment, le son est plus faible et lorsque je me retourne, je vois une femme nue sur l'écran. Un peu mal à l'aise, je tente d'agripper la télécommande. C'était en un soupir de soulagement que je laissai tomber ma mission. Il avait changé de chaîne, seul. Drôle idée de mettre de tels programmes à cette heure.

Il me confia la télécommande avant de partir vers le corridor à la recherche de jeux.

- Ah d’accord, je te fais confiance. Reviens avec quelques bons jeux et on choisira ensemble.

En attendant, j’ouvris l’épisode d’une série quelconque sur Deathflix et regardai pendant un instant, en prévision du retour de mon « petit frère »… Mais il ne revint pas. Et considérant la petite distance qui séparait ma chambre et la salle de jeu, je commençais à drôlement m’inquiéter.

… Mais qu’Est-ce qui lui prenait autant de temps?

Je sortis dans le couloir sans prendre le temps de fermer la porte derrière moi. Je ne le voyais pas dans le premier corridor. Je me dépêchai donc de courir en direction de ladite pièce. Au tournant, je le vis au centre de l'allée, immobile. Mais que faisait-il? Était-il blessé? Je m'approchai de lui pour voir que le pantalon du petit était mouillé. Inquiet de sa réaction, je tentai de le réconforter.

- T’inquiète pas… Ça arrive à tout le monde les accidents.

Je me mis à genoux devant lui afin de le regarder dans les yeux -ceux-ci qui étaient d'ailleurs bien difficiles à voir, vu les cheveux qui bloquaient le passage-.

- Ne bouge pas, d’accord? Je vais chercher une serviette et je reviens très rapidement.

Je défilai dans le couloir et fis l'aller-retour jusqu'à la salle de bain de l'appartement pour y chercher une serviette pour couvrir Amb. Après avoir mis un bouchon dans le bain et y avoir tourné les robinets afin d'y faire couler l'eau, je revins presque aussitôt et l'enroulai autour de l'enfant afin de limiter les dégâts.

- Voilà. Suis moi, tu vas prendre un bon bain.

Je lui tendis la main, l'invitant à me suivre, avant de rejoindre l'appartement. Une fois arrivés, j'ajustai l'eau du bain afin que la température soit adéquate avant de lui recommander de retirer ses vêtements qui nécessitaient un petit nettoyage à la machine. En attendant qu'il s'installe, je contactai le concierge pour l'informer de l'accident.

J'entrai dans la salle de bain et me mis dos à lui afin de respecter son intimité et m'assis sur le sol et m'appuyai contre la baignoire.

- Tout va bien? ... Tu vois, il n'y avait pas de soucis à se faire, tout est déjà réglé.

J'avais dit ces mots calmement afin de le rassurer.

- Mais fais-moi un petit signe la prochaine fois, okay?
©️️ 2981 12289 0
Afficher toute la signature



I DIDN'T WANT TO WAKE UP
ANAPHORE


Il s'exprime en #2F4F4F
Anonymous
Invité
Invité
Terminé #8le 25.08.18 21:23
Spoiler:

pile : Amb appelle Kaz pour savoir où sont les jeux

face : Amb rentre dans la chambre de Kaz sans rien demander et cherche tout seul (au risque de découvrir deux-trois bouteilles d'alcool et quelques mégots )

La Faucheuse
maitre de la mort

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
0/0  (0/0)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Pouvoir : omnipotente
× Epitaphes postées : 2688
× Øssements1993
Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Terminé #9le 25.08.18 21:23
Le membre 'Amb Ghongha' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'PILE OU FACE' :
Anonymous
Invité
Invité
Terminé #10le 25.08.18 22:04
Un instant, Amb avait hésité sur la réponse qu’il devait donner.
Il rougit, et commença à se balancer doucement avec un sourire crispé en tenant son t-shirt.
Les escargots, pourquoi aime-t-il les escargots ?
Rien d’autre que sa vérité ne pouvait justifier ça, aucun doute là-dessus.
Il inspira donc et leva la tête, voulant regarder Kazuki dans les yeux pour lui annoncer la grande nouvelle :

-« Kazu, désolé de ne pas te l’avoir dit, je sais que j’aurais dû… »

L’enfant marqua une pause. Allait-il vraiment devoir aller jusqu’au bout de son propos ? Bien sûr. Ce n’était plus le moment de reculer.

-« En fait… Escargot…Tu sais… »

Non, actuellement, sa manière de se justifier était juste étrange, on aurait dit qu’il délirait sous l’action de fortes fièvres. Il se jeta soudainement à l’eau :

-« Mon nom de famille ! Ghongha ! Ça veut dire escargot ! »

Il soutint ensuite le regard de celui qu’il considérait comme un grand frère, et se mit doucement à pouffer, plaçant sa main sur sa petite bouche rose.
Cette manière de le dire était si bizarre et crispée, et même si c’était une information plutôt cocasse, Amb se rendait bien compte qu’il n’était pas nécessaire d’en faire tout un plat.

-« Sinon, les escargots, c’est mignon… Avec leurs petites antennes… Et quand ils rampent… Pis leur coquille aussi est mignonne… Et en plus, ils sont hermaphrodites, c’est fantastique, non ? »

Le petit avait commencé à jouer à l’escargot, en plaçant ses doigts en antennes au-dessus de ses mèches roses, et il tournait en rond à pas lourds dans le salon, dans une tentative absolument impossible d’imiter la démarche d’un escargot.

Il fut ensuite surpris d’apprendre que Kazuki n’allait plus à l’école.
Toutefois il se rappela bien vite que lui non plus n’y avait pas mis les pieds depuis bien longtemps, puisque, même avant sa mort, faisant des angoisses scolaires, il ne se rendait là-bas que très rarement, lorsqu’il se sentait fabuleusement bien.

-« Eh bien, je n’y vais pas. Enfin, je n’y suis pas encore allé. Mais je devrais, il faut que j’approfondisse mon langage en japonais… Et j’ai encore tant de choses à apprendre ! Mais je ne sais pas si j’oserai, tu sais… »

Il fit glisser son regard sur le côté, légèrement découragé d’avance.
Enfin, de toute façon, il savait que ce ne serait pas comme avant, en Inde, où il comprenait la moitié de ce qui se disait en classe, et où les autres élèves le regardaient bizarrement, parce qu’il avait la peau pâle, parce qu’il avait de belles affaires « de riche » et surtout, parce que ses yeux étaient verts.

Secouant la tête (comme toujours lorsque des souvenirs sombres l’assaillaient), il interrogea ensuite son ami quant au métier qu’il souhaiterait exercer :

-« Je te vois bien être barman, Kazu… » Il hésita. « Tu aimes l’alcool ? »

Question innocente, encore une fois, il ne voyait en effet aucun souci à parler boisson, puisqu’il n’avait aucune idée des problèmes d’alcoolisme que pouvait rencontrer son interlocuteur.

Quant à ce qu’il appréciait manger…
Amb n’était pas très difficile en temps normal, il ne supportait simplement pas le sucre.

-« Eh bien, j’aime un peu de tout… Surtout les tartes aux pommes, avec une pâte nature et les pommes juste posées dessus. Oui, je crois que j’aime beaucoup les pommes en ce moment ! Mais tu sais, ce que j’aime manger, ça dépend des jours…»

Il ne s’était jamais posé la question, car en tant qu’enfant il ne pouvait choisir ce avec quoi il allait se nourrir, on lui préparait toujours ses repas. Donc il n’avait pas vraiment besoin de s’interroger à ce sujet.

Quelques minutes plus tard, Amb se retrouvait dans le couloir, trempé d’urine, extrêmement gêné, et surtout, en pleurs.
Il retenait pourtant ses larmes du mieux qu’il pouvait pour ne pas embêter plus Kazuki, rien à faire, ces fichues gouttes d’eau salées voulaient s’échapper de ses yeux, à tout prix.

Il opina lentement lorsque son ami alla lui chercher une serviette, et se laissa amener jusqu’à la salle de bain où il ôta sagement ses habits et entra dans le bain.

Malgré la situation, qui était certainement la plus gênante qu’Amb aie vécue (en tout cas, elle rentrait forcément dans le top 3 de ses gaffes les plus embarrassantes), il trouva que l’eau était à une excellente température, et attendit là, sans bouger, jusqu’à ce que son presque frère revienne.

-« Oui, tout est déjà réglé. Pardon… Je suis désolé… »

Le petiot renifla.

-« Je ne voulais pas t’embêter… Je m’excuse… Kazu…. ? Tu peux me donner une chemise ou un truc, pour que je m’habille s’il te plaît ? J’ai envie de sortir du bain. .. »

La mine déconfite, après s’être rhabillé, il alla s’asseoir sur le canapé, et attendit le regard dans le vague.
Que faisait-il déjà, avant de… ?
Ah oui, les jeux !
Il n’avait pas été les chercher finalement.
Amb se releva, tira ses joues pour essayer de se donner de l’énergie, ce qui était certes perturbant à voir, mais qui fonctionnait bel et bien pour ce gamin.
Se dirigeant ensuite dans le couloir en courant, il faillit déraper sur un chiffon posé par terre pour une raison inconnue, mais se rattrapa, et poursuivit sa course.
Devant la porte de la chambre de Kazuki, il hésita.

Avait-il vraiment le droit d’entrer ?
Etait-ce bien l’endroit où se trouvaient les jeux ?
Il avança sa main vers la poignée et faillit l’y poser mais se reprit.
Non, définitivement, c’était trop impoli.
Puis il avait suffisamment fait de bêtises pour l’année, au moins !

Il fit demi-tour et se remit à trottiner, le nez en l’air, à la recherche de Kazuki.
Quel inconscient, il avait oublié le chiffon, qui furtivement patientait le bon moment pour déclencher son embuscade !
Il glissa dessus et fit au moins trois mètres sur son pied droit, agitant les bras en tous sens pour retrouver son  équilibre perdu.
Heureusement (ou pas), un mur se dressait au-delà de ces trois mètres, et il ne semblait pas prêt à céder sa place à un gamin de dix ans qui s’amuse à faire des acrobaties sur un chiffon, en plein après-midi.

En s’écrasant sur le mur, Amb espéra au moins que Kazuki n’aie pas entendu.
Ou vu.
C’était incroyable la poisse qu’il avait, ces derniers temps !
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Pseudo :

forums partenaires