en partenariat avec...
Nano RoleplayEsquisseJust MarriedMaster PokéThe Holiday ScamGifted
Recherche
Recherche avancée
Annonces
Y'en a pas d'annonces actuellement, si c'est pas malheureux.
En attendant de nouvelles annonces, on t'invite à zieuter les carnets qui n'ont pas encore eu de réponse : Haruki Matsuoka, Zachary Harper, Reina Makoto, Taichi Haru, Nemo Reed, Yukimura Arai

De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty #11le 19.11.18 23:37
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Brendan T. Nightshade
Vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 As64OwE55/100De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EeIQN7j  (55/100)
× Présence: présent
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 OHUS7GuDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 97
× Avatar : Tobio Kageyama (Haikyuu!!)
× Appartement : Lascaux
× Métier : récupérateur et trafiquant
× Epitaphes postées : 4711
× Øssements729
Masculin
× Inscription : 14/08/2017
× Surnom : la badiane
× DCs : Cassian / Léandre / Âdalarasi
Vampire
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2224-brendan-t-nightshadhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2474-brendan-keep-you-head-high-and-your-middle-finger-higherhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t3419-brendan-081-276-400

— I THOUGHT IT WOULD BE JUST A
one shot
BUT I DIDN'T SEE THIS PLOT TWIST.
Plusieurs secondes de silence ont le temps de s'installer dans le malaise ambiant. C'est quelque chose que Brendan aurait à l'occasion perturbé mais comme il attendait une réponse, il reste muet et occupe sa distraction sur d'autres faits inintéressants désormais, comme cette microscopique partie dédiée aux mangas. Ses lèvres murmurent quelque chose pour passer le temps et son dos se voûte davantage ; avant de se relever, les sourcils broussailleux autant écartés que rehaussés. Ses paupières papillonant, ce n'est pas comme s'il est surpris par une telle réponse de la part d'un garçon pareil puisque son sourire est absent, lèvres finement écartées, mais juste qu'il reporte son attention sur lui.

- C'est dommage quand même. T'aurais pu être acteur.

Comme il a relâché ses doigts de son vêtement bien repassé, il les fait désormais pianoter sur le plan de travail les séparant. Sans gêne contrairement à lui, il passe sa main par delà la séparation en bois et parvient à faire atterrir sa main droite sur le clavier de la caisse, provoquant d'ailleurs l'ouverture du boîtier à sous, susceptible de donner un coup dans les abdominaux de celui en face. Mais ça, Brendan s'en fiche complètement. Inattentif, ce n'est pas sa faute, d'ailleurs.
Ou alors c'est juste le coup revenchard par rapport à cette question posée. Son petite sourire simplet pourrait le confirmer mais finalement, c'est juste qu'il est ravi d'avoir retrouver une discussion intime avec ce personnage si spécial.

De nouveau perdu sur le plafond fait de liège, il pourrait y accrocher toutes les réponses qu'il voudrait donner et se saisir de la meilleure. Mais il la donne sans réfléchir aux conséquences, mais surtout en ne faisant pas de retour réflexif sur sa personne.

— Pour toi, ce sont des problèmes, donc. J’ai ma réponse. Mais pour moi, non. Encore une fois, j’ai pas fait exprès. T’es capable de le croire, ça, ou non ?

Ses lèvres toujours peintes par un pochoir taciturne, il reste éternellement ancré dans cette expression puisque finalement, rien ne change. Susanoo reste comme tous les autres et pense comme tous les autres. Si il est la bête de foire, il n’y a pas d’autres excuses à envisager. Ce n’est aucunement par maladresse mais juste parce que Brendan est bêtement méchant et ne peut pas changer.
Or, la question qu’il lui a tout de même posé, même si elle le vexe un peu, a le don de justement, ne pas l’énerver plus que ça pour qu’il veuille jouer à la violence ; ce pourquoi, encore une fois, ce précédent sourire.
Il passe à cette question, à autre chose et expire bruyamment par les narines tel un buffle.

— Comme avec une autre personne : Qu'il m'écoute. C’est ça que j’attends des gens. Appelle ça de l’attention si tu veux mais moi j’appelle ça du respect.

Le problème, pourtant, ne trouve nulle autre origine que la persistance de Brendan à ne pas vouloir évoluer avant les autres. Selon lui, c’est à eux de faire le premier pas avant que lui ne le fasse ; grand timide qu’il est, dans le fond. Il se sent juste seul, il a peur d’avoir honte en paraissant gentil avec, pourtant, cette mine patibulaire qui serait si paradoxale.

C’est pourquoi le vampire va se poser la question de pourquoi un type dont il ne connaît pourtant pas la mort peut paraître si affable pour les autres, et pour lui au final ? Certes, il n’est pas menaçant mais bien trop fourbe pour être apprécié. Du moins, l’hypocrisie sur son visage n’est peut-être pas visible par tous parce que Susanoo ne doit pas se permettre d’être aussi aigre avec n’importe qui. Alors pourquoi est-il si aigre avec l’américain ?

— Tu m’évites pas mais j’irai pas jusqu’à croire que t’es maso comme type. Tu flippes, ça se sent.

Pas non plus des plus rusés, c’est la seule explication possible. S’il se permet de se mesurer et devenir son rival, ça doit s’expliquer par l’intimidation. Il se protège ainsi comme il se protège du grand type devant lui avec une modeste balayette et quelques livres rendus en guise d’arme. Un rire subtil fleurit sur les lèvres de Brendan. La première rencontre a vraiment été chaotique pour qu’ils se comprennent.

— Va s’y, frappe moi. Je ferai rien.

Certes, ils ne reviendraient pas à zéro avec une gifle de la part de l’ancienne victime mais peut-être cela pourrait-il être une métaphore ; comme un échange de main lors d’un pacte ? S’il est capable d’accepter ce coup, peut-être prouverait-il à Susanoo qu’il ne voudrait plus lui faire de mal ?
Voici l’effort de courtoisie qu’il fait, seulement avec ce spectre-ci, pour être écouté. Il penche la tête pour recevoir la flagellation. Il n'empêche qu'il ne peut retenir un rictus condescendant bien qu'il prend ceci au sérieux, de quoi faire douter son adversaire.




who
many
susanoo k. omikami
700+


De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty #12le 20.11.18 0:22
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Susanoo K. Omikami
Lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 As64OwE42/15De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EeIQN7j  (42/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Pouvoir : emmerder les autres
× Croisée avec : un cloporte et un canard
× Appartement : Quelque part dans l'Agence
× Métier : glandeur
× Epitaphes postées : 381
× Øssements2156
Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : la zouz
× DCs : plutôt marvel
Lémure
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2288-susanoo-k-omikami-bhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2325-hello-friend-s-u-shttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2552-s-u-s-phone
de zéro en héros ,.
comic sans ms
t'aurais pu être acteur —

(je suis un acteur, brendan)
(je passe mon temps à jouer un personnage que je ne suis pas)

Mais Brendan ne fait pas partie du même monde que Susanoo -- c'est l'une de leurs très (peut-être trop) nombreuses différences ; rien ne les rapproche, ni leur enfance, ni leur situation familiale et encore moins leur mort et leur post-décès. C'est comme si tout les opposait, excepté leur genre -- Susanoo est l'oxymore de Brendan.
Il grimace lorsque son interlocuteur appuie de sa main droite sur le clavier de la caisse et que l'ouverture percute son torse mais il ne dit rien.
Ce ne sont pas les gestes de Brendan qui l'intéressent honnêtement -- ce sont ses paroles, ses réponses qu'il sort spontanément, sans réelle réflexion. De nouveau, ils sont en opposition complète ; alors qu'il passe son temps à choisir avec soin ses mots dans un but de manipulation totale, l'autre est bien plus brut, plus sincère et presque plus simple, de ce fait.

l'un ment
comme
il respire
l'autre respire
sans
un mensonge

Il a pas fait exprès -- Susanoo n'en doute pas (ou presque pas) ; incapable de concevoir que les autres soient parfaits, il croit sans grande difficulté que son interlocuteur a le défaut d'être maladroit -- il est imparfait, c'est normal. Il ne rebondit pas, ne saisit pas l'occasion pour lui lancer une remarque plus ou moins gentille voulant dire oui, j'te crois, tu peux avoir l'esprit tranquille ((non, définitivement, il ne le dira pas)).

respect
attention
tout ça sonne un peu pareil


Car pour Susanoo, le respect s'obtient avec l'attention -- si tu es transparent, si personne ne te voit, comment les autres peuvent te respecter ? Là encore, Susanoo garde le silence car il ne se sent pas en position d'ajouter des commentaires ; pas maintenant, pas encore. Le simple fait qu'ils arrivent tous les deux à discuter sans se menacer physiquement relève d'un miracle.

va s’y, frappe moi —
(bon, le miracle fut bref mais intense)

Rire subtil sur les lèvres de Brendan.
Rire narquois sur les lèvres de Susanoo.
Son sourire se dessine sur ses lèvres et il lance à son interlocuteur un regard malicieux et en même temps -- dérouté. C'est quoi cette proposition ? Ses sourcils se froncent délicatement, alors qu'il tente de comprendre son raisonnement : le frapper, comme pour être quitte par la suite ; il claque sa langue contre son palais et ancre ses iris chocolat dans celles de Brendan.

J'suis pas maso en effet mais j'suis pas non plus sado, réplique-t-il tout en jouant de ses doigts avec la balayette posée sur le comptoir.

Il en profite pour refermer le tiroir de la caisse -- Susanoo n'est pas violent. C'est étrange comme cet être peut être cruel mais jamais par la force. Là encore, des opposés, de parfaites antithèses. Susanoo ne s'exprime pas par la colère des coups mais par la méchanceté des mots.
Mais en cet instant, alors qu'aucun des deux ne semble vouloir frapper l'autre, il veut continuer ce dialogue -- il se retient de respirer, il sait qu'à tout moment, ça peut déraper mais il veut tenter. Susanoo est joueur et Susanoo est curieux.
Brendan est une énigme à ses yeux et ça, depuis leur première rencontre.

Et j'voudrais pas trop t’amocher, ajoute-t-il, laissant supposer qu'il pourrait le mettre par terre, comme Brendan l'a fait au skate-park) -- c'est purement ironique.

Il prend la balayette dans ses mains, la repose.
Susanoo ne peut s'empêcher de jouer avec des objets lorsqu'il n'est pas forcément très à l'aise. Il repense aux paroles de Brendan, rebondit dessus.

Respect, attention, on en revient à la même chose d'après moi : t'as peur d'être transparent, non ? Parce que pour que les gens t'respectent justement, il faut qu'ils te voient ?

ah, le soleil !
briller, briller si
fort
qu'on en éblouit
les autres

Susanoo n'a jamais eu ce genre de questionnement -- Susanoo a toujours ébloui, a toujours été vu et très souvent admiré ; pourtant, il ne peut refouler ce sentiment d'angoisse qui le saisit si son interlocuteur ne le remarque pas. Il a besoin des autres, de cette sociabilité environnante pour exister.
C'est pathétique, Susanoo.
P a t h e t i q u e --

Il esquisse un sourire ironique.
Et puis --
Sans vraiment comprendre pourquoi, il prend la balayette, la suspend quelques centimètres à peine au-dessus de la tête de Brendan (il doit monter sur la pointe des pieds pour la mettre à la bonne hauteur) -- et puis, il la lâche.
Bam ; tombée sur la tête de son interlocuteur.
Oh ! ça ne fait pas mal.

Et bam, t'es pas transparent, CQFD.

Bam, je t'ai tapé Brendan, parce que c'était un peu ce que tu voulais.
Bam, sur ta tête.
Bam, dans mon esprit.

Susanoo ne sait absolument pas ce qu'il attend de Brendan.
Et c'est perturbant.

b a m —

darren criss. @ atf
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty #13le 20.11.18 1:36
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Brendan T. Nightshade
Vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 As64OwE55/100De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EeIQN7j  (55/100)
× Présence: présent
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 OHUS7GuDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 97
× Avatar : Tobio Kageyama (Haikyuu!!)
× Appartement : Lascaux
× Métier : récupérateur et trafiquant
× Epitaphes postées : 4711
× Øssements729
Masculin
× Inscription : 14/08/2017
× Surnom : la badiane
× DCs : Cassian / Léandre / Âdalarasi
Vampire
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2224-brendan-t-nightshadhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2474-brendan-keep-you-head-high-and-your-middle-finger-higherhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t3419-brendan-081-276-400

— I THOUGHT IT WOULD BE JUST A
one shot
BUT I DIDN'T SEE THIS PLOT TWIST.
Au-delà de justifications un peu bancales, la calme fermeture du boîtier prouve qu'il ne recherche effectivement pas la violence. Les gestes de Susanoo sont plus véritables, plus apaisants.
Si on est éblouis par les mots de Susanoo et intimidés par les coups de Brendan, c'est pourtant l'inverse qu'il faudrait considéré. Les gestes du premier sont plus délicats tandis que le discours de l'autre est plus léger ; ils sont plus véritables de leur personne.
N'ayant pas tout ce paradoxe qui les unit en tête, Brendan essaye tout de même d'avoir cette pensée en tête comme quoi, avec le temps passé ensemble, les mots du japonais ne sont quand même pas des fioritures mais ne sont pas censés lui faire du mal. Sa susceptibilité lui fait mal, tout de même, lorsque l'apparent lémure ne se qualifie pas comme sadique mais sous-entend probablement que l'autre, lui, l'est. se mordant la lèvre, il dévie le visage pour ne pas anticiper quelque chose que le jeune homme ne pense au final même pas. Il se contente de serrer poings et ses dents contre sa lèvre.

Surtout qu'il serait dommage d'en venir à redevenir aussi irritable alors que se profile un débat qu'on ne peut retrouver dans des discussions aussi intimes. Non seulement Susanoo pose de côté sa maigre défense mais en plus lui parle-t-il avec un honnête sérieux. Alors qu'on a l'habitude — et qu'il l'a aussi — de le prendre pour un idiot, on n'aborde pas ce genre de discussion avec lui. Là, ces prunelles brunes et brillantes osent le vouvoyer avec respect, en lui parlant justement de ce même sujet. Elles le toisent avec application, et attention, toutes concentrées pour lui.
Peut-être parce qu'il n'y a personne d'autre dans la pièce ce pourquoi Brendan dévie automatique le regard, embarrassé par un tel contact visuel qui lui font virer ses joues au rouge. À cause de ce ressenti, il s'avère incapable de lui répondre et claque juste la langue à son tour, agacé d'être aussi incapable alors que la situation lui offre une bonne condition.

C'est sans doute à cause de cela que son interlocuteur juge qu'il lui a accordé peut-être trop de privilèges et se décide à revenir à des chamailleries. Ayant complètement oublié ce ramasse-poussière, il revient le hanter en déposant sur sa chevelure un amas conséquent de poussière. Machinalement, le vampire tousse et ferme les yeux lorsque les grains indésirables atteignent son visage. Mais surtout, il éternue droit devant Susanoo.
Tout penaud juste après cette explosion, il se frotte le nez, déboussolé, avant de poser les yeux sur la balayette à nouveau posée et l'homme juste devant lui. D'un seul coup, Brendan redevient lui-même et attrape le coupable par le haut, le secouant comme un prunier.

— Abruti, si tu crois que tu peux vraiment m'arriver à la cheville. J'vais te dégommer ! Tu fais le fier avec tes beaux yeux, hein ? J'vais te les arracher !

Sa remarque étant, certes, plutôt cruelle, il y a là-dedans probablement le sous-entendu qu'il a pu se laisser noyer dans le chocolat de ses yeux un instant, croyant être pris au sérieux. Mais bien remonté par une telle moquerie, il se décide à repousser ce beau-parleur dans l'étagère remplie de vieilles revues à archiver sans doute, toujours dans l'espace dédié au caissier et sa réserve. La propulsion faite, elle fait tomber Susanoo et dégringoler une panoplie de pages sur lui et par terre, lui causant sans doute une ultime douleur.
La pulsion violente passée, le vampire reste mi-colérique mi-confus. Il essaye de comprendre pourquoi ce plaisantin a cassé cet instant qui pouvait se révéler complice entre eux. Assez vite, il se rut vers lui, non pas pour perpétuer sa violence ou l'aider, mais pour être plus près de lui.

Quelque chose fait étincelle dans l'esprit de Brendan. Si tatillon, pourquoi ne pense-t-il pas que parfois, aussi, de simples mots dans une phrase peuvent être bienveillants ?

— Attends. Quoi ?

Son étonnement s'empresse de se plonger dans les billes de Susanoo. Il l'empoigne toujours par la chemise, pour lui redresser le buste et échanger un regard confus, quémandant réponse.
Des réponses à beaucoup de choses. Des justifications qu'il devrait être le seul à pouvoir donner mais trop bête, les attend de sa part :
Pourquoi est-ce que je t'ai fait ça alors que j'ai promis de ne pas m'énerver ?
Des réponses sur cette phrase, taquine mais à la fois, gentille :
Alors je ne suis pas transparent ? Mais est-ce uniquement pour toi ?




who
many
susanoo k. omikami
800 pile


De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty #14le 20.11.18 23:09
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Susanoo K. Omikami
Lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 As64OwE42/15De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EeIQN7j  (42/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Pouvoir : emmerder les autres
× Croisée avec : un cloporte et un canard
× Appartement : Quelque part dans l'Agence
× Métier : glandeur
× Epitaphes postées : 381
× Øssements2156
Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : la zouz
× DCs : plutôt marvel
Lémure
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2288-susanoo-k-omikami-bhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2325-hello-friend-s-u-shttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2552-s-u-s-phone
de zéro en héros ,.
comic sans ms
et bam
dans l'étagère
chute de papiers
et de sa dignité


Susanoo grimace de douleur et se retient violemment de laisser s'échapper de ses lèvres crispées un juron -- Brendan, toujours aussi délicat. L'élancement qui le traverse de sa nuque à ses reins lui rappelle avec brutalité la souffrance de leur première rencontre. Parce que dès le début, entre les deux, c'était violent ; dur, cruel -- il aurait du fuir, non ? Pourtant, Susanoo, t'es toujours là -- comme les planètes autour du soleil, comme la Lune autour de la Terre, ton regard ne peut pas se détacher de celui de Brendan. Il murmure un gémissement et tente maladroitement de se relever alors que son cœur s'accélère lorsqu'il voit le jeune homme le rejoindre rapidement.

j'vais encore me prendre une dérouillée —
sauf que non
ça ne se passe pas comme ça

attends
quoi ?


Il l'empoigne par la chemise, le force à redresser son buste et à reprendre une position plus ou moins confortable. Susanoo ne peut se retenir de noter leur proximité, tout en réfléchissant à une potentielle réponse pour son interlocuteur. C'est bizarre -- d'habitude, c'est lui qui pose des questions, c'est lui qui attend des réponses. Susanoo a toujours été le frère curieux, celui qui demande et à qui Amaterasu explique. Alors face à Brendan, qui semble également avide de réponses, il est perturbé ; il n'a pas l'habitude d'avoir ce rôle.
Posant ses mains sur le sol, il tente de se redresser un peu plus tout en grimaçant -- pourquoi est-ce qu'il finit toujours par terre avec lui ?
Ils se regardent, droit dans les yeux.

Merci, dit-il en reprenant son souffle (il esquisse un sourire malicieux) -- pour le compliment.

discrètement
il
montre
qu'il a noté
sa remarque

(et puis, il peut pas s'empêcher de glisser un commentaire sarcastique)
(c'est presque maladif)

Susanoo note tout, analyse tout -- pour pouvoir se servir plus tard de ce qu'il voit maintenant. Pourtant, sa phrase est probablement la plus sincère ; il a noté -- le rouge sur les joues de Brendan lorsque leur jeu de regards est peut-être devenu trop direct, il a vu cette gêne, ce changement dans l’atmosphère qui la seconde suivante avait disparu. C'était là encore étrange, pas anodin -- Susanoo ne sait pas comment réagir, il ne comprend pas : pourquoi son rythme cardiaque peut s'accélérer, pourquoi ses lèvres sont sèches et son souffle presque coupé.

(et puis, c'est rare que Susanoo remercie)
(c'est presque une exception)
(mais Brendan ne le remarquera peut-être pas)

C'est comme si par moment --
Ils se trouvaient sur la même longueur d'onde.
Et la seconde suivante --
Tout se brouille de nouveau.

Il passe sa main droite derrière sa nuque puis finit par poser son regard sur Brendan, juste en face de lui. Il doit répondre à sa question -- et sans l'énerver parce qu'il n'a pas de nouveau envie de se faire fracasser le nez.
Son visage se fait moins narquois, son expression plus sérieuse.
Il s'humecte les lèvres.
Il a toujours sa mèche qui part en vrille -- songe-t-il.

On te l'a jamais dit, en fait ? (c'est sans aucune trace de taquinerie, rien de cruel ou d'hypocrite ; Susanoo est presque -- il ne sait pas, c'est trop étrange ce qu'il se passe actuellement dans son esprit ; il cherche à comprendre, il cherche à cerner celui qui l'intrigue si fort) -- que t'étais pas transparent ? Même pas ta copine que t'as appelée au skate-park ?

Subtilement, il rappelle cet appel, il rappelle cet instant.
Oh ; certes, il a eu mal, certes son corps s'en souvient encore.
Certes mais Brendan a piqué la curiosité de Susanoo.

Au fait, t'as menti, ajoute-t-il en reprenant un air de gamin malicieux -- t'avais dit que tu ferais rien.

mais tu m'as quand même frappé
ça va finir par être une habitude


attends. quoi ? —

darren criss. @ atf
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty #15le 31.12.18 21:59
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Brendan T. Nightshade
Vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 As64OwE55/100De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EeIQN7j  (55/100)
× Présence: présent
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 OHUS7GuDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 97
× Avatar : Tobio Kageyama (Haikyuu!!)
× Appartement : Lascaux
× Métier : récupérateur et trafiquant
× Epitaphes postées : 4711
× Øssements729
Masculin
× Inscription : 14/08/2017
× Surnom : la badiane
× DCs : Cassian / Léandre / Âdalarasi
Vampire
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2224-brendan-t-nightshadhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2474-brendan-keep-you-head-high-and-your-middle-finger-higherhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t3419-brendan-081-276-400


— I'm gonna make you bend and break (It sent you to me without wait). Say a prayer, but let the good times roll in case God doesn't show. And I want these words to make things right but it's the wrongs that make the words come to life. If that's the worst you've got better put your fingers back to the keys.
THANKS
FOR THE
MEMORIES.
Qu'elles soient oralisées ou interprétées par la gestuelle, ses interventions aigres-douces sont acides comme le citron mais portent encore ces traces sucrées véhiculées par ses regards et sourires mielleux. Semblant parvenir toujours à ses fins, il a surtout toujours la bonne pièce pour faire un mouvement exemplaire. Alors que Brendan a complètement écarté les pions évanouis lors de leur première et dernière vraie altercation, ce rusé renard en fait bien usage. Si Susanoo n'abuse pas des poings, il marque toujours des points face à Brendan qui lui dérobe illégalement la victoire par la force.
Néanmoins, il lui a dit qu'il ne ferait plus rien. L'homme d'honneur et à al fierté solide ne peut que se résoudre à déglutir face à cette remarque encaissée. La bête est surtout d'autant plus assagie puisque son interlocuteur tente de la dompter non pas par des compliments que tout ingénu de sa personne oserait faire mais parce qu'il reconnaît justement son existence. Du moins, cette reconnaissance est aujourd'hui plus concrète qu'une autre.
Si le contact fulgurant légitime l'existence du métisse, le sang qu'il récolte sur ses phalanges n'est point le sien. Le sang de Brendan ne coule pas. En a-t-il même encore pour aller se nourrir chez ceux qui en sont plus riches que lui ?

Même si sa volonté de vouloir se sentir existé n'est pas le seul motif de sa férocité, par ses propos attribués à la seule et unique personne qu'est Brendan, Susanoo arrive à la remettre en question pendant au moins un moment non négligeable, pour que le brun en soit démuni, les bras le long de son corps et ses ongles ayant détaché le bleu de travail de son vis-à-vis. Finalement, ce manque de réponse physique s'allie à cette lacune orale puisqu'il n'ajoute aucun mot aux juste remarques faites par Susanoo. Pour tout, il a raison. Non seulement il a trahi sa promesse ce qui ne lui accorde plus le droit de relever haut ce menton si hautain mais personne ne lui a jamais dit non plus et son interrogation vise donc dans le mille ; sa place est justifiée.

Désormais, la brute n'a plus qu'à jouer la victime puisqu'après tout, elle est désarmée. Si elle souhaite toujours cohabiter avec les autres, elle doit forcément emprunter un rôle bien que ne lui aille pas. Lorsque ses poings ont ricoché sur ce faciès de porcelaine, ce dernier a-t-il bronché ? Bien que Brendan ne soit pas d'accord avec les codes de la société et le fait que tout le monde doit rentrer dans des cases, il a été éduqué ainsi pour penser que lui est le plus fort et untel le plus faible. Toutefois comme il se limite à ça, son éducation est partielle; le plus érudit reprend donc les rennes pour garder Brendan sur le fil et éviter qu'il tombe encore dans les écueils.
Lui qui questionnait jusque là et qui ignorait tout l'interrogatoire que voulait lui faire passer l'employé, il doit s'y plier, avec le peu de souvenirs qui lui reste, donc :

— J'vois pas de quoi ni de qui tu parles. J'ai pas de meuf. Et pourtant c'est beaucoup moins chiant que toi parce que j'vois pas où tu veux en venir.

Bien que sa réponse soit aigrie, c'est surtout dû à l'habitude puisque son expression ne l'est pas pour autant. Elle reste empreinte d'une grande curiosité qui n'est pas assouvie. Probablement et même certainement que les questions de Brendan n'ont pas été claires puisqu'ils les a formulées après coup dans son esprit uniquement. Pourtant elle sait bien qu'elles portent un risque de mauvaise interprétation. Les yeux plissés et le regard renversé vers la droite, dévorant ses lèvres par des canines embarrassées quant à demander de telles choses, il déboule cependant le tout à débit très rapide pour ne pas regretter :

— Je suis pas transparent pour toi, tu veux dire.

Automatiquement il se frappe le front mais c'est davantage cette auto-violence dont il voudrait se repentir puisque, finalement, Brendan aurait voulu, même si sa position de victime peu assumée ne lui permet pas comme cette honte qui grandit en lui, lui en demander plus. Par exemple, pourquoi n'est-il pas transparent à ses yeux ?
WORDCOUNT
741
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty #16le 02.01.19 0:28
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Susanoo K. Omikami
Lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 As64OwE42/15De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EeIQN7j  (42/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Pouvoir : emmerder les autres
× Croisée avec : un cloporte et un canard
× Appartement : Quelque part dans l'Agence
× Métier : glandeur
× Epitaphes postées : 381
× Øssements2156
Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : la zouz
× DCs : plutôt marvel
Lémure
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2288-susanoo-k-omikami-bhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2325-hello-friend-s-u-shttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2552-s-u-s-phone
de zéro en héros ,.
comic sans ms
voilà
les ondes sont en discordance
la fréquence est perdue

o p p o s é —

On a tous besoin de ça — du regard des autres pour se sentir exister, de l'attention du monde pour ne plus se sentir seul au monde. Ce rapport complexe avec l'extérieur, Susanoo en a conscience (en a toujours conscience) ; rechercher l'approbation d'inconnus dans leurs regards parfois vides et déchus. Il l'a toujours eu, cette attention, cette aura qui attire la fascination mais il a également toujours su qu'elle pouvait disparaître en une seconde, ne plus être en un instant.
Brendan le lâche.
Le contact est rompu et Susanoo respire.
Et l'évidence s'affiche -- violente, sourde — vivante.

Ils ne se ressemblent pas ; ils sont même les exacts opposés -- dans leur façon d'être, dans leur façon d'exister. Brendan a cette force dont Susanoo est dépourvu mais Susanoo a cette capacité innée de jouer avec les mots ce que Brendan peine à réaliser. Deux mondes, deux façons radicalement différentes de voir le monde des morts et des vivants. Il y a un silence, comme si chacun de leur côté, ils revoient le fil de la conversation, refont le chemin inverse d'un passé déjà un peu effacé. Et puis, il le coupe, de sa façon bien marquée de parler, de ces mots sans détour ni double-sens — j'ai pas de meuf, j'vois pas de quoi tu parles, j'vois pas où tu veux en venir — ah ; mais Susanoo non plus et c'est bien ça le problème.

où on va
où on se casse
où on s'efface
????


Susanoo se relève difficilement, quittant le sol pour reprendre de nouveau une posture moins basse, un semblant de dessus même — regard à la (quasi) même hauteur mais cependant, distance constante entre ces deux êtres.

je suis pas transparent pour toi, tu veux dire

Susanoo hausse un sourcil.
Oxymore totale avec la précédente remarque de son interlocuteur -- alors que la première sonne brutale et sans réelle réflexion, la deuxième résonne comme une analyse plus poussée de son comportement ; un point, Brendan. Mais Susanoo, bien trop fier, bien trop désireux de rester mystérieux, ne va nullement le lui confirmer — évidemment, je suis curieux, évidemment tu n'es pas transparent -- mais sur les lèvres de ce jeune homme impertinent, seul un rictus amusé et sarcastique se dessine dessus. Il penche légèrement la tête sur le côté, réfléchissant soigneusement à sa réponse.

C'est un fait ou simplement c'que tu voudrais ?

Il ne veut pas montrer que Brendan a raison, alors une nouvelle fois, il se cache derrière ses mots et ses artifices, derrière ce masque qui, un jour, va bien finir par tomber. C'est étrange, non ? — pourquoi ce besoin constant de ne jamais dire la vérité. De nouveau, ils s'opposent -- Brendan, si sincère, Susanoo, si faux.
Distraitement, il se retourne pour constater les dégâts de sa chute, lâche un soupir en songeant mentalement qu'il va probablement devoir s'en occuper, au moins avant que le gérant de la boutique ne revienne.

Tu veux vraiment que j'perde mon job, mec, dit-il en soupirant une nouvelle fois tout en passant sa main dans ses cheveux (pour autant, il n'amorce aucune démarche pour commencer le rangement) --

Décalage de quelques pas, distance entre les deux mais Susanoo essaye de revenir vers le comptoir pour récupérer la balayette que Brendan a laissé sur le rebord -- comme si de rien n'était — sauf qu'il va bien falloir nettoyer tout ce bordel. Il repense à la première phrase de Brendan, se dit qu'il pourrait potentiellement lui fournir une réponse.

Ok, c'pas ta nana (il s'humecte les lèvres) J'reformule alors — même la personne que t'as appelée en désespoir de cause (il laisse un rictus se dessiner sur ses lèvres, mesquin et légèrement moqueur) même elle, elle t'a jamais dit que t'étais pas transparent ?


pourquoi est-ce qu'il s'emmerde à lui expliquer ? —
darren criss. @ atf
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty #17le 02.01.19 18:11
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Brendan T. Nightshade
Vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 As64OwE55/100De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EeIQN7j  (55/100)
× Présence: présent
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 OHUS7GuDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 97
× Avatar : Tobio Kageyama (Haikyuu!!)
× Appartement : Lascaux
× Métier : récupérateur et trafiquant
× Epitaphes postées : 4711
× Øssements729
Masculin
× Inscription : 14/08/2017
× Surnom : la badiane
× DCs : Cassian / Léandre / Âdalarasi
Vampire
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2224-brendan-t-nightshadhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2474-brendan-keep-you-head-high-and-your-middle-finger-higherhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t3419-brendan-081-276-400


— I'm gonna make you bend and break (It sent you to me without wait). Say a prayer, but let the good times roll in case God doesn't show. And I want these words to make things right but it's the wrongs that make the words come to life. If that's the worst you've got better put your fingers back to the keys.
THANKS
FOR THE
MEMORIES.
Bien que sa franchise soit assez grande, elle n'est pour le moment pas directe. Il faut dire qu'il a tardé à amener des paroles assez lourdes de sens. Elles ont requis de l'audace et ce plus que pourtant cette bête de témérité peut en posséder. Il ne répond pas directement et laisse ses choses reprendre leur cours ; les étagères se relever, se ranger, le caissier se remettre en place et proprement. Il a déjà assez chamboulé le contexte, ses paroles assez sensibles peuvent encore le heurter, bien qu'elles soient teintées de plus de naïveté que ses impétueuses phalanges.

— J'vais régler ce que je peux régler, t'inquiète pas.

Il répare les choses, comme si, une fois la promesse rappelée par Susanoo, il se rend compte qu'il a mal agi. Finalement, ce serment ne date pas d'aujourd'hui puisqu'il l'a fait lui-même individuellement, lors de l'échange de leurs numéros. En arrivant à son comptoir, déjà, il a été rompu. Susanoo est finalement un cocktail détonant entre splendeur et agacement comme Brendan est un alliage affermi d'emportement et de candeur. Comme deux pendules sur la même balance, ils s'entrechoquent puis finissent par s'éloigner. Plus l'éloignement est long, plus le choc sera véhément. Dans le cas contraire, plus ils se cognent, plus ils se collent ; ils s'associent. L'entente est pour le moment un fort mot pour qualifier leur relation mais puisqu'ils passent actuellement du temps ensemble, bien qu'ils soient si différents, ils finissent pas s'accepter l'un l'autre, se remettent en question, plutôt que se disputer sur leurs torts.
Brendan a conscience d'avoir bousculé une fois de trop le garçon. Tandis que celui-ci se plaint de potentiellement perdre son emploi pour dégâts matériels, le personnage censé être le plus mâture finit par le devenir en remontant la grande étagère et à essayer de ranger par thématique plutôt que par ordre alphabétique ; après tout, il ne sait pas comment le classement fonctionne mais il aurait pu demander au lieu de s'octroyer une méthode lui-même. Il ne demande jamais l'autorisation, ne veut pas être guidé ou même conseillé.

Voyant probablement que le résolu a entamé le ménage, l'employé finit par remettre l'histoire du ramasse-poussière sur le tapis en le tenant. Il ne sait pas si il l'incite à continuer les réparations mais le brun ne compte pas non plus lui servir de larbin. Toutefois, il faut admettre que débarrasser lui accorde du temps avant de pouvoir donner des vérités pour le moins embarrassantes. Il se contente de prendre l'appareil et lui répliquer :

— C'est ton boulot, j'suis pas censé tout faire. Je m'occupe de ça mais fais autre chose, feignasse. Sinon, ça, tu peux me croire, j'le dis à ton patron. Je le connais, pour info.

Encore une fois, peut-être pas assez bien pour croire qu'il a été susceptible d'engager un charmeur pareil (tumblr boy) aux airs assez hypocrites. Ainsi, Brendan s'abaisse pour ramasser les poussières accumulées par les bibliothèques qui ont chuté — et non pas les figurines puisqu'elle restent un sujet tabou aussi — et laisse entrevoir un côté ridicule de sa personne puisqu'il ne porte pas de ceinture.
Pendant que le métisse s'attèle à la tâche, l'atmosphère est incommodante. C'est notamment ou même uniquement pour cette raison qu'il nettoie puisqu'il est occupé plutôt qu'accumuler la pression à devoir répondre. Il espère pouvoir oublier, comme le fait toujours pour lui son étourderie, mais ces questions le perturbent beaucoup trop pour qu'il puisse s'en défaire aussi facilement par le balayage répétitif de poussière maintenant disparues pourtant.
Agacé de sa propre timidité, il finit par se retourner et lancer la ramassette alors qu'elle contenait justement tout son travail, disséminant le sale pollen butiné par cette dernière un peu partout dans leur espace.

— Non, personne m'a jamais dit que j'étais pas transparent. T'es le premier à m'le dire donc... Ouais, j'aimerais bien que ça soit vrai. Que pour une fois, tu dises la vérité parce qu'honnêtement, pour moi, t'as la gueule d'un mythomane.

Alors que l'autre a regagné sa place, c'est comme si Brendan s'est rapproché soudainement. Pourtant, lui, était encore à deux mètres de là, à la bibliothèque maintenant remise en place. Il le pointe juste avec le petit balai qu'il tient dans le main. Il le défie mais plus sur le même plan.
Si Brendan est capable de ravaler son désir de bagarre, Susanoo est-il capable d'être honnête un instant ?
WORDCOUNT
800+
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty #18le 30.01.19 0:04
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Susanoo K. Omikami
Lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 As64OwE42/15De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EeIQN7j  (42/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Pouvoir : emmerder les autres
× Croisée avec : un cloporte et un canard
× Appartement : Quelque part dans l'Agence
× Métier : glandeur
× Epitaphes postées : 381
× Øssements2156
Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : la zouz
× DCs : plutôt marvel
Lémure
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2288-susanoo-k-omikami-bhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2325-hello-friend-s-u-shttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2552-s-u-s-phone
de zéro en héros ,.
comic sans ms
C'est comme la dernière fois — c'est comme lors de leur première rencontre. Susanoo n'a pas remarqué la similitude dès le début mais à présent, elle semble évidente, telle une tâche noire sur un pull blanc. Brendan casse et Brendan répare ; Brendan déchire et Brendan tente de rassembler. Même schéma, même démarche cachant une certaine gêne mais qu'il n'arrive pas à discerner clairement car il ne le connaît clairement pas. A cette phrase qu'il assimile presque à une excuse (mais qui ne l'est pourtant pas), il ne dit cependant rien (à peine un hochement de tête, comme si tout cela était convenu depuis le départ).
En vérité --
Susanoo a l'arrière-goût amer d'une victoire à moitié volée. Pourtant, c'est ce qu'il voulait depuis le début, non ? Que Brendan répare ce qu'il a cassé ? -- alors pourquoi son cœur ne rate aucun battement, pourquoi ses lèvres ne s'étirent pas en un sourire narquois. Il ne sait pas et ça a le don de l'énerver -- claquement de langue contre son palais.

agacement et splendeur
emportement et candeur

Il le regarde remonter l'armoire avec une facilité déconcertante et une légère jalousie le piquer -- furtivement mais bien présente. Lui n'a pas cette force, ni physique ni mentale. Susanoo est un être faible et fourbe, incapable de se battre loyalement s'il veut prendre le dessus. Haussant légèrement un sourcil en voyant la façon dont Brendan tente vaguement d'organiser les documents -- au moins, il n'a pas à le faire et ça l'arrange ; ne pas faire ce que les autres peuvent faire pour vous. Sauf qu'à nouveau, il sous-estime son interlocuteur qui ne manque pas de lui faire remarquer son absence totale de participation au rangement du désastre général tout en lui reprenant la balayette des mains.

C'est ton boulot, j'suis pas censé tout faire. Je m'occupe de ça mais fais autre chose, feignasse. Sinon, ça, tu peux me croire, j'le dis à ton patron. Je le connais, pour info.
J'te rappelle que t'as commen-- what, tu l'connais ? (il ne peut s'empêcher d'afficher une expression sincèrement surprise et tente de reprendre un semblant d'air détaché, comme si cela lui importait peu -- ce qui est totalement faux) -- j'te laisserai l'honneur d'annoncer à ton papy que t'as cassé l'une de ses figurines !

sujet interdit
pour continuer
à le chercher

(mais c'est un bel échec)

Il anticipe la relation entre les deux, supposant qu'ils sont parents (ce qui n'est très certainement pas le cas mais il est incapable de le savoir).
En revanche, il anticipe moins la position dans laquelle Brendan se met pour ramasser les poussières au sol et il claque sa langue contre son palais en relevant le détail peu flatteur de cette attitude -- pour ne pas -- pour ne pas quoi ? ; ah ! de grands mots théoriques mais bien peu de pratique. Il ne dit rien pendant un moment, comme si l'atmosphère elle-même avait étouffé le son de leur voix. Il se contente de s'appuyer contre le rebord du comptoir et de jouer avec une mèche de ses cheveux (il ne compte absolument pas aider Brendan, considérant être tout à fait dans son droit).
Et puis, brusquement --
Brendan se retourne sans prévenir, lance la balayette pleine de poussière qui fait éternuer Susanoo -- mais le choc reste moins violent que les paroles de Brendan.

personne m'a jamais dit que j'étais pas transparent
t'es le premier à m'le dire
t'as la gueule d'un mythomane

(mais je suis un mythomane)
(je mens pour obtenir ce que je veux)
(je suis hypocrite pour exaucer tous mes vœux)

Et ça ne l'a jamais dérangé — de toute sa vie, il n'a pas eu le moindre remord, pas la moindre trace de regret à complimenter ce qu'il juge pourtant ne pas le mériter, à dire de jolies paroles sans jamais les penser. Aucune culpabilité -- rien de tout cela pour se remettre en cause ne serait-ce qu'une fois. Mais c'est différent aujourd'hui -- c'est différent car il y a dans la confession de Brendan quelque chose de bien plus profond qu'un simple merci, c'est gentil ; ça ressemble à un appel à l'aide, comme si son interlocuteur s'accrochait désespéramment à ses paroles qui à d'autres sonneraient probablement creux. Ça fait presque mal de l'entendre alors qu'il ne le connait même pas. Ils se toisent, regard plongé l'un dans l'autre -- balayette pointée sur lui comme une accusation, il ne répond pas tout de suite car cela va au-delà d'une simple question et ne mérite pas une réponse bâclée.
Mais depuis quand est-ce qu'il se préoccupe de donner une réponse adéquate ?
Putain, pourquoi avec Brendan, c'est toujours putain de compliqué ?

Pourquoi est-ce que j'perdrais mon temps à t'dire des trucs que j'pense pas ? Ça m'apporterait quoi, concrètement ?

(c'est à moitié avoué)
(mais il a trop de fierté pour totalement s'écraser)
Il ne rebondit même pas sur l'insulte parce qu'il trouverait tout commentaire superflu -- et parce qu'il est loin d'être stupide et a parfaitement conscience de sa capacité sadique et maladive à ne jamais dire la vérité.
Silence --
C'est étrange la façon dont ils se regardent, attendant chacun un effort de la part de cet autre qui n'est qu'un parfait inconnu, au fond.

Brendan --
tu sais pas,
que Susanoo n'a jamais été aussi sincère avec toi.


transparence bien visible —
darren criss. @ atf
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty #19le 02.02.19 1:00
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Brendan T. Nightshade
Vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 As64OwE55/100De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EeIQN7j  (55/100)
× Présence: présent
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 OHUS7GuDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 97
× Avatar : Tobio Kageyama (Haikyuu!!)
× Appartement : Lascaux
× Métier : récupérateur et trafiquant
× Epitaphes postées : 4711
× Øssements729
Masculin
× Inscription : 14/08/2017
× Surnom : la badiane
× DCs : Cassian / Léandre / Âdalarasi
Vampire
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2224-brendan-t-nightshadhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2474-brendan-keep-you-head-high-and-your-middle-finger-higherhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t3419-brendan-081-276-400


— I'm gonna make you bend and break (It sent you to me without wait). Say a prayer, but let the good times roll in case God doesn't show. And I want these words to make things right but it's the wrongs that make the words come to life. If that's the worst you've got better put your fingers back to the keys.
THANKS
FOR THE
MEMORIES.
Toujours avec précision, son adversaire pique la sensibilité de Brendan par ses critiques ciblées. Mais étrangement, c'est dans son inconscience que le japonais arrive à viser dans le mille. Certaines paroles sont plus naturelles et n'ont pas pour objectif de blesser mais parler de la faible culture de Brendan est un sujet tabou comme parler de sa famille. Bien évidemment que le gérant n'est pas de sa famille et il ne voit pas pourquoi Susanoo insinue pareille chose. Interdit, il relève tout de même un sourcil puisqu'il n'en est pas non plus médusé, immobilisé. Il a de toute façon bel et bien jeté la balayette en direction de Susanoo, véhiculé par la même inconséquence que son opposant. Ses émotions parlent et sa logique n'est pas en marche. Le trajet du ramasse-poussières n'aurait dû que se faire entre sa main droite et ses pieds mais elle a été projeté, instinctivement, en direction de celui qui s'est aussitôt écartée de l'attaque.

Éberlué par sa propre attaque, il soupire comme s'il est exténué par ses émotions mais est plutôt dévasté en repensant à ses souvenirs. Depuis un moment déjà, dans ce monde, Brendan pense à retrouver sa mère, modèle pour lui. Encore aujourd'hui il suit ses opinions ; même les plus controversées comme celles en rapport avec l'homosexualité et le genre féminin. Ne pas se savoir à côté d'elle, ou comme lui a déjà annoncé dramatiquement Urie, qu'elle ne pourrait pas avoir eu accès au monde des morts puisqu'en quelque sorte filtrée et non retenue par ce royaume lui rappelle qu'il y a très peu de chances pour qu'il la rencontre à nouveau. Pourquoi Susanoo est-il aussi maladroit, de raviver des souvenirs aussi douloureux ? Sur le ton tout aussi moralisateur qu'il a pris lors de sa précédente intervention orale, il reprend :

— Compare pas ma famille à n'importe qui. Toi même, tu sais, non, combien c'est douloureux de pas avoir sa famille à côté de soi ? Ou t'es juste assez « chanceux » pour avoir été jamais proche d'elle ?

Bien que cet imbécile sourit, le vampire se demande réellement s'il peut être une personne heureuse et non pas malsaine. Pour lui, ce sourire ne respire pas la véritable gaieté. Faire du mal à autrui n'est pas si grisant et il peut lui-même en témoigner. Entre autre temps, cela peut être un essai, pour chercher les plaisirs qu'on peut éprouver. Mais comme Brendan, le plaisir de battre quelqu'un est éphémère ; il regrette rapidement. En voyant le visage de Susanoo, il y a quelques mois de ça, bouffi et enlaidit par les bleus, il ne peut s'empêcher de se mordre la lèvre en culpabilisant en retour, abaissant le regard rapidement avant d'y revenir pour l'analyser. Il jongle hâtivement entre honte et désir de comprendre.
Susanoo, à sa manière, peut-il vraiment prendre plaisir à torturer des gens sans cesse ? Certes, ils sont différents mais humains tous deux. Le beau garçon est faible, hypocrite, profiteur.

— Tu mens parce que ça te profite, surtout.

Mais c'est justement pour ça qu'il est humain. Comme son homologue, il ne peut survivre à toujours être toxique car cela risque de l'être aussi pour lui. Et plus rusé est il encore que cet idiot de Brendan, il s'en rendrait forcément plus vite compte. Les mensonges ont parfois besoin d'être laissés. Il a déjà commencé, de toute façon, à être honnête en posant vraiment le terrain. Il a déclaré qu'il ne ferait rien pour réparer les choses et c'est une promesse aigrement tenue.
Le vendeur a le don d'être un cocktail détonant entre sincérité volontairement tranchante et hypocrisie bien choisie et quand bien même les deux comportements seraient sensiblement différents, chez lui, c'est difficile à discerner cette dualité pour son interlocuteur qui en reste toujours autant pantois. Voulant réellement poursuivre son effort, il essaye de le croire mais ne peut s'empêcher de penser à se rattacher aux démons. Et ces démons ne le hantent pas lui mais Susanoo.

— J'aime pas les mensonges. Ça amène à rien, c'est de l'air. Les compliments, c'est pareil. Ça a pas besoin d'être dit sinon ça sonne comme un mensonge. Si tu pensais vraiment que j'étais pas transparent, t'aurais fait un pas pour qu'on soit plus proches. Je t'intéressais quoi. Là tu restes comme un con derrière ton comptoir.

Timide, il est en effet immobile et presque craintif à l'idée de se rapprocher de Brendan. Cette attitude physique ne peut être qu'en corrélation avec son mental qui, lui-même, se retrouve impactée par les souvenirs de leur première altercation, démoniaque. Comment

— T'agis jamais, mec. Tu sais que répliquer par tes mots parfois mielleux, parfois péteux mais quand est-ce que tu vas me dire que t'as vraiment envie de me tuer pour ce que je t'ai fait la dernière fois ? Tu te mens plus à toi qu'à moi en fait, avoue.

Peut-être n'est-il pas transparent donc le compliment, dit, est bien réel. Mais finalement, Brendan pense que cet homme se ment à lui-même parce qu'il n'accepte pas avoir été victime. Ça lui fait du mal donc il se ment et lui ment en conséquence. Le vampire est peu cultivée mais il est curieusement très empathique. Le mal-être, il le ressent aussi et le projette aussi chez les autres.
WORDCOUNT
900+
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty #20le 20.03.19 19:38
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Susanoo K. Omikami
Lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 As64OwE42/15De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EeIQN7j  (42/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan - Page 2 Empty
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Pouvoir : emmerder les autres
× Croisée avec : un cloporte et un canard
× Appartement : Quelque part dans l'Agence
× Métier : glandeur
× Epitaphes postées : 381
× Øssements2156
Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : la zouz
× DCs : plutôt marvel
Lémure
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2288-susanoo-k-omikami-bhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2325-hello-friend-s-u-shttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2552-s-u-s-phone
de zéro en héros ,.
comic sans ms
Et Susanoo laisse parler Brendan,
tel l’ouragan,
soufflant sur les terres dévastées.

Il reste silencieux alors que celui dont il ne connait rien le touche en plein cœur, fait tomber ses barrières si durement érigées, brise son assurance et casse son insolence. Il ne sait même pas quoi répondre — lui qui en temps normal trouve toujours la réplique pour faire taire l'adversaire ; c'est aujourd'hui lui qui se fond dans le silence, qui reste muet sans aucun bruit ni consonance. Bien sûr, qu'il sait — il sait à quel point cela peut être douloureux de ne pas avoir ses proches à ces côtés ; il a eu de la chance dans son malheur, dans sa mort — parce qu'il est resté avec Amaterasu.
C'était même sa dernière pensée, sa dernière volonté.
faite qu'Amaterasu soit mort aussi
s'il-vous-plaît

Il a supplié, lui qui ne demande jamais rien, lui qui ne s'abaisse jamais — il aurait pu en pleurer de ne pas avoir son frère aîné à ses côtés ; oh, oui — il comprend. Pourtant, il ne dit rien face au commentaire de Brendan — mutin mais qui ne dit rien consent et derrière un léger sourire toujours aussi narquois se cache l'étonnement et peut-être — peut-être la réflexion.

et puis
tout s'efface
le sourire
et le regard
fugace

Susanoo se demande vaguement comment ils en sont arrivés là — tout ça pour une figurine cassée et des ego probablement trop grands pour des êtres bien insignifiants ; il se retrouve à devoir écouter — non, entendre — des vérités qu'il n'est pas prête à assumer mais qu'il sait réelles et vraies ; tu mens parce que ça te profite — très certainement. Susanoo ment tout le temps, depuis qu'il est un enfant. C'est tellement facile, tellement satisfaisant ; mentir et obtenir ce que l'on veut ; manipuler, complimenter et réussir là où les autres ont échoué. Le plaisir est trop grand, la satisfaction trop importante pour cesser du jour au lendemain ce type de manigance. Mais aujourd'hui, la façon dont Brendan décrit ce comportement ; tout cela le rend si bas, si inintéressant. Il ne brille plus, Susanoo. Non, il ne brille définitivement plus et son joli sourire a quitté son visage angélique.
Mais il est ainsi --
Menteur et faux --

oh ;

Brendan a touché — il a visé juste. Il a tellement bien visé que Susanoo ne sait même pas quoi répliquer. Il s'apprêtait pourtant à lui répondre, à balancer qu'il lui arrive parfois de complimenter sans raison précise, telle une bonne action de l'année pour tenter de prétendre au paradis et non à l'enfer à la fin de l'année ; mais son interlocuteur continue -- quand est-ce que tu vas me dire que t'as vraiment envie de me tuer pour ce que je t'ai fait la dernière fois — connard.
Susanoo déglutit, ne faisant aucun mouvement.
Est-ce qu'il peut avancer sans crainte de se faire frapper ?
A quoi ça rime ?
A quoi ça sert ?
Pourquoi est-ce qu'il a le sentiment --
tu perds ton temps car vous n'êtes pas sur la même longueur d'onde

et ça sort
si naturellement
que ça en est presque
affrayant

J'ai envie d'te buter, Brendan, lâche-t-il d'une voix si calme qu'elle semble irréelle — J'ai vraiment envie d'te buter. Mais j'sais pas si tu mérites ma colère, j'sais pas si tu mérites que je te balance quoique ce soit au visage, t'vois ?

Putain --
C'est sincère.
Il ne ment pas, pas cette fois.
Sa respiration s’accélère mais il ne bouge toujours pas.

Et pour répondre à ta question déguisée, j'ai pas besoin d'approcher les gens pour leur faire comprendre qu'ils sont pas transparents à mes yeuxregarde dans mes yeux, regarde-moi ; regarde à quel point je te vois

Et finalement, il bouge enfin --
pour reculer de nouveau, saisir son téléphone et envoyer un message au gérant, prétextant une fièvre trop grande pour rester en état devant le comptoir ; il s'en fout de tout quitter, de tout laisser en plan car Brendan a ébranlé quelque chose en lui de bien trop grand — Brendan a ébranlé son assurance.
C'est le bordel de partout.
Tant pis, il reviendra lundi -- ou pas même.
Juste avant de disparaître, pourtant --
Il s'approche légèrement de Brendan, effaçant la distance.

Il y a p'être pas besoin de dire les compliments mais avoue (il plante son regard dans celui du jeune homme) Si j't'avais pas dit que t'étais pas transparent, tu l'aurais jamais compris, non ?

Alors oui, Susanoo a du dire à voix haute un compliment --
Mais est-ce que Brendan aurait saisi s'il n'avait rien dit ?
Et l'hypocrite disparaît aux yeux de l'honnête ; il s'évapore dans un mirage, le laissant dans cette boutique vide tel un rivage.
Il ne le réalise pas tout de suite mais Susanoo n'est plus vraiment Susanoo devant Brendan ; ou peut-être est-il finalement lui ?
Il disparaît avec une seule question dans son esprit --


pourquoi meurt-il d'envie de revoir cet abruti ? —
darren criss. @ atf
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Contenu sponsorisé
Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
Réponse rapide :

N'oublie pas de valider le captcha avant de partir, sinon le message ne sera pas envoyé :(


forums partenaires devenir partenaire