en partenariat avec...
Nano RoleplayEsquisseJust MarriedMaster PokéThe Holiday ScamGifted
Recherche
Recherche avancée
Annonces
Y'en a pas d'annonces actuellement, si c'est pas malheureux.
En attendant de nouvelles annonces, on t'invite à zieuter les carnets qui n'ont pas encore eu de réponse : Haruki Matsuoka, Zachary Harper, Reina Makoto, Taichi Haru, Nemo Reed, Yukimura Arai

De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty #1le 20.05.18 17:53
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Brendan T. Nightshade
Vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan As64OwE55/100De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EeIQN7j  (55/100)
× Présence: présent
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan OHUS7GuDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 97
× Avatar : Tobio Kageyama (Haikyuu!!)
× Appartement : Lascaux
× Métier : récupérateur et trafiquant
× Epitaphes postées : 4711
× Øssements729
Masculin
× Inscription : 14/08/2017
× Surnom : la badiane
× DCs : Cassian / Léandre / Âdalarasi
Vampire
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2224-brendan-t-nightshadhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2474-brendan-keep-you-head-high-and-your-middle-finger-higherhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t3419-brendan-081-276-400

— I THOUGHT IT WOULD BE JUST A
one shot
BUT I DIDN'T SEE THIS PLOT TWIST.
À la fois une formalité et un loisir, ce fan de comics se rend assez souvent dans les boutiques dédiés à ces produits pour se renseigner — plus qu'acheter car il n'a pas forcément l'argent pour tout dépenser dans tout ce qu'il trouve de palpitant — sur les dernières parutions. Ça serait exhaustif de dire qu'il suit toutes les séries sachant que par exemple, il ne s'est jamais intéressé à Superman sachant que, même s'il s'agit d'un des originaux, un héros né avec des super-pouvoirs n'a rien de si intéressant puisqu'il n'y a pas l'évolution. De plus, Brendan ne s'identifie pas au timide Clark Kent donc ça n'est pas aussi passionnant que les admirateurs du héros en caleçon peuvent le prétendre, à son goût.
Ceci dit, il parcourt tout de même le rayons dédiés à ce personnage sans grand intérêt, évidemment. Ses gros doigts défient ceux des adulateurs, tremblants à l'idée de pouvoir toucher la pochette. Il n'aime pas ça et pourtant, tout ce qui compte pour lui, c'est de faire ce tour de repérage, juste au cas où, et plus vite il sera fait, mieux ça sera.

Sans s'en soucier, il pousse plusieurs personnes qui sont juste devant lui dans queue et ne porte aucun regard sur eux alors que les bousculés le fixent d'une manière particulièrement odieuse après cet affront barbare. Nul doute qu'ils souhaitent que le vendeur de la boutique le réprimande puisqu'ils hurlent après le grabuge qu'il cause mais celui-ci n'a pas l'air de vouloir sortir de sa cachette puisque la caisse est bien isolé. De toute façon, Brendan s'entend bien avec lui donc quel souci il aurait pu avoir avec lui.
En y pensant, il regarda derrière et tira la langue indécemment à ses haineux adversaires, de sorte à les narguer sachant qu'il aura probablement le caissier de son côté même s'il rappliquerait. Leurs caractères se complètent mais il sait qu'il est, de toute façon, bien trop feignant pour dénier régler cette issue.

Ceci dit, une autre un peu plus importante vient perturber sa crânerie puisque, lorsqu'il fut retourné, le jeune homme a percuté un stand de figurines qui n'étaient bien évidemment pas en plastique. Lui n'a aucun dommage mais un paquet des effigies de Superman sont gravement endommagés.
Il aurait bien voulu laisser ce désastre matériel ainsi quand bien même les ricanements des geeks qui n'attendaient peut-être que ça mais, gêné, il regarde en fronçant les sourcils vers une caméra qui a dû probablement tout filmé. Là, il ne pourra pas en réchapper, c'est certain, même avec le vendeur de son côté. Le gérant risque de rappliquer ou le rattraper un jour ou l'autre.

Abattu, il se penche pour ramasser les débris malencontreux tandis que ceux derrière son dos continuent à rire comme des hyènes. Le dos abaissé, il retourne tout de même la tête vers eux en leur jetant un regard plus effroyable que ceux qu'ils ont pu lancé, menaçant de leur jeter une des capes ôtées d'un des Superman pour le lancer, non pas dans leurs yeux mais dans leurs lunettes en tout cas. Les opposants se carapatent sans doute au vu de la physionomie de la brute menaçante qui retournent à son ramassage.

En contournant plusieurs allées dissimulant le vendeur habituel, il se rend à la caisse tout en cherchant une excuse assez diplomate pour passer. Brendan n'a finalement rien de charismatique ce pourquoi il doit travailler un discours. Si Urie ou Côme étaient là, il aurait pu se charger de cette partie du travail, en tout cas mais ce n'est bien évidemment pas leur genre de traîner dans ce genre de boutique. C'est pourquoi on l'entend murmurer plusieurs essais tout en zigzaguant dans les allées criardes.
La caisse n'est pas si loin mais elle est assez bien cachée pour ne pas être dérangée. Connaissant l'emplacement, Brendan déballe à peine arrivé son discours sans même regarder son interlocuteur ce qui est une faute pour deux raisons. Premièrement, regarder quelqu'un dans les yeux permet de montrer la véracité de son propos et d'être assez poli.

— Dîtes. J'ai cassé ça. J'tenais juste à vous en informer puisqu'au final, c'est pas mon problème. Je suis client, vous payez les dommages dans votre boutique tant que c'est pas sorti.

En posant les décombres du stand qui ont volé en éclat par sa faute sur la table pour le paiement, Brendan réalise sa seconde faute. En relevant ses orbes bleues sur le caissier, il voit que ce n'est pas le même que d'habitude. Depuis quand est ce que ce vieux spectre a pris sa retraite ? Ca ne fait pas longtemps que Brendan l'a vu ici pourtant et il est remplacé par un jeune lémure qu'il connaît assez bien.
Le vampire en perd son excuse et fixe le nouveau vendeur avec des yeux si écarquillés et des joues si rosées. Il a vraiment honte d'un coup. C'est ce type qu'il a dans son portable et à qui il a mis plusieurs poings dans la figure.

Là, c'est plutôt Brendan qui est dans une mauvaise position. Pas parce qu'il a un pansement lui barrant le nez et qui le rend ridicule en plus de montrer une énième bagarre à son vis-à-vis mais parce que ce type, par vengeance, peu clairement l'avoir maintenant qu'il est derrière ce comptoir.




who
many
susanoo k. omikami
946 WORDS


De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty #2le 20.05.18 23:12
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Susanoo K. Omikami
Lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan As64OwE42/15De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EeIQN7j  (42/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Pouvoir : emmerder les autres
× Croisée avec : un cloporte et un canard
× Appartement : Quelque part dans l'Agence
× Métier : glandeur
× Epitaphes postées : 381
× Øssements2156
Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : la zouz
× DCs : plutôt marvel
Lémure
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2288-susanoo-k-omikami-bhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2325-hello-friend-s-u-shttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2552-s-u-s-phone
de zéro en héros ,.
comic sans ms
Mais qu'est-ce que je fais là, sérieux ? —

La question passe en boucle dans la tête de Susanoo depuis le début de la journée ; qu'est-ce qu'il s'était passé pour qu'il en arrive à être vendeur dans une boutique de comics ? Sérieusement -- alors qu'il range les rayons consacrés aux t-shirts (la moitié est par terre et l'autre pend lamentablement au bout des cintres), il se rappelle en même temps les raisons de sa présence -- enfin la raison de sa présence, plus précisément.

C'est à cause du vieux --

Susanoo vient souvent dans ce magasin depuis sa mort (pour ne pas dire tous les jours), parce qu'il y a des BD, parce que c'est pas trop fréquenté et parce qu'il peut avoir la paix ; trois conditions qui font qu'il repasse souvent dans ce magasin -- et apparemment un peu trop car le gérant de la boutique a fini par le repérer et lui a demandé la semaine dernière s'il ne pouvait pas le remplacer pour une semaine ; « C'est pour dépanner, j'sais que t'as l'air de bien aimer l'endroit, ça te dirait pas ? » -- Susanoo a hésité, s'en es voulu d'être trop hypocrite à se faire trop apprécier des gens, a réfléchi (longtemps) et lorsque le gérant a ajouté qu'il pourrait (en plus de son salaire) fermer les yeux s'il lui empruntait deux ou trois BD, Susanoo a dit oui ; de ce oui un peu particulier, où l'on ne devine pas vraiment ses intentions mais où l'approbation est là.

L'approbation est là
Les regrets aussi
C'est terrible --
Terriblement ennuyant

Susanoo soupire (tout en gardant cependant ce sourire des plus hypocrites sur le visage) alors qu'il range les t-shirts, de la plus petite à la plus grande taille. C'est étrange mais même si le jeune homme a toujours vécu de son vivant entouré de domestiques, il n'a jamais cessé d'avoir ce côté maniaque -- son bureau où repose fièrement son ordinateur portable est d'ailleurs constamment bien rangé (c'est au passage la seule partie dont il s'occupe avec soin, à la grande horreur de sa colocataire -- dont Susanoo a encore probablement oublié le nom).

Slalomant entre les rayons, il rejoint la caisse, un peu cachée dans un coin du magasin et reprend la lecture de son comics (autant se servir sur place) -- Susanoo a toujours eu le plus d'affinité avec Spider-Man, sans réellement savoir pourquoi : est-ce parce qu'il porte un masque, est-ce parce qu'il a ce côté geek ? Il ne sait pas, il n'y a jamais vraiment réfléchi et il n'en a jamais parlé à sa psy -- hors de question qu'elle dresse le moindre parallèle entre lui et l'homme araignée. Pourtant, la similarité est bien présente -- discrète, subtile mais là.
Il esquisse un sourire au fil de sa lecture et ne prête pas attention aux bruits extérieurs (de nouveau, Susanoo se met dans une bulle dans laquelle personne n'est). Il n'entend pas la chute des figurines, ni le murmure des clients -- il ne voit absolument rien, totalement absorbé par sa lecture. C'est une voix familière -- trop familière -- qui le sort de son monde.

C'est lui
Avec son regard sombre et sa mèche rebelle


B r e n d a n —

Relevant les yeux de sa BD, il reste une seconde silencieux tout en observant son interlocuteur, un étrange sourire aux lèvres. Brendan lui explique avoir cassé une figurine et, comme la dernière fois, il mélange ce ton brutal et cette couleur sur ses joues --
Ah ;
Les débris sont posés sur le comptoir et Susanoo laisse glisser son regard chocolat des morceaux cassés au pansement sur le nez du jeune homme -- son sourire s'étire sur ses lèvres fines, ce sourire particulier, entre le sarcasme et le rire. La situation est tellement ironique, tellement drôle -- tellement ridicule. Il se lève de son siège, pose la BD dans un coin du comptoir et hausse un sourcil.

T'as pas changé depuis la dernière fois, dit-il d'un ton moqueur, laissant l'illusion à l'extérieur qu'ils se connaissent bien (c'est totalement faux, ils ne se sont vus qu'une fois et c'était il y a des mois) -- en fait, ça va être ton problème parce qu'en cas de casse où tu es le fautif, c'est à toi de payer, ajoute-t-il en penchant légèrement la tête sur le côté et en ponctuant sa phrase par un sourire -- un sourire à la Susanoo.

Il laisse échapper un ah ! puis se baisse pour trouver dans les cartons sous le comptoir une petite balayette ainsi que sa brosse. L'ensemble est perdu dans le désordre mais il finit par la repérer ; il saisit l'objet et le tend au jeune homme pour qu'il puisse ramasser les derniers débris encore restant au sol (mais dans le fond, c'est simplement pour lui tendre une brosse).
Car Susanoo jubile --
Intérieurement et extérieurement --
Contrairement à leur précédente rencontre, il a le savoureux sentiment d'avoir l'avantage, comme si brusquement, il est au-dessus de lui.

Pour ramasser le reste, commente-t-il en lui tendant l'objet -- et puis, dans un murmure, dans un souffle audible uniquement d'eux deux, il ajoute -- Brendan.

Deuxième playlist —

darren criss. @ atf
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty #3le 21.05.18 15:08
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Brendan T. Nightshade
Vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan As64OwE55/100De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EeIQN7j  (55/100)
× Présence: présent
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan OHUS7GuDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 97
× Avatar : Tobio Kageyama (Haikyuu!!)
× Appartement : Lascaux
× Métier : récupérateur et trafiquant
× Epitaphes postées : 4711
× Øssements729
Masculin
× Inscription : 14/08/2017
× Surnom : la badiane
× DCs : Cassian / Léandre / Âdalarasi
Vampire
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2224-brendan-t-nightshadhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2474-brendan-keep-you-head-high-and-your-middle-finger-higherhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t3419-brendan-081-276-400

— I THOUGHT IT WOULD BE JUST A
one shot
BUT I DIDN'T SEE THIS PLOT TWIST.
Si Brendan pense que cet hideux personnage a changé durant cette rencontre plus correctionnelle que spéciale, la malice diabolique sur ses lippes en démontre tout l'inverse. Derrière ce comptoir, il estime être derrière une barrière de sécurité qui le rend désormais imparable. C'est comme si Brendan était un lion de cirque, condamné à être captif dans une cage et incapable de retourner à son état agressif naturel pour infliger des morsures mortelles. Comme un bon humain, en revanche, Susanoo était ce spectateur qui le narguer pour l'appâter mais le rendait encore plus imbécile une fois que l'animal se rendait compte qu'il ne pouvait y accéder.
Et les barreaux ne peuvent se plier à sa demander puisque regardant encore les caméras qui ont l'oeil braqué sur lui, il ne peut décidément pas faire comme à sa guise ; c'est-à-dire, sauter par-dessus la caisse pour torturer ce crâneur.

En vérité, Brendan ne peut absolument pas le toucher mais il considère que tout ce qui passera au-delà de la limite se verra puni. Lorsque ce vendeur qu'il a cru changé lui offre, avec la plus narquoiserie qu'il détient, une balayette, il lui arrache férocement l'outil de ménage des mains. Derrière la protection, il remarque qu'une corbeille se situe un peu plus loin. D'un œil de viseur, il la cible mais lance le projectile qu'il a en main contre le mur juste derrière. Le petit balai se cogne contre le mur en éjectant un amas de poussière blanche accumulée. Il espère bien, qu'au moins, ça le fera tousser. Par chance, la balayette ricoche sur le bord en acier et tombe dans le fond de la poubelle qui ne doit pas être pleine pour annoncer par un bruit la fin de la chute. En un rictus et un hochement de la tête, Brendan se sent fortement fier et défie ainsi son vis-à-vis lorsqu'il pose son coude et avant-bras sur le plan de travail destiné à l'encaissement.

— C'est ton boulot. T'es payé pour ça si t'es là, non ? Alors je ne vais certainement pas ramasser tout ce bazar.

Quelque part, il n'a pas tort mais puisque Susanoo est aux commandes de cette affaire, ce n'est clairement pas à lui de décider. Telle l'anarchie que prône sans arrêt l'américain, il finit par en ressentir les mauvaises répercussions, lui qui se retrouve être si affaibli dans cette posture de client pourtant roi. C'est une politique qui n'existe pas dans tous les pays, malheureusement, et ne doit certainement pas être tenue au Japon sachant que la population se doit d'être extrêmement respectueuse. Ses assaillants de son vivant n'avaient pas complètement tort, finalement, en admettant que Brendan n'appartient ni aux États-Unis, ni au Japon puisqu'il ne connaît pas les us de ce pays si opposé par ses dites coutumes à sa manière d'être, à lui.

Aujourd'hui, son adversaire principal se retrouve être en face de lui et prêt à parer toutes ses répliques physiques par des verbales dont Brendan n'a absolument pas le pouvoir. Le marché, sinon, est de payer les pots cassés par la monnaie qu'évidemment, le garçon n'a pas sur lui. Il n'a même pas besoin de fouiller mais se recule au cas où Susanoo lui relancerait cet argument qui le dépouillerait finalement de tout amour-propre qui lui reste encore actuellement. Il aurait pu oublié cet énoncé mais comme trop important dans la balance, même cette hyperactivité ne peut pas effacer sa concentration de ce détail affligeant.
Il hausse juste la tête et met les mains dans les poches ; comme s'il s'apprêtait à partir. Ceci dit, l'emploi de son rival l'interpelle tout de même assez. Qu'est ce qu'il peut bien faire ici ?




who
many
susanoo k. omikami
654 WORDS


De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty #4le 06.06.18 0:10
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Susanoo K. Omikami
Lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan As64OwE42/15De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EeIQN7j  (42/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Pouvoir : emmerder les autres
× Croisée avec : un cloporte et un canard
× Appartement : Quelque part dans l'Agence
× Métier : glandeur
× Epitaphes postées : 381
× Øssements2156
Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : la zouz
× DCs : plutôt marvel
Lémure
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2288-susanoo-k-omikami-bhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2325-hello-friend-s-u-shttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2552-s-u-s-phone
de zéro en héros ,.
comic sans ms
(il jubile, littéralement) —

C'est jouissif, c'est même au-delà (c'est bien plus fort que le générique de Game of Thrones) -- en vérité, Susanoo ne sait même pas comment décrire ce sentiment de supériorité qui se dégage de leur rencontre. Tout est inversé ; absolument tout -- les rôles, les situations, toute la conversation : il a le dessus, il ne peut que gagner -- cette fois-ci, c'est lui qui mettra le roi en échec et mat. Fasciné par le jeu d'échec qui se trouve devant ses yeux, Susanoo sourit (espiègle, malicieux -- agaçant). Il est inatteignable, intouchable -- trop caché derrière ses pions et ses cavaliers. Il n'a même pas vraiment peur lorsque Brendan lui arrache des mains la balayette pour la balancer contre le mur, déclenchant un nuage de poussière au passage alors qu'elle retombe dans la poubelle, à quelques pas du jeune homme (panier et c'est agaçant, il aurait aimé qu'il le rate, ce panier). Il lâche en même temps une toux sèche mêlé à un rire quand son interlocuteur de la journée lui indique que c'est à lui de tout ramasser (il pose son coude et son avant-bras sur le comptoir, comme pour asseoir une certaine autorité).
Mais Susanoo n'a pas peur --
Pas aujourd'hui car aujourd'hui, tout est avec lui.

J'suis payé pour surveiller le magasin, pas pour ramasser les erreurs des clients, réplique-t-il et il se rapproche légèrement -- subtilement mais pourtant bien présent, cet espace qui diminue imperceptiblement.

Il affiche toujours son sourire énigmatique, sa marque d'impertinence et d'insolence. Susanoo ne peut pas s'en empêcher, c'est presque maladif. Et surtout, il a l'impression que cela énerve Brendan -- et ça ne lui déplaît pas. Pourquoi -- pourquoi cherche-t-il à attiser l'agacement de ce mec ? C'était déjà comme ça lors de leur première rencontre, ce truc inexplicable, ce sentiment indéfinissable -- qu'est-ce qu'il attend exactement de cette confrontation ?

Brendan se recule, Susanoo avance encore légèrement.

un pas en arrière
un pas en avant
sans jamais vraiment s'atteindre


J'te dis le prix de la figurine, du coup ?

Mains dans les poches, regard ailleurs, Brendan semble bientôt s'envoler et Susanoo tente par cette phrase de -- de quoi ? Rien du tout, c'est juste son boulot, ce pourquoi il est payé lui -- pour surveiller le magasin et empêcher la moindre histoire. Il s'humecte la lèvre, réfléchit une seconde -- il n'a jamais eu de nouvelle de Brendan depuis leur première (et dernière) rencontre : pas un message, pas un signe de vie. Comme si finalement, leur chemin avait pu s'arrêter là ; game over.
Comme à son habitude, Susanoo ne se remet pas en question : c'est forcément de la faute du jeune homme, pas de la sienne (alors qu'il aurait très bien pu envoyer un sms également) car il ne fait jamais d'erreur -- alors est-ce que c'est le hasard ? Un hasard un peu bizarre, une coïncidence un peu étrange.

Il reprend son regard rieur et son sourire moqueur. Se détournant quelques secondes pour ramasser la balayette dans la poubelle, il repose cette dernière sur le comptoir et la pousse de l'index vers Brendan, comme pour lui confirmer en silence qu'il va vraiment devoir le faire et que lui ne quittera absolument pas son poste pour ramasser les débris dans le magasin --
C'est Brendan ou personne.

Il hausse un sourcil.
C'est amusant --

Je t'enverrai des sms de rappel pour payer ta dette, ajoute-t-il en glissant un clin d’œil sarcastique et pertinemment ironique.

Comme un rappel de leur échange de numéro --
Comme pour lui remémorer leur rencontre --
Ah ;
Ah, Susanoo -- tu jubiles, tu es en extase complète face à cette situation, comme si brusquement, tu avais grandi -- Brendan semble si petit et toi si grand mais pourtant, au fond --

C'est lui, l'être fascinant —

darren criss. @ atf
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty #5le 06.06.18 22:01
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Brendan T. Nightshade
Vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan As64OwE55/100De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EeIQN7j  (55/100)
× Présence: présent
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan OHUS7GuDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 97
× Avatar : Tobio Kageyama (Haikyuu!!)
× Appartement : Lascaux
× Métier : récupérateur et trafiquant
× Epitaphes postées : 4711
× Øssements729
Masculin
× Inscription : 14/08/2017
× Surnom : la badiane
× DCs : Cassian / Léandre / Âdalarasi
Vampire
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2224-brendan-t-nightshadhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2474-brendan-keep-you-head-high-and-your-middle-finger-higherhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t3419-brendan-081-276-400

— I THOUGHT IT WOULD BE JUST A
one shot
BUT I DIDN'T SEE THIS PLOT TWIST.
Bien que l'atmosphère de cette boutique adulée par le fan de comics n'est pas changé, elle perd subitement tout son charme car le caissier n'est absolument plus le même. Maintenant, la devanture a ce quelque chose de, certes, toujours tape-à-l'oeil par ses couleurs primaires criardes mais dans ces tons extravagants, elle cache, du coup, avec sournoiserie, des aventures beaucoup moins trépidantes. C'est un peu comme changer l'identité du personnage principal même si on garde le masque du héros : Bien que l'esthétique soit la même, ce n'est plus le même tempérament, la même stature et on est forcément déçu.
Par respect pour l'auteur, Brendan ne lance tout de même pas à la poubelle le dernier fascicule qu'il s'apprêtait à acheter mais c'est tout de même à peine s'il veut arracher les pages et gifler la couverture. Cependant, pour son super-héros préféré, il ne va pas comme il ne peut pas attaquer Susanoo dans son endroit fétiche qu'il vient tout de même polluer.

En tout cas, pour le vampire, il reste clair et net que le caissier ne profite pas de son emploi et reste dans son outrecuidance habituelle qu'il agrémente d'avanies, apparemment, à n'importe quel client, ne les considérant pas plus que cela. Il ne serait pas étonné de le voir ici juste par cupidité et non par passion.

— Qui a bien pu t'embaucher pour réduire ton travail à ça ? Et qu'est ce que tu fous là ? Vendeur dans un magasin de comics, c'est devenu ton ambition ultime ? Tu vises pas haut, dis moi.

Si l'autre le tutoie corporellement en s'approchant sans broncher de lui, le dit « client » compte bien lui prouver que ce genre d'intimidation n'est que très peu pour lui puisqu'il soulève lestement le menton et le pique au niveau de l'abdomen avec un doigt inquisiteur. Il reste ainsi sans le repousser pendant peut-être une minute avant de rire et désaxer l'inclinaison hautaine de sa tête qui lui va moins bien au teint que ce présomptueux personnage. D'une chiquenaude ultime, il dégage le voisinage causée par la proximité, ne voulant pas qu'on le croit ami ou plus avec ce type qui lui quémande des messages.
C'est d'ailleurs extrêmement étrange qu'il les revendique. N'a-t-il pas mieux à faire que de patienter après ça ? Lui n'en a pas attendu de sa part, il en était même certain. C'était plutôt pour avoir une accroche ; qualifiée de surveillance, ceci dit.

— À l'origine, c'est pas pour me raconter ta petite vie avec ta pseudo « copine » mais pour te surveiller. T'espères vraiment que me demander de payer le prix, ça va déclencher une discussion, petit con ?

Pour se moquer de lui, Brendan ne trouve de mieux que mimer son jacassement avec une main à moitié fermée qui pastiche une bouche pipelette. Ses lèvres font de même ceci dit. De toute manière, ce jeune ectoplasme — puisque le brun est certain qu'il en est et pas plus vieux que lui — est foncièrement capricieux. C'est un enfant qui mérite d'être traiter avec des sornettes.
Paradoxalement, celui qui se considère comme plus adulte et mature invente une brillante idée pour se payer la tête de son interlocuteur trop demandant. Mais comme à un enfant qu'on ment, au départ, il y croit et finit par être très désappointé quand il apprend la vérité. C'est dans la même optique que Brendan se joue de celui-ci.

— J'ai pas envie de recevoir tes SMS et te donner une excuse donc je vais payer ça maintenant.

Le sourire plat, rien ne laisse présager qu'il compte lui faire un coup bas puisqu'il sort son porte-monnaie qui ne contient même pas d'ossements en liquide. Et encore moins sa carte de crédit qui doit être à sec aussi. Il sort le porte-feuille à moitié avant de brutalement poussé le caissier devant lui et de sauter par-dessus l'îlot qui abrite la caisse. Il ne prend pas la peine d'analyser tous les boutons et appuie juste vulgairement sur toutes les touches de trois gros coups. Maladroit, il se prend le boitier de billets dans les abdominaux et affiche une grimace. Ceci dit, les faces immaculées des ossements à l'image d'os humains lui font oublié cette peine. Il en dérobe une poignée avant de singer un scénario vaudeville trop cliché, les bras en l'air frémissant.

— Oh voleur ! On a volé ta caisse !

N'ayant pas assez de rôles, Brendan se précipite de retourne là où il était et attrape le poignet de Susanoo pour lui offrir dans sa paume une poignée d'ossements nécessaires à rembourser les dégâts lointains. Les mains s'étant frôlées en échange non amiable, Brendan lui sourit de toutes ses dents en lui frottant la chevelure à peine un peu en-dessous pour qualifier l'enfant de bon garçon. Or, il ne doit rien répéter ce pourquoi il lui inflige une seconde pichenette au front ayant cette valeur instructive.




who
many
susanoo k. omikami
800+ WORDS


De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty #6le 18.08.18 23:42
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Susanoo K. Omikami
Lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan As64OwE42/15De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EeIQN7j  (42/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Pouvoir : emmerder les autres
× Croisée avec : un cloporte et un canard
× Appartement : Quelque part dans l'Agence
× Métier : glandeur
× Epitaphes postées : 381
× Øssements2156
Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : la zouz
× DCs : plutôt marvel
Lémure
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2288-susanoo-k-omikami-bhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2325-hello-friend-s-u-shttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2552-s-u-s-phone
de zéro en héros ,.
comic sans ms
(bad trip) —
littéralement

Susanoo redescend aussi vite qu'il est monté en extase totale -- c'est brutal, c'est dur, ça fait presque mal. Non, ça fait mal ; l'instant d'avant, il jubilait, l'instant suivant, il reste muet. Parce que les mots de Brendan, ces mots si honnêtes, sans filtre ni aucune gêne, touchent le jeune homme hypocrite et si faux. Son si joli masque derrière lequel il s'est pensé intouchable (il est le caissier, c'est le client qui a fait une erreur, ce n'est pas de sa faute à lui) se brise littéralement en l'espace de quelques secondes parce que Brendan --

Brendan l'enchaîne totalement
en lui disant qu'il ne vise pas haut

(ça le touche particulièrement, lui qui n'a toujours été que soleil)
en le touchant au torse pour le pointer d'un regard méprisant
en l'insultant même de petit con

(il grimace légèrement, il l'a cherché)
et il se moque, il se moque, il se moque

Susanoo ne dit rien, garde ce rictus sarcastique accroché à ses lèvres fines mais au fond de lui -- il hurle ; il hurle parce qu'encore une fois, Brendan prend le dessus. Sauf que lors de leur première rencontre, c'était physiquement -- uniquement physiquement. Mais aujourd'hui, c'est différent. Brendan prend le dessus mentalement, en appuyant là où ça fait mal. Il déglutit, tente de n'afficher que cette expression nonchalante et montrant peu d'intérêt pour son interlocuteur mais ses iris chocolat brillent d'un éclat différent et son visage pâle n'est plus si pâle que ça.
Silencieux pendant le monologue.
Susanoo ne lâche pas un mot -- comme si brusquement, il tentait d'être un minimum professionnel (dans ce travail qu'il déteste et qu'il a surtout accepté pour pouvoir gratter deux ou trois BD) et que son seul but était que le client du jour se calme.

(il retient sa respiration)
littéralement

J'ai pas envie de recevoir tes SMS et te donner une excuse donc je vais payer ça maintenant.
violence extrême
Si t'as assez pour régler maintenant --
sourire sarcastique

Il n'a pas trouvé mieux, il est même déçu mais il n'a pas le choix -- en vérité, il est totalement sonné par ce qu'il vient d'entendre. Oh ; oh Susanoo a l'habitude pourtant. A force de se prendre pour un grand et d'agacer constamment, ce n'est pas la première fois qu'il énerve les gens. Son sourire, sa façon d'être irritante, son incapacité à s'intéresser aux autres et à les mettre en valeur et ses manières sournoises de les utiliser, ont toujours été un cocktail que les autres ont détesté -- et énervé. Mais Brendan -- Brendan a dit des choses trop vraies --

Et puis --
Il sort son portefeuille, il laisse une seconde dans le vide et la seconde suivante, il saute par-dessus le comptoir, pousse Susanoo d'un contact qui lui rappelle douloureusement leur première rencontre et appuie sur tous les boutons pour ouvrir la caisse emplie d'ossements ; Mais qu'est-ce qu'il -- songe Susanoo mais sa réflexion est coupée lorsque Brendan hurle dans tout le magasin Oh voleur ! On a volé ta caisse ! -- et il retourne à sa place initiale, attrape le poignet de Susanoo (ce contact le fait frémir et il ne sait pas si c'est simplement parce qu'il déteste qu'on le touche ou parce qu'il se dit qu'il va peut-être encore se faire tabasser) --
Et lui donne la poignée d'ossements pour le règlement en frôlant ses doigts avant de lui frotter légèrement la chevelure et de lui donner une pichenette au front.

(il lui lance un regard éclair)
littéralement

Il déteste -- tout. La situation, le sourire victorieux de Brendan, le sentiment d'être pris pour un enfant. Comment a-t-il réussi à inverser de nouveau les rôles ? Encore une fois, il se sent inférieur et ça l'énerve. Il ne peut pas, il ne peut pas le laisser s'en sortir comme ça.
Il est vexé, il est touché.
Il esquisse un sourire perfide.

Pourquoi tu prends des airs de moralisateur alors que t'es toujours le seul fautif ici ? murmure-t-il de sa voix suave et particulière -- tu voulais nous partager ton talent d'acteur inexistant ?

Il s'avance légèrement.
Bien moins proche qu'auparavant.
Mais suffisamment pour tenter de lui montrer qu'il n'a pas peur (pas vraiment).

Tu voulais nous montrer (d'un geste de la main, il désigne les quelques rares clients du magasin dont le regard est posé sur la scène qui se déroule devant eux) que tu pouvais citer une petite réplique de L'Avare de Molière ?

De nouveau, sourire.

Parce que c'est le seul livre que t'as lu, non ?

Il le déteste —

darren criss. @ atf
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty #7le 01.10.18 23:57
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Brendan T. Nightshade
Vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan As64OwE55/100De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EeIQN7j  (55/100)
× Présence: présent
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan OHUS7GuDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 97
× Avatar : Tobio Kageyama (Haikyuu!!)
× Appartement : Lascaux
× Métier : récupérateur et trafiquant
× Epitaphes postées : 4711
× Øssements729
Masculin
× Inscription : 14/08/2017
× Surnom : la badiane
× DCs : Cassian / Léandre / Âdalarasi
Vampire
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2224-brendan-t-nightshadhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2474-brendan-keep-you-head-high-and-your-middle-finger-higherhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t3419-brendan-081-276-400

— I THOUGHT IT WOULD BE JUST A
one shot
BUT I DIDN'T SEE THIS PLOT TWIST.
Très vite rappelé à l'ordre, effectivement, Brendan ne peut définitivement pas assumer plusieurs rôles. L'avarice de tout être supérieur soit-il ne peut, de toute manière, pas lui attribuer un surplus de domination frénétique. Si ses poings sont assez percutants, ses mots le sont moins car déjà trop étourdis mais surtout largement devancés par un beau parleur comme son vis-à-vis. Cependant, ravalant sa fierté avant de l'exploser à son tour dans un véritable combat de coqs, les deux rivaux exhibent tout de même un portrait analogue étant celui du silencieux. Lorsque l'un se met à parler, il écoute ou plutôt encaisse toutes les réparties de l'autre. Connaissant le rustre qu'est Brendan, ce n'est pas pour respecter les règles d'une discussion convenable mais bel et bien parce qu'il leur faut un temps de récupération comme de digestion.
À cette attaque culturelle que lui inflige Susanoo, il a du mal à ingérer ces pages inconnues. Forcément, il déglutit, faisant ressortir sa pomme d'Adam déjà proéminente. Sa voix se fait faiblarde par rapport à sa moyenne à lui puisqu'il se sent prodigieusement honteux.

— Je l'ai pas lu, en fait. J'en ai pas eu l'occasion.

Pour un sobre caissier de boutique populaire, on n'attend pas une référence hors-norme en matière de culture littéraire. Ou alors s'agit-il d'un film ? Sa question posé à lui-même, par chance, il n'a pas le malheur et encore moins l'insouciance, dans ce duel, d'obtenir cet échantillon de connaissances presque universelles.
Même si durant une poignée de secondes, Brendan essuie un échec lamentable au point d'amortir son outrecuidance et donc de rabattre vers ses pieds une mine aussi déconfite que dépitée, peut-il vraiment s'en vouloir pour ne pas toucher à ce point d'éducation ? Cette évasion de peine est assez saillant, tout de même, pour qu'à sa guise et à son plaisir, le vendeur le remarque et s'en délecte.
À s'en questionner, le brun ne sait pas lui-même s'il est désappointé par la situation ou alors simplement lui-même puisqu'il n'a jamais pu obtenir un enseignement digne de ce nom. En effet, placé dans un des pires quartiers de Los Angeles, les établissements scolaires n'avaient pas non plus bonnes réputations à l'époque ce pourquoi ils n'ont été destinés qu'aux familles les plus humbles comme la sienne. Déjà dès son plus jeune âge insulté pour son ethnie visible, les problèmes financiers n'ont donc rien arrangé.

Maintenant que la mort est censée lui offrir un havre de paix face au racisme, étant donné que les cultures soient mélangées, certains événements du passé resurgissent grâce à des personnages encore présents (et non tombés en poussière) plutôt archaïques et aux opinions encore moins évoluées que les siennes qui est pourtant déjà inconsciemment homophobe mais surtout misogyne. Surprenante peut-être la vie quotidienne lorsqu'elle est entrecoupée d'épisodes aussi détonants.
Parfois sucré, parfois salé. Parfois même pas salé ou sucré. Susanoo n'est autre qu'un plat insipide qu'il tente de provoquer des problèmes de digestion voire des vomissements. Derechef, le vampire déglutit, un sale goût dans la bouche. Ce qu'on appelle l'amertume de la jalousie. Cette sensation prononcée déjà présente dans sa trachée la dernière fois se réveille. Evidemment que le plaisir de ce renard est de sentir infiniment supérieur mais, justement, sa ruse est enfin percée à jour par la victime : Rendre jaloux son interlocuteur pour faire bouillonner sa rage. Susanoo veut être envié, c'est tout, et c'est avec la force de l'âge que vient cette supériorité orgueilleuse selon le vampire pourtant déjà bien mâture, lui aussi, mais se convaincant de ne pas y a voir succomber ; même si ça reste encore une forme de fatuité.

— T'es bien conscient qu'on habitait pas au même endroit et que j'ai pas tes références ? Ou alors t'aurais oublié qu'ici, y a pas que les japonais pour comprendre tout ce que tu dis ?

À vrai dire, c'est une marque de vieillesse comme de jeunesse, de se prétendre comme au-dessus des autres. La première par expérience garantissant l'accomplissement de soi tandis que la seconde est synonyme, au contraire, d'ignorance sur le monde. Difficile d'attribuer un âge au jeune homme d'apparence plutôt juvénile mais Brendan ne lui pose pas la question, prétendant que cela ne porte d'intérêt comme il l'a annoncé lorsque Susanoo a voulu lui donner son prénom mais qu'il l'a refusé, avant de finalement l'extraire par une tactique malhabile.
En tout cas, le vampire saisit l'information qui lui convient le mieux pour pouvoir rivaliser avec cet ectoplasme. Si des indices peuvent être disséminés, ils les utilisent mais pas dans le but de connaître mais d'offenser. Il lui a reproché de ne pas être assez cultivé au point de ne réciter qu'un seul livre, qu'il n'a d'ailleurs pas dans en son savoir, soit une part du monde des vivants auquel ils n'appartiennent plus. Pour sa part, Brendan, avec l'amorce déjà faite, se contente de plutôt lancer une hypothèse cinglante et insulter le caissier sur son irréflexion vis-à-vis du monde des morts.

— T'aurais pas oublié que t'es mort, peut-être ? Pourtant, la dernière fois, j'pensais t'avoir bien fait comprendre. À moins qu'on doit reprendre cette petite leçon ?

Sarcastique et profiteur, il lui reprend le poignet beaucoup plus fébrile que le sien avec une vivacité sans nom mais surtout sans autorisation. De cette manière, il allonge presque l'abdomen de l'employé contre le plan de travail censé accueillir les livres. Leurs coudes respectifs atteignent la surface, comme si un bras de fer s'annonce. Dans ce concours, Brendan gagne mais pas pour maintenir le regard qui louche facilement vers la caisse pas encore rempli des pièces réclamées. Encore une fois, il se rend compte, en plus de son manque de répartie et de soutien, de son manque d'argent qui le situe toujours en bas de l'échelle. Certes, l'emploi de son vis-à-vis n'est pas plus méritant mais probablement que c'est un à temps partiel pour compléter quelconque activité plus prenante et plus importante.

Pourquoi est-il aussi épouvantable et moralisateur, comme l'a si bien dit son adversaire ? Puisque Brendan croit purement en la loi du plus fort et reporter tout le blâme sur quelqu'un est immanquablement la meilleure manière de s'ôter du fardeau. À ses yeux elle est plus juste et surtout plus justifiable qu'une gouvernance par des malins.
Il ne raconte pas sa philosophie de vie à Susanoo comme il ne s'embête pas à lui répondre, ayant presque oublier cette pique tant l'autre se porte être plus grave et virulente à son ego, mais la fait plutôt vivre.
En un tour de main, Brendan saisit désormais le col de l'employé, toujours dans sa position et lui présente maintenant ce qu'il y a à faire du doigt : Débarrasser la pagaille causé au niveau des figurines.




who
many
susanoo k. omikami
j'ai pas fait gaffe


De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty #8le 11.11.18 12:47
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Susanoo K. Omikami
Lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan As64OwE42/15De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EeIQN7j  (42/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Pouvoir : emmerder les autres
× Croisée avec : un cloporte et un canard
× Appartement : Quelque part dans l'Agence
× Métier : glandeur
× Epitaphes postées : 381
× Øssements2156
Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : la zouz
× DCs : plutôt marvel
Lémure
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2288-susanoo-k-omikami-bhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2325-hello-friend-s-u-shttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2552-s-u-s-phone
de zéro en héros ,.
comic sans ms
et puis
cette voix habituellement
si forte
devient brusquement
si faible


Susanoo hausse un sourcil et pendant une seconde, il a l'impression d'avoir dépassé la limite, d'avoir franchi une ligne rouge. Ça ne le brûle pas, ça ne le rend pas honteux, loin de là, mais il a le sentiment d'avoir eu la victoire facile -- trop facile. Il sait, en écoutant la réponse de Brendan, qu'il a visé juste. Ah ; cruel Susanoo. Evidemment qu'il ne l'a pas lu mais tu t'en doutais -- connard. C'est pourtant dans ses habitudes de rabaisser les autres, d'être hypocrite pour les élever afin de mieux les faire redescendre sur terre par un commentaire des plus sarcastiques et d'une méchanceté si cruelle. Alors pourquoi est-ce qu'aujourd'hui, dans cette boutique de geek entourés de quelques clients, il n'est pas complètement satisfait ?

deux émotions —
oxymore des sentiments
difficulté de discernement

Il voit l'expression presque trop facilement déchiffrable sur le visage de Brendan et il esquisse un sourire de jubilation -- il a gagné, point. Pas de remords, pas de regrets -- ce n'est pas de sa faute s'il n'est pas culturellement éduqué. C'était peut-être bas (ou peut-être pas) mais il ne doit pas s'y attarder. Son sourire s'accentue et il réplique, avant que Brendan ne reprenne le dessus.

Trop occupé à casser des figurines et taper les gens ? glisse-t-il d'un regard malicieux.

Retournement de situation.
Encore.
Constamment.
Fin de la scène de théâtre.

rideau fermé

Nouvelle scène.
Même protagoniste.
Même plateau.

Brendan déglutit ; Susanoo ne bouge pas.

T'es bien conscient qu'on habitait pas au même endroit et que j'ai pas tes références ? Ou alors t'aurais oublié qu'ici, y a pas que les japonais pour comprendre tout ce que tu dis ?
Ton enfance ne m'intéresse pas vraim --
T'aurais pas oublié que t'es mort, peut-être ? Pourtant, la dernière fois, j'pensais t'avoir bien fait comprendre. À moins qu'on doit reprendre cette petite leçon ?

Respiration coupée, Susanoo reste muet.
Et merde -- envolé son avantage, envolée sa victoire de quelques secondes sur ce mec qu'il déteste et qui a bien failli le tuer lors de leur première rencontre. Envolé aussi son sourire narquois et son regard malicieux ; il n'y a ni sarcasme ni ironie, ni jouissance ni supériorité. De nouveau, il est à terre et Brendan se redresse. Il le hait, il le déteste -- ce mec est incroyablement pénible. Il claque sa langue contre son palais lorsque le jeune homme lui saisit une nouvelle fois le poignet.

contact physique
glacial
et pourtant
si brûlant


Susanoo ne peut s'empêcher de songer ironiquement qu'à force, Brendan va faire partie des rares personnes à l'avoir touché plusieurs fois -- car Susanoo déteste trop le contact pour vouloir le créer. Il le fuit, l'évite, le craint presque ; mais Brendan ne cesse de l’insérer dans leur relation tout sauf amicale. De par sa force (bien supérieure à celle de Susanoo mais il faudrait être réellement con pour penser le contraire), Brendan le contraint à se pencher vers le comptoir et subitement, comme suite à des réflexions intérieures dont Susanoo n'a aucune idée, il le saisit par le col et lui montre du doigt la balayette -- ah oui ; la figurine au sol.
Il le hait.
Il le hait si profondément.
Parce qu'il n'a pas le choix, Susanoo pose ses mains sur celles de Brendan dans l'espoir de déserrer légèrement sa prise.

T'es toujours obligé de menacer pour t'faire comprendre ? demande-t-il d'un air narquois (alors qu'il n'est absolument pas en mesure de se le permettre -- mais c'est Susanoo ; il déglutit, essaye de se libérer mais sans aucun succès) Et en effet, tu dois utiliser ça pour nettoyer ton désastre, ajoute-t-il sur un ton infantilisant au possible mais avec un peu plus de difficulté.

Son regard glisse sur les clients restants -- oh merde. Il n'y a plus de clients en fait -- peut-être encore un caché aux rayons BD pour lire gratuitement mais les quelques autres qui gravitaient autour d'eux la minute précédente ont préféré s'éloigner de ce qu'ils ont jugé être un règlement de compte personnel -- exactement comme la dernière fois. Il claque sa langue contre son palais (deuxième fois) et lâche un soupir tout en levant les yeux au ciel.

Avec tes scènes de ménage, tu fais fuir tous les clients.

Est-ce que Brendan va le frapper ?
Susanoo ne sait pas.
Dans son regard chocolat se mêle des traces de peur mais également de défi. Est-ce qu'il pourrait réellement le frapper de nouveau ?
Probablement oui.

Parce que si Brendan, Mussolini et Susanoo étaient dans la même pièce avec un pistolet et deux balles, Brendan tirait sur Susanoo.

deux fois —

darren criss. @ atf
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty #9le 17.11.18 22:19
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Brendan T. Nightshade
Vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan As64OwE55/100De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EeIQN7j  (55/100)
× Présence: présent
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan OHUS7GuDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 97
× Avatar : Tobio Kageyama (Haikyuu!!)
× Appartement : Lascaux
× Métier : récupérateur et trafiquant
× Epitaphes postées : 4711
× Øssements729
Masculin
× Inscription : 14/08/2017
× Surnom : la badiane
× DCs : Cassian / Léandre / Âdalarasi
Vampire
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2224-brendan-t-nightshadhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2474-brendan-keep-you-head-high-and-your-middle-finger-higherhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t3419-brendan-081-276-400

— I THOUGHT IT WOULD BE JUST A
one shot
BUT I DIDN'T SEE THIS PLOT TWIST.
Tout ce dont il a envie actuellement, ce n'est pas casser des figurines mais des figures aussi spéciales que la sienne. Le calme chez Brendan n'est possible que lorsque l'autre l'écoute et visiblement, le caissier ne sera jamais prêt à le faire. On n'a jamais dit que les similaires s'attiraient et visiblement, une telle expression ne peut être bel et bien pas confirmée à cause de deux têtus pareils.

Du moins, la persistance de Susanoo ne reste que dans les mots car son regard s'évade volontiers à tout perturbateur de ce conflit ; comme si, ce petit élément si agaçant, est le meilleur alibi pour fuir. C'est à ce moment qu'il prouve donc qu'il est capable de baisser un temps les armes. Dans ce temps précis, le vampire pourrait bien se servir de cette évasion pour l'attaquer en lui mettant par exemple un poing dans sa figure, penchée vers la distraction. Néanmoins, il s'agit là plutôt d'une faiblesse de la part du japonais, comme s'il ne désirait pas être confronté à cela. Justement, le précédent épisode les ayant confrontés a appris au plus violent des deux à ne pas profiter d'une faiblesse d'un autre, le tout n'étant pas loyal. Sinon il n'en serait réduit qu'à ses anciens bourreaux des camps. Il n'est pas comme eux ou du moins, il ne veut pas y être assimiler. Susanoo n'est pas non plus quelqu'un qui attaque simplement par plaisir. Certes, le petit rictus n'ayant duré qu'une seconde aurait pu être prolongé en une moquerie sur le manque de culture de l'américain mais il ne l'a pas développé, songeant que s'il a frotté une corde sensible, il devait tout de même resté courtois dans son duel avec son adversaire.

Par respect, donc, il apprend au fur et à mesure. Non seulement Brendan ne poursuit pas l'attaque qu'il a prévu mais surtout ne tente pas de remémorer plus qu'outre mesure la cuisante et précédente défaite uniquement physique que Susanoo a essuyé près du skatepark. Il se contente de déglutir et ravaler ses mots, baissant armes comme son homologue.

Il va même jusqu'à mimiquer la direction du regard de son interlocuteur, le poussant à se retourner tout en gardant pourtant encore les doigts sur ce col soigné. Si Susanoo regardait devant lui, entre les étagères, c'était sans doute pour chercher secours parmi les autres ; les autres dont on a toujours besoin, forcément. C'est d'ailleurs pour ça que son col est aussi soyeux et net, pour s'insérer comme tout autre dans tout ce qu'il y a de plus propre et clair que la société. En revanche, Brendan se détourne juste pour se rassurer qu'aucun n'appelle les mangemorts. Mais visiblement, le public a évalué cette pièce comme non comique, refusant même de payer en caisse pour davantage de spectacle. Ou alors ils ne veulent pas s'attirer d'ennuis comme l'a si bien dit Susanoo.

Mais maintenant seuls, compte-t-il revenir a sa primauté violente pour infliger une correction à Susanoo qui ne semble pas vouloir lui accorder une petite position de maître de la conversation que l'américain ne cache même pas vouloir ? Il continue à le critiquer sans prendre en compte ses phrases. Un œil à la caméra dans le coin supérieur du mur derrière la caisse, il ne s'en soucie pas.

— Tu penses qu'ils ont peur que j'explore mes phalanges sur ta gueule d'ange, non ? Que de toute façon je suis toujours là pour créer des problèmes ?

L'intimité accordée, Brendan ne se prive cependant pas pour renforcer la proximité entre eux. À priori, il n'a pas compris que c'est justement ce qui fait frémir son vis-à-vis. Une grimace créée par un haussement de commissure peu convaincu, il a l'impression que le japonais est un peu comme tous les autres avec ce col bien repassé. Pourtant il serait bien mieux différent. Continuant de le torturer avec ce tissu, il le travaille pour le froisser, le défaire des conventions.

— Alors tu penses comme eux ? Que je suis un mec à éviter ?

D'un soupir fâché mais surtout lassé, il le lâche brusquement ennuyé. Comme s'il lui ferait vraiment du mal... Non, il est bien loyal et un homme de promesses.

— Okay. Je suis la bête de foire mais toi, t'es qui au juste ?

Jouant le garçon aux propos aigres, il a aperçu sa faiblesse et lui de même. Mais dans ce cocon intime où les armes ont été abandonnées, pourquoi ne pas laisser tomber aussi les défenses ? Puisque pour Brendan, une meurtrière cache forcément des canons. Autant abandonner toute fortification pour une armistice. Mais les attaques de Susanoo ne seraient pas purement des défenses, justement ?




who
many
susanoo k. omikami


De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty #10le 18.11.18 0:58
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Susanoo K. Omikami
Lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan As64OwE42/15De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EeIQN7j  (42/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : De zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan EmptyDe zéro en héros ⸨Ϟ⸩ Susanoo & Brendan Empty
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Pouvoir : emmerder les autres
× Croisée avec : un cloporte et un canard
× Appartement : Quelque part dans l'Agence
× Métier : glandeur
× Epitaphes postées : 381
× Øssements2156
Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : la zouz
× DCs : plutôt marvel
Lémure
http://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2288-susanoo-k-omikami-bhttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2325-hello-friend-s-u-shttp://www.peekaboo-rpg.forumactif.com/t2552-s-u-s-phone
de zéro en héros ,.
comic sans ms
Sauf que Brendan ne le frappe pas ; pas une égratignure, pas un frôlement de poing contre cette peau si pâle -- rien. Le regard du jeune homme suit simplement celui de Susanoo, comme pour vérifier ses propos -- comme si je mentais constamment, songe-t-il dans un soupir mi-déçu mi-fataliste.

t'es un connard
bien sûr
que tu mens
tout le temps


Et Brendan accentue cette proximité physique que Susanoo redoute tant tout en lui répondant des phrases qui interpellent le côté littéraire du jeune homme -- explorer de ses phalanges son visage d'ange. Étrangement, il ne rebondit pas dessus ; il ne va pas lui répéter sa précédente remarque, cette douloureuse (et probable) vérité : tu n'es pas instruit. Parce que de nouveau, il voit cette ligne, devant ses yeux alors que Brendan ne cesse de se rapprocher, ses mains toujours fermement accrochées à son col de chemise (plus si impeccable que cela).
Susanoo déglutit, son regard chocolat glissant des iris aux lèvres de son interlocuteur -- non, ce n'est pas que tu es un mec à éviter, c'est que je veux t'éviter -- il se rappelle que lors de leur première rencontre, au-delà de sa violence, au-delà de ce côté agaçant et pénible, Brendan l'a impressionné, lui qui d'habitude n'est impressionné par personne. Il l'a impressionné et Susanoo a littéralement paniqué.
Il le lâche brusquement dans un soupir ; il est mi-soulagé mi-- il ne sait pas. C'est trop flou, pour la première fois, Susanoo ne comprend pas. Il essaye, il tente vainement de saisir ce qui peut bien traverser l'esprit du mec qui s'apprêtait à le frapper pour la seconde suivante s'arrêter -- soupir fâché ; je suis une bête de foire mais toi, t'es qui ?

s i l e n c e
(de plusieurs secondes)

je ne sais
pas
qui je
suis

Il est abasourdi -- il se racle la gorge, tente de reprendre une certaine contenance en masquant sa gêne mais c'est quand même un peu lisible sur ce visage en tant normal constamment hypocrite et faux ; il y a une part de vérité, comme si le masque se détachait sur le côté ; oh ! regardez dans ses yeux -- Susanoo ne sait pas se définir. Il se prend pour quelqu'un de supérieur mais au fond, il entend bien cette petite voix qui ruine toute son estime et sa confiance en soi -- tu n'es personne, Susanoo. Et il est perturbé, profondément perturbé, que Brendan, ce mec qui semble bête, ne l'est pas du tout et a noté ce détail.
Il hésite.
Probablement, habituellement, il aurait répondu d'un air purement ironique, d'une sentence critique -- le dresseur -- mais c'est ridicule ; c'est pitoyable de se montrer aussi supérieur alors qu'il est évident qu'en cet instant, il est inférieur.

Le spectateur finit-il par dire en passant sa main dans ses cheveux, en esquissant un sourire sarcastique mais qui pourtant en dit long --

je suis le
spectateur
de ma propre
mort

je te regarde
Brendan
sans rien
faire
comme fasciné


pour la première fois
Susanoo répond à une question
(presque totalement sincèrement)

Il se dit que Brendan ne va pas comprendre mais cette même voix intérieure lui hurle d'arrêter de le sous-estimer, de cesser de penser que rien ne peut traverser l'esprit de celui qui quelques minutes plus tôt lui a posé une question bien plus pertinente que toutes celles qu'il a pu recevoir pendant tout son lycée.
Il s'est comparé à une bête de foire, il s'est défini comme le mec à problème, celui à éviter pour ne pas se causer des emmerdes. Il recule de quelques pas pour aller récupérer la balayette. C'est brutalement calme dans ce magasin qui respirait la colère la minute précédente.

J'vais me vexer de ta question, j't'ai filé mon numéro mais j'voudrais t'éviter ? (soupir, il saisit de ses doigts fins l'objet de la dispute) j'ai une question aussi.

Il pose la balayette sur le contour, gardant toujours une distance de sécurité entre lui et Brendan parce que ce qu'il s'apprête à demander -- il n'est pas sûr, il hésite. Il a beau analyser, passer son temps à supposer et extrapoler le comportement des autres, il sait qu'il peut franchir une limite qui rendrait fou Brendan -- fou de rage, de colère, de brutalité qui l’effraie totalement.
Il s'humecte les lèvres, prend un air nonchalant et totalement détaché.

Et toi ? Tu penses que tu créées les problèmes ?

(silence)
(puis)

Qu'est-ce que t'attends des autres ?

(regard ancré)
(pause)

L'attention ?

Il n'y a aucune ruse.
Aucune trace de moquerie.
Rien.
Simplement un mot, factuel.

Mais dans l'attention -- dans ce mot, si simple, si pur mais presque si cruel, Susanoo sous-entend l'écoute. Brendan hurle, Brendan crie, Brendan est un feu constamment brûlant qui ne cherche peut-être qu'à être éteint pour se calmer.
Oh, Brendan, si tu savais ;
L'attention de Susanoo --

tu l'as depuis le début —

darren criss. @ atf
  • Citer
  • Editer
  • Supprimer
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
Réponse rapide :

N'oublie pas de valider le captcha avant de partir, sinon le message ne sera pas envoyé :(


forums partenaires devenir partenaire