avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 29 Féminin
× Age post-mortem : 255
× Avatar : Zelda
× Pouvoir : Ficelles de squelette
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Antiquaire et apothicaire.
× Péripéties vécues : 3205
× Øssements157
× Age IRL : 21 Masculin
× Inscription : 28/04/2017
× Surnom : la salamandre
× DCs : Cassian / Brendan / Ame
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
62/100  (62/100)
29Féminin255ZeldaFicelles de squeletteJolly JumperAntiquaire et apothicaire.320515721Masculin28/04/2017la salamandreCassian / Brendan / Amecomplète
nécromancien
nécromancien
29Féminin255ZeldaFicelles de squeletteJolly JumperAntiquaire et apothicaire.320515721Masculin28/04/2017la salamandreCassian / Brendan / Amecomplète
http://www.peekaboo-rpg.com/t1786-leandre-delacour-house-of-cardshttp://www.peekaboo-rpg.com/t2710-leandre-per-non-vivere-soli
#1 le 08.05.18 21:27
champêtre chant d'un méchant
Fraichement engagé, elle aurait pu décider d'envoyer son employé Liam accomplir cette tâche mais pour de multiples raisons dont deux principales, elle ne l'a pas fait. Premièrement, le champ de travail du garçon se concentre davantage sur les antiquités de la boutique puisqu'ils l'intéressent bien plus. Pour l'instant, elle l'a d'ailleurs assigné à la publicité de la boutique et à l'entretien des meubles plutôt que des tâches logistiques et commerciales comme la vente ou l'achat auprès des vampires. S'il se qualifie davantage, elle ne sera pas contre lui donner plus d'autonomie. En revanche, la commerçante ne se sent pas encore prête à confier ses tâches d'alchimiste au plus jeune. Elle argumentera qu'il ne s'agit en rien de quelque de constructif pour un lémure et elle n'a pas tort mais sous ses airs bon penseurs, il s'agit surtout de plaisirs un peu plus égoïstes.
Après tout, Liam aurait bien pu aller à cette recherche à laquelle elle s'attèle si elle lui avait fourni une liste. Néanmoins, le faire elle-même la rend plus confiante mais aussi, elle peut profiter d'un peu de repos et de tranquillité qu'elle ne s'accorde que durant ses sorties « goûters » occasionnelles dans ses pâtisseries fétiches.

De toute manière, elle n'a pas vraiment besoin d'une liste pour faire les provisions d'ingrédients dont elle connaît même l'exact emplacement dans la recette. La majorité de ces produits sont naturels et se retrouvent dans les hautes herbes, en forêt. Quelques insectes, quelques herbes, quelques minerais et elle aura à peu près tout. En réalité, il s'agit d'une routine mais le vent et la météo changent sans cesse et façonne le paysage ce qui permet à Léandre de l'apprécier. Elle voudrait bien s'éloigner pour voir si d'autres éléments utiles à ses compositions pourraient être utiles à des confections inédites mais son sens de l'orientation étant assez faiblard, elle ne préfère pas se perdre dans le dédale sylvestre qui l'entoure.
Ce manque de saveur et de variétés dans ces épices si spéciales pour la préparation de potions pourraient finalement justifier qu'elle soit aussi mauvaise, d'ailleurs. les résultats ne sont jamais concluants en dépit de ses essais multiples et sa persévérance incroyable.

En ramassant quelques camélias accrochés sur les branches, elle se hisse et constate un rayon de soleil levant. Le matin est si merveilleux au Japon mais finalement, en guettant l'horizon, elle se demande si les temples ne seraient pas un peu décevants que les maisons campagnardes de la Provence qu'elle a pu déjà voir lors de ses périples ou dans sa vie. Les champs seraient peut-être plus riches et moins propices à sa désorientation. Elle pourrait refaire son business ailleurs, après tout.
Assez nostalgique, la blonde commence à soupirer en fermant les paupières. Elle ne regrette pas d'être morte mais regrette plutôt tout ce qui lui est arrivé.

Malheureusement, c'est peut-être un égarement de trop lorsqu'elle finit par tomber dans la rivière peu profonde mais assez boueuse pour l'embourber et lui coincer les deux pieds. Au même moment, elle doit préalablement se faire remarquer par une petit cri de surprise cependant affreusement strident. Par chance, ce n'est vraiment pas sa plus belle tenue. Ce n'est plus un soupir morose qui traverse ses lèvres mais de lassitude avant que finalement, elle ne peut que se résoudre à appeler à l'aide, en espérant que quelqu'un vienne à son secours.
REA
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 392
× Avatar : Dabi - My Hero Academia
× Pouvoir : Transmission de symptômes (cf fiche prcq c'est chiant à expliquer :nose:)
× Logement : Die Gruft (Repaire)
× Péripéties vécues : 123
× Øssements260
× Age IRL : 18 Neutre/Sans genre
× Inscription : 22/08/2017
× Surnom : le ratel
× DCs : Rei Kinomoto
× Présence : actuellement absent(e)

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
46/100  (46/100)
18Masculin392Dabi - My Hero Academia Transmission de symptômes (cf fiche prcq c'est chiant à expliquer :nose:)Die Gruft (Repaire)12326018Neutre/Sans genre22/08/2017le ratelRei Kinomotoactuellement absent(e)
Nécromancien zombie
Nécromancien zombie
18Masculin392Dabi - My Hero Academia Transmission de symptômes (cf fiche prcq c'est chiant à expliquer :nose:)Die Gruft (Repaire)12326018Neutre/Sans genre22/08/2017le ratelRei Kinomotoactuellement absent(e)
http://www.peekaboo-rpg.com/t2271-rafael-ansgar-terminee-100http://www.peekaboo-rpg.com/t2332-rafael#61834
#2 le 13.05.18 23:55

Breath of The Wild.

La journée n'avait pas commencé de la meilleure des manières, ce qui expliquait mon humeur exécrable. Pour commencer, je devais avoir passé une des pires nuits de mon existence. Lorsque les premiers rayons du soleil avaient commencé à éclairer ma chambre et qu'on m'avait amené un prisonnier pour que je puisse me libérer de mon pouvoir, j'avais bien cru que j'allais en être incapable. Mon corps, tordu de douleur, avait refusé que je bouge, ne serait-ce mes doigts et il m'avait été difficile d'attraper le malheureux qui déjà, criait pour qu'on le laisse partir. Ce n'est qu'après une bonne heure que j'avais été en état de me lever et de prendre une douche. Puis, comme à mon habitude, j'étais parti dans mon laboratoire pour continuer mes recherches. Mais, puisque cette journée ne voulait apparemment pas bien continuer, je m'étais aperçu que j'étais à court d'ossements et de belladone.

Voilà, comment je me retrouvais dans la forêt à la recherche des ingrédients manquants. J'aurais sûrement pu aller en acheter mais je n'avais pas le temps de trouver qui en possédait et heureusement pour moi, je savais où en trouver dans cette forêt. Je m'enfonçais de plus en plus, slalomant entre les arbres et pourtant, je savais où j'allais. Ce n'était pas la première fois que je venais ici, ni que j'empruntais ce chemin. Je devais juste me dépêcher pour rentrer au plus vite, histoire d'avoir encore du temps pour commencer à travailler avant le retour des symptômes.

Alors que j'étais tranquillement entrain de ramasser des os qui semblaient appartenir à un petit rongeur, des cris se firent entendre un peu plus loin. J'étais tenté de laisser cette personne. Après tout j'étais pressé et loin d'être le seul à me promener ici. Mais apparemment, puisque l'univers était contre moi aujourd'hui, dans ma tentative d’évitement, je m'enfonçai un peu plus dans la forêt et sans m'en rendre compte, je me retrouvai au niveau de la rivière pour tomber nez à nez avec une demoiselle qui semblait coincée dans l'eau boueuse. La rivière était en bas d'une petite pente et si je me penchais trop, je risquais de tomber moi aussi. Génial.

Je n'avais pas de corde sur moi, mise à part ma ceinture, sans réellement savoir si elle ferait l'affaire... il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir.

- Vous avez de la chance que je sois passé par là. Je vais essayer un truc, évitez de trop vous agiter en attendant.

J'enlevai donc ma ceinture avant de l'enrouler autour de mon poignet. Je tentai d'enfoncer un maximum mes pieds dans la terre, histoire de ne pas glisser moi aussi et lançai la lanière de cuire en direction de la jeune femme.

- Essayez de vous y accrocher.
thank you alyssa
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 29 Féminin
× Age post-mortem : 255
× Avatar : Zelda
× Pouvoir : Ficelles de squelette
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Antiquaire et apothicaire.
× Péripéties vécues : 3205
× Øssements157
× Age IRL : 21 Masculin
× Inscription : 28/04/2017
× Surnom : la salamandre
× DCs : Cassian / Brendan / Ame
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
62/100  (62/100)
29Féminin255ZeldaFicelles de squeletteJolly JumperAntiquaire et apothicaire.320515721Masculin28/04/2017la salamandreCassian / Brendan / Amecomplète
nécromancien
nécromancien
29Féminin255ZeldaFicelles de squeletteJolly JumperAntiquaire et apothicaire.320515721Masculin28/04/2017la salamandreCassian / Brendan / Amecomplète
http://www.peekaboo-rpg.com/t1786-leandre-delacour-house-of-cardshttp://www.peekaboo-rpg.com/t2710-leandre-per-non-vivere-soli
#3 le 14.05.18 0:10
2, 5 ❀ En bon secouriste, Rafaël arrive à remonter Léandre directement.
4 ❀ La réussite est partielle : Au moins, la force de Rafaël arrive à faire bouger la jeune femme mais elle n'est pas extirpée complètement.
1, 3, 6 ❀ Sa tentative est un échec.

Si 1, 3, 6 :
1, 6 ❊ Il n'y arrive juste pas de cette manière.
2, 5 ❊ Il n'arrive pas à remonter Léandre et tombe par la même occasion
4, 3 ❊ Décidément, ce n'est pas sa journée : Il tombe avec Léandre et se retrouve en plus de cela coincé.
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Péripéties vécues : 2507
× Øssements1200
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/0  (0/0)
0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente250712000Autre15/03/2014
maitre de la mort
maitre de la mort
0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente250712000Autre15/03/2014
#4 le 14.05.18 0:10
Le membre 'Léandre Delacour' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'6 FACES' :
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 29 Féminin
× Age post-mortem : 255
× Avatar : Zelda
× Pouvoir : Ficelles de squelette
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Antiquaire et apothicaire.
× Péripéties vécues : 3205
× Øssements157
× Age IRL : 21 Masculin
× Inscription : 28/04/2017
× Surnom : la salamandre
× DCs : Cassian / Brendan / Ame
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
62/100  (62/100)
29Féminin255ZeldaFicelles de squeletteJolly JumperAntiquaire et apothicaire.320515721Masculin28/04/2017la salamandreCassian / Brendan / Amecomplète
nécromancien
nécromancien
29Féminin255ZeldaFicelles de squeletteJolly JumperAntiquaire et apothicaire.320515721Masculin28/04/2017la salamandreCassian / Brendan / Amecomplète
http://www.peekaboo-rpg.com/t1786-leandre-delacour-house-of-cardshttp://www.peekaboo-rpg.com/t2710-leandre-per-non-vivere-soli
#5 le 15.05.18 15:45
champêtre chant d'un méchant
Par une inestimable chance, quelqu'un répond à son appel au bout de seulement une poignée de minutes. Lorsqu'elle aperçoit un homme d'assez grande taille s'avancer vers elle, elle s'en retrouve fortement soulagée au point de laisser la voie libre à un soupir reposé alors qu'elle se débattait quelques secondes auparavant encore avec ses pieds embourbés dans le sol aqueux et adhésif. Ceci dit, il ne semble pas franchement ravi de l'aider. Inquiète par cette humeur initiale, elle incline la tête, interrogatrice. Cependant, elle comprend très vite que celui qui pourrait être son sauveur essaye d'étudier le terrain plutôt que se montrer inconscient et plonger avec elle dans la boue, s'imaginant que seule la force brute puisse la rattraper. Ses yeux rebondissants entre la cible et ses propres pieds évaluent probablement la distance les séparant et quel mécanisme peut l'extirper de ce pétrin.

L'homme commence à dégainer sa plus longue ceinture mais lui propose aussitôt de la saisir avant qu'elle ne puisse vraiment s'imaginer autre chose. Elle doute vraiment que cela peut fonctionner mais plutôt que de rester là et tomber en poussière, elle préfère s'y essayer ce pourquoi elle affiche une moue sceptique mais tentée.
Elle a eu l'intelligence de ne pas plonger ses mains dans une absurde tentative in extremis de déloger ses chaussures de là-dedans puisque, de toute manière, en faisant un nouveau pas, elle se serait encore coincée dans la boue ou même enfoncée plus encore, jouant avec les niveaux de profondeur. Ceci lui vaut donc des mains lisses de propreté qui ne glissent pas sur la corde de fortune lorsque l'individu arrive miraculeusement à l'attirer vers lui.

Arrivée sur la terre ferme, à nouveau, elle fléchit les genoux et pose ses mains dessus avant de constater que, bien évidemment, ses santiags bordeaux sont complètement fichues et que la boue s'est probablement infiltrée à l'intérieur pour qu'elle ait l'extravagante impression de flotter à l'intérieur même. Pour l'instant, elle se contente de s'asseoir sur une pierre. En effet, elle tente d'enlever les enclumes à ses pieds qui ont d'ailleurs tardé son repos et qui lui ont donné du mal à marcher jusque là. Voyant la difficulté, elle s'adresse finalement à son vis-à-vis, en soufflant sur ses mèches épuisées donc échevelées qui sont retombées sur son visage pour tenter de les dégager.

— Merci d'être venu. C'est vraiment très aimable de votre part. Je ne pensais pas que quelqu'un viendrait vraiment. Après tout, on ne rencontre pas forcément n'importe qui dans la forêt.

Sans succès, sa mèche la dérange encore et par réflexe maladroit et non pensé, elle la replace derrière son oreille ; système qu'elle souille de ses doigts maintenant tout sales. Elle le remarque assez vite et affiche une grimace de dégoût avant de lancer un rire jaune et désespérée. Son sauveur constate le spectacle affligeant, mieux vaut qu'elle détourne l'attention sur lui plutôt que sur ses multiples inepties.

— Qu'est ce que vous faisiez pour tomber sur une pareille empotée, dîtes moi ? Gardien de la forêt ?

Le fixant du regard avec une extrême reconnaissance, elle lui attribue un sourire niais. Elle n'apprécie pas de se faire aider car elle se sent trop redevable. Tout effort à un prix. Elle se retourne légèrement pour offrir son profil et présenter un petit sac à dos qui lui sert à recueillir des ingrédients qu'elle a déjà stocké à l'intérieur.

— Je ne sais pas vraiment comment vous remercier que ça mais vous pouvez regarder dans mon sac, j'ai quelques ossements si ça peut récompenser ce que vous avez fait pour moi.

Bien sûr qu'il n'en voudrait pas, les gens sont trop gentils ou plutôt bien trop polis, selon ses mots. Elle ne voit pas le monde comme quelque chose empli de personnes bien intentionnés. Ils font juste ce qu'ils ont à faire et prendre de l'argent pour avoir sauver quelqu'un n'est pas dans leurs gènes.

— Enfin, même si vous ne voulez pas de mon argent, est ce que vous pourriez regarder dans mon sac après un paquet de mouchoirs pour que je m'essuie au moins les doigts ?

Pour demander un tel service, elle aurait pu encore sourire mais très sincère, elle n'en est pas à ça et elle se base sur la politesse du monde pour que cet individu accepte de le faire. Ceci dit, il pourrait aussi découvrir tous les ingrédients qu'elle a déjà rassemblés à l'intérieur.
REA
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 392
× Avatar : Dabi - My Hero Academia
× Pouvoir : Transmission de symptômes (cf fiche prcq c'est chiant à expliquer :nose:)
× Logement : Die Gruft (Repaire)
× Péripéties vécues : 123
× Øssements260
× Age IRL : 18 Neutre/Sans genre
× Inscription : 22/08/2017
× Surnom : le ratel
× DCs : Rei Kinomoto
× Présence : actuellement absent(e)

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
46/100  (46/100)
18Masculin392Dabi - My Hero Academia Transmission de symptômes (cf fiche prcq c'est chiant à expliquer :nose:)Die Gruft (Repaire)12326018Neutre/Sans genre22/08/2017le ratelRei Kinomotoactuellement absent(e)
Nécromancien zombie
Nécromancien zombie
18Masculin392Dabi - My Hero Academia Transmission de symptômes (cf fiche prcq c'est chiant à expliquer :nose:)Die Gruft (Repaire)12326018Neutre/Sans genre22/08/2017le ratelRei Kinomotoactuellement absent(e)
http://www.peekaboo-rpg.com/t2271-rafael-ansgar-terminee-100http://www.peekaboo-rpg.com/t2332-rafael#61834
#6 le 05.06.18 16:22

Breath of The Wild.

Ses mains aggrippèrent ma ceinture et je me mis à tirer de toutes mes forces. Ses jambes étant coincées dans la boue, ce fut assez compliqué de l'y extraire, je sentais mes pieds glisser sur le sol et pourtant, par je ne savais quel miracle, je réussis à la faire sortir de son piège. Je ne m'inquiétai pas vraiment de savoir si elle allait bien ou pas mais par politesse, je restai quand même avec elle, espérant juste qu'elle ne me retarderait pas.

C'est en silence que je regardais la demoiselle se rendre compte des dégâts que la boue avait causés. Ses jambes et ses pieds étaient entièrement salis, à tel point que l'on remarquait à peine la couleur de ses chaussures et quelques tâches coloraient son visage et ses cheveux. Je pourrais l'aider à au moins se débarrasser de ses chaussures mais je me contentais de simplement l'observer, assise sur une pierre, à empirer la situation lorsqu'elle tenta de replacer une mèche de cheveux.

- Disons juste que j'étais occupé un peu plus loin et que vous avez eu de la chance, lui dis-je pour justifier ma présence ici.

Je n'en dis pas plus, réagissant à peine devant son sourire. Je n'avais pas pour habitude d'être si froid mais je n'étais pas d'humeur à faire ami-ami, surtout lorsqu'il me restait à peine une heure avant le retour des premiers symptômes. Si je ne rentrais pas vite, ce qui allait se passer n'allait être une partie de plaisir ni pour elle, ni pour moi.

En attendant qu'elle soit prête à repartir, je regardai autour de moi, essayant de voir par où je pourrais passer pour sortir d'ici. Evidemment, l'endroit ne m'était absolument pas familier, à tel point que je me demandais même comment j'avais fini par atterrir ici. Et si c'était les symptômes qui revenaient ? Je savais bien que c'était impossible, car à part un léger agacement, je me sentais globalement bien... et pourtant, je ne pouvais m'enlever l'idée de la tête.

Ce fut la voix de la jeune femme qui me fit sortir de mes pensées. En levant les yeux, je vis qu'elle me tournait le dos, me présentant ainsi un petit sac à dos. Je n'entendis que sa question et ouvris donc le sac avant de me mettre à rapidement fouiller à l'intérieur pour y trouver, tout au fond, un petit paquet de mouchoir en papier blanc. Je lui en sortis deux que je lui tendis, gardant le reste du paquet entre mes doigts.

- Comment avez-vous réussi à vous mettre dans cette situation ?


C'était la question qui me trottait dans la tête dès le moment où je l'avais vu. Ce n'était pas comme si la rivière était cachée, on ne pouvait pas la rater aussi facilement.

Je sortis mon téléphone de ma poche de pantalon et soupirai en voyant l'heure qui s'affichait sur l'écran. Comme je l'avais prédis, il ne me restait que trois quart d'heure avant que mon état se dégrade. Je devais rentrer au plus vite.

- Si ça ne vous dérange pas, j'aimerais me remettre en route...

Je marquai une pause et hésitai quelques secondes entre m'arrêter et prendre le risque qu'elle veuille rester encore un peu ici ou continuer et la blesser ou l'énerver. J'optai pour la deuxième option, après tout, ma santé était en jeu.

- Pour être honnête, je ne comptais pas venir vous sauver... je suis vraiment pressé et vous avez juste de la chance que je me sois perdu en voulant prendre le chemin du retour. Du coup, si on pouvait avancer, ça m'arrangerait vraiment.

Je la fixai du regard, un regard qui se voulait froid puis je lui tournai le dos, près à partir. Qu'elle me suive ou non, ça n'avait plus d'importance désormais.
thank you alyssa


Lancé de dé:

1, 2, 3 - Rafaël prend un long chemin (+ de 45 minutes pour sortir de la forêt)
4, 5 - Rafaël prend un chemin moyennement long (environ 45 minutes pour sortir de la forêt)
6 - Rafaël prend un chemin court (30 minutes pour sortir de la forêt)
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Péripéties vécues : 2507
× Øssements1200
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/0  (0/0)
0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente250712000Autre15/03/2014
maitre de la mort
maitre de la mort
0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente250712000Autre15/03/2014
#7 le 05.06.18 16:22
Le membre 'Rafaël Ansgar' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'6 FACES' :
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 29 Féminin
× Age post-mortem : 255
× Avatar : Zelda
× Pouvoir : Ficelles de squelette
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Antiquaire et apothicaire.
× Péripéties vécues : 3205
× Øssements157
× Age IRL : 21 Masculin
× Inscription : 28/04/2017
× Surnom : la salamandre
× DCs : Cassian / Brendan / Ame
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
62/100  (62/100)
29Féminin255ZeldaFicelles de squeletteJolly JumperAntiquaire et apothicaire.320515721Masculin28/04/2017la salamandreCassian / Brendan / Amecomplète
nécromancien
nécromancien
29Féminin255ZeldaFicelles de squeletteJolly JumperAntiquaire et apothicaire.320515721Masculin28/04/2017la salamandreCassian / Brendan / Amecomplète
http://www.peekaboo-rpg.com/t1786-leandre-delacour-house-of-cardshttp://www.peekaboo-rpg.com/t2710-leandre-per-non-vivere-soli
#8 le 06.06.18 17:51
champêtre chant d'un méchant
Le mouchoir qu'il lui tend finit par être la dernière preuve de galanterie que lui accorde l'homme en face d'elle ; c'est d'ailleurs, pense-t-elle, la dernière fois qu'elle compte le remercier. Après cela, le jeune homme se révèle être un vrai goujat. En tout cas, elle est certaine que son sauveur n'est ni japonais, ni français, ni anglais au vu de son manque de manières. Il est encore moins italien ceci dit puisqu'il n'a pas non plus l'accent. Peut-être européen mais Léandre est vraiment étonné qu'un de ses voisins de l'Ouest peut se comporter d'une telle manière. Elle perd son sourire mais n'en devient pas pour autant odieuse, peut-être uniquement incroyablement déçue. À défaut d'éponger des larmes inexistantes, elle essuie la gadoue qui lui parcourt le visage d'une façon plus grotesque qu'extravagante.

Avant qu'il ne parte trop loin, elle se relève subitement de la pierre sur laquelle elle s'est assise. Estimant que retirer ses chaussures aurait été une perte de temps en plus d'un handicap pour elle si, par la suite, elle devait informer de sa douleur pieds nus, elle peut finalement le rattraper assez facilement en courant alors que la cadence du garçon est plus tranquille bien qu'il a affirmé être pressé. L'impolitesse du jeune homme aurait pu la laisser passive mais il est bien trop mystérieux à ses yeux et si elle voulait résoudre cette affaire, elle ne se laisserait pas autant insultée, de toute manière, en baissant les bras. Cette vulgarité doit lui être expliquée.

— Vous êtes plutôt franc, au moins, on peut vous accorder ça. On va dire que c'est plutôt audacieux de me le dire et que je préfère ça à de l'hypocrisie donc je ne peux pas vous en vouloir.

Non pas en un rien de temps puisque ses bottines noyées dans la boue infiltrée, à chaque pas, le contact entre les trois surfaces que sont le sol, la semelle et son pied couinent pour la rendre si peu discrète. On peut dire que ces bruits perturbant sa démarche tout aussi peu élégante pour les éviter ne manquent pas de l'agacer, portant donc sa rage bien là mais pas sur son homologue voulant peut-être presser le pas et ne la regardant absolument pas lorsqu'elle lui parle.

— Qu'est ce que vous faîtes là si vous êtes si pressé ? Je ne connais pas beaucoup d'hommes d'affaire qui s'aventurent dans les bois alors qu'ils courent après le temps. Qu'est ce qui vous motive à vous balader dans un pareil endroit, vous ?

Volontairement, elle se permet de lui retourner la question qui paraît bien plus primordiale que lui l'a posé à elle, l'incident étant maintenant résolu. Pour manifester son impatience, elle lui fait de grands signes insensés et agités pour l'avertir qu'elle est toujours là et qu'il n'a pas à l'ignorer. Avant qu'il ne lui réponde, elle se lance d'un bond en avant, dérisoirement. Elle manque de tomber ainsi mais elle arrive à lui couper sa course à pied. Abaissée, elle se tient aux genoux pour exprimer son épuisement ; a fortiori, toute bonne personne devrait avoir assez de pitié pour comprendre et, même si les aiguilles courent sur la montre, s'arrêter pour appréhender et pressentir la détresse d'une âme en peine.
Dans un cadre différent mais par la même technique, elle tient à concurrencer son interlocuteur en y répondant, pour sa part. Peut-être s'agit-il d'un spectre assez jeune et que la doyenne se doit d'être plus modèle que lui.

— Je suis nécromancienne et je n'erre pas dans la forêt sans but ou qu'importe, contrairement à vous, elle balaie une main dans le vent, en profitant pour rabattre sa mèche orgueilleuse vers l'arrière. Je cherchais des ingrédients mais... J'avoue m'être perdue dans mes pensées. La nature est assez fraîche donc j'aime en profiter.

Un instant, elle a hésité à lui demander si c'était aussi son cas mais elle n'en doute même pas : Elle est certaine qu'il n'en a autant rien à faire et ne veut pas prolonger la discussion comme il ne veut pas s'attarder. Il ne donne cependant pas la raison et ça a le don de l'interpeller énormément pour qu'elle incline la tête sans l'interroger dessus directement.
REA
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 392
× Avatar : Dabi - My Hero Academia
× Pouvoir : Transmission de symptômes (cf fiche prcq c'est chiant à expliquer :nose:)
× Logement : Die Gruft (Repaire)
× Péripéties vécues : 123
× Øssements260
× Age IRL : 18 Neutre/Sans genre
× Inscription : 22/08/2017
× Surnom : le ratel
× DCs : Rei Kinomoto
× Présence : actuellement absent(e)

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
46/100  (46/100)
18Masculin392Dabi - My Hero Academia Transmission de symptômes (cf fiche prcq c'est chiant à expliquer :nose:)Die Gruft (Repaire)12326018Neutre/Sans genre22/08/2017le ratelRei Kinomotoactuellement absent(e)
Nécromancien zombie
Nécromancien zombie
18Masculin392Dabi - My Hero Academia Transmission de symptômes (cf fiche prcq c'est chiant à expliquer :nose:)Die Gruft (Repaire)12326018Neutre/Sans genre22/08/2017le ratelRei Kinomotoactuellement absent(e)
http://www.peekaboo-rpg.com/t2271-rafael-ansgar-terminee-100http://www.peekaboo-rpg.com/t2332-rafael#61834
#9 le 12.06.18 0:11

Breath of The Wild.

A peine m'étais-je de nouveau enfoncé dans la forêt que j'entendis les pas de la jeune femme derrière moi. A vrai dire, qu'est-ce qui me prouvait que c'était vraiment elle et pas une créature ayant décidé de m'attaquer ? Je ne pris pas le temps de me retourner pour vérifier et me contentai de faire confiance aux bruits de feuilles et de branchages craquant sous le poids de cette personne et au couinement des semelles qui trahissait son identité.
Elle ne mit pas longtemps à essayer d'entamer une conversation. Le faisait-elle exprès ou n'avait-elle réellement pas compris que je n'étais pas d'humeur ? Et puis, qu'est-ce que ça pouvait lui faire de savoir ce que je faisais ici ? Avant même que je ne puisse lui dire que ça ne la regardait pas, elle apparut en bondissant face à moi. Surpris, je m'arrêtai net, non sans manquer de la heurter. Je n'essayai pas de la contourner, attendant qu'elle reprenne son souffle avant de me baisser, poser mes mains sur ses épaules et lui dire en lui donnant le regard le plus froid que j'avais en réserve.

- Ecoute, tant mieux que tu sois nécromancienne, nous sommes deux alors. Tu es donc au courant pour nos pouvoirs. Vois-tu, mon pouvoir pourrait s'avérer dangereux pour toi si. on. ne. sort. pas. d'ici. MAINTENANT !

Le silence, presque effrayant, de la forêt fut brisé par mon hurlement. Quel génie je faisais. Je laissais la peur et la colère me diriger. Je lui en avais beaucoup trop dit sur mon pouvoir et puis, je devais ressembler à un fou à me comporter ainsi.
Doucement, je m'éloignai d'elle avant de me pincer l'arrête du nez et de prendre une grande inspiration. J'expirai tout en m'asseyant sur une souche d'arbre et c'est les paupières closes que je lui dis, d'une voix beaucoup plus calme :

- Je suis désolé. Je n'ai pas pour habitude de m'énerver comme ça. Je ne veux pas te faire peur, je veux juste sortir d'ici le plus vite possible.

J'ouvris les yeux, regardai autour de moi avant de soupirer.

- Au fait, je pense que nous sommes perdus.
thank you alyssa
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 29 Féminin
× Age post-mortem : 255
× Avatar : Zelda
× Pouvoir : Ficelles de squelette
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Antiquaire et apothicaire.
× Péripéties vécues : 3205
× Øssements157
× Age IRL : 21 Masculin
× Inscription : 28/04/2017
× Surnom : la salamandre
× DCs : Cassian / Brendan / Ame
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
62/100  (62/100)
29Féminin255ZeldaFicelles de squeletteJolly JumperAntiquaire et apothicaire.320515721Masculin28/04/2017la salamandreCassian / Brendan / Amecomplète
nécromancien
nécromancien
29Féminin255ZeldaFicelles de squeletteJolly JumperAntiquaire et apothicaire.320515721Masculin28/04/2017la salamandreCassian / Brendan / Amecomplète
http://www.peekaboo-rpg.com/t1786-leandre-delacour-house-of-cardshttp://www.peekaboo-rpg.com/t2710-leandre-per-non-vivere-soli
#10 le 12.06.18 23:13
champêtre chant d'un méchant
N'anticipant que très peu les interactions de ses interlocuteurs, les mots perforants qui traversent son ouïe la convainc bel et bien qu'elle ne peut effectivement pas prévenir de telles réactions aussi périlleuses. Alors qu'il lui couvre les épaules pour une manière offensive de rapprochement — puisqu'il ne souhaite que la torturer au plus près — automatiquement elle fait de même mais pour ses oreilles pointues qui sont bien plus fragilisées par la beuglante, leur longueur n’amoindrissant pas la sensibilité, loin de là. Les yeux complètement ronds, le cri a causé de douleur mais l'a aussi apeurée pour qu'elle se mette à crier à son tour. Heureusement que Margaret n'a jamais su la placer dans ses rangs puisque le retour de bâton aurait était lourd pour ce fou furieux. En revanche, le dévisageant aussitôt, elle regrette de n'avoir subi aucune injection pour se venger.
Bien qu'il ait pu la sortir du pétrin, se montrer aussi incivil n'est pas quelque chose qui permet à ce type de tout se permettre. Presque tétanisée, elle est aussi complètement outrée au point de dévisager l'individu face à qui elle est.

Semblerait-il que son entreprise a aussi eu de l'impact sur le hurleur puisqu'il bondit de trois pas en arrière et non pas parce qu'elle est aussi s'est mise à répliquer, bien que ses vociférations peuvent se montrer stridentes et douloureuses. Elle le comprend très vite lorsqu'il se met à s'excuser. Que très peu tolérante et peu encline à offrir de seconde chance, elle reste dans cette position fœtale ou plutôt létale, le visage orienté vers ce type qu'elle prend désormais pour un imbécile. Même en fournissant une excuse, elle a dû mal à se dire qu'elle pourrait lui pardonner cet affront. Levant légèrement la lèvre supérieure tout en rehaussant son nez, elle effectue une grimace déroutée, lui demandant ainsi bien quelle mouche pouvait l'avoir piqué.

— Vous êtes complètement dérangé ! Je ne sais pas où est ce qu'on vous a éduqué mais maudit ou pas, le sadisme, ça se contrôle. Vous n'aviez pas besoin de hurler comme ça et même si j'étais sourde.

Bien comme il faut, elle se repositionne de telle manière à réapparaître droite comme un piquet. Machinalement, elle s'époussette alors que cela ne sert à rien ; un peu comme pour éroder la honte de laquelle on l'a inondée et qui tâche sa dignité. Relevant la tête en un soubresaut dédaigneux, elle ne peut ceci dit pas négliger l'épisode passé dans lequel elle serait peut-être encore embourbée. Elle s'est sentie redevable mais le caractère odieux de son sauveur efface toute la responsabilité qu'elle comptait entreprendre par la suite pour le remercier. Peut-elle même envisager de lui reparler par la suite ? En tout cas, ce dont Léandre est certaine, c'est qu'elle va devoir passer un mauvais moment avec ce désagréable personnage dans les pattes si elle veut s'en sortir. Même si elle est assez coriace, son physique est fragile et elle ne pourrait combattre un ennemi pareil à moins l'immobiliser.
Elle devrait de toute façon le garder sous l'épaule car pour l'instant, elle n'y voit qu'une corde pour s'échapper des pétrins dans lesquels sa maladresse s'écroule.

— Que ce soit votre pouvoir ou non qui vous a fait agir comme un imbécile, je m'en fiche. Mais je vous pardonne juste parce que vous m'avez aidé.

Serrant les poings, elle croise à la suite ses bras, ne souhaitant plus échanger un regard avec lui, aussi capricieuse qu'elle est. Sa crise est peut-être momentanée puisqu'elle ne doit pas excéder et faire perdre trop de temps à priori précieux mais c'est une riposte à ce qu'elle a reçu. Tandis qu'elle regarde ailleurs, elle essaye de dresser un plan de la forêt qu'elle n'a évidemment pas en tête. Lasse, elle soupire de découragement, rabattant les bras le long de son corps et haussant les épaules.

— Je ne suis pas plus avancée que vous. Mon sens de l'orientation est plutôt médiocre. Non pas parce que je suis une femme donc évitez ce genre de commentaire, s'il-vous-plaît.

Elle lui demanderait même pourquoi cet étranger se permet d'être aussi familier avec elle mais, derechef, de ce qu'elle a dû ingérer en sermon, ce n'est pas le bon moment pour s'attarder ; au point où elle ne parle plus directement à son partenaire de dialogue mais toute la nature.
Sur elle-même, elle fait à peu près le tour de la clairière dans laquelle ils se sont dérobés. N'ayant pas si bonne vue, elle se rapproche ceci dit d'un arbre où elle semble avoir vu un panneau indiquant des lieux bien évidemment écrits en japonais. Elle le lit aussi bien qu'elle le parle mais avec cette déficience de sens, ce n'est pas si idéal.
Sommant à son partenaire de route puisqu'elle veut toujours jouer les leadeuses, elle lui pointe la flèche du doigt pour le questionner sur la réponse. Mais volontairement, elle se moque de lui en pouffant de rire.

— Excusez-moi, on a pas le temps, c'est vrai !

Comme une grand gamine, Léandre prend à son tour un plaisir sadique à torturer ce fou furieux. Elle souhaite aussi prouver qu'elle n'a pas peur de s'aventurer dans les bois avec un si grand méchant loup puisqu'elle lui attrape le poignet et cherche à le tirer. Elle dirige la marche, bien entendu.
REA