avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 23 Féminin
× Age post-mortem : 337
× Avatar : OC // ohprc
× Croisée avec : Serpent albinos
× Appartement : Michalak
× Péripéties vécues : 948
× Øssements1446
× Age IRL : 17 Féminin
× Inscription : 30/03/2018
× DCs : Cathleen Watterson & Megan Parker
× Présence : réduite

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
33/100  (33/100)
23Féminin337OC // ohprcSerpent albinosMichalak948144617Féminin30/03/2018Cathleen Watterson & Megan Parkerréduite
Haters gonna hate
Haters gonna hate
23Féminin337OC // ohprcSerpent albinosMichalak948144617Féminin30/03/2018Cathleen Watterson & Megan Parkerréduite
http://www.peekaboo-rpg.com/t3040-astrid-i-felt-more-like-an-albatrosshttp://www.peekaboo-rpg.com/t3105-astrid-we-met-one-day
#1 le 15.04.18 0:28

Woman (reading)
Le beau temps revenait, et l'envie de sortir avec. Astrid avait enfilé des vêtements plus casuels qu'elle n'en avait l'habitude, mettant son manteau au placard par cette jolie après-midi de printemps. Elle avait pris le minimum d'affaires possible, attrapant seulement un petit sac à main noir avec un livre et des lunettes de soleil. Elle avait décidé ce jour-là d'ajouter un peu de noir à sa tenue, et s'était finalement retrouvée à ne porter qu'un top blanc, sans oublier ses cheveux qui faisaient qu'en la voyant, on pouvait penser que la couleur claire dominait.

Astrid aimait la clarté, alors elle aimait bien entendu la lumière du soleil, elle ne pouvait que se satisfaire du beau temps et de l'air frais qui y régnait. Une boisson fraîche ne pouvait que lui faire du bien avec un temps pareil, et c'est pourquoi elle choisit un petit café simplet. La jeune femme aimait traîner dans ce genre d'endroit, sans doute car on y trouvait moins de gens peu fréquentables, de personnes violentes, et surtout, on pouvait y lire paisiblement. On n'était que rarement dérangés, surtout à cette heure-ci.  

De  charmante humeur, elle pénétra finalement dans une petite échoppe dont l'atmosphère caféinée l'enveloppa à peine eût-elle passé le seuil de la porte en verre. C'était assez agréable à vrai et hésita longuement avant de finalement commander un café au lait accompagné d'une viennoiserie. Elle aimait ce calme et cette satisfaction qui l'envahissait doucement alors qu'elle prenait place près de la baie vitrée qui laissait passer les doux rayons chauds pile sur elle. Elle en profita pour sortir son petit livre, les lunettes de soleil rondes remontées sur sa tête, dégageant ainsi les mèches de cheveux.

Rien ne pouvait la distraire de sa lecture, pas même le doux bruit de la clochette à la porte qui annonçait les entrées et les sorties des clients satisfaits. C'était un endroit définitivement paisible, où un calme que même la serveuse essuyant les tasses ne perturbait pas. Astrid sentait qu'il n'y avait que très peu de chance que son bonheur simplet ne soit perturber. Elle n'avait pas lu l'horoscope ce matin, bien qu'elle n'y croyait qu'à moitié, mais avec ce temps pareil et cet état d'esprit, rien ne pouvait lui arriver de bien fâcheux. Elle dévorait alors son livre en même temps que sa petite brioche, sirotant vaguement son café, paisible comme jamais.




Hors rp :
ft. Orion K. Elkund // 422 mots // musique

A toi de ouej chéri
avatar
Invité
Invité
#2 le 27.04.18 20:32

 

I was told when I get older all my fears would shrink
But now I'm insecure and I care what people think


Debout devant le miroir, Orion hésitait entre plusieurs accessoires pour sublimer sa tenue. Ses poignets restaient cachés sous les manches de son cardigan noir, par-dessus un simple et léger pull couleur crème. De ce fait, il ne se voyait pas les agrémenter de bracelets qui ne se verraient pas, ce serait inutile. Alors, il se contenta de glisser une montre à son poignet droit, puis une bague en acier à son majeur pour ne pas oublier sa main droite. C'était un souci de moins ! Pour le bas, il n'avait pas spécialement à s'en préoccuper, son jean d'un sombre bleu n'avait rien besoin de plus et il terminait sa tenue par des timberlands beiges.

Il restait un dernier problème : il ne parvenait pas à décider s'il devait porter un chapeau. Le jeune suédois fit les cent pas dans la chambre qu'il occupait chez Seira, sa gardienne et patronne, jetant des regards nerveux vers sa garde-robe particulièrement remplie. S'il venait à effectivement porter un chapeau, il devait également se décider sur lequel conviendrait le mieux afin de ne pas se couvrir de ridicule. Et, s'il n'en portait pas, devait-il s'occuper de ses cheveux ? Peut-être qu'une coupe différente ferait l'affaire. Mais, à force de se poser autant de questions au lieu de se préparer, le temps passait à une vitesse folle, jusqu'à ce que Seira n'enfonce violemment sa porte pour le tirer par l'oreille hors de la boutique.

En retard, il l'était.

Ne se préoccupant plus davantage (ou, essayant vainement de ne pas y songer) d'une possible erreur dans sa tenue, Orion se dépêcha de rejoindre son point de rendez-vous. Aujourd'hui, ce n'était pas une plaisante rencontre avec une amie mais un rencard tout à fait professionnel. Il se devait, pour le bien de son travail, d'installer son masque sur son visage et de gratifier sa cliente d'un sourire à la fois doux et charmeur, ainsi que d'être aux petits soins avec elle tout du long. Ce serait difficile et il en reviendrait exténué, mais c'était nécessaire alors il ne s'en plaindrait pas une seule seconde. Avant de pénétrer le café où sa demoiselle l'attendait, il se tapota les joues pour se donner du courage et, une fois ce dernier rassemblé, il poussa la porte en verre.

Enfonçant une main dans une poche, il afficha un air confiant et arqua un sourcil tout en balayant la grande salle du regard jusqu'à ce qu'une jolie chevelure neigeuse ne l'interpelle. En y regardant plus attentivement, il vit une jolie jeune femme qui dégageait une certaine élégance qui le laissa bouche-bée un instant, et il se sentit presque coupable de la déranger alors qu'elle lisait paisiblement. Seulement, s'il ne se trompait pas - et il se souvenait très bien de la description donnée par la cliente au téléphone, c'était elle. S'éclaircissant la gorge avant de marcher dans sa direction, il posa d'abord sa main sur la table devant elle en se penchant légèrement afin qu'il entre dans son champ de vision.

Puis-je m'asseoir ? questionna Orion en lui adressant son sourire commercial, y ajoutant un clin d’œil pour lui faire comprendre qui il était.

Bien entendu, le pauvre blond n'avait pas la moindre idée à cet instant qu'il se trompait lourdement sur l'identité de cette personne.

tadam ! il était temps, navré pour l'attente chérie ♥️
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 23 Féminin
× Age post-mortem : 337
× Avatar : OC // ohprc
× Croisée avec : Serpent albinos
× Appartement : Michalak
× Péripéties vécues : 948
× Øssements1446
× Age IRL : 17 Féminin
× Inscription : 30/03/2018
× DCs : Cathleen Watterson & Megan Parker
× Présence : réduite

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
33/100  (33/100)
23Féminin337OC // ohprcSerpent albinosMichalak948144617Féminin30/03/2018Cathleen Watterson & Megan Parkerréduite
Haters gonna hate
Haters gonna hate
23Féminin337OC // ohprcSerpent albinosMichalak948144617Féminin30/03/2018Cathleen Watterson & Megan Parkerréduite
http://www.peekaboo-rpg.com/t3040-astrid-i-felt-more-like-an-albatrosshttp://www.peekaboo-rpg.com/t3105-astrid-we-met-one-day
#3 le 06.07.18 20:49

Woman (reading)
La paix. Elle avait la paix. Tout du moins, c'était ce qu'elle pensait jusqu'au moment où on l'arrêta dans sa lecture. Inutile de préciser à nouveau que le café n'était pas surchargé, qu'il y avait énormément de places libres et que c'était calme. Astrid leva la tête de son ouvrage et constata que c'était un jeune homme plutôt grand qui l'importunait. Que pouvait-il bien lui vouloir ? Il était d'une élégance raffinée, bien habillé et de beaux cheveux blonds dont le désordre harmonieux soulignait la luminosité de son visage charmeur et envoûtant. Il devait vraisemblablement plaire aux femmes, la chimère n'en doutait pas.

Il voulait savoir, avec un petit clin d'œil, s'il pouvait prendre place en face d'elle, et Astrid n'aurait vu aucun inconvénient à cela si seulement le lieux dans lequel ils se trouvaient n'était pas aussi vide. Politesse oblige, elle posa doucement son livre face à elle, toujours ouvert, et montra la chaise d'un geste désinvolte de la main, sans ouvrir la bouche. Elle le détailla encore un peu, admirant néanmoins sa très probable confiance en sa personne. S'il n'en avait pas un minimum, comment pouvait-il se permettre tant de liberté ? Selon Astrid, elle pensait lui plaire et il devait se sentir séduisant.

- Je vous en prie.

C'est vrai qu'il l'était. Il semblait savoir comment faire avec les femmes, mais la chimère était quelque peu septique. Elle le regardait d'un air hautain, à son habitude en fait, mais ses yeux se plissèrent un instant, dans une mimique qui montrait à la fois son appréhension face à cette approche inattendue et le jugement qu'elle lui portait tentant vainement de faire un portrait aussi fidèle que possible. Elle ne savait pas comment prendre ce mouvement de paupières qu'il avait eu lorsqu'il s'était adressé à elle.

Comment lui faire comprendre qu'elle ne souhaitait pas de ses avances ? C'était vraiment une situation cocasse et elle ne savait pas comment s'en dépêtrer. Elle lui jeta un coup d'œil, de nouveau silencieuse, et prit sa viennoiserie pour en arracher un morceau et la porter a sa bouche. À peine eut elle terminé, le regard fixé sur la véritable étoile face à elle, qu'elle se décida finalement à l'interroger, de façon subtil, et avec autant de sarcasme possible. Cette vieille dame là, elle pouvait parfois avoir une très grande gueule.

- Même s'il y avait, à mon sens, bien d'autres tables avec une aussi jolie vue.

Elle referma son livre, attendant une réaction, une envie de l'asticoter un peu, ce grand blondinet, naissant en elle.




Hors rp :
ft. Orion K. Elkund // 459 mots // musique

Désolée moi aussi du temps que j'ai mis te presse pas pour répondre