avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 284
× Avatar : Daiki Aomine - Kuroko no Basket
× Pouvoir : Te cogner dans le nez :nose:
× Croisée avec : Grympy Cat
× Logement : Duplex
× Métier : Prédicateur - Cobaye
× Péripéties vécues : 1055
× Øssements2070
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 04/02/2017
× Présence : réduite
× Surnom : Touloose
× DCs : Etsu Morugawa | Liam Gold | Silver Leifsson

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
19Masculin284Daiki Aomine - Kuroko no BasketTe cogner dans le nez :nose:Grympy CatDuplexPrédicateur - Cobaye1055207025Féminin04/02/2017réduiteToulooseEtsu Morugawa | Liam Gold | Silver Leifsson
Big Grumpy Cat
Big Grumpy Cat
19Masculin284Daiki Aomine - Kuroko no BasketTe cogner dans le nez :nose:Grympy CatDuplexPrédicateur - Cobaye1055207025Féminin04/02/2017réduiteToulooseEtsu Morugawa | Liam Gold | Silver Leifsson
https://www.peekaboo-rpg.com/t1408-toulouze-broken-glasshttps://www.peekaboo-rpg.com/t1411-toulouze-find-yourselfhttps://www.peekaboo-rpg.com/t2069-toulouze-don-t-call
#1 le 11.04.18 9:29

injerencia
lire entre les lignes




Se réveiller tout seul n'était pas quelque chose d'inhabituelle pour le zombie. Il fallait dire qu'il avait passé de nombreuses années à roupiller soit sur des matelas défoncés ou à même le sol et c'était dire que personne de normalement constitué et bien pensant n'irait fricoter avec le grand basané et dormir sur le plancher. Alors se réveiller tout seul n'était pas une chose inhabituelle en soi. Sauf quand on a passé des mois à dormir blotti contre une grande métisse.

Un grognement sonore s'éleva dans la pièce alors que l'africain sortait des limbes du sommeil, la tête en vrac et l'estomac vide. Il était seul dans le grand lit trônant au milieu de la chambre, ne percevait aucun son à part celui du bourdonnement dans ses oreilles. Il fallait dire qu'il avait passé la nuit au milieu de motos rugissantes à la sortie de la ville, participant à plusieurs courses qu'il avait toutes gagnées – dont quelques unes en trichant – , se bagarrant avec les perdants pour finalement leur piquer tout leur pognon et rentrer. Le genre de soirée plutôt banale auxquelles le zombie commençait à bien trop s'habituer depuis que l'immeuble dans lequel il logeait leur appartenait, à lui et sa princesse. Immeuble que le zombie avait acheté pour une bouchée de pain à l'ancien propriétaire, lui faisant en quelque sorte comprendre qu'il ferait mieux de suivre ses indications plutôt que de le faire chier.

Et voilà que les lieux n'étaient habités que du couple depuis plusieurs semaines, le basané ayant viré les autres propriétaires limite à coup de pied dans le derrière. La petite vieille et son mari avaient crié au scandale, leur chien saucisse aboyant avec eux mais le zombie n'en avait rien eu à faire et avait mis tout le monde à la porte. Après coups, plusieurs aménagements avaient été réalisés, comme une grande salle de cinéma dans l'appartement voisin, un nouveau dressing ou une aire de jeux pour les marcassins toujours aussi collants. La grande loge au rez-de-chaussé avait même été réaménagée pour Nanny qui passait plus de temps sur leurs dos depuis son déménagement. Chose qui plaisait moyen à Toulouze mais qui quelque part lui facilitait la vie. Il n'avait qu'à appuyer sur un bouton pour réclamer à manger à présent et plus à sortir son portable et attendre une heure que la mamie débarque.

Nouveau bâillement. Le zombie se leva tout en se frottant les yeux, découvrant que la pièce avait été rangée et nettoyée pendant son sommeil. Il devait être quinze heures à tout casser, l'horloge lui rappelant qu'il n'avait pas mangé depuis la nuit dernière et qu'il était affamé. Il se décida enfin de quitter le lit, d'aller passer un pantalon et un t-shirt à manches longues sombre avant de descendre dans le salon qui était seulement peuplé de la moitié des animaux de la métisse. Haussant un sourcil, Toulouze observa les yeux pour n'y découvrir que le hibou volant de travers et le dragon de Komodo grognant pour rien. Pas de cochons. Ni de nécromancienne. Une moue s'afficha sur le visage de l'africain qui se dirigea jusqu'au coin cuisine, une pile de cookies reposant sur une assiette laissée là par Nanny, accompagnée de scones et de plusieurs pots de confiture.

Elle pense toujours à tout la vieille !

Piquant dans les pâtisseries tel un ogre, le basané scruta de ses yeux sombres la pièce plongée dans une atmosphère bien tranquille avant de remarquer que le gros lézard était installé sur une pile de feuilles éparses. Intrigué, le zombie alla chercher querelle à l'animal avant de le pousser, trouva sous son ventre un mot disant que Teodora était à la piscine construite sur le toit et une grosse enveloppe à moitié déchirée. Toulouze eut bien envie de shooter dans l'animal qui s'en alla plus loin comme si de rien était avant d'ouvrir l'enveloppe. Et de marquer un temps d'arrêt. C'était quoi cette connerie.

Plusieurs minutes passèrent pendant lesquelles l'africain lut attentivement chacune des lignes écrites sur les feuilles, un air ennuyé s'affichant sur son visage. Un soupir faillit lui échapper, sa main libre allant masser sa nuque avant qu'il aille attraper un cookie et ne sorte de l'appartement pour rejoindre le toit. Agacement. Depuis leur passage forcé dans une émission de télé-réalité ayant eu lieu sur une île déserte, le duo de chocs avait sans vraiment le vouloir récolter une armada de fans en délire complètement gaga de leur couple. Ils avaient découvert que tout une batterie de goodies à leur effigie était vendue sur internet, que certains fans allaient jusqu'à les stalker pour prendre des photos – et les revendre – et réaliser même des fictions sur leur pomme. Puis, récemment, un réalisateur les avait contacté dans l'idée de faire un film sur eux. Un film qui rapporterait gros. Quand on connaît le zombie, on sait que l'appât du gain finit toujours par l'avoir. Mais maintenant qu'il avait le papier entre les mains, il se posait des questions sur la finalité de cette entreprise.

Le soleil lui fila une claque quand il atteint enfin le toit, Jambon lui courant autour avec sa petite bouée. Toulouze leva un sourcil avant de soupirer, ses perles couleur marine allant se poser sur la jeune femme en train de nager avec les deux autres boules de poil. Elle semblait beaucoup trop heureuse dans sa grande piscine et le zombie n'avait aucune envie de gâcher sa joie. Alors, il alla s'installer dans le grand fauteuil aux motifs douteux lui appartenant, ouvrit le parasol et reluqua tout simplement sa princesse faire des longues dans l'eau. L'enveloppe finit par terre, attendant son heure. Qui finirait par venir rapidement.

with Doudou

Afficher toute la signature


and without you I'm losing my mind



En anglais : #006600
En japonais : #566C49
En suédois : #216658