Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
Abel recherche plusieurs rps
Garance a plein d'idées de rps pour de potentiels partenaires
Elena a posté un rp libre dans la Roseraie
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Aller à la page : Précédent  1, 2
No Limit
avatar
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
21/100  (21/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 36 Masculin
× Age post-mortem : 65
× Avatar : Warwick Arcangelo - GANGSTA
× Appartement : Gagarine
× Epitaphes postées : 914
× Øssements699
Féminin
× Inscription : 27/09/2017
× Surnom : le raton-laveur
× DCs : Etsu Morugawa | Toulouze Ka | Liam Gold
vampire
#11le 30.07.18 16:39
Cela n’avait duré qu’un instant. Très court. Fugace. Quelques secondes d’un moment qui avait presque eu l’air d’être éphémère. Un simple toucher. Totalement anodin. Mais qui en disait long, plus long que ce que l’on pourrait croire. Un simple contact, qui n’avait rien de particulier, qui n’avait rien d’intime. Une simple prise, pour ne pas tomber, pour garder l’équilibre. Ça avait été court. Beaucoup trop court. Sixte observa la jeune femme, avec une nonchalance feinte, sa main ayant déjà relâché son bras. Bien trop court.

La foule hurlait de contentement, criant le nom du groupe de chimères qu’il n’arrivait pas à retenir. Ils sautaient encore, dansaient encore, demandaient d’autres chansons. La fin était repoussée mais s’approchait toujours, désireuse de faire aussi partie de la fête. Elle annoncerait avec elle la désunion de ce tout qui s’était créé, de cette chose que tous ces êtres avaient formé en apportant leurs présences dans cette pièce. Tout que l’homme ne voulait pas voir disparaître. Pas encore. Car sa fin signifierait le départ de l’ange blanc. Sauf que l’heure de retourner dans son paradis n’était pas encore arrivée. Pas du point de vue du vampire en tout cas.

La musique se fit plus douce encore, arrachant un sourire au blond. Surement que la jeune femme allait apprécier cet air plus calme, Sixte l’observant une seconde pour voir ses réactions. Froide et mystérieuse, comme une statue grecque. Une créature sortie de nulle part dans son habit couleur de sel. Elle n’avait pas sa place ici, et pourtant.

- Alors si vous le reconnaissez, c’est que vous appréciez ce tout que nous formons tous.

Un tout trop grand qui ne faisait que grandir. Un tout bruyant qui allait pourtant se taire. Un tout qui après les dernières notes, s’évaporeraient comme neige au soleil. Mais ne dit-on pas que toute fin apporte un nouveau commencement ?

L’homme se retint de sortir une nouvelle cigarette, ses bras se croisant sur sa poitrine pendant qu’il observait la foule se mouvoir en rythme de la plus grossière des manières. Des couples se formèrent, comme mus d’une toute autre volonté. L’idée de danser lui revint mais ce n’était pas encore l’heure. Pas tout de suite. Ce n’était pas pour ce tout qu’une danse devait se jouer.

- Il est vrai que tout cela va bientôt disparaitre. Mais ne vous êtes-vous jamais demandé ce qu’il restait quand plus rien n’existe ?

La pupille claire du vampire se posa sur la jeune femme, son air neutre ayant laissé place à une expression plus subjective. Il aurait été difficile de dire quel air Sixte renvoyait à cet instant. Sûrement était-ce un mélange de malice, de défi et d’assurance, teinté de douceur et bienveillance. Un mélange étrange qui couvait la jeune femme en blanc et qui n’avait aucune envie de la lâcher. Non, il n’était pas encore l’heure pour qu’ils se séparent. Quand bien même cette heure existait-elle vraiment.

- Cela ne vous intéresserait-il pas de voir à quoi cela ressemble, quand le tout n’est plus ?

Belles paroles de séducteur. Qui au fond, n’en menait pas aussi large que l’on aurait pu le croire.
Let's play again
avatar
Haters gonna hate

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
33/100  (33/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 23 Féminin
× Age post-mortem : 337
× Avatar : OC // ohprc
× Croisée avec : Serpent albinos
× Appartement : Michalak
× Epitaphes postées : 949
× Øssements1467
Féminin
× Inscription : 30/03/2018
× DCs : Cathleen Watterson & Megan Parker
Haters gonna hate
#12le 03.08.18 21:33

No limit
Elle s'arrêta dans son mouvement lorsqu'il se mit à parler de la fin, ses mots délicatement choisi pour la séduire. Astrid était curieuse, et ses paroles seules faisaient office d'une chaîne invisible, comme si ce que l'homme disait avait le pouvoir de la retenir sans aucun contact physique. C'était là sa force, cette petite chose qui attirait la femme qu'était la chimère mais que ce côté animal, justement, repoussait. Un fort sentiment de contradiction la tiraillait dans deux sens opposés et sa méfiance naturelle reprit place l'espace d'un court instant, chassée aussitôt par l'exclusivité qu'avait cette rencontre.

La fête battait son plein, évidemment, et des couples de formaient doucement, le mouvement se faisait plus lent, mais la jeune femme se trouvait happée dans un cercle plus intime, ne prêtant plus attention à toutes ces choses qui l'entouraient. Son regard d'un bleu perçant dans celui plus gris de son interlocuteur, elle se disait qu'elle avait effectivement envie de faire partie de l'*after*, de connaître cet après qu'il avait l'air de lui promettre. Elle ne souhaitait seulement pas montrer cette curiosité naissante au creux de son ventre et qui souhaitait se libérer.

- Bien sûr que ça m'intéresse.

Avant même qu'elle n'ait pu s'en rendre compte, tous deux, immobiles parmi la foule, semblaient se battre en duel, la proposition de l'homme contre le scepticisme d'Astrid. Ils étaient comme à part dans une bulle, deux silhouettes face à face plutôt que face à la scène alors que la femme faiblissait, se laissait convaincre. Elle attendait de voir jusqu'où il était capable d'aller, et tout ça avait toujours l'allure d'un jeu aux yeux de la chimère.

Les bras croisés, les oreilles insensibles à la mélodie et au boucan environnant, elle le fixait la tête levée vers son lui dans une posture défiante, presque hostile, mais non sans l'élégance qui la caractérisait. Elle savait ce qu'elle voulait, frêle figure qui ne défendait plus de causes ouvertement mais qui gardait son ressentiment et qui le montrait à cet instant précis.

- Mais savez-vous seulement de quoi à l'air ce dont vous parlez ?

Astrid l'attaquait de front, de ça elle en avait bien conscience, mais elle attendait aussi beaucoup de choses de la part de cet individu alors que le groupe chimérique quittait la scène. Seulement, son attention ne se trouvait pas déviée malgré les gens qui commençaient doucement à sortir de la fournaise que la salle était devenue. Elle tentait tant bien que mal d'éviter ces personnes, ne voulant se trouver au contact de gens dégoulinants de transpiration. Elle était bien trop chic pour ça. Elle tenait à la propreté de ses vêtements et à la douce odeur de son parfum qui l'accompagnait et qui l'embaumait. Elle attendait impatiemment la réponse de l'homme aux airs de pirate, les yeux perdus dans l'immensité des siens.   




Hors rp :
ft. Silver Leifsson // 503 mots // musique

avatar
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
21/100  (21/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 36 Masculin
× Age post-mortem : 65
× Avatar : Warwick Arcangelo - GANGSTA
× Appartement : Gagarine
× Epitaphes postées : 914
× Øssements699
Féminin
× Inscription : 27/09/2017
× Surnom : le raton-laveur
× DCs : Etsu Morugawa | Toulouze Ka | Liam Gold
vampire
#13le 05.08.18 17:26
Un air plus frais pénétra dans la grande salle alors que les portes s’ouvraient pour laisser les ombres quittaient le concert, le groupe s’en allant par les marches qui encadraient la scène. La salle se vidait, à une vitesse semblable à celle d’une course de 800m, la sueur et la chaleur les enveloppant un lourd instant qui n’était plus vraiment à eux. La masse les entoura comme une pieuvre attrape sa proie. Elle englua ses membres, le dérangeant, l’irritant. Qu’ils partent. Qu’ils s’en aillent tous. Qu’ils disparaissent. La foule se dégonflait, se diminuait, pendant qu’à côté de lui, l’ange en blanc ne cessait de le regarder. Ses yeux d’un bleu si clair le captèrent un instant, la question de la jeune femme lui arrachant un sourire tandis qu’il gardait son œil unique à la vue des siens. C’était presque hypnotique.

- Pas le moins du monde très chère. Et c’est bien pour cela qu’il ne demande qu’à être vu.

Sourire narquois et regard torve. La salle était presque vide, s’emplissant d’un silence religieux seulement rompu par le ronron des machines. Le barman était parti lui aussi, sûrement pour ranger des produits dans des caisses dans une autre pièce. Un homme de ménage entra par une autre porte, commençant à nettoyer les tâches laissées sur le sol par la sueur et l’alcool. Un autre monta sur la scène, listant certainement les instruments qui devaient être rangés. Et tout cela, dans un calme olympien. C’était étrange. Et particulier. Après tout ce mouvement, cette fièvre et cette furie, il ne restait que le calme lent d’une soirée à ranger et nettoyer.

Cela ne devait pas être atypique ou amusant aux yeux de la jeune femme à ses côtés. Il fallait dire que ce prétexte de lui faire voir l’after avait surtout était une façon de la faire rester plus longtemps, de faire en sorte qu’elle reste un peu plus à son côté. Il n’y avait pas toujours grand-chose à voir après un concert. Parfois, on rencontrait des gens amusants et cultivés qui racontaient leurs vies et étaient prêts à prendre un dernier verre. Mais là, rien de tout cela. Juste des travailleurs qui terminaient leur journée. Pour autant, Sixte n’était pas déçu. Cela était l’une des issus qui aurait pu arriver. Cependant, cela ne serait peut-être pas au goût de l’ange blanc.

Son œil unique retourna se poser sur elle. Elle et sa prestance et sa grâce transcendante. Elle allait être déçue. Peut-être. Peut-être pas. L’islandais afficha un petit sourire, la scrutant avec intérêt. Elle faisait tâche dans le décor. La plus jolie tâche qui lui avait été donné de voir.

- Alors ? Qu’en pensez-vous ?
Let's play again
avatar
Haters gonna hate

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
33/100  (33/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 23 Féminin
× Age post-mortem : 337
× Avatar : OC // ohprc
× Croisée avec : Serpent albinos
× Appartement : Michalak
× Epitaphes postées : 949
× Øssements1467
Féminin
× Inscription : 30/03/2018
× DCs : Cathleen Watterson & Megan Parker
Haters gonna hate
#14le 10.08.18 19:02

No limit
Sagement, elle attendait. Elle détaillait encore l'homme tandis que la salle se vidait progressivement jusqu'à ce que presque personne ne reste. C'était assez particulier pour Astrid de se retrouver presque en tête à tête avec un inconnu dont elle avait douté dans un premier temps. Peut-être qu'elle en tirerait quelque chose, de tout ça, au final ? Astrid réprima un rire et seul un sourire quasiment moqueur se forma sur son visage alors que ses bras étaient toujours croisés sur sa poitrine. Elle fit rapidement le tour de la salle des yeux, se demandant s'il y avait bien quelque chose comme on avait l'air de lui promettre ou pas du tout. En fait, elle penchait surtout pour la deuxième option, mais restait amusée tout de même.

Un silence s'installa dans l'attente désespérée, mais ce n'était pas gênant comme elle s'y attendait. Non, ça allait encore. Elle se sentit même d'humeur à le provoquer un petit peu, à le défier presque, avec son air hautain qu'elle aimait tant. Elle leva la tête lui présentant ainsi tout son beau visage pour mieux le prendre de haut bien qu'elle soit plus petite. Enfin, plus petite, avec ses huit centimètres de talon, elle touchait le mètre soixante-quinze sans soucis, mais son interlocuteur était lui aussi grand. Tous deux, côte à côte, semblaient être dans un monde à part, un monde à eux.

- C'est tout ce que vous avez à proposer ?

Et même si elle voulait jouer la carte de la provocation, elle n'en restait pas moins sincère. Elle avait de grandes attentes le concernant, peut-être même un peu trop. Elle risquait de tomber de haut. Un nouveau dilemme se présentait à elle dorénavant. Est-ce qu'elle devait partir, ne pas être accessible aussi facilement ? Pourtant, ça paraissait intéressant de rester dans les parages. Ça valait la peine, clairement. Encore fallait-il rejeter son côté chimérique et ne pas se faire démasquer trop tôt.

- Je m'attendais à autre chose. Je pensais que vous pouviez m'impressionner.

Elle lui mettait maintenant la pression. Elle voulait voir comment il pouvait bien réagir, s'il allait s'enfoncer encore plus dans ce petit jeu qui n'avait aucunes règles ? Astrid plissa les yeux comme si elle regardait à travers lui, comme si elle pouvait voir tous ses secrets. Il n'en était effectivement rien, mais ce n'était pas un geste qu'elle avait prémédité, elle guettait seulement quelle serait sa prochaine réaction.

Elle se surprenait à presque apprécier tout ça.    




Hors rp :
ft. Silver Leifsson // 433 mots // musique

avatar
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
21/100  (21/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 36 Masculin
× Age post-mortem : 65
× Avatar : Warwick Arcangelo - GANGSTA
× Appartement : Gagarine
× Epitaphes postées : 914
× Øssements699
Féminin
× Inscription : 27/09/2017
× Surnom : le raton-laveur
× DCs : Etsu Morugawa | Toulouze Ka | Liam Gold
vampire
#15le 12.08.18 15:39
Bien sûr qu’elle était déçue. Qui ne le serait pas en voyant ce qui se présentait sous leurs yeux. Elle était déçue. Mais pas agacée. Même amusée. Elle jouait le jeu. Encore. Elle était déçue. Mais en attendait encore. Sixte sourit, son œil unique l’observant quelques secondes avant de retourner détailler la salle vide.

- Non, ce n’est pas tout.

Il y avait deux trois travailleurs qui s’attelaient à savoir comment ils allaient tout ranger, le barman qui faisait ses comptes. Mais c’était comme s’il n’y avait qu’eux. Comme s’ils étaient tous les deux. L’islandais ne fit même pas état de l’attention que pouvait leur accorder les autres spectres présents dans la pièce, la seule présence de l’ange blanc comblant tout l’espace. Les fans du groupe s’en étaient allées, les chimères chanteuses étaient parties. La salle était à eux deux. Juste eux deux.

Dans un mouvement habitué et nonchalant, le vampire ressortit une cigarette de son paquet presque vide, l’alluma avant de reporter son attention sur la jeune femme. Elle jouait le jeu avec plaisir, comme si elle souhaitait gagner. Comme si elle attendait réellement quelque chose de lui. Cette idée fit frémir le blond d’anticipation qui afficha un nouveau sourire avant de tirer sur le rouleau de tabac qu’il cala entre ses doigts.

- J’ignore si ce qui va suivre vous impressionnera mais je ferai de mon mieux pour vous surprendre.

Sans lui demander sa permission, Sixte attrapa délicatement la main de la jeune femme pour la mener à sa suite. Avec douceur et lenteur, il la fit avancer jusqu’à la scène, la faisant tournoyer comme le ferait un cavalier lors d’une valse avant de la laisser à une dizaine de mètres de l’estrade. Le contact léger de ses doigts fins s’envola quand il la relâcha, son iris l’observant un instant pour s’assurer qu’elle n’était pas trop contrariée par ce contact forcé avant qu’il n’aille sauter sur la scène, étonnant les deux hommes qui y étaient toujours. D’une parole, il leur demanda de dégager, des regards bougons lui répondant. Pourtant, les deux employés quittèrent l’espace sur lequel Sixte se retrouva seul, pour son plus grand plaisir.

Il ne dit plus un mot, ne la regarda pas non plus. Il était trop confiant, trop dans son rôle pour faire autrement. Il ne pouvait pas, cela faisait partie du jeu. Et alors qu’il s’avançait pour prendre la guitare électrique qui était resté là, il sentait bien que celui-ci devait perdurer pour que le lien qui naissait entre eux ne se brise pas trop tôt. Ce fut alors avec mollesse et nonchalance que le vampire se saisit de l’instrument, vérifiant rapidement qu’il était toujours bien accordé. Bien que son oreille gauche lui faisait défaut, l’acoustique de la pièce faisait qu’il percevait parfaitement bien les sons que produisaient la guitare, un petit sourire naissant sur ses lèvres pendant qu’il s’asseyait sur le bord de la scène, le regard toujours concentré sur l’instrument.

Et alors, il se mit à jouer. Un air tranquille. Qui n’avait rien à voir avec la musique que les chimères venaient de performer. Quelque chose de plus doux. De plus intimiste. De plus simple. Que les gammes fortes et criardes du groupe de rock. Non, on se serait plutôt dit dans un café huppé, emplit d’un air de new-jazz reposant qui donnait envie de rester là, assis sur son siège, à déguster sa commande. Etait-ce impressionnant ? Sixte n’en savait rien. Mais cela devait être un minimum surprenant, au vu des regards des employés encore de la salle. Etait-elle impressionnée ? Sixte se le demanda. Mais il ne pouvait pas encore regarder, ni parler. Pas avant la fin. Fallait-il qu’elle soit là jusqu’à la fin.

Sûrement qu’elle serait là. Même pour le critiquer.
Let's play again
avatar
Haters gonna hate

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
33/100  (33/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 23 Féminin
× Age post-mortem : 337
× Avatar : OC // ohprc
× Croisée avec : Serpent albinos
× Appartement : Michalak
× Epitaphes postées : 949
× Øssements1467
Féminin
× Inscription : 30/03/2018
× DCs : Cathleen Watterson & Megan Parker
Haters gonna hate
#16le 26.08.18 12:02

No limit
Un sourire léger et doux apparu, fugace, mais pourtant bien présent. C'était de l'amusement qui s'exprimait alors, de le voir bouger, de faire des choses à son attention. Il était comme un clown qui tentait désespérément de la faire rire. Cependant, elle était toujours un peu méfiante à son sujet, même si ses barrières avaient bien failli déjà tomber. Il savait s'y faire avec les femmes, c'était une chose sûre, et c'était l'origine de sa méfiance. Elle attendait de voir ce qui allait suivre suite à sa déclaration. Ce n'était pas tout.

Elle l'observa sortir une cigarette de son paquet, ne fit aucun commentaire sur le fait qu'il avait l'air de fumer beaucoup, et attendit. Elle plaça ses attentes relativement haut, même s'il lui faisait part de ses doutes. Le pronom vous qu'il utilisait la flattait, lui faisait croire qu'elle était la seule qui comptait à cet instant, et elle avait toujours l'impression d'être gagnante. Elle se laissa traîner près de l'estrade, curieuse, sans aucune opposition malgré le contact soudain de cette main habile, qui ne la dérangeait pas plus que ça. Étonnant.

Cet homme avait des talents secrets, sans doute qu'il ne les dévoilait qu'en présence d'une entité féminine, enfin Astrid n'en savait rien, mais penser qu'elle n'était sans doute pas la première qu'il avait emmené près de la scène de cette façon la refroidi un peu alors qu'elle écoutait la douce performance. Elle était à la fois déçue et impressionnée de cette démonstration pleine de charme, mais elle allait évidemment poursuivre dans leur petit jeu quelque peu enfantin. Ça donnait du charme à cette soirée, la rendait particulière, la faisait sortir de l'ordinaire qui l'ennuyait parfois. C'est ça, cet homme mettait un peu de couleur dans la blancheur resplendissante de sa petite vie bien rangée.

- Je vois que vous savez y faire.

Elle ne s'exprima que lorsque la représentation fût terminée. Il ne fallait pas déranger le musicien, il ne fallait pas passer outre la règle implicite qui consistait à rester silencieux tout le long de la performance. Ça rendait le moment particulier. Comme si tous les deux se comprenaient, même s'ils étaient si différents.

- Vous savez vous donner en spectacle.

Et ce n'était pas un reproche. Juste une remarque en l'air, qu'elle ne pensait même pas vraiment. Il fallait qu'elle se montre un peu distante tout de même, ne pas montrer son enthousiasme qui était pourtant tout de même présent malgré la tâche qui venait détruire l'harmonie du tableau. Et cette tâche était évidemment son ressentiment envers les hommes qui, bien qu'estompé, la rendait méfiante à l'égard de ce tombeur.

- C'est vrai que je préfère cet air plutôt que le bruit qui envahissait la salle tout à l'heure.

Elle lui rentrait dedans encore, le félicitait indirectement, lui donnait peut-être le courage de ne pas abandonner leur jeu. Elle avait trouvé l'équilibre entre semblant de haine et tendresse, la balance s'équilibrait, mais un rien aurait pu suffire à la faire basculer d'un côté. Soudainement, Astrid s'avança vers l'homme, fit un pas en avant dans sa direction et vint s'appuyer à la scène, juste à côté de lui. Encore un rapprochement. Depuis le début pourtant, les contacts avait été rares. Cependant, ils ne se touchaient pas. Qu'attendait-elle réellement de lui ?

- Je ne sais pas jouer de la guitare. Alors oui, on peut dire que vous m'impressionnez.

Elle lui donnait finalement son approbation.
 




Hors rp :
ft. Silver Leifsson // 612 mots // musique
J'avais trop envie


avatar
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
21/100  (21/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 36 Masculin
× Age post-mortem : 65
× Avatar : Warwick Arcangelo - GANGSTA
× Appartement : Gagarine
× Epitaphes postées : 914
× Øssements699
Féminin
× Inscription : 27/09/2017
× Surnom : le raton-laveur
× DCs : Etsu Morugawa | Toulouze Ka | Liam Gold
vampire
#17le 13.10.18 22:45
Il n’y avait rien à dire. Pour l’instant. Rien à redire. Elle continuait de se donner des airs, continuait de faire la grande dame. Pourtant, pourtant, le sourire qu’elle arborait était déjà une grande victoire. Il n’avait qu’à écouter. Juste écouter. Et répondre à ce sourire par un autre sourire. Un dû pour un dû.

Elle ne ressemblait en rien aux femmes qu’il avait rencontré jusqu’alors. Et il en avait rencontré des femmes avant elle. Des fourbes. Des souriantes. Des hautaines. Des faciles. Mais personne n’était comme l’ange blanc en face de lui. Sixte ne pouvait s’empêcher d’étirer un sourire ravi face au spectacle qu’elle lui offrait. Un si joli spectacle. Bien plus beau que celui que le groupe de chimère avait pu donner.

Reposant la guitare, le blond descendit de la scène pour se mettre à la hauteur de la jeune femme d’apparence, faisant presque une référence en remerciement du compliment qu’elle lui avait fait. c’était le premier. Et certainement le dernier de la soirée. Mais elle avait reconnu qu’il pouvait être impressionnant. C’était déjà bien suffisant comme victoire pour le vampire qui ne pouvait s’arrêter de la détailler des yeux.

- Je suis ravi que cela vous ait plu.

Son œil unique et avide de nouveaux regards complices se plongea dans les perles claires de la jeune femme. Son sourire était toujours là, Sixte ne pouvait s’en séparer tandis qu’il se redressait et gardait ses manières d’homme bien élevé. À quelques centimètres d’elle, il la surplombait légèrement, sans pour autant la prendre de haut ou la dominer. Presque, il se mettait à son niveau sans essayer non plus de trop la froisser. Rien n’était plus désobligeant qu’une femme agacée.

- Cependant, j’ose espérer que je saurais vous impressionner davantage une prochaine fois.

Demande implicite pour une prochaine rencontre. Il ne fallait pas s’y tromper, Sixte attendait bien plus qu’une simple soirée à discuter et faire le beau devant une inconnue dont il ne savait même pas le nom. Bien qu’une seule soirée comme celle-ci pouvait bien souvent lui convenir. Mais pas cette fois. Cette fois, il lui faudrait bien plus qu’une soirée pour qu’il soit totalement satisfait.

- Mais je pense que cela ira pour ce soir. Sauf si vous désirez autre chose, je serais votre obligé et vous conduirais jusqu’à votre porte s’il le faut.

Pas de courbette cette fois-ci. Ce serait trop et bien hypocrite. Juste un sourire. Un nouveau sourire, galant et charmant. Pas complètement satisfait, ou enjoleur. Juste un sourire, se voulant à la fois amical et joueur. Un sourire qui ne serait certainement pas le dernier de la soirée.
Let's play again
Aller à la page : Précédent  1, 2
forums partenaires