avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 37 Masculin
× Age post-mortem : 94
× Avatar : Brian harden - Dream Daddy
× Appartement : Van Gogh
× Métier : Menuisier charpentier
× Péripéties vécues : 11
× Øssements174
× Age IRL : 20 Masculin
× Inscription : 18/03/2018
× Présence : complète
× Surnom : le grizzli

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
7/15  (7/15)
37Masculin94Brian harden - Dream DaddyVan GoghMenuisier charpentier1117420Masculin18/03/2018complètele grizzli
lémure
lémure
37Masculin94Brian harden - Dream DaddyVan GoghMenuisier charpentier1117420Masculin18/03/2018complètele grizzli
http://fiche.pabhttp://carnetspectral.pab
Terminé #1 le 01.04.18 17:46


Mieux vaut en rire et en profiter !


identité
NOM : Braille
PRÉNOM : Zacharie
DATE DE NAISSANCE : 14 mars 1924
DATE DE MORT : 11 mai 1961
NATIONALITÉ : Canadieing !
LANGUE(S) PARLÉE(S) :
['u'] Anglais.
['x'] Japonais.
Autre(s) : Français.
RACE : Lémure
PERSONNAGE DE L'AVATAR : Brian Harden - Dream Daddy fanart






physique
Couleur des cheveux : Regardez bien son avatar. Vous l'avez trouvé ? Ses cheveux sont de cette couleur-là.
Longueur des cheveux : Courts, bouclés, confondus avec sa barbe. Mais ça se voit, non ?
Couleur des yeux : Bleu-gris.
Style vestimentaire : De bûcheron. Chemise à carreaux, bretelles trop portées, grosses chaussures de randonnée, vieux pantalons. Il conserve le smoking et le chapeau de feutre pour le jour où il aura besoin de se faire passer pour un invité de marque. Ou un gangster, selon la situation.
Taille : 1m66. Presque aussi haut que large !
Piercing(s), tatouages : Ça n'était pas la mode à son époque...
Corpulence : Oui.
Habitudes : Faire des petits animaux en bois ou en matériaux de récupération pour s'occuper, s'inviter chez les gens pour faire la cuisine, Rire à ses blagues, dire du bien des défauts de chacun, et disparaître comme un voleur au milieu de la nuit. Probablement pour provoquer une bagarre dans un bar fermant suffisamment tard.
Autre : Ne mange rien sans bonne viande bien dégoulinante et cuite au grill. La mort ne le départira pas de son amour de la grosse cuisine, à défaut de la grande !
Ne s'approche jamais ne serait-ce qu'à portée de regard du Refuge. Les enfants le mettent mal à l'aise.
Préfère le sel de Guérande.



précisions
Son beer pack cache une musculature de montagnard confirmé, qu'il entretient avec grande attention - la sienne et celle des autres, d'ailleurs : malgré la liberté induite par le fait d'être morts, il défend que ce n'est pas une raison pour se négliger, et qu'on se sent bien dans un corps sain ! Quel que soit son état de fraîcheur ou de décomposition.
En vérité - Zacharie donne beaucoup aux autres, dilapidant ses économies à tours de bras pour offrir des fleurs à qui s'est fait rejeter, inviter au bar qui est dans le blues, acheter des oeufs aux enfants tristes de ne peut-être jamais en voir, et faire recoudre la chemise de ce gars sur lequel il a cogné au milieu de la nuit, entre colère et affection, et deux pintes de bière blonde.



caractère
N'est-il pas doux, ce gros monsieur jovial qui sourit aux passants ?
Même ses moues cachent quelque chose de moqueur, d'exagéré. Il a le rire plus facile, de toute façon ; et une manie de tout tourner en dérision. A-t-il tort, dans le monde des morts ? Ici bas, où l'on répète à tous de ne plus se prendre au sérieux ?
... Cela, lui-même n'y croit pas. Mais pour aborder les difficultés de chacun, il préfère offrir son sourire plutôt que de l'énervement. On accepte d'ailleurs bien plus facilement sa main tendue, quand elle exprime clairement l'envie d'apporter son aide.
Cela doit lui plaire. D'avoir le coeur sur la main. De donner cette image de lui, tout du moins.
Est-ce superficiel de sa part de rire aux mauvaises blagues, de se moquer des petites erreurs, de pardonner les grosses, de retaper les choses brisées ? Lui ne semble pas prendre toutes ces choses au sérieux - tout comme on lui a dit de faire en arrivant six pieds sous terre.
Il cherche juste à permettre à tous de faire de même. Ce n'est clairement pas la personne la plus adroite pour cela, s'entend ; et il ne compte pas laisser croire que l'effort est un baume suffisant sur les blessures de certains, mais dans le tas... Il doit bien y en avoir une poignée qui ont aussi besoin de cela, et de rien de plus que ce qu'il peut offrir.
D'un barbecue un dimanche. D'un cheval à bascule, d'un toit réparé, d'une poignée de mains. Ou bien d'un poing dans la gueule : lui aussi s'est souvent passé les nerfs en serrant les pognes, après tout. Et par chance - il y a encore moins de mal à cela ici-bas, que là-haut où les barmen tenaient tant à leur mobilier, et les clients à leurs dents.
Zacharie fait de son mieux pour rester simple.

... Ce n'est pas forcément difficile pour lui non plus. La mort libère de tout un tas de complications, et donne énormément de temps libre pour explorer ! Jamais n'aurait-il trouvé le temps auparavant de s'adonner à la couture, à la menuiserie, à la peinture, ou toutes sortes d'activités inutiles.
Il peut se laisser emporter par sa curiosité immature sans en craindre les conséquences ; rien (sinon la possibilité de manger de la vraie viande dans ce monde de barbares) ne saurait lui faire plus plaisir. Mais il a tout de même une préférence pour ce qui tend aux autres... Tant qu'à utiliser ses mains, autant que ce soit pour d'autres, comme il ne manque de rien.
En vérité, il passe presque plus de temps chez les autres que chez lui ; et quand il le fait, il s'arrange pour que ce soit pour prêter sa chambre d'amis. Il n'a guère d'intérêt pour la solitude : elle n'aide que celui qui la pratique, et lui qui se revendique sans complexe lui préfère logiquement les activités de groupe ! Les clubs en tout genre ont tous vu sa tête ; même le club d'échec, et celui de gymnastique aquatique.

Il se contente de bière et de vent frais. Et de la satisfaction de ne plus être lié à sa vie antérieure... Enfin... Sa vie, tout court.


histoire
Blanc.
Noir.
Du sang partout dans les cheveux.

Il aperçoit une pièce - obscure, nébuleuse, comme dépourvue de contours. Le sol pourtant bien tangible sous ses pieds lui semble totalement étranger.

Il y a du bruit ici, pourtant... Comme... Un... Appel.

Du sang sur les mains, des flammes dans les yeux, et frappant ses tympans comme la culasse d'une cartouche. Le plafond crémeux retentit de pas pressés, de cris terrifiés, et d'un autre... Un autre qui retentit comme venant d'hors de lui-même, et qui pourtant lui déchire la gorge,
"FUYEZ !"

Il chancelle soudainement. Une pièce plongée dans l'obscurité, aux limites invisibles. Sans limite, peut-être ? Sa vision est trouble, et il a bien du mal à se repérer.
Il sent qu'on l'empoigne par le bras ; timidement, comme pour l'aider à avancer. Cela est pourtant suffisant pour le faire tomber en arrière, de nouveau...?

Du sang noir, séché au grand soleil.
Des bruits de pas l'entourent. Il est incapable de les localiser précisément ; ils semblent pourtant proches - si proches qu'il pourrait les saisir !
Son esprit est incapable de démêler la confusion qui semble à le fois l'avoir envahi et chercher à s'en échapper, comme par la bouche d'un évier.
Des pas. Les pas !
Il aperçoit les talons noirs de chaussures cirées passer près de lui. Elles sont vraiment proches ; et vraiment bien cirées, se dit-il stupidement. Surprenant avec tout ce qu'elles ont commises.
L'esprit brumeux, incapable de réfléchir rationnellement à ce qu'il voit, ce qu'il s'est passé, il se contente de pousser tout son corps à ce qu'il va faire.

L'un des détenteurs des chaussures s'arrête ; sa cheville entravée dans la prise d'un revenant. Un mort grimaçant, le front percé d'un plomb luisant encore dans l'encastrement qu'il a foré à grand peine.
Deux hommes en atours gris lui font face, interdits. Leurs gants sont encore intacts, épargnés par leurs crimes. Les poings du zombie ne s'en serrent que plus forts ; et malgré le néant de son esprit, il les brandit.

"To HELL with you !"

Pas une goutte de sang ne vient entacher ses mots, comme s'il avait séché en lui. Sa voix elle-même est désertique.

"Юрий, Прикончи его."
"еще раз ?"
Yéchoquoi ?

La dureté soudaine du sol sous ses pieds le surprend tant qu'il sursaute. Il cligne plusieurs fois des yeux, cherchant à s'orienter - dans une pièce envahie par les ombres, de laquelle il ne distingue qu'à peine les murs. Et une porte, devant lui.
Bon dieu de bordel de merde, ce n'est pas sa journée. Il porte les mains à ses tempes, cherchant à attraper ce vilain mal de tête qui frappe dessus au maillet.
On lui attrape la main qu'il lève justement - lui arrachant un regard étonné, transformé en incompréhension quand il est propulsé, semble-t-il avec grand agacement, au travers de la porte qui s'ouvre sur son passage.
Il s'affale sur une chaise judicieusement placée devant un bureau, dans une pièce trop éclairée. Et face à un homme, grand et bien habillé, qui semble le dévisager avec une certaine impatience.
Zacharie, intimidé, s'assied correctement sur sa chaise et marmonne "ben quoi ?..."
On lui pointe une télévision du doigt, et il tourne docilement son regard vers celle-ci.

Blanc. Noir. Grésillements.
Du sang partout dans les cheveux, il se voit effondré sur le sol, le canon fumant d'une arme de poing retournant dans la veste d'un homme dont les traits sont masqués par un chapeau de feutre. En vue de dessus, lui et son acolyte, similairement accoutré, s'éloignent du cadavre chaud de l'homme qu'ils ont abattu de sang-froid et qui... Qui est lui, merde !

Zacharie jette un regard épouvanté au type nonchalamment assis en face de lui. Qu'est-ce que c'est que ces carabistouilles ! Il se sent bien assis sur son siège, faisant face à un inconnu aux activités perverses et à un montage digne des services secrets russes.
L'inconnu lui jette justement un regard ennuyé. Sur l'écran, le gros canadien voit son sosie immobile, les bras en croix, et parfois saisi de faibles spasmes.
Zacharie est interdit.
Qu'y avait-il ici qui l'obsède ainsi sans qu'il puisse mettre le doigt dessus ?...
Il se relève abruptement.

Les enfants. C'est un orphelinat.
Quoi qu'il se passe, tout semble trop réel. Il ne peut laisser les choses se dérouler en se contentant de les regarder.

"Qu'est-ce qu'il se passe ! Amenez-moi là-bas, vous !

Menaçant l'inconnu assis derrière le bureau du poing, son embonpoint ne l'empêche pas de tressaillir de fureur.

- Ou faites cesser ce spectacle, au lieu de me regarder comme un-un anchois mort-

L'interpellé soupire.

- Mec, tu te calmes. Tout cela s'est déjà passé.

Ils échangent un long regard interdit. L'inconnu effectue un extraordinaire roulement oculaire avant de reprendre.

- C'est ta mort, tu suis ? Tu es mort. Là, dans cette flaque de ton sang. Y'a rien plus rien à y faire.

~

Zacharie reste assis devant la vidéo de sa mort, crispé sur sa chaise. Observant de toutes ses forces.
Joshua, le roi des morts, ne semble pas vouloir faire preuve d'autant de concentration.

- Ne passez pas, pas là...

- Oui, enfin elle est longue ta mort ! Il y a des gens qui attendent, derrière toi !

Il n'a pas tort. Zacharie semble avoir clignoté entre vie et mort pendant des dizaines de minutes, ouvrant à grand peine les yeux avant de retomber dans les limbes pendant ce qui lui semblait des éternités.
Mais au final, son compte ne lui importait plus. Il a été abattu d'une balle dans le crâne, ça arrive à tout le monde. Il voulait connaître le destin, les visages de ses meurtriers.
Car il les soupçonnait de ne pas être que les siens.

- Je veux savoir comment s'en sortent les enfants...

Nouveau roulement d'yeux.

- Écoute, si je les vois passer, je te préviendrais. Okay ? Maintenant, on peut écourter ?

Le gros bonhomme échange un regard angoissé avec cet homme qu'il ennuie tant. Mais il acquiesce.
Il se revoit se relever, brièvement ; agripper la jambe de l'un des malfaiteurs. Il entend à nouveau la scène, une scène qui n'aurait jamais pu se graver dans sa mémoire.

- Qu'est-ce qu'il dit ?

- Youri, finis-le. Et l'autre : encore ? D'un air goguenard.

Zacharie lève les yeux au ciel.

- C'est bien ma veine.

Youri, c'est plutôt imprécis comme indice sur ses tueurs. Comment va-t-il les retrouver, maintenant ?

- Wow, wow ! Je te vois arriver, toi !

Joshua lui lance un regard sévère.

- Tu n'es pas là pour te venger, hein ! Le monde des morts, on en profite, mon gr... Mon grand. Je ne veux pas te voir déprimer et chercher ces deux types qui t'ont abattu. Profite de ta nouvelle vie, amuse-toi un bon coup ! Compris ? поня́тный ?

L'homme ne répond pas tout de suite. La rancoeur lui gonfle encore la gorge.
Au bord des larmes, il acquiesce cependant silencieusement. Le roi lui sourit.

- Bien. Et arrête de me parler en français, j'comprends rien. Baguette, croissant, là..."

Zacharie l'entend siffloter alors qu'on l'accompagne hors du bureau.




"Et alors, juste là ? Entre les deux yeux ?

Zacharie lève une poignée de ses cheveux bouclés. La marque apparente d'un impact y loge désormais éternellement.

- J'aurais préféré qu'ils commencent ici, mais vois-tu... Le premier tir a glissé contre ma tempe sans me tuer sur le coup. J'étais juste comateux... Enfin, entre la vie et la mort, quand même ! Et c'est pas une expression !

Le barman porte un regard impressionné sur son client, assis à l'extrémité du comptoir. Zacharie fait tourner les glaçons de son verre, hésitant à les accompagner de plus de whisky.

- Sacrée constitution que tu as là, l'ami. Je doute que la Faucheuse ait vu beaucoup d'autres âmes quitter son antre, malgré le temps depuis lequel elle officie !

- Ouais... Enfin ça vient aussi du vécu. D'ailleurs tout cela ne serait pas arrivé sans celui-ci...

Le barman et quelques clients venus écouter l'histoire de la mort du gaillard roux lui adressent un regard inquisiteur.

- Bien vrai, qu'est-ce qui t'a attiré dans un tel traquenard ?"

Zacharie contemple tristement son verre.
De toute évidence, il a trop bu.
Agitant la main au-dessus de sa tête, il incite ses spectateurs à se disperser tandis qu'il se lève en s'appuyant au comptoir. D'un signe de tête au barman, il prend congé des lieux - et se retrouve sous les feux de la nuit glaciale.
Sacré mauvais temps.
Il faisait plus chaud ce jour-ci ; c'était en mai. Les enfants pouvaient enfin profiter des chaleurs printanières, de retour dans le Wisconsin. Se bousiller les chaussures et les pieds sur les routes toutes neuves de Stevens Point.
L'orphelinat cessait d'être un amalgame de chambres, lorsqu'ils jouaient à l'extérieur. Et pour le gérant des lieux, il était plus agréable de se tenir à leur disposition sur la terrasse.
Sa mort avait cependant attendu le soir, que l'heure du dîner ne sonne.




" Tu ne saisis pas. C'était... Une planque parfaite !

En équilibre au-dessus d'un toit défoncé, Zacharie gesticule, agacé, tout en hurlant à l'attention de son collègue pour se faire entendre.

- Travailler dans un orphelinat catholique, entouré d'enfants et faisant la vaisselle pour eux ? Un peu qu'elle l'était, mais c'est pas la question !

- La question, c'est qu'ils t'ont retrouvé parce que c'était trop parfait, gros imbécile !

L'ancien gérant d'orphelinat souffle bruyamment, exaspéré, et balance son marteau dans la direction de son partenaire.

- Tu n'avais qu'à devenir routier, là tu aurais été difficile à trouver, en remorquant des troncs d'arbres sur les routes du nord américain ! Crie l'énergumène en attrapant l'outil au vol.

- Mais je m'en fous, d'être routier ! Je voulais bosser avec des enfants !

- T'aimes ça, hein !

- Crénom de tabernac, je vais te retourner ta tête autant que tu retournes mes phrases-

Se balançant au bout de sa corde de sécurité, le maçon tente de caler un coup de pied à son interlocuteur. Son talon finit en plein dans le nez de celui-ci, estomaqué par la détente de son collègue.

- Mec, quelle fin de vie que de bosser dans un orphelinat... Grogne l'homme en se tenant le nez. C'est quoi ton problème avec les enfants...

- J'ai jamais eu de problèmes avec les enfants, au contraire.

- Tu ne t'approches jamais du Refuge à moins d'un demi-mile, tu te moques de qui...

Zacharie ne répond pas.
Il n'a jamais eu de problèmes avec les enfants. Il n'en a jamais eu. Et ça lui brisait le coeur ; de son vivant, il les adorait.
L'incident de l'orphelinat a depuis compliqué les choses.

- Michael, ces assassins. Ils n'étaient là que pour moi.




Zacharie n'avait pas forcément fait un bon choix durant sa vie, en se mettant aux sports extrêmes.
Ironiquement, il leur avait survécu. Il était devenu une bête aux combats de ring - un ours démolissant ses adversaires, appuyé par une technique maîtrisée et efficace.
Il avait même survécu suffisamment longtemps, et été suffisamment victorieux, pour sortir de ce milieu bestial et devenir coach. Une position plus confortable et moins risquée, mais qui ne l'avait pas empêché de pratiquer - pour ses propres boxeurs.

Il ne pensait pas forcément que dans la mort, il en reviendrait à distribuer des pains.
Un dernier étalement de sa science sous la forme d'un zombie s'affalant par terre le fait craquer ses jointures, le visage légèrement tuméfié. La victime s'est enfuie à toutes jambes dès lors qu'il a percuté la première des andouilles décorant désormais le mobilier sévère d'une... Salle d'interrogatoire, ou ce qui y ressemble.
Mais Zacharie est satisfait. Il ne lui est rien arrivé de pire que des mains attachées dans le dos.
Crachant sur l'un des malfrats faisant mine de sortir du coma, il le gronde sourdement.

- Des gens sont morts pour des idioties du genre, et vous les perpétrez encore ? On vous a pas dit de vous amuser, en rentrant ici, vous ?

Il attrape le lémure faisant mine de se traîner hors de sa portée.

- Ou bien c'est juste l'habitude qui est restée ?

- Woah, mec, c'est bon... On allait tuer personne après tout...

Le type gesticule faiblement, prisonnier des mains du petit gaillard lui faisant face.

- T'es pas haut pour quelqu'un de ta force, dis donc...

- J'ai été amené à frapper plus fort des gens plus gros que toi, c'est tout. Mais j'aurais bien profité de ma mort pour mettre ça de côté, vois-tu...

Zacharie jette son prisonnier sur une chaise métallique, qui émet un crissement inégal en traînant sur le sol de béton. Se détournant du maigre lémure, il ramasse aussi une zombie encore totalement dans les pommes, tenant délicatement sa nuque afin de lui humidifier le front.

- On a tous une vie ratée, si on a fini là...

L'ancien boxeur aide la femme à s'asseoir contre une vieille table, avant d'aller ramasser le dernier zombie affalée en travers d'une barrière de chantier.

- Raison de plus pour ne pas foirer cette seconde chance. Bon !

Ayant rassemblé les trois malfrats, Zacharie les jauge de son air le plus sévère.

- Vous allez arrêter de voler les potions des gens, de prendre des ôtages pour votre parfum de pacotilles, et de manière générale de vous comporter comme des bandits de bas quartier. On croirait que vous avez vingt ans !

Le trio le regarde de travers, que ce soit parce que leurs regards ont encore du mal à focaliser ou parce que le type qui leur a refait le portrait leur fait aussi un sermon.

- J'ai été un espèce de bandit moi-même, et voyez-vous cela, j'ai fini comme ça !

Il soulève une mèche de ses cheveux - l'empreinte circulaire se remarque malgré la semi-obscurité.

- Mais mourir, allez-vous me dire, ce n'est pas si grave comme on a fini ici. Hein ? Mais avez-vous pensé croiser un jour l'un de vos proches, avec la même marque que je porte désormais, à cause de vous ?
Je vois que vous avez dû tenter de revenir à la vie, ou je ne sais quelle idiotie, comme deux d'entre vous sont des zombies. Vous avez des remords, non ?

Le boxeur rive son regard noir dans celui, déconcerté, des agresseurs.

- Réparez-les tant que vous êtes ici, au lieu de perpétrer des conneries tout juste dignes du monde des vivants. Reprenez-vous, un peu ! S'il n'y a que ça pour vous faire plaisir, je vous mettrais en contact avec des nécromanciens qui vous parfumeront vos faces de chiens mouillés. Mais je vous reprend à jouer les criminels de bas étage, je peux vous promettre que monde des morts ou pas, même vous vous ne vous reconnaîtrez plus après la branlée que je vous mettrais !




- Dites, monsieur.

- Oui.

- Quelle vie avez-vous pu subir pour en venir à repêcher tout le monde ainsi...

- Tout le monde... C'est vite dit. Tout le monde ne veut pas être sauvé !

Deux hommes marchent l'un à côté de l'autre, l'un portant à moitié son camarade. Silencieux, quelques secondes.

- Mais dis-toi que j'ai eu ma part de banditisme. Que travailler au noir, se noircir les mains à l'argent des organisations criminelles, ça ne fait pas que te tâcher toi. Tout ce que tu touches...

Le silence revient. Les deux hommes s'arrêtent, celui blessé se tenant à une gouttière.

- Tout ce que tu touches gangrène, comme toi.




Après sa mort,
après sa rencontre avec le roi, Joshua Rokuro, même, Zacharie avait les visages indiscernables de ces deux tueurs russes, revenant occuper ses nuits.
Il ne pouvait se débarrasser de leur souvenir - de la possibilité que d'autres tirs, ce jour-là, ne lui avaient pas été décernés. Que d'autres corps étaient tombé par sa faute. Pour son passé.

Il grave le visage de l'homme lui faisant face dans sa mémoire, à leur place.

- Youri.

Le nécromancien grogne vaguement. Les environs fument encore, réminiscences de l'incendie.

- Youri.

Trop sonné par l'explosion et l'odeur encore forte de soufre, la victime agite la main d'un air agacé. Mais l'injonction répétée de l'homme agenouillé au-dessus de lui le fait porter son regard sur ce lémure roux.

- Tu étais à Stevens Point en mai 61. On s'est vus, là-bas.

L'homme peine à se mettre sur ses pieds. En vérité - même se traîner sur le sol lui est actuellement difficile.
Pour une fois, Zacharie n'offre pas son bras pour l'aider à se relever.

- Qu'est-ce que tu te rappelles de ce jour ? Ce jour où tu m'as tué deux fois ?

Grommelements. Sa voix est brisée, chargée de poussière.

- Jeune homme, qu'est-ce qui te fait croire que je me rappelle de tout ça ?

- As-tu tant de victimes à ton compte que tu ne te rappelles pas avoir attaqué un orphelinat, vieillard ?

L'ancien assassin russe est tiré de sa position - par le col, duquel il pend comme une marionnette brisée entre les mains de l'ancien boxeur.

- As-tu tant tué que la mort d'enfants ne pèse plus sur ta conscience ?

L'interpellé rit. Et pleure.
Des sillons segmentent son masque de suie.

- Jeune homme, tu ne comprends pas. Je ne me rappelle de rien. Je ne ressens rien.

Ses sanglots se multiplient - tandis qu'il se laisse pendre, à la merci de sa cravate prise dans l'étau des mains de son agresseur.

- De ma vie d'avant, je n'ai rien - pas même un langage, pas même un nom. Juste la vidéo de ma mort, dans un lit blanc, dans un pays blanc aussi.
Le roi m'a dit que j'avais eu la pire de toutes les vies. Et je l'ai cru. Et je suis heureux d'avoir tout oublié, d'avoir oublié ce que j'ai fait à ceux qui me reconnaissent ici-bas.
Tu vois, jeune homme ?

Sa main, tremblante, se pose sur celles crispées du canadien. Main en lambeaux, brûlée par les flammes, écharpée par le verre et les morceaux d'acier.

- Je ne ressens plus rien. Je ne connais plus la douleur.

Les mains de Zacharie semblent lui revenir - alors qu'il les desserre, agrippant le vieux nécromancien par ses omoplates pour l'empêcher de tomber à la renverse.
Il le porte lentement hors de son laboratoire en ruine, marchant pour eux deux.

- Cela fait deux d'entre nous, alors.



derrière l'écran
PRÉNOM : Dites donc, vous vous êtes crus d'où ? Du FBI ? Appelez-moi donc Zacharie, voyeurs !
AGE : 20 ans. (Ce pourrait autant être vrai que faux sur Internet, n'est-ce pas)
COMMENT T'AS TROUVE LE FORUM ? On m'a tiré ici... Et puis le contexte avait l'air léger, donc allons~
Le smiley que tu préfères ici ? . Ou . Question difficile'
Tes mangas préférés ? Mh... Bakuman, Jojo, Barakamon, Stein's Gate, Yondemasuyo Azazel-sanN'ALLEZ PAS CHERCHER ÇA ònó (si, allez-y. C'est génial.)


©️️joshua rokuro pour peek a boo!
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greed|Ling Yao - FMA | Fanart par bisexualwinry
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Péripéties vécues : 4983
× Øssements2758
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Présence : complète
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
43/15  (43/15)
18Masculin193Greed|Ling Yao - FMA | Fanart par bisexualwinryabsolu /PAN/Duplex de JojoRoi ♛4983275821Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
18Masculin193Greed|Ling Yao - FMA | Fanart par bisexualwinryabsolu /PAN/Duplex de JojoRoi ♛4983275821Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
https://www.peekaboo-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talenthttps://www.peekaboo-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua
Terminé #2 le 01.04.18 18:36
Je viens lire ! J'arrive pour relire alors si c'est à moi de relire

Identité Dream Daddy, j'avais oublié l'existence de cette chose
Vu que ton pseudo correspond pas au nom donné ici j'attends un peu si c'est justifié dans le reste de la fiche du coup
S'il se fait connaître sous le pseudo "Vasz" tu peux changer le Prénom/nom au début de ton titre par ce nom-là plutôt, je sais qu'on a dit "Prénom" dans le sujet explicatif mais c'est pour que les fiches se rangent par ordre alphabétique alors ça va être embêtant si quelqu'un qui connait pas le vrai nom de ton perso va chercher ta fiche à V pour Vasz et qu'il la trouve dans les Z Si c'est pas un pseudo qu'il utilise et juste quelque chose que t'as mis à ton inscription en attendant, faut me dire et je te change ton pseudo du coup

Sinon niveau âge ça lui fait 102 ans pour le post-mortem, récemment en plus, bon anniversaire 45 ans pour l'âge de la mort, ENFIN DU VIEUX ça fait zizir franchement Enfin du coup les âges que j'ai calculé par rapport aux dates données correspondent pas à ce que tu as indiqué dans ton profil, il va falloir modifier les âges dans le profil ou alors modifier les dates si tu tiens à ses 37 balais
Physique Baaaah du coup quand j'ai commencé à lire t'avais pas d'avatar donc je voyais pas la couleur des cheveux /paf Roux ok, "aussi haut que large" dans le milieu on appelle ça une boule /paf Ok bon forte corpulence koa, j'imagine que c'est ce que "oui" signifie
Sur la viande effectivement c'est plus cher dans le monde des morts et moins courant, en revanche c'est un détail mais j'en parlait récemment un petit peu dans la FAQ, les éleveurs ont les moyens de les buter en fait, et derrière leur tombée en poussière est retardée C'est un peu technique et relou à expliquer mais en gros retiens juste que les vaches bougent pas encore après qu'on leur ai taillé dans le gras /paf C'est vraiment juste une petite phrase du coup c'est pas hyper gênant mais je le dis en passant koa
précisions Ah bah du coup il est pas gros, il est tout en muscles ok
caractère Du coup s'il est si altruiste et serviable c'est cho qu'il aime pas les enfants Son caractère est vraiment super cool ça doit être grave agréable d'être pote avec lui, après tout les "froids et distants et manipulateurs" que je viens de valider c'est une bouffée de vent frais ce gars
histoire C'est bien la première fois que j'ai "qu'est-ce que c'est que ces carabistouilles" comme réaction à la mort
Dans l'entrevue avec Josh y'a pratiquement rien qui m'embête à part que c'est un peu long, mais comme Josh se plaint justement de la longueur et que c'est dû à la longueur de l'agonie de ton perso dans la vidéo, c'est bon Il y a juste un mini détail, Josh dit "Acuerdo" mais il ne parle pas espagnol du coup j'le vois mal balancer ça même si c'est juste un mot random, de l'anglais ou de l'italien seraient plus cohérent (J'dirais même que comme il parle aussi russe il pourrait le dire en russe comme un vieux clin d'oeil sadique à la langue des gars qui le butent dans la vidéo )
Autrement sur le fait qu'il lui reproche de parler français c'est niquel vu que Josh a de gros préjugés sur les français

Bon du coup moi j'veux savoir c'qui s'est passé pour qu'on lui tire dessus et les enfants là)
OMG C'EST LA MAFIA et les enfants ils ont morts par sa fauuuuuute       (enfin peut-être pas)

Bon bah c'est vachement bien, j'étais grave dedans et j'avais zappé qu'une histoire ça s'arrête à un moment La fin est top en tous les cas Rien à redire


il faisait la vaisselle à l'orphelinat wsh

Quelques p'tites modifs

  • L'utilisation d'un pseudonyme est à justifier, ou alors il faut me dire si je dois changer ton pseudo pour "Zacharie Braille"
  • L'âge est à revoir dans le profil ou alors c'est les dates qui doivent être modifiées
  • Juste l'espagnol dans la bouche de Josh ça coince
  • Et puis si en passant tu rectifiais aussi la mini incohérence sur les vaches qui bougent encore une fois transformées en steak dans le physique ce serait par-fait

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 37 Masculin
× Age post-mortem : 94
× Avatar : Brian harden - Dream Daddy
× Appartement : Van Gogh
× Métier : Menuisier charpentier
× Péripéties vécues : 11
× Øssements174
× Age IRL : 20 Masculin
× Inscription : 18/03/2018
× Présence : complète
× Surnom : le grizzli

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
7/15  (7/15)
37Masculin94Brian harden - Dream DaddyVan GoghMenuisier charpentier1117420Masculin18/03/2018complètele grizzli
lémure
lémure
37Masculin94Brian harden - Dream DaddyVan GoghMenuisier charpentier1117420Masculin18/03/2018complètele grizzli
http://fiche.pabhttp://carnetspectral.pab
Terminé #3 le 01.04.18 20:26
Alors, à propos du pseudo... Oui, je veux bien qu'on change celui du compte -n- (je n'avais aucune idée du nom que je lui donnerais une fois créé...')
Je vais modifier un peu les dates - 45 ans, c'est trop pour un mec qui a travaillé dans le crime. ( ͡° ͜ʖ ͡°)
Je vais modifier mon espagnol. Mmh... Capish ? Comprende ? (Non attend, c'est de l'espagnol aussi.') Je vais chercher une expression en russe, troller est bon pour la santé. Même pour les morts. J'en suis persuadé !
Quant aux vaches, tu rends Zacharie si heureux. Je modifie tout cela.~
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greed|Ling Yao - FMA | Fanart par bisexualwinry
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Péripéties vécues : 4983
× Øssements2758
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Présence : complète
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
43/15  (43/15)
18Masculin193Greed|Ling Yao - FMA | Fanart par bisexualwinryabsolu /PAN/Duplex de JojoRoi ♛4983275821Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
18Masculin193Greed|Ling Yao - FMA | Fanart par bisexualwinryabsolu /PAN/Duplex de JojoRoi ♛4983275821Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
https://www.peekaboo-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talenthttps://www.peekaboo-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua
Terminé #4 le 02.04.18 11:38
J'ai changé ton pseudo J'espère que tu pourras toujours te connecter du coup, sinon adieu /paf

Capiche c'est italien

Tu me diras quand tu auras fini tout ça et je repasse à ce moment-là
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greed|Ling Yao - FMA | Fanart par bisexualwinry
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Péripéties vécues : 4983
× Øssements2758
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Présence : complète
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
43/15  (43/15)
18Masculin193Greed|Ling Yao - FMA | Fanart par bisexualwinryabsolu /PAN/Duplex de JojoRoi ♛4983275821Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
18Masculin193Greed|Ling Yao - FMA | Fanart par bisexualwinryabsolu /PAN/Duplex de JojoRoi ♛4983275821Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
https://www.peekaboo-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talenthttps://www.peekaboo-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua
Terminé #5 le 04.04.18 16:28
Tu es validé
Ce coup-ci je calcule bien les 37 ans, par contre pour le post-mortem j'ai 94 et pas 93 tu penseras à faire cette petite modif dans ton profil
T'as rajouté des steaks, et l'espagnol est devenu du russe donc cébon


Félicitations, tu peux désormais aller rp !
A son arrivée dans l'au-delà, ton personnage aura également été placé pendant une semaine dans un des appartements de l'agence Azazel :

L'appartement Van Gogh
En te rendant dans le sous-forum qui y correspond, tu trouveras un sujet de "flood privé" réservé pour la discussion avec tes colocataires, n'hésite pas à t'y présenter pour nouer de premiers liens sur le forum o/

En parallèle, pense à aller recenser ton avatar dans le bottin pour ne pas qu'un futur nouveau te le pique, et à remplir les différents champs de ton profil ♥️.

Tu pourras éventuellement aussi te créer un carnet spectral pour qu'on vienne te demander des liens et des rps, et surtout qu'on sache où tu en es dans ta vie sur le forum !

Puisque ton personnage a déjà vécu 57 années dans l'au-delà, il a vraisemblablement déjà gagné quelques points d'amusement d'avance ! Je t'en donne 7 pour rester réalistes tout en te permettant de profiter du système de points. Si tu ne sais pas du tout de quoi je suis en train de parler, je t'invite à lire le sujet linké, les PA te seront probablement utiles dans le futur si tu souhaites faire évoluer ton perso !

Enfin, même si on n'a pas envie d'y penser à peine validé, tu peux aussi passer faire un tour dans ce sujet afin de prévoir une éventuelle disparition de personnage en cas de reboot, de départ ou d'inactivité future

Je pense que tu es assez submergé de liens pour le moment, je te laisse profiter du forum, étant donné que tu es officiellement un Lémure !