avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 33 Masculin
× Age post-mortem : 87
× Avatar : chuis une artiste
× Pouvoir : Invisibilité
× Appartement : Kiss
× Métier : Chercheur pour Die Fäulnis
× Péripéties vécues : 108
× Øssements394
× Age IRL : 18 Féminin
× Inscription : 10/02/2018
× Surnom : le lamantin
× DCs : //
× Présence : complète

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
11/100  (11/100)
33Masculin87chuis une artisteInvisibilitéKissChercheur pour Die Fäulnis10839418Féminin10/02/2018le lamantin//complète
nécromancien
nécromancien
33Masculin87chuis une artisteInvisibilitéKissChercheur pour Die Fäulnis10839418Féminin10/02/2018le lamantin//complète
http://www.peekaboo-rpg.com/t2881-konstantin-mefiez-vous-des-grands-rouquins-blancshttp://carnetspectral.pab
#11 le 05.05.18 0:41
Childhood Memories


Konstantin se doutait bien que son camarade aimait le sport. C’était institutionnel de toute façon, et l’on préférait des jeunes forts qu’aux têtes bien remplies. Dommage pour lui, mais il avait fini par comprendre que cette époque n’était pas tout à fait la bonne pour lui. « Il y a besoin de gens malins » Certes, mais seuls ceux qui pensent d’une certaine manière sont tolérés et reconnus. Même sous sa fausse identité, il n’irait pas bien loin. Pourtant, il se contente de sourire tristement, sans trahir quoique ce soit.

-Je ne t’en veux pas. Ça fait du bien, de s’aérer l’esprit parfois…

Il regarde autour de lui. La campagne lui plaît beaucoup, et il aurait aimé la découvrir dans d’autre circonstance. Mais malgré tout, cela restait dépaysant pour un berlinois natifs qui n’a jamais été plus loin que la périphérie de la ville… Il s’était promis un jour d’aller en Pologne, il avait de la famille là-bas, mais pour le moment, il doit se contenter d’une campagne aux airs faussement protecteurs.

-C’est joli, ici en plus. J’ai toujours vécu en ville, à Berlin. Il y a quelques arbres, mais sans plus. Juste de la décoration, des fleurs entretenues. C’est très différent ici. Ça m’aide à chasser un peu mes idées noires, même si c’est difficile.


Difficile de rester positif. Difficile de sourire devant les autres, tous les jours, et de faire croire que l’on va bien, que l’on va mieux. Il aurait presqu’envie de tout abandonné, mais il sait que ses parents ont fait beaucoup pour eux, pour leur survie. Il ne peut pas gâcher cette chance, même si son unique souhait serait de revoir ses parents.

-C’est comment, en France ? C’est joli ? Tu habitais en ville ou à la campagne ? Au bord de mer ? A Paris ? Ah, désolé, ça doit être cliché… Tous les français ne vivent pas à Paris, comme tous les allemands ne viennent pas de Berlin. Ceci-dit, Paris doit-être une très jolie ville….

Voyager était quelque chose qui lui tenait à cœur, c’est vrai, c’est évident. En changeant et déviant le sujet de la conversation vers son interlocuteur, il se changeait volontairement les idées. A force de ressasser sa triste situation, il allait finir par craquer. Cela lui permettrait d’en apprendre plus sur son nouvel « ami », ou du moins camarde. Connaissance, peut-être ? Il ne savait pas comment qualifier ce gamin qu’il trouvait certes amical… Mais il savait qu’il le dénoncerait aux autorités s’il savait la vérité.

Son regard se lève vers le ciel. Il se fait tard… Erwin doit commencer à s’énerver ou s’inquiéter. Konstantin espérait juste qu’il n’ait pas prévenu les Ziegler. Ils étaient des gens adorables, et héberger lui et son frère en sachant qu’ils étaient juifs montrait bien leur désintéressement et leur générosité. Il ne voudrait pas leur causer encore plus de stress et de problème qu’il ne le faisait déjà.

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rokudo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Péripéties vécues : 920
× Øssements1516
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Surnom : l'astrance
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
× Présence : réduite

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien920151629Transgenre03/04/2017l'astranceAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Hondaréduite
nécromancien
nécromancien
19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien920151629Transgenre03/04/2017l'astranceAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Hondaréduite
https://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonighthttps://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs
#12 le 07.05.18 9:59
Jacques souriait à ce garçon qu'il appréciait. Rien de plus normal qu'il se sente plutôt bien avec cet enfant. Il n'était pas comme d'autres enfants avec qui le jeune français se battait pour diverses raisons. La campagne allemande était différente de la ville que décrivait Kurt. Il imaginait bien la ville un peu trop grise. Les seules couleurs venaient des fleurs et des rares arbres plantés pour décorer. Quand il évoquait les idées noires le jeune garçon immigré ici soulevait un sourcil. Il ne s'amusait pas beaucoup avant d'être avec lui ? En tant que personne fière. L'apprenti Nazi était content de provoquer une certaine bonne humeur du jeune rouquin. Si en plus de ça, il lui posait des questions sur son pays à lui, il ne disait ps non. Chauvin, comme l'avait voulu son éducation, le jeune garçon écoutait les question de ce gamin curieux. Il riait doucement à ces hypothèses un peu clichés. Mais pas si loin de la vérité.



« C'est une belle ville Paris, mon père y va régulièrement. La maison est tout près de la ville. Du coup, il m'as pris quelques fois avec lui pour voir la dame de fer. La tour est vraiment immense. Je me suis fait mal en cou en tentant de la regarder dans son ensemble. Tu n'étais pas loin de la vérité, donc je ne t'en veux pas. Mais les villes sont souvent si grises. Ici, il y a pleins de couleurs, j'en avais jamais vu autant avant de venir ici... Pourquoi tu regarde le ciel ? »



C'était au tour de Jacques de remarquer l'heure avancée qu'il devait être. Les grands allaient encore lui crier dessus s'il ne revenait pas vite. Les adultes allemands ne plaisantaient pas du tout.



« Oh je vois, il va se faire tard et je dois rentrer. Je suppose qu'il doit en être de même pour toi. C'était fantastique de te rencontrer. J'espère que nous nous reverrons rapidement. Je t'aime beaucoup. Merci pour la visite et pour ta description de Berlin, Kurt. »



Il n'avait pas eu le temps de voir quoi que ce soit de la ville qu'avait décrit le garçon. À peine la gare qu'il avait vu en coup de vent. Il devait comme beaucoup d'enfants d'alliés se montrer exemplaire face à ces adultes. Même si à l'époque, il n'avait pas compris un traître mot de leur charabia. Maintenant il comprenait plus ou moins. Et le parlait assez correctement à présent. Sinon Kurt ne l'aurait pas compris. Il tendait la main à son ami du jour. Un franc sourire sur son visage.