ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Rose recherche des rps et des liens !

    Saturday a posté un rp libre dans l'Izakaya Bchobiti

    Lilith Meath recherche des clients

    Event du moment
    La Chasse aux Lapins
    les 2 et 3 avril

    [Past] Childhood memories

    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 33 Masculin
    × Age post-mortem : 87
    × Avatar : chuis une artiste
    × Pouvoir : Invisibilité
    × Appartement : Kiss
    × Métier : Chercheur pour Die Fäulnis
    × Péripéties vécues : 103
    × Øssements204
    × Age IRL : 18 Féminin
    × Inscription : 10/02/2018
    × Présence : complète
    × Surnom : le lamantin
    × DCs : //

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    11/100  (11/100)
    33Masculin87chuis une artisteInvisibilitéKissChercheur pour Die Fäulnis10320418Féminin10/02/2018complètele lamantin//
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2881-konstantin-mefiez-vous-des-grands-rouquins-blancshttp://carnetspectral.pab
    33Masculin87chuis une artisteInvisibilitéKissChercheur pour Die Fäulnis10320418Féminin10/02/2018complètele lamantin//
    nécromancien
    #1 le 26.03.18 16:16
    Childhood Memories

    Juin 1943, Bavière, dans un village au nom imprononçable.

    La lumière qui traversait les fenêtres jaunies de la salle de classe parvenait directement à ses yeux, l’empêchant de se concentrer convenablement. Il faisait beau, et il commençait à faire plutôt chaud. Beaucoup d’élèves se réjouissaient de la fin des cours qui arrivaient. Quelques rayons de soleil en temps de guerre qui n’atteignait pas forcément Konstantin, l’esprit trop occupé par l’absence totale de signe de vie de ses parents, et l’idée que ça ne se terminera peut-être jamais. Cela allait faire bientôt deux ans qu’il vivait ici, avec des amis de ses parents et son frère, sous une fausse identité. Deux ans qui lui paraissaient comme une éternité.

    Son professeur leur fait un cours d’éducation civique et morale qui n’en a bien que le nom. Préférant ne pas risquer de s’énerver face à cette propagande, le jeune garçon jette un coup d’œil par la fenêtre, et essaie de ne pas écouter, se perdant dans ses pensées et jouant avec un de ses crayons du bout des doigts. La fin de la journée approchait, et il serait enfin libre de se reposer en silence. En attendant, son manque de concentration volontaire n’est pas au goût du maître qui le rappelle à l’ordre. Kurt, Kurt… Que ce prénom sonne toujours aussi bizarre. Il avait eu du mal à répondre quand on l’appelait au début, mais il avait fini par s’y faire, comme pour tout. S’il comprenait que cacher son nom de famille était nécessaire, ce dernier n’étant pas vraiment d’origine allemande, il ne comprenait pas pourquoi il devait aussi vivre sous un faux prénom. Sécurité, évidement.

    Finalement, la journée se finit enfin, et Konstantin s’empresse de sortir dehors, cartable sur l’épaule, retrouvant quelques amis en attendant son frère. Il n’a jamais été un garçon très social, souvent handicapé par sa timidité légendaire et son caractère introverti. De toute façon, il n’a pas vraiment envie de se lier avec beaucoup de monde, sachant que cette amitié ne sera que de façade.

    Erwin pointe finalement le bout de son nez quelques minutes plus tard, et le jeune garçon s’empresse de le suivre. Les deux frères sont très différents, aussi bien physiquement que de par leur caractère. L’un athlétique, l’autre maigre comme un clou. L’aîné avait des cheveux lisses et châtains clair tandis que Konstantin avait cette improbable touffe de cheveux roux. Il portait des lunettes, mais pas son aîné. Erwin était ouvert et doté d’un fort caractère, la discrétion de son frère était impressionnante. En d’autre temps, d’autres lieux, ils ne se seraient probablement pas beaucoup entendus, mais puisqu’ils étaient mutuellement leur seule famille, ils passaient beaucoup de temps ensemble et se révélaient tout deux assez protecteurs l’un de l’autre malgré leur différents. Erwin allait avoir quinze ans, Konstantin n’en avait que douze. Sur le chemin de la maison, ils se racontaient des banalités, leur journée, leur cours, ce qu’ils avaient appris et ce qu’ils voulaient manger ce soir. Ils commençaient déjà à se chamailler avant que l’aîné ne tire le plus jeune dans une épicerie. Il devait ramener du pain et du lait pour ce soir, et avait manqué d’oublié. Lorsqu’ils se dirigèrent vers la caisse, ils comprirent à la longueur de la queue qu’ils en auraient pour un bon moment. Surtout vu les énergumènes de la file … Des personnes âgées, une femme ayant fait des provisions pour les quatre prochaines années, un homme d’humeur bien trop bavarde …. Un peu ennuyé, Konstantin planta son frère dans la queue et s’en alla faire un tour dehors. Il l’entendit râler au loin, mais ne pris même pas le temps de se retourner. Quelques secondes plus tard, il avait déjà disparu dans une ruelle plus loin.

    Le village aurait pu être mignon s’il n’était pas placardé d’affiches diverses de propagande et de croix gammées. Konstantin essaya de ne pas en tenir compte, et continua de se balader, oubliant qu’il avait peut-être laisser son frère derrière lui. Tant pis, il savait bien comment rentrer seul de toute façon ….

    Il ne fallut pas longtemps avant qu’il ne se retrouve à l’orée d’un champ. Ce n’était pas un grand village de toute façon, on en faisait vite le tour, et on avait certainement plus intérêt à visiter la forêt avoisinante et les nombreux champs qui l’entourent. S’il avait eu le temps, il se serait bien perdu dans les hautes herbes, mais il savait que son frère le tuerait en rentrant, et qu’il rapporterait tout à monsieur et madame Ziegler, leurs tuteurs et figure d’autorité en l’absence de leurs parents. Soupirant, il rebroussa chemin, ne faisant pas attention à son cartable qu’il laissait derrière lui, contenant certes cahiers, travaux et autres affaires scolaires, mais essentiellement ces précieux faux papiers d’identité.

    La tête dans les nuages, si personne ne lui ramène, Konstantin ne s’en rendra probablement pas compte avant la fin de la journée.

    Codage par Libella sur Graphiorum
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 86
    × Avatar : Rokudo Mukro - KHR
    × Pouvoir : Illusion
    × Appartement : Bozo
    × Métier : Revendeur de potions/Musicien
    × Péripéties vécues : 901
    × Øssements931
    × Age IRL : 29 Transgenre
    × Inscription : 03/04/2017
    × Présence : complète
    × DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien90193129Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonighthttp://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien90193129Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    nécromancien
    #2 le 26.03.18 16:48
    Jacques stressait, il savait que son père comptait sur lui. Il était content d'être assez grand pour partir. Son paternel lui avait répété un milliers de fois, en vrai il n'avait pas compter, mais aucun doute il avait dit de nombreuses fois. Respecte les officiers, des adultes en uniformes et armés. Ne touche pas leur arme. Apprends l'allemand. Ne me fait pas honte Jacques. Il était parti avec un petit sac. Une casquette visée sur ses cheveux bruns, masquant un peu ses yeux si bleu. Son regard qui faisait plaisir aux soldats. Il les saluait avec l'enthousiasme de l'enfance. Ce jeune garçon se mettait à courir sans but. On lui avait dit qu'il pouvait visiter les environs. Il n'allait pas se priver. Il promettait aux grands qu'il serait là avant le couvre-feu en hurlant dans un allemand un peu maladroit qui faisait rire les grands.



    Avec l'énergie propre à son âge, Jacques pouvait voir l'endroit d'où il était parti de loin en plissant les yeux. Les croix gammés sur les murs indiquant bien qu'il était toujours au bon endroit. Elles étaient rassurantes pour le jeune garçon. Il caressait le mur doucement. Il était bien ici, il n'aurait pas son père pour lui dire qu'il faisait des bêtises. À dix ans, il devait être un bon garçon. Il l'était, mais le jeu finissait toujours par lui manquer. Alors qu'il marchait au hasard. Il se demandait bien s'il avait d'autres enfants que lui. Il y avait ces camarades de classes, mais ce n'était pas pareil. Son père ferait une crise en sachant qu'il contactait un enfant allemand tout à fait fortuitement. Mais il n'avait pas qu'à changer d'avis d'abord.



    Il remarquait des livres sur le chemin. Il se demandait bien qui semait des livres de cours. Un enfant bien distrait. Il les ramassait. Peut-être qu'il trouverait un partenaire de jeu. Quand il voyait des papiers, il se souvenait que les siens étaient dans sa poche. Ils étaient pas si différents. Ce Kurt avait son âge. Avec plus d'enthousiasme il remontait la piste. Il commençait à chanter une des chansons que lui avait appris les grands ici. Évidement, son allemand peu sûr lui faisait faire quelques fautes assez grossières. Pour un enfant, il se débrouillait quand même avec cette langue qui n'était pas la sienne. Il se stoppait en voyant un garçon avec des cheveux roux. Comme les feuilles en automne.



    « Kurt ! Tu as oublié tes affaires ! »



    Les mains occupés, Jacques ne pouvait pas faire grand chose. Il se contentait d'interpelé ce garçon. Sans aucune arrière pensées. Pour lui, ses papiers étaient des vrais. Bien qu'il sache que des vilains faisaient des faux...
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 33 Masculin
    × Age post-mortem : 87
    × Avatar : chuis une artiste
    × Pouvoir : Invisibilité
    × Appartement : Kiss
    × Métier : Chercheur pour Die Fäulnis
    × Péripéties vécues : 103
    × Øssements204
    × Age IRL : 18 Féminin
    × Inscription : 10/02/2018
    × Présence : complète
    × Surnom : le lamantin
    × DCs : //

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    11/100  (11/100)
    33Masculin87chuis une artisteInvisibilitéKissChercheur pour Die Fäulnis10320418Féminin10/02/2018complètele lamantin//
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2881-konstantin-mefiez-vous-des-grands-rouquins-blancshttp://carnetspectral.pab
    33Masculin87chuis une artisteInvisibilitéKissChercheur pour Die Fäulnis10320418Féminin10/02/2018complètele lamantin//
    nécromancien
    #3 le 27.03.18 23:53
    Childhood Memories

    La tête dans les nuages, Konstantin faillit ne pas se retourner lorsqu’on l’appela dans un allemand douteux. Finalement, il se retourna vers qui scandait son alias avec un tel accent, avant de se rendre compte que c’était un garçon d’environ son âge… Portant son sac, ses affaires, ses papiers, en bref, tout ce qu’il avait à peu près d’important et de précieux à garder. Rouge écarlate de honte, il se retourne vers l’inconnu à l’accent amusant, bafouillant quelques excuses pour le remercier.

    -Ah, euh, zut… J-je pensais les avoir repris …. Merci !

    Sa respiration s’accélère, et il vérifie que tout est encore présent. Cahiers, encrier, quelques feuilles séchées, et ses papiers. Oui, tout était là, tout allait bien.

    -Tu me sauves la vie.

    Dit-il d’un ton neutre mais soulagé. S’il le pense sincèrement, sa vie était tout de même en jeu, il sait que son interlocuteur interprétera ça comme une hyperbole. Quels parents ne seraient pas énervé de voir son fils revenir sans aucune de ses affaires car il est trop à l’ouest pour se souvenir du peu qu’il doit faire …

    Les joues brûlantes, il se sentit bête d’avoir oublié aussi facilement ce genre de chose. Il est assez tête en l’air de tout façon, et à peine ses affaires de récupérées qu’il oublie un autre détail assez important : Son frère qui doit probablement l’attendre pas très loin d’ici. Mais ça n’était pas vraiment important, d’autres questions traversaient alors l’esprit du jeune garçon. Qui était cet inconnu aux cheveux bruns devant lui ? Et surtout, d’où venait-il ?

    -Désolé mais… Tu viens d’où ? Ton allemand est … Particulier.

    Il n’y avait pas une once de jugement dans sa question, juste de la curiosité. Il n’y avait pas beaucoup d’étranger ici. Plus beaucoup, du moins. Sans être sûr, Konstantin estima que son accent sonnait français, mais il n’en avait pas la moindre idée, et il ne voulait pas faire de conclusion trop hâtive. D’ailleurs, il se rend compte rapidement que cette question peut sonner inquisitrice, surtout en ces lieux, et il préfère se justifier avant tout quiproquo. Conscient que son interlocuteur ne devait que se débrouiller en allemand, il évita les tournures de phrases alambiquées et les mots et expressions que personnes n’utilisaient à part les personnes âgées … Et lui.

    -Ça ne me gêne pas en tout cas, que tu sois étranger ! Je précise, on … On ne se jamais, hm.  C’est juste qu’on ne croise pas grand monde ici.

    Ou plutôt, Konstantin faisait bien attention à ne croiser personne. C’était mieux ainsi. Mais puisque l’autre n’était pas allemand, ou du moins, pas germanique, le jeune garçon espérait qu’il ne soit pas si endoctriné que ses camarades et, de manière plus générale, que les habitants de ce village. S’il était français après tout, ne venait-il pas d’un pays qui avait été envahi ? Konstantin savait que la France était en situation très particulière, et que les avis pouvaient diverger d’un habitant à un autre.

    Codage par Libella sur Graphiorum
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 86
    × Avatar : Rokudo Mukro - KHR
    × Pouvoir : Illusion
    × Appartement : Bozo
    × Métier : Revendeur de potions/Musicien
    × Péripéties vécues : 901
    × Øssements931
    × Age IRL : 29 Transgenre
    × Inscription : 03/04/2017
    × Présence : complète
    × DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien90193129Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonighthttp://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien90193129Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    nécromancien
    #4 le 28.03.18 16:53
    Le jeune garçon français souriait à ce garçon. Il ne semblait pas avoir ces soucis en allemand. Les grands seraient fier de lui s'il parlait aussi bien que Kurt. Il comprenait ce que l'autre disait. Bien que dans sa tête, il faisait la traduction. Cette langue ne lui était pas encore naturelle. Oui, Jacques faisait tout pour qu'elle le soit. Mais comme le prouvait son interpellation, il était encore maladroit. Quand l'autre enfant dit qu'il lui a sauvé la vie. Il pouvait le croire. Les grands ne plaisantait pas avec ces derniers. Pour lui ce n'était que des papiers. Qui étaient embêtant à transporter en plus. L'autre avait remarqué son accent particulier. Il rougissait un peu.



    « De France, les adultes en uniforme et qui parle fort sont venu chez moi. Ils ont parlé entre grands. Mais depuis papa les aime bien. Je viens d'un endroit avec pleins d'adulte comme ça. Ils appellent ça éducation. Mais l'allemand, j'ai compliqué. Mais je veux rendre fier les grands, je m'applique. Papa avait dit longtemps qu'être étranger, c'est mal. Mais depuis ce soir-là. Il est différent... Jacques, puis que je sais ton prénom, il est logique que je te le donne, vu que je sais le tien. »



    Le jeune garçon ne savait s'il devait ou ou non tendre la main. Dans le doute il l'avançait un peu. Pas sûr que les grands aiment qu'il fasse connaissance avec un gamin croisé au hasard. Il se rattraperait en étudiant comme un fou. Il rendrait fier ces adultes qui parlaient fort. Il serait aussi classe qu'eux quand il serait grand. Il pensait pas parler aussi fort qu'eux cependant. Il serait assez adulte pour toucher ces armes. Pour le moment c'était interdit. Il pouvait se blesser. Jacques n'avait pas peur d'un petit bobo. Il avait vu pire que ça.



    « Tu devrais ranger ça, Kurt. »



    Jacques tendait le reste des affaires du garçons. Il lisait avec difficultés les livres. Surtout ceux manuscrits. C'était un enfant allemand, il lui devait le respect. C'était ce que enseignait les grands en uniforme. Sauf les juifs, des gens avec des étoiles jaunes. Il préférait celle du ciel, plus jolie à ses yeux. D'après les adultes, ils avaient fait beaucoup de mal. Il ne pouvait que le croire. Lui, il voulait juste rendre fier son papa et sa maman. Surtout son papa. Être digne d'être son héritier.Travailler honnêtement. C'était les valeurs implanté dans cet esprit juvénile.
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 33 Masculin
    × Age post-mortem : 87
    × Avatar : chuis une artiste
    × Pouvoir : Invisibilité
    × Appartement : Kiss
    × Métier : Chercheur pour Die Fäulnis
    × Péripéties vécues : 103
    × Øssements204
    × Age IRL : 18 Féminin
    × Inscription : 10/02/2018
    × Présence : complète
    × Surnom : le lamantin
    × DCs : //

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    11/100  (11/100)
    33Masculin87chuis une artisteInvisibilitéKissChercheur pour Die Fäulnis10320418Féminin10/02/2018complètele lamantin//
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2881-konstantin-mefiez-vous-des-grands-rouquins-blancshttp://carnetspectral.pab
    33Masculin87chuis une artisteInvisibilitéKissChercheur pour Die Fäulnis10320418Féminin10/02/2018complètele lamantin//
    nécromancien
    #5 le 29.03.18 21:05
    Childhood Memories

    Konstantin esquissa un vague sourire. Il avait vu juste, le jeune garçon était français. Il tentait d’ailleurs des phrases plus longues en allemand, et beaucoup étaient maladroites, mais tout à fait compréhensible. C’était quelques choses d’assez impressionnant pour quelqu’un de son âge. D’un petit geste timide, Konstantin lui tendit la main et serra la sienne, prêt à faire des présentations en bonne et due forme. Des aprioris, il n’en avait pas beaucoup, et aimait croire encore que les gens n’étaient pas forcément mauvais.

    -Enchanté Jacques ! C’est assez impressionnant de voir que tu parles déjà très bien allemand. Moi-même, je ….

    Il se tait une demi-seconde et reprend sa phrase. Ce fut rapide, bref, succin, mais pendant un instant, il allait mentionner sa maîtrise parfaite du polonais et de l’hébreu. Il ravala ses mots, et repris rapidement le cours de sa phrase sans mentionner ses capacités linguistiques.

    -Moi, j’aimerais bien parler une autre langue aussi.

    Il écoute les conseils du jeune garçon et range sans attendre les dernières affaires que Jacques lui tend, prenant soin de mettre ses papiers dans la pochette intérieure. On n’est jamais trop prudent. Il passa rapidement à autre chose, son esprit bombardé par des questions de tous horizons. Pour quelqu’un comme lui qui n’a jamais quitté l’Allemagne, la France apparaît comme exotique et si différente. Il ne savait pas si ce genre de question était la bienvenue ici, et tenir une conversation avec jeune français n’allait pas être chose facile.

    -Tu as des choses spéciales à faire ici ? Tu viens d’arriver ? Je peux te servir de guide si tu veux. Ça ne fait peut-être pas tout à fait deux ans que je vis ici, mais ce n’est pas très grand. Et j’aime bien me promener, je connais tous les recoins du village.

    Konstantin repris sa route tranquillement, et invita Jacques à le suivre. Un peu de compagnie était rare, et il n’allait pas manquer cette occasion. Il se souvint aussi qu’il avait possiblement un grand frère qui l’attendait depuis de longue minute aussi, et que ce grand frère est du genre rancunier et assez impulsif. Ce n’est pas grave, vu son retard, il peut bien attendre quelques minutes, voire dizaines de minutes en plus.

    -Ce n’est pas trop dur d’être tout seul .. ? Mes parents me manquent, moi.

    Il ne développait pas plus que ça. Officiellement, son père était mort au front, et sa mère de maladie. Il n’était pas idiot ceci-dit, et savait que ses parents étaient probablement morts dans des circonstances qu’il n’osait même pas envisager.
    Codage par Libella sur Graphiorum
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 86
    × Avatar : Rokudo Mukro - KHR
    × Pouvoir : Illusion
    × Appartement : Bozo
    × Métier : Revendeur de potions/Musicien
    × Péripéties vécues : 901
    × Øssements931
    × Age IRL : 29 Transgenre
    × Inscription : 03/04/2017
    × Présence : complète
    × DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien90193129Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonighthttp://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien90193129Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    nécromancien
    #6 le 30.03.18 17:55
    Le jeune garçon riait doucement, que Kurt le complimentait sur son allemand lui faisait beaucoup plaisir. Il aurait pu exagérer les traits. Mais rire des grands, ce n'était conseillé. Les adultes ne savait pas rire. Il pouvait voir que ce petit allemand enviait. Jacques lui aurait bien appris le français. Mais il ne voulait pas faire de cours à ce garçon. Il voulait juste parler un peu avec quelqu'un de son âge sans que les adultes lui dise quoi penser ou comment dire les choses. C'était de liberté que rêvait le jeune garçon. Les questions du petit roux lui faisait plaisir. Il passait un doigt sous son nez et souriait candidement. Il adorait dire tout qu'il voulait. Kurt ne le jugeait pas trop petit.



    « Je suis venu pour apprendre des choses des adultes. Je veux me battre, essayer de chasser les profiteurs. Papa dit que c'est bien. Que je suis un bon garçon. Mais je ne dis pas non à une petite visite. Je suis sûr que tu connais des planques où je pourrait mettre mes bonbons. Tu en veux ? »



    Jacques fouillait ses poches et sortaient des caramels et d'autres confiseries qui traînaient dans sa poche. Pas grand chose. Mais c'était des récompenses qu'il avait obtenu. D'ordinaire. Il aurait tout garder. Mais il aimait bien ce garçon tête en l'air. Il était aussi un peu triste que Kurt n'ai plus de papa et de maman.



    « Pourquoi ils ne sont plus là ? Je peux comprendre. Mon papa et ma maman me manquent. Même si je sais qu'ils sont bien chez moi... Ils m'ont envoyé ici parce que les grands se battent. Papa est avec les allemands qui parlent fort. Il est fort mon papa... Pardon, ce que je fais n'est pas gentil. Excuse-moi Kurt... Je ne voulais pas... »



    Le gamin était maladroit, il ne se rendait pas compte de l'impact de ses mots. Mais quel gosse ne fait pas des erreurs ? Les grands lui diraient qu'il devait les éviter. Il ne le faisait jamais exprès. Il serait fort, lui aussi. Malgré ses bêtises, il les rattraperait et montrerai à son père qu'il aurait de quoi être fier de son fils. Il baissais un peu la tête, shootant un peu la terre du chemin. Il serait sûrement de corvée chaussures s'il traînait de trop. Il n'aimait pas comment les autres l'appelait parfois. Il ne comprenait pas le mot. Il ne l'avait appris encore. Au moins, il avait les yeux bleus aryen.
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 33 Masculin
    × Age post-mortem : 87
    × Avatar : chuis une artiste
    × Pouvoir : Invisibilité
    × Appartement : Kiss
    × Métier : Chercheur pour Die Fäulnis
    × Péripéties vécues : 103
    × Øssements204
    × Age IRL : 18 Féminin
    × Inscription : 10/02/2018
    × Présence : complète
    × Surnom : le lamantin
    × DCs : //

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    11/100  (11/100)
    33Masculin87chuis une artisteInvisibilitéKissChercheur pour Die Fäulnis10320418Féminin10/02/2018complètele lamantin//
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2881-konstantin-mefiez-vous-des-grands-rouquins-blancshttp://carnetspectral.pab
    33Masculin87chuis une artisteInvisibilitéKissChercheur pour Die Fäulnis10320418Féminin10/02/2018complètele lamantin//
    nécromancien
    #7 le 31.03.18 19:16
    Childhood Memories

    Konstantin lâcha un petit soupir, las de la violence ambiante. Comment pouvait-on être si jeune et vouloir déjà se battre ? Et surtout, Jacques n’était pas un cas isolé … Il se contenta d’hausser les épaules, sans chercher à le contredire plus que ça. Il n’était pas là pour changer la face du monde, juste essayer de ne pas y succomber. Il cherche à comprendre jusqu’où ils ont été avec le jeune garçon, et à quel point ses idées avaient été manipulés.

    -Euh, les profiteurs ? C’est qui ?
    Enfin, sinon, je cache beaucoup de chose, aussi. Mon journal, mes trouvailles, comme ça, mon frère ne tombe pas dessus. Je suis sûr qu’on peut trouver une cachette pour tes effets personnels aussi.


    Il refusa néanmoins les caramels qui lui proposait. Il n’aimait pas profiter des autres, probablement à cause de son éducation. Son père lui a toujours répété qu’il ne devait pas dépendre des autres et s’en sortir seul. Il applique un peu trop au pied de la lettre ces principes ceci-dit. Qu’importe, il grandira.

    -Ma maman est morte après avoir attrapé une vilaine maladie. Quant à mon père … Il est mort sur le front de l’est à cause d’une balle. Mais euh …. C-ça va, on vit ici chez des amis. C’est mieux que rien. Ne t’excuse pas …

    Il soupire, regarde ailleurs, et reprend sa route en direction du centre-ville, jetant des coups d’œil de temps à autres pour voir si Jacques le suivait. Le centre-ville était pas mal peuplé, enfin, peuplé pour un village aussi perdu que celui-ci. Les gens vaquaient à leurs occupations, leurs achats, comme si rien n’était, et les deux garçons se frayaient comme ils le pouvaient un chemin au travers des passants.

    -J’habite tout au nord du village, dans une ferme, si jamais. C’est une petite maison en terre avec un grand terrain derrière … C’est la dernière maison du village, tu ne peux pas la manquer.

    Konstantin prend soin d’éviter les endroits où son frère risque de se trouver. Tout en marchant, il présente quelques endroits, l’école, l’épicerie, la mairie, quelques boutiques qui pouvaient lui servir. Parfois, il s’amusait à montrer quelques détails inutiles qu’il appréciait, comme des fleurs, des jolies bâtisses où mêmes des endroits où il avait vécu quelque chose de spécial. Il savait que Jacques s’en contrefichait probablement, mais il appréciait discuter avec quelqu’un qui n’en avait pas encore marre de lui.

    Quelques minutes plus tard, Konstantin s’arrêta près d’un petit parc, et s’assied sur un banc, invitant Jacques à faire de même.

    -Désolé, c’était rapide. Il n’y a pas grand-chose ici… On est loin des combats, et personne ne se préoccupe d’un village comme celui-ci.

    Et c’est mieux ainsi.
    Codage par Libella sur Graphiorum
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 86
    × Avatar : Rokudo Mukro - KHR
    × Pouvoir : Illusion
    × Appartement : Bozo
    × Métier : Revendeur de potions/Musicien
    × Péripéties vécues : 901
    × Øssements931
    × Age IRL : 29 Transgenre
    × Inscription : 03/04/2017
    × Présence : complète
    × DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien90193129Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonighthttp://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien90193129Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    nécromancien
    #8 le 31.03.18 20:49
    Le jeune garçon avec sa candeur et son sourire, il était difficile de voir son côté anti-sémite. Quand Kurt soulève ses mots en lui demandant c'était qui les méchants. Il se grattait le menton. Alors que l'autre garçon parle qu'il cachait aussi des choses. Rassuré Jacques se disait qu'il n'était pas le seul à devoir planquer des choses. La France lui manquait parfois. Mais il était devenu pour devenir encore meilleur. Le plus courageux des petits garçon. Loin de ses parents pour l'aimer. Il adorait son père et sa mère. Quand l'autre enfant lui expliquait sa situation. Il se disait que c'était bien triste. Mais comment devait-il faire pour qu'il trouve le sourire de petit roux ?



    « Les profiteurs, d'après les grands qui crient et mon papa depuis peu. C'est ceux avec des étoiles sur leur vêtement. Elles ne sont pas très belles. Je préfèrent celle du ciel. Je les ai vues fort en venant ici. C'est super beau. Tu crois qu'un jour on pourra aller là-bas ? »



    Les rêves de Jacques était grands, il montrait le ciel. Mais il pouvait rêver un peu, son imagination infantile l'aidait. Ne pas penser qu'au combat. Même si on lui disait que se battre pour la cause des nazis état le meilleur choix pour un enfant de son âge.



    Il suit Kurt à travers les rues. Il s'attarde sur certains détails avant de s'en ennuyer. Il préfère regarder ce que lui montre le petit guide improvisé allemand. Il riait un peu en écoutant certains détails dit par ce jeune garçon. Il ne se moquait pas. Juste que les mots le faisait rire. Il comprenait la plupart. Mais les sonorités l'amusait un peu. L'allemand n'était donc pas que sec comme il en avait l'impression. Il pouvait être doux. Il appréciait dans la bouche de son camarade.



    Kurt s'arrêtait et l'invitait à s'installer à ses côtés sur un banc. Ses jambes trop petites pour toucher le sol se balançaient légèrement. Jacques Lui souriait. Alors que son guide s'excusait de la durée dela visite.



    « Pas grave, j'ai appris pleins de choses. Tu en sais des choses. Tu dois étudier très fort. Je fais de mon mieux pour tout retenir. Mais ce n'est pas facile. Papa m'a envoyé ici pour ça. Parce que justement, c'est loin des combats. Avec l'objectif que je sois pris en charge pour les grands qui crient. Que je devienne un bon combattant. Kurt, tu as un truc pour retenir toutes ces choses. Je dois faire quoi pour être un bon élève comme toi ? »



    Il attendait avc impatience la réponse de Kurt.
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 33 Masculin
    × Age post-mortem : 87
    × Avatar : chuis une artiste
    × Pouvoir : Invisibilité
    × Appartement : Kiss
    × Métier : Chercheur pour Die Fäulnis
    × Péripéties vécues : 103
    × Øssements204
    × Age IRL : 18 Féminin
    × Inscription : 10/02/2018
    × Présence : complète
    × Surnom : le lamantin
    × DCs : //

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    11/100  (11/100)
    33Masculin87chuis une artisteInvisibilitéKissChercheur pour Die Fäulnis10320418Féminin10/02/2018complètele lamantin//
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2881-konstantin-mefiez-vous-des-grands-rouquins-blancshttp://carnetspectral.pab
    33Masculin87chuis une artisteInvisibilitéKissChercheur pour Die Fäulnis10320418Féminin10/02/2018complètele lamantin//
    nécromancien
    #9 le 08.04.18 20:05
    Childhood Memories

    Konstantin lâche un petit soupire. « Profiteur ». Sachant que ses parents avaient toujours eu des difficultés à joindre les deux bouts avec leur métier dur et mal payé, ça le faisait doucement rire. A la remarque de Jacques, il hausse les épaules. Malaise. Il ne peut pas le contredire violemment malgré ses envies, ce serait trop risqué. En revanche, il pouvait toujours essayer de nuancer son propos, même si cela ne servirait probablement à rien.

    -Ils ne sont pas tous mauvais. Enfin, je pense.


    Il essaya de passer outres ses propos. C’est difficile, mais puisqu’il ne peut pas faire mieux, autant tirer le meilleur de cette triste situation. La visite se passe bien, ça l’amuse, de guider le petit français au travers de la ville. Il a en tête des tas de commentaires sur beaucoup de chose. De la petite anecdote anodine personnelle à l’évènement historique expliquant pourquoi le clocher ne sonne plus, il n’était pas difficile de deviner que le jeune garçon était du genre à mémoriser facilement et rapidement ce que sa curiosité absorbait.

    Jacques le remarqua, d’ailleurs, et tenta de lui soutirer quelques conseils. Le jeune garçon marqua une petite pause pour trouver ses mots, s’expliquer correctement. Il ne voyait cependant pas quoi dire. Travailler avait toujours été une évidence et quelque chose d’important dans son éducation, c’était une valeur tout à fait naturelle pour lui.

    -Je ne sais pas ?
    J’ai toujours travaillé, et je me suis toujours intéressé a beaucoup de chose. J’ai envie d’être bon à l’école pour peut-être faire des études … J’aimerais beaucoup aller au lycée, un jour. Personne n’est allé au lycée dans ma famille. Mes parents travaillaient depuis qu’ils ont l’âge de travailler, et mon frère compte faire de même.
    Pourtant, ils m’ont toujours dit de travailler dur. Que si je veux un jour faire ce que je veux et vivre heureux, je dois m’en donner la peine. « La chance aide parfois, le travail toujours ».


    Il hausse les épaules.

    -Il n’y a pas de recette miracle, de toute façon. Juste un travail acharné, je pense ? A force … Le résultat se voit et se fait sentir.

    Il laisse échapper un petit rire forcé et nerveux. Jacques parlait de combattant, et Konstantin n’avait ni l’âme ni le corps d’un futur soldat. Garçon frêle et fragile, il avait honte de correspondre à ce que les nazis croyaient, que les juifs étaient physiquement inférieurs. Si son père et son frère était athlétique, lui ne l’était en rien.

    -Je n’ai pas envie de devenir combattant ceci-dit. Je ne suis pas bon en sport. Et je déteste me battre, je déteste la guerre de toute façon.

    Il savait que Jacques ne partagerait pas ses idées, mais il avait parfois besoin de dire les siennes, aussi naïves et sincères soient-elles.
    Codage par Libella sur Graphiorum
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 86
    × Avatar : Rokudo Mukro - KHR
    × Pouvoir : Illusion
    × Appartement : Bozo
    × Métier : Revendeur de potions/Musicien
    × Péripéties vécues : 901
    × Øssements931
    × Age IRL : 29 Transgenre
    × Inscription : 03/04/2017
    × Présence : complète
    × DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien90193129Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonighthttp://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien90193129Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    nécromancien
    #10 le 09.04.18 14:54
    Jacques ignorait beaucoup de choses. Il avait appris à raisonner de cette façon. Elle était aussi naturelle que respirer pour le jeune garçon. Fier de pouvoir se montrer fort devant un inconnu. Quand bien même ce dernier avait une tête bien plus remplie que la sienne. Jaloux de ce constat, il avait tenté en savoir plus. La réponse était la même que celle de son père. Le travail. Alors qu'un peu, il avait dit que les profiteurs comme les appelait les adultes ne sont pas mauvais. Il ne comprenait pas l'intérêt de défendre ses gens. C'est à cause d'eux que son père ne travaillait pas bien. C'était ce qu'il avait dit. Car il prenait tout. Son papa ne pouvait pas avoir aussi tort que ça ? Il ne savait pas. Il préférait se dire que son père avait raison. Sa mère lui dirait sûrement qu'il serait grand et beau comme lui. Mais tu n'avais pas ses yeux à lui. Kurt en ce sens en était plus proche avec son regard aussi vert que les feuilles des arbres.



    Il penchait la tête alors que son camarade de jeu riait un peu. Jacques faisait déjà beaucoup d'effort pour suivre les cours, surtout ceux d'allemand. Il était impliqué comme jamais il avait été avant ça. Que devait-il faire de plus ? Se concentrer sur ça et seulement ça. Il aimait pourtant jouer. Devenir grand, c'est peut-être oublier le plaisir qu'est joue. Trouver d'autres plaisir. Il n'était pas prêt pour ça. Alors que son guide disait que le sport et lui ça ne faisait pas deux. Lui adorait courir. Jacques pouvait le faire longtemps, assez pour que son souffle ressemble à celui d'une locomotive. Ça l'amusait toujours. Surtout en hiver ou son souffle chaud soulevait des panaches de fumée.



    « Je vois, moi j'aime bien le sport. Je ne suis pas le plus fort dans cette discipline, ça c'est ce maudit Gunther qui me devance. J'essaye de le dépasser, mais rien n'y fait. Je serai un combattant, et toi tu sera un cerveau. Il y a besoin de gens malin, enfin c'est que disent les grands. Pour ça que j'étudie bien plus que chez moi, en France. C'est parce que j'en avait un peu assez d’être dans mes livres que je t'ai rencontré. Et heureusement, tu allais tout perdre. Tu m'en veux pas Kurt ? »



    Jacques a beau être un enfant embrigadé, il a profondément envie de se faire un nouveau camarade. Et son guide semble être un bon choix. Il ne le corrige pas toutes les deux secondes avec son allemands parfois maladroit.
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires