Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Aller à la page : Précédent  1, 2
Bleu Pétrole
En ligne
avatar
Big Grumpy Cat

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
100/100  (100/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 284
× Avatar : Daiki Aomine - Kuroko no Basket
× Pouvoir : Te cogner dans le nez :nose:
× Croisée avec : Grympy Cat
× Logement : Duplex
× Métier : Prédicateur - Cobaye
× Epitaphes postées : 1114
× Øssements2530
Féminin
× Inscription : 04/02/2017
× Surnom : Touloose
× DCs : Etsu Morugawa | Liam Gold | Silver Leifsson
Big Grumpy Cat
Terminé #11le 03.04.18 21:53

sardonic
let us fall and fall again

Il y avait des fringues se mêlant à des ingrédients et nécessaires pour potions. Des livres et des magazines qui se bataillaient avec des t-shirts et autres vêtements non identifiés. Ou non identifiables. Un joyeux bordel que le zombie n'observa à peine, ne se souciant pas plus de cela du capharnaüm. Du moment qu'il pouvait retrouver ses affaires, fourrer son fric dans un coin et se changer, cela lui importait peu. Il n'allait pas rester après tout, alors que ce soit rangé ou non ne le dérangeait pas plus que cela.

Il y avait cependant ces ustensiles qui traînaient ça et là, abandonnés au hasard qui attira quelques secondes son regard. Le zombie n'avait pas souvenir qu'un nécromancien fasse partie de la colocation et l'idée que la jeune femme de la cuisine en soit une lui paraissait un peu étrange. Encore était-il que, lorsqu'elle pénétra la pièce avec désinvolture et aisance, comme si les lieux lui appartenaient, le basané ne put douter davantage de cette éventualité. Une petite nécromancienne sortie de nulle part. Toulouze lui lança un regard pendant qu'elle regardait ailleurs, cherchant dans ce foutoir des objets devant lui appartenir tout en s'excusant du bazar. Arrêt sur image. Horloge qui repart. Pas mot. Pas un son.

Machinalement, l'africain ouvrit l'armoire où se trouvait encore une partie de ses affaires, fourrées dans un grand sac qu'il ouvrit avec flegme. Deux trois potions, des vêtements un peu usés, une veste en cuir, une flasque de secours. Le zombie s'empara d'un sweat-shirt et d'un jean, délaissant le cuir qu'il portait sur le sac en se disant qu'il planquerait son fric après sa douche. La métisse ne semblait pas prête à visiter son espace privée, ne s'occupant quasiment plus de lui. Elle aussi était passée à autre chose.

Et c'est bien mieux comme ça.

Toujours pas un mot. Toulouze quitta la pièce, baillant à s'en décrocher la mâchoire tout en se dirigeant vers la salle d'eau afin d'y faire son affaire. Faire couler l'eau chaude. Se changer. Ranger l'argent. Partir. Le plan reprenait son cours, comme si de rien était. Comme si la rencontre avec cette fille n'avait pas eu lieu. Comme si le bleu sombre n'avait pas croisé le bleu clair. Il y avait pourtant quelque chose qui le taraudait. Des doutes. Une question sur les potions. Un truc qu'il n'arrivait pas à expliquer. Il y avait quelque chose de bizarre. Mais Toulouze préféra l'ignorer. Non, il préféra de loin aller s'enfermer dans la salle de bain, prendre une douche, pomper un maximum d'eau chaude avant de s'en aller. Et ainsi, dire au revoir aux beaux yeux d'un bleu si loin du sien.

remember when i was there

Afficher toute la signature


and without you I'm losing my mind



En anglais : #006600
En japonais : #566C49
En suédois : #216658
En ligne
avatar
Troubles in Paradise

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
68/100  (68/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Alex Benedetto - Gangsta
× Pouvoir : Dealeuse d'émotions
× Logement : Duplex
× Métier : (grosse) dealeuse
× Epitaphes postées : 1774
× Øssements1733
Féminin
× Inscription : 17/01/2017
× Surnom : le panda
× DCs : Andrea E. Darlington, Tarek S. El-Hariri
Troubles in Paradise
Terminé #12le 03.04.18 22:25
ft.
Tou ♥️
« Dans tes yeux »
Du bleu, toujours du bleu
Si les débuts dans la cuisine avaient un seul instant pu lui faire croire qu'il était bavard ou du moins daignait lui répondre, la suite s'évertuait à démentir ce fait, il n'ouvrait absolument plus la bouche et elle le regardait d'un peu plus près, non, il ne parlait réellement plus et elle se demanda un instant si c'était elle qui avait dit un truc de travers ou s'il avait juste décidé d'être taciturne, son manque de tact légendaire l'empéchant de réellement se remettre en question, elle penchait pour la seconde option et le regarda déranger des fringues et plein d'autres trucs, détournant les yeux sur ses affaires, en rassemblant tout ce dont elle avait besoin et qu'elle n'aurait plus besoin d'emporter dans le salon puisque visiblement il s'apprêtait à quitter la pièce incessamment sous peu. Elle haussa les épaules et s'assit mollement sur la chaise devant sa coiffeuse, plus très sûre de la robe qu'elle voulait enfiler. Il sortait de la pièce sans la regarder et elle était quand même intriguée par ses manières, sa façon de faire et son caractère changeant, une fois plus personne dans la pièce à part elle, elle s'autorisa à desserrer un peu son sourire faux pour se concentrer sur ses cheveux qu'elle venait de lâcher pour les brosser et les démêler, les laissant retomber entre ses omoplates avant d'aller trifouiller dans son énorme trousse à maquillage dont au final elle n'utilisait même pas la moitié.

Elle souligna d'un geste expert au crayon noir ses yeux, trait qu'elle flouta légèrement en passant la pulpe de ses doigts dessus avant d'appliquer de la poudre sur ses joues et du rouge à lèvres entre le rouge cerise et le rose baie. Elle finit le tout en choisissant finalement les grandes créoles dorées, les bracelets fins et étroits, elle entendait l'eau couler à flots, ça allait gueuler et elle s'en foutait un peu, le temps qu'elle rentre d'ici au matin, l'eau chaude serait renouvelée alors bon, c que pouvaient dire les autres, ça lui passait par dessus la tête. Toujours en enjambant ses affaires elle finit par arriver devant sa grande armoire qu'elle ouvrit pour en sortir une pochette à chaîne dorée rouge, une paire d'escarpins vertigineux carmin et une robe courte et moulante à fines bretelles de la même couleur, à fermeture dans le dos, elle avait toujours du mal à la fermer mais elle avait bien l'intention de profiter pour une fois de la présence de quelqu'un dans cet appartement pour l'aider. Elle se défit de ses chaussettes, changea de sous vêtements et balança son débardeur sur son lit pour ensuite se glisser dans la robe, montant la fermeture au plus haut qu'elle pouvait, c'est à dire, pas des masses.

C'est pile à ce moment là qu'elle entendit la porte de la salle d'eau se rouvrir, et comme il avait laissé son sac là, elle attendit patiemment qu'il veuille bien faire son apparition pour lui demander simplement de monter cette fermeture qui n'était décidément que bien peu pratique, sans même que lui effleure l'idée qu'il pouvait dire non, en règle générale on lui disait très peu non et quand c'était le cas c'est qu'elle demandait la lune, là elle estimait franchement qu'il y avait peu de chances pour que ça foire. Quand il revint enfin elle se tourna en lui adressant un grand sourire plus que louche, un peu plus et il aurait pu croire qu'elle avait fouillé dans ses affaires, mais de un son sac était intact, de deux, elle vivait là depuis un mois, si elle l'avait voulu elle aurait eu tout le temps de fouiller.

« Ouais euh, vu que t'es là tu peux m'aider ? »

Tout en parlant elle s'était tournée pour lui montrer son dos, une main sur la fermeture pour pas qu'elle redescende de tout ce qu'elle avait réussi à monter et pour lui faire comprendre ce qu'elle attendait de lui, sans même penser à dire s'il te plaît, le regardant comme elle pouvait par dessus son épaule, il n'allait quand même pas la laisser comme ça, si ?
Afficher toute la signature


Teodora parle en #DB7093 pour le suédois, en #7B68EE pour l'anglais et en #32CD32 pour le japonais.
(Bon en vrai elle parle tout le temps suédois et s'en fout si vous la comprenez ou pas).
NB : Elle est bilingue suédois-japonais, elle a un très fort accent suédois quand elle parle anglais.
En ligne
avatar
Big Grumpy Cat

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
100/100  (100/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 284
× Avatar : Daiki Aomine - Kuroko no Basket
× Pouvoir : Te cogner dans le nez :nose:
× Croisée avec : Grympy Cat
× Logement : Duplex
× Métier : Prédicateur - Cobaye
× Epitaphes postées : 1114
× Øssements2530
Féminin
× Inscription : 04/02/2017
× Surnom : Touloose
× DCs : Etsu Morugawa | Liam Gold | Silver Leifsson
Big Grumpy Cat
Terminé #13le 03.04.18 23:06

sardonic
let us fall and fall again

Eau froide. Ce fut quand il la sentit couler sur sa peau qu'il se décida à quitter le bloc de verre et sortit de sous le jet d'eau avant de s'enfoncer dans le nuage de vapeur qui s'était formé pendant son vidage du ballon d'eau chaude. Il fallait dire que cela faisait plusieurs jours qu'il n'avait pu prendre une douche aussi longue en toute tranquillité et étant le seul véritable plaisir simple qu'il s'accordait, le zombie avait voulu en profiter. Qu'importe si plus tard, d'autres crieraient en découvrant que le ballon était vide, il ne serait plus là pour les entendre.

Un fois complètement séché, le basané enfila les vêtements qu'il avait emporté avec lui, déchirant un peu plus son jean noir déjà bien abîmé aux genoux, puis son t-shirt à manche longue et un sweat-shirt gris d'un second âge. La serviette toujours sur ses cheveux humides, il quitta la salle d'eau, retournant pied nu jusqu'à la chambre où il comptait ranger ses billets, métisse ou non. Qu'il trouva en plein de milieu de la pièce...

Ok. Elle est où l'embrouille ?

Sourire étrange. Regard malicieux. Elle s'était changée, ayant troqué son t-shirt pour une robe d'un rouge trop provocant à bretelles bien trop fines. Juste une robe et des escarpins. Rien d'autre. Sa longue chevelure tombait dans son dos à moitié découvert, brossé et coiffé tandis qu'elle l'observait de ses perles polaire maquillées. Elle était passée où la gamine au visage couvert de confiture au juste ? Arrêt sur image.

Elle fait juste semblant d'être plus futée. Te laisses pas berner.

Sourire de travers. Toulouze la regarda lui montrer son dos, ses fossettes apparaissant sur son visage tandis qu'elle tenait la fermeture qu'elle souhaitait clairement qu'il lui monte. Elle était pas gênée celle-là. Ils ne se connaissaient ni d'Adam, ni d'Eve et elle lui demandait de lui fermer sa robe comme si de rien était. Haussement de sourcil. Le zombie la fixa quelques secondes de son expression impassible, avant de poser ses affaires près de son sac auquel elle n'avait pas touché. Nouvel arrêt sur image. Le basané fit un pas vers la jeune femme, la scrutant de ses billes couleur marine avec neutralité. Une fois dans son dos, il attrapa le morceau de métal permettant qui devait servir à fermer la robe, libérant ainsi la main de la métisse. Mais...

- Tu veux que je t'aide à quoi faire au juste ?

Si le commun des mortels aurait remonter le fermoir pour ajuster totalement la robe sur le corps de la jeune femme, le zombie lui, décida de la descendre complètement. Le bruit métallique résonna dans la pièce assez étrangement, les yeux de l'africain ne reflétant rien d'autre qu'un désintérêt flagrant et restaient ancrés sur le visage de la jeune femme. Seulement, ceux qui auraient pensé qu'il aurait laissé la métisse dans cet état, avec sa robe ouverte et sa bretelle tombante, se trompaient lourdement. Toulouze garda le morceau de métal entre ses doigts, sa voix grave emplissant alors la chambre.

- Et maintenant, j'te l'enlève ? À moins que tu voulais que je la ferme. Désolé mais si tu m'expliques pas, je peux pas savoir.

Nouveau son strident. Le zombie fit remonter la fermeture, la remettant au niveau où il l'avait trouvé, pas bien haut au-dessus des hanches de la jeune femme. Il s'arrêta de nouveau, les yeux toujours plantés sur son visage, les cheveux dégoulinant dans son cou, la serviette glissant de sa tête. La situation prenait une drôle de tournure.

- Tu ne devrais pas faire confiance aux gens aussi facilement gamine. Tu ne sais pas ce qu'il pourrait faire.

La fermeture redescendit, le zombie semblant indécis. Trop proche. Il touchait presque sa peau nue à chaque mouvement, l'effleurait presque alors qu'il jouait avec la fermeture sans vraiment savoir pourquoi. Pour lui faire peur ? Pour l'impressionner ? Pour l'emmerder ? Réaction illogique. Toulouze ne faisait pas ce genre de choses, avec personne. Pas même avec ceux qu'ils avaient connu et perdu. Ce n'était pas son genre. Ce n'était clairement pas son genre.

Alors, tu t'expliques ?

On n'entendit plus de bruit métallique, la fermeture étant arrivée en bas. Les doigts du basané la tenaient toujours, comme scotchés dessus. Son autre main, quant à elle, était partie jouer avec la bretelle gauche de la jeune femme pendant que son visage lui, n'affichait aucune émotion. Mais la pression dans la pièce avait triplé d'un cran. C'était presque si le zombie n'était pas trop proche de la métisse. La situation avait pris une drôle de tournure.

- Alors ? Je fais quoi maintenant ?

remember when i was there

Afficher toute la signature


and without you I'm losing my mind



En anglais : #006600
En japonais : #566C49
En suédois : #216658
En ligne
avatar
Troubles in Paradise

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
68/100  (68/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Alex Benedetto - Gangsta
× Pouvoir : Dealeuse d'émotions
× Logement : Duplex
× Métier : (grosse) dealeuse
× Epitaphes postées : 1774
× Øssements1733
Féminin
× Inscription : 17/01/2017
× Surnom : le panda
× DCs : Andrea E. Darlington, Tarek S. El-Hariri
Troubles in Paradise
Terminé #14le 04.04.18 13:00
ft.
Tou ♥️
« Dans tes yeux »
Du bleu, toujours du bleu
Si on prenait un peu de recul on pouvait tout à fait penser qu'il aurait peut être mieux fait de la laisser comme ça finalement, on pouvait penser que si elle avait demandé avec une formule de politesse, que si elle avait expliqué clairement, ça ne se serait pas passé de cette manière. Sauf que rien était sûr, qu'elle n'était pas polie, qu'il n'était pas prévisible, qu'ils se retrouvaient dans cette situation et qu'elle n'arrivait pas trop à savoir quand ça avait dérapé au juste ou même si ça n'avait pas dérapé dès le départ d'ailleurs. Le fermeture était descendue subitement au lieu de monter et elle avait grossi les yeux de surprise et d'étonnement, non elle ne s'était clairement pas attendue à ça c'était sûr. Elle n'avait même pas pensé une minute à ce scénario étant donné qu'elle s'était plutôt attendue à ce qu'il l'envoie balader, tout le contraire de ce qu'il était en train de se produire, ce qu'il se passait c'est qu'il ne jouait pas simplement avec sa fermeture, il jouait avec elle.

Elle lui lance un regard revêche entre la provocation et le défi, elle en avait vu d'autres et clairement elle refusait de se laisser intimider par ce grand inconnu aux yeux bleu pétrole juste parce qu'il prenait en otage sa fermeture éclair. D'un air faussement outré elle arquait le dos et tirait sur ses omoplates pour passer ses deux bras cette fois ci dans son dos, en essayant de récupérer le bout de métal qu'il tenait fermement entre ses doigts, peine perdue. Sourire en coin tandis qu'elle tentait toujours d'atteindre le point dans son dos où il maintenait en position fixe l'objet de toute la situation.

En plus il avait le toupet de lui faire croire qu'il ne savait naïvement pas quoi faire et que c'était de sa faute parce qu'elle avait mal expliqué, elle gloussa d'un rire sans rire, lui lançant un regard par dessus son épaule, continuant de se tortiller sans déclarer forfait, à ce rythme là elle allait finir par se casser la figure et elle se mit à penser qu'au passage elle lui écraserait bien le pied du haut de ses talons de 15 centimètres, juste pour lui apprendre à se payer sa tête, le pire étant qu'elle n'arrivait pas à comprendre ses intentions étant donné qu'il ne variait littéralement pas d'expression. Sourire de travers qui ne se détache pas, défi dans les yeux qui ne s'en va pas, non, elle n'a pas peur de lui, pas encore du moins et elle n'a pas non plus envie d'avoir peur et c'est un peu étrange.

« Aux dernières nouvelles j'arrive encore à enlever mes vêtements sans ton aide tu sais. »

Ce qui indiquait clairement que oui, elle avait eu besoin de lui pour l'aider à fermer la robe et non pas l'ouvrir, surtout qu'en plus généralement quand un homme se décidait à lui enlever ses vêtements elle le savait ou était prévenue un peu avant ou du moins il y avait eu des signes avant coureur, il était exceptionnel en son genre avec son expression neutre et sa lassitude à toute épreuve alors qu'il continuait de s'amuser à monter et descendre cette fermeture. Un coin de sa bouche s'étira en grand, laissant place à l'ironie et à la provocation, décidément c'était devenu un jeu entre eux.

« Autant je m'applique à faire confiance à ceux qui les retire justement, autant je ne pensais pas que je devais également avoir une confiance aveugle  ceux à qui je demande de les remonter. »

En soit elle n'avait rien demandé du tout mais c'était quand même assez clair, elle avait cessé de lutter pour reprendre le contrôle de la fermeture, il avait clairement l'avantage, de la puissance déjà, d'autre part il était dans son dos, et ensuite elle était perchée sur des talons vertigineux qu'elle maîtrisait habituellement mais qui la déséquilibraient à ce moment précis, il avait de nouveau descendu totalement la fermeture et elle en profita pour attraper sa main dans son dos pour qu'au moins il arrête son petit jeu qui finissait par lui coller des frissons le long de la colonne vertébrale tandis que maintenant il allait jouer avec sa bretelle.

Allons bon !

En plus il lui demandait ce qu'il fallait faire, tournant la tête du mieux qu'elle pût pour réellement le regarder en face au fond des yeux, les doigts serrés sur les siens toujours dans son dos sur cette satanée fermeture qui décidément était le nerf de la guerre. Elle resta quelques secondes comme ça, les yeux plantés dans les siens sans rien dire.

« Si c'est pour faire le contraire de ce que je dis je me demande pourquoi tu poses même la question, non ? »

Restait qu'il était toujours coincés comme ça et qu'elle allait réellement finir par tomber s'ils ne se lâchaient pas ou si du moins elle ne retrouvait pas un point d'équilibre fixe, elle tentait d'ignorer le jeu avec sa bretelle qui la chatouillait, surtout que ses bretelles étaient un peu grandes et qu'il aillait finir par la faire tomber, c'était un grand enfant en fait, qui jouait tout simplement avec elle, et elle, elle était incapable de réellement le stopper, ils devaient avoir l'air fin.
Afficher toute la signature


Teodora parle en #DB7093 pour le suédois, en #7B68EE pour l'anglais et en #32CD32 pour le japonais.
(Bon en vrai elle parle tout le temps suédois et s'en fout si vous la comprenez ou pas).
NB : Elle est bilingue suédois-japonais, elle a un très fort accent suédois quand elle parle anglais.
En ligne
avatar
Big Grumpy Cat

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
100/100  (100/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 284
× Avatar : Daiki Aomine - Kuroko no Basket
× Pouvoir : Te cogner dans le nez :nose:
× Croisée avec : Grympy Cat
× Logement : Duplex
× Métier : Prédicateur - Cobaye
× Epitaphes postées : 1114
× Øssements2530
Féminin
× Inscription : 04/02/2017
× Surnom : Touloose
× DCs : Etsu Morugawa | Liam Gold | Silver Leifsson
Big Grumpy Cat
Terminé #15le 09.04.18 14:31

sardonic
let us fall and fall again

Cela ressemblait à s'y méprendre à un jeu. Sans s'en rendre compte, il avait mis les pieds sur un plateau qui lui était inconnu et où les pions se déplaçaient sans qu'il ne puisse rien y faire. Un jeu qu'il jouait sans vraiment en avoir conscience alors que tout près de lui, la jeune femme faisait de son mieux pour ne pas perdre l'équilibre sur ses hautes talons. Elle aurait pu lui mettre un coup de coude, lui planter l'un de ses talons dans l'un de ses orteils, se retirer et s'éloigner avant de l'injurier. Mais au lieu de ça, elle avait planté son regard dans la sien, avait attrapé sa main descendant la fermeture, lui avait répondu. Elle ne l'avait pas attaqué, ni insulté, ni crié. Drôle d'ambiance. Le plateau de jeu sur lequel ils s'étaient retrouvés semblait tanguer à chacune de leurs paroles ou mouvements, comme s'ils se fichaient totalement des règles établies. Si encore il y en avait. Mais sûrement qu'il n'y en avait pas.

Bleu polaire. Elle souriait toujours mais avait l'air mécontente. Voilà ce que ça donne quand on emmerde la métisse, quand on pousse le bouchon. Le zombie l'observa sans rien dire, assimilant ses paroles, écoutant sa voix. C'était vraiment bizarre. Il ne se comportait pas avec autrui de cette manière. Avec personne d'ailleurs. Bizarre. Ses perles sombres restèrent ancrées aux plus claires de la jeune femme, le temps s'arrêtant quelques secondes, quand un son métallique brisant le silence, la main de Toulouze remontant enfin cette fichue fermeture éclair. Un sourire, très discret, étira ses lèvres alors qu'il lâchait la jeune femme sans pour autant s'éloigner, son regard restant coincé sur elle. Incohérence. Ce n'était pas son genre de sourire de cette façon.

- La prochaine fois, tu te démerdes.

La bulle éclate. Se détournant, le zombie retourna vers l'armoire où était posée ses affaires pour y trouver une paire de chaussettes et des baskets. Se séchant complètement les cheveux, il finit par abandonner la serviette dans le foutoir de la chambre, un bâillement lui échappant tandis que dans un craquement, il enleva l'une des planches du fond de l'armoire afin de planquer ses billets sous celle-ci. Il ne s'occupa plus de la jeune femme, l'ignorant totalement.

Ouais, enfin...

Il avait joué avec elle. Clairement. De façon complètement aléatoire. Comme ça, purement par instinct. Ce n'était pas son genre et cet état de fait restait ancré quelque part dans son esprit qui ne cessait de se demander ce qui avait bien pu lui prendre. Parce que des nanas mignonnes, il y en avait des tas dans les rues de Tokyo. Alors pourquoi ? Le basané retint un grognement, n'affichant rien d'autre qu'un air lassé et fatigué tout en vérifiant son stock de potions qu'il allait devoir réapprovisionner. C'était du grand n'importe quoi. Juste à cause d'une nana aux yeux trop clairs. Du grand n'importe quoi.

Nouveau bâillement. Le zombie ferma l'armoire, chaussé et prêt à s'en aller. Le jeu s'arrêtait là. Retour à la normale.

Si on peut dire que ce qui va suivre est la normale à présent...

remember when i was there

Afficher toute la signature


and without you I'm losing my mind



En anglais : #006600
En japonais : #566C49
En suédois : #216658
En ligne
avatar
Troubles in Paradise

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
68/100  (68/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Alex Benedetto - Gangsta
× Pouvoir : Dealeuse d'émotions
× Logement : Duplex
× Métier : (grosse) dealeuse
× Epitaphes postées : 1774
× Øssements1733
Féminin
× Inscription : 17/01/2017
× Surnom : le panda
× DCs : Andrea E. Darlington, Tarek S. El-Hariri
Troubles in Paradise
Terminé #16le 10.04.18 16:07
ft.
Tou ♥️
« Dans tes yeux »
Du bleu, toujours du bleu
Il jouait clairement avec elle et elle ne savait pas vraiment quoi en penser, elle venait juste de le rencontrer et pourtant instinctivement elle ne s'était pas du tout comportée avec lui de la même manière avec laquelle elle abordait les inconnus en règle générale. Il l'avait interrompue dans son petit déjeuner, certes, mais ça ne constituait pas une raison suffisante pour ce brusque changement de personnalité ou d'attitude. Elle jouait clairement avec lui aussi, il fallait le reconnaître, il s'était établi une sorte de tension et de jeu entre les deux assez étrange et difficile à déchiffrer. Elle le regardait, intriguée et amusée, il était différent de tous ceux qu'elle avait pu croiser et dans sa mort, et dans sa vie, ce n'était pas sa taille au demeurant, elle avait passé une bonne partie de sa vie en Suède, là où ils étaient tous grands, et un homme de plus d'un mètre quatre-vingt cinq, c'était courant même si lui, il battait des records quand même.

C'était peut être ses yeux, ou ses mimiques, ou même son absence de réactions la plupart du temps. Elle ne savait pas, mais il l'intriguait et elle aimait bien cette sorte de jeu, elle aimait moins cette façon qu'il avait de ne pas lui répondre et de l'ignorer, même si elle n'en montrait rien, il retournait à ses affaires mais au moins sa robe était mise et la fermeture éclair remontée jusqu'en haut. Elle haussa les épaules, lui tournant le dos pour se pencher devant le miroir de sa coiffeuse, réajuster quelques mèches désordonnées suite à leur jeu, vaporisant rapidement du parfum sur elle avant de se relever et le regarder à nouveau, il trafiquait un truc avec l'armoire et elle s'en fichait un peu.

« La prochaine fois je trouverais bien quelqu'un d'autre pour m'aider ouais. »

C'est sûr qu'elle n'allait pas se relancer tête baissée dans ce genre d'affrontement avec le grand inconnu aux yeux bleus pétrole de sitôt, elle sentait qu'il était homme facile à énerver et elle n'avait pas spécialement envie de subir son courroux, même si une partie d'elle voulait voir à quel point on pouvait le pousser, comment il réagirait, pourquoi et comment. Elle retrouva son sourire de façade, le sac à l'épaule dans lequel elle fourguait tout ce qui passait et dont elle allait avoir plus ou moins besoin, deux paquets de cigarettes dont elle en tira une qu'elle alluma en continuait son inventaire, son rouge à lèvres, son portefeuille, son briquet, ses papiers et deux trois bricoles, ses clefs étant sur le meuble de l'entrée, elle les prendrait en passant. Elle lui lança un regard derrière l'écran de fumée créée par le tube de tabac qui s'embrasait doucement alors qu'elle aspirait lentement avant de la récupérer entre ses longs doigts fins. Elle lui passait devant, atteignant la porte de la chambre, tournant juste la tête pour garder le contact visuel, marquant un arrêt, perchée sur ses haut talons.

« Salut. »

Elle se dirigeait dans l'entrée pour saisir ses clefs, elle pensait qu'elle ne lui avait même pas demandé son nom tout comme elle ne lui avait pas donné le sien, elle haussa les épaules, vu qu'il semblait habiter là, même s'il ne revenait pas souvent ils devraient être amenés à se recroiser, et ils se donneraient peut être leurs noms à ce moment. Elle pouvait aussi questionner les autres habitants de l'appartement, mais bizarrement elle n'en avait pas envie et préférait garder la visite du grand inconnu aux yeux bleu pétrole secrète, toujours cigarette aux lèvres elle gloussa un instant dans l'entrée, c'était une rencontre un peu bizarre mais pas mauvaise de son point de vue.
Afficher toute la signature


Teodora parle en #DB7093 pour le suédois, en #7B68EE pour l'anglais et en #32CD32 pour le japonais.
(Bon en vrai elle parle tout le temps suédois et s'en fout si vous la comprenez ou pas).
NB : Elle est bilingue suédois-japonais, elle a un très fort accent suédois quand elle parle anglais.
Aller à la page : Précédent  1, 2
Pseudo :

forums partenaires