Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
Abel recherche plusieurs rps
Garance a plein d'idées de rps pour de potentiels partenaires
Elena a posté un rp libre dans la Roseraie
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Eszter HORVATH ▬ « Si tu étais moi, je te plaindrai.»
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
15/15  (15/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 154
× Avatar : OC - Sumishuu
× Appartement : Gagarine
× Epitaphes postées : 88
× Øssements3334
Autre
× Inscription : 20/03/2018
× Surnom : le hamster
lémure
Terminé #1le 20.03.18 15:29


Texte


identité

NOM : HORVATH
PRÉNOM : Eszter
DATE DE NAISSANCE : 16/08/1862.
DATE DE MORT : 24/12/1889.
NATIONALITÉ : Hongroise.
LANGUE(S) PARLÉE(S) :
[X] Anglais - Elle le parle couramment.
[X] Japonais - Elle a un niveau acceptable.
[X] Autre(s) : Sa langue natale donc le hongrois.
RACE : Lémure.
PERSONNAGE DE L'AVATAR : OC - Artiste Sumishuu.



physique

Couleur des cheveux :  De base elle était blonde, cependant maintenant ses cheveux sont d’un bleu foncé avec quelques mèches d’un bleu plus pâle. Merci les potions.
Longueur des cheveux : Ils sont assez longs, arrivant légèrement en dessous de ses fesses.
Couleur des yeux : Ils sont bleus/gris.
Style vestimentaire : Elle a le style de “son époque” qui se résume à des chemises, des blouses, des jupes qui lui cachent les jambes, un style assez simple pour son époque, qu’elle se permet de rendre plus “joviale” avec des bijoux. De temps en temps on peut la voir habillée de sa tenue de ballerine.  La seule fois où on pourra voir ses gambettes d’ailleurs.
Taille : 1 m 70.
Piercing(s) : Aucun.
Tatouage(s) : Aucun.
Corpulence : Texte
Habitudes : Elle se pince souvent le bras jusqu’à ne plus supporter la douleur, une punition qu’elle s’inflige quand elle loupe quelque chose qu’elle adore faire. -Chose très rare de ce fait voir dans “précisions” le pourquoi du comment-.
Autre : Elle porte de temps en temps des lunettes de “repos” étant donné que ses yeux se fatiguent assez rapidement.



précisions

Eszter avait quand elle était vivante -et encore maintenant, mais “moins présent” va savoir ce que la mort lui a fait tient- un trouble de la personnalité Schizoïde ce qui la rendait de son vivant bien compliqué à comprendre, bien compliqué à la mettre en groupe.
Au niveau des peurs, des émotions du coup elle en est très peu sensible, ce qui rend cette dernière un peu comme un automate ou un robot (énorme différence entre les deux mes amis). De ce fait ce qui est marqué dans “Habitudes” concernant le fait qu’elle se pince, c’est pour se remettre dans le droit chemin concernant son activité qu’elle “apprécie” beaucoup étant donné son état.

Caractère

Eszter n’est pas si complexe que ça en réalité. Si nous analysons son comportement on comprendra bien vite qu’elle n’est pas comme tout le monde, mais qu’on peut lui parler tout à fait normalement.

Elle est de nature réservée et discrète, elle ne se fait pas trop remarquer. Elle ne parle que très peu, si elle peut éviter les contacts avec autrui elle fera tout pour les éviter. Cependant elle pourrait vous tenir la conversation si vous semblez un peu l’intéresser. Vous n’allez pas devenir son amie pour autant, mais elle sait se montrer polie et loquace quand il le faut. Comme tout le monde il y a des sujets qu’on peut aborder avec elle et d’autre qu’on ne peut pas. Si elle n’éprouve aucun intérêt pour votre conversation, elle vous le dira clairement sans aucune hésitation. Elle est bien trop franche pour son propre bien malheureusement. On pourrait penser qu’elle dit ça pour être méchante, mais ce n’est pas le cas. Elle ne cherchera pas spécialement à vous blesser, mais s’il faut vous dire la vérité avec des mots assez crus, elle n’hésitera pas pour que vous compreniez.

A cause de son trouble, elle n’éprouve que très peu d’intérêt pour les émotions, elle semble en être démuni. Ce qui en soit n’est pas faux, mais qui n’est pas vrai pour autant. Elle ressent les émotions, mais elle ressent plus les émotions négatives. La satisfaction de recevoir un compliment, elle ne le ressent pas. On dirait qu’il y a une barrière contre les compliments et les critiques.
Elle prend les remarques constructives, mais le reste semble lui passer au dessus de la tête. Eszter a ses propres morales, ses  croyances politiques jamais elle ne pensera comme les autres. Elle a une culture générale assez bonne et ne manquera pas de vous dire quand vous vous trompez sur un événement (qui ne dépasse pas son époque bien entendu).

Ce que nous pouvons retenir d’Eszter, c’est le fait qu’elle peut paraître froide, qu’elle est sans doute pas très adaptée au monde qui l’entoure et que les activités en groupe et les conversations avec autrui ce n’est pas son délire, mais en réalité c’est quelqu’un de réellement sensible, elle veut se sentir aimer, elle aimerait être entourée, son monde dans sa tête est remplie d’activité créatives, elle peut s’intéresser à des sujets de conversations qui ne sont pas dans ses habitudes, elle pourrait même s’intéresser aux vies (ironie quand tu nous tiens) des autres. Tout un tas d’autres trucs qui pourraient la rendre plus “humaine”, moins éloignée des autres, mais que malheureusement elle n’a pas conscience.

Nous pouvons remarquer cependant ce changement lorsqu’elle commence son activité préféré la danse classique. Elle ne s’arrête que quand son corps lui dit clairement qu’il ne pourra pas, même quand ce dernier lâche au début elle veut toujours en faire plus, montrant une endurance et une détermination bien plus ardente que la normale.


histoire

«En tête de table, toute radieuse de soieries et de bijoux, de fleurs et de falbalas, la Reine de coeur était assise.» La reine de coeur de Wilkie Collins.

Si on résumait la vie d’Eszter on pourrait dire qu’elle n’a pas vécu grand-chose dans sa vie.
Elle est issue d’une famille aisée, elle avait donc une maison et une situation assez confortable, une éducation qui était très bien faite.

Déjà enfant elle ne montrait pas spécialement son envie d’aller vers les autres, jouer à la maison ou rester assise était son plus grand passe-temps étant donné sa situation. Le silence régnait tout le temps, jamais elle ne hurlait, jamais elle ne pleurait fort ou ne rigolait bruyamment. Elle gambadait (enfin c’était un grand mot) juste dans la maison à la recherche d’une occupation qui pourrait mettre du piment dans sa vie. Tester la limite de ses parents ou des domestiques ce n’était pas dans sa liste, elle était même trop sage paraît-il.  Ses parents étaient bien occupés, donc rarement à la maison, mais quand ils étaient là ils faisaient tout pour qu’elle se sente bien. Effectivement, Eszter a eu un accident assez grave étant jeune, elle réussit tout de même à survivre à ça. Malheureusement sa survie ne fut pas des plus joyeuses, à cause de cet accident, à cause de sa maladresse et surtout à cause du fait qu’elle se prenait pour une acrobate diplômée faut croire, elle perdu l’usage de ses jambes. gambader, s’asseoir ? Oui oui c’était un bien grand mot comme on le disait.

Cet accident est survenu lorsqu’elle avait  5 ans, son père et sa mère avaient décidé de l’emmener à l’Opéra pour entendre jouer un orchestre, l’initier à la douce musique de l’époque en soit. Elle ne s’intéressait pas vraiment à toute cette musique, toutes ces personnes qui ne bougeaient pas, elle s’attardait plus sur les petites décorations des alentours, c’était bien plus passionnant faut-il croire. Elle s’était levée, elle avait envie d’aller voir de plus près, ses parents la regardaient du coin de l’oeil, mais ils ne faisaient pas trop attention. Sans doute que s’ils l’avaient fait légèrement plus ou si l’homme à côté avait signalé à ces personnes que leur petite gambadait un peu trop près du bord de la rambarde... Elle avait escaladé comme elle pouvait à son âge, acrobate dans l’âme qu’elle se pensait étant jeune, elle avait entendu que ce n’était pas si difficile si on mettait l’énergie là où il le fallait, pas sûre qu’elle ait vraiment compris ce que ça voulait dire, mais elle le faisait. Malheureusement, même en grimpant avec toute la sécurité qu’elle pouvait mettre en étant jeune, elle glissa, ses petits souliers n’étaient pas fait pour l’escalade, sa robe non plus et surtout, elle était bien trop jeune pour comprendre que c’était dangereux ce qu’elle faisait. Personne au début n’osait y croire. Ce n’était pas possible, elle était si calme d’habitude jamais elle n’aurait osé bouger de sa petite place pour faire une telle chose, mais c’était trop tard pour se poser ce genre de question. Elle était tombée.

La chance avait été avec elle une petite seconde, déjà ils ne s’étaient pas mis sur le plus haut des balcons, car elle était jeune et ils avaient mesuré le danger (qui finalement n’a servi à rien si on voit où ils en sont), donc la chute n’avait pas été mortelle. Puis aussi un médecin était dans la salle, ils transportèrent eux-même Eszter dans l’hôpital le plus proche. Les soins du médecin sur la route, puis les soins qu’elle reçu à l’hôpital ont été d’une grande aide. Même si comme nous l’avons dit le diagnostic n’a pas été très joyeux, les informations que le cerveau envoyait aux jambes, eh bien il ne les envoyait plus. Les sensations aux gambettes de notre petite Eszter avaient disparu. Un choc pour ses parents. Un choc pour tout le monde. Un choc qu’elle ne comprend pas qu’elle a causé.

Elle ne s’est jamais plainte de sa condition, pour elle c’était comme ça et puis c’est tout. Elle savait que cela n’allait pas être facile dans la vie, d’être handicapée ainsi, mais elle n’en faisait pas tout un plat, ça n’avait vraiment aucune importance à ses yeux, elle était juste comme ça. Elle ne se rappelait plus vraiment des événements après tout, elle ne pouvait pas être colère contre quelqu’un ou contre elle-même, elle se souvenait juste d’une chute, mais la cause ? Bah elle ne sait plus et elle s’en fichait royalement ça n’allait pas la faire remarcher. Ses parents eux, essayaient de trouver une solution, trouver quelque chose qui pourrait la faire marcher de nouveau, qu’elle profite de la vie. Mais Eszter ne voulait pas profiter de la vie, elle savait qu’elle était sur terre, mais elle ne cherchait pas vraiment à vivre, ni à mourir d’ailleurs.

Ils ont essayé de faire venir des enfants de son âge chez eux, ils ont essayé de faire venir des personnes plus vieilles. Étant donné sa culture, peut-être qu’elle aurait aimé parler avec des personnes cultivées ? Mais rien n’y faisait, elle ne faisait que très peu attention aux autres et elle finissait toujours par s’isoler, parler avec autrui elle n’aimait pas, elle n’aimait pas particulièrement sa famille aussi, elle savait juste qu’elle les tolérait et ce n’était sans doute pas mal.

Plus elle grandissait et plus il était difficile  pour ses parents de se dire que leur fille allait guérir. Elle, elle faisait sa vie. Elle étudiait beaucoup, elle aimait les langues, elle a appris l’anglais, le japonais aussi, elle a tenté d’apprendre quelques mots en français, mais elle s’était lassée assez vite, l’art aussi elle aimait, elle était très portée sur la peinture et les douces musiques que les compositeurs venaient à nous faire entendre. Cependant contre toute attente une nouvelle activité avait fait surface devant elle.

La danse.
La danse classique plus particulièrement.


Au début elle pensait que ce n’était qu’une illusion, elle pensait que quelque chose n’allait pas chez elle, elle pensait même qu’elle allait mourir, elle n’était plus vraiment sûre de ce qu’elle vivait actuellement, son coeur s’emportait comme un boulet de canon. Elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait, elle ne comprenait surtout pas comment quelque chose d’aussi inaccessible pour elle pouvait tant lui faire plaisir. Elle se mettait même à rêver. Rêver oui.

Rêver de devenir danseuse.
Quelque chose d’irrationnel pour une fille comme elle.


Elle se sentait submergée, elle avait cette impression que si elle guérissait elle pourrait arriver à quelque chose. Malheureusement, vu que ce n’était pas dans ses projets de guérir (du moins, la médecine n’avait pas encore de solution miracle), elle allait juste voir des Opéra, des ballets, tout ce qui était lié à la danse, les expositions d’arts, les cours de danse, etc. Ce  qu’elle désirait plus que tout au monde était de pouvoir danser et pouvoir donner des conseils concernant les postures à avoir lors des chorégraphies. Le précepteur qui venait chez elle lui expliquait souvent que les postures ne faisaient pas tout lors d’une performance.
En effet, il fallait y mettre des émotions pour donner vie à ses mouvements, faire passer un message, captiver le regard du spectateur.

Elle trouvait ça stupide.
Inutile.


Les sentiments, elle s’en fichait. Clairement, pour elle, le plus important était la posture, le reste n’était que bêtises et fariboles. L’amour qu’elle avait développé pour cette activité semblait inquiéter ses parents, jamais elle n’avait aimé quelque chose aussi fortement. Elle n’avait jamais éprouvé le besoin de dire à ses parents qu’elle avait envie de faire quelque chose, le fait que cette passion prenait de la place dans sa vie (voir beaucoup trop), les inquiétaient plus que nécessaire. Au début, ils ont essayé de lui faire découvrir autre chose, lui trouver une occupation qu’elle pourrait faire malgré son handicap, mais rien n’y faisait : elle niait tout en bloc, elle s’isolait de nouveau, elle ne parlait plus, elle ne faisait plus rien. C’était comme si l’envie de vivre avait disparu depuis qu’on lui interdisait de “vivre” sa passion.

Elle n’eut plus vraiment le temps de penser à tout ceci. Une missive venait d’arriver de Londres, le frère de son père avait eu vent du problème avec Eszter et il avait annoncé qu’il accepterait de l’héberger histoire qu’elle change d’air, mais en plus de ça travaillant dans un hôpital il pourrait essayer de la faire entrer pour qu’elle puisse faire de la rééducation, toutes les idées avaient leur place pour aider Eszter à marcher de nouveau.

Les parents de cette dernière ne pouvant quitter leur travail comme ça, décidèrent que c’était son oncle qui allait venir la chercher et elle allait devoir vivre avec lui et toute sa famille que ça lui plaise ou non. Ce qui en soit ne gênait pas trop Eszter vu qu’elle s’en fichait.  Elle partit donc à Londres. L’environnement ne la perturbait pas plus que ça, tout ce qu’elle voyait était certes différent de chez elle, mais malheureusement elle n’arrivait pas à ressentir ce sentiment d'excitation quand on change de pays, de paysage, elle était juste là pour un objectif bien particulier, celui de pouvoir enfin marcher. Les premières semaines elle avait passer des examens, sans qu’on lui dise quelque chose de nouveau, elle fut après placer aux séances pour de la rééducation, mais là aussi rien ne changeait vraiment, on lui apprenait à faire des choses, mais ses jambes ne voulaient pas coopérer, cependant elle faisait l’effort de venir et d’essayer, elle essayait encore et encore, juste pour qu’on la laisse tranquille.

Le temps était long.
Si long qu’elle avait perdu espoir.


Elle resta un an, puis deux ans, puis trois ans. Au bout de cette troisième année, elle fit comprendre à son oncle qu’elle voulait rentrer et que cette rééducation bien que cela occupait ses journées ne lui servait à rien, qu’elle avait perdu trois ans de sa vie à passer des tests inutiles et que maintenant elle allait devoir rattraper un retard qu’elle n’aurait jamais eu si les gens étaient moins idiots. Elle ne voulait plus perdre son temps ici. Son oncle comprit qu’Eszter en avait marre d’avoir des faux espoirs, puis son pays devait lui manquer, elle ne s’était fait aucun ami en trois ans et cela l’avait vraiment perturbé. Il n’avait jamais compris son frère, mais plus le temps passait plus il avait commencé à le croire et le fait était que maintenant, elle voulait partir sans même attendre de voir si les résultats pouvaient s’améliorer, le confortant dans son idée que oui, elle était bien comme on l’avait décrite dans toutes ces lettres et réunions de famille ennuyeuses.

Elle rentra donc en Hongrie. Son pays ne lui avait pas tant manqué, mais d’un côté elle ressentait un petit sentiment bien étrange, le fait d’être chez elle. Vraiment. Elle retrouvait les recettes locales, les voisins, la famille, la maison et surtout, elle retrouvait sa bonne vieille routine qu’elle avait dû quitter soudainement pour des broutilles. Une chose avait changé chez elle, elle ne parlait plus de la danse, elle n’était plus obnubilée par les chorégraphies, par les ballets. C’est une chose qui intrigua ses parents, son entourage, son précepteur qui trouvait que la petite lueur de vie en Eszter avait disparu.  

Le silence était revenu, plus rien n’était animé en elle, un jour sa tante décida qu’il était temps de mettre fin à tout ça. Ce n’est pas parce qu’elle ne pouvait pas marcher qu’elle ne pouvait pas voir les autres danser, c’était ce qu’elle se disait. Elle avait donc invité Eszter qui avait accepté sans vraiment dire si elle était heureuse ou non. Tout ce qu’elle savait c’était qu’elle allait voir une pièce bien connue de tous : «Le lac des cygnes». Elle était installée sur le plus haut des balcons. Attendant sagement que tout commence. Elle ne savait pas si elle allait aimer, elle ne savait pas si elle allait s’amuser ou bien s’ennuyer, tout ce qu’elle savait c’était qu’elle était là, attendant quelque chose qui lui avait plu il y a trois ans sans savoir si aujourd’hui ça allait lui plaire.

Un battement.
Deux battements.
Trois battements.


Le ballet venait de commencer et déjà son coeur faisait des saltos. Elle avait cru encore une fois qu’elle allait mourir. Cette étrange sensation de retour la fit sourire. Heureuse ? Sans doute elle l’était, mais elle n’en avait pas conscience. Elle suivait juste du regard la ballerine, elle la trouvait admirable, ses gestes étaient fluides, tout ce qu’elle aimait. Malheureusement elle n’arrivait pas à voir que non, ce n’était pas que les mouvements qui rendaient la pièce si attirante, mais c’était bel et bien les sentiments que cette dernière y mettait. Elle s’approcha avec son fauteuil roulant, plus proche du rebord du balcon. Elle fixait avec attention cette danseuse étoile. Émerveillée, c’était ce qu’on pouvait dire.

Alors que le premier acte allait s’achever, elle voulu voir de plus près, elle voulut s’approcher encore un peu, elle voulait “toucher” la scène, aller avec les autres. Elle s’était appuyée sur la rambarde et on ne sait pas par quel miracle de la vie, elle avait réussi à se redresser légèrement. Cependant, elle s’était trop penchée et ses jambes qui n’avaient pas l’habitude de la porter la lâchèrent ; elle s’était senti partir par en avant, elle avait entendu le cri de sa tante, mais même avec tout ça elle ne “ressentait rien”, même pas une petite peur, même lorsqu’elle vit le sol s’approcher, ni même que c’était la fin de sa vie. Elle avait fermé les yeux. Sa dernière pensée avait été :

«Est-ce qu’un jour je danserai comme elle ? »


Puis plus rien.
Le noir complet.
Aucune douleur.


C’était la fin de sa vie, de son existence, la fin de ses problèmes, mais c’était surtout la fin de son rêve. Sa première chute avait ruinée ses espoirs du futur, cette nouvelle chute acheva sa vie.

Un bruit de pas.
Puis un autre et encore une autre.
Elle ouvrit les yeux.


Si elle pouvait décrire avec un mot ce qu’elle vivait actuellement, c’était sans doute... la surprise ?  Elle ne comprenait pas. Elle était là, assise tranquillement, elle était là, les yeux bien ouverts, mais surtout elle était là tranquillement, attendant. Avait-elle survécu ? Elle avait un sérieux doute. Une chose était certaine, elle sentait quelques picotements. Pas désagréables, mais assez forts pour la faire sursauter : elle ressentait des picotements au niveau des jambes. Ce qui l’étonna, car elle n’avait jamais ressenti quoi que ce soit ici. Elle avait d’abord tapoté sa jambe gauche, puis la droite et pour finir les deux en même temps, elle n’était donc pas en train de rêver !

Elle s’appuya.
Elle se leva.
Un pas.
Un deuxième.
Un troisième.


Elle eut du mal. Évidemment, elle n’était pas habituée, mais à ce moment précis, elle comprit. Elle comprit qu’elle pouvait enfin réaliser son rêve. Elle pourrait enfin «vivre» de sa passion. Fini le fauteuil roulant, terminé les personnes qui lui disait ce qu’elle pouvait faire ou ne pas faire. Elle était libre.

Et pour y arriver, elle avait dû mourir.
Cette idée la fit sourire.
Cette idée lui plaisait.
Une nouvelle vie commençait.
Sa véritable vie.


On lui avait toujours dit que la mort, c’était horrible, que ça rendait triste et que déjà les morts ne pouvaient plus penser et qu’il y avait soit l’enfer, soit le paradis. Ce en quoi elle n’avait jamais cru, bien entendu. Il lui fallut bien quatre ans avant de réaliser que non elle ne “rêvait” pas, qu’elle marchait réellement, même si elle était clairement morte, mais comme à son habitude elle n’avait pas essayé communiquer avec les autres. Elle avait fait que la connaissance des personnes qui avaient la même passion qu’elle.

Les autres ?
Inutiles.
Ils étaient morts, tout comme elle.


Elle ne cherchait donc pas à se dire qu’ils pouvaient ressentir quoi que ce soit vu qu’ils étaient morts, c’était d’une logique limpide pour elle. Elle avait appris la danse, elle avait appris sa passion. Elle se sentait libre, elle avait tout fait pour y arriver. Parfois le sang dans ses chaussures en témoignait bien. Elle a découvert les époques les unes après les autres. Le changement, elle ne s’y attendait pas. Elle ne pensait pas voir tout ça, elle ne pensait pas s’y faire aussi, elle avait gardé ses manières de son vivant, elle ne changeait pas pour les autres. Les seules choses qui avaient vraiment changé chez elle, c’était le fait qu’elle puisse marcher et ses cheveux, cette idée de changer de couleur de cheveux lui avait parue étrange et ça l’avait fascinée pendant trentes secondes, juste le temps de prendre la potion, mais à part ça, elle n’avait rien fait pour se mettre à l’époque actuelle.
Elle laissa le temps couler comme ça, découvrant petit à petit les arts à travers les époques,  découvrant les nouvelles chorégraphies, même si elle avait découvert les autres types de danse, jamais elle n’avait ressenti autant « d’émotion » qu’avec la danse classique.

Sa vie et sa mort avaient été tracées. Tant qu’elle sera ici, elle vivra sa liberté.

Prenant son envol pour de nouvelles aventures dont elle seule avait le secret.

derrière l'écran

PRÉNOM : Akebouh.
AGE : 21 ans.
COMMENT T'AS TROUVE LE FORUM ? De base au hasard, puis après partenariat puis après une amie qui est ici me l’a montré… Ce fut donc une obligation de m’inscrire ici, le destin le voulait.
Le smiley que tu préfères ici ?      Je sais ça en fait deux, mais bon Dean quoi.
Tes mangas préférés ? Juste boutade.



avatar
✦ Eyes On The Horizon ✦

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
24/100  (24/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 158
× Avatar : Mireya Kane - Starfish
× Pouvoir : Boussole
× Appartement : Pucca
× Epitaphes postées : 1753
× Øssements299
Féminin
× Inscription : 06/01/2018
× Surnom : le cancrelat
✦ Eyes On The Horizon ✦
Terminé #2le 20.03.18 16:32
HYYYYYYYPE
BIENVENUE OMG VIENS ON VA S'AMUSER demon
Afficher toute la signature


Tells her stories in #0066CC
avatar
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
48/15  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par qtt-art]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 5941
× Øssements2431
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
Terminé #3le 20.03.18 18:35
Aaaaaw bienvenue

Je cherchais d'où je connaissais le nom de l'artiste de ton vava et c'parce que c'est ce dessin qu'est bo

Courage pour finir ta fiche, si besoin on est là pour aider
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
15/15  (15/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 154
× Avatar : OC - Sumishuu
× Appartement : Gagarine
× Epitaphes postées : 88
× Øssements3334
Autre
× Inscription : 20/03/2018
× Surnom : le hamster
lémure
Terminé #4le 24.03.18 1:10
Hey !

Merci de l'accueil ! Et oui cette image est juste trop belle omg.

Mais ce n'est pas pour dire que ouais l'artiste que je prends est trop douée que je poste, mais bien pour dire que j'ai TERMINÉ.

On remercia Kohaku de m'avoir surveillé sur le google doc pour que je termine mon histoire comme il se doit ! Parce que sinon dans deux ans je n'aurai même pas fait son début de vie. #Exagération.
Afficher toute la signature


avatar
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
48/15  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par qtt-art]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 5941
× Øssements2431
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
Terminé #5le 24.03.18 14:23
Je viens lire ! J'arrive ! Désolée du retard, mon commentaire s'est effacé /paf J'galère à écrire correctement le prénom de ton perso ton ce sera "Ez" c'plus simple

Identité Pour l'âge de la mort c'est bon j'ai bien 27, par contre pour le post-mortem je sais pas comment tu as fait ton calcul mais moi je trouve 154 ans On suit la même timeline qu'IRL donc on est bien en 2018
Physique Cheveux bleus justifiés, c'est tout bon Je vais de ce pas voir les précisions du coup
précisions Aaaaaaaaw ok donc pas schizophrène, schyzoïde. Ok ok
caractère Le cara est cohérent avec sa pathologie et y'a pas de contradictions dedans a priori, ça me va
histoire J'aurais bien voulu savoir quelle maladie elle a eu (a?) pour pouvoir vérifier que c'était cohérent, vu qu'a priori pour devenir paraplégique sans qu'elle subisse d'accident physique il faut qu'elle ait une maladie neurodégénérative et y'aurais probablement d'autres conséquences sur sa santé dont tu ne parles pas du tout (La polio, la tuberculose peut-être ? M'enfin à cette époque t'en guéris pas, surtout jeune enfant, même par miracle, j'pense )

J'aime beaucoup le fait qu'on lui explique que l'émotion est importante dans la danse et qu'elle s'en tape elle considère juste la posture  Un moment j'ai cru qu'elle allait retrouver la capacité de marcher grâce au traitement j'y croyais pas trop  

Par contre oui elle peut les récup après sa mort donc c'est niquel
Petit problème en revanche, comme j'te l'ai dit pour l'âge elle a 154 ans vu qu'on suit la même chronologie qu'IRL, donc si elle est morte en 1889 ça fait pas 20 ans mais quasiment 129 piges qu'elle est dans l'au-delà Vu que ça dépasse les 100 ans je veux donc bien quelques détails de ce qu'elle a foutu pendant tout ce temps, apparemment elle est bien devenue ballerine ?
A moins que tu veuilles vraiment qu'elle n'aie passé que 20 ans dans l'au-delà, auquel cas il faut changer ses dates de naissance/mort pour une époque entre 1970 et 2000, et adapter les passages de la fiche qui font référence au XIXième siècle en conséquence C'est peut-être la meilleure solution étant donné sa paraplégie (et la maladie qui l'a causée) et qu'au XIXème apparemment les paraplégiques vivaient pas vieux du tout, que j'ai aucune idée des travaux de la médecine pour ces gens-là à l'époque donc si ça se trouve y'avait aucun médicaments et aucun traitement expérimental à cette époque, ce qui empêcherait la moitié de l'histoire A moins que tu aies travaillé avec des sources sur ce type d'expériences ?


une petite erreur et quelques modifs du coup
Dans l'histoire du coup, j'voudrais avoir quelle maladie a causé sa paraplégie et comment ça se fait qu'elle a survécu à une époque où y'avait a priori pas de traitement ? (à moins que tu aies une source sur les traitements de l'époque pour la maladie en question et/ou la paralysie)
Et autrement petit problème d'âge, je te laisse voir si tu gardes le XIXème siècle ou si tu la "rajeunis" histoire de régler les deux problèmes d'un coup
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
15/15  (15/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 154
× Avatar : OC - Sumishuu
× Appartement : Gagarine
× Epitaphes postées : 88
× Øssements3334
Autre
× Inscription : 20/03/2018
× Surnom : le hamster
lémure
Terminé #6le 25.03.18 22:58
Hellow !

Alors, j'ai changé l'âge du coup, je dois t'avouer que ouais le calcul est partie en steak de framboise. La fatigue tho. Du coup c'est corrigé !

J'ai aussi apporté les modifications, je suis plus partie sur le fait qu'elle ait eu un accident qu'une maladie, car bon déjà qu'elle a un trouble de la personnalité schizoïde, après réflexion je me suis dit que ça servait à rien de lui foutre une deuxième maladie. On va plus compter sur sa maladresse. 8D

Du coup voilà s'il faut des modifications en plus par la suite ou que j'sais pas on veut rajouter qu'elle fait des castagnettes en se dandinant sur du Mozart bah faudra me dire et je modifierai tout ceci. o/

On remercie Kohaku encore une fois qui m'a surveillé, car ma dissipation n'a pas de limite.
Afficher toute la signature


avatar
✦ Eyes On The Horizon ✦

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
24/100  (24/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 158
× Avatar : Mireya Kane - Starfish
× Pouvoir : Boussole
× Appartement : Pucca
× Epitaphes postées : 1753
× Øssements299
Féminin
× Inscription : 06/01/2018
× Surnom : le cancrelat
✦ Eyes On The Horizon ✦
Terminé #7le 25.03.18 23:23


Derien bb
Afficher toute la signature


Tells her stories in #0066CC
avatar
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
48/15  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par qtt-art]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 5941
× Øssements2431
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
Terminé #8le 26.03.18 12:19
tu es validée !
Eh beh les modifs me paraissent bien, du coup c'est drôle elle re-tombe comme dans son premier accident


Félicitations, tu peux désormais aller rp !
A son arrivée dans l'au-delà, ton personnage aura également été placé pendant une semaine dans un des appartements de l'agence Azazel :

L'appartement Gagarine
En te rendant dans le sous-forum qui y correspond, tu trouveras un sujet de "flood privé" réservé pour la discussion avec tes colocataires, n'hésite pas à t'y présenter pour nouer de premiers liens sur le forum o/

En parallèle, pense à aller recenser ton avatar dans le bottin pour ne pas qu'un futur nouveau te le pique, et à remplir les différents champs de ton profil ♥️.

Tu pourras éventuellement aussi te créer un carnet spectral pour qu'on vienne te demander des liens et des rps, et surtout qu'on sache où tu en es dans ta vie sur le forum !

Puisque ton personnage a déjà vécu +100 ans dans l'au-delà, il a vraisemblablement déjà gagné quelques points d'amusement d'avance ! Je t'en donne 15 pour rester réalistes tout en te permettant de profiter du système de points. Si tu ne sais pas du tout de quoi je suis en train de parler, je t'invite à lire le sujet linké, les PA te seront probablement utiles dans le futur si tu souhaites faire évoluer ton perso !

Enfin, même si on n'a pas envie d'y penser à peine validé, tu peux aussi passer faire un tour dans ce sujet afin de prévoir une éventuelle disparition de personnage en cas de reboot, de départ ou d'inactivité future

Je pense que tu es assez submergée de liens pour le moment, je te laisse profiter du forum, étant donné que tu es officiellement une Lémure !
forums partenaires