Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
Abel recherche plusieurs rps
Garance a plein d'idées de rps pour de potentiels partenaires
Elena a posté un rp libre dans la Roseraie
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Sergueï Petrovitch Choukhov - Yani poudou et stavoyyy (я не буду с тобой - spéciale dédicace)
avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
16/100  (16/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 27 Masculin
× Age post-mortem : 88
× Avatar : Russia - Hetalia
× Pouvoir : Modification de la pression
× Appartement : Pucca
× Epitaphes postées : 140
× Øssements371
Féminin
× Inscription : 13/03/2018
× Surnom : l'abeille
× DCs : Chisako Shinoda
nécromancien
Terminé #1le 14.03.18 0:17


"Je ne serai jamais là pour toi, da !"


identité

NOM : Choukhov, patronyme Petrovitch
PRÉNOM : Sergueï
DATE DE NAISSANCE : 05/05/1929
DATE DE MORT : 07/12/1956
NATIONALITÉ : Russe
LANGUE(S) PARLÉE(S) :
[ X ] Anglais.
[ ✓ ] Japonais.
[ ✓ ] Autre(s) : Russe
RACE : Nécromancien
PERSONNAGE DE L'AVATAR : Russia (Hetalia)



physique

Couleur des cheveux : Blond grisant
Longueur des cheveux : Court... Mais trop long d'après mon père
Couleur des yeux : Bleu violacé
Style vestimentaire : Généralement des longs mentaux parce qu'il fait froid en hiver, et une grosse écharpe.
Taille : 183cm
Piercing(s) : Non
Tatouage(s) : Non
Corpulence : Normalement maigre. Je suis pas très musclé...
Habitudes : Je bois trop... Mais c'est parce qu'il fait froid en Russie ! Et que j'aime boire aussi ... Mais je ne suis pas un alcoolique ! Mais j'aime boire ...
Autre : Je suis droitier. Quand je dors, je parle et rigole souvent très fort. Il m'arrive de parler tout seul. J'aime bien chanter des chansons pour enfant... J'aime beaucoup les enfants d'ailleurs ... Da !



précisions

Mon pouvoir de nécromancien s'est révélé plusieurs années après mon arrivée. C'est d'ailleurs a ce moment là que j'ai décidé de me reprendre en main. Il s'agit de contrôler la pression des corps. Par exemple, je peux faire exploser une bonbonne de chantilly. C'est rigolo (ça me rappelle le goulag). C'est d'ailleurs comme cela que j'ai découvert mon pouvoir: Un beau jour (enfin un jour comme tous les autres), je me faisais des blinis. J'ai voulu y mettre de la chantilly, mais vous savez comme moi que quand la bonbonne est neuve, c'est très dur de l'ouvrir. Et ben j'ai fait exploser la bonbonne. Comme ça, sans prévenir. Bon je maîtrise clairement pas mon don pour l'instant, donc je vous prie de bien vouloir vous éloigner quand je touche des objets soumis à pression. Ah, je voue un culte à Staline aussi, et j'aime la Mère Patrie, da !

Caractère

Si mes supérieurs devaient me qualifier en trois mots, ils diraient sûrement « loyal », « fiable », « obéissant ». Mais si je devais les énumérer moi-même, je disais « doux » « rancunier » et « méticuleux ». Cela peut sembler assez contradictoire, mais il était vrai que je ne savais pas vraiment qui j’étais. Ou plutôt, je ne savais pas qui je voulais être. Car depuis tout petit déjà, on me disait quoi faire, quoi étudier, quoi penser. Certes, j’aimais Staline, ou plutôt on me l’a fait aimer, mais avant, j’en été sûr, je l’adorais. C’est moi, où plutôt « moi » qui l’avais décidé.
Et pourtant, quand je suis mort, tout s’est effondré. Ou plutôt, tout s’est éclaircit. Oui, c’est cela ! Tout est clair. J’étais comme … libéré d’un poids, d’une présence, d’une image. Le « moi » fabriqué était mort sur terre, tué par la vie. Et le véritable moi, Sergueï Petrovitch Choukhov, était vivant, dans la mort. Je suis enfin libre. Etonnement, je me sens bien. Je ne souhaitai plus me venger, malgré la personne qui m’avait poussé dans le précipice sans fin qu’est la mort. Ce précipice sans fin … et pourtant si agréable. Aujourd’hui, si je peux qualifier le temps dans un espace comme celui de l’au-delà, où tout n’est qu’intemporalité, je dirai que je suis « libre », « heureux » et « moi ».


histoire

Je m’appelle Sergueï Petrovitch Choukhov, et je suis mort. Comment cela est-il arrivé ? C’est assez compliqué. Mais permettez-moi de vous raconter mon histoire, depuis le commencement.

Je suis né le 5 mai 1929 à Vladivostok, en Russie. Ma mère, d’origine japonaise, est arrivée dans ma ville natale en 1918, lors de l’occupation japonaise. Mon père était alors en service militaire dans cette ville. Bien qu’à ce moment, le Japon était l’ennemi de la mère patrie, il tomba amoureux de cette japonaise, forcée de suivre son père à l’étranger. Dès la fin de la guerre civile en novembre 1922, ils se marièrent. Et quelques années plus tard, je vins au monde.

Mon père était sévère avec moi. Il voulait que je serve la Mère Patrie plus tard. Alors il m’apprenait à tirer avec des armes, me faisait courir, me faisait étudier. Je compris que les intérêts de la nation passaient avant les miens. Je devais servir notre pays, pour le bien de tous. J’appris à devenir obéissant, à accomplir les tâches qu’on me demandait, sans poser de question, à respecter notre chef Staline, à défendre ses idéaux.

A contrario, ma mère était douce. Le soir, après de longues heures passées à m’entraîner, elle venait dans ma chambre et me contait des histoires, que sa mère lui lisait avant d’aller dormir. Elle me racontait comment était le Japon, à quel point elle aimait ce pays, et me promettait de m’y amener un jour. Elle me berçait de rêve, m’emplissait d’amour, m’apprenait sa langue maternelle et me soutenait.

Dès que j’eus l’âge de servir à l’armée, nous prîmes la décision de déménager à Stalingrad. Je pense que ceci fut la première erreur. L’année 1943 fut la plus sombre. Une offensive hitlérienne fut lancée sur notre ville. Ce jour-là, j’étais de patrouille en ville quand les premières bombes ont explosées. Nous étions réfugiés dans un magasin quand il s’effondra. Mon meilleur ami, Ivan Borisovitch Khoudoï, fut ensevelit sous les décombres. Je le cherchai pendant des heures, enlevant les pierres unes à unes. Ceci constitua ma deuxième erreur. Au bout de trois longues heures, je parvins à l’extirper des décombres. Sa jambe cassée l’empêchant de marcher, je le chargeai sur mon dos, et l’emmenai au centre de secours. En arrivant là-bas, je vis mon père. Quand il tourna la tête, son expression déchirée brisa mon cœur. Il tenait dans ses bras ma mère, morte dans les bombardements.

Les jours qui suivirent ne furent que rage, colère et destruction. Ma haine envers Hitler et les Allemands me poussa à combattre avec férocité, si bien que nous finîmes par gagner la fameuse bataille de Stalingrad. L’enterrement de ma mère eut lieu le jour de la célébration notre victoire. Nous n’étions pas beaucoup. Mon père, deux oncles, une cousine et mon meilleur ami, la jambe plâtrée. Je jetai sur son cercueil une dernière fleur, celle qu’elle aimait tant, avant de lui dire au revoir intérieurement.
Les années suivantes, je les consacrais à servir la Mère Patrie. Corps et âme. Mon père sombra dans une profonde dépression, l’obligeant à prendre sa retraite. Ma haine et ma ferveur me firent rapidement monter en grade, si bien que je voyais de plus en plus rarement mon meilleur ami.

L’année 1956 fut ma troisième erreur. Staline était mort depuis déjà trois ans. J’étais né avec son héritage, sous son commandement j’avais grandi, et voilà que l’homme que j’admirais le plus après mon père était mort. J’avais 27 ans quand le XX° Congrès du Parti communiste d’Union Soviétique eut lieu. Nikita Khrouchtchev calomniait mon héros. Alors qu’il approuvait jadis ses méthodes, il dénonçait désormais les méthodes dîtes « répressive » de notre héros. La colère reprit le dessus. Je tentai d’assassiner Nikita Khrouchtchev, ce traître de la Mère Patrie.

Les jours suivants passèrent rapidement. Ma tentative ayant échouée, je fus contraint de fuir. Je voulais fuir avec mon père, car je savais ce qu’il advenait des membres de la famille d’un ennemi du peuple. Mais je vis dans ses yeux, non pas de la folie, mais du soulagement. Me prenant par les épaules, le regard franc, il me demanda de fuir au Japon et de me réfugier dans la famille de ma mère dans la ville de Tokyo. En m’embrassant sur le front, il me jura de brouiller les pistes, et de saluer ma mère pour moi. Ce fut la deuxième fois que je vis mon père pleurer.

Pendant ma cavale, je pensais sans arrêt aux derniers mots de mon père, aux histoires de ma mère. Mais une question venait inlassablement tourmenter mon esprit. Qui avait bien pu me dénoncer ? Certes, ma tentative d’assassinat avait échoué, mais je n’avais laissé aucune trace. J’étais méticuleux et faisais toujours mon travail correctement. J’arrivai à Vladivostok. Les autorités du coin étaient déjà au courant. Ils me cherchaient. J’arrivai quelques jours plus tard près de la côte, où des passeurs acceptèrent de me faire traverser en échange d’une somme colossale. Puis je mis un pied sur le territoire japonais. Ce pays était différent, mais d’une beauté extraordinaire. Je mis presque une semaine à atteindre Tokyo, la ville natale de ma mère. Je rencontrai pour la première fois mes grands-parents, qui m’acceptèrent immédiatement. Nous parlions de ma mère, et de ma trahison. Je leur confiai mon questionnement. Ils se questionnaient à leur tour.

A peine un mois après mon arrivée, j’étais assez confiant pour sortir seul. Mais voilà que ce jour fatidique arriva. Je savais que cela devait arriver, mais c’était juste trop tôt. On me tira dessus dans les rues de Tokyo à deux reprises dans une jambe pour m’immobiliser. Je m’effondrai. Je reconnus les ordres. « Давайте ! ». C’était l’armée soviétique. La première personne qui apparut au niveau de ma tête, c’était Ivan. Mon meilleur ami. A son sourire, je compris que c’était lui qui m’avait dénoncé. Pourquoi avait-il fait cela ? Pour monter en grade évidemment. Je suis mort le 7 décembre 1956, à Tokyo, le jour de l’anniversaire de ma mère.

La dernière chose que je vis en fermant les yeux, c’était mon meilleur ami, qui m’avait trahi. Ma vision se brouillait petit à petit, jusqu’à ne plus distinguer que les couleurs. Durant ce lapse de temps, beaucoup de choses se passèrent dans ma tête.
Tout d’abord, c’est le visage de ma mère que je pus distinguer. Belle, élégante, avec de longs cheveux noirs. Elle était si douce. Elle me souriait, baignée dans un halo de lumière floue. Puis elle tourna la tête sur le côté, et tandis son bras.
Celui qui l’attrapa fut la deuxième personne que je pus distinguer : mon père. Il avait retrouvé son air sévère mais serein. Il souriait lui aussi. Il me répétait : « Спасибо мой сын. Мы сейчас свободные ». (« Merci mon fils. Nous sommes libres maintenant »).

Puis l’image devint de plus en plus floue. Quelque chose m’empêchait de voire correctement… Etait-ce la mort ? Ou bien la haine ? Non… Rien de tout cela. C’était des larmes. Des larmes de remord. Au plus profond de moi-même, j’étais conscient que c’était mes caprices et ma stupidité qui avait tué mes parents. J’étais responsable de la mort de ma mère, car je tenais à aller à Stalingrad pour être formé dans le meilleur centre militaire. Si je n’avais pas été aussi égoïste, forçant ma famille à déménager, ma mère ne serait pas morte dans les bombardements lors de la bataille de Stalingrad. J’étais également responsable de la mort de mon père, car je savais ce qu’il advenait des membres de la famille des ennemis du peuple. Après tout, j’avais essayé de tuer un représentant soviétique, malgré mon amour pour la Patrie. Et pour finir, j’étais responsable de ma propre mort, pour avoir sauvé celui qui, plus tard, me tua. Puis, j’entendis une sourde détonation à l’intérieur de ma tête. Tout devint noir, je fermai les yeux.

Et pourtant, je les rouvris. Le son résonnait encore dans ma tête pendant des années, comme un mauvais rêve. Tout d’abord, ce fut le désordre dans ma tête pendant quelques années. Où étais-je ? Que s’était-il passé ? Puis les souvenirs revenaient bribe par bribe, jusqu’à entièrement reconstituer le puzzle. C’est vrai, j’étais mort. Et pourtant, je n’étais pas triste. J’étais libre. Plus de remords. Plus d’obligations. Plus besoin de vivre cacher. J’aurai aimé dire au revoir à mes grands-parents japonais, mais c’était trop tard. Et maintenant, j’avais la possibilité d’avancer. Paradoxalement, j’allais enfin commencer à vivre, et il aura fallu attendre ma mort pour cela.

derrière l'écran

PRÉNOM : Laura
AGE : 20
COMMENT T'AS TROUVE LE FORUM ? It's all Mitsuko Shinoda's fault.
Le smiley que tu préfères ici ?   et  
Tes mangas préférés ? Plein ! Life, SNK, FMA, Gintama, Orange, (Boku no P ... Non c'est c'est une blague). Les mangas de Tetsuya Tsutsui et de Yoshiki Tonogai aussi ;)



avatar
chimère

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
34/100  (34/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 28 Féminin
× Age post-mortem : 34
× Avatar : Zero Two - Darling in the FranXX
× Croisée avec : Merlebleu de l'Est, biquette et chat.
× Logement : Maison de ville
× Métier : Chef de la branche drogue du Bchobiti
× Epitaphes postées : 932
× Øssements432
Féminin
× Inscription : 03/02/2018
× Surnom : le cabillaud
× DCs : Leone J. Chiaramonte, Pandora R. Bahatóris & Elagabal
chimère
Terminé #2le 14.03.18 0:18
JA BUBUUU

J'ai tellement ris même en sachant d'avance le titre...

BIENVENUE OFFICIELLEMENT
avatar
☢ Désintégrator ☢

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
58/100  (58/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 31
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Métier : Au chomage
× Epitaphes postées : 2262
× Øssements2061
Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Liam Gold | Silver Leifsson
☢ Désintégrator ☢
Terminé #3le 14.03.18 9:29
Bienvenue demon

Wait ? C'est déjà fini ? Sérieusement ? C'est quoi cette rapidité omg ! (je passe vérifier aussi, qu'un admin en charge des fiches puisse s'occuper rapidement de toi )
Afficher toute la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8
avatar
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
48/15  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par qtt-art]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 5941
× Øssements2431
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
Terminé #4le 14.03.18 9:44
Je viens lire ! Ma première validation sur portable, j'espère que ça va marcher

Identité Pour l'âge post mortem j'ai calculé 88 et 10 mois. Pas 89 Enfin c'est pas très grave
Physique Rien à redire par ici
précisions Pouvoir intéressant Bon par contre comme il peut s'avérer dangereux pour tes futurs partenaires de RP, je rappelle que la bienséance veut que tu demandes l'autorisation de la personne avant d'utiliser ton pouvoir sur son perso inrp, m'enfin c'est assez évident j'pense que tu le savais déjà
Also je précise aussi qu'au début il maîtrisera pas bien son pouvoir, mais c'est tout expliqué dans le sujet des points d'amusement, t'as déjà dû lire tout ça ~
caractère C'est pas extra long mais je trouve ça riche et bien écrit, j'aime beaucoup le fait qu'il soit si heureux dans la mort
histoire Aloooors, j'ai rien repéré d'embêtant d'un point de vue historique, ça me parait cohérent ! P'têt juste je suis plus sceptique sur le fait que le mec jap occupe la Russie au point de faire venir sa gamine avec lui alors que c'est la guerre ça peut passer éventuellement mais si tu as une source j'veux bien, vu que du coup tu as un petit rajout à faire et ta validation est en un peu délayée anyway
Parce que du coup, la mort est là, il s'fait tirer dessus, ok, mais après s'il est nécro il s'est découvert un pouvoir, et ça c'est pas raconté ? Du coup il me manque juste ça ~



Un petit rajout !
Le rajout de la decouverte du pouvoir dans l'histoire est c'est bon ! Si tu peux me filer ta source pour l'occupation de Vladismachin par les japs histoire de voir si c'est possible que la mère se soit bien ramenée ~
avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
16/100  (16/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 27 Masculin
× Age post-mortem : 88
× Avatar : Russia - Hetalia
× Pouvoir : Modification de la pression
× Appartement : Pucca
× Epitaphes postées : 140
× Øssements371
Féminin
× Inscription : 13/03/2018
× Surnom : l'abeille
× DCs : Chisako Shinoda
nécromancien
Terminé #5le 14.03.18 15:00
Mitsu ->Héhé merci ! Ja bubu tebia ! <3

Etsu -> Héhé, merci infiniment. J'avais déjà bien travaillé ma présentation avant de venir, alors c'était rapide

Joshua -> D'accord ! (J'adore  le gif en passant) . Donc je corrige ca de suite, et je te donne un lien, qui explique très grossièrement l'occupation japonaise à Vladitruc, accompagnée d'une petite illustration, car il est vrai qu'il est difficile de trouver des "preuves" formelles en français  sur le fait que des familles entières ont participé à l'occupation ! Le voici : https://www.wdl.org/fr/item/18428/
Edit: j'ai rajouté l'information manquante dans la partie précision ;)

Merci pour l'accueil en tout cas <3
avatar
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
48/15  (48/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greedling - FMA [fanart par qtt-art]
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : Duplex de Jojo
× Métier : Roi ♛
× Epitaphes postées : 5941
× Øssements2431
Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
Terminé #6le 14.03.18 16:00
Tu es validé ! Bon, du coup j'aurais préféré que la découverte du pouvoir soit mise dans l'histoire, mais bon c't'un détail en soit et ça y est quand même kekpar dans la fiche donc c'est bon D'autant que j'ai bien fait de te faire préciser comment il a découvert ça, parce que du coup je pensais que c'était que sur les corps humains que ça marche, et du coup non c'est sur les objets aussi, comme quoi

Anyway du coup sur l'autre détail de l'histoire, j'ai regardé ta source mais j'ai pas trouvé ce que je cherchais en fait, je vois pas de preuve que les familles aient suivi les soldats, au contraire ça me conforte plus dans le fait que y'avait que les soldats et sur l'image pour moi c'est les habitants de vladivostok, comme dit dans la légende Mais bon j'ai décidé qu'aujourd'hui je serais pas chiante et que ça passe quand même, juste bah y'a pas de vraie "preuve" quoi, mais bon tant pis c'est un détail pas trop gênant et c'était avant la naissance de Serguei, donc...


Félicitations, tu peux désormais aller rp !
A son arrivée dans l'au-delà, ton personnage aura également été placé pendant une semaine dans un des appartements de l'agence Azazel :

L'appartement Pucca
En te rendant dans le sous-forum qui y correspond, tu trouveras un sujet de "flood privé" réservé pour la discussion avec tes colocataires, n'hésite pas à t'y présenter pour nouer de premiers liens sur le forum o/

En parallèle, pense à aller recenser ton avatar dans le bottin pour ne pas qu'un futur nouveau te le pique, et à remplir les différents champs de ton profil ♥️.

Tu pourras éventuellement aussi te créer un carnet spectral pour qu'on vienne te demander des liens et des rps, et surtout qu'on sache où tu en es dans ta vie sur le forum !

Enfin, même si on n'a pas envie d'y penser à peine validé, tu peux aussi passer faire un tour dans ce sujet afin de prévoir une éventuelle disparition de personnage en cas de reboot, de départ ou d'inactivité future

Je pense que tu es assez submergé de liens pour le moment, je te laisse profiter du forum, étant donné que tu es officiellement un Nécromancien !
forums partenaires