avatar
Invité
Invité
#1 le 11.03.18 16:55
Le nouvel arrivant est...


Installé sur un banc, Saburo observa d’un air perdu le ciel de Tokyo de l’au-delà.

Quatre-cinq minutes auparavant, il avait rencontré un nécromancien dans un coin de la rue, cherchant à lui vendre une potion de résurrection. Il ne serait pas dire ce qui l’avait poussé à accepter de l’acheter : la curiosité ou le désir de revenir à Kakogawa auprès de sa famille.

Dans un sens, ses parents lui manquaient. Ils devaient certainement pleurer sa mort. Qu’est-ce qu’il donnerait pour voir quel genre d’enterrement avait été la sienne ? Il s’amuserait à nommer tous ceux qui étaient venus et s’indignerait quand il constatera des absences. Peut-être qu’il pourrait aussi les hanter. De l’autre côté, Saburo doutait tout de même qu’il ne puisse jamais revenir à la vie. Sa vie en tant que Lémure avait commencé vingt jours plus tôt et aucun miracle ne s’était produit. De plus, la mort ne l’effrayait pas autant que ça.

Il observa l’heure sur sa montre.

Il devrait rapidement rentrer à l’appartement pour le dîner.

Saburo s’étira de tout son long. Puis, il échauffa ses muscles endoloris par son inactivité. Il claqua ses joues pour se réveiller mentalement. En réalité, il venait de chasser ses inquiétudes. De Lémures, il avait évolué en autre chose. C’était comme s’il avait fait évolué un pokémon avec une pierre. La pierre en moins. La potion en plus.

Il traversa les rues aux petits trots jusqu’à arriver à l’entrée de la grotte. Il imagina la tête de ses occupants quand ils découvriront la nouvelle. Sauf si bien évidemment, certains râleront, car il a mis trop de temps de rentrer. Il prit une grosse inspiration et rentra sa tête à l’intérieur.

Le japonais constata la présence de plusieurs d’entre eux dans la salle commune. Il leva la main tout en leur faisant un gros sourire.

— Salut tout le monde. Pardonnez-moi de mon retard, je vais prendre une douche vite fait avant de faire le dîner.


Saburo avait traversé la pièce telle qu’une flèche ayant été tirée par un arc.

Le silence sillonnait son passage.

L’adolescent se sentait un peu sale après sa course de la matinée. Il le mettait sur le compte de son footing du matin. En pénétrant dans la salle de bain, il constata qu’il dégageait une forte odeur corporelle intolérable. Ses colocataires avaient dû le ressentir à son arrivée.

Il se lava rapidement en repensant à sa discussion avec le vieil homme. Grâce à cet individu, il voyait clairement la situation auquel il se trouvait.

À la sortie de la douche, il s’habilla rapidement avant de sortir.

Il fit à tous un immense sourire, comme il avait toujours l’habitude de le faire depuis sa mort. Et à y réfléchir, certains commençaient à comprendre la vérité. Il ne pouvait plus faire marche arrière.

— Euh… Commença Saburo en essuyant sa joue encore mouillée. Il faudrait que je vous prévienne d’un truc. J’ai vu un type aujourd’hui qui m’a vendu une potion bizarre. Et je crois que je suis devenu un Zombie. Donc, je vais puer pendant un bon moment, j’espère que l’odeur ne va pas trop vous déranger.
Layout by me
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Princess Bonnibel Bubblegum - Adventure Time
× Logement : Boutique de fleurs + maison
× Métier : Fleuriste au Hana no Yuki
× Péripéties vécues : 1581
× Øssements2271
× Age IRL : 22 Féminin
× Inscription : 30/04/2016
× Présence : actuellement absent(e)
× Surnom : l'abricot
× DCs : Miu Nagareboshi - Moe Goto

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
43/100  (43/100)
21Féminin30Princess Bonnibel Bubblegum - Adventure TimeBoutique de fleurs + maisonFleuriste au Hana no Yuki1581227122Féminin30/04/2016actuellement absent(e)l'abricotMiu Nagareboshi - Moe Goto
zombie
zombie
21Féminin30Princess Bonnibel Bubblegum - Adventure TimeBoutique de fleurs + maisonFleuriste au Hana no Yuki1581227122Féminin30/04/2016actuellement absent(e)l'abricotMiu Nagareboshi - Moe Goto
http://www.peekaboo-rpg.com/t2001-ebiko-kaiyoutei-flower-girlhttp://www.peekaboo-rpg.com/t2048-ebiko-kaiyouteihttp://www.peekaboo-rpg.com/t2148-ebiko-kaiyoutei-les-messages-d
#2 le 12.03.18 2:39

       

   
Le nouvel arrivant est...

   
feat. les habitants de Lascaux

   
   
Maybe we should hold hands... for safety.

   
Installée dans l'obscurité du salon, Ebiko se tient à une distance raisonnable des lampes à huile. Elle s'occupe des quelques plantes qu'elle essaye de faire pousser dans cet environnement plus qu'hostile. Étonnamment, elles tiennent assez bien le coup, mais ne paraissent pas non plus en très grande forme. Il est largement temps qu'elle les ramène vers la lumière du jour, ce qui devrait se faire très prochainement.

Aujourd'hui même, elle a enfin pu caler un rendez-vous avec son très cher propriétaire pour lui proposer d'acheter ce qui lui sert actuellement de boutique. Il n'avait pas l'air spécialement ravi au bout du fil, mais il a accepté de la voir ! Elle n'en revient toujours pas. Dans quelques jours, elle pourra enfin déménager, après plus de neuf années de galère. La zombie est tellement joyeuse qu'elle chantonne à voix haute, sans se soucier de ses autres colocataires. Rien ne pourra venir gâcher sa joie.

Soudain, la porte s'ouvrit brutalement, laissant apparaître un rayon de lumière en provenance du couloir ainsi que le dernier arrivé de l'appartement. Un petit jeune qui semble s'appliquer à mettre en pratique le fameux conseil du roi depuis plus de deux semaines : s'amuser. Elle lui rend son sourire, mais retourne bien vite à son occupation en chantonnant de plus belle. De toutes façons elle va partir, pas besoin de sympathiser plus que ça.

   
« D'ailleurs, quelqu'un a préparé un truc à manger ? » questionne-t-elle, sans bouger d'un millimètre pour régler le problème du repas qui risque de rapidement devoir se poser.


Elle ne touche pas au gaz, et comme il n'y a pas l'électricité dans cette maudite grotte, cela fait neuf ans qu'elle n'a rien préparé nécessitant de la cuisson. Elle préfère laisser faire ses colocataires et profiter de leurs talents de temps en temps.

Les mains dans le terreau, elle prête à peine attention au retour du petit jeune. Ce n'est que quand elle entend le mot zombie franchir ses lèvres qu'elle relève brusquement la tête pour le fixer. A-t-elle réellement bien entendu ? Personne ici ne l'a donc prévenu ? Elle-même ne lui a rien dit, mais c'est parce qu'elle essaye désespérément de passer pour une morte lambda. Hors de question de commencer à parler de son corps en putréfaction à n'importe qui. Surtout quand il y a déjà Luap qui empeste tout l'appartement à longueur de temps.

   
« Tu as bien dit zombie ? » grimace-t-elle.


Ebiko n'ose rien ajouter, ce serait se trahir. Mais en le voyant si joyeux, si insouciant, elle se demande s'il a bien pris la mesure de ce qui lui est arrivé ou même s'il vient réellement de boire la mauvaise potion.

   
joshua rokuro pour peek a boo!
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 97
× Avatar : Tobio Kageyama (Haikyuu!!)
× Appartement : Lascaux
× Métier : récupérateur et trafiquant
× Péripéties vécues : 2899
× Øssements487
× Age IRL : 21 Masculin
× Inscription : 14/08/2017
× Présence : complète
× Surnom : le cétoine
× DCs : Cassian / Léandre / Ame

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
46/100  (46/100)
25Masculin97Tobio Kageyama (Haikyuu!!)Lascauxrécupérateur et trafiquant289948721Masculin14/08/2017complètele cétoineCassian / Léandre / Ame
vampire
vampire
25Masculin97Tobio Kageyama (Haikyuu!!)Lascauxrécupérateur et trafiquant289948721Masculin14/08/2017complètele cétoineCassian / Léandre / Ame
http://www.peekaboo-rpg.com/t2224-brendan-t-nightshade-i-fink-u-freekyhttp://www.peekaboo-rpg.com/t2474-brendan-keep-you-head-high-and-your-middle-finger-higher
#3 le 19.03.18 14:25
lascaux
"Everyone goes crazy, they become a mess in front of me, brick brick [...] Follow me! You’re too slow. I’m so frustrated, I’m going crazy"
Les éclats d'un téléphone au visage uniquement, ils l'éclairent davantage que l'ensemble des lampes rustiques qui ornementent les pièces du grand appartement communautaire. Cela dit, le cellulaire vibre dans sa main pour réclamer un peu d'attention quant au niveau critique de la batterie ; bien évidemment, cet état provoque un juron qui brise la barrière de ses lèvres jusque là muettes. Et plus agaçant encore, ce n'est pas de chercher la prise mâle pour brancher ce capricieux mais plutôt sortir pour aller à la rencontre d'une prise femelle libre qui n'est, manifestement, pas dans ce taudis.

Décidément, une telle colocation, ce n'est déjà pas facile tous les jours mais les pires choses sont peut-être les contraintes qu'imposent le mobilier lacunaire.
Préférant davantage soupirer plutôt que râler une énième fois — on pourrait encore lui dire qu'il est pire que Luap alors que clairement, ce grognon gagne largement la compétition — l'épave échouée dans un canapé pourtant peu moelleux quand bien même sans profondeur étonnante qui l'avale finit par se relever avec une difficulté feinte. L'effort n'a rien d'épuisant mais les moyens multiples qu'il demande, si. Du moins, ils sont énervants.

S'étant redressé, il se dirige au niveau de la porte mais bute maladroitement sur un amas de valises non débarrassées. Il ne sait absolument pas à qui cela appartient mais on cherche à lui mettre des bâtons dans les roues pour l'empêcher de swiper encore des profils sur Tunder. C'est qu'il a d'autres choses à faire, que de se taper des bagages, donc le responsable ferait mieux de s'en charger avant que Brendan ne les envoie par la porte à défaut de la fenêtre.
Réflexion faite, il compte vraiment le faire et s'empare d'une des poignées de la valise pour se diriger vers la porte avant que celle-ci ne s'ouvre subitement à son nez pour laisser apparaître une odeur incroyablement fétide qui lui ordonne de reculer. L'américain se met instinctivement à couvrir son nez avant que l'odeur en question ne finisse par parler et excuser cette odeur par un besoin incessant de prendre une douche.
À ce niveau, clairement, même le nettoyage à l'eau ne peut faire son effet. On peut même dire que la plomberie risquerait d'être vite endommagé et nul doute que l'Agence ne compte pas changer avant un bon moment, estimant qu'elle a mieux à faire.

La puanteur se dirige vers la salle de bains avant que finalement la non-cuisinière Ebiko se met seulement à s'alarmer lorsqu'il avoue la potentielle voire véridique cause d'une telle exhalaison. Ne l'a-t-elle pas déjà remarqué rien qu'à l'odeur ? Bon, après, il faut dire qu'elle s'est sans doute habitué avec Luap qui traîne dans le coin.
Nul doute que la nonchalance de cet arrivant n'a conscience du désagrément supplémentaire qu'il apporte à cet appartement. En tout cas, le vampire ne tient pas à écarter et même laisser passer un anomalie de plus passer par cette porte. Assez ironiquement, il lui annonce :

— Allons bon. Non, je pense qu'on sera vraiment ravis de sentir le délicat fumet de l'autre clochard et ton parfum si dépaysant. Ça va un peu me rappeler les grands pots-pourris de ma tante, tiens.

Le téléphone en main, encore une fois, il s'exprime par de grandiloquents gestes censés être expressifs mais qui ne veulent absolument rien dire.
Fronçant ses sourcils car mécontent d'une telle réaction, il désigne les valises dans lesquelles il a précédemment trébuché du doigt.

— C'est à toi, ça ? T'as intérêt à vite tout débarrasser parce qu'on sait déjà pas où mettre les pieds au risque d'écraser, je sais pas, un pot ?

Reproche qu'il assigne clairement à son autre colocataire, espérant sans doute qu'elle réagisse un peu plus. C'est sans doute le motif d'une telle accusation alors qu'assise à chouchouter ses plantes, elle ne demande rien à personne.
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


 
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 17 Masculin
× Age post-mortem : 76
× Avatar : Sorey - Tales of Zestiria : The X
× Pouvoir : Change-forme
× Appartement : Lascaux
× Métier : Ecrivain
× Péripéties vécues : 117
× Øssements281
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 16/08/2017
× Présence : réduite
× Surnom : le sel
× DCs : Thorolf Auðunarson, Hyun-Su P. Kaiyoutei & Orpheus Ioannis

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
12/100  (12/100)
17Masculin76Sorey - Tales of Zestiria : The XChange-formeLascauxEcrivain11728121Féminin16/08/2017réduitele selThorolf Auðunarson, Hyun-Su P. Kaiyoutei & Orpheus Ioannis
nécromancien
nécromancien
17Masculin76Sorey - Tales of Zestiria : The XChange-formeLascauxEcrivain11728121Féminin16/08/2017réduitele selThorolf Auðunarson, Hyun-Su P. Kaiyoutei & Orpheus Ioannis
https://www.peekaboo-rpg.com/t2814-nithael-i-don-t-think-i-m-dreaming#83290https://www.peekaboo-rpg.com/t2989-carnet-de-contact-nithael#83345http://www.peekaboo-rpg.com/t3397-nithael-487-569-452#95002
#4 le 19.03.18 19:53

Lascaux

Ô douce nuit. Berceuse de mes nuits. La douceur d'un coussin suivit de la chaleur des draps. Dormir, c'était le paroxysme de la journée. Le point culminant du bonheur. A un moment, l'italien pensait ne plus connaître ce petit bonheur ou plutôt grand bonheur. C'était un souvenir lointain, une sorte de cauchemar. Son réveil était le sauveur. Toujours là pour le sortir de cette impasse, cette boucle qui passait dans sa tête. Le problème, c'est qu'une nuit n'est pas éternelle et elle l'est encore moins quand les colocataires ont tendance à être bruyant. Il n'était pas encore l'heure de se lever. Pourtant,
il entendait ses mots, ses échanges, ses bruits ...

Son rêve était mouvementé. La plaine verte, c'était changé en une immense forêt menaçante. Au loin, Nithaël pouvait entendre des voix, c'était de l'italien. Quelqu'un ou quelque chose le poursuivait. Il se mit à courir. Ses pas s'enfonçait dans la boue, son cœur battait la chamade, son regard était affolé. Tout se stoppa net. En regardant derrière lui,
il n'avait pas vu ce qu'il y avait devant. Sa tête entra en contact avec une matière qu'il avait déjà touché. Ses yeux se tournèrent pour observer cette corde qui pendait à la branche d'un arbre, tandis que sa tête avait pris soin de se loger dans ce nœud à sa taille. Cette sensation lui revint en tête. Il étouffait. Il ne pouvait plus respirer. Au plus, il se débattait, au pire,
c'était.
Dans un sursaut, le nécromancien ouvrit les yeux. Son corps s'était relevé par la même occasion et une de ses main se fit au nouveau de son cou. Il respirait bruyamment comme s'il avait peur que l'air allait lui manquer. La pièce était sombre. Le bruit était derrière la porte. Ce n'était plus la peine de dormir. Son idéal s'était envolé au loin et son ange n'était pas là pour le consoler. Reprenant son souffle, Nithaël quitta enfin son lit. Ses yeux émeraudes se firent plus durs, optant pour du rouge. La colère se lisait sur son visage. Sa peur ne devait pas se voir. Au sol, on pouvait entendre ses pantoufles frottaient.

Juste au moment où il ouvrit la porte, il put entendre la jolie sérénade matinale de son colocataire Brendan. Ses mots étaient aussi doux que le velours et leur bonté n'égalait pas les versets de la bible, dont il avait déjà uriné dessus, certainement. Dévoilant sa présence,
Nithaël se mit à sourire, dédaignant légèrement l'américain.

_ Je pense que tu es mal placé pour parler niveau odeur, Brendan.

La franchisse du nécromancien n'avait d'égale que sa gentillesse. D'un petit geste de main,
il le salua avant de quitter l'ouverture de sa chambre. Vêtu de son kigurumi loup gris, il n'avait pas honte de se présenter de la sorte dans l'appartement. Après tout, il était ici depuis bien plus longtemps que certains. Un regard à droite, puis un regard à gauche. Ebiko s'occupait toujours de ses plantes. Saburō ... Qu'avait-il fait ? Son odeur était ... D'un geste de la tête, Nithaël chassa toutes pensées de son cerveau.

_ Saburō ... Il faut que tu saches que l'odeur des zombies ne part pas avec le temps. Tu pourris chaque jours et tu as besoin de prendre une potion pour arrêter en partie ce processus.

Peut-être que l'heure du repas n'était pas loin mais il valait mettre les choses au point immédiatement avant que l'odeur ne vienne se coupler avec celle de Luap. « Pauvre âme en recherche de rédemption ... »

credit : &

Afficher toute la signature


avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Saiki Kusuo - Saiki Kusuo no psi nan
× Pouvoir : Persuation
× Appartement : Lascaux
× Métier : Serveur
× Péripéties vécues : 169
× Øssements398
× Age IRL : 22 Transgenre
× Inscription : 12/03/2018
× Présence : complète
× Surnom : l'agneau

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/100  (0/100)
19Masculin20Saiki Kusuo - Saiki Kusuo no psi nanPersuationLascauxServeur16939822Transgenre12/03/2018complètel'agneau
nécromancien
nécromancien
19Masculin20Saiki Kusuo - Saiki Kusuo no psi nanPersuationLascauxServeur16939822Transgenre12/03/2018complètel'agneau
http://www.peekaboo-rpg.com/t2965-kusuo-va-t-en-je-ne-veux-pas-etre-ton-ami-j-ai-dit-non-non-comment-ca-s-est-trop-tardhttp://www.peekaboo-rpg.com/t2991-une-vie-desastreuse-kusuo
#5 le 20.03.18 1:44
Une vie désastreuse avec des colocataires calamiteux. Moins par moins donne plus. L'exception invalidera la règle.
Pourquoi s'infliger une période d'affection oiseuse ? Une semaine avec des babouins qui régresserait au stade de primate. Kusuo lâcha un soupire non dissimulé, quand on lui annonça qu'il partagerait sa chambre avec une tripotée d'inconnu. Les arguments étaient invalides. Une bonne intégration dans le patrimoine des morts. Contre-productif, il avait Reo à ses côtés. Provoquer une bonne dose de folâtrerie dans leurs cœurs vides. Un mirage. Des paramètres antinomiques. Si chaque ectoplasmes siégeaient en ses lieux pour s'amuser, alors, que leur arriveraient-ils une fois qu'ils auraient atteint une jauge de bonheur suffisante ? On les renverraient à la vie et les heureux élus apprendraient qu'ils avaient baigné dans le coma pendant tout ce temps ? Ou seraient-ils envoyés dans le vrai royaume des morts, cette dimension n'étant qu'un terrain de rédemption pour racheter ses âmes bonnes de leur vivant ?

D'une démarche molasse, ses jambes fléchir au stade de chewing-gun, tandis que son père mettait plus de force dans ses bras pour le pousser.

- Allez Kuu-chan. Ce n'est pas si terrible et puis, on va se revoir dans une semaine.

Le garçon émit un son proche du bêlement. Grognant la négation, il bascula tout le poids de son corps contre ses mains puissantes, puis, se laissa progressivement tomber au sol. Lâchant un soupire d'incompréhension, l'adulte le remis sur ses jambes en effectuant une légère pression sur ses épaules. Brandissant son discours sempiternel sur les formalités de politesse et de respect de ses interlocuteurs, Kusuo ne l'écoutait déjà plus, son esprit flottant parmi les nombreuses gelées de cafés qui ornaient son esprit, chatouillant ses papilles gustatives.

Reprenant sa valise, le duo se sépara au seuil de l'appartement Lascaux.

"Hé Kusuo, fais-toi au moins un ami, d'accord ?"

Le conseil de Reo résonna dans la grotte, effleurant les parois humides d'une bienveillance sincère. Si seulement c'était plus simple. Pour l'instant, le garçon se concentra à distinguer de vaines silhouettes de formes familières, d'objets ou tous autres support susceptibles de l'orienter. Les murs de pierre laissèrent des traces granuleuses dans son sillage, car contraint de tapoter, ses mains révélaient déjà des teintes de craies blanches, comme s'il avait effacé un dessin tout frais.

Heureusement que des lanternes jalonnaient l'allée principale. Plus confiant, Kusuo s'approcha et bientôt, ce qui n'était que des murmures indistincts, se métamorphosa en un brouhaha intempestif.

Tour à tour, l'homme aux épingles dans les cheveux fit pivoter son regard d'un interlocuteur à l'autre. Une histoire enfantine de valise laissée à l'abandon. Analysant discrètement ses nouveaux camarades de chambrés, le nécromancien attribua des titres à chacun d'eux, se fichant pas mal de leurs prénoms, même s'ils étaient affichés sur la porte comme un dortoir de l'internat.  

Odeur putride n°1 et n°2, le corbeau gueulard et le grand justicier. À l'instar de toute bonne société, chaque protagoniste incarnaient un rôle dans la meute, en fonction de son comportement face à la menace, présentement, la valise sur le passage. Il y avait respectivement, l'idiot du village, l'effacée ou celle dont tout le monde oublie le prénom, le rebelle et celui qui s'autoproclamait Alpha. Quelle belle équipe.

Comme ils semblèrent tous très absorbé à débattre de leurs odeurs corporelles, Kusuo profita de cette diversion pour se glisser dans l'un des lits libres. Hélas, comme une doucereuse ironie, ils étaient tous accolés l'un à l'autre, protégés par des fragments de roches, telles des branches faites de pierres inamovibles.

S'attribuant celui qui lui semblait être inoccupé, ne voulant pas se causer des ennuis dès son premier jour, Kusuo remonta légèrement ses jambes, jusqu'à son torse. Observant les fresques de peintures autour de lui, le garçon tomba sur d'autres pittoresques imitations. Une grimace de dégoût s'imprima sur son visage, si ça c'était de l'art, il voudrait bien ne plus jamais manger de la gelée de café.

Si discret, posé sur une couverture représentant les galeries de la grotte, Kusuo se demandait combien de temps prendrait ses interlocuteurs pour remarquer sa présence. Après tout, cadet d'une famille nombreuse, enfant du milieu, aussi inutile que le jour de la semaine "jeudi", le petit homme était habitué à être de trop dans un groupe conséquent.
Afficher toute la signature




Kusuo vous ignore en #BA7CBA
Reo vous accueille en royalblue
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 83 Masculin
× Age post-mortem : 85
× Avatar : Hiccup « Horrendous » Haddock III - How To Train Your Dragon
× Appartement : Lascaux
× Péripéties vécues : 179
× Øssements573
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 09/09/2017
× Présence : complète
× DCs : Joshua Rokuro, rien que ça :uh:

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/100  (0/100)
83Masculin85Hiccup « Horrendous » Haddock III - How To Train Your DragonLascaux17957321Féminin09/09/2017complèteJoshua Rokuro, rien que ça :uh:
Oooh nooooooon.
(Dc de Josh)
Oooh nooooooon.(Dc de Josh)
83Masculin85Hiccup « Horrendous » Haddock III - How To Train Your DragonLascaux17957321Féminin09/09/2017complèteJoshua Rokuro, rien que ça :uh:
http://www.peekaboo-rpg.com/t2360-luap-o-oh-nooooon-j-ai-fait-une-tache-de-fraises-molles-sur-ma-cravate-laidehttp://www.peekaboo-rpg.com/t2826-paupaul-sa-vie-son-oeuvre-rp-1-2-liens-open#76991
#6 le 24.03.18 19:19
Le nouvel arrivant est...

La pire chose venait d'arriver.


Luap rentra quelques minutes après Saburo à peine, alors que celui-ci avait déjà quitté le salon, laissant derrière lui un léger "fumet zombique" que le vieux jeune ne remarqua pas le moins du monde. Gratifiant ses colocataires déjà présent d'un mouvement de tête distrait, il alla rapidement balancer ses affaires dans sa chambre pour se décharger et se repoudrer le nez - vague excuse pour faire une rapide toilette et remettre un coup de parfum - avant d'aller leur imposer sa présence.


N'ayant pas fermé correctement sa porte, il entendit vaguement la porte de la salle de bain s'ouvrir alors qu'il desserrait nonchalament une des sangles de son armure artisanale. La phrase suivante, bien que diffuse, ne lui échappa pas. Il a dit quoi ce con ?!


« Tu as bien dit zombie ? » répète une Ebiko hébétée alors que Paul abandonne sa toilette de chat (yurk) pour les rejoindre, ahuri. Et quand Luap était ahuri, il devenait passablement énervé.

Brendan était déjà en train de râler à la perspective d'un troisième zombie à Lascaux, et Nithaël "Bonne Poire" Michelis s'était empressé de balancer ses bons conseils de nécromancien à la dernière victime de sa race. Luap eût un râle de mécontentement en se joignant à la compagnie, gratifiant le nouveau venu d'un regard excédé.


« Il est stupide, ou bien ? » lança-t-il violemment à l'adresse de sa camarade en putréfaction, qu'il contourna pour accéder  au substitut de frigo que les colocataires s'étaient bricolé avec une vieille glacière. « Deux semaines qu'il cohabite avec des zombards, il s'est pas demandé comment ça nous était arrivé ?! »

Il omit de préciser que lui-même avait fait cette erreur, cohabitant avec la jeune femme pendant plusieurs jours avant de faire lui-même l'erreur fatale. Mais pour sa défense, il ne l'avait pas beaucoup vue, et la période était bien inférieure à deux semaines.


« Faut vraiment être con j'te jure. » bougonna-t-il dans son absence de barbe en sortant deux bières, l'une pour lui, l'autre qu'il proposa froidement à Brendan tout en lui faisant un signe de main signifiant "où est le décapsuleur ?". Si le vampire faisait le chieur et n'en voulait pas, il serait obligé de la filer à un nécromancien, ou à une fille, et ça, URH.


HRP:
J'suis lent et j'écris pas beaucoup, what's new En vrai jsp si Brendan bois, adieu  
Autrement j'suis chaud pour m'asseoir sur Kusuo du coup, mais j'pouvais pas le caser dans cette rép sinon Luap allait trop papillonner Par contre @Kusuo Seto les lits sont pas dans l'espace communs et pas accolés les uns aux autres, il y a des chambres que les gens s'attribuent Donc là moi histoire que tu te coupes pas de l'espace commun où se passe le rp j'te situe plus sur un style de canapé ?
avatar
Invité
Invité
#7 le 25.03.18 15:55
Le nouvel arrivant est...


Saburo savait que sa révélation aurait l’effet d’une bombe. Du coup, il se gratta la nuque, l’endroit où se trouvait sa cicatrice. Celle-ci lui rappela l’instant de sa mort. Elle avait été stupide et complètement inconsciente. Cette même inconscience, couplée avec la curiosité, avait provoqué sa transformation de lémure à zombie. Il les écouta le réprimander, le traitait de con. Mais, il ne s’attendait pas à un tel florilège de réaction entre les différents membres de Lascaux.

Son regard suivit Kusuo qui était revenu silencieux. Il l’observa avec sourire en lui faisant coucou. C’était sa façon de lui dire, « je t’ai vu. Reste avec nous ». Ensuite, Saburo regarda à nouveau les autres locataires. Il pensa qu’il devait intervenir, vu qu’il avait enclenché la principale attention par sa nouvelle condition.

Il observa Ebiko, qui était jusqu’à lors occupé avec ses plantes. À sa grimace, l’adolescent ouvrit les yeux en grand. En dépit du peu de temps qu’ils leur restaient à se côtoyer, elle lui envoya une image sympathique. Ce nouveau statut était-il en train de provoquer un changement de comportement vis-à-vis de lui ? Parce qu’il était devenu un zombie…

Saburo perdit son sourire.

— Oui, tu as bien compris, Ebiko, confirma-t-il.

Ces mots à peine prononcés que le vampire intervint désagréablement en protestant sa nouvelle condition mortuaire. Saburo le regarda, interloqué, sans dire un mot de plus. Il ne s’attendait pas à une pointe de sollicitation de sa part. Ce premier contact dû au changement l’irritait. Cependant, ce qui l’irritait le plus, c’était que ce dernier s’en prenait à Ebiko en désignant les bagages qu’elle avait préparés pour son déménagement, mais aussi pour l’embellissement de la grotte.

— J’aime bien avoir un peu de verdure ici. Sinon, ça sera triste et froid, intervint Saburo. J’espère qu’on aura encore des plantes après son départ. Je me chargerai d’eux, s’il le faut.

Saburo allait faire un pas vers l’américain. Son objectif n’était pas de le frapper, mais quand il lui avait parlé de sa répulsion sur son odeur, le savoir plus proche était une belle punition. Or, un nouvel intervenant débarqua dans la pièce commune, Nithael. En le voyant dans son kigurumi représentant un loup, la colère bouillant de l’adolescent se calma. Sa première réaction semblait prendre son parti. Néanmoins, le nécromancien examina rapidement la situation pour lui donner un conseil.

Le concerné leva le bras comme pour sentir sa propre odeur. Il avoua qu’il ne sentait toujours pas la rose malgré son bain récent. Sous la gêne, il se mit à gratter à nouveau sa cicatrice.

— J’imagine bien que ça ne fonctionne pas comme ça. Mais où pourrais-je trouver ça ?

Un peu dépassé par la situation, Saburo ne savait pas où se positionner. Il commença à se rendre compte que sa curiosité lui avait joué un bien vilain tour. En y repensant, il aurait dû demander à l’individu comment devait se comporter un véritable zombie pour vivre en société.

Dans tous les cas, il vivait à Lascaux, sa nouvelle famille. Même si Brendan n’était pas plaisant, comme à cet instant, il pouvait compter sur eux pour le guider. Enfin, c’était ce qu’il pensait. Sa réflexion s’arrêta par la présence du seul zombie que Saburo connaissait : Luap. Ce dernier le traita immédiatement de « con » en hurlant dans l’appartement. L’attention du nouveau zombie se porta vers son compagnon de fortune. Il l’écouta tout en souriant jaune à sa remarque.

Bon, il devait l’avouer. Il aurait dû mieux s’informer sur ce qu’il l’entourait. Mais sa curiosité l’avait plus poussée à rester en place quelques secondes. Il ne pouvait nier que sa concentration ne durait pas longtemps avant de passer à autre chose. Saburo attendit que la situation se calmât. Puis, il soupira grandement tout en baissant la tête. Il releva en reprenant son grand sourire.

Il devait redevenir le Saburo habituel.

— Bah. Luap. Ce qui est fait et fait, tu ne penses pas. Je suis un Zombie, maintenant, et ce n’est pas ce qui va m’empêcher de m’amuser. Si je maintiens mon corps intact et que je m’occupe de l’odeur, on n’aura plus rien à redire, reprit l’ex-lycéen. Franchement, je ne comprends pas toute cette colère stéréotypée sur les zombies. On pourrait peut-être tout m’expliquer ?
Layout by me
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Princess Bonnibel Bubblegum - Adventure Time
× Logement : Boutique de fleurs + maison
× Métier : Fleuriste au Hana no Yuki
× Péripéties vécues : 1581
× Øssements2271
× Age IRL : 22 Féminin
× Inscription : 30/04/2016
× Présence : actuellement absent(e)
× Surnom : l'abricot
× DCs : Miu Nagareboshi - Moe Goto

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
43/100  (43/100)
21Féminin30Princess Bonnibel Bubblegum - Adventure TimeBoutique de fleurs + maisonFleuriste au Hana no Yuki1581227122Féminin30/04/2016actuellement absent(e)l'abricotMiu Nagareboshi - Moe Goto
zombie
zombie
21Féminin30Princess Bonnibel Bubblegum - Adventure TimeBoutique de fleurs + maisonFleuriste au Hana no Yuki1581227122Féminin30/04/2016actuellement absent(e)l'abricotMiu Nagareboshi - Moe Goto
http://www.peekaboo-rpg.com/t2001-ebiko-kaiyoutei-flower-girlhttp://www.peekaboo-rpg.com/t2048-ebiko-kaiyouteihttp://www.peekaboo-rpg.com/t2148-ebiko-kaiyoutei-les-messages-d
#8 le 29.03.18 11:52

       

   
Le nouvel arrivant est...

   
feat. les habitants de Lascaux

   
   
Maybe we should hold hands... for safety.

   
Si Ebiko s'inquiète un peu pour son colocataire, petit nouveau, elle ne bronche pas plus lorsqu'il lui confirme sans une once d'hésitation sa nouvelle condition. D'ailleurs, pas besoin quand on a un Brendan dans la pièce qui réagit au quart de tour en pestant contre les relents de putréfaction. Au moins, il a la délicatesse de ne pas lui rappeler sa propre odeur, si on peut appeler ça de la délicatesse.

Délaissant ses pots et ses plantes chéries, elle réalise alors qu'il brandit une de ses valises et surtout, qu'il vient de changer de victime.

   
« Je déménage à la fin de la semaine, t'inquiète donc pas, annonce-t-elle dans le plus grand des calmes, assise par terre, sans bouger, D'ailleurs si vous pouvez vous libérer pour m'aider à porter les cartons... En échange d'un coup de main, je veux bien laisser deux ou trois pots. »


Il serait bien utile d'avoir des gros bras pour porter les plus lourds, toutefois Ebiko n'est pas certaine de vouloir d'aide d'un colérique prêt à écraser ses plantes adorées. Cette proposition accompagnée d'un sourire est une simple tentative pour lui changer les idées. Avec un peu de chance il oubliera dans les minutes qui suivent ou même, il n'y a pas prêté attention entre le nécromancien qui y va de son petit commentaire et Luap qui hurle après Saburô.

   
« Je suis certaine que Luap sera ravi de te donner des conseils, ne fais pas attention. » ose-t-elle une fois le plus gros de la tempête passée.


Puisque personne n'avait daigné lui répondre pour le repas, elle accepta de se lever pour aller récupérer de quoi grignoter. Une fois ses mains lavées, sa couronne remise sur sa tête, elle disparait un instant dans sa chambre, le temps de fouiller son très cher coffre à la recherche d'une potion pour avoir les yeux rose.

   
joshua rokuro pour peek a boo!
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 97
× Avatar : Tobio Kageyama (Haikyuu!!)
× Appartement : Lascaux
× Métier : récupérateur et trafiquant
× Péripéties vécues : 2899
× Øssements487
× Age IRL : 21 Masculin
× Inscription : 14/08/2017
× Présence : complète
× Surnom : le cétoine
× DCs : Cassian / Léandre / Ame

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
46/100  (46/100)
25Masculin97Tobio Kageyama (Haikyuu!!)Lascauxrécupérateur et trafiquant289948721Masculin14/08/2017complètele cétoineCassian / Léandre / Ame
vampire
vampire
25Masculin97Tobio Kageyama (Haikyuu!!)Lascauxrécupérateur et trafiquant289948721Masculin14/08/2017complètele cétoineCassian / Léandre / Ame
http://www.peekaboo-rpg.com/t2224-brendan-t-nightshade-i-fink-u-freekyhttp://www.peekaboo-rpg.com/t2474-brendan-keep-you-head-high-and-your-middle-finger-higher
#9 le 31.03.18 17:09
lascaux
"Everyone goes crazy, they become a mess in front of me, brick brick [...] Follow me! You’re too slow. I’m so frustrated, I’m going crazy"
Pour une fois qu'il n'a pas non plus cherché tout le monde, les reposés de ses critiques se retrouvent être ses agresseurs. Son colocataire italien vient à sa rencontre plutôt qu'à celle du nouveau, avant tout. Il n'empêche que Nithaël cherche visiblement à défendre le dernier plutôt que son ancien colocataire. De toute façon, Brendan n'a jamais pu sentir ce super-héro qu'il se hâte de réduire en super-zéro. Cette affaire de zombie va vite finir en règlement de compte ; ce qui a l'air de davantage plaire à l'américain qui se met à se gausser de l'insulte que lui fait son opposant.

— Tiens, ma transpiration te gêne tant que ça ?

Il continue de rire tout en emportant la tête du garçon sous son aisselle, plus haute et le passer presque en guise de serviette. Le geste pourrait paraître fraternel mais comme le jeune homme n'éprouve aucune sympathie pour l'autre, il le force évidemment à rester et à le loger ici, gardant son cou comprimé et bloqué par la prise fait entre côtes et bras.

Nithaël piégé, il essaye du mieux qu'il peut de le retenir ainsi. Il parvient à écouter l'intervention de Luap puisqu'elle est alléchante. Il lui propose une bière, c'est à prendre ! Evidemment, il y a un retour à rendre sachant qu'il le questionne avec un geste sur la localisation du décapsuleur. D'une main aussi, il lui répond qu'il n'en a aucune idée. De toute façon, on voit tellement mal dans cet appartement et Ebiko éparpille ses affaires partout que ça serait difficile à trouver.
C'est une fille, elle n'est pas du genre à ranger, plutôt ?
Cela dit, le sourire carnassier du vampire se rehausse aussitôt en repensant à la tête gardée captive et il le désigne à Luap avant de s'adresser aux dents de la victime probablement fort récalcitrante.

— Tu t'en occupes ?

Sa petite plaisanterie aurait pu continuer si les absurdités émises en écho assourdissant dans la caverne par le nouveau zombie n'étaient pas choquantes. Une bière dans la main et l'emprise sur Nithaël le bloque dans sa course à la main contre un front. Il relève la tête, cela dit, vers lui, qui s'est rapproché, en détachant son attention du garçon captif et réplique les attaques de son camarade de bière.

— Aucun doute, t'es bien un imbécile de première. C'est plutôt ta manière de fanfaronner devant tout le monde qui mérite de te faire interner. J'ai jamais vu un zombie aussi heureux que toi. À moins que t'aies envie devenir un vieux grognon solitaire, il regarde Luap de biais, avec une moquerie dans les yeux, Je te comprends juste pas.

Finalement, le garçon se moque de son colocataire plus vieux mais dans la fin de son intervention, un peu d'amertume se ressent. Il dévie la tête et claque sa langue contre ses dents supérieures pour provoquer un bruit de dédain. Lui n'est pas satisfait d'être vu comme quelqu'un d'effrayant ou de peu sympathique ; pourtant c'est sa manière naturelle de se comporter.
Au contraire, le nouveau semble se jeter dans ce cercle de la solitude où personne ne le verra comme avant. À croire que se faire catégoriser de bête de foire lui va. Luap a bien raison : Il est bien con.

Par chance, la jeune femme souhaite un peu rendre à l'ambiance de cet appartement de convivialité puisqu'elle n'est pas aussi aigre que le restant de ses colocataires ; attention que souhaite remercier Brendan en s'intéressant maintenant plus particulièrement à elle et en réglant ses soucis, peut-être, même s'il le fait d'une manière peut-être un peu trop froide encore.

— Je serais bien ravi de me débarrasser de tes cartons qui manquent de m'envoyer à l'hôpital n'importe quand. Mais tu peux garder tes plantes. Pour ta boutique, c'est là où tu vas, non ?

Le tout se conclut en une question curieuse qui essaye d'être un peu plus aimable. La réaction de Saburo l'a peut-être motivé à agir différemment pour quelques instants.
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


 
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 17 Masculin
× Age post-mortem : 76
× Avatar : Sorey - Tales of Zestiria : The X
× Pouvoir : Change-forme
× Appartement : Lascaux
× Métier : Ecrivain
× Péripéties vécues : 117
× Øssements281
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 16/08/2017
× Présence : réduite
× Surnom : le sel
× DCs : Thorolf Auðunarson, Hyun-Su P. Kaiyoutei & Orpheus Ioannis

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
12/100  (12/100)
17Masculin76Sorey - Tales of Zestiria : The XChange-formeLascauxEcrivain11728121Féminin16/08/2017réduitele selThorolf Auðunarson, Hyun-Su P. Kaiyoutei & Orpheus Ioannis
nécromancien
nécromancien
17Masculin76Sorey - Tales of Zestiria : The XChange-formeLascauxEcrivain11728121Féminin16/08/2017réduitele selThorolf Auðunarson, Hyun-Su P. Kaiyoutei & Orpheus Ioannis
https://www.peekaboo-rpg.com/t2814-nithael-i-don-t-think-i-m-dreaming#83290https://www.peekaboo-rpg.com/t2989-carnet-de-contact-nithael#83345http://www.peekaboo-rpg.com/t3397-nithael-487-569-452#95002
#10 le 19.05.18 13:34

Lascaux

Ce vampire était vraiment un problème ... Alors même que son nouveau colocataire était en train de lui parler, celui-ci en profita pour lui attraper la tête et la caler sous son bras pour qu'il puisse profiter de ses effluves du matin. Dans son mécontentement, Nithaël se débattait pour essayer de s'en sortir mais c'était en vain, car la force de l'américain était en tout point supérieur à celle de l'italien. Ce n'était pour autant qu'il abandonnait. Ecoutant d'une oreille peut attentive ce qui se disait, il continuait de se débattre. Pourtant, son corps cessa de bouger quand son regard de sang croisa une présence inconnue jusqu'ici.
Un enfant ? Un adolescent ? L'italien ne pouvait pas trop le dire. En tout cas, il avait vu une personne aux cheveux roses pénétraient dans l'appartement et profitant de la cohue générale, il partit se réfugier dans une chambre. Fronçant les sourcils, Nithaël n'était pas très content de voir qu'un inconnu s'était faufilé dans l'appartement et que en plus de cela, personne ne l'avait vu, trop occupé par leurs affaires personnelles. Le nouveau zombie cherchait à expliquer sa nouvelle situation, Brendan faisait son malin, Luap ... C'était Luap et Ebiko après avoir demandé de l'aide pour son déménagement, elle était partie dans la cuisine. Dans un soupire, le nécromancien tenta de placer un mot.

_ Vous savez ... Il y a un inconnu qui est partit squatter une de nos chambres ...

Ce fut des paroles en l'air. Sa tête était encore coincée sous ce bras dont les odeurs étaient peu agréables et au vu de sa position, on ne devait pas très bien l'entendre. Grognant légèrement, Nithaël prit son courage à deux mains et d'un pied exécuteur, il vint écraser celui de son bourreau, qui sous la douleur relâcha un peu plus son emprise, ce qui permit à l'italien de se dégager. En position de défense face au vampire, il reprit.

_ Quelqu'un est rentré dans l'appartement !

Tout en faisant attention au vampire, le nécromancien se décala doucement en direction de la cuisine. Ebiko n'allait certainement pas pouvoir l'aider dans cette situation, mais il sentait que là-bas, il y aurait moins de chance que l'autre Brendan vienne l'embêter.
Une fois à la hauteur de la jeune fille, il lui adressa un petit sourire maladroit avant de lui dire, puisqu'il n'en avait pas eu l'occasion.

_ Si tu veux, je peux t'aider que ce soit maintenant ou pour ton déménagement.

Ce n'était pas la plus grosse aide qu'elle pouvait obtenir, mais au moins, il était volontaire et il n'était pas dû genre à se plaindre quand on lui demandait quelque chose, bien au contraire.

credit : &

Afficher toute la signature