Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Elena a posté un rp libre au musée Nezu
Milan cherche encore un ou deux partenaires
Artémis cherche de premiers rps
Pinho recherche des partenaires de rps
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesJust Married

[Bal] ▬ La cour intérieure
Brendan T. Nightshade
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
[Bal] ▬ La cour intérieure XyYk8hR55/100[Bal] ▬ La cour intérieure IUyLEY2  (55/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution : [Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure OHUS7Gu[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty
[Bal] ▬ La cour intérieure Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 97
× Avatar : Tobio Kageyama (Haikyuu!!)
× Appartement : Lascaux
× Métier : récupérateur et trafiquant
× Epitaphes postées : 4224
× Øssements796
Masculin
× Inscription : 14/08/2017
× Surnom : la badiane
× DCs : Cassian / Léandre / Âdalarasi
vampire
[Bal] ▬ La cour intérieure Empty #1le 04.02.18 17:55
cour intérieure
"I'm a goner. Somebody catch my breath. I wanna be known by you. [...] I need your help to take him out."
Ayant renoncé à la compagnie délétère de « Miss Moon », il l'a abandonné sur cette piste, donc, au profit d'une dissipation fumeuse dans le brouillard de la foule. S'étant initialement dirigé vers le buffet à boissons, il brise de sa présence effroyable les mains d'un couple dansant. Il ne connaît pas leurs visages et n'y a même pas fait attention, à vrai dire. Il a juste repoussé la jeune cavalière du garçon à ses côtés en la poussant par l'épaule et ce, de manière si peu courtoise.
Néanmoins, voyant que ce geste brusque doit déplaire au public, il fait presque un demi-tour pour aller juste dans la direction non opposée mais presque. Il ne va pas retourner voir cette harpie mais juste s'éloigner de tout cela.

Le costumé brave donc une partie de la foule de cette salle qui n'est autrement qu'un bar qu'il connaît un tant soit peu puisqu'Urie et lui s'y donne souvent rendez-vous. Peut-être le retrouvera-t-il au comptoir, comme d'habitude. Pourquoi n'y a-t-il pas pensé plus tôt au lieu d'écouter les balivernes condescendantes d'une fille si hautaine ?
L'air bourru, donc, se déplaçant de manière trop énervée pour être crédible, il accède finalement au bar où il n'aperçoit pas son ami, cela dit. Tant pis, il s'est au moins éloigné de ce monde un peu trop arrogant où seuls des paillettes dans leurs yeux comptent. Une bande d'utopistes.
Toutefois, il est aussi très éloigné du discours du grand manitou, Eden Indentshi et n'entend pas les précautions qu'il dévoile à son audience.

Brendan se tient nonchalamment sur une chaise haute du bar, le menton et la joue en un système avachi sur sa paume, écrasé. Il regarde un peu les bouteilles lustrées pour finalement constatée qu'une barmaid s'y trouve, prête à servir. Très bien, ça l'aidera à se saouler pour oublier l'existence d'êtres infâmes que sont « Miss Moon » ou l'autre qui mérite une correction depuis le début.

Mais à peine fait-il un signe que le jeune homme semble déjà... ivre ? Du moins, s'il se souvient bien de la logique de cet espace-temps, quelques secondes à peine, il était au comptoir, en train de commander un verre et le voilà maintenant ainsi sur un banc en pierre, au froid. Néanmoins, il n'a pas plus froid que ces buissons frissonnants, peu réchauffé par le manque de monde.
Or, ils sont maintenant côtoyés par quatre personnes : Lui, la barmaid qu'il a appelé et... un couple encore !

C'est quoi ce cirque encore ? Qu'est ce qu'ils faisaient seulement tous les quatre dehors (quoiqu'entourés et claquemurés entre quatre murs) ?
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


 

informations à prendre:
Bon comme personne le démarrait, je l'ai fait. [Bal] ▬ La cour intérieure 4151510438

Du coup, avec @Susanoo K. Omikami et @Côme J. d'Arc, couple que Brendan a séparé en passant. Mais aussi @Aellana Kurohyô, la barmaid.
Susanoo K. Omikami
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
[Bal] ▬ La cour intérieure XyYk8hR42/15[Bal] ▬ La cour intérieure IUyLEY2  (42/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : [Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Pouvoir : emmerder les autres
× Croisée avec : un cloporte et un canard
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : glandeur
× Epitaphes postées : 365
× Øssements2025
Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : la zouz
× DCs : plutôt marvel
lémure
[Bal] ▬ La cour intérieure Empty #2le 04.02.18 21:50
anonymous ,.
derrière le masque
(la seconde précédente)
Il propose une danse à Bonnie. Il sent sa main dans la sienne, il entend sa réponse -- claire, distincte et toujours aussi envoûtante ; comment refuser une demande à Clyde -- on refuse pas, en fait.
Éclat de rire, révérence et de nouveau, contact -- léger, délicat, presque trop féerique pour paraître réel.
Et ce murmure au creux de son oreille --
(ah, Bonnie)
Il esquisse un sourire, un sourire qui veut tout dire (je sais danser, je vais te guider,
suis-moi
). Il a l'impression d'être plus brillant qu'il ne l'est déjà, plus éclatant que le soleil ou que n'importe quel autre astre dans le ciel. C'est l'effet Bonnie -- c'est l'effet Bonnie & Clyde.

b a m
-- séparation
Susanoo claque sa langue contre son palais alors qu'un inconnu l'éloigne de sa cavalière de la soirée. Il hésite à glisser un commentaire, se retient car l'autre est déjà parti et reporte son attention sur Bonnie (sans vraiment écouter ni même entendre le discours du maître de cérémonie au même moment -- Susanoo n'est même pas censé être dans les invités, il ne sait absolument pas qui est ce mec).
Et puis --
Brusquement --

(la seconde suivante)
Susanoo est adossé contre un mur d'un lieu clos et qui ne lui rappelle strictement rien. Clignant plusieurs fois des yeux et reprenant en même temps ses esprits, il se racle la gorge et s'apprête machinalement à passer sa main dans ses cheveux --
Avant de capter que Bonnie a sa tête posée sur son épaule.
Qu'est-ce qu'ils font dans cette cour tous les deux ?

Il laisse glisser son regard pour comprendre la situation et découvre la présence de deux autres personnes -- une nana qu'il ne connait pas et un mec sur un banc qui lui rappelle vaguement quelque chose (du genre ça serait pas le type qui les a percutés tout à l'heure ?).
Il soupire, laisse passer un silence.
Il bouge légèrement l'épaule pour réveiller Bonnie.

Susanoo note alors que le type sur le banc semble être aussi réveillé.
Il esquisse un sourire.

C'est toi qui a utilisé un Porteloin ?

Toujours les références Harry Potter —


// avec @CÔME J. D'ARC @BRENDAN T. NIGHTSHADE et @AELLANA KUROHYÔ

darren criss. @ atf
Anonymous
Invité
Invité
[Bal] ▬ La cour intérieure Empty #3le 07.02.18 20:27

L'éclat d'une esquisse avachi le long de tes lippes, tes iris ruisselaient lascivement le long du visage si enjôleur de Clyde. Les phalanges entrelacées, vos silhouettes auraient pu chanceler de dansantes et cadencées ondulations si l'étau de vos paumes entichées l'une de l'autre n'avait point été accablé de la fervente présence de cet inconnu. Il avait nonchalamment fracassé cette cohésion confortablement lovée entre vos deux pulpes et les remords ne semblèrent parvenir à se repaître de ses entrailles. La voix rocailleuse de l'hôte de la soirée fusa fugacement mais ton attention préféra s'agglutiner à l'existence de Clyde elle-même tandis qu'une délicate brise interrogatrice balafra ton faciès.

Le néant t'opprima soudainement de la noirceur d'une nébuleuse obscurité et ta conscience fut effritée en miettes. Elle prospéra pourtant à nouveau, insufflée des tressaillements érigés du creux de la paume de Clyde, pulsant sporadiquement contre ton épaule offerte à sa poigne. Un soupir se fit fuyard de la doucereuse opulence de tes lippes et tes prunelles frissonnèrent, heurtées par la maladresse de leur éveil. Ta pommette reposée contre le creux de la nuque de l'homme abandonna délicatement son confort et ta stature se redressa pour t'éloigner de cette glaciale paroi murale. Tes iris vagabondèrent, serpentant à travers les environs, décelant deux présences étrangères à Clyde avant de se faire happer par la toile constellée les surplombant.

Comment se fait-il que nous soyons maintenant dans la cour ? Et le temps ... semble se couvrir ...

Ta contemplation se dévia une énième fois sur l'homme ornementant le banc car l'aura dont il était élégamment affublé était d'une saveur presque familière. Tu te remémoras le fracas débordant de ses arabesques mouvantes à l'éclosion même de votre valse enjouée.

On vous a tant gêné que ça sur la piste Monsieur ?



© VERDANDI
Anonymous
Invité
Invité
[Bal] ▬ La cour intérieure Empty #4le 08.02.18 15:37
Une odeur de lavande se dégage. La cour intérieure est mal éclairée. Quelques statues d'œuvres d'arts volées se trouvent à certains endroit. Elle présente une grande variété de fleurs aux vertus variées. Deux carrés semblent pourtant avoir été piétinés. Dans un coin à peine visible se trouve trois buttes de terres retournées avec des pierres tombales à leurs bouts. Une pelle et un seau ont été oublié à coté.

Il y a sans doute d'autres objets mais la neige et l'obscurité doivent les dissimuler.

L'endroit est bien tenu. L’endroit est bien tenu L’une des trois buttes, la centrale, est très fleurie. Celle de droite semble récente. La terre est fraîche et l‘herbe n’y a pas encore poussé.

L'ensemble est recouvert de neige qui n'a pas cessé de tomber et le froid est tenace. Méfiez-vous, vous pourriez tomber malade. Diverses portes mènent à des couloirs ou des salles du Bchobiti.
Brendan T. Nightshade
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
[Bal] ▬ La cour intérieure XyYk8hR55/100[Bal] ▬ La cour intérieure IUyLEY2  (55/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution : [Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure OHUS7Gu[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty
[Bal] ▬ La cour intérieure Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 97
× Avatar : Tobio Kageyama (Haikyuu!!)
× Appartement : Lascaux
× Métier : récupérateur et trafiquant
× Epitaphes postées : 4224
× Øssements796
Masculin
× Inscription : 14/08/2017
× Surnom : la badiane
× DCs : Cassian / Léandre / Âdalarasi
vampire
[Bal] ▬ La cour intérieure Empty #5le 09.02.18 3:22
cour intérieure
"We're in the city of wonder, ain't gonna play nice. Watch out, you might just go under ! Better think twice. Your train of thought will be altered so if you must falter be wise."
Ce qui semble être un jardin à en déduire la température fidèle à l'extérieur est pourtant démenti par des murs et objets décoratifs. Mais malgré la rudesse d'un froid étranger, un puissant parfum provençal souhaite faire éternuer le brun qui passe plusieurs fois ses doigts bourrus sur ses narines, maltraitant son nez épaté. Il ne faut plus douter, ils sont bien extérieur quoiqu'exiguë, du coup. Assez pour rassembler tout de même quatre personnages dont lui sans qu'ils se piétinent dessus ; encore que.

Le tour est vite fait. Il y a plusieurs portes mais que peu très accueillantes, un des idiots s'approche de Brendan et essaye de l'aborder par quelques badineries dont il ne comprend absolument rien, n'ayant pas du tout la référence (ou bien il l'a juste perdu parce que c'est bien trop précis pour lui).

En revanche, il s'identifie davantage au parler de la partenaire qui évoque, à priori, un épisode déjà vécu ensemble. Il passe outre les formules de politesse même si elle le débecte quelque peu ce pourquoi il effectue une grimace qui n'est ni expliquée, ni justifiée.
Pas plus il ne cherche à excuser sa conduite déroutante que cette fille cherche à lui présenter derechef. Il se lève, écrasant au passage le pied du cavalier sans s'en rendre vraiment compte et balaie l'accusation d'un geste grandiloquent de la main.

▬ J'aurais pas dit que tu m'gênais personnellement puisque ce bal, en général, me les brise. T'étais juste sur mon chemin et j'avais envie d'me barrer au plus vite. Fais gaffe la prochaine fois que tu me croises et puis c'est tout.

Il hausse finalement l'épaule, estimant que le sujet est clos et passe directement au problème le plus crucial à l'heure actuelle : S'échapper de cette prison plus enneigée que fleurie.

▬ Mais voilà qu'on est là, coincés comme des cons, ici.

En levant le menton sur un plafond inexistant, il remarque tout de même que se dressent plusieurs toits perchés appartenant à l'établissement. Son regard inspecteur mais plutôt sévère retombe finalement sur la fille qui ne passe que pour un filtre lorsqu'il se penche pour voir ce qui se trouve derrière elle. Une des portes. Certainement qu'elle mène au Bchobiti.

Il se retourne. Le Roméo est séparé de sa Juliette et il se trouve derrière le responsable de cette rupture. Ce dernier, justement, fait de même et scrute derrière encore le jeune homme qui fait obstruction à sa vue. Les portes sont assez similaires dont qu'importe, il faudrait en prendre une qui s'ouvre.
Puisqu'il est justement retourné sur le garçon, il le désigne du menton.

▬ Tiens, le portier là. Pourquoi t'essayes pas d'ouvrir une des portes là-bas ?

Cette histoire de porte l'interpelle toujours. Où est ce qu'il a été cherché ça ?
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


 
Susanoo K. Omikami
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
[Bal] ▬ La cour intérieure XyYk8hR42/15[Bal] ▬ La cour intérieure IUyLEY2  (42/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : [Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Pouvoir : emmerder les autres
× Croisée avec : un cloporte et un canard
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : glandeur
× Epitaphes postées : 365
× Øssements2025
Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : la zouz
× DCs : plutôt marvel
lémure
[Bal] ▬ La cour intérieure Empty #6le 09.02.18 23:54
anonymous ,.
derrière le masque
Susanoo grimace alors que l'inconnu lui écrase le pied en se levant -- il est vraiment sérieux ce type ? -- mais ne dit rien à haute voix (il laisse simplement échapper un soupir proche du gémissement).
Susanoo est du genre à ne rien dire dans ces situations.
Il écoute distraitement l'échange entre Bonnie et l'inconnu et note au passage que la quatrième personne est totalement muette (en vérité, il ne s'y intéresse pas vraiment, pour ne pas dire pas du tout).

Son regard glisse sur les alentours. C'est mal éclairé mais il arrive cependant à distinguer quelques statues d'art, des fleurs et trois buttes de terre retournées -- sinon, rien d'autre.
Il frissonne, réalisant qu'ils sont dans le froid le plus total.
Va falloir se bouger, mec

Tiens, le portier là. Pourquoi t'essayes pas d'ouvrir une des portes là-bas ?

La remarque est forcément pour lui.
Il lève les yeux au ciel.
Et puis --
Son agacement disparaît derrière un sourire malicieux.
Susanoo ne montre jamais qu'il est énervé -- il laisse toujours ce filtre, ce masque qui le rend si faux sur son visage pourtant si délicat.

Mensonge
Mensonge
Dis-moi qui est le plus beau

Il esquisse un nouveau sourire, le regard pétillant et pose ses iris sur Bonnie.
Ah, Bonnie --
Sa voix douce aux questions chantantes balayée par la voix rude aux réponses barbares.

Tu laisses pas les filles choisir ? réplique-t-il comme s'il donnait une leçon de galanterie. Bonnie, à toi l'honneur, ajoute-t-il en lui adressant un clin d’œil (il a totalement zappé l'autre nana mais il se demande si elle n'est pas encore endormie -- la belle au bois dormant les rejoindra plus tard)

Susanoo laisse les autres choisir.
Susanoo n'est pas galant.
Susanoo n'aime simplement pas faire des choix.

Curieux, il se rapproche en même temps des buttes de terre ; celle avec les fleurs l'attire particulièrement.
Qui ça peut bien être ?
Une question lui traverse alors l'esprit.
C'est bête, c'est enfantin --
Mais c'est très Susanoo --

Est-ce qu'il a autant de fleurs sur sa tombe, lui ? —



// avec @CÔME J. D'ARC @BRENDAN T. NIGHTSHADE et @AELLANA KUROHYÔ

darren criss. @ atf
Anonymous
Invité
Invité
[Bal] ▬ La cour intérieure Empty #7le 01.03.18 22:41

La voûte plantaire de l'homme ayant pourfendu votre valse à peine fleurissante mutila ferventement la basket de Clyde de sa présence si opprimante, fracassante. La douleur exsudée de cette indésirable sournoiserie cisailla fugacement d'inconfort les lippes de ton cavalier. Ta silhouette se mouva pour s'abreuver de sa proximité et le creux de ta paume s'avachit sur son dos, lui insufflant une promenade tantôt caressante, tantôt réconfortante, tes lèvres muées d'immobilisme tant les palabres ne semblaient point nécessaires entre vous deux pour le galvaniser de tes pensées à son égard. Seuls tes iris incendiés d'une compatissante lueur et un doucereux baiser ornementant brièvement sa pommette lui furent offerts. La sérénade masculine flagellant soudainement les airs attisa la déviance de ton regard qui s'accola sur la silhouette inconnue.

Je comprends bien mais si tu veux qu'on fasse attention à toi, il faut aussi en faire de même pour les autres, tu comprends ? Je me doute bien que tu n'es pas quelqu'un de méchant, juste un peu maladroit semblerait-il.

Le gravé se manifesta une énième fois, incitant ardemment Clyde à effriter l'une des quelques entraves érigées par les portes. L'esquisse de plénitude ayant enrobé ses lippes à ton encontre fut réfléchie, également leptosome le long de tes lèvres et le triplet de buttes agrémenté d'un sceau et d'une pelle paraissant délaissés ayant précédemment éveillé ta curiosité détournèrent tes futurs actes.

Merci de me laisser le choix mais ... ces buttes m'intriguent, surtout le sceau et la pelle. C'est comme-ci on les avait délibérément oubliés pour nous pousser à être curieux et à fouiller, peut-être ?

Gagnant à ton tour la terre retournée, les deux espaces piétinés attisèrent en revanche davantage tes iris et ta silhouette s'éloigna des pierres tombales esseulées pour se heurter à eux. La plante de tes chaussures de soirée pulsa doucereusement sur l'un des carrés, ruinant sa propreté à cause d'un léger nuage poussiéreux éveillé de ta cadence plantaire.

Il y a peut-être quelque chose là-dessous, vous ne croyez pas ?
Et qu'est-ce qu'il peut y avoir dans ces tombes puisqu'on devient poussière en fin de vie dans l'au-delà ...


Ton regard balaya le faciès de Clyde, puis celui de Brendan ...


© VERDANDI

Brendan T. Nightshade
vampire

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
[Bal] ▬ La cour intérieure XyYk8hR55/100[Bal] ▬ La cour intérieure IUyLEY2  (55/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution : [Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure OHUS7Gu[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty
[Bal] ▬ La cour intérieure Empty × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 97
× Avatar : Tobio Kageyama (Haikyuu!!)
× Appartement : Lascaux
× Métier : récupérateur et trafiquant
× Epitaphes postées : 4224
× Øssements796
Masculin
× Inscription : 14/08/2017
× Surnom : la badiane
× DCs : Cassian / Léandre / Âdalarasi
vampire
[Bal] ▬ La cour intérieure Empty #8le 03.03.18 11:10
cour intérieure
"We're in the city of wonder, ain't gonna play nice. Watch out, you might just go under ! Better think twice. Your train of thought will be altered so if you must falter be wise."
Entre ce revirement un peu trop prompt pour être dépourvu de synthétisme et ses manières trop excentriques pour être vraiment agréées, l'un des deux hommes est particulièrement agacé par l'autre présence masculine. Il ne parle pas beaucoup et pourtant, en plus de sa voix fluette, ses remarques critiques concernant son comportement ne peuvent être supportées. Franchement, plutôt que de se déclarer comme juge d'une attitude odieuse, cet énergumène ne ferait pas mal de dévisager plutôt que contempler son reflet dans la glace.
À moins que celle-ci lui ment, elle aussi. L'opposant compte bien s'en charger de le ramener à la réalité, donc.

▬ Ton espèce de galanterie, c'est que de l'hypocrisie, mon vieux. À peine quelques phrases, tu me les brisais sévère mais maintenant, tu me donnes envie de foutre deux doigts dans la gorge pour aller gerber.

Son insulte ne sont que des prémisses puisque plus que les paroles, Brendan tend à imager sa pensée par de la violence ou des mimiques grossières ; la seconde option est choisie puisqu'il tire une grimace en fixant avec insolence sa nouvelle victime.
Cependant, l'autre semble lui désigner sa partenaire plutôt que de subir plus qu'outre mesure les tourmentes puériles du plus grand (en taille, seulement) du quatuor. À croire que cette dernière porte la culotte contrairement à ce poltron. Dans son regard, elle apparaît bien plus téméraire, ce qui ne manque pas de déplaire au ricaneur qui finit presque par sourire à la demoiselle.

Une réponse creuse pour lui, un regard plein pour elle.

▬ Mais, volontiers, je la laisse choisir si elle est pas aussi indécise que toi.

Ayant déjà porté son attention sur elle avant qu'elle ne puisse répondre ou qu'il finisse lui-même sa phrase, il croise désormais les bras comme s'il attendait d'elle quelque chose de décisif plutôt que s'attarder sur des broutilles du passé.
Or, dans ce jardin plutôt désert en végétation puisque Brendan n'y voit pas que de la neige ayant balayé l'aspect topiaire du milieu, seuls des échos passent comme des virevoltants. Absolument personne ne s'écoute.

Il n'écoute pas l'argumentaire qu'il a pu faire sur sa désobligeance précédente comme elle ne l'écoute pas lorsqu'il lui dit d'arrêter avec ça. Voulu ou non, ça n'empêchera pas l'inattentif d'être toujours plus désagréable en lui reprochant, justement, de ne pas écouter et servir ses caprices.

▬ T'es sourde ma parole ? Je te parle pas de la terre mais d'une porte !

Non pas par galanterie, évidemment, l'homme civil prouve de sa bestialité en inspirant une grosse quantité d'air frais pour finalement l'expirer bruyamment pour la transformer en un dioxygène chargé en chaleur étouffante si elle était plus dense. Il la fusille du regard mais s'empêche d'être plus odieux avec elle en serrant les dents. La porte sera une meilleure victime qu'une personne ce pourquoi il remonte les manches pour anticiper un défoulement.

▬ Bon très bien, aucun de vous trois n'a l'air décidé à bouger son cul ici. J'ai pas froid mais ce déchet, il pointe du doigt l'autre garçon, m'a donné envie d'aller vomir et c'est mieux d'aller aux toilettes pour ça donc, perso, je me tire d'ici plutôt que contempler un tas de terre.

Ses pas non légers puisque soutenus s'enfoncent encore plus dans la neige puisqu'ils subissent son agacement et son impatience couplés. Entre l'inactive, la victime et la coincée, il ne peut vraiment compter sur personne. Faire équipe avec de tels bras cassés, c'est complètement sordide !

▬Qu'est ce qui me prend à laisser le choix à des incapables pareils ?

Épaule en avant, le brun compte enfoncer la porte Sud du carré bucolique mais son échec lui prouve qu'elle est bloquée. De ses yeux écarquillés même si peu étonnés de l'issue, il fixe les trois autres portes qui sont sans aucun doute verrouillées aussi. Le seul moyen est d'avoir une clé ou de crocheter la serrure mais, même si assez habile avec ce genre de magouille, il ne peut pas sans outil.

Sans l'interpeller, il fait signe à la cavalière de lui prêter quelque chose en mimant une épingle à cheveux. Bien qu'elle n'a peut-être pas les cheveux attachés.
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


 
Susanoo K. Omikami
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
[Bal] ▬ La cour intérieure XyYk8hR42/15[Bal] ▬ La cour intérieure IUyLEY2  (42/15)
× Présence: présence réduite
× Evolution : [Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty[Bal] ▬ La cour intérieure Empty
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Pouvoir : emmerder les autres
× Croisée avec : un cloporte et un canard
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : glandeur
× Epitaphes postées : 365
× Øssements2025
Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : la zouz
× DCs : plutôt marvel
lémure
[Bal] ▬ La cour intérieure Empty #9le 10.03.18 22:56
anonymous ,.
derrière le masque
Susanoo éclate de rire.
Littéralement.
Un rire qui semble totalement décalé face à une situation qui lui échappe totalement.

Mais Susanoo aime contrôler —

Il ne sait pas si cela date de son enfance ou si c'est arrivé plus tard, au collège ou au lycée, mais il a toujours eu besoin de contrôler, d'avoir le sentiment enivrant, la sensation exaltante qu'il était le maître du temps et du moment. Et c'était le cas, partout : dans son rôle de délégué de classe, dans son poste de capitaine dans l'équipe de volley. Susanoo contrôlait, contrôle et veut constamment contrôler. C'est tellement fort que ça en devient presque maladif.
Mais en cet instant, dans cette situation totalement déplacée et hors du temps, Susanoo ne contrôle absolument rien.

Ni Bonnie, ni l’inconnu
Personne
Absolument -- personne

Il esquisse un sourire à l’écoute (ou l’entente car il n’y prête pas vraiment attention) de la discussion entre les deux autres protagonistes de l’histoire (il note que la quatrième est toujours en train de dormir et il ne songe pas à la réveiller -- elle ne sera pas forcément utile). Bonnie propose de s’intéresser au sceau et la pelle tout en se rapprochant de lui et leurs regards, une seconde, se croisent. Bonnie &
Clyde
. L’inconnu, qui lui a balancé juste avant un tu me donnes envie de foutre deux doigts dans la gorge pour aller gerber (auquel Susanoo n’a rien répondu – Susanoo n’est vraiment pas le genre à rebondir sur des insultes et il a noté que le sarcasme a tendance à énerver son interlocuteur) -- bref, cet inconnu sourit en revanche à Bonnie.

Ah --
Un sourire --
Et comme quelque chose qui implose --

Susanoo s’apprête à ajouter un commentaire mais l’inconnu reprend, entre insultes et agacement, son monologue. Il lève les yeux au ciel et se concentre de nouveau sur les buttes de terre. Il pense comme Bonnie : si elles ont ici, ce n’est pas hasard.
Rien n’est hasard ici.

Bon très bien, aucun de vous trois n'a l'air décidé à bouger son cul ici. J'ai pas froid mais ce déchet (il le pointe littéralement du doigt) m'a donné envie d'aller vomir et c'est mieux d'aller aux toilettes pour ça donc, perso, je me tire d'ici plutôt que contempler un tas de terre (il avance de quelques pas dans a neige) Qu'est ce qui me prend à laisser le choix à des incapables pareils ?

Susanoo fronce les sourcils. Cet inconnu lui rappelle vraiment quelqu’un et c’est au-delà de l’épisode du bal. C'est avant, bien avant -- incapable de mettre un nom dessus, il secoue la tête. Pourquoi ce langage aussi marqué et cette dose d’insultes dans ces paroles lui rappellent quelque chose ?
Il hausse un sourcil, hésite.
Il se retourne d'un quart et lance à l’inconnu qui semble s’apprêter à crocheter l’une des portes tout en faisant signe à Bonnie de lui filer une épingle :

Eh Robin des Bois, c’est quoi ton vrai prénom ?

Sans attendre la réponse pour satisfaire sa curiosité, il reprend l’examen des buttes de terre. Il saisit la pelle, soupire à l’idée de devoir faire un travail manuel mais songe qu'il n'a pas vraiment le choix. C'est ça ou aider l'autre à crocheter une serrure et Susanoo n'a littéralement envie de faire aucun des deux : il sait pas crocheter une serrure et il a pas très envie de passer du temps avec l'inconnu.

Bon, Bonnie (il se racle la gorge et commence à dégager les fleurs sur la tombe centrale) -- ça te dit d’aller déterrer les morts ?

Il a certainement sa place en première classe dans le wagon direction l’enfer —


// avec @CÔME J. D'ARC @BRENDAN T. NIGHTSHADE et @AELLANA KUROHYÔ

darren criss. @ atf
Contenu sponsorisé
[Bal] ▬ La cour intérieure Empty #10
Pseudo :

forums partenaires
Créer un forum | Invision | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com