avatar
Invité
Invité
Libre #1 le 01.02.18 15:29
NB: Ce Rp se déroule à l'arrivée de Chappie dans l'appartement, soit fin décembre - début janvier.

Mourir, ça fait mal. Plus mal qu'elle ne le pensait en faite. Où était-ce la cuite à la tequila qui lui donnait ce mal de crâne affreux ? Certes, c'était avant sa mort, mais bon. Cela fait quelques jours déjà, et sa tête tournait toujours autant. Quelle merde. Et puis ces images qui lui tournaient dans la tête... Cette fête, cette femme, tout ce sang... Et cette paire de nichons incroyable. Elle ne s'en remettra pas de celle là, c'est certain. D'ailleurs, à bien y réfléchir, si la blonde qui l'avait tuée était une vampire, cela voulait dire qu'elle était morte, elle aussi ? Donc, de son vivant, Chappie aurait baisé une vampire décédée ?

Glaude, mais cool.

La faucheuse s'arrête devant une porte, et lui fait signe de rentrer. Hn, pas bavarde la bestiole. Inspirant profondément, Chappie passa une main dans ses cheveux rebelle avant de se décider à ouvrir la porte.

"La porte de ta nouvelle vie ma poule" pensa-t-elle en l'ouvrant doucement.

Une jeune femme d'un mètre soixante cinq entra ainsi dans l'appartement qui sera le sien. Les yeux dégoulinant de noir, elle y voyait trouble à cause de la soudaine lumière dont profite l'appartement. Les yeux plissés, elle fit donc une grimace qui déforma son visage, et fit rouler ses piercings. Un au labret, l'autre au nez. Et un nombre inconcevable aux oreilles. Ses cheveux multicolores étaient sales, ternes. Épais et lisses, ils étaient néanmoins bien emmêlés, et très abîmés. Elle portait un tee-shirt pour homme beaucoup trop grand pour elle, qui en cachait son short noir. Des bas résilles et de grosses bottes laides, mais confortables terminait l'ensemble sur une note plutôt lourde. Chappie tenait une caisse de guitare en guise de valise, et portait sa guitare en bandoulière sur son dos. Elle mit un moment avant de réaliser le style de la déco.

Far West. Heh. Ça ressemblait à son chez elle, il y a bien longtemps. Elle tourna les yeux vers la faucheuse pour lui glisser une remarque désobligeante concernant l'endroit, mais elle était déjà partie...
A croire qu'elle savait déjà ce que Chappie allait lui dire.


avatar
Invité
Invité
Libre #2 le 05.03.18 1:16







En parfait drogué, je passe plus de temps à l’extérieur de l’appartement et quand je suis à l’appartement, c’est surtout pour dormir.  J’aime bien cet endroit pourtant, sinon, ça fait longtemps que j’aurais été vivre chez Eden. Non, c’est juste que quand je picole ou me défonce, je ne pense pas à prendre un taxi pour me ramener ici. L’avantage, c’est que je ne sais pas conduire – en état normal (un état que j’ai pas connu depuis deux cents ans.) Je me demande même ce que ça fait que de ne pas avoir un gramme de drogue ou d’alcool dans le sang ! Ce doit être super nul ! Comme ne pas avoir de sang ou de sucre.

Ce qui est certain, c’est qu’aujourd’hui je suis à l’appartement. Seulement et uniquement parce que j’ai besoin de vêtements propres et de faire une pause. Il faut dire qu’après avoir passé une semaine entière entre le Bchobiti, l’appartement d’Urie et d’Eden et les divers jobs et clients, j’ai bien besoin d’un break. En ce moment, c’est tellement compliqué au Bchobiti, que je ne serais pas surpris que des gros changements aient lieux.

Autant dire que je ne suis pas toujours au courant des gens qui viennent et partent de cet appartement. Il faut être réaliste : à part Lynn et moi, les autres vont et viennent. Ok. Depuis quelques temps, il y a bien Léandre : mais cette bêcheuse n’est clairement pas du style à me fréquenter et si mon patron n’avait pas le béguin pour elle, c’est même certain que je ne la connaitrais pas.

Ok. Il y a Asuma. Aussi. Je m’entends bien avec Asuma.

Au final, il y a que deux personnes que je ne connais pas vraiment.  Pour deux filles. L’une parce que je ne l’ai jamais croisé, l’autre parce qu’elle arrive au moment où je rentre dans le salon pour venir me servir un verre de vodka, habillé de mon bas de pyjama et d’une chemise d’homme trop large et grande pour être la mienne.

Mes yeux se posent alors sur une jeune fille. J’annonce par contre : merde hein ! J’ai déjà Lynn pour l’excentrique vampire insupportable. Est-ce que je dois vraiment me coltiner son âme sœur qui vient d’arriver ?

C’est quoi cette blague ? Un destin ? Un mauvais karma ? Car j’ai beau avoir horreur des vampires : TOUS les gens qui tournent autour de moi semblent vouloir en être. Urie, Eden, Lynn, Alex, ….


« …. »

Entre nous la faucheuse qui accompagne quelqu’un à l’appartement, c’est une première. Elle doit avoir du temps à perdre. Ce n’est pas son genre : elle et le roi Glandouille ont toujours des trucs à faire. A croire qu’avoir un monde largement occupé par des glandeurs, ça empêche de se la couler douce. D’ailleurs, c’est un poste rarement voulu : bosser ? Mais pour quoi faire.

Franchement combien de gens chez les vivants continueraient de bosser si on leur offrait de faire ce qu’ils veulent à volonté et sans aucune limite ?

« T’es nouvelle ? »

Je te fixe de haut en bas, avant de sourire amusé. « Bienvenue à la colocation Jolly Jumper. Je suis Pom. »

J’ai levé mon verre d’alcool dans ta direction souriant amusé de mes propres mots.

« Et t’as pas de chance dans ton comité d’accueil, car je suis le pire du groupe. »







Si j'ai besoin de HRP