ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Rose recherche des rps et des liens !

    Saturday a posté un rp libre dans l'Izakaya Bchobiti

    Benedict L. Callum cherche des partenaires de rp et a plein d'idées à proposer

    Lilith Meath recherche des clients

    Event du moment
    La Chasse aux Lapins
    les 2 et 3 avril

    Alwin – “There is no sweeter innocence than our gentle sin”

    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 78
    × Avatar : Mikleo • TOZ
    × Pouvoir : hydrokinésie.
    × Appartement : Kiss
    × Métier : éducateur au refuge.
    × Péripéties vécues : 1873
    × Øssements194
    × Age IRL : 16 Autre
    × Inscription : 12/03/2017
    × Présence : actuellement absent(e)
    × DCs : Angel & Narcisse.

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    9/100  (9/100)
    18Masculin78Mikleo • TOZhydrokinésie.Kisséducateur au refuge.187319416Autre12/03/2017actuellement absent(e)Angel & Narcisse.
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2816-alwin-there-is-no-sweeter-innocence-than-our-gentle-sin
    18Masculin78Mikleo • TOZhydrokinésie.Kisséducateur au refuge.187319416Autre12/03/2017actuellement absent(e)Angel & Narcisse.
    nécromancien
    #1 le 24.01.18 16:36


    I'm gonna love you 'til my lungs give out


    identité
    NOM : Weiss.
    PRÉNOM : Alwin Johann.
    DATE DE NAISSANCE : 17 février 1940.
    DATE DE MORT : 26 octobre 1958.
    NATIONALITÉ : autrichien.
    LANGUE(S) PARLÉE(S) :
    • Allemand ▬ langue maternelle.
    • Italien ▬ langue parlée couramment, malgré un léger accent.
    • Japonais ▬ langue apprise après la mort, très bien maîtrisée.
    RACE : Nécromancien.
    PERSONNAGE DE L'AVATAR : Mikleo — Tales of Zestiria : The X

       

       
       

       

       
       physique
    Physique rédigé :
    Tu n’aimes pas les miroirs. Lorsqu’il s’en trouve un dans la pièce, tes yeux le fuient incessamment ; en sortant de la douche, par exemple, tu tournes toujours le dos à ton reflet. Aussi loin que tu te souviennes, cette image de toi-même que te renvoient les surfaces réfléchissantes t’as toujours mis mal à l’aise. Tu sais à présent que tu n’as aucune raison de l’être, puisque tu trouves grâce aux yeux de la seule personne dont l’avis t’importe vraiment, mais ce dégoût de ton propre corps est trop profondément ancré en toi pour disparaître totalement.
    Il y a pourtant du charme dans la pureté de tes cheveux aussi blancs que les plumes d’une colombe, dans l’éclat de tes iris vermeils tirant parfois sur le mauve. Même l’apparente fragilité de tes longs bras, longues jambes, longs doigts pâles – des doigts de pianistes, disait ta mère, mais tu n’as jamais eu d’affinité pour cet instrument – dégage une certaine aura, une certaine élégance.
    Fragilité, c’est bien ce mot-là qui te dérange, bien sur ce mot-là que tu t’arrêtes. Tu maudis ce Dieu auquel tu ne crois plus depuis longtemps pour t’avoir donné enveloppe si frêle, si chétive. Et parfois, quand tu n’arrives même plus à supporter les regards des autres sur toi, tu t’autorises un caprice puéril et pourtant si satisfaisant en avalant quelques gorgées de ta potion préférée.
    Couleur des cheveux : Un blanc immaculé.
    Longueur des cheveux : Plutôt courts, ils lui arrivent environ au niveau des oreilles.
    Couleur des yeux : Ils oscillent entre le violet et le rouge selon l'éclairage.
    Style vestimentaire : Alwin ne paraît jamais négligé ou débraillé ; il boutonne ses chemises jusqu’au col, repasse toujours ses pantalons avec soin et ses pulls n’arborent pas la moindre tache. Il ressemble à un de ces étudiants de bonne famille irréprochables, élèves modèles mais un peu coincés. Ses couleurs favorites sont le vert, le jaune et le bleu. Autre fait notable, même en été lorsque la température est au plus haut, vous ne le verrez jamais sortir en t-shirt et bermuda. Plus grande est la surface de sa peau dissimulée par ses vêtements, plus Alwin se sent à l’aise.
    Taille : Un mètre soixante-cinq et sept millimètres (précision d'une importance capitale).
    Corpulence : À peine cinquante kilos.
    Autre : Alwin est atteint d'albinisme, raison pour laquelle ses cheveux et ses yeux ont des couleurs inhabituelles. Cette maladie l'a également rendu myope et photophobe (ses yeux sont particulièrement sensibles à la lumière). Il prend souvent des potions pour arranger cela, mais il lui arrive également de porter des lunettes de vue ou de soleil, tout simplement. • Complexé par son physique et surtout sa petite taille, Alwin a souvent recours à des potions d'apparence pour donner à son corps quelques années supplémentaires. En plus de le grandir et d'étoffer quelque peu sa silhouette, elles font également pousser ses cheveux qui atteignent alors sa taille. Il se sent beaucoup plus à l'aise sous cet aspect, mais le maintenir en permanence lui demanderait de dépenser beaucoup d'argent en potions, et il s'y refuse, considérant cela comme un caprice de sa part.
       

       

       
       précisions
       Pouvoir • En tant que nécromancien, tu es doué d'un pouvoir; dans ton cas, l'hydrokinésie. Tu es capable de contrôler l'eau, de la plier à ta volonté pour lui faire prendre la forme que tu souhaites. Plus la quantité d'eau est grande, plus elle est difficile à contrôler et plus l'exercice est coûteux en énergie. Tu n'as jamais cherché à développer ce don plus que nécessaire, n'y voyant pas grand intérêt. Tu en as donc un contrôle limité, et tu l'utilise plus souvent pour amuser les enfants du Refuge que pour des raisons pratiques.

    Potions • Si tu n'as ne t'es jamais vraiment penché sur la maîtrise de ton pouvoir, tu as en revanche suivi des cours aux catacombes pour apprendre l'art de créer des potions. Tu es capable de préparer sans difficulté la plupart des potions basiques, à l'exception notable des potions influant sur l'apparence qui te posent toujours problème, et des potions de zombification dont tu n'as jamais souhaité connaître la recette. Arnaquer de pauvres innocents ne fait pas partie de ta to-do-list. D'ailleurs, tu n'as jamais ressenti l'envie de vendre tes potions, te contentant d'en préparer à l'occasion pour toi et ton entourage.

    Phobie • Tu as la phobie des chevaux. Ces animaux te mettent extrêmement mal à l'aise, et l'idée de monter sur l'un d'entre eux, ou même de l'approcher à moins de quelques mètres, te terrifie.
       

       

       

       caractère
    Tu aimes les choses simples. Le sourire d’un enfant, quelques rayons de soleil sur ta peau, l’odeur de la pluie sur le goudron brûlant en été, la voix d’une personne qui t’es chère suffisent à ton bonheur. Les tâches ménagères ne te font pas peur ; au contraire, tu es un cuisinier accompli et au fil des années, tu as même appris à te débrouiller en couture et en bricolage. Tu te plais dans un quotidien fait de tranquillité et de douceur, sans conflits. Ces derniers, tu préfères les éviter. Il est rare que tu en provoques… du moment qu’on ne te contredit pas. Car tu es terriblement sûr de toi, au point de rejeter toute remise en question. Lorsque quelqu’un n’est pas d’accord avec toi, tu t’obstines à vouloir lui faire entendre raison (et donc reconnaître qu’il a tort) par de longs sermons qui bien souvent fatiguent ton interlocuteur plus qu’ils ne le convainquent. Tu ne penses pourtant pas à mal ; tu cherches simplement à apporter ton aide en éclairant les autres de ce que tu considères comme étant la vérité. C’est peut-être cet aspect de ta personnalité qui décourage parfois ceux qui souhaiteraient se confier à toi. Pourtant, tu es capable de te montrer à l’écoute lorsque c’est nécessaire. Tu t’avères même attentionné avec tes proches, t’inquiétant régulièrement de leur bien-être et veillant à ce qu’ils aient tout ce dont ils ont besoin ; une véritable maman-poule. Ce serait adorable si seulement tu n’avais pas également tendance à leur faire la morale lorsque tu estimes qu’ils le méritent ; lorsqu’ils manquent aux usages de la politesse, par exemple. Bien que le temps les ait assouplis, tu restes assez à cheval sur tes principes, en particulier moraux. Il t’est inconcevable, notamment, de manquer à ta parole. Cela fait de toi un ami particulièrement loyal. Mais tu as parfaitement conscience que tout le monde n’est pas aussi honnête que toi ; tes expériences t’ont appris à te méfier d’autrui, et tu éprouves des difficultés à accorder ta confiance. Malgré tout, tu as gardé une part de la naïveté de ton enfance : tu es persuadé que l’être humain, de nature, n’est pas mauvais. Selon toi, ce sont ses expériences qui le façonnent et font de lui ce qu’il est. C’est sans doute pour cela que tu as choisi un métier te permettant d’être auprès d’enfants ; tu aimes te dire que tu peux les aider à s’épanouir et à devenir des personnes bienveillantes. Ils mettent parfois tes nerfs à rude épreuve, mais heureusement, tu as toujours été d’un naturel plutôt calme et patient. Il t’arrive de te mettre en colère, bien sûr ; tu peux même te montrer étonnamment susceptible vis-à-vis des piques sur ton physique. Les remarques sur ta petite taille, notamment, font toujours mouche. Mais tu ne restes jamais bien longtemps contrarié ; incapable de rancune, tu pardonnes même trop facilement le mal qu’on te fait. Tu as plus de mal à excuser que l’on blesse autrui, en particulier les personnes auxquelles tu tiens ; car tu accordes plus d’importance aux êtres qui te sont chers qu’à ta propre existence.
       


       histoire
       Tu es né un soir d’hiver, dans une chambre de la clinique d’Innsbruck en Autriche. Tu aurais dû faire le bonheur de tes parents ; le premier enfant tant attendu, fruit de leurs ferventes prières enfin exaucées. Mais tu es né imparfait; défectueux. Pâle et fragile, tu semblais prêt à se briser au moindre choc. Pourtant, aux yeux de ta mère, tu étais le trésor le plus précieux au monde. Si précieux, qu'au moindre signe de faiblesse de ta part, à la moindre inquiétude, elle t'interdisait de quitter la maison. Cet enfermement contraint te préservait certes du moindre risque, mais aussi du moindre amusement. Dans la solitude de ta chambre remplie de jouets et cadeaux en tous genres, tu trouvais refuge dans la lecture, seul moyen de t'échapper de la cage dorée où tu étais prisonnier.

    Tu avais cinq ans à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, quand l'Autriche a été libérée de la domination nazie. Pour tes parents, ce n'était pas vraiment une occasion de se réjouir. Ton père, qui occupait un poste assez important dans les forces de l'ordre,subit une enquête suite à laquelle il fut rétrogradé. Son nouveau salaire ne suffisait pas à supporter les dépenses habituelles de ta mère, et cela ne manqua pas de provoquer des disputes. Ce n'est que deux ans plus tard que ton père finit par trouver un meilleur emploi, dans l'entreprise d'un cousin... qui vivait de l'autre côté de la frontière italienne. Du jour au lendemain, tu dû t'adapter à un pays complètement différent, dont la langue et les coutumes t'étaient étrangères. Mais dans ta nouvelle école, c'était toi l'étranger, l'étrange enfant aux cheveux blancs qui parlait avec un drôle d'accent. Tu étais le centre de l'attention, ce qui était à la fois effrayant et quelque peu excitant. Ta timidité t'avait souvent empêché de te faire des amis, mais si les autres faisaient le premier pas, peut-être que...

    C'était sans compter sur ta santé et la fâcheuse tendance de ta mère à te surprotéger. Il suffisait que tu te mettes à éternuer pour qu'elle soit dans tous ses états et refuse catégoriquement de t'envoyer à l'école. Tu avais beau protester, implorer, plaider, rien n'y faisait. Mêmes les soupirs et les regards désapprobateurs de ton père s'avéraient vains. Tu te croyais donc condamné à vivre dans la solitude et l'ennui. Et pourtant, tu finis par te faire un ami, mais pas à l'école. Non, c'est au fond du jardin que tu rencontras ce garçon au sourire aussi lumineux que le soleil. Tu savais que les voisins avaient un fils, tu avais entendu son nom dans une conversation entre tes parents et d'autres adultes. Mais il n'était pas élève de ton école, et tu ne l'avais jamais vu, jusqu'à ce jour où il traversa le passage reliant ton jardin au sien à travers la haie. Nithaël. Prénom singulier pour un enfant tout aussi hors du commun. Tu n'avais jamais rencontré quelqu'un d'aussi gentil que lui, et si on te le demande, c'est encore le cas aujourd'hui.

    Au fil des années, tu devins plus solide. Tu restais particulièrement petit et frêle pour ton âge, mais tu tombais moins souvent malade. Et surtout, grâce à Nithaël, tu étais heureux. Ta mère avait de moins en moins de prétextes pour te garder auprès d'elle, et tu finis par aller à l'école aussi souvent que n'importe quel enfant. Mais toutes ces années d'irrégularité avaient crée un gouffre entre toi et les autres, que ce soit au niveau scolaire ou bien social. Tu peinais à suivre en classe, et dans le cour, on t'ignorait. Les groupes d'amis étaient déjà formés, et tu n'en faisais pas partie. Alors, tu décidas que cela t'était égal. Tu n'avais besoin de personne d'autre puisque tu avais Nithaël. Et au lieu de courir après tes camarades ou un ballon, tu passais tes récréations plongé dans un livre.

    Tu redoublas une classe. Comprendre les cours devint un peu plus facile, et tes notes se stabilisèrent dans la moyenne. La seule exception était le sport, discipline dans laquelle tu étais particulièrement mauvais. Cela agaçait énormément ton père. "Sois un homme, bon sang !" était sa phrase préférée lorsqu'il s'adressait à toi. Il trouvait toujours quelque chose à te reprocher, que ce soit ta faiblesse physique, ton goût pour des activités qu'il considérait comme superficielles et féminines, ou encore ton manque de confiance en toi, dont il était pourtant en bonne partie responsable. Tu n'oublieras jamais le jour où il se mit en tête de t'apprendre à monter à cheval. Tu avais sept ou huit ans à l'époque (tu en es certain, car votre déménagement en Italie était encore récent). Du haut de tes quelques cent-vingt centimètres, l'animal te paraissait gigantesque, monstrueux. Tu étais terrifié, et une fois perché là-haut, tu t'accrochas de toutes tes forces à la crinière du cheval. Celui-ci ne dut pas apprécier, et la seconde suivante, tu te retrouvas par terre sans comprendre ce qui t'étais arrivé. Tu fondis en larmes, et plus jamais tu ne remontas sur un cheval.

    Ta vie prit un tournant inattendu au lycée, lorsque tu te retrouvas pour la première fois dans la même école que Nithaël. Il s'agissait d'un pensionnat privé pour garçons, catholique et par-dessus tout, extrêmement strict. Ton père espérait t'endurcir en t'envoyant là-bas, loin de ta mère et de ses tendances surprotectrices. Et pourtant, tu étais ravi d'y aller puisque tu serais avec la personne qui t'importait le plus au monde. Ton meilleur ami. En y repensant, tu es conscient que déjà à l'époque, les sentiments que tu éprouvais pour lui avaient dépassé le stade de l'amitié. Mais en 1955, l'idée d'être amoureux d'un garçon ne t'avait même pas traversé l'esprit. Du moins, pas encore. Étrangement, ce fut grâce à une fille que tu finis par réaliser ce que tu ressentais. La jalousie est un sentiment particulièrement vicieux, un mélange de colère et de frustration. En voyant cette jeune fille accaparer le temps de ton ami, ces émotions t'envahissaient, te brûlaient les entrailles avec une férocité sans cesse renouvelée. Et pourtant, tu ne disais rien, persuadé que Nithaël appréciait cette fille et qu'en les laissant passer du temps ensemble, tu contribuais à son bonheur. Tu t'étais trompé, car lorsqu'elle finit par faire le premier pas en déclarant son amour à ton ami, à ton grand soulagement, il la repoussa. Tu songeas naïvement que tout allait redevenir comme avant, quand il n'y avait que toi et lui, sans personne pour s'immiscer entre vous. Quant aux sentiments dont tu avais pris conscience, il te suffirait de les taire, de les garder enfouis au plus profond de toi-même, là où personne ne pourrait les voir. Car si tu les dévoilais, qui sait comment il réagirait ? Peut-être qu'il serait dégoûté, peut-être qu'il ne voudrait plus jamais te voir. Après tout, il avait reçu la même éducation que toi, et ton éducation te disait que ce n'était pas normal de penser à ton ami de cette façon. Tu ne voulais pas sacrifier votre amitié pour le simple espoir de quelque chose de plus.

    Vous étiez au milieu de votre troisième année dans cette école quand des rumeurs commencèrent à se répandre à propos de Nithaël. Tu ne savais pas vraiment en quoi elles consistaient, car tu ne les écoutais pas. Tu n'avais jamais prêté attention aux bruits de couloirs auparavant, alors pourquoi le ferais-tu aujourd'hui ? D'autant qu'ils disaient du mal de celui que tu aimais. Tu aurais certainement dû tendre un peu plus l'oreille. Peut-être, alors, aurais-tu pu prévoir la suite. Car ce n'était que le début. Petit à petit, les bruits prirent de l'ampleur, et au bout de quelques semaines, tu en devins à ton tour la cible. Toi, celui auquel personne ne prêtait attention, celui qui aurait pu passer pour un fantôme tant il apparaissait pâle et transparent aux yeux des autres. Voilà que soudain, on te pointait du doigt, on murmurait à ton passage, on glissait des lettres d'insultes dans ton cartable entre deux heures de cours. Est-ce que Nithaël aussi avait dû subir ce genre d'actes ? Il ne t'en avait jamais parlé, et tu n'avais jamais posé la question, aveuglé par ses sourires qui disaient que tout allait bien. Tout n'allait pas bien, mais il était déjà trop tard lorsque tu t'en rendis compte.

    Le 14 juin 1958, pour la plupart des gens, est une date comme une autre, sans importance particulière. Pourtant, c'est la date à laquelle la vie a perdu tout intérêt à tes yeux. Un monde sans Nithaël ? Non merci. En décidant de prendre sa propre vie ce jour-là, ce n'est pas seulement son propre meurtre qu'il commit. Il te tua avec lui. Il fallut des mois à ton corps pour dépérir. Des mois pendant lesquels tu ne prononças pas un mot, des mois pendant lesquels tu ne fis pas le moindre effort pour rester en vie. Si tu avais été seul, cela serait allé beaucoup plus vite, mais le monde ne semblait pas décidé à te laisser partir si facilement. Ta mère fut celle qui fournit le plus d'efforts pour te retenir. Mais ni ses larmes, ni ses suppliques, ni ses crises de colère ne suscitaient de réaction chez toi. Et malgré la nourriture qu'on te forçait régulièrement à avaler, inexorablement, tu t'affaiblissais. Tu fus officiellement déclaré mort le 26 octobre 1958, à dix-sept heures trente-deux, de sous-nutrition et d'épuisement. Mais la vie t'avait déjà quitté cent-trente-quatre jours plus tôt.

    Et puis tu as ressuscité, en quelque sorte, de l'autre côté. Au Japon. Tu avais l'impression d'avoir sept ans à nouveau, perdu dans cet endroit inconnu à la langue si différente de celles que tu connaissais. Mais tu avais retrouvé espoir. Il était peut-être ici, lui aussi, quelque part. Il te fallait t'adapter à ce monde nouveau, et ensuite, retrouver Nithaël.
    __________

    — Comment t'as fait pour devenir un nécro-machin ?
    — On dit nécromancien.
    — Oui, mais comment t'as fait ?
    Natsuko, une petite du refuge qui vient de fêter ses huit ans mais en paraît quatre, te regarde de ses grands yeux noirs emplis de curiosité. Avec un sourire complice, tu t'approches pour murmurer à son oreille.
    — Je veux bien te raconter, mais tu ne le dis à personne.
    — Même pas à Michi ?
    Michi, c'est sa meilleure amie. Physiquement, elles ont l'air d'avoir le même âge, mais Natsuko est morte un an avant Michi.
    — Bon, d'accord, concèdes-tu après avoir fait mine de réfléchir. Tu peux lui dire.
    — Super ! Raconte, alors.
    — Oui, oui. C'était longtemps avant que tu sois née. En fait, le Refuge n'existait pas encore.
    — Le Refuge n'existait pas ?
    — Non, pas celui-là.
    — Mais alors, tu travaillais où ?
    — Aha, bonne question. Je ne travaillais pas vraiment, je rendais quelques services par-ci par-là, mais c'est tout. Bref. C'était une journée d'été, et comme souvent en été, il faisait vraiment chaud.
    — Moi, j'aime bien quand il fait chaud.
    — Même quand il fait tellement chaud que tu deviens toute molle et que tu transpires de partout ?
    — Non, ça j'aime pas !
    — Moi non plus. Et là, c'était comme ça. Alors pour se rafraîchir un peu, Nithaël et moi, on avait décidé d'aller acheter des glaces.
    — Oooh ! Et vous avez pris quoi comme glaces ?
    — Mmm, je ne suis plus vraiment sûr, mais je crois qu'il avait pris chocolat et moi fraise. Mais ce n'est pas très important dans cette histoire. Ce qu'il faut savoir, c'est qu'on a décidé d'aller les manger au bord de la rivière. Et comme il faisait très chaud, et que je mangeais très lentement, ma boule de glace a fondu et elle est tombée par terre.
    — Non !
    — Si. Et Nithaël a éclaté de rire.
    — C'est pas gentil !
    — Je suis complètement d'accord avec toi. D'ailleurs, ça m'a tellement énervé que mon pouvoir est apparu, et la seconde suivante, il était trempé.
    — Tu lui a lancé de l'eau de la rivière ?!
    — Exactement ! confirmes-tu avec un sourire satisfait.
    Natsuko éclate de rire.
    — C'est trop cool ! Moi aussi je veux un pouvoir de nécro-machin !
    — Nécromancien.

       
       derrière l'écran
       PRÉNOM : Magdalhena. Mais je l'aime pas, appelez-moi Summer
    AGE : 16 ans.
    COMMENT T'AS TROUVE LE FORUM ? J'ai oublié
    Le smiley que tu préfères ici ? Tous 
    Tes mangas préférés ? Allez voir la fiche de Narcisse
       

       

       ©️️joshua rokuro pour peek a boo!
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Féminin
    × Age post-mortem : 494
    × Avatar :
    × Pouvoir : Porte-bonheur
    × Appartement : Bozo
    × Métier : Vendeuse de farces et attrapes & spécialisée dans les potions d'amour
    × Péripéties vécues : 41
    × Øssements274
    × Age IRL : 22 Neutre/Sans genre
    × Inscription : 16/12/2017
    × Présence : complète

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    0/0  (0/0)
    19Féminin494 Porte-bonheur BozoVendeuse de farces et attrapes & spécialisée dans les potions d'amour4127422Neutre/Sans genre16/12/2017complète
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2681-jeanne-d-arc-rising-from-my-asheshttp://www.peekaboo-rpg.com/t2701-era-of-a-valkyria-come
    19Féminin494 Porte-bonheur BozoVendeuse de farces et attrapes & spécialisée dans les potions d'amour4127422Neutre/Sans genre16/12/2017complète
    nécromancien
    #2 le 24.01.18 18:28
    REBIENVENUE JE SUIS AMOUREUSE MIKLEOOOOOO Ce gif d'en-tête de ta présentation est si lyrique je fonds tellement c'est magique et beau la suiiiite
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 78
    × Avatar : Mikleo • TOZ
    × Pouvoir : hydrokinésie.
    × Appartement : Kiss
    × Métier : éducateur au refuge.
    × Péripéties vécues : 1873
    × Øssements194
    × Age IRL : 16 Autre
    × Inscription : 12/03/2017
    × Présence : actuellement absent(e)
    × DCs : Angel & Narcisse.

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    9/100  (9/100)
    18Masculin78Mikleo • TOZhydrokinésie.Kisséducateur au refuge.187319416Autre12/03/2017actuellement absent(e)Angel & Narcisse.
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2816-alwin-there-is-no-sweeter-innocence-than-our-gentle-sin
    18Masculin78Mikleo • TOZhydrokinésie.Kisséducateur au refuge.187319416Autre12/03/2017actuellement absent(e)Angel & Narcisse.
    nécromancien
    #3 le 24.01.18 18:52
    Mooooh merci Côme, t'es adorable
    Je vais me dépêcher de tout écrire pour que tu puisses lire
    Afficher toute la signature


    all for you
    turn down the voice inside my head. cause heaven only knows why we feel this emptiness, but I will climb out, find another view. now I've found you. days passed slowly, lost and low. you gave me hope and now there's only blood running in my veins. i've never been here before. and I got love falling like the rain, i never could've asked for more.
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 193
    × Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
    × Pouvoir : absolu /PAN/
    × Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
    × Métier : Roi ♛
    × Péripéties vécues : 4331
    × Øssements2175
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 08/02/2014
    × Présence : complète
    × Surnom : le koala
    × DCs : Luap Jones

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    43/15  (43/15)
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛4331217521Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    avatar
    Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
    http://peekaboo.web-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talenthttp://www.peekaboo-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛4331217521Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
    #4 le 24.01.18 18:54
    Un physique rédigé demon
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 78
    × Avatar : Mikleo • TOZ
    × Pouvoir : hydrokinésie.
    × Appartement : Kiss
    × Métier : éducateur au refuge.
    × Péripéties vécues : 1873
    × Øssements194
    × Age IRL : 16 Autre
    × Inscription : 12/03/2017
    × Présence : actuellement absent(e)
    × DCs : Angel & Narcisse.

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    9/100  (9/100)
    18Masculin78Mikleo • TOZhydrokinésie.Kisséducateur au refuge.187319416Autre12/03/2017actuellement absent(e)Angel & Narcisse.
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2816-alwin-there-is-no-sweeter-innocence-than-our-gentle-sin
    18Masculin78Mikleo • TOZhydrokinésie.Kisséducateur au refuge.187319416Autre12/03/2017actuellement absent(e)Angel & Narcisse.
    nécromancien
    #5 le 02.04.18 22:13
    Oui Jaush

    Bref. Après de longs mois d'attente... c'est fini, messieurs dames
    Afficher toute la signature


    all for you
    turn down the voice inside my head. cause heaven only knows why we feel this emptiness, but I will climb out, find another view. now I've found you. days passed slowly, lost and low. you gave me hope and now there's only blood running in my veins. i've never been here before. and I got love falling like the rain, i never could've asked for more.
    × Evolution :
    × Age de la mort : 23 Féminin
    × Age post-mortem : 493
    × Avatar : Princess Serenity - Sailor Moon
    × Appartement : Brossard
    × Péripéties vécues : 152
    × Øssements390
    × Age IRL : 26 Féminin
    × Inscription : 04/09/2017
    × Présence : complète
    × DCs : Teodora Svensson

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    40/100  (40/100)
    23Féminin493Princess Serenity - Sailor MoonBrossard15239026Féminin04/09/2017complèteTeodora Svensson
    avatar
    zombie
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2336-andrea-e-darlington-he-wore-black-and-i-wore-white#61965http://www.peekaboo-rpg.com/t2351-andrea-e-darlington-juste-darling
    23Féminin493Princess Serenity - Sailor MoonBrossard15239026Féminin04/09/2017complèteTeodora Svensson
    zombie
    #6 le 03.04.18 11:17
    Je viens lire ! Je viens de me lever donc je vais y aller doucement hein tu m'en voudras pas

    Identité Tout est bon pour les dates, tu as bien rempli dans ton profil c'est nickel ! C'est moche de mourir si jeune tho
    Pour les langues c'est cohérent, je valide aussi, tout est bon donc pour cette partie

    Physique Un physique rédigé
    Bon alors je vois qu'il est albinos, ce qui explique la couleur de ses cheveux et de ses yeux (attention cependant celle ci ne change pas, elle est soit rosée soit violacée, à toi de choisir, vu l'avatar je pars plus sur un "gris violet" plus naturel pour les albinos qu'un mauve soutenu). Je te fais confiance pour jouer également tous les aspects de l'albinisme, dont les problèmes de vue et la faible tolérance à la lumière du soleil
    C'est cool on a du ressenti et son dégoût de lui même dans le rédigé qui transparaît moins dans le reste donc ça fait des petits détails en plus moi j'aime

    précisions Oh c'est cool il prend des cours, on a peu de nécros assermentés au final (regarde Teo et tousse) du coup j'aime bien ce détail. Généralement les nécros se spécialisent sur deux types de potions en dehors des basiques mais là Alwin en fait pas des tonnes non plus et tu lui as bien mis des difficultés sur certaines donc c'est bon. Niveau pouvoir on est bons ausi, il n'a pas la maîtrise totale, il est parfaitement conforme à ce qui est demandé c'est tout nickel
    (Et il ne faut pas avoir peur des canassons voyons !).

    caractère La première chose que j'ai pensé c'est qu'il est brave en fait, mais vraiment il fait des efforts, il n'est pas méchant, il aide aux tâches ménagères, il veut bien faire et tout, bon par contre il a l'air têtu
    Oui donc après avoir tout lu c'est bien ça, c'est un bon positiviste un peu têtu, un peu susceptible et assez à cheval sur ses principes mais au fond pas un mauvais bougre du tout, j'aime bien ça nous change des psychopathes

    histoire On a donc la justification pour l'italien, la mention de la guerre qui est présente, l'albinisme c'est bon à ce niveau
    Mais sa maman mais mon dieu elle l’empêche carrément de vivre c'est pas possible Ouais c'est bien ce que je pensais, ça a crée un gros décalage, le pauvre.
    MAIS ON NE FAIT PAS MONTER UN CHEVAL ADULTE A UN PETIT ENFANT VOYONS

    Ouais j'en étais sûre, il est complètement amoureux de Nithaël
    Oui pas normal dans l'éducation, surtout catholique, tu m'étonnes, ne parlons même pas de l'époque Bon du coup j'ai pas tout suivi sur pourquoi les rumeurs, et quelles rumeurs etc mais faudra que j'aille lire la fiche de Nithaël et tout donc bon c'est pas grave ça
    On a la mort et l'apparition du pouvoir, c'est bon aussi



    Félicitations, tu peux désormais aller rp !
    A son arrivée dans l'au-delà, ton personnage aura également été placé pendant une semaine dans un des appartements de l'agence Azazel :

    L'appartement Kiss
    En te rendant dans le sous-forum qui y correspond, tu trouveras un sujet de "flood privé" réservé pour la discussion avec tes colocataires, n'hésite pas à t'y présenter pour nouer de premiers liens sur le forum o/

    En parallèle, pense à aller recenser ton avatar dans le bottin pour ne pas qu'un futur nouveau te le pique, et à remplir les différents champs de ton profil ♥️.

    Tu pourras éventuellement aussi te créer un carnet spectral pour qu'on vienne te demander des liens et des rps, et surtout qu'on sache où tu en es dans ta vie sur le forum !

    Puisque ton personnage a déjà vécu 60 ans dans l'au-delà, il a vraisemblablement déjà gagné quelques points d'amusement d'avance ! Je t'en donne 9 pour rester réalistes tout en te permettant de profiter du système de points. Si tu ne sais pas du tout de quoi je suis en train de parler, je t'invite à lire le sujet linké, les PA te seront probablement utiles dans le futur si tu souhaites faire évoluer ton perso !

    Enfin, même si on n'a pas envie d'y penser à peine validé, tu peux aussi passer faire un tour dans ce sujet afin de prévoir une éventuelle disparition de personnage en cas de reboot, de départ ou d'inactivité future

    Je pense que tu es assez submergé(e) de liens pour le moment, je te laisse profiter du forum, étant donné que tu es officiellement un Nécromancien !
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires