avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 17 Féminin
× Age post-mortem : 18
× Avatar : Marceline Abadeer - Adventure Time
× Appartement : Bozo
× Péripéties vécues : 299
× Øssements503
× Age IRL : 17 Féminin
× Inscription : 11/11/2017
× Surnom : la capucine
× DCs : Megan Parker & Astrid Møller
× Présence : actuellement absent(e)

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
17/15  (17/15)
17Féminin18Marceline Abadeer - Adventure TimeBozo29950317Féminin11/11/2017la capucineMegan Parker & Astrid Mølleractuellement absent(e)
lémure
lémure
17Féminin18Marceline Abadeer - Adventure TimeBozo29950317Féminin11/11/2017la capucineMegan Parker & Astrid Mølleractuellement absent(e)
http://www.peekaboo-rpg.com/t2592-cathleen-titre-de-mon-choixhttp://www.peekaboo-rpg.com/t2599-cathleen-ses-relations
#1 le 07.01.18 0:52

... not to hang out with girls like you.
ft. Christina
521 mots
©️ Cathleen

Une journée parfaite pour un peu de shopping. Un temps froid et sec comme Cathleen les préfères, ce genre de temps qui donne envie d’être au chaud. Et quoi de mieux pour être au chaud que les allées chauffées des boutiques ? Il lui fallait renouveler sa garde robe de toutes façons. Elle avait épuisé son stock de pulls, cols roulés et manches longues à une vitesse incroyable. Il faut dire qu’elle était compliquée aussi, on ne pouvait pas se le cacher. Une vraie jeune fille de son époque, ça au moins, on pouvait en être sûr.

Un pied devant l’autre, la musique à fond dans les oreilles, tout ce qu’il faut pour être bien. La tête dans les nuages, elle a l’esprit léger, concentrée sur les paroles plus ou moins profondes. Elle aimait ça, les paroles qu’elle comprenait, où elle pouvait même presque s’identifier. Mais qui n’aime pas, se sentir moins seul et plus compris comme si les chansons nous étaient totalement dédiées ? Cathy, en tout cas, c’était son délire.

Elle n’avait pas d’idée précise en mettant les pieds dans un premier magasin. Peut-être qu’elle allait trouver quelqu chose qu’elle ne pourrait plus lâcher ou au contraire payer des choses qu’elle mettrait au placard plus tard. Mais elle allait trouver quelque chose, pour sûr. Les essayages étaient long, les décisions difficiles. Elle prenait des vêtements légèrement au hasard. Si la couleur lui plaisait, ça rentrait dans son panier, elle verrait plus tard. Parfois, elle s’étonnait de ce qu’elle avait bien pu prendre, mais elle aimait cette surprise une fois les vêtements sur elle. Ca pouvait aussi bien être affreux qu’original, et Dieu seul savait à quel point elle aimait l’originalité presque plus que la musique qu’elle écoutait à cet instant.

Donc, elle en était à l’étape de choisir ce qu’elle allait passer. Elle avait presque terminé. Le magasin était agité pour sûr. Les minettes qui couraient partout, traînaient leur petit chéri, leurs sacs énormes et leur petit compte en banque tout pauvre de cette après-midi de folie. Qu’est-ce qu’ils avaient tous aujourd’hui ? Mais pourquoi critiquer les autres alors qu’une fois dans la cabine d’essayage, elle même était possédée par la folie elle-même ?

Devant le miroir, elle se préparait, vérifiait que tout était correct et c’était un vrai défilé de mode. Toujours en musique bien sûr, pour l’ambiance évidemment. Le monde extérieur ne lui parvenait même plus, elle était seule, dans son monde à elle, un monde meilleur. Rien ne pouvait la perturber à partir du moment où elle avait colonisé les cabines d’essayage, ou tout du moins c’est ce qu’elle pensait. Un jean trop petit, un tee-shirt trop large, obligée de jeter un œil dehors pour corriger tout ça. Pas mal de bruit par là, les gens se bousculent, mais elle parvient à son but et retourne se reclure là où elle était si bien. Son épaule en frôle une autre, si peu délicatement qu’elle se sent presque obligée de s’excuser. Mine de rien, elle est polie cette gamine. Un écouteur sort de son oreille pour mieux entendre le son de sa voix.

« Ah, pardon. »