avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : glandeur
× Péripéties vécues : 223
× Øssements1246
× Age IRL : 12 Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Présence : complète
× Surnom : le gecko
× DCs : quelqu'un de moins fragile

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
17/15  (17/15)
21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur223124612Féminin25/08/2017complètele geckoquelqu'un de moins fragile
lémure
lémure
21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur223124612Féminin25/08/2017complètele geckoquelqu'un de moins fragile
http://www.peekaboo-rpg.com/t2288-susanoo-k-omikami-bref-il-est-susceptiblehttp://carnetspectral.pab
#11 le 29.12.17 15:51
métro ,.
ode to sleep
Suite à un incident techn -- étr -- o -- du -- min --

Merde.
Merde merde merde.
C'est quoi ce traquenard ?

Impact.
Voix grésillante du métro.
Silence.

Susanoo se décale légèrement pour retirer la main de l'inconnu sur lui -- il a sursauté au moment du contact (il déteste vraiment par dessus tout toucher physiquement une personne). Il a jamais vraiment essayé de régler cette phobie, de tenter de trouver une solution à ce problème : il déteste être touché. Le moindre frôlement, la moindre caresse lui donne envie de s'écarter de dix mètres.
Il grimace mais dans le noir (l'écran de téléphone de son interlocuteur s'étant éteint), ce qui évite de se faire remarquer.

Rassure-moi, tu ne dois pas désamorcer une bombe, tu n’es pas suivi et recherché par des meurtriers ou pour meurtre non plus, hein ?
Euh, pas à ma connai --

Démarrage brutal.
Arrêt.
Redémarrage.
Les lumières ne se sont toujours pas rallumées.

Le métro reprend lentement mais la vitesse n'est absolument pas celle de la normale -- à ce rythme, ils sont au prochain arrêt dans trois jours (sans aucune exagération). Susanoo se cale contre son siège tout en veillant à laisser désormais un léger espace entre lui et son voisin -- vraiment, c'est pas qu'il l'aime pas c'est pas qu'il pue (il a l'air plutôt cool et détente) mais le contact physique -- c'est mort.
Susanoo soupire.
Et esquisse un rapide sourire en réalisant que son interlocuteur est du genre bavard -- vraiment. Et ça, ça l'arrange très fortement. Plus les autres parlent, moins il en dit. Plus les autres racontent leur vie, moins il doit déballer la sienne.
Parfait --

Tout dans l'intérêt de Susanoo —

Bon, il est toujours coincé dans ce métro.
Mais ça, il a absolument pas le choix, il y a zéro sortie --

Il n'a pas noté tous les détails de l'histoire raconté par l'inconnu, simplement ceux sur lesquels il peut rebondir pour ne pas laisser un silence. En vérité, Susanoo n'a jamais réellement détesté les silences -- le problème des silences, c'est qu'ils amènent forcément à et toi ? -- c'est mathématique, c'est logique ((c'est inévitable)) malheureusement --
Et comme il peut pas voir cette question --
Il préfère combler les silences avec les gens qu'il connait pas.
Il ne connait absolument pas l'agence Azraël -- il n'est pas ici depuis des années et il n'a jamais entendu parler de ce lieux. Trop orgueilleux pour oser avouer qu'il ne sait pas, il laisse simplement la question en suspens et rebondit sur une autre information donnée par son interlocuteur avant le télescopage.

Alex.
Son prénom.

C'est Alex ou t'as été coupé par la nana du métro ? demande-t-il avec un rire légèrement moqueur -- mais surtout hyper enfantin.

Susanoo, Susanoo,
Tu vas évidemment rien répondre --
Sur ton prénom --
(sale gosse, franchement)


Et Alexielle, c'est ta sœur du coup ?

Hyper bizarre d'avoir des prénoms aussi proches pour des frères et soeurs --
Ouais, ses parents sont pas hyper bien placés non plus pour parler avec Amaterasu et Susanoo mais bon, son interlocuteur le sait pas ça.

En vérité, l'histoire sur le James Bond du Japon lui a fait esquisser plusieurs sourires -- et sans aucune moquerie dedans. Un sourire du genre t'es un drôle de type mais t'es marrant. Il ne compte pas vraiment réagir à tout ça mais --

Arrêt.
Brutal.
Encore une fois --

Et la lumière s'allume.

Suite à un incident technique, le métro est en arrêt pour une durée de -- 10 minutes.

Attendez.
Pourquoi le minuteur est revenu au point de départ ?

Whaaaaaaaaaaaaaaaaaat —

darren criss. @ atf
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 25 Transgenre
× Age post-mortem : 283
× Avatar : OCS - sack and clothes
× Pouvoir : Genderbend
× Croisée avec : Sa soeur
× Appartement : Kiss
× Métier : Peintre - Hôtesse
× Péripéties vécues : 415
× Øssements699
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 12/11/2017
× Présence : complète
× Surnom : le miel
× DCs : Urie Kaneki

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
41/100  (41/100)
25Transgenre283OCS - sack and clothesGenderbendSa soeurKissPeintre - Hôtesse41569925Féminin12/11/2017complètele mielUrie Kaneki
☿ Pile et Face ☿
D'une même pièce

☿ Pile et Face ☿D'une même pièce
25Transgenre283OCS - sack and clothesGenderbendSa soeurKissPeintre - Hôtesse41569925Féminin12/11/2017complètele mielUrie Kaneki
https://www.peekaboo-rpg.com/t2596-alexie-deux-ailes-eux-terminee#70661
#12 le 31.12.17 0:37

Ode to sleep

— pv Susanoo.

« Qu’est-ce… »

Le métro redémarre et dans la pénombre l’ambiance devient légèrement oppressante pour moi. Mon corps se crispe et ma respiration s’accélère sensiblement. Je n’aime pas ce genre d’atmosphère à la train fantôme. Il y a un jeu comme ça, où une petite fille apparaît parfois aux fenêtres et… Brr. Je ne préfère même pas y penser. J’essaie donc de me concentrer sur mon partenaire et sa question me permet de fixer mon esprit d’avantage, de me flouer en quelques sortes.

« Alexiel, mais tu peux m’appeler Alex’ ou Alexis, c’est comme tu le souhaites! Et mon nom entier est Alexiel Etsuko » bien évidemment ce n’est pas mon vrai nom, je m’appelle Alexis Bellêtre, et ma soeur se nomme Gabrielle Bellêtre. Mais pour mieux se fondre dans la masse et repartir sur de bonnes bases dans ce pays nous avons préféré modifier nos noms et prénoms. Puis j’ai toujours adoré les noms japonais. Alors tant qu’à faire.

J’acquiesce quant à la seconde question, mon sourire s’étirant et s’attendrissant à l’énonciation de ma soeur aimée.

« Alexielle est ma soeur oui. Hey tu suis plutôt bien dis donc agent 007 dont je ne sais d’ailleurs toujours pas le nom. » tout de même, j’aime savoir à qui je parle… En cinq minutes nous pouvons faire connaissance désormais.

Nos prénoms respectifs entre ma soeur et moi sont pourtant bien différents, mais suite à notre arrivée ici j’ai aimé à allier ces derniers. Alexis et Gabrielle, Alexiel/le. Comme la prononciation est la même qu’il y ait deux l, e à la fin ou simplement l. Toute la magie de la chose est bien là dans cette petite modification l’air de rien.

Le freinage de l’appareil me fait encore partir vers l’avant et me retenir au fauteuil de mon comparse tout en le touchant probablement. Dans le noir je n’ai pas remarqué qu’il s’était volontairement éloigné. Le pauvre, s’il savait avec qui il se trouvait… Je suis un monstre de tactilité qui se retient comme il le peut avec bien des gadgets idiots et délurés.

Heureusement pour lui le contact se fait moindre et lorsque les lumières se rallument je m’écarte aussitôt en relevant les yeux vers leur source. Écoutant la voix numérique qui nous annonce… Une bien mauvaise nouvelle qui me fait grimacer.

« Quoi? Mais non! On était à 7, on avait dit 7! James ils nous mentent. »

Je me suis redressé droit comme un piquet et je m’approche de l’une des portes, plaquant mes mains dessus de chaque côté de mon visage pour essayer de voir à travers la pénombre de ces tunnels. On n’est pas encore arrivés près d’une station.

« … je crois qu’on en a encore pour un long moment. »

J’ai un petit soupire et me retourne, m’adosse pour scruter mon partenaire.
Entre temps je ne l’ai pas remarqué mais mon pouvoir a refait des siennes. Moi je m’y habitue sans trop y faire attention mais cela peut paraître surprenant lorsqu’on n’y est pas habitué. La faute à la fatigue qui fait sensiblement varier mon contrôle dessus.

« Tu penses qu’on devrait essayer de faire quelque chose?… »

Je reviens vers lui, ma poitrine est revenue et mes traits sont de nouveaux féminins. Par contre mes cheveux sont toujours aussi courts. Ma mine est un peu inquiète.

« Hey mais tu es châtain en fait, tout à l’heure j’ai cru que c’était roux, je ne sais pas pourquoi. Tu es japonais à la base ou…? »

Mes doigts se sont levés pour venir frôler les mèches claires de mon vis-à-vis.  Mauvais réflexe, mais je vais sûrement apprendre que mon ami n’aime pas le contact humain d’une façon ou d’une autre. Le pauvre, finir enfermé avec moi…

Afficher toute la signature


#913D88 - Alexiel (italique : Français )#68C3A3 - Alexielle (italique : Français )

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : glandeur
× Péripéties vécues : 223
× Øssements1246
× Age IRL : 12 Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Présence : complète
× Surnom : le gecko
× DCs : quelqu'un de moins fragile

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
17/15  (17/15)
21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur223124612Féminin25/08/2017complètele geckoquelqu'un de moins fragile
lémure
lémure
21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur223124612Féminin25/08/2017complètele geckoquelqu'un de moins fragile
http://www.peekaboo-rpg.com/t2288-susanoo-k-omikami-bref-il-est-susceptiblehttp://carnetspectral.pab
#13 le 31.12.17 12:46
métro ,.
ode to sleep
A moitié.
Et en même temps, il tend la main dans un geste avec une signification proche du touche à cette mèche de cheveux et je m'éloigne à l'autre bout de la rame (Susanoo est incapable de frapper quelqu'un, il va forcément réagir par la fuite).

Pourquoi le type a une poitrine ? —

Maintenant que la lumière est revenue, il peut observer en détail son colocataire de rame et -- Susanoo n'est pas du genre à laisser les expressions submerger son visage et seul un haussement de sourcil s'échappe pour traduire sa surprise. Le type -- ou la nana du coup -- a changé le temps d'une seconde (pour Susanoo).
Euh --
OK.

Il ose rien dire.
Il est trop poli pour faire la moindre remarque du genre t'étais pas un mec il y a exactement 45 secondes là ? alors il fait comme si de rien n'était.
Il a pas le choix de toute façon.
Le problème, c'est pas ça.

Le problème, c'est que --

Susanoo est coincé. Dans tous les sens du terme --
Premièrement, il est coincé dans cette rame de métro et clairement, la situation ne semble pas se débloquer. Dans le meilleur des cas, ils sont sortis dans dix minutes. Dans le pire, une heure. Aucune idée ne lui traverse l'esprit actuellement excepté attendre -- attendre, il déteste. Il peut être patient pour obtenir ce qu'il veut mais rester dans ce métro ne lui apporte absolument : rien.
Deuxième, il est coincé dans la conversation avec cet inconnu (ou inconnue ?) -- il va devoir dire des choses sur lui. Il est obligé. Le simple fait de confier son origine l'agace. Lui qui d'habitude arrive à ne rien avouer sur sa vie se retrouve à balancer ses origines (enfin concrètement la moitié) à un parfait étranger.
Même Etsu ne sait pas --

Qu'est-ce qu'Etsu fout dans ses pensées ?
Quel merdier.
Le plus total.

Désolé de te décevoir, j'suis pas Ron Weasley, réplique-t-il tout en esquissant un rapide mouvement de recul.

Il a jamais su comment montrer aux autres qu'il ne supporte pas le contact tout en refusant de dire le moindre détail sur lui. Il s'éloigne, il recule, il grimace. Mais il n'exprime jamais verbalement ce malaise constant. Pourtant, c'est simple -- euh désolé j'aime pas trop trop quand on me touche mais c'est déjà pas simple pour lui. Alors, il reste dans un silence mimé.
Comme si les autres devaient trouver la réponse eux-même.
Mais qu'il est chiant, Susanoo --

Il se lève brusquement.

Bon t'as raison, on va pas attendre que le temps passe, dit-il pour rebondir sur la question de son interlocuteur -- il y a pas un bouton d'urgence dans la rame ? (il s'avance entre les sièges (c'est bien plus facile maintenant que la lumière est revenue) et laisse son regard glisser sur les murs -- là) trouvé, j'ai gagné, lâche-t-il en s'approchant du bouton rouge (personne jouait au jeu, il a gagné tout seul mais -- Susanoo est un gosse).

Il appuie sur le bouton.
Rien.
Silence.
Il ré-appuie sur le bouton.
Rien.

Ca me va pas, James, comme prénom ? lance-t-il soudainement à l'inconnu(e) sans aucun rapport avec l'action qu'il réalise.

Il a déjà fait ça.
Il dit pas son prénom et il fait semblant d'en avoir un autre parce qu'il trouve ça très drôle de rien dire -- il trouve ça très drôle de s'imaginer totalement autre que Susanoo K. Omikami, le mec mort dans un accident de voiture avec son frère.
James, ça sonne bien aussi.

Il appuie de nouveau sur le bouton.
Toujours rien.
Il claque sa langue contre son palais.

Suite à un incident technique, le métro est en arrêt pour une durée de -- 9 minutes.

Mais la voix automatique, elle fonctionne en revanche --

T'as un nom de famille japonais mais t'es originaire de France, note Susanoo (il préfère pas se concentrer sur ce bouton de Satan).

Susanoo note beaucoup de détails -- il a appris, au fil des années, à retenir pour mieux utiliser, à analyser pour mieux obtenir. Il ne retient pas parce qu'il est passionné par les autres mais parce que ça peut toujours servir. Et en l’occurrence, ça lui sert : ne parle pas de toi, Susanoo, fais parler les autres.

Puis, ça l'intrigue un peu --

Alex est bizarre mais drôle —

darren criss. @ atf
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 25 Transgenre
× Age post-mortem : 283
× Avatar : OCS - sack and clothes
× Pouvoir : Genderbend
× Croisée avec : Sa soeur
× Appartement : Kiss
× Métier : Peintre - Hôtesse
× Péripéties vécues : 415
× Øssements699
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 12/11/2017
× Présence : complète
× Surnom : le miel
× DCs : Urie Kaneki

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
41/100  (41/100)
25Transgenre283OCS - sack and clothesGenderbendSa soeurKissPeintre - Hôtesse41569925Féminin12/11/2017complètele mielUrie Kaneki
☿ Pile et Face ☿
D'une même pièce

☿ Pile et Face ☿D'une même pièce
25Transgenre283OCS - sack and clothesGenderbendSa soeurKissPeintre - Hôtesse41569925Féminin12/11/2017complètele mielUrie Kaneki
https://www.peekaboo-rpg.com/t2596-alexie-deux-ailes-eux-terminee#70661
#14 le 04.01.18 16:56

Ode to sleep

— pv Susanoo.

« Dommage, le roux t’aurait bien été je trouve. »  Oui c’est bel et bien le moment pour aborder l’idée d’une teinture. Cependant cela reste une remarque comme ça qui s’oublie bien vite lorsqu’il se relève subitement. Je le suis du regard comme si ce dernier pouvait bien avoir la solution concernant ce petit soucis technique. Après tout il a des lunettes, je sais, je sais, on ne doit pas juger à la première impression mais les lunettes ça a toujours donné un petit côté intello… Ou secrétaire porno. Mais tout dépend le métier dans lequel on est me dira Alexielle. Mais j’avoue que lorsqu’elle en porte ça fait d’avantage secrétaire que… Elle me stoppe dans mon fil de pensée et manque de m’invectiver. J’essaie de revenir à la réalité.

« Ravi de te l’entendre dire James. » je fais un clin d’oeil à l’intéressé qui a -enfin- décidé de faire quelque chose et j’attends de voir si le fait de presser le bouton fait quoi que ce soit. « Je trouve assez, même si… Je pense tout de même que ton prénom de base est d’avantage Japonais que James Bondisant. » mon sourire s’étire, j’adore jouer des mots. En français je suis très bon à cela, en japonais… Disons que j’ai un certain travail à faire avant que cela ne vienne naturellement.

« Car c’était bien plus simple pour se fondre dans la masse Japonaise adorable que vous êtes~! » élémentaire mon cher Watson. A vrai dire nous avons changé d’identité mais nous n’y tenons pas tant que cela, donner mon vrai nom ou prénom ne me pose aucunement problème.

« Je m’appelle Alexis Bellêtre, Français pure souche, tel un vin millésimé. Et toi mon mignon tu esquives toutes les questions. Je sais que je suis très intéressant, mais tout de même, je n’aime pas monopoliser la conversation… Ou à peine.»

Mon ton est léger, aucun réel reproche. Simplement une remarque indiquant que je ne suis pas dupe. J’ai passé dix années dans un hôpital psychiatrique. Oh certes, j’étais là-bas en tant que patient mais tout de même, on y apprend quelques petites choses, on devient observateur. On décèle chez les autres nos failles.

Je me rapproche de mon interlocuteur, intéressé par ce bouton qu’il tente de presser sans grand succès. Mes yeux scrutent l’appareil dans lequel nous sommes enfermés sans trouver de réelle solution. Je m’appuie contre la paroi non loin en croisant les bras -réhaussant au passage ma poitrine-. Je baisse les yeux pour regarder cette dernière en levant un sourcil. Hé bien… Parfois ce pouvoir est surprenant.

Je défais mes bras et presse ma main droite contre ces formes féminines -non je ne me pelote pas, même si ces seins sont ceux de ma soeur-, c’est simplement que je visualise mieux lorsque je fais ça pour essayer de revenir à un état plus… « adéquat » en quelques sortes.

Mais avec la robe… Le corps d’Alexielle est bien mieux. Quel dilemme! Le nez toujours en bas à observer ce décolleté plongeant je fais une légère moue puis soupire.

« Bon. Il va falloir que tu fermes les yeux. »

J’indique cela comme si de rien n’était. Mais mon ton est assez sérieux. Faire ce changement de corps est assez particulier et ma soeur n’aime pas énormément que tout le monde puisse en profiter. Elle dit que tout se monnaie dans ce monde. Et notre pouvoir reste tout de même assez particulier.

« Et si tu ne triches pas, je te dis quelle solution serait possible pour sortir de ce métro. »

J’ai levé l’index, mon sourire empli de malice étendant mes lèvres naturellement charnues dont la teinte rosâtre est davantage marquée par quelques artifices nommés maquillage. Un clin d’oeil de mes yeux redessinés par un trait d’elle liner minutieusement tracé.

Et cette voix en fond qui nous indique que plus rien ne va plus.

"Suite à un incident technique, le métro est en arrêt pour une durée de -- 20 minutes."

« Il faudrait qu’elle se décide à la fin... »

Dis-je d’un ton faussement agacé.

Afficher toute la signature


#913D88 - Alexiel (italique : Français )#68C3A3 - Alexielle (italique : Français )

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : glandeur
× Péripéties vécues : 223
× Øssements1246
× Age IRL : 12 Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Présence : complète
× Surnom : le gecko
× DCs : quelqu'un de moins fragile

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
17/15  (17/15)
21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur223124612Féminin25/08/2017complètele geckoquelqu'un de moins fragile
lémure
lémure
21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur223124612Féminin25/08/2017complètele geckoquelqu'un de moins fragile
http://www.peekaboo-rpg.com/t2288-susanoo-k-omikami-bref-il-est-susceptiblehttp://carnetspectral.pab
#15 le 07.01.18 18:46
métro ,.
ode to sleep
Susanoo reste silencieux alors que son colocataire du moment mélange jeu de mot et réponse à sa question. Il ne peut s'empêcher de le remarquer -- l'inconnu semble avoir l'art de la conversation (ce qui arrange parfaitement Susanoo qui à la phrase et toi mon mignon tu esquives toutes les questions réplique simplement par un haussement de sourcil innocent et un sourire espiègle).
Il ne répondra jamais à une question.
Jamais --
Jamais --

Plutôt mourir (deux fois) —

Rien ne paraît sur son visage ; pas la moindre expression -- mais Susanoo a le sentiment d'avoir été cramé, royalement et totalement cramé. Son interlocuteur a pointé (d'une façon amusée mais il l'a quand même bien noté) qu'il le faisait parler pour ne rien confier sur sa propre personne. Il se retient de claquer sa langue contre son palais et se concentre sur ce bouton de secours -- qui semble définitivement mort.
Il ne se sent pas bête.
Mais --
A force de prendre les autres comme des êtres insignifiants --
Bref, Susanoo, le type en face de toi est loin d'être con.

L'inconnu se rapproche (Susanoo, instinctivement, se décale de quelques centimètres -- juste au cas où) et presse sa main droite contre sa poitrine.
Presse sa main droite --
Contre sa poitrine.

Whaaaaat ?
Susanoo écarquille les yeux.
Il hausse un sourcil.

Bon. Il va falloir que tu fermes les yeux.
Qu'est-ce que tu --
Et si tu ne triches pas, je te dis quelle solution serait possible pour sortir de ce métro.

Malgré le sourire plein de malice et l'index levé, le ton est sérieux, Susanoo le sent. Il entend vaguement la voix automatique leur annoncer vingt minutes d'attente (de toute façon, ils sont plus à ça près) et son interlocuteur ajouter un commentaire. Susanoo se concentre plutôt sur la demande --
Fermer les yeux.
Euh --
Susanoo déteste.
Il refuse de les fermer. S'il les ferme, il ne verra plus rien et même si l'inconnu semble être un type sympa et sans prise de tête, il reste pour Susanoo un total inconnu. Il a beau lui promettre une sortie (il voit difficilement ce que ça peut être et ne s'attend pas à une réponse vraiment sérieuse), il est clairement pas une personne en qui Susanoo a entière confiance -- Susanoo n'a confiance en personne excepté son frère.
Donc il est hors de question qu'il ferme les yeux.
Jamais --
Jamais --

T'as aucun moyen de savoir si je triche ou pas, note Susanoo tout en abandonnant l'idée de faire fonctionner le bouton (il se déplace de quelques pas et s'assoit sur l'un des sièges de la rame, pose ses coudes sur l'accoudoir et regarde directement son interlocuteur) j'te propose un truc (sourire malicieux).

Il réfléchit une seconde à sa proposition.
Il faut qu'il évite de fermer les yeux.
Tout -- sauf fermer les yeux.

Suite à un incident technique, le métro est en arrêt pour une durée de -- 19 minutes.

Bordel, ça va être long --
Très très très long même.


Tu me tournes le dos et comme ça, j'vois pas ce que tu fais, continue-t-il, assez fier de sa proposition -- et ensuite, tu me donnes ta solution.

Voilà.
C'est tout simple.
C'est parfait.

Et ça arrange bien Susanoo —

darren criss. @ atf
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 25 Transgenre
× Age post-mortem : 283
× Avatar : OCS - sack and clothes
× Pouvoir : Genderbend
× Croisée avec : Sa soeur
× Appartement : Kiss
× Métier : Peintre - Hôtesse
× Péripéties vécues : 415
× Øssements699
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 12/11/2017
× Présence : complète
× Surnom : le miel
× DCs : Urie Kaneki

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
41/100  (41/100)
25Transgenre283OCS - sack and clothesGenderbendSa soeurKissPeintre - Hôtesse41569925Féminin12/11/2017complètele mielUrie Kaneki
☿ Pile et Face ☿
D'une même pièce

☿ Pile et Face ☿D'une même pièce
25Transgenre283OCS - sack and clothesGenderbendSa soeurKissPeintre - Hôtesse41569925Féminin12/11/2017complètele mielUrie Kaneki
https://www.peekaboo-rpg.com/t2596-alexie-deux-ailes-eux-terminee#70661
#16 le 11.01.18 14:12

Ode to sleep

— pv Susanoo.

Quoi, il n’a jamais vu une poitrine de sa vie le petit? Ha les jeunes de nos jours et leur petit côté prude, gêné. C’est vraiment adorable chez les japonais. Ça ne tiendrait qu’à moi je serais déjà en train de tous les câliner, la langue. Juste et simplement la langue me donne envie de sautiller sur place en poussant des petits cris d’une personne complètement gaga. Je suis gaga des japonais, littéralement. Mais j’essaie de respecter les distances minimales de sécurité pour ne pas être pris pour un pervers ou pire encore… Mais c’est si compliqué! Et puis le métier de ma soeur ne m’a pas aidé à revoir les distances avec le corps.

Mon interlocuteur semble peu enclin à ce que je lui demande et je roule légèrement des yeux.

« Oh, je t’en prie, tu n’as pas peur que je te mange mon mignon? T’es adorable mais tout de même. »

J’agite ma main gauche dans le vide d’un air de « quelle idée as-tu là », je ne le ferai que si tu me le demandes et encore, ma soeur me dirait qu’il faudrait que l’on parle tarifs.

A vrai dire je voudrais sortir de cette rame de métro, je n’aime pas me sentir bloqué dans des espaces restreins à cause de quelques mauvaises périodes passées en isolation. La liberté de mouvements, ce genre de choses…

« Parce que tu tricherais en plus? Hé bien, petit James Bond est bien entreprenant dis donc »

Je ris clairement de sa remarque et de ses petits airs faussement outrés. J’imagine que ça n’est pas si simple d’être à l’aise avec tout le monde. Gabrielle me le dit parfois que tout le monde n’est pas aussi ouvert, entreprenant ou simplement dénué de méfiance comme moi. Je n’y peux rien, j’ai toujours aimé aller vers les gens et je continuerai toujours de le faire.

J’observe ce petit prince assis sur son trône et je souris, amusé clairement par son sourire malicieux, le mien s’étire d’avantage encore.

« Petit pervers qui aime observer va, je devrais te faire payer si tu observes. Ma soeur n’aime pas que l’on profite de son corps gratuitement. Si tu regardes, tu paies. »

Dis-je en me penchant, mes mains se plaquant sur le haut de mes cuisses et mes bras se resserrant sur ces attributs féminins largement mis en valeur par ce décolleté plongeant.

« Mais je te trouve trop jeune pour profiter de mes services. »

Je lui fais un clin d’oeil. Non, je ne suis pas enclin à cette solution et cette fois je vais bousculer ce garçon trop mignon dont j’ai profité de la position qu'il a pris dans le siège pour que sa tête ne puisse reculer. J’attrape sa paire de lunettes, j’ai une grande dextérité du fait de ces tours de magie que j’aime tant faire et refaire, car je ne sais jamais quoi faire de mes mains. Je les pose sur le fauteuil à côté et rapidement mon autre main se plaque sur les yeux du jeune homme.

« Ne bouge pas, je ne vais rien te faire. Mais je ne le contrôle pas encore et elle est pudique… »

Dans l’intimité ma soeur est d’une grande pudeur. Son métier n’a rien à voir avec ses traits de caractère. Le maniement de la langue peut peut-être empêcher mon nouvel ami de comprendre l’exactitude de mes mots et je puis comprendre que ce soit difficile d’anticiper d’avoir deux personnes dans un même corps en face de soit. Alors je fais au plus simple.

Mes doigts légèrement épais et longs deviennent fins, mes ongles s’allongent à peine. Mes cheveux tombent sur mes épaules en quelques ondulations blondes et surtout mon corps devient parfaitement celui d’une femme. La femme de mon coeur, celle qui depuis le début m’était destinée. Elle est ma moitié, mon tout, et mon atout. Une taille fine, une poitrine moyenne, ferme dont chaque sein tient parfaitement au creux de mes mains. Sa chute de reins est vertigineuse et je ne parle même pas de ses jambes dont je n’ai de cesse de me perdre parfois. Elle est parfaite à mes yeux.

Elle attire aussi souvent bien l’oeil du fait de ses origines, sa grande taille… quand on la voit on comprend qu’elle ait été petite-maîtresse du roi, quand je la vois plus rien autour de moi ne peut exister encore. Malheureusement, nous sommes tellement « nous », une unité physique, que ces contemplations sont devenues impossibles.

Mais je sais surtout qu’à cette instant la robe lui va bien mieux.

J’ai ôté ma main des yeux du jeune homme et j’affiche un sourire qui ne collerait pourtant pas du tout avec le visage de ma soeur. Heureusement que nous sommes jumeaux, nos visages sont identiques bien que ma mâchoire soit plus anguleuse que la sienne.

Et ma voix est devenue bien plus féminine aussi.

« Excuse-moi, je n’aime réellement pas faire ça devant le premier venu, ça reste quelque chose… d’intime. Mais j’étais sérieux pour la sortie. »

Je suis sérieux et mon sourire se veut le plus sincère et doux possible. Je parle sans filtre, je n’ai aucun filtre avec qui que ce soit. Je suis le plus naturel et simple possible, aucun double jeu malgré mon double je.

Je pointe du doigt une trappe au milieu de la rame, qui se situe sur le plafond. Il y a une poignée à côté de laquelle quelques inscriptions en japonais sont indiquées mais je suis assez mauvais en lecture de la langue… Je la maîtrise à l’oral, mais l’écrit est une vraie colle pour moi.

Je ne me rends pas encore compte de ce que j’ai pu causer chez petit James car je me suis déjà retourné pour me mettre sous la trappe du plafond, tendant la main en me mettant sur la pointe des pieds (déjà rehaussée par des talons). Mais c’est… trop haut malgré mon mètre soixante-dix-huit plus six ou sept centimètres de talons. Bref, mon habituel mètre quatre-vingt-cinq sous ma forme masculine.

« Quelle idée de mettre ça si haut alors que les japonais sont si petits! »

Une remarque, une pensée dite à haute voix dans ma langue maternelle. Quoi, c’est bien vrai, il n’y en a aucun ou presque qui m’arrive à hauteur.

Afficher toute la signature


#913D88 - Alexiel (italique : Français )#68C3A3 - Alexielle (italique : Français )

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : glandeur
× Péripéties vécues : 223
× Øssements1246
× Age IRL : 12 Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Présence : complète
× Surnom : le gecko
× DCs : quelqu'un de moins fragile

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
17/15  (17/15)
21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur223124612Féminin25/08/2017complètele geckoquelqu'un de moins fragile
lémure
lémure
21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur223124612Féminin25/08/2017complètele geckoquelqu'un de moins fragile
http://www.peekaboo-rpg.com/t2288-susanoo-k-omikami-bref-il-est-susceptiblehttp://carnetspectral.pab
#17 le 15.01.18 21:54
métro ,.
ode to sleep
le temps semble long
le temps semble terriblement lent
mais l'inconnu avance à 100 à l'heure


Susanoo l'a pas vraiment noté avant mais son interlocuteur du moment fait tout -- beaucoup, dans un certain excès sans toucher au ridicule, l'excès suffisant -- certains (lui-même par exemple) n'avancent pas vraiment, un pas en avant puis un autre en arrière ; l'inconnu ne fonctionne pas du tout comme ça.
Et ça étonne Susanoo.
Et c'est probablement ce qui fait qu'il reste.
(bon, il a aussi pas le choix)

Captain obvious mec —

Oh, je t’en prie, tu n’as pas peur que je te mange mon mignon? T’es adorable mais tout de même (t'es bien le genre à le faire songe Susanoo sans pour autant le dire à voix haute -- un classique chez le jeune homme qui pense beaucoup mais qui ne dit jamais rien au final).

Il le laisse parler, esquisse un rapide sourire quand son interlocuteur lui glisse un James Bond est bien entreprenant dis donc mais hausse un sourcil à son ma sœur n’aime pas que l’on profite de son corps gratuitement -- c'est quoi encore son histoire de sœur ?
Depuis son arrivée, Susanoo n'a rien vu de paranormal, pas la moindre chose qui clairement n'est pas dans le monde des vivants. Enfin, si -- ok, il y a le pouvoir étrange d'Etsu qui peut faire disparaître des trucs (ça, c'est quand même un peu pas vraiment naturel) -- mais c'est tout.
Toutes ces autres rencontres étaient étrangement normales.
Mais lui --
Ce dénommé Alexiel, il y a quelque chose avec sa sœur. Sauf que Susanoo n'arrive toujours pas à saisir ce qu'il y a. Il a compris qu'ils vivaient ensembles, il a compris qu'ils étaient proches (un instant, Susanoo pense à son frère -- non pas qu'il n'y pense pas habituellement mais là, à cette seconde, il y pense comme son frère).
Est-ce le même genre de relation qu'Amaterasu et lui ?
Il fronce légèrement les sourcils.

Pourquoi ne peut-il pas parler d'Amaterasu ?
Pourquoi garde-t-il ça si caché, si désespéramment caché ?
Il n'a pas honte --
Jamais.
Mais Amaterasu --
Parler d'Amaterasu, c'est parler de lui —

Plongé dans ses pensées, il a simplement esquissé un rapide geste de recul lorsque l'inconnu lui prend ses lunettes -- Susanoo déteste ses lunettes, il est simplement obligé de les mettre pour regarder le ciel (astigmatisme oblige).
Et puis, l'inconnu pose sa main sur le visage de Susanoo.

Il pose sa main --
Susanoo se raidit instantanément.
Nuit noire.
Contact inconnu.

Par réflexe (et par légère panique), il plaque sa main sur le poignet de l'inconnu mais la poigne est trop forte, trop ferme et trop déterminée. Il esquisse une grimage, claque sa langue contre son palais. Ce simple contact lui donne envie de disparaître.

Ne bouge pas, je ne vais rien te faire. Mais je ne le contrôle pas encore et elle est pudique…

Elle ?
La fameuse sœur ?

Main retirée.
Soupir évident de soulagement.
Spectacle.

Susanoo déglutit mais ne fait aucun commentaire.
Il n'y a aucun commentaire à faire --
L'inconnu devient littéralement et physiquement parlant l'inconnue devant Susanoo. Taille fine, cheveux long, poitrine moyenne -- c'est une fille. Le jeune homme ne s'est jamais intéressé aux filles, il les trouve vraiment agaçantes et incapables d'être intéressantes. Alors, il ne note pas vraiment tous les atouts de son interlocutrice mais ne peut s'empêcher d'avouer qu'elle est belle.
Susanoo n'aime pas les filles mais parfois (très rarement), il sort un compliment intérieurement.

Excuse-moi, je n’aime réellement pas faire ça devant le premier venu, ça reste quelque chose… d’intime. Mais j’étais sérieux pour la sortie.

Il hésite.
Il sait pas quoi dire.
C'est censé être intime, il se doute bien -- le mec vient de se transformer en -- sa sœur ?
Bordel de merde.
Susanoo reprend ses lunettes posées sur le siège pour les remettre devant ses yeux chocolat.

J'vais peut-être te décevoir mais les filles m'intéressent pas non plus, finit-il par répondre de son air toujours malicieux et son regard pétillant.

Susanoo ne sait pas --
Trouver les mots adéquats.
Pour la simple raison qu'il ne l'a jamais fait. Il ne s'intéresse ni aux filles, ni aux garçons car Susanoo ne s'intéresse jamais à personne. Alors il ne va rien lui demander, ni sur ce pouvoir qui l'étonne fortement, ni sur son ressenti -- il a des questions (il en a toujours) mais il ne va probablement pas les poser (sauf s'il doit parler de lui).

Susanoo voit bien la trappe. Il lève les yeux au ciel (dans tous les sens du terme). Il sait déjà d'avance ce qu'il va se passer -- il anticipe déjà très bien.
Il l'entend parler d'une langue qu'il ne connait pas.
Ca ressemble à de l'italien mais ce n'est pas de l'italien.

C'est pas ça le sort pour ouvrir les portes fermées, c'est Allohomora, commente-t-il tout en se levant de son siège pour observer la trappe -- pour rester dans le thème Harry Potter, ajoute-t-il le regard rivé sur la solution proposée par l'inconnue.

Il lâche un soupir.
Avec ses talons, elle fait sa taille.
Il réfléchit.
La trappe est en plein centre de la rame, sans aucun siège autour. Pour y accéder (et peut-être espérer ne pas rester ici pour le restant de leur jour), il reste pas vraiment le choix.
Il lâche un second soupir.
Hors de question qu'il propose ça.

Je te l'ai déjà dit, j'suis pas Ron Weasley donc je sais pas léviter, lâche-t-il tout en reprenant place sur le siège, coude posé sur l’accoudoir et menton au creux de sa paume.

Il sait très bien qu'elle est la meilleure solution.
Il le sait mais Susanoo reste Susanoo.
Insolent, gamin et incapable de toucher quelqu'un.
Un petit mec un peu perdu dans un univers qu'il trouve trop grand.

Besoin d'aide du coup ?

(sourire narquois)
(remarque malicieuse)

Susanoo ne change pas —

darren criss. @ atf
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 25 Transgenre
× Age post-mortem : 283
× Avatar : OCS - sack and clothes
× Pouvoir : Genderbend
× Croisée avec : Sa soeur
× Appartement : Kiss
× Métier : Peintre - Hôtesse
× Péripéties vécues : 415
× Øssements699
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 12/11/2017
× Présence : complète
× Surnom : le miel
× DCs : Urie Kaneki

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
41/100  (41/100)
25Transgenre283OCS - sack and clothesGenderbendSa soeurKissPeintre - Hôtesse41569925Féminin12/11/2017complètele mielUrie Kaneki
☿ Pile et Face ☿
D'une même pièce

☿ Pile et Face ☿D'une même pièce
25Transgenre283OCS - sack and clothesGenderbendSa soeurKissPeintre - Hôtesse41569925Féminin12/11/2017complètele mielUrie Kaneki
https://www.peekaboo-rpg.com/t2596-alexie-deux-ailes-eux-terminee#70661
#18 le 18.01.18 11:45

Ode to sleep

— pv Susanoo.

S’il s’est raidi dès que ma main s’est posé sur lui, en tout cas sa bouche semble toujours parfaitement fonctionner. Je connais quelques personnes ainsi qui gardent « face » à l’aide de remarques bien senties ou placées et qui espèrent donner au change ainsi. Moi je fais partie de ceux qui sont à la fois bavards et tactiles, un vrai fléau pour certains, une bénédiction pour d’autres.

« Hm?.. »

Je ris de sa remarque et agite négativement la tête pour lui indiquer qu’il se méprend peut-être sur mes intentions. Bien que, son air malicieux indique clairement qu’il ne dit probablement pas cela au sérieux. Il est plutôt adorable avec ses lunettes et sa coupe aux mèches folles, ça me donnerait envie de le taquiner un peu plus.

« Promis, quand on sera sortis je plancherai sur une version physique qui sera tout à fait à ton goût James! »

Les goûts sont dans la nature comme dirait l’autre. Après plus de 250 ans d’existence et surtout dans le milieu où j’ai évolué je sais bien que le corps est quelque chose de très réducteur. Oh bien sûr, j’aime celui de ma soeur comme aucun autre mais ça n’est pas la même chose… Avoir côtoyé les maisons closes m’a bien ouvert l’esprit et je crois que j’ai assis la chose lors de mon arrivée dans ce monde, durant mes recherches pour retrouver ma soeur ainsi que l’apprivoisement de ce corps et bien d’autres choses.

« De ce fait, tu aimes quelqu’un en particulier plus qu’un genre je suppose Harry? Quoi que. Je t’appellerai bien Ron quand même vu que tes formules ne fonctionnent pas. »

Oh t’en qu’à faire hein. Il l’a dit de lui-même, je ne fais qu’extrapoler. Il a dit, je cite, « les filles m’intéressent pas non plus », je peux bien imaginer que les hommes ça n’est pas non plus le cas. J’aime être taquin et avec ce genre de sujets et ce type de personnes.

« As-tu seulement un pouvoir si ce n’est me retourner les questions très cher? »

Je place mes mains sur les hanches, observant le petit prince à nouveau sur son trône. Je lui souris, rendant ce sourire qu’il m’offre et inclinant le visage.

« Changeons de registre, passons plutôt à Indiana Jones! Ça te dit d’aller crapahuter un peu? Sinon, bien sûr, on peut attendre que le métro s’arrête et arrive à destination un jour. Mais moi ça me rappelle surtout l’ascenseur infernal de l’agence. »

Je soupire doucement, même pas contrarié. Mais cet ascenseur reste quelque chose de bien horrible. Une fois je suis resté bloqué dedans durant une bonne heure. Heureusement qu’Alexielle était avec moi.

« Du coup, du coup oui. Il va bien falloir, comme tu l’as remarqué avec tes quatre yeux~ je n’ai clairement pas la taille qu’il faut pour ouvrir la trappe et toi non plus. »

Je lève un index à la manière d’un scientifique comme si cette information était élémentaire.

« Par contre je te préviens. Un coup d’oeil sous sa robe et je n’hésiterai pas à t’houspiller. » hm? Ce mot fait ancien? Je l’aime bien moi. Je l’ai trouvé dans un dictionnaire une fois… « Ça dit que ça n’est pas intéressé et ça termine par regarder quand même au cas où. Je le sais je fais pareil~! » A peine sérieux j’attends que mon acolyte vienne me donner un coup de main nécessaire pour prendre mon envol.

J'entame à défaire mes chaussures. S'il doit me faire la courte échelle autant que ce soit un minimum stable pour moi et peu douloureux pour lui.

HRP:
Pile : il tombe sur les fesses en retirant ses chaussures à cause du mouvement
Face : Tout va bien, par contre ils perdent encore la lumière
Afficher toute la signature


#913D88 - Alexiel (italique : Français )#68C3A3 - Alexielle (italique : Français )

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Péripéties vécues : 2355
× Øssements726
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/0  (0/0)
0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente23557260Autre15/03/2014
maitre de la mort
maitre de la mort
0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente23557260Autre15/03/2014
#19 le 18.01.18 11:45
Le membre 'Alexiel Etsuko' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'PILE OU FACE' :
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : glandeur
× Péripéties vécues : 223
× Øssements1246
× Age IRL : 12 Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Présence : complète
× Surnom : le gecko
× DCs : quelqu'un de moins fragile

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
17/15  (17/15)
21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur223124612Féminin25/08/2017complètele geckoquelqu'un de moins fragile
lémure
lémure
21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur223124612Féminin25/08/2017complètele geckoquelqu'un de moins fragile
http://www.peekaboo-rpg.com/t2288-susanoo-k-omikami-bref-il-est-susceptiblehttp://carnetspectral.pab
#20 le 21.01.18 21:31
métro ,.
ode to sleep
En toute honnêteté, Susanoo a proposé son aide mais il ne compte absolument pas faire le moindre effort pour sortir de cette situation. Il aide rarement, très rarement même voir pas du tout -- si l'inconnue peut le faire toute seule, ça l'arrange fortement.
L'inconnue --
L'inconnue qui le fait rire et même si Susanoo ne lâche pas un rire franc pour le prouver, il esquisse de nombreux sourires (plus proches de la sincérité que les précédents) face aux remarques de son interlocutrice. Entre le je t’appellerai bien Ron quand même vu que tes formules ne fonctionnent pas ou le as-tu seulement un pouvoir si ce n’est me retourner les questions très cher, Susanoo ne peut s'empêcher de lui attribuer la qualité d'être drôle.

lol mdr —

Susanoo a toujours été un gamin jovial, un adolescent pas forcément hyper charismatique et grande gueule mais constamment souriant et brillant. C'était l'élève soleil dans la classe, celui qui est élu délégué sans même se présenter, celui qui va proposer une idée validée la minute d'après. Susanoo n'a jamais cessé de sourire, un sourire hypocrite à 99% du temps mais un sourire. Etre taciturne, renfermé et agacé -- ça c'était pour sa psy après les cours ou les séances photo de son agence.
Il est pas timide, il est pas introverti --
Susanoo est trop pétillant pour être réticent.

Il ne rebondit sur aucune des remarques lancées par l'inconnue -- il a toutes les réponses, évidemment mais il ne les donnera pas. Il est trop secret pour se dévoiler. Peut-être qu'un jour, cela sera naturel pour lui : s'exprimer, se confier sans vraiment tout dire.

Pas aujourd'hui
Pas maintenant

Changeons de registre, passons plutôt à Indiana Jones ! Ça te dit d’aller crapahuter un peu ? (non ça me dit absolument pas, va crapahuter toute seule stp) Sinon, bien sûr, on peut attendre que le métro s’arrête et arrive à destination un jour. Mais moi ça me rappelle surtout l’ascenseur infernal de l’agence.

Susanoo grimace et enfouie sa tête dans ses bras posés contre l'accoudoir -- on dirait presque qu'il boude (mec ressaisis-toi t'as 21 ans). Il a vraiment pas du tout envie -- et il sait très bien où elle va en venir. Il le sait tellement parfaitement qu'il n'est pas étonné lorsqu'elle enchaîne la suite de sa phrase, tout en levant l'index comme pour donner une leçon (il fronce les sourcils au mot houspiller, il n'a pas entendu cette expression depuis ses cinq ans -- et puis il se rappelle que son interlocutrice n'est pas japonaise).
Il relève simplement la phrase un coup d’œil sous sa robe -- sa ? -- son histoire de frère et sœur n'est vraiment pas claire. Il hésite à poser une question, réfléchit une seconde sur l'intérêt et ce que ça peut lui apporter (la réponse rien arrive instantanément) et ne demande finalement rien.
Après tout, c'est pas son problème.

J'regarderai pas, c'est vraiment pas ma came, commente-t-il alors qu'elle retire ses chaussures -- il a pas envie de s'étendre sur le pourquoi c'est pas du tout ce qu'il le branche mais il veut s'assurer qu'elle comprenne le message : plutôt mourir que de regarder sous ta robe, princesse.

Il soupire, se lève et avec un dégoût masqué (rien que l'idée de toucher le pied d'une inconnue avec ses mains le fait frémir) mais une grimace boudeuse non cachée, il s'accroupie légèrement puis forme ses mains en creux pour qu'elle glisse son pied.
Cendrillon, on fait ça vite pour rentrer à la maison --

L'inconnue s’exécute, s'accroche en même temps à ses épaules pour trouver une certaine stabilité et alors qu'il soupire déjà sous l'effort (Susanoo est tout maigre, tout chétif et clairement pas du genre à soulever des poids dans une salle de sport) --

Lumière éteinte —

Et merd --

Susanoo n'a pas le temps de finir de jurer. Tout va très vite. Brusquement dans le noir complet, il perd ses repère (ou du moins, le peu qu'il avait), se décale d'un pas pour tenter de se stabiliser --
C'est un pas de trop.
La seconde suivante, l'inconnue s'écrase par terre, entraînant Susanoo dans sa chute (ils ont l'air ridicule mais comme ils sont dans le noir, ils ne le voient pas). Perdant ses lunettes au passage qui glissent dans l'allée de la rame, il se retrouve alors littéralement --
Sur l'inconnue.
(situation très proche du malaise)
(il déglutit)

Merde
Merde
Merde


Instinctivement, il se recule à quatre pattes (façon très peu virile de s'éloigner d'une nana) et se relève juste après, incapable de rester plus de quelques secondes sur le sol d'une rame de métro. Souffle court, il maudit la lumière d'avoir disparu pile à ce moment.
Il claque sa langue contre son palais.
(il propose même pas sa main pour qu'elle puisse se relever --)

Suite à un incident technique, le métro est en arrêt pour une durée de -- 17 minutes.

Ah ;

La voix lui avait pas du tout manqué —

darren criss. @ atf