ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Cinemont a posté un rp libre dans l'allée des cerisiers

    Alexiel Etsuko cherche plusieurs rps pour son personnage deux en un.

    Alexiel Etsuko a posté un rp libre dans l'appartement Kiss

    Urie Kaneki recherche divers vampires pour rp !

    Ao Ishidaru recherches plusieurs liens menant à des rps.

    Event du moment
    Calendrier de l'avent
    du 1er au 24 décembre

    Tu peux pas t'passer de moi ou quoi?

    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 0 Masculin
    × Age post-mortem : 70
    × Avatar : Bleach - Grimmjow
    × Appartement : Gagarine
    × Métier : Agent immobilier vérreux
    × Péripéties vécues : 23
    × Øssements87
    × Age IRL : 29 Masculin
    × Inscription : 22/11/2017
    × Présence : complète

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    5/100  (5/100)
    0Masculin70Bleach - GrimmjowGagarineAgent immobilier vérreux238729Masculin22/11/2017complète
    avatar
    vampire
    http://fiche.pabhttp://carnetspectral.pab
    0Masculin70Bleach - GrimmjowGagarineAgent immobilier vérreux238729Masculin22/11/2017complète
    vampire
    #1 le 25.11.17 19:11
    Flottant dans mon cercueil, une thermos de café surmonté d'une paille et mon portable à la main, je consultais les nouveaux commentaires de mon blog bouffe intitullé: "1001 Bloody coktails". Je me réjouissais de voir toujours une augmentation de mon nombre d'abonnés. Je tenais mon blog depuis plus de 15 ans maintenant et j'étais connu à travers la toile par toute la populasse vampire sous le pseudonyme "Woody". Trés rares étaient les personnes qui m'etaient suffisamment intimes pour savoir que ce n'était pas mon vrai prénom. J'expliquais à mes followers comment faire, de la chasse, à la récolte jusqu'à l'agrément en passant par les apports diététiques et la conservation du sang. Je leur conseillais aussi de fuire absolument les poches médicales pour confectionner leur coktail. C'était bourré de conservateurs, de flottes et appauvrit en vitamine.

    Un abonné me demandait dans quoi je transportais mes prélèvements aprés ma chasse. Je lui répondais que la plupart du temps je prennais des thermos mais qu'il m'arrivait aussi de prendre une glacière si j'avais besoin d'une plus grosse contenance. Le tout était de trouver des modèles qui fermaient bien et de ne pas laisser le sang plus de 3 heures en dehors d'un réfrigérateurs. J'expliquais aussi qu'il ne fallait pas importer une quantité trop elevée. Même si les passeurs étaient plus attentifs aux dents des partants qu'aux revennants, ils ne laissaient généralement passer que ce qu'ils considéraient de l'ordre de la "consommation personnelle". Bien sur, j'omettais de dire en ligne que les passeurs étaient tout à fait corruptible contre un peu de pognon. Certains acceptaient même l'argent des vivants. D'ailleurs, c'est pour ça que je parvennais à passer aussi souvent... ça et le faites que de mon vivant déjà, j'avais les canines naturellement longues. Ainsi, bon nombre de vampires se voyaient soulagés de l'argent de leur victime à leur retour de chasse.

    En parlant de chasse... J'avais bien un p'tit creux moi. Je repoussais le couvercle de mon cercueil et m'asseyais dedans. Lâchant la thermos qui flottait en l'air. Je "m'elançais" si l'on peut dire à travers la pièce. En calbard. En vol de superman. La plupart des objets de mon mobilier, à savoir un cercueil et une malle étaient attaché par une chaine à un anneau encastré dans le sol lunaire et flottait comme tout le reste ici dans ce monde sans gravité. J'ouvrais ma mal et prennais mes vêtements. Un jean et un t-shirt noir. Des converses du même colori et enfin mon perfecto blanc avec le col noir. S'habiller dans ces conditions c'etait un sacré exercice. Enfin je prennais un peigne et une boîte en metal de gomina pour tirer mes cheveux sur les côtés en arrière. Ainsi vêtu. Je passais par une porte... qui flottait. Et je me retrouvais dans une autre pièce. Une pièce bizarre . Je posais un bras sur la tête. De l'autre main, j'appuyais sur un bouton rouge. BOUM! Je me retrouvais brutalement ecrasé sur le sol. L'ennui quand on retirait la gravité c'est qu'on ne savait jamais comment on allait tomber. Je ressentais une violente douleur dans les côtes et la cuisse. C'était une des nombreuses blagues de cette appartement.

    Je me relevais tant bien que mal en me massant le flanc, titubant, désorienté. Heureusement que ma régénération reprennait le dessus asser vite. Passant mon peigne dans les cheveux pour me recoiffer, puis, sortant mon telephone qui une fois de plus avait réchappée à la chute, je quittais le sas. Il me restait une dernière chose à faire avant de partir pour le monde des vivants. Je devais me debarasser de quelqu'un: Salut Urie, Je pars à la chasse demain... ça te dirais de Ne PAS venir cette fois ci? - Merci. WH Voilà... Avec un peu de chance. Ce soir j'arriverai à passer le portail seul!

    Traversant la foule de mort-vivants sans leur accorder l'ombre d'un regard. Je me rendais au portail de teleportation. Pas de difficultés particulières. C'était des gars que je connaissais bien. Je fûs happé "sur terre". Tokyo, ville de merde. Mais ce pays avait ça de bien que les vivants mangeaient relativement sein... Enfin. Si on aimait l'arrière goût poissoneux et si on se faisait à l'effervescence que ce soit nuit ou jour. Il était prêt de 22h et tous les pubs etaient pleins à craquer. Pour beaucoup, ils venaient à peine de sortir du bureau. Je m'engouffrais dans une ruelle sombre. Je voulais les voir sans être vu. Avec aisance, je me hissais le long d'une echelle en fer au dos d'un bulding... ça aurait quand même été le comble qu'un vampire ai le vertige. Du haut des toits. Je pouvais m'assoir et calculer mon coup. Qu'avais-je envie de manger ce soir? Hummm... Je me tapotais la lèvre inférieur. Un vieux non... j'avais fais la semaine dernière. Un gosse? Oui pourquoi pas... J'avais qu'une toute petite faim aprés tout... Quand mon regard se posa sur une femme et un bébé en poussette. Bébé? Non trop petit. Bien bien bien... Oooh? Un chien?... ça avait quel goût un chien?

    Afficher toute la signature


    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 20 Masculin
    × Age post-mortem : 20
    × Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-Hi
    × Pouvoir : Jurer comme un charretier
    × Croisée avec : Ta mère
    × Logement : ici
    × Métier : Second du roi des vampires
    × Péripéties vécues : 1075
    × Øssements3511
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 30/04/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le scolopendre
    × DCs : Alexiel Etsuko

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreiciSecond du roi des vampires1075351124Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    avatar
    ●Prince of Vampires●
    Clopeur Nocturne

    http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kanekihttp://carnetspectral.pab
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreiciSecond du roi des vampires1075351124Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    ●Prince of Vampires●Clopeur Nocturne
    #2 le 30.11.17 14:02

    Tu peux pas t'passer d'moi?

    - Si, mais on va dire que non -


    Cela fait maintenant quelques temps que j’occupe la fonction de second du roi. Suffisamment de temps pour ne plus être considéré comme un vulgaire gratte-papier noyé sous les dossiers. J’ai fait table rase de tout ce qui était en attente et désormais mon organisation stricte et militaire permet une bien meilleure gestion de tout ce bordel. Bien sûr, parfois je suis obligé de foutre quelques coups de pied à Akio en voyant les dossiers à gérer s’empiler sur son bureau mais dans l’ensemble, c’est plutôt pas mal. Surtout lorsque lorsque l’on fait la comparaison entre tous ces dossiers lors de mon arrivée et ce qu’il reste à présent. Une victoire de canard comme diraient certains.

    Mais dans ces dossiers qui trainent sur mon bureau, il n’y a plus grand chose de similaire avec des éléments à la bourre, des papiers à signer ou encore des réclamations d’autres services du monde des morts. Oh que non. J’ai commencé à faire le listing de quelques individus dont le nom revenait souvent lorsque j’épluchais les archives auxquelles Akio m’a laissé accès. Le fait est qu’on ne peut pas laisser trainer dans la rue de tels individus et encore moins dans le monde des morts lorsque l’on sait leur soif sanguinaire et mortelle… Je le sais très bien je fais partie de ceux ayant bien trop souvent les crocs. Seulement… seulement je repousse jusqu’à en être anémié tant l’idée de boire du sang me révulse. J’ai une éthique plutôt draconienne concernant le sujet. Je ne consomme pas de sang jusqu’à ce qu’Eden me couille sur toute la ligne et m’y force. Bien évidemment il veille à ce que la cible soit criminelle… d’un genre à encourir la peine de mort. Sinon il sait que je ne le supporterai pas. Mon sens de la justice est bien trop aiguisé pour que je puisse passer outre ce déboire. Je n’ai pas choisi d’être vampire, on m’y a contraint dans les pires conditions qui soient. Et même aujourd’hui je ne me sens pas appartenir à cette race. A sa race à lui.

    Alors je traque ces tarés pour essayer d’éviter à une personne innocente de servir de casse-dalle de la pire des manières qui soit. Il manque des règles dans ce monde et je suis en train de travailler dessus. Mais ça risque de prendre bien du tout… Cela tombe bien j’ai au moins huit siècles à écluser.

    J’ai regardé mon portable. J’adorerais savoir comment il a fait pour avoir mon numéro mais ça n’est pas tant la question. Vu l’heure… Il est tard mais il vaut mieux pour moi que je vérifie la chose. Oui les employés de la porte sont corruptibles mais bien dans les deux sens, ils vendent au plus offrant. Et je fais partie des plus offrants, c’est bien pour cela que tu es dans mes dossiers, j’ai remarqué tes allées et venues incessantes. Un autre sms et l’on me confirme son départ dans le monde des vivants. Eden bosse encore et de toute façon, hors de question de laisser Woody vadrouiller comme bon lui semble.

    Me voilà dans ce monde que j’ai pourtant définitivement quitté. Je passe aisément les portes car je repousse le moment fatidique avant de me nourrir. Mes crocs sont constamment de sortie et je me fais violence pour ne jamais me laisser porter par ma faim dévorante.

    Mon portable à la main, il me suffit de sélectionner le numéro de l’envoyeur/emmerdeur de service. J’enfonce l’appareil dans ma poche, ce dernier relié à mes écouteurs. La musique se stoppe et la tonalité se fait entendre… Allez, répond. J’ai bien une petite idée d’où tu peux te cacher, à force je commence à connaître tes habitudes. Si j’ai pour fierté de ne pas traquer mes victimes, concernant les prédateurs je n’ai aucun putain d’état d’âme à le faire.

    La tonalité se stoppe, je ne sais pas s’il a décroché ou si je suis sur répondeur. Sur un bruit de fond de vie grouillant je laisse ma voix filtrer à travers le micro des mes écouteurs.

    « Je pensais bien que t’avais la bougeotte, dis-moi où tu te trouves. J’fais des heures supp’ rien que pour tes beaux yeux Woody. »

    M'oblige pas à te courir après cette fois. Surtout que j'ai un truc pour t'appâter aujourd'hui.

    « J'ai un truc à t'proposer. »

    Un bruit métallique, quelques froissement que tu dois entendre puis le roulement du mécanisme. Je range mon zippo et tire sur la cigarette que je viens d’allumer. Expulsant un nuage de fumée mêlée et épaissie par la condensation. Le temps se rafraîchit rudement en cette période de l’année, ne me faisant quitter rarement mes gants.

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires