ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Cinemont a posté un rp libre dans l'allée des cerisiers

    Alexiel Etsuko cherche plusieurs rps pour son personnage deux en un.

    Alexiel Etsuko a posté un rp libre dans l'appartement Kiss

    Urie Kaneki recherche divers vampires pour rp !

    Ao Ishidaru recherches plusieurs liens menant à des rps.

    Event du moment
    Calendrier de l'avent
    du 1er au 24 décembre

    Kaho Nakano | Arrête de crier j'ai les oreilles qui sifflent

    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 24 Féminin
    × Age post-mortem : 24
    × Avatar : Akane Tsunemori - Psycho Pass
    × Appartement : Kiss
    × Péripéties vécues : 10
    × Øssements40
    × Age IRL : 23 Féminin
    × Inscription : 20/11/2017
    × Présence : complète

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    0/15  (0/15)
    24Féminin24Akane Tsunemori - Psycho PassKiss104023Féminin20/11/2017complète
    avatar
    lémure
    http://fiche.pabhttp://carnetspectral.pab
    24Féminin24Akane Tsunemori - Psycho PassKiss104023Féminin20/11/2017complète
    lémure
    Terminé
    #1 le 21.11.17 0:57


    Do me a favor and tell me to go away


    identité
    NOM : Nakano
    PRÉNOM : Kaho
    DATE DE NAISSANCE : 26/02/1993
    DATE DE MORT : 27/11/2017 ; Kaho est donc morte à 24 ans.
    NATIONALITÉ : Japonaise
    LANGUE(S) PARLÉE(S) :
    [X] Anglais : plutôt brouillon mais fonctionnel.
    [X] Japonais : langue natale.
    RACE : Lémure
    PERSONNAGE DE L'AVATAR : Akane Tsunemori – Psycho Pass






    physique
    Couleur des cheveux : Ils sont de la même couleur que les vieux t-shirts délavés que l'on garde au fond du placard : noirs et ternes. Saupoudrés par endroits de fines pellicules blanches.
    Longueur des cheveux : Courts, Kaho porte une coupe à la garçonne. Le cheveu est épais et sec, indomptable et incoiffable. Elle n'a jamais su en prendre soin.
    Couleur des yeux : Ses mirettes bridées sont brunes foncées. Vous ne les croisez pas beaucoup : elles sont rivées vers le sol et refusent de croiser les vôtres.
    Style vestimentaire : Jamais excentrique, jamais mise en valeur, jamais séduisante. Ce n'est pas le style vestimentaire de Kaho qui attire l'attention sur elle. Elle est caméléon. Elle se fond dans les foules. Ses vêtements la cachent plus qu'ils ne l'habillent. Elle aurait pourtant aimé, au fond, être celle que l'on décrit avec de grandes phrases, des figures de style et de la poésie en prose, mais elle n'a jamais su avoir ce je-ne-sais-quoi que toutes les autres semblent avoir, n'a jamais su comprendre les modes et y adhérer.  
    Taille : 1m54.
    Piercing(s) : Les lobes d'oreille de Kaho sont percés mais elle ne porte plus de boucles depuis bien longtemps déjà.
    Tatouage(s) : Aucun.
    Corpulence : Menue, fragile, maigre, cassable, peu musclée. Elle est fine mais pas athlétique. Parce que la nature n'est pas toujours bien faite, son ventre n'est pas aussi plat que ce qu'il devrait être pour son poids – question de maintien des muscles abdominaux qui chez elle font moins bien leur travail que chez d'autres.
    Habitudes : Tête baissée, elle marche rapidement. Ses chaussures sont vite usées par la violence et la sécheresse avec laquelle elle pose le pied par terre. Elle ne regarde jamais devant elle et embrasse régulièrement poteaux, portes et baies vitrées qui sont ses ennemies.
    Elle ronge beaucoup. Elle détruit à grands coups de dents ses ongles qu'elle ne vernit jamais; les petites peaux au bout de ses doigts elle les croque jusqu'au sang. Elle grignote les fils qui dépassent des manches de ses pulls. Elle arrache, aussi. S'arrache la peau en se griffant lorsque, à la moindre contrariété, ses bras, son crâne, ses jambes, se mettent à la démanger.
    Autre : Au bout de ses mains qui tremblent toujours un peu et cherchent toujours, en vain, une occupation, se trouvent des doigts longs et osseux dont les phalanges ressortent. Ses bras,où l'épiderme n'est pas plus hydraté que sur son visage ou le reste de son corps, sont parsemés de peaux blanches et de plaques rouges. Puisque l'eczéma se manifeste pour un oui ou pour un non, elle ne se maquille jamais. Disséminées sur le reste de son corps, quelques cicatrices : celle du genou est due à une chute de vélo, celle au milieu de son front provient d'une rencontre avec le coin de la table basse, la longue cicatrice qui traverse son bas-ventre à l'horizontale est due à une appendicite.
    Elle a une pilosité plutôt importante pour une jeune femme d'origine asiatique. Quelques poils en ligne remontent sur son nombril, ses sourcils sont un peu plus épais que la moyenne et puisque eczéma à outrance elle n'a que rarement le courage de débroussailler jambes et aisselles.



    précisions
    C'est comme si toutes ses articulations étaient renforcées par du métal. Elle est rigide et inflexible, incapable de toucher ses orteils sans plier les genoux. On ne peut pas non plus prétendre qu'elle est dotée d'une grâce naturelle.
    Faire oublier sa présence, ne pas se faire remarquer, elle excelle dans cet art.



    caractère
    Le litre d'eau versé dans la bouilloire, thermostat réglé sur soixante-dix degrés celcius, met exactement deux minutes et cinquante secondes à chauffer. L'eau, assez chaude pour que le thé vert infuse mais pas trop pour que les feuilles ne brûlent pas, est versée dans la tasse bleue à huit heures précisément. Chaque matin. Deux cuillers à café de thé vert parfumé au jasmin infusent pendant exactement quatre minutes. A huit heures dix-sept, le thé est à température idéale pour être bu.

    Il faut de l'ordre. Beaucoup d'ordre. Il faut donc que tu ranges le monde, que tu tiennes tes habitudes. Tu ne tolères aucun écart, jamais. Tes routines te protègent, elles te calment, elles sont la barrière, elles sont la limite, elles t'aident à te sentir un peu moins en bordel à l'intérieur de toi.

    Quand elle se balade, quand elle s'installe dans le fond du bus et se recroqueville, personne ne la remarque. Elle dégage bien trop de neutralité pour qu'un regard s'accroche sur elle. On la trouve rapidement insipide, banale et fade, on se souvient peu de son nom. Kaho, c'est « Machine », c'est « Pardon j'ai oublié comment tu t'appelles », c'est « L'autre, là, mais si, tu sais, la fille qui était avec… Tu vois pas, ok, laisse tomber, c'était pas important de toute façon ».

    On pense la cerner assez rapidement ; sa distance, sa manière d'éviter soigneusement tout contact oculaire, sa voix qui ne sait pas porter loin, les mots qu'elle mange, ses bras qui pèlent, ses doigts qui grattent, ses épaules recroquevillées de manière à occuper le moins d'espace possible, ses phrases courtes, sa politesse maladive qui l'empêche de vous envoyer paître, le « non » qu'elle ne sait pas dire, le « pars de ma vie, tu es mauvais pour moi » qu'elle ne sait pas prononcer, ses silences… Le tour du personnage est vite accompli : lugubre et angoissée, sans personnalité, dérangée par le contact humain, à côté de la plaque, inadaptée. « Ah, mais elle est gentille par contre ! » se dépêche-t-on d'ajouter.

    Tu es gentille. C'est vrai. Ta gentillesse, c'est ton drapeau blanc. « Ne m'agressez pas, je suis gentille ». C'est ton bouclier contre les autres. Si tu savais comment dessiner des sourires sur ton visage, tu leur sourirais aussi, aux autres. Mais, tes sourires, quand ils ne sont pas spontanés, ressemblent à des grimaces. Alors tu te contentes d'être gentille. Polie. Courtoise. De respecter à la règle les règlements et les désirs des autres. De toute façon, c'est ce que la société japonaise, société du honne et du tatemae, exige de toi. Enfin, exigeait, puisque tu es kanée.

    Si on est ce que l'on paraît être alors oui, Kaho est une sorte de bébé adulte qui n'aurait jamais réussi à évoluer correctement, un modèle dysfonctionnel. Elle ne ressemble en rien à l'idée que l'on se fait de la jeune femme qui entrerait dans le monde des grands et de la vie active : elle ne sait pas croquer la vie à pleines dents, elle n'est pas ambitieuse, elle ne sait pas gagner et s'est habituée à la défaite, elle ne fait pas partie de ceux qui triomphent. Elle est loin dans les tribunes et regarde les autres faire ce qu'elle n'a jamais su faire : réussir.

    Souvent, c'est ici que l'on s'arrête. Il faut dire que tu ne donnes pas vraiment envie d'aller plus loin.
    On devine bien aisément le chaos qui règne dans ton crâne. On devine aisément l'angoisse qui t'habite.  Ton corps entier le hurle. Quand tu trembles quand les voix se haussent, on sait que tu te froisses aussi facilement qu'une aile de papillon.
    Mais on se doute rarement d'à quel point ça bouillonne là-dedans. On soupçonne rarement combien tu te mets en colère quand on te bouscule, de combien tu peux être heureuse quand on te sourit, de combien tu peux être triste quand on te déçoit. On n'imagine pas l'intensité avec laquelle tout ton intérieur s'agite, pour un oui comme pour un non. On ne conçoit pas qu'il puisse y avoir autant d'émotions. Parce que tu ne te contentes pas d'être en colère, toi. Tu te visualises en train de crever des yeux. Ce n'est pas la joie que tu ressens, c'est l'euphorie. Tout est exacerbé, amplifié. Tu ne connais ni les nuances ni les demi-mesures et les émotions chez toi ne sont pas en nuances de gris ni en jolis tons pastels : tout en noir, tout blanc, tout couleurs pétantes.


    Les autres, elle les maintient à distance. Autrui est incontrôlable ; ce qui est incontrôlable est dangereux. Les émotions, elle les évacue comme elle peut. Dans quelques écrits. Des pages et des pages noircies de phrases alambiquées et qui parfois n'ont pas de sens, des pages sur lesquelles elle vomit des mots et des pensées, des pages qu'elle enterre au fond d'une pochette pour ne plus jamais les relire. Puisque Kaho ne comprend pas son monde intérieur, elle le retranscrit, elle fait vivre à des personnages qu'elle torture ses propres tourments. (NB : cela fait cependant plusieurs mois qu'elle ne réussit plus à écrire, cependant)


    histoire
    (je pense que si l'on devait donner un titre à ta vie ce serait « mais, on s'fait chier ici »)

    Tu n'as pas eu une enfance merveilleuse et magnifique, c'est vrai. Tes parents ont, cependant, fait comme ils ont pu avec les moyens du bord. Les deux grossesses de ta mère, celle qui a créé ton grand-frère et la tienne, ont été des accidents. Ils ont tout de même voulu vous garder, vous aimer, vous élever, malgré le peu de revenus qu'ils avaient.
    C'est vrai, tu n'as pas fait partie de ces gamins-rois pourris de cadeaux. C'est vrai, beaucoup de tes vêtements étaient des vêtements recyclés, provenaient de dons de la part des voisins (« tiens, ma fille ne le porte plus », « tiens, c'est trop petit pour elle maintenant »). Tu n'as pas eu autant de consoles de jeux que tes camarades, tu n'avais peut-être pas autant de cadeaux qu'eux à ton anniversaire.
    Mais, de là à dire que tu as eu une enfance moisie… Tu n'étais pas gâtée autant qu'ils auraient désiré te gâter mais, qu'est-ce qu'ils t'aimaient, tes parents. Avec ton frère, de trois ans ton aîné, c'était parfois un peu plus compliqué. Vous étiez tantôt complices tantôt distants, tantôt alliés tantôt ennemis ; tu le collais un peu trop, tu le gavais car il devait sur ordre des parents se plier aux programmes télévisuels que tu voulais regarder, tu écrasais sans le faire exprès ses sauvegardes de jeux vidéos, tu lui piquais sa bouffe, tu lui piquais ses parents, il te faisait croire n'importe quoi, il t'enfermait dans une armoire, il t'accusait quand il faisait une connerie, … C'était pas toujours facile, mais vous vous aimiez du même amour vache que beaucoup d'autres frangins, et tout allait bien.

    L'école élémentaire, tu n'en gardes que quelques bribes. Beaucoup d'heures d'ennui. Beaucoup d'heures passées à regarder les autres enfants jouer et interagir entre eux avec un naturel que tu n'avais déjà pas.
    Tu t'en souviens maintenant ?
    Oui.
    Si tu devais dire « tout a commencé à ce moment-ci », tu dirais que tout a commencé à l'école primaire. La césure entre les autres et toi. La césure qui, tandis qui tu grandissais, s'est transformée en faille, puis en trou, puis en fossé, puis en ravin. Jusqu'à ce que tu finisses par te sentir isolée sur ton île.

    L'école, c'était pour toi beaucoup de solitude. Ce n'est pas que tes camarades te rejetaient, pas plus qu'ils ne te maltraitaient. Vous n'étiez seulement pas compatibles ; du moins, c'est l'impression que tu en avais. Tu avais quelques « amis » – en général, des gens comme toi, des gens qui se sentaient différents –, avec des guillemets cependant car vous étiez davantage un « groupe de personnes qui ne veulent pas manger seules » qu'un véritable groupe d'amis. Vous n'avez d'ailleurs, les uns avec les autres, gardé aucun contact.
    Pour compenser, tu as commencé à lire. Beaucoup. Les personnages de romans étaient de fabuleux amis, les histoires étaient autrement plus intéressantes que la vie elle-même. Quand lire a commencé à ne plus te suffire, tu t'es mise à écrire, à inventer ton propre monde à toi, à combler les vides dans ta propre existence par des personnages qui vivaient une vie bien plus trépidante que la tienne. Tu vivais par procuration à travers eux.

    Tu as grandi. Tes parents, qui prenaient ta solitude pour de l'introversion et de la timidité, pensaient que ces trais de caractère s'atténueraient en grandissant. Les choses ne se sont pas arrangées.  Tu as tout fait pour le cacher pour ne pas attiser leur inquiétude. Tu étais seule, oui, mais ça ne te posait pas de problèmes, ça te laissait plus de temps pour étudier. Puis tu étais souriante à la maison. Qui se serait dit que tu n'allais pas si bien que cela ?

    On a rapidement attendu de toi que tu saches où aller, ce que tu voulais faire, ce que tu voulais devenir – comment savoir qui l'on veut devenir quand on ne sait même pas qui l'on est ni comment faire pour le découvrir ? Terribles moments d'anxiété que tes multiples rendez-vous avec ton professeur principal, entrevues durant lesquelles vous étiez supposés discuter d'orientation. Elles ne menaient à rien, ces séances. Tu ne voulais rien. Tu ne savais pas où aller. Rien de ce qui t'était proposé compte tenu tes résultats scolaires – tout juste moyens – ne te semblait envisageable.
    Il faut rentrer dans le moule. Au Japon, on n'a pas le choix. La pression à la conformité est immense. Il faut trouver sa place ; il n'y a pas d'espace prévu pour les personnes qui, comme toi, se sentent perdues. Tu n'as pas le droit de ne pas savoir comment t'intégrer dans la société. Tu as encore moins le droit d'en souffrir ouvertement.
    C'est en discutant vaguement avec ton grand frère de tes soucis d'orientation, dans le but d'enfin rentrer dans la norme, que tu as pris la plus mauvaise décision de ta vie. « Tu pourrais peut-être travailler dans un konbini ou n'importe quoi et essayer de faire publier tes histoires », t'avait-il suggéré. Tu avais trouvé l'idée excellente.

    S'ensuivirent les plus longues années de ton existence.
    Les choses ne partaient pourtant pas si mal que ça : tu avais quitté la maison familiale pour avoir ton propre appartement, trouvé un travail, tu t'étais fait quelques copains, dont un de qui tu t'étais suffisamment rapprochée pour qu'il devienne plus qu'un simple ami, tu étais un peu stable, tu écrivais.
    Mais tu as essuyé un refus de maison d'édition, puis un autre, puis encore un autre, jusqu'à ne plus les compter. Encouragée par tes pairs, tu as tenté avec un nouveau scénario. Qui a lui aussi terminé dans les broyeuses des éditeurs. Shikata ga nai...*, t'ont répondu tes quelques amis. Tu aurais aimé avoir la même capacité de résignation qu'eux. Après tout, cette idée d'être publiée, ce n'était pas la tienne. Cependant, tes textes et tes histoires étaient ce que tu pouvais offrir au monde de plus précieux, tu y vidais ton sang et tes tripes. Qu'ils soient ainsi rejetés, c'était comme si l'on te rejetait toi, en tant qu'individu.
    Rapidement, tes échecs se sont ressentis sur la qualité de ton travail. Tu es devenue Kaho-les-deux-mains-gauches. Incapable de mettre les articles en rayon rapidement, de prendre une commande avec efficacité, de faire ce que l'on attendait de toi. Ton estime et ta confiance en toi s'envolaient en même temps que tes kilogrammes. Tes écrits ne ressemblaient plus à rien ; tes belles histoires se transformaient peu à peu en morceaux de textes impossibles à relier les uns aux autres.
    Après l'inspiration, tu as d'abord perdu le sommeil,
    puis l'appétit,
    puis ta capacité à te concentrer,
    puis l'envie de sortir de chez toi – quelle horreur que de devoir se lever le matin pour rejoindre ton lieu de travail pathétique et écouter, jour après jour, les remarques de tes supérieurs concernant ton incapacité à être productive.
    Tu as abandonné tes écrits. Tu as lâché, une à une, toutes les activités qui te permettaient de te sentir bien. Parce que plus rien de tout cela ne te procurait de plaisir.
    Tu as arrêté de répondre aux SMS de tes quelques rares, mais existants, amis, et rejeté leurs appels.
    Tu as arrêté de sortir.
    Tu as arrêté d'avoir envie de respirer.

    Et tout a progressivement été insoutenable. Se lever. Se laver. S'habiller. Bouger. Regarder ton téléphone et ouvrir les SMS à lire – ou pire, regarder ton téléphone et n'avoir aucun SMS à lire depuis des jours, pas un seul petit message qui dirait « je pense à toi ». Faire face aux pensées qui t'envahissaient à chaque moment de la journée et de la nuit – tu es nulle, tu es laide, tu ne sers à rien, personne ne voudra jamais de toi, jamais, personne ne te publiera, personne ne te lira, personne ne t'aimera, t'en vaux pas la peine, tu gênes les autres, tu es un boulet, le monde tournerait mieux sans toi, déchet, tu ferais mieux de partir, tu ferais mieux de crever. Tu n'en pouvais plus de cette peine contre laquelle tu ne parvenais pas à te battre.

    Un matin d'hiver, poser les deux pieds sur le bord d'un pont pour te laisser tomber dans la rivière t'a paru être la seule option envisageable.
    Tu t'es sentie tombée. Il y a eu le froid saisissant, la panique réflexe qui a secoué ton corps, l'eau dans ton estomac, l'apnée, les réflexes respiratoires, l'eau dans tes poumons ; c'était long et douloureux, mais ça allait enfin faire taire la détresse qui tordait ton esprit et tes entrailles depuis des mois. Ça allait en valoir la peine.
    Quand tu t'es sentie partir, tu t'es sentie plus légère que tu ne l'avais été depuis des années. Tu avais pris la bonne décision.

    * Shikata ga nai signifie « On ne peut rien y faire »

    ****

    Il y a eu le mal de crâne, tes poumons, tes yeux, ton nez, ta trachée, ton estomac qui brûlaient comme si tu avais bu de l'acide. Tu étais trempée et pleine de vase, tu étais dans une salle d'attente, accompagnée du millier d'autres personnes qui, dans le monde, sont mortes au même moment que toi et attendaient elles aussi leur tour.
    Tu as beaucoup toussé, beaucoup craché, beaucoup chialé sur ton siège de salle d'attente quand tu as compris : ce n'était pas fini. La douleur. Ce n'était pas fini. Ça allait continuer. Cette vie après la mort que beaucoup espéraient et en laquelle tu ne croyais pas, existait. Il y avait un après que tu n'avais pas prévu. Un après que tu n'avais même pas désiré.

    La mort dans l'âme, un goût de sang dans la bouche, tu as rejoint le monde des morts où l'on t'offrait gracieusement un petit bout d'éternité supplémentaire dont tu te serais bien passée.


    derrière l'écran
    PRÉNOM : Lein
    AGE : 23 ans.
    COMMENT T'AS TROUVE LE FORUM ? Alors, j'ai navigué sur des topsites, cliqué sur PaB parce que le nom était marrant et je suis tombée amoureuse de vous.
    Le smiley que tu préfères ici ?  
    Tes mangas préférés ?


    ©️️joshua rokuro pour peek a boo!
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 25 Transgenre
    × Age post-mortem : 283
    × Avatar : OCS - sack and clothes
    × Pouvoir : Genderbend
    × Croisée avec : Sa soeur
    × Appartement : Kiss
    × Métier : Peintre - Hôtesse
    × Péripéties vécues : 98
    × Øssements132
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 12/11/2017
    × Présence : complète
    × DCs : Urie Kaneki

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    30/100  (30/100)
    25Transgenre283OCS - sack and clothesGenderbendSa soeurKissPeintre - Hôtesse9813224Féminin12/11/2017complèteUrie Kaneki
    avatar
    ☿ Pile et Face ☿
    D'une même pièce

    http://www.peekaboo-rpg.com/t2596-alexie-deux-ailes-eux-terminee#70661
    25Transgenre283OCS - sack and clothesGenderbendSa soeurKissPeintre - Hôtesse9813224Féminin12/11/2017complèteUrie Kaneki
    ☿ Pile et Face ☿D'une même pièce
    Terminé
    #2 le 21.11.17 2:01
    Est-ce que par le plus grand des hasards le "arrête de crier j'ai les oreilles qui sifflent" est en référence à stupéflip?
    Si oui, j't'épouse
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 24 Féminin
    × Age post-mortem : 24
    × Avatar : Akane Tsunemori - Psycho Pass
    × Appartement : Kiss
    × Péripéties vécues : 10
    × Øssements40
    × Age IRL : 23 Féminin
    × Inscription : 20/11/2017
    × Présence : complète

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    0/15  (0/15)
    24Féminin24Akane Tsunemori - Psycho PassKiss104023Féminin20/11/2017complète
    avatar
    lémure
    http://fiche.pabhttp://carnetspectral.pab
    24Féminin24Akane Tsunemori - Psycho PassKiss104023Féminin20/11/2017complète
    lémure
    Terminé
    #3 le 21.11.17 9:47
    C'est une référence à Stupeflip
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 21
    × Avatar : Kuroo Tetsuro - HQ!!
    × Pouvoir : Cryokinésie
    × Appartement : Brossard
    × Péripéties vécues : 199
    × Øssements390
    × Age IRL : 20 Autre
    × Inscription : 16/12/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : l'araignée
    × DCs : Orion K. Eklund

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    13/100  (13/100)
    19Masculin21Kuroo Tetsuro - HQ!!CryokinésieBrossard19939020Autre16/12/2016réduitel'araignéeOrion K. Eklund
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1204-nae-w-dwyer-you-look-like-my-next-mistakehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1258-nae-wyatt-dwyer-just-when-you-thought-the-fun-was-over
    19Masculin21Kuroo Tetsuro - HQ!!CryokinésieBrossard19939020Autre16/12/2016réduitel'araignéeOrion K. Eklund
    nécromancien
    Terminé
    #4 le 21.11.17 16:29
    Blblblblblbl, Akane

    Bienvenue à toi ! Hâte de voir ta fiche au complet
    Afficher toute la signature


    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 12 Masculin
    × Age post-mortem : 20
    × Avatar : yukine (noragami)
    × Pouvoir : télékinésie.
    × Appartement : Pucca
    × Métier : vendeur de potions truquées.
    × Péripéties vécues : 3057
    × Øssements595
    × Age IRL : 17 Neutre/Sans genre
    × Inscription : 14/01/2017
    × Présence : réduite
    × Surnom : la papaye
    × DCs : (laughs in ukrainian)

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    17/100  (17/100)
    12Masculin20yukine (noragami)télékinésie.Puccavendeur de potions truquées.305759517Neutre/Sans genre14/01/2017réduitela papaye(laughs in ukrainian)
    avatar
    (despite everything, it's still y o u)
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1289-mikhail-chernenkohttp://www.peekaboo-rpg.com/t2499-je-suis-tombe-par-terre-c-est-la-faute-a-voltaire-mikhail
    12Masculin20yukine (noragami)télékinésie.Puccavendeur de potions truquées.305759517Neutre/Sans genre14/01/2017réduitela papaye(laughs in ukrainian)
    (despite everything, it's still y o u)
    Terminé
    #5 le 21.11.17 18:42
    Bienvenue !

    Alors euh
    S T U P E F L I P OMG
    J'approuve

    Et Akane est tellement mignonne J'adore la description physique, et j'ai hâte de lire la suite de ta fiche ! COURAGE demon
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 25 Transgenre
    × Age post-mortem : 283
    × Avatar : OCS - sack and clothes
    × Pouvoir : Genderbend
    × Croisée avec : Sa soeur
    × Appartement : Kiss
    × Métier : Peintre - Hôtesse
    × Péripéties vécues : 98
    × Øssements132
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 12/11/2017
    × Présence : complète
    × DCs : Urie Kaneki

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    30/100  (30/100)
    25Transgenre283OCS - sack and clothesGenderbendSa soeurKissPeintre - Hôtesse9813224Féminin12/11/2017complèteUrie Kaneki
    avatar
    ☿ Pile et Face ☿
    D'une même pièce

    http://www.peekaboo-rpg.com/t2596-alexie-deux-ailes-eux-terminee#70661
    25Transgenre283OCS - sack and clothesGenderbendSa soeurKissPeintre - Hôtesse9813224Féminin12/11/2017complèteUrie Kaneki
    ☿ Pile et Face ☿D'une même pièce
    Terminé
    #6 le 21.11.17 22:12
    Parfait, je t'épouse donc. Allons au stupmonastère toi et moi!
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 24 Féminin
    × Age post-mortem : 24
    × Avatar : Akane Tsunemori - Psycho Pass
    × Appartement : Kiss
    × Péripéties vécues : 10
    × Øssements40
    × Age IRL : 23 Féminin
    × Inscription : 20/11/2017
    × Présence : complète

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    0/15  (0/15)
    24Féminin24Akane Tsunemori - Psycho PassKiss104023Féminin20/11/2017complète
    avatar
    lémure
    http://fiche.pabhttp://carnetspectral.pab
    24Féminin24Akane Tsunemori - Psycho PassKiss104023Féminin20/11/2017complète
    lémure
    Terminé
    #7 le 23.11.17 1:17
    Merci beaucoup pour votre accueil, ça fait plaisir tout plein ♥️

    ET OUI, STUPEFLIP
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 193
    × Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
    × Pouvoir : absolu /PAN/
    × Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
    × Métier : Roi ♛
    × Péripéties vécues : 3668
    × Øssements1799
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 08/02/2014
    × Présence : complète
    × Surnom : le koala
    × DCs : Luap Jones

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    38/15  (38/15)
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3668179921Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    avatar
    Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
    http://peekaboo.web-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talent#14http://peekaboo.web-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua#page-body
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3668179921Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
    Terminé
    #8 le 24.11.17 12:20
    Omg t'as bien avancé

    Courage, plus que l'histoire demon
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 24 Féminin
    × Age post-mortem : 24
    × Avatar : Akane Tsunemori - Psycho Pass
    × Appartement : Kiss
    × Péripéties vécues : 10
    × Øssements40
    × Age IRL : 23 Féminin
    × Inscription : 20/11/2017
    × Présence : complète

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    0/15  (0/15)
    24Féminin24Akane Tsunemori - Psycho PassKiss104023Féminin20/11/2017complète
    avatar
    lémure
    http://fiche.pabhttp://carnetspectral.pab
    24Féminin24Akane Tsunemori - Psycho PassKiss104023Féminin20/11/2017complète
    lémure
    Terminé
    #9 le 01.12.17 15:08
    J'AI FINI
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 193
    × Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
    × Pouvoir : absolu /PAN/
    × Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
    × Métier : Roi ♛
    × Péripéties vécues : 3668
    × Øssements1799
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 08/02/2014
    × Présence : complète
    × Surnom : le koala
    × DCs : Luap Jones

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    38/15  (38/15)
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3668179921Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    avatar
    Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
    http://peekaboo.web-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talent#14http://peekaboo.web-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua#page-body
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3668179921Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
    Terminé
    #10 le 01.12.17 18:21
    Je viens lire ! Bravo demon J'arrive tout de suite demon (Enfin, 3h après quand même )

    Identité Morte y'a pas longtemps, c'cool ça fait un moment que j'ai pas lu de fiche avec un perso très récent Tes calculs pour l'âge sont bons et les langues sont cohérentes. Rien à redire du coup, félicitations
    Physique Pellicules J'av avec sa coupe et comme je suis trop con pour regarder les profils, je pensais que c'était un garçon /sorry/ J'aime beaucoup ton style d'écriture, la description est super agréable à dire alors que tu fais un portrait pas très flatteur (mais super réaliste) de Kaho, j'aime beaucoup l'opposition entre les deux
    précisions Le robot Ne pas pouvoir toucher ses pieds en se penchant en avant, mon plus grand regret irl
    caractère A nouveau ça déborde de cohérence et de réalisme et le perso semble fourmiller de défauts, mais en même temps le style désamorce totalement et ça fait qu'on l'aime trop la petite Kaho Rien à redire par ici, c'est super
    histoire Ma connexion internet m'a lâchée en plein milieu de ton histoire, est-ce un signe ? /paf Au final avec toutes les données dans le caractère, on sent venir le suicide mais c'est pas non plus obvious et j'ai quand même trouvé déconcertant l'évolution de son état d'esprit pour en arriver jusque-là, encore une fois c'est vraiment bien écrit et avec ton style ça devient très chouette Le moment de la mort est donc présent, et comme elle est morte y'a 5 jours il y a absolument tout ce qu'il faut pour ta Lémure.


    tu es validée !
    C'est le sans fautes


    Félicitations, tu peux désormais aller rp !
    A son arrivée dans l'au-delà, ton personnage aura également été placé pendant une semaine dans un des appartements de l'agence Azazel :

    L'appartement Kiss
    En te rendant dans le sous-forum qui y correspond, tu trouveras un sujet de "flood privé" réservé pour la discussion avec tes colocataires, n'hésite pas à t'y présenter pour nouer de premiers liens sur le forum o/

    En parallèle, pense à aller recenser ton avatar dans le bottin pour ne pas qu'un futur nouveau te le pique, et à remplir les différents champs de ton profil ♥️.

    Tu pourras éventuellement aussi te créer un carnet spectral pour qu'on vienne te demander des liens et des rps, et surtout qu'on sache où tu en es dans ta vie sur le forum !

    Enfin, même si on n'a pas envie d'y penser à peine validé, tu peux aussi passer faire un tour dans ce sujet afin de prévoir une éventuelle disparition de personnage en cas de reboot, de départ ou d'inactivité future

    Je pense que tu es assez submergée de liens pour le moment, je te laisse profiter du forum, étant donné que tu es officiellement une Lémure !
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires