Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
Abel recherche plusieurs rps
Garance a plein d'idées de rps pour de potentiels partenaires
Elena a posté un rp libre dans la Roseraie
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Liam Gold - Guilty Tears
avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
0/100  (0/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 23 Masculin
× Age post-mortem : 24
× Avatar : Sasuke Uchiwa - Naruto
× Appartement : Michalak
× Epitaphes postées : 400
× Øssements572
Féminin
× Inscription : 07/03/2017
× Surnom : l'hippopotame
× DCs : Etsu Morugawa | Toulouze Ka | Silver Leifsson
nécromancien
Terminé #1le 27.10.17 18:48


Je plains ceux qui aiment sans être aimé en retour...


identité

NOM : Gold
PRÉNOM : Liam
DATE DE NAISSANCE : 15/08/1993
DATE DE MORT : 12/02/2017
NATIONALITÉ : Américaine
LANGUE(S) PARLÉE(S) :
Anglais américain : 100%
Japonais : 85% (sa mère le lui a enseigné il a du mal avec les nominatifs)
RACE : Lémure
PERSONNAGE DE L'AVATAR : Sasuke Uchiwa - Naruto



physique

Partie rédigée:
Il y a des fleurs qui tiennent debout, fières et tenaces, qui résistent à l'hiver et découvrent leurs pétales aux yeux du monde. Il y ait des fleurs qui ne tiennent pas le coup, qui flétrissent, tombent et s'affaissent sur le sol dur et gelé des contrées froides et oubliées. Et il y ait les fleurs bancales, qui ne gardent que quelques pétales, qui supportent mal les vents glacials et les flocons blancs et duveteux. Elles se tiennent penchées, cherchent à se redresser mais ne font que pencher vers le bas. Sans le vouloir. Sans le savoir. Lui est comme l'une de ses fleurs presque fanées, qui bien malgré elle, tente de résister. Comme une rose qui veut briller encore alors qu'elle n'a plus rien à montrer. Il se tient, le dos courbé, les cheveux devant les yeux, tels des pétales sur le point de le laisser. Et alors qu'il essaie de se mettre droit, de montrer au monde la rigidité de sa tige, la couleur ébène de sa fleur et sa douceur sans égale, il retombe, injustement poussé par le vent, attiré par la terre, assujetti par la pire des menaces, par le pire des fléaux : l'amour viscérale.

Pauvres pétales qui tombent et s'envolent au loin. Il ne lui reste rien. Rien à part les toiles sales des araignées qui passent, l'habillant de fils fins et sombres qui ne ressemblent pas à grand chose. Tige gracile et faible qui peine à tenir debout, comme si le poids du monde pesait sur sa croupe. Il sait pourtant se tenir bien droit, comme toutes les autres fleurs, dans ses souliers cousus comme tous les autres, pour tous les autres. Hélas, il retombe si vite, tellement vite, englué par les limaces, attaqué par les pucerons. Ils s'en prennent à ses pétales noirs comme les plumes des corbeaux, à ses yeux encre qui n'arrivent parfois pas à voir, à sa peau pâle comme l'ivoire. Ils s'en prennent à lui, injustement, atrocement. Pauvre fleur. Mais quelque part, cette perte qui te courbe le dos et t'écrase contre le sol, t'annonçant la fin, n'est rien d'autre que le résultat de l'hiver que tu as toi-même créé.

Couleur des cheveux : D'un noir profond, ses cheveux possèdent des reflets bleutés, proche de l'électrique. Sa mère aimait dire qu'ils avaient la couleur des plumes d'un canard.
Longueur des cheveux : On pourrait considérer que ses mèches sont coupées en un carré désordonné. Les mèches encadrant son visage tombent jusqu'à son menton alors que celles de derrière, caressant sa nuque, ont plus tendance à rebiquer qu'autre chose.
Couleur des yeux : Ses yeux sont aussi noirs que la nuit ou des onyx.
Style vestimentaire : Liam a la fâcheuse tendance à s'habiller avec des t-shirts bien trop amples pour lui et des pantalons lui collant presque à la peau. Attaché aux chemises à carreaux et aux boots de cuir, il s'entête, au plus grand déplaisir de sa mère, à porter des vêtements monochromes et sombres, en passant du noir, au gris, puis au rouge, pour revenir vers le noir.
Taille : Le jeune homme est dans la moyenne, 1m74 quand ses cheveux ne font pas n'importe quoi au réveil.
Piercing(s) : Il fut un temps, il portait une boucle d'oreille au lobe gauche, dans l'idée de plus tard pouvoir mettre des écarteurs. Mais l'idée ne plaisait guère à sa mère qui faillit lui arracher l'oreille. Liam en garde d'ailleurs des cicatrices.
Tatouage(s) : Un code barre dans le bas de sa nuque. Défi lancé par Sean.
Corpulence : Malingre. Liam ne mange pas beaucoup et tombe facilement malade s'il ingurgite trop de nourriture. Il doit peser 53 kg à tout casser.
Habitudes : Liam passait beaucoup de temps devant le miroir à se préparer, ranger ses cheveux et prendre soin de sa peau. Mais après son incarcération, le jeune homme a commencé à être bien plus négligé. Le stress et la nervosité que lui a octroyé ont fini par le rendre nerveux, lui faisant mordre son pouce ou son petit doigt.
Autre : Il possède une marque de naissance assez large sur la cuisse gauche. Certains disent qu'elle ressemble à l'Italie vue du ciel.

Des causes de sa mort, Liam a deux longues cicatrices barrant ses avant-bras. Mais pour des raisons que l'on ignore, celles-ci n'ont jamais réellement guéries. Même les meilleures potions ne font pas effet. Le jeune homme porte alors des bandages pour éviter que ses plaies ne s'infectent ou ne suintent sur ses vêtements.



précisions

Le garçon ne regarde que peu de personne dans les yeux. Par crainte, par respect, par angoisse. Liam ne regarde pas les gens dans les yeux, se sentant trop mal à l'aise pour faire une telle chose, pour défier un regard et se montrer à découvert.

Liam possède, pour son malheur, plusieurs allergies alimentaires qui fait qu'il mange peu de choses. Entre les fruits de mer, les noix, les produits laitiers, les œufs et le gluten, le brun n'est pas aidé. Forte heureusement, il peut très bien se nourrir seulement de riz et de carottes pendant des jours sans que cela ne le dérange. Et si en plus on lui donne un pot de glace au citron, ce sera le paradis.

Limite dépressif à son incarcération, le lémure l'est devenu davantage durant les premiers mois de sa mort. De nature assez silencieuse la journée, Liam peut cependant passer des nuits à pleurer et hurler de chagrin sans que rien ne puisse réellement l'apaiser ou le consoler. Certes, avec les mois, il a pu se calmer mais ses crises restent très fréquentes.

Il a tenté de trouver plusieurs solutions pour se calmer et les chansons d'Amy Winehouse ou les mélodies de boites à musique arrivent quelques fois à le tranquilliser la journée. Le soir, la chose est bien plus compliqué à cause de ses cauchemars, voire même inefficaces.

Même dormir avec la peluche qu'une de ses rares amis lui a offert ne fait rien sur ses insomnies. Cependant, il se détache très peu de celle-ci, qu'il traîne un peu comme un doudou, parfois pas sans honte. Mais serrer son loup Edgar () en journée avant d'aller travailler lui permet de ne pas trop se sentir triste.

Caractère

Fleur fragile et desséchée. Fleur aux pétales tombantes et malades, qui se couche presque sur le sol, vers cette terre qui l'attire. Tu tentes de tenir droit Liam, de faire bonne figure, d'être un minimum présentable. Car le temps et les tourments t'ont tellement amoché que tu as du mal à rester debout. Tu y arrives bien, souvent, mais un rien peut te faire tomber à genou. Faible fleur fragile. Qui, de sa beauté blafarde, a attiré les regards des êtres viciés qui ont réussi à faire tomber tes feuilles et tes pétales. Tu les as abreuvé de mensonges pour ne pas les perdre, de sourire pour leur faire plaisir, de baiser pour te faire aimer. Beau menteur au sourire d'ange. Mais les erreurs ont fait de toi quelqu'un d'autre. T'ont presque rendu à ton état d'origine. Mais t'ont également traîné dans la boue.

Aujourd'hui, tu ne mens plus. Ou très peu. Parce que tu sais que les gens ne s'intéresseront pas plus à toi si tu leur murmures des mensonges ou non. Tu ne mens plus, préférant la vérité, que tu craches parfois sans t'en rendre compte. Sans méchanceté aucune mais une vérité que certains ne veulent pas entendre, ni savoir. Tu ne fais pas attention Liam. Il est redevenu cet enfant qui pointe du doigt la femme enceinte en demandant tout haut si elle n'a pas abusé de crème glacé. Et ce comportement a bien souvent tendance à irriter. Tu ne le fais pas exprès pourtant, tu ne sais pas toujours sur quel pied danser. Alors tu préfères la vérité. Au risque de te faire réprimander.

C'est dommage parce qu'au fond tu es sympa. Gentil et serviable. Tu es toujours prêt à aider. Mais tu t'es juste tourné vers les mauvaises personnes. Vers des gens qui n'ont fait que profiter de toi. Et toi, aveugle comme tu était, tu as fait comme si de rien était, tu as fait l'autruche, croyant au fond de toi qu'ils étaient sincères. Pourtant, tu savais pertinemment qu'ils se fichaient de toi. Tu t'es fait avoir comme un bleu, un pauvre con que l'on a utilisé. Et à chaque fois, tu te faisais avoir. Puis un jour, tu en as eu marre, vraiment, horriblement. D'être naïf, simplet, con. Et tu es devenu craintif, t'exposant peu, te montrant peu. Ce n'est pas pour rien que tu as du mal à regarder les gens dans les yeux. Pourtant... pourtant... il t'arrive bien souvent de croire les paroles de ce qui te murmurent qu'ils prendront soin de toi. Parce qu'en vérité, tu es toujours bien naïf Liam.

Naïf et bien fragile. Avec ta carrure un peu frêle et tes épaules un peu basses. Ton sourire en coin un peu crispé et tes billes sombres fuyantes. Un garçon un peu fragile qui loge en son sein une boule de crainte dépendante. Perdu entre deux eaux, qui a du mal à faire face aux réalités, aux vérités décharnées. Tu as du mal avec la vérité Liam, tu ne le nies même pas. Les remarques acerbes, les phrases froides, les simples réflexions, tu ne sais même plus comment les prendre, comment les affronter. C'est drôle quelque part, parce que toi, la vérité, tu peux la balancer sans la moindre difficulté, la dire de ta voix méfiante et craintive sans réellement réfléchir. Mais l'affronter, c'est une autre histoire. Alors tu souris, tu ne dis rien, tu hoches la tête, tu serres les dents alors qu'au fond, tu as juste envie de hurler de douleur. Parce que tout cela est faux. Tout comme l'image que tu présentes à présent.

Oui, au bout du compte, tu es bien faux Liam. Et c'est ce qui a causé ta perte. Le fait que tu sois aveugle, simplet, con. Juste con de chez con ! Parce que vraiment, si tu avais un peu eu de jugeote, tu te serais bien rendu compte de toute cette mascarade. Seulement, tu as menti. À toi, aux autres, à ta mère... tu as menti, comme le bon menteur que tu es. Et on t'a menti en retour. Et à présent, il ne te reste plus que tes yeux pour pleurer. Et c'est ce que tu fais.

Pleures donc Liam. Ça ne rattrapera pas les erreurs que tu as faites, ni ne réparera quoi que se soit. Tu peux pleurer autant que tu veux, hurler à la mort qui t'a accueilli à bras ouverts. Ça ne changera rien du tout. Les choses changeront quand tu bougeras tes petites fesses pour mettre de l'ordre dans tout ce bordel. Mais tu es faible. Si faible... tout seul, tu n'y arriveras pas. Enfin, c'est ce que tu crois. Il te faut quelqu'un pour te relever, pour avancer. Quelqu'un pour t'aider, quelqu'un à aimer. Il te faut quelqu'un.

Parce que c'est bien ça tout le problème. Tu n'as plus personne. D'abord ton père que tu n'as jamais connu. Dont te parlait vaguement ta mère qui disait qu'il n'était qu'un lâche et un idiot. Peut-être l'une des raisons de ta déchéance. Puis Sean... Sean, qui t'a menti si facilement. Et ta mère. Ta pauvre mère. Tu ne lui en veux même pas. Non, tu n'en veux réellement à personne. Tu pardonnes facilement après tout, tu pardonnes et effaces les fautes, les erreurs et les mensonges comme on passe une éponge sur un tableau noir couvert de craie. Tu pardonnes, parce qu'au fond, tu es bon Liam. Bon et gentil. Mais tu as été trop bon avec certains. Bien trop bon.

Mais tu sais Liam, tu peux t'en sortir. Si tu fais de ton mieux, si tu fais attention. Si tu t'y prends bien, tu peux te relever, cesser de pleurer. Vivre cette nouvelle vie qu'on t'a donné. Tu pourras recommencer à rire, à sourire, à aller vers les autres, à étudier le cinéma, à écouter du blues et t'intéresser à l'opéra. Mais si tu t'accroches encore de toutes tes forces et que tu cours derrière les mauvaises personnes à en perdre haleine, tu vas te ramasser à nouveau. Parce que tu redeviendras dépendant. Encore. Tu redeviendras le petit toutou qui aboie gentiment quand on lui caresse le crâne. Encore. Tu seras à nouveau la jolie poupée qui s'accroche au bras de l'être aimé... qui ne l'aime pas vraiment... encore. Et si tu t'y prends pas, si tu tombes encore sur un con qui ne veut qu'une chose de toi, qui après avoir percé tes défenses, pénétrer ta forteresse et abaisser le masque, te jette comme une vieille chausse, tu ne t'en remettras pas. Peut-être même jamais.  Et à ce moment-là, tu n'auras vraiment plus que tes yeux pour pleurer...


histoire

2 Novembre 2016. Propos de l'inspecteur Winson, chargé de l'enquête : « On a arrêté le môme hier soir à 23h47, près de l'hôtel de la vielle Danny au nord de la ville. On avait reçu un appel à propos d'un fusillade, la proprio étant totalement affolée. Et quand on s'est pointé, on a retrouvé un gosse avec une arme à feu et le cadavre du fils du maire baignant dans son jus. Il était complètement à côté de ses pompes le petit et n'arrêtait pas de répété le nom « Sean ». Pour le moment, il est en cellule le temps qu'il se calme et qu'on comprenne ce qu'il nous raconte parce que pour l'instant, tout ce qu'il dit reste incompréhensible. Mais la seule chose dont on est certain, c'est qu'on a le meurtre du fils Wellington sur les bras et que cette histoire risque de tourner court pour le gosse... »


3 Novembre 2016. Propos du brigadier Stanford, en surveillance du commissariat : « On a finalement pu avoir le nom du petit et savoir ce qu'il foutait là. Liam Chen Gold, 23 ans. Fils de Hannah Gold, une standardiste de la US Bank. Il bossait dans une supérette dans le centre ville il y a plusieurs mois avant de se faire virer, on ne sait pas encore pourquoi. Je connais pas trop ce gamin et il ne fait pas parti de nos registres. Il est clean de chez clean, et ne semble pas avoir fait de conneries. Je comprends pas trop pourquoi il n'est pas à la fac mais bon. Par contre, on a rien trouvé sur son Sean. On n'a pas son nom complet d'ailleurs mais je crois bien en avoir déjà entendu parlé... le truc, c'est que ça ne me dit rien qui vaille. Surtout que bon, il est impliqué pour meurtre le petiot et est bien parti pour aller en prison vu comment le maire commence à nous mettre la pression.»


7 Novembre 2016. Propos de l'inspecteur Winson : « On a commencé à mener nos investigations, sous la pression du maire qui veut juste mettre ce môme en taule. Môme contre qui il a une sacrée rage. Parce qu'apparemment, il avait des différents avec son fils Gordon. Du coup, Liam Chen Gold, âgé de 23 ans, est un simple habitant de Three Forks. Il est née dans la banlieue de New York avant que ses parents ne déménagent en ville pour changer d'air. Mais de ce qu'on a appris, le père s'est fait la malle quand il n'avait que deux ans. Sa mère, Hannah Gold, est issu d'une famille japonaise et a épousé Henry Gold à New York avant de venir emménager en ville. Sauf que son mari s'est fait la malle apparemment, avec une pigiste et serait reparti dans son pays d'origine, au Vietnam. Madame Gold a alors élevé son bébé toute seule dans leur petit appartement en bordure de la ville. Le gamin était un bon petit, il allait à l'école, faisait ses devoirs, été même inscrit dans l'équipe de basket du lycée. Puis il a rencontré son premier mec. Ouais, le petit Liam est tombé sur une pédale ! Si vous voulez mon avis, c'est ce qui fait qu'il a plongé le gamin. Il a commencé à faire des conneries, à découcher et ne plus écouter sa mère ! Il restait chez elle mais pouvait disparaître pendant des jours ou des semaines. Il a même abandonné ses études en audiovisuel pour tout dire, à cause d'un de ses nombreux copains. Je me souviens maintenant d'une de ses nombreuses demandes d'avis de recherches. Ça doit remonter à cinq ans maintenant. Mais pour le coup, on aurait jamais pensé que le gosse tourne aussi mal. Il a rencontré ce Sean que personne ne semble connaître dans le coin, il y a de cela un an. Et de ce que sa mère en dit, c'était un petit con qui a réussi à embobiner son fils. Liam restait toujours fourré avec ce gars. Mais ça lui a causé un maximum d'emmerdes. Parce que c'est à partir de là qu'on commençait ses embrouilles avec le fils Wellington.»


12 Novembre 2016. Propos du maître Hoffman, avocat de Liam : « Il s'avère que dans cette affaire, mon client n'est pas du tout à son avantage. Bien des preuves l'accusent, ainsi que ses antécédents avec la victime. En effet, lui et Gordon Wellington n'étaient pas en bon terme. De ce qu'il m'a raconté, ils ont eu une liaison il y a de cela deux ans. Le souci, c'est qu'il est la seule personne à pouvoir en dire quoi que se soit. Monsieur le maire dément totalement ses propos et ne cesse de le pointait comme le coupable. Ce qui est malheureusement probable puisque Liam se disputait souvent, d'après des amis de Gordon, avec celui-ci. Enfin, c'était plutôt le défunt qui s'en prenait ouvertement à mon client en l'insultant par rapport à son homosexualité. Chose mal vue en ville d'ailleurs. Il n'empêche que je le crois innocent, malgré tout ce que les gens peuvent en dire. Liam atteste s'être rendu dans cette chambre d'hôtel occupée par son petit-ami, Sean et aurait découvert le corps ainsi que l'absence de son amant. Qui d'ailleurs reste introuvable. Parce qu'en plus de cela, personne ne semble réellement le connaître ce Sean. Et pour ne rien ajouter, la propriétaire de l'hôtel n'a pas relevé son nom. Ce qui n'arrange pas du tout les affaires de mon client.»


27 Novembre 2016. Propos de Hannah Gold, mère de Liam : « Je ne vois pas pourquoi on me pose encore toutes ses questions sur mon abruti de fils. Franchement, il n'a que ce qu'il mérite. Cela fait des mois que je le mets en garde contre ce type, mais il ne m'a pas écouté. Liam ne m'écoute plus depuis des années et n'en fait qu'à sa tête, allant de garçon en garçon en cherchant désespérément l'amour. Comme si je ne lui en donnais pas assez d'amour ! Franchement, je ne le comprenais plus. Mon petit garçon, que j'avais pourtant bien éduqué et chéri, alors que son idiot de père était reparti je ne sais où avec l'une de ses maîtresses... à moins qu'il ne soit retourné au Vietnam... quoi qu'il en soit, cela ne mettra qu'un peu de plomb dans la tête de ce nigaud. Surtout que son Sean maintenant n'est pas là pour l'aider. Et moi, je n'ai plus à m'occuper de tout cela. Surtout qu'il est majeur Liam, ce qu'il fait que je n'ai plus à gérer quoi que se soit. Il va passer du temps en prison, se rendre compte qu'il a fait des conneries et revenir la tête basse avec son air penaud et s'excuser. Comme toujours... »


9 Janvier 2017. Propos de l'inspecteur Winson : « Le procès du petit a une nouvelle fois était repoussée. C'est la troisième fois que cela arrive et tout ça à cause de type qui débarque dans l'histoire. La dernière fois c'était un agent de la police de New York  qui est venu nous voir pour nous parler de ce Sean. Qui en vérité s'appellerait Marshall O'Brian et serait le fils d'un gros promoteur qui tremperait dans un gros trafic d'armes entre la cote est et les Émirats Arabes. Comment dire qu'on était totalement sur le cul en apprenant la nouvelle. Apparemment, le petit n'était pas au courant, « Sean » enfin Marshall lui ayant dit que des gens le recherchaient et qu'ils devaient gardé son identité secrète. Des conneries. Depuis, on cherche ce gaillard qui reste introuvable. Mais un autre truc nous est tombé dessus et qu'on a découvert en fouillant la chambre du fils Wellington : il avait bien eu une relation avec Liam. Il y avait des photos d'eux deux dans le fond d'un des tiroirs de Gordon. Chose que son père n'a pas bien encaissé. Et qui l'a rendu fou de rage. Maintenant, il fait passer le môme comme un détraqué sexuel qui a détourné son gamin du droit chemin. N'importe quoi ! Il avait 27 ans Gordon et faisait tout un tas de conneries avec les filles du club de Boris ! Ça me sidère cette histoire ! En attendant, c'est devenu un sacré foutoir et l'audience a dû être repoussé. C'est la folie en ville et on n'est plus très loin de l'émeute.»


13 Janvier 2017. Propos d'Hannah Gold : « Toute cette histoire est réellement épuisante. Pour moi... mais aussi pour Liam. J'ai beau dire mais... je suis inquiète pour mon fils. Malgré toutes les erreurs qu'il a pu faire... malgré tout ce que j'ai pu dire... Il ne mérite pas qu'on traîne son nom dans la boue de cette façon, ou qu'on le traite de monstre. Oui, Liam n'est pas pur, il a ses « travers » mais il reste un garçon gentil. Il ne ferait pas de mal à une mouche. Non, non je ne pense pas qu'il est tué le fils Wellington. S'il est sorti avec lui, il l'aurait vraiment aimé et ne l'aurait jamais tué... peut-être se serait-il battu contre lui mais rien de plus. Liam n'est pas comme ça... si vous savez comment je regrette de l'avoir rejeté autant depuis le début de l'affaire. Je ne l'ai même pas aidé... je ne suis même pas partie le voir... je suis vraiment une mère indigne... »


1er Février 2017. Propos de Ronald Clark, gardien de prison : « Il y a un type qui a débarqué ce matin-là en disant qu'il avait une décharge pour parler à Liam Gold. J'étais un peu étonné parce que je n'avais jamais vu ce zigoto avant mais ce qui m'angoissait le plus c'est qu'il était accompagné de deux armoires à glace qui semblaient prêts à me casser la gueule à tout moment. Mais vous vouliez que je fasse quoi ? Que j'interpose tout seul comme ça ? J'ai paniqué ! J'ai même pas pris le temps de vérifier que son papier était en règle... pour tout vous avouer... mon chef était furax en apprenant ça mais l'inspecteur Winson a plutôt bien réglé les choses après m'avoir fait identifié le type qui s'avérait être le « Sean » du détenu. On les a prévenu assez rapidement de la venue de ce gars du coup, ils sont venus au pas de courses pour entendre le fin mot de l'histoire. Mais je me doutais bien qu'il y avait quelque chose parce que quand le petit l'a vu, il est devenu tout livide. Il était même pas loin de chialer même ! Le truc c'est qu'on se sait pas trop ce qu'ils se sont dit mais les autres ont trouvé leur rapport... louche... à la manière d'un coup. J'aime pas trop ça moi, vous voyez. Enfin ils font ce qu'ils veulent hein ! »


1er Février 2017. Propos de maître Hoffman : « Je dois dire que les événements passés ne m'étonnent qu'à moitié, bien que c'est tragique pour le petit Liam. Quand le gardien nous a parlé de la visite de son « petit-ami » muni d'un droit de visite sortant tout droit du FBI, on s'est regardé avec l'inspecteur Winson et était d'accord pour dire qu'il y avait un truc qui clochait. Je me suis alors empressé d'aller voir mon client pour lui demander ce qui avait bien pu être dit pendant leur rencontre et Liam m'a tout de suite avoué que Sean lui avait promis de l'aider à sortir mais qu'avant, il devait récupérer un paquet important qu'il lui avait confié. Un paquet qui était sous le plancher de sa chambre, dans l'appartement de sa mère. Mon client lui a dit que s'il parlait avec sa mère et qu'il lui disait qu'il l'aiderait à sortir, elle l'aiderait également... sauf que sa mère n'a pas dû être très coopérative. On a retrouvé son corps quelques jours après cette visite, étendue dans son salon. Une balle dans la tête. L'appartement avait été retourné et O'Brian, parce que c'était bien lui après identification auprès du gardien, avait semblait-il, trouvé ce qu'il était venu chercher. Des caméras de surveillance du service des autoroutes l'ont montré au volant d'un berline avec ce qui était son frère aîné, en train de quitter l'état du Montana pour se rendre vers le sud, certainement au Mexique. Ce type nous a bien eu... et le petit Liam avec. Le gosse a été dévasté quand il a appris la nouvelle, n'encaissant pas le coup. Surtout que sa mère avait enfin décidé de venir le voir... je peux vous dire qu'il est au trente-sixième dessous maintenant et qu'il va avoir beaucoup de mal à s'en remettre. Et je ne suis même pas sûr qu'il s'en remette un jour. »


12 Février 2017. Propos du Dr. Lewis, médecin légiste : « Liam Gold, 24 ans, mort d'une hémorragie provoquée par ouverture des deux avant-bras. Il a rendu l'âme vers les quatre heures du matin des suites de ses blessures. Je dois dire tout de même qu'il n'y est pas allé de main morte. Au lieu de s'ouvrir simplement les veines au niveau des poignets, il s'est tailladé les bras au rasoir et a suivi chaque veine. Comme s'il avait eu peur de se rater juste en s'ouvrant de manière classique, si je peux dire ça comme ça. Je ne suis même pas certaine que le service médicale du pénitencier, avec leurs équipements médiocres, auraient pu faire quoi que se soit. Le petit serait mort avant l'arrivée de personnes compétentes pour le soigner. L'un des gros problème de la prison du Montana si vous voulez mon avis. En attendant, le petit présentait des signe de malnutrition et de déshydratation, des marques de coups et des signes de fatigue. De ce que m'a dit le médecin de l'établissement, il était clairement en dépression depuis l'annonce de la mort de sa mère et celle de son futur procès et a sûrement du se laisser couler. Pauvre gars. C'est quand même vachement moche ce qui lui est arrivé. »


13 Février 2017. Propos de Morgan D., co-détenu de Liam : « Bon sang ce gosse ! Une vraie plaie. Déjà, rien qu'à son arrivée, il n'arrêtait pas de chouiner et de réclamer son Sean à tout va. Je crois que je lui ai foutu des baffes plusieurs fois pour qu'il arrête mais je me souviens plus trop. J'ai des pertes de mémoires vous voyez. Mais personne veut y croire ! Enfin bref. Puis je sais pas, un jour il est revenu d'une visite et il était hyper joyeux. Il pleurait plus et ne se plaignait plus. Il mangeait même ! Il mangeait rien avant ce môme. Soit ça le faisait vomir soit il se retrouvait à l'infirmerie avec des crampes d'estomac et revenait en gémissant, chialait toute la nuit. Une plaie je vous dis ! Je ne sais pas ce qui avait pu se passer mais moi, ça m'arrangeait bien. Mais quelques jours plus tard, il est revenu complètement livide. Franchement, j'étais complètement paumé moi ! Un jour il pleure, un jour il sourit, un jour il chouine. Il était totalement instable le môme ! Quand il m'a dit que sa mère était morte. Et que c'était son Sean qui l'avait tué... il avait vraiment la poisse le môme. Pire que moi. Moi j'ai perdu personne encore mais les jurés veulent pas me faire sortir de prison ces cons ! Enfin, le truc, c'est que la nouvelle a fait le tour de la prison et que des gars sont venus lui chercher des noises. Moi je pensais qu'il se ferait tabasser mais non ! Liam s'est défendu et leur a presque marave la tronche ! Il leur a balancé plein de trucs à la gueule et s'est pas trop mal défendu jusqu'à ce que les gardiens viennent séparer tout le monde. Sauf que le soir, il s'ouvrait les veines avec une lame de rasoir ! Rien compris je vous dis ! Si vous voulez mon avis, c'est certainement l'un des membres du gang de Mike qui la lui a filé. Il pouvait pas le sentir ce gars, parce que Liam était gay. Il a dû lui dire un truc dégueulasse comme quoi c'était de sa faute et blabla et le môme, triste comme il était, n'a rien trouvé de mieux que de passer à l'acte. Pauvre gosse. Je sais pas si il méritait de crever. »


14 Février 2017. Propos de Mariko Asamusa, employée de l'agence Azazel : « Il y a un type bizarre qui a déboulé devant mon bureau. Un petit nouveau mais celui-là, il était bien paumé. Je crois qu'il n'avait pas saisi qu'il était mort et qu'une nouvelle vie s'offrait à lui. Il regardait partout comme un attardé, les yeux grands ouverts. Bon j'avoue que la première fois, ça impressionne vachement de voir tous ses gens morts eux aussi. Mais lui... il était bizarre. Je ne saurais expliqué pourquoi... mais il était bizarre. Quoi qu'il en soit, il m'a demandé où est-ce qu'on pouvait avoir des infos sur les arrivées récentes alors je l'ai dirigé vers les archives ou l'accueil de l'agence. Avec un peu de chance, la personne qu'il cherchait se trouver encore dans un appartement du bâtiment. Mais je pensais pas qu'il lui arriverait un tel truc. »


15 Février 2017. Propos d'Elsa Hinamoshi, employée à l'accueil de l'agence Azazel : « Le pauvre gosse. J'ai entendu cette histoire et j'ai de la peine pour lui. Il est venu à l'accueil, complètement désemparé et m'a demandé si une certaine Hannah Gold vivait à l'agence. Je lui ai donc donné le numéro de son appartement après qu'il m'ait avoué être son fils. Mais apparemment, la mère n'était pas heureuse de le voir. De ce que j'ai entendu, quand elle l'a vu, elle s'est tétanisée. Le petit s'est confondu en excuses et a voulu la prendre dans ses bras sauf qu'elle l'a repoussé. S'en est suivi une crise de larmes de la part du petit qui a été mis dehors par l'un des colocataires de sa mère. Puis ce sont des mangemorts qui l'ont délogé du couloir et l'ont jeté dehors. Vous imaginez ? Je ne sais pas ce qu'il a fait mais sa mère avait une sacrée dent contre lui. Parce que le lendemain, elle a fait ses valises, nous a rendu les clefs et est partie sans rien dire. Le gosse s'est retrouvé sans nouvelles d'elle. Ni adresse, ni numéro. Même les colocataires de celle-ci n'ont pu l'aider. Franchement, pauvre gamin. Je ne sais pas ce qu'il a fait mais je ne sais pas si ça mérite un tel châtiment. »


19 Avril 2017. Propos d'Elsa Hinamoshi : « Liam est revenu à l'agence oui. Il a réclamé un autre fantôme, un certain Gordon. Qui n'a pas passé beaucoup de temps à Tokyo lui non plus. Il est parti très rapidement lui aussi et on n'a plus entendu parlé de lui. Le pauvre gosse quand même. Il me faisait vachement de la peine alors j'ai tenté de l'aider un peu. Apparemment, il sortait rarement de son appartement et pleurait beaucoup. Que ce soit la mort de sa mère, son départ et ses erreurs passées. Il avait beaucoup de mal à faire face le petit gars alors j'ai tenté de lui prêter main forte. Il en avait besoin. Mais il a vite commencé à s'accrocher à moi... à être dépendant de moi. Il me réclamait parfois en pleine nuit, rendez vous compte. Il me faisait tellement de peine. J'avais trop mal pour lui. J'étais tout le temps là pour l'aider à trouver du travail, pour calmer ses pleurs, ses crises. Je lui ai même acheter des vêtements, des boites à musique pour le calmer et cette peluche qu'il traînait partout. Puis ma mère m'a réclamé à son tour... à Okinawa. Je vous dis pas la crise qu'il m'a fait quand je lui ai annoncé la nouvelle. Il s'est vite excusé ensuite mais il se sentait abandonné... et je ne pouvais pas l'emmener avec moi. Faut qu'il se débrouille tout seul Liam mais je ne sais pas si il pourra vraiment y arriver un jour... »


27 Février 2017. Propos de Taylor Livingtone, résident de l'agence : « J'étais pas là quand c'est arrivé, je suis rentré après à l'appart. Mais j'avais un peu discuté avec Hannah à son arrivée, pour qu'elle puisse prendre ses marques et tout. Elle était vachement bouleversée par la mort et tout. Du coup j'ai tenté de l'aider et elle m'a un peu parlé d'elle. Et de son fils. Franchement la pauvre. Son mec lui avait mis une balle dans la tête. Elle avait d'ailleurs toujours la marque sur son front derrière sa frange. C'était pas beau à voir. Du coup, elle était vénère contre son fils parce que le type lui avait sorti comme quoi il venait récupérer ses biens et que son gosse pouvait bien crever en prison. Vénère je vous dis. Elle n'arrêtait pas de le traiter d'imbécile et tout ! Puis je suis revenu le soir et elle était en train de faire ses valises. Apparemment, son fils était mort lui aussi. Elle savait pas comment mais il était mort et était venu s'excuser. Sauf qu'elle a pas encaissé le coup Hannah. C'était trop pour elle. Elle lui en voulait d'avoir merdé dans le monde des vivants... mais elle s'en voulait aussi parce que c'était un peu de sa faute de son point de vue. Comme quoi elle avait mal éduqué son fils et tout. On n'a pas pu la raisonner. Le matin, elle était partie. Sans dire au revoir. J'étais vachement triste mais la vie, enfin la mort... enfin bref, vous voyez, c'est comme ça. »


18 Septembre 2017. Propos de Chihiro Ashina, employée à l'agence Azazel : « Ah non ! Ne me parlez pas de ce Liam ! Il est insupportable ce gosse ! Ça fait déjà trois fois ce mois-ci que j'ai des plaintes le concernant. Vous vous rendez compte ? Trois plaintes ! Et pourquoi ? Parce que ce pleurnichard n'arrête pas de faire chier ses colocataires et voisins avec ses crises de larmes et terreurs nocturnes. Apparemment, aucun médecin ni nécromancien n'arrive à lui prescrire quoi que se soit pour le calmer. Rien ne marche sur lui. Alors il chiale toute la nuit, parfois la journée quand il ne travaille pas, et quand il a un travail. Parce que de ce que j'ai entendu, il ne tient jamais une semaine au même endroit. Franchement ce môme, il va falloir qu'il accepte sa mort et arrête de faire chier le monde. Le mois dernier, j'ai eu quatre de ses colocataires qui ont voulu changer d'étage. Vous entendez ? Quatre ! Comme si je n'avais que ça à faire moi de taper des dossiers de demandes de déménagements. Il y a des morts qui débarquent toutes les secondes, je peux pas gérer les crises de ce brailleur. Ah bah je dois y aller, un accident de la route entre un camion citerne et un bus de retraités. Comme si j'avais besoin de ça moi ! Je vais aller demander des vacances au roi, moi je vous le dis ! »

derrière l'écran

PRÉNOM : Léi
AGE : 1/4 de siècle
COMMENT T'AS TROUVE LE FORUM ? QC
Le smiley que tu préfères ici ?
Tes mangas préférés ? Tokyo Ghoul demon



avatar
Invité
Invité
Terminé #2le 27.10.17 18:49
BONJOUR JE SUIS LA POUR T'AIMER
avatar
Invité
Invité
Terminé #3le 27.10.17 18:59
SASUKE L'histoire n'est pas encore faite mais d'après ce qui est déjà écrit il a l'air pas mal malheureux et torturé, vu Nao l'est aussi autant qu'lui j'pense qu'on pourra se trouver un lien cool (j'espère)

Bonne continuation !
avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
0/100  (0/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 23 Masculin
× Age post-mortem : 24
× Avatar : Sasuke Uchiwa - Naruto
× Appartement : Michalak
× Epitaphes postées : 400
× Øssements572
Féminin
× Inscription : 07/03/2017
× Surnom : l'hippopotame
× DCs : Etsu Morugawa | Toulouze Ka | Silver Leifsson
nécromancien
Terminé #4le 27.10.17 23:10
Vous êtes trop chou
Du coup j'ai fini
Afficher toute la signature


guiltin' tears

Anglais : #3366CC ; Japonaise #6F8DAB
avatar
★ FLOODSHOOTER ★

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
100/100  (100/100)
× Présence: présence réduite
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : keith (voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Penthouse
× Métier : petite main
× Epitaphes postées : 8880
× Øssements4048
Masculin
× Inscription : 11/02/2017
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre / Brendan / Ame
FLOODSHOOTER
Terminé #5le 28.10.17 1:10
Je viens lire ! OUI JE PEUX VENIR TE PREVALIDER

Identité Que dire de plus ? C'est parfait

Les dates sont respectées ; les langues en accord et justifiées.
Et j'adore le nom de famille. Il est pas si rare mais ça me fait penser à OUAT (Mr Gold )
Physique Tricheur, t'as copié sur Brendan. Mais bon, je ne peux que te dire que j'aime ce modèle de fiche parce qu'après tout, j'ai fait pareil

En plus de ce modèle, je ne peux qu'apprécier ce physique. La parte rédigée me fait penser à mes anciens écrits. Nostalgie. Tu commences par parler de fleurs, ça fait boumboum dans mon kokoro, tu sais ?
Mais tu le fais encore mieux, en fait ^^
Genre, ça mêle physique et caractère d'emblée. ^^
J'suis jaloux. ^^

Par contre, pour moi, un canard, c'est vert. Mais bon, bleu canard, je vois de quoi tu parles.
Les yeux, j'aurais plutôt dit bruns. Mais bon, j'vais pas titiller. Brun profond et voilà, ça donne noir
(ouais fallait bien que je t'embête un peu)

J'suis sûr qu'il triche sur sa taille avec sa coupe. ^^

Je valide tout ça
précisions ... C'est mon soul mate. J'le comprends juste tellement pour le regard bordel. Et la glace. Le citron.
Et aussi celui de Miu par rapport aux carottes

Enfin par contre, j'ai de la pitié pour ce petit quand même. Mais bon, je peux lui proposer Evanescence pour se pendre ?
caractère Le moment où ça devient long.

Tu continues la comparaison sur la fleur, je suis tout ému.

En fait. Je sais pas. Tu me fais des feintes. demon

petite feinte comme ça:

@Liam Gold a écrit:C'est drôle quelque part, parce que toi, la vérité, tu peux la balancer sans la moindre difficulté, la dire de ta voix méfiante et craintive sans réellement réfléchir. Mais l'affronter, c'est une autre histoire.

Je me dis « Il est comme ça ». Tu contredis le truc donc je me dis « Oh non, ça ne va pas du coup ! » ... Et après, tu dis « Non en fait il est pas comme ça ». N'embrouille pas mon cerveau à cette heure stp

Alors, j'ai pas compté le nombre d'occurrences du mot « faible » mais l'information est bien passée.

Je trouve son rapport à la vérité assez complexe, d'ailleurs, mais très bien joué Manipulateur puis défenseur ; victime d'elle mais abuseur d'elle aussi. Et tout ça pour dire que dans tous ses rôles, il y croit dur comme fer. Joli, franchement.

En résumé, je trouve que c'est un des caractères que t'aies pu écrire. (Ptn tu m'épargnes pas ^^) Mais en même temps, il est vraiment bien mené.

histoireEn fait, j'ai eu beaucoup de mal à me lancer. Mais après, c'est genre devenu super agréable à lire. Je pense que c'est la méthode par témoignage qui m'a un peu rebuté au départ. Mais comme je le dis souvent, je n'aime pas l'écrire mais j'aime en lire. Donc j'sais pas, j'ai dû me mettre une barrière là et au final, c'est devenu super bien au fur et à mesure au point d'en demander plus (comme ma glace parce que je l'ai sortie en plus des mouchoirs ^^)

Je trouve la mère très... réaliste. En soi, sa transition paraît illogique mais comme il s'agit d'épisodes coupés, c'est vraiment compréhensible quand on prend ça en compte. Elle a fait un retour sur elle impressionnant mais qui était nécessaire. La rendre toujours dégoûtée de sa progéniture, je pense que ça aurait été mauvais. There, it's all good

Hm. Le garde qui laisse passer des gens parce qu'oklm après tout. Ouais bon. C'est gros et stéréotypé sur les mecs baraqués qui sont intimidants mais je pense que ne pas le placer t'aurait vachement handicapé dans la poursuite de l'histoire. Donc, à mon avis, c'est un cas peu probable, que de ne pas vérifier l'identité mais vu la réputation de la prison, ça peut justifier le personnel incompétent ? Pour moi, le garde, il se serait fait virer Mais bon, osef de sa life. ^^

En fait, j'ai eu un couac sur la mort de sa mère mais en soi, ça n'empêche pas l'histoire d'être validable. En fait, tu dis qu'elle meurt mais je pense qu'une sortie est autorisée à Liam pour le décès et les obsèques de sa mort.
Mais, je passe outre pour deux raisons : La première, c'est qu'il l'a peut-être obtenue et que tu as décidé de ne pas le décrire, choix délibéré. La seconde, c'est que les obsèques ont été largement retardés ; ce qui est probable, en soi. Donc je t'embête un peu mais bon, fallait bien trouver du négatif

Et j'avoue c'est « vachement moche ». Mes larmes coulent dans ma glace

Je n'attendais pas le passage de la transition psychologique mais oui C'est très bon, dis moi ! Après plusieurs coups émotifs et coups de putes, qu'il s'en prenne maintenant à d'autres en étant franc (donc parallèle au caractère qui est respecté dans l'histoire) après avoir découvert le pot aux roses, je plussoie. Je plussoie.

NON. MAIS. POURQUOI ? POURQUOI ELLE FAIT CA BARDEL ? ILS PEUVENT ETRE REUNIS
(ps : j'pense pas que les mangemorts l'auraient tej mais bon, ok, faut bien leur filer du boulot )

TAYLOR LIVINGSTONE, MON IDEE DE PSEUDONYME

... J'devais dire un truc mais j'ai oublié. Et c'était vachement important. But c'est un truc que j'aimais bien. Voilà. Si je m'en rappelle, je t'en fais part en PV
La fiche de Liam me donne le mood pour écouter Fucking Perfect. J'sais pas. Ca le représente je trouve.

Bon sinon, pour te dire. Je suis amoureux de cette fiche, ni plus ni moins.
Donc...


tu es prévalidé ! un admin arrive
Afficher toute la signature


nothing hurts
cause i'm nothing
avatar
Troubles in Paradise

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
68/100  (68/100)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Alex Benedetto - Gangsta
× Pouvoir : Dealeuse d'émotions
× Logement : Duplex
× Métier : (grosse) dealeuse
× Epitaphes postées : 1756
× Øssements1709
Féminin
× Inscription : 17/01/2017
× Surnom : le panda
× DCs : Andrea E. Darlington, Tarek S. El-Hariri
Troubles in Paradise
Terminé #6le 28.10.17 18:26
En vrai, rien que parce que Sasuke j'ai grave pas envie de te valider


....



Félicitations, tu peux désormais aller rp !
A son arrivée dans l'au-delà, ton personnage aura également été placé pendant une semaine dans un des appartements de l'agence Azazel :

L'appartement Michalak
En te rendant dans le sous-forum qui y correspond, tu trouveras un sujet de "flood privé" réservé pour la discussion avec tes colocataires, n'hésite pas à t'y présenter pour nouer de premiers liens sur le forum o/

En parallèle, pense à aller recenser ton avatar dans le bottin pour ne pas qu'un futur nouveau te le pique, et à remplir les différents champs de ton profil ♥️.

Tu pourras éventuellement aussi te créer un carnet spectral pour qu'on vienne te demander des liens et des rps, et surtout qu'on sache où tu en es dans ta vie sur le forum !

Enfin, même si on n'a pas envie d'y penser à peine validé, tu peux aussi passer faire un tour dans ce sujet afin de prévoir une éventuelle disparition de personnage en cas de reboot, de départ ou d'inactivité future

Je pense que tu es assez submergé(e) de liens pour le moment, je te laisse profiter du forum, étant donné que tu es officiellement un Lémure !
forums partenaires