avatar
Invité
Invité
#1 le 25.10.17 18:40
Daylight
••••


Tu avais passé les derniers jours cloîtré chez toi, ne sortant que pour aller au boulot. Pas même pour aller voir Val, étonnant d'ailleurs, t'es presque à te demander si tu n'es pas tombé malade. Couchée en étoile dans ton lit, ton regard fixant le plafond, tu te dis qu'il serait peut être grand temps de prendre un peu l'air. Tu avais envie de calme et de sérénité, l'heure était parfaite pour ce genre d'ambiance, la nuit commençait à tomber peu à peu et le froid a depuis quelques temps pris place dans les rues de Tokyo, dissuadant les plus frileux de sortir. Tu sautes de ton lit et enfile un gros pull gris, un pantalon noir et tes converses habituelles bien trop usé pour ne pas être remplacé d'ici peu. Tu passes devant ton miroir, croisant ta face de déterrée pas possible avec ta coupe de cheveux bizarre et tes cernes à tomber par terre, mais tu t'en fou, t'as jamais chercher à être jolie de toute façon, t'es même pas sûre de savoir comment faire. Tu attrapes ta veste en jean, ton écharpe, et tu sors de ton appart sans dire au revoir à personne, sans même un regard à tes camarades. T'as toujours joué la carte de la fille solitaire, ayant trop peur de rendre les choses gênante, t'es bien trop peu douée avec les relations humaine pour faire ami-ami avec tout l'monde.
Tu te retrouves dans le parc Yoyogi où tu aimes te rendre de temps en temps pour décompresser un peu et surtout pour observer les gens qui t'entourent. Il n'y avait pas grand monde et ça t'arrangeait bien. Tu te poses sur un banc en dessous d'un arbre. L'automne était ta saison préférée, il ne faisait ni trop chaud, ni trop froid, et les tons à l'extérieur étaient magnifique. Tu regardes autour de toi, laissant tes yeux balayer la zone, jusqu'à-ce qu'une personne capte ton attention, un homme avec des cheveux noirs en bataille et des yeux bleus. Il n'y avait que lui dans les alentours. Son aura te donnait froid dans le dos, mais tu continuais à l'observer avec insistance, peut être même de façon un peu trop flippante, mais tu as tendance à ne pas te rendre compte du malaise que peuvent ressentir les gens par rapport à ta façon de les épier.

••••

by Wiise
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 392
× Avatar : Dabi - My Hero Academia
× Pouvoir : Transmission de symptômes (cf fiche prcq c'est chiant à expliquer :nose:)
× Logement : Die Gruft (Repaire)
× Péripéties vécues : 85
× Øssements105
× Age IRL : 18 Neutre/Sans genre
× Inscription : 22/08/2017
× Présence : complète
× Surnom : le ratel
× DCs : Rei Kinomoto

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
41/100  (41/100)
18Masculin392Dabi - My Hero Academia Transmission de symptômes (cf fiche prcq c'est chiant à expliquer :nose:)Die Gruft (Repaire)8510518Neutre/Sans genre22/08/2017complètele ratelRei Kinomoto
Nécromancien zombie
Nécromancien zombie
18Masculin392Dabi - My Hero Academia Transmission de symptômes (cf fiche prcq c'est chiant à expliquer :nose:)Die Gruft (Repaire)8510518Neutre/Sans genre22/08/2017complètele ratelRei Kinomoto
http://www.peekaboo-rpg.com/t2271-rafael-ansgar-terminee-100http://www.peekaboo-rpg.com/t2332-rafael#61834
#2 le 30.10.17 11:34

Daylight.


Il avait utilisé son pouvoir pour la dernière fois de la journée et avait maintenant une heure, top chrono, avant que les premiers symptômes ne réapparaissent. La sueur coulait sur son front et sa poitrine se soulevait à un rythme saccadé, il était exténué et pourtant, il ne voulait pas rester ici, pas dans cette chambre. Il allait devenir fou s’il devait rester allongé à compter les secondes jusqu’au moment fatidique. Rien que d’y penser, il sentait sa poitrine se comprimer et l’air lui manquer, il devait sortir. Il se leva, encore chancelant et partit enfiler un jogging et un sweat avant de claquer la porte de sa chambre et de sortir du Repère.

Le ciel se teintait d’orange, de jaune et de rose, signe que la nuit commençait à tomber. Il aurait pu rester là, à observer le coucher de soleil mais il devait se dépenser. Il enfila alors sa capuche et couru jusqu’au parc Yoyogi. Une fois le soir venu, l’endroit était calme et Rafaël avait pris l’habitude de venir se promener ici, seul. Il regarda sa montre, plus que quarante-cinq minutes…

Il s’installa sur un des bancs et abaissa sa capuche, laissant le froid automnal lui refroidir les joues. Un petit nuage de vapeur se formait dès qu’il expirait. Son corps était brûlant et en sueur, il devait être terrifiant à regarder. Rafaël leva la tête et remarqua la jeune fille sur le banc face au sien, elle le fixait du regard. Il ne s’y en préoccupa pas immédiatement, mais plus les minutes défilaient, plus le regard de la demoiselle l’oppressait. Il posa de nouveau les yeux sur elle, la fixant à son tour. Il n’arrivait pas deviner l’expression sur son visage, de la peur ? De la curiosité ? Ou peut-être qu’elle aimait juste fixer les gens, comme ça, sans raison. Agacé, il se leva et se dirigea vers elle.

- Un problème ? Lui demanda-t-il d’un ton froid.

Il essayait de ne pas trop s’énerver, il ne voulait pas attirer l’attention. S’il s’emportait, toute personne passant à côté, allait penser qu’il était entrain de l’agresser et il n’avait, ni le temps, ni la force pour gérer ce genre de problèmes.

Quarante minutes...
thank you alyssa
avatar
Invité
Invité
#3 le 13.11.17 20:40
Daylight
••••


Tu pensais qu'il resterait là sans rien dire, qu'il remarquerait pas ton regard insistant sur sa personne, en même temps tu remarques pas quand tu dépasses les bornes, tu remarques pas quand tu gênes les gens. En même temps, que faisais-tu d'mal ? T'avais juste envie de l'observer, de regarder ce qu'il faisait, d'étudier sa personne parce qu'il t'intriguait, rien de bien méchant à tes yeux. Malheureusement, tes pensées ne sont pas marqué sur ton ptit front d'handicapé d'la vie.

Tu l'vois s'avancer vers toi, il a pas l'air ravi que tu l'ai dévisagé ainsi, et toi comme d'habitude tu vas rester là assise sur ton banc les poings serrés et tu vas pas oser l'ouvrir. Il te demande si t'as un problème. Bien sûr que t'as un problème, t'en a pas qu'un d'ailleurs, en tout cas ça tourne pas rond dans ton crâne ça t'en es bien consciente, tu l'es de plus en plus d'ailleurs. T'as un milliard de problème et y en a un qui t'fait face.

Tu restes muette pendant un moment, un long moments, t'es même capable d'entendre le vent souffler dans les feuilles morte et danser à travers les fines mèches de tes cheveux. Tu le regardes avec de grands yeux depuis tout à l'heure, un regard apeuré, presque vide. Il va encore plus te prendre pour une tarée avec ce regard mais t'y pense pas, t'as toujours eu peur des hommes, depuis c'que t'as vécu, tout ce qui t'est arrivé, tout ça c'était qu'à cause de ces hommes répugnants. Tu sers encore un peu plus les poings sur tes cuisses, serrant le tissus de ton jean entre tes doigts, le cœur battant. Tu regardes autour de toi, personne à l'horizon, il pourrait faire ce qu'il veut de toi, il pourrait t'frapper si tu lâchais les mauvais mots, ou faire la même chose qu'ils t'ont tous fait si l'envie lui prenait. Faut que tu l'ouvres avant qu'il s'énerve de ton silence. « N-non … j'vous observais … c'est tout. » Fais-tu d'une petite voix. Tu sais que ça va pas lui suffire, mais t'as dis la vérité.

••••

by Wiise



snif:
désolée du retard Chou
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 392
× Avatar : Dabi - My Hero Academia
× Pouvoir : Transmission de symptômes (cf fiche prcq c'est chiant à expliquer :nose:)
× Logement : Die Gruft (Repaire)
× Péripéties vécues : 85
× Øssements105
× Age IRL : 18 Neutre/Sans genre
× Inscription : 22/08/2017
× Présence : complète
× Surnom : le ratel
× DCs : Rei Kinomoto

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
41/100  (41/100)
18Masculin392Dabi - My Hero Academia Transmission de symptômes (cf fiche prcq c'est chiant à expliquer :nose:)Die Gruft (Repaire)8510518Neutre/Sans genre22/08/2017complètele ratelRei Kinomoto
Nécromancien zombie
Nécromancien zombie
18Masculin392Dabi - My Hero Academia Transmission de symptômes (cf fiche prcq c'est chiant à expliquer :nose:)Die Gruft (Repaire)8510518Neutre/Sans genre22/08/2017complètele ratelRei Kinomoto
http://www.peekaboo-rpg.com/t2271-rafael-ansgar-terminee-100http://www.peekaboo-rpg.com/t2332-rafael#61834
#4 le 05.12.17 22:59

Daylight.

Elle resta muette face à sa question, le fixant d’un regard rempli de terreur. Il faisait si peur que ça ? Il semblait que oui. De longues minutes s’écoulèrent, la colère qu’avait pu ressentir Rafaël quelques minutes auparavant s’était totalement évaporée, il était juste mal à l’aise désormais. Il sentait que si quelqu’un passait à côté d’eux, elle allait se mettre à crier. Il ne pouvait pas gérer ça, il n’avait pas le temps… si seulement, il s’était contenté de l’ignorer et de rentrer chez lui mais non, il avait voulu jouer les méchants et voilà qu’il devait maintenant se débrouiller pour la rassurer. Il passa une main sur sa nuque, l’air gêné. Est-ce qu’elle allait continuer à jouer les muettes ? Ou peut-être qu’elle l’était réellement…

- N-non … j'vous observais … c'est tout.
- Ah mais c’est qu’elle parle !
s’écria le nécro-zombie, écoute, je suis désolé si je t’ai fait peur, ce n’était pas mon attention. Et puis qu’est-ce que tu fais dehors aussi tard ?

Rafaël avait une manière de pensée… un peu vieux jeu. Il était évident que pour lui, une aussi jeune femme ne devait pas se balader seule dehors, Dieu seul savait ce qui pouvait lui arriver. Alors la voir seule, assise sur ce banc alors que la nuit tombait, fit ressortir son côté de grand frère. Il n’était pas comme ça avec tout le monde – pour ne pas dire personne – mais il n’était pas en forme et contrôlait de moins en moins ses émotions. Il allait rester à ses côtés, au moins, jusqu’au moment fatidique...
Il se mit à gigoter sur place à cause du froid avant de rabattre sa capuche sur son visage et d’enfouir ses mains dans ses poches. Il ne fallut pas longtemps avant qu’il ne vienne prendre place à côté de la jeune fille.

- J’espère que ça ne te dérange pas, dit-il

De toute façon, même si ça la dérangeait, il ne comptait pas bouger.

- Je m’appelle Niklaus, ajouta-t-il en espérant que ça la mettrait un peu plus en confiance.

Trente minutes…
thank you alyssa