avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 9 Masculin
× Age post-mortem : 1018
× Avatar : Conan Edogawa - Détective conan & Kaito Kuroba - Magic Kaito 1412
× Appartement : Pucca
× Métier : Voleur
× Péripéties vécues : 89
× Øssements133
× Age IRL : 22 Féminin
× Inscription : 14/10/2017
× Présence : réduite
× DCs : Hyun-Su - Orpheus - Nithaël

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
35/15  (35/15)
9Masculin1018Conan Edogawa - Détective conan & Kaito Kuroba - Magic Kaito 1412PuccaVoleur8913322Féminin14/10/2017réduiteHyun-Su - Orpheus - Nithaël
lémure
lémure
9Masculin1018Conan Edogawa - Détective conan & Kaito Kuroba - Magic Kaito 1412PuccaVoleur8913322Féminin14/10/2017réduiteHyun-Su - Orpheus - Nithaël
https://www.peekaboo-rpg.com/t3206-thorolf-poker-face#89837https://www.peekaboo-rpg.com/t3224-thorolf-carnet-de-contact#89851
#1 le 23.10.17 11:33

Under the
moonlight.


Le ciel se teint de noir, le soleil laissant place à la lune, les vivants rentrent chez eux et les morts sortent. La nuit devient le moment le plus actif. Les oiseaux nocturnes, les monstres, les drogués, tous sortent de leurs cachettes pour s'adonner au plaisir du soir. C'est à partir de ce moment-là que tout devient plus actif, l'ambiance se pose et l'action se met en route. Un peu comme si le clapet venait de se refermer devant la caméra pour lancer la scène ou encore comme si le rideau dévoilé la scène. Au milieu, l'acteur ou plutôt, l'actrice principale se tient au milieu, les poings sur ses hanches. Elle attend une seule chose, l'action, la bagarre, les explosions. Sauf que ce soir, c'est mort. Les gros bas font profils bas, personne n'a envie de se mesurer à elle alors ils font les sages. Cela devient vite épuisant.
Dans un moment de pause, elle entre dans le bâtiment. Sa queue se balance sous ses mouvements de hanches, tandis que ses oreilles restent à l'affût du moindre bruit. Rapidement, son fessier trouve place sur un siège au bar et ses jambes se croisent pour lui donner cette aire efféminé qui lui manque parfois. Son regarde de félin se tourne en direction du barman, qui lui renvoie ce même regard. Sans un mot, elle semble attendre que celui-ci lui serve son due. Rapidement, la chinoise se retrouve agacée par la situation. Tout est beaucoup trop calme. Son énervement se manifeste par les mouvements de sa queue qui se balance de droit à gauche, violemment, ne laissant le champs libre à qui que ce soit. Shu était prête à bondir sur le bar pour provoquer une bagarre.

Au bout de quelques longues minutes d'attente, un verre se présenta enfin en face d'elle.
Étonnée, son attention se portait à nouveau sur le barman, cet homme étrange et parfois trop silencieux. Bien-sûr, le verre n'était pas de son initiative. Un homme, certainement un nouveau, venait de lui offrir ce verre. Un sourire malicieux se dessinait sur les lèvres de la chimère, qui pouvait, au travers de cet homme, trouver une bonne excuse pour lui cogner dessus. Parfois, ses nerfs étaient mises à rude épreuve, surtout quand la journée n'avait fait qu'être un enchaînement de catastrophe. Que ce soit à cause d'un café oublié ou d'un problème dans la salle de bain, ou tout simplement, un oubli quelconque. Tout s'était enchaîné très vite, entraînant cette mauvaise humeur. Un concentrer de mauvaise humeur. Est-ce que quelque chose allait pouvoir calmer Shu ? Ce n'était clairement pas ce verre.
hi im bacon
Afficher toute la signature


Thorolf parle japonais en #67afc4 & anglais en #67C4B7

Sparky
avatar
Invité
Invité
#2 le 29.10.17 23:57





Je sors rarement dans le bar en général quand l’afflux devient important. Je sais qu’il y a du grabuge inutile et que je préfère les salons privés à la zone publique où il y a toujours des personnes pour me demander des services. Il n’est pas rare qu’on ne vienne d’ailleurs que pour ça. Depuis que mon grand frère a embauché des gardes du corps pour veiller sur ma sécurité, je ne peux que m’enfermer davantage dans mon bureau.

Mes doigts remontent le long des informations que je suis en train de lire. Soudainement, c’est une écriture rouge qui s’affiche sur un fond noir. Un message rapide clignote et quelques mots s’affichent. Je regarde ce qui est écrit et je cligne des yeux sous la surprise. Je relis une seconde fois et mes yeux se froncent ave énervement. Comme-ci je n’avais pas assez à faire en ce moment, il faut que la sorcière me menace aujourd’hui même.

Evidemment, ce qui me met en colère, c’est que je ne peux plus rien faire sans en aviser les gardes du corps. J’ai une tête à avoir besoin qu’on veille sur moi ? Seulement, …

Mon arme s’est pointée en direction du mur en face de moi et j’y vide mon chargeur. Jusqu’à six. Les balles s’enfoncent profondément dans le mur. Et je soupire d’énervement, rangeant l’arme dans un tiroir – je ne peux pas prendre d’arme à feu, c’est trop dangereux. J’ai encore le corps couvert des bleus de ma dernière sortie et j’ai un grave handicap :

Rose manipule les gens. Je ne peux pas les briser, les détruire ou les remplir de plomb. Ce ne sont que des marionnettes. Je me dois de préserver leurs corps et leurs années de vie.

Et pour ça, je dois me battre avec mes poings. Je ne peux pas y mêler trop de gens. Et je ne veux pas en parler à Urie. Il a tendance à dramatiser les choses. Surtout en ce qui concerne Rose. Et depuis qu’elle m’a empalé sur un pique en bas d’un pont et qu’elle m’a demandé de me laisser mourir en usant de son pouvoir, il se montre diablement protecteur à mon égard – ce qui est ridicule.

J’ai besoin d’un second. Fais chier. Kennedy. Je dois appeler Kennedy, mais je ne peux pas le faire. C’est impossible. Je ne peux pas. Et la raison en est encore Urie.

Il y a bien cette femme. Cette femme que mon frère a trouvée et qui sait se battre. Je dois la voir. Je dois lui demander son aide. Mais. Ce serait accepté que j’aie besoin d’un garde du corps. Franchement, je ne pense pas qu’on puisse s’entendre.

Je regarde le message qui clignote et je soupire intérieurement. Il va falloir se battre.

Un message à Urie : je ne rentre pas ce soir, je t’envoie un message demain.
Un message à Shu : T’es loin, j’ai besoin d’un service ?

Je tapote sur le bureau. Fais chier.

....

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 9 Masculin
× Age post-mortem : 1018
× Avatar : Conan Edogawa - Détective conan & Kaito Kuroba - Magic Kaito 1412
× Appartement : Pucca
× Métier : Voleur
× Péripéties vécues : 89
× Øssements133
× Age IRL : 22 Féminin
× Inscription : 14/10/2017
× Présence : réduite
× DCs : Hyun-Su - Orpheus - Nithaël

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
35/15  (35/15)
9Masculin1018Conan Edogawa - Détective conan & Kaito Kuroba - Magic Kaito 1412PuccaVoleur8913322Féminin14/10/2017réduiteHyun-Su - Orpheus - Nithaël
lémure
lémure
9Masculin1018Conan Edogawa - Détective conan & Kaito Kuroba - Magic Kaito 1412PuccaVoleur8913322Féminin14/10/2017réduiteHyun-Su - Orpheus - Nithaël
https://www.peekaboo-rpg.com/t3206-thorolf-poker-face#89837https://www.peekaboo-rpg.com/t3224-thorolf-carnet-de-contact#89851
#3 le 27.12.17 16:47

Under the
moonlight.

Le verre … La chinoise regarde le liquide incolore qui reflète quelques lumières du bar. D'une main déterminée, elle le prit et elle fit qu'une gorgée de cette boisson offerte avec tant de générosité. Maintenant qu'elle avait accepté le verre, cet homme allait certainement s'approcher d'elle pour tenter de la draguer. Qu'allait-il raconter ? Ses aventures à travers le monde des morts ? Sa carrière brillante quand il était encore en vie ? Ses exploits à Tokyo ? Tous les hommes qui venaient dans le bar, ce n'était que des débauchés. Des fantômes qui cherchent à oublier leur ennui dans leur nouvelle vie. Certains ont oublié comment s'amuser, d'autres pensent que draguer les femmes, c'est le meilleur moyen de vivre sa seconde vie. Dans un soupire, la chimère fit légèrement tourner ses oreilles, entendant alors des bruits de pas qui s'approchaient d'elle. Le voilà. Peut-être serait-il plus amusant que les précédents ?
En quelques minutes, l'inconnu fut assis sur le siège à côté d'elle. Sans aucune retenu, il l'observait de haut en bas, appréciant certainement ce qu'il était en train de voir. Manque de chance pour lui ou plutôt, chance pour lui, un autre son attira l'attention de la chinoise. Dans la poche de droite de son short se trouve son portable, qui émet un léger son suivit d'une vibration. Sans plus attendre, Shu faufile sa main dans sa poche pour sortir l'engin électronique et en observe l'écran. Un message. De qui ? Son regard se pose sur le nom : « Eden ». Que lui voulait l'Alpha ? Sans plus attendre, elle prit connaissance du contenu du SMS qui était court et qui allait droit au but. Il voulait la voir. Pourquoi ?

Ignorant royalement, l'homme à côté d'elle, ses doigts vinrent tapoter l'écran pour lui répondre.

« Je suis dans le bar, je suppose que tu es dans ton bureau. J'arrive. »

Pas plus de politesse. La chinoise quitta sa chaise, mettant un coup de queue à l'inconnu au passage et elle se dirigea vers le bureau d'Eden. C'était obligé qu'il était là. Depuis qu'elle avait commencé à travailler au Bchobiti, il ne le quittait plus comme si quelque chose l'effrayait à l'extérieur. Un petit sourire naquit sur ses lèvres, la pensée de voir l'Alpha tremblait comme un enfant, l'amusée.
Une fois devant la porte du bureau, par politesse, Shu vint écraser son poing contre le bois pour toquer et sans attendre de réponse, elle l'ouvrit. Eden était peut-être son patron, ce n'était pas pour autant qu'elle lui vouait un culte. Au contraire, elle se savait plus vieille que lui et plus expérimenté que lui dans certains domaines. Parfois son excès de confiance atteignait des records. Avec un grand sourire, elle fit un léger signe de la main à l'asiatique et elle lui adressa ses quelques mots.

« Le grand patron a besoin de la petite chimère ? »

Shu fit exprès de prend un ton mielleux, s'amusant avec les mots pour le défier. L'action allait peut-être enfin commencer.
hi im bacon
Afficher toute la signature


Thorolf parle japonais en #67afc4 & anglais en #67C4B7

Sparky
avatar
Invité
Invité
#4 le 08.01.18 23:52


Il faut reconnaître que Shu Wang ne manque ni d’énergie, ni d’aplomb. Si nous devions nous affronter et bien que mon gabarit devrait me donner gagnant, je ne donnerais pas cher de ma peau. Tout simplement parce qu’elle a un calme et une technique hors du commun. Ses muscles et sa souplesse font d’elle une personne redoutable. Je ne connais pas son passé. Ce que je sais, c’est qu’elle n’a aucune difficulté à mener à la baguette les hommes dont elle a la charge. Que ce soit ma garde du corps ne me pose dont aucun cas de problème machisme. Toutefois, ça me pose un autre genre de souci : Je n’aime pas avoir l’impression d’être un débile qui a besoin d’aide. Seulement, il faut reconnaître – oui, il le faut bien – que c’est malheureusement le cas. Je suis moins fort que je le voudrais et le corps à corps n’est pas forcément ma spécialité. Encore moins quand il faut immobiliser sans blesser.

Ce qui est redoutable avec les personnes qui semblent aussi fragiles que Shu Wang ou Rose, c’est qu’on n’ose pas s’imaginer le mal qu’elles sont capables de faire. Forcément, leurs aspects chimères les y aident : Mais ce ne sont pas les seuls aspects de leurs personnalités qui les y aident. Elles sont remplies de pugnacité. Dernièrement, j’en manque cruellement. Je me sens fatigué et si j’ai toujours de la colère et l’envie d’en démordre, il m’arrive de plus en plus de penser que la mort n’est que la porte ouverte à côté.

La mort.

Je ne devrais pas penser à ce genre de chose, même si cette pensée m’obsède au point d’être parfois capable de ne rien faire, d’être incapable de bouger, de communiquer, de bouger. Plus mon anniversaire se rapproche en date, plus je me dis qu’à quoi bon continuer cette vie ? J’ai un doute, léger, et plus en plus important. Est-ce qu’un homme des années mille a encore sa place dans l’aire du deux milles ?

« Je dois aller chercher une livraison dans un bâtiment, mais il est gardé par des hommes. »

J’ai remué le doigt en signe d’énervement, faisant signe à la jeune femme de s’installer le temps de lui expliquer les grosses lignes. Ainsi, mon verre de whisky à la main, je me mets à raconter qu’une nécromancienne est capable de manipuler le cerveau d’autres humains et qu’elle a contaminé ces hommes. Qu’il ne faudra, de ce fait, pas les blesser de manière définitive puisqu’ils ne peuvent rien à leurs conditions. Atteindre des innocents me répugne de plus en plus. C’est trop facile de s’en prendre aux autres. Je l’ai compris par le biais de Philippe et d’Urie, manipuler comme l’a été Dorina. Je suis peut-être du mauvais côté de la barrière, selon les gens, mais de mon côté : il y a un code de conduite et j’ose croire que je parviendrais à l’honorer.

« J’ai cru comprendre que tu maîtrisais plusieurs arts de combat, l’un d’entre eux peut-il être utilisé pour les immobiliser sans les blesser ? »

Car de mon côté, je connais l’art de tuer et de blesser. Forcément, c’est beaucoup moins utile dans les intentions que j’ai.

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 9 Masculin
× Age post-mortem : 1018
× Avatar : Conan Edogawa - Détective conan & Kaito Kuroba - Magic Kaito 1412
× Appartement : Pucca
× Métier : Voleur
× Péripéties vécues : 89
× Øssements133
× Age IRL : 22 Féminin
× Inscription : 14/10/2017
× Présence : réduite
× DCs : Hyun-Su - Orpheus - Nithaël

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
35/15  (35/15)
9Masculin1018Conan Edogawa - Détective conan & Kaito Kuroba - Magic Kaito 1412PuccaVoleur8913322Féminin14/10/2017réduiteHyun-Su - Orpheus - Nithaël
lémure
lémure
9Masculin1018Conan Edogawa - Détective conan & Kaito Kuroba - Magic Kaito 1412PuccaVoleur8913322Féminin14/10/2017réduiteHyun-Su - Orpheus - Nithaël
https://www.peekaboo-rpg.com/t3206-thorolf-poker-face#89837https://www.peekaboo-rpg.com/t3224-thorolf-carnet-de-contact#89851
#5 le 19.02.18 8:56

Under the
moonlight.

Frustrant. C'était le premier mot qui lui était venu en tête. Shu voulait le taquiner un peu, qu'il y réponde un peu, mais il préférait ignorer son « taunt » et lui indiquait par un mouvement de doigt qu'elle devait s'asseoir. Lâchant un petit grognement de mécontentement, la chimère vint écraser son postérieur contre la chaise. Son regard restait fixer sur son interlocuteur, tandis que ses jambes vinrent se croiser et que celui-ci entama son monologue pour lui expliquer la situation. C'était long et chiant.
Sans un mot, Shu avait tout écouté. La situation lui paraissait plus délicate que prévue, bien qu'elle semblait tout aussi amusante. Une nécromancienne … La chinoise avait vraiment du mal avec cette race. Certains disent que les chimères sont dangereuses, mais les nécromanciens ne le sont-ils pas plus ? Ils possèdent un pouvoir et ils sont capables de réaliser toutes sortes de potions, dont les effets sont variables. Ils sont tellement dangereux qu'ils sont à l'origine des zombies.

Un petit soupire s'échappa d'entre ses lèvres. Immobiliser sans blesser. C'était un peu comme faire une omelette sans cassée d'oeuf. Pendant un court moment, la chimère se mit à fermer les yeux, réfléchissant à son parcours. Cette question avait une réponse simple, mais une réponse qu'il n'allait pas accepter. Pourtant, elle rouvrit les yeux. Ses iris d'un bleu mer le fixèrent, un expression sérieuse sur son visage. Les mauvaises blagues étaient finisse. Les enfantillages aussi.

« Tu sais, Eden. Certains choses ne sont pas simples. Je ne suis peut-être pas forte en cuisine, mais je sais parfaitement qu'on ne peut pas faire une omelette sans cassé d'oeuf. Ta requête, c'est un peu la même chose. Je peux parfaitement immobilise une personne sans lui faire « trop de mal », mais qu'est-ce que je fais si je me retrouve encerclée ? Je peux leur taper dessus ou encore leur crier  dessus, mais je ne suis pas invincible. Envisage les choses différemment. »

Coupant court à ses explications, Shu quitta sa chaise pour se rapprocher du bureau. Posant ses deux mains dessus, elle continua de soutenir son regard. Peut-être cherchait-elle à l'impressionner ?

« Notons que je sais aussi tirer à l'arc. Une flèche dans le tibia n'a jamais tué quelqu'un. Peut-être sont-ils innocents mais auront-ils une once de pitié pour moi quand je serais là-bas ? »

Peut-être qu'Eden avait déjà pensé à tout, mais elle avait besoin de savoir, Shu avait besoin de se sentir rassuré. Malgré son côté agressif, le fait qu'elle sache se défendre et d'autre point, elle restait un être humain. Elle a déjà connu un massacre, elle connaît le vice des hommes, elle sait comment ils sont. Il n'était pas question qu'elle meurt une deuxième fois, elle n'était pas là pour ça.
Un nouveau soupire. Ses mains quittèrent le bureau, tandis que son corps se mit à tourner sur lui-même pour tourner le dos à son interlocuteur. Quelques poils de sa queue vinrent frôler le meuble. Ses pas se mirent à résonner dans la pièce et elle reprit place sur sa chaise, comme si de rien n'était. Cette fois-ci, son regard quitta cet homme. Celui-ci préféra s'intéresser à cette touffe de poil qui s'était installée sur ses genoux.

« Je tiens à ma vie. »

Brève et concis. Sa main vint se poser sur sa queue qu'elle commença à caresser en attendant la réponse de son cher « Alpha ».
hi im bacon
Afficher toute la signature


Thorolf parle japonais en #67afc4 & anglais en #67C4B7

Sparky