#11 le 12.10.17 19:30

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 24 Masculin
× Age post-mortem : 28
× Avatar : Callum by Apriorii
× Appartement : Bozo
× Métier : Homme de main de Eden, prostitué de luxe pour le compte de Kyoshi
× Communication : Portable - Instadeath
× Péripéties vécues : 201
× Øssements 286
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 27/09/2017
× Présence : complète
× Surnom : la puce
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t2410-cyrus-kennedy-yolo-en-cours http://www.peekaboo-rpg.com/t2415-cyrus-kennedy

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
16/100  (16/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 24 Masculin
× Age post-mortem : 28
× Avatar : Callum by Apriorii
× Appartement : Bozo
× Métier : Homme de main de Eden, prostitué de luxe pour le compte de Kyoshi
× Communication : Portable - Instadeath
× Péripéties vécues : 201
× Øssements 286
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 27/09/2017
× Présence : complète
× Surnom : la puce
vampire
et dans le silence je nous perdais
but i'm so fucking easy, easy to break
Urie ✧ Cyrus

« C’est pour ça que tu fais tout ce cinéma ? »

Je parle d’une voix posée et claire cette fois. J’ai laissé le temps passer. Une trop longue minute, à mon avis. L’alcool coule toujours à flot dans mon organisme, et mon cerveau est tout aussi embrumé qu’une minute plus tôt. Mais l’adrénaline se mêle à tout ce bazar. Sans doute parce que Urie semble vraiment énervé et prêt à taper dans n’importe quoi. Moi, si nécessaire. Je ne l’ai jamais vu s’emporter de la sorte et je dois dire que je n’aime pas ça.

Je me mords la lèvre inférieure pour tenter de ne pas rire. Ou ne pas pleurer, je ne sais pas. Je suis étrangement calme, et je sais que ce ne sera pas suffisant pour sauver ma peau s’il décide de s’énerver pour de bon. Je n’aime pas les conflits avec les gens que j’apprécie, je les évite autant que nécessaire.

J’ai besoin de temps pour tout assimiler. J'ai mal au crâne, merde.

« Alors quoi, parce que j’ai été l’ancien protégé de Eden tu viens me taper une putain de crise de jalousie ? Bordel, en quoi j’ai besoin de me justifier à ce propos ? EN QUOI MERDE ? C’était il y a trois putain d’années. Je viens te demander des comptes moi ?! »

Je crie et ma voix me lâche. Fallait bien que ça arrive. Il m’a cherché aussi. Je ne suis pas tout blanc dans l’histoire, mais si c’est simplement parce que je connaissais Eden avant qu’il m’en parle, qu’est-ce que ça peut lui foutre ?

Sur les joues, je sens les traces des larmes qui dévalent ma peau. J’ai envie de les essuyer rageusement, car c’est un signe de faiblesse que de pleurer. Un signe d’aveu, alors que je n’ai rien à cacher. J’ai revu Eden pour la première fois depuis près de six mois il n’y a même pas une semaine, et sous ses conseils, merde. J’y serai sans doute retourné pour prendre de ses nouvelles. Il ne sait pas la relation que j’ai entretenue avec lui. Il ne sait rien de moi et il vient me taper un putain de scandale.

Toujours assis à même le sol, je le regarde tremblant. Il s’est éloigné mais il pourrait aisément m’en foutre une avec son pied en se retournant. Pas sûr d’avoir envie de savoir quel effet ça fait. J’ai la tête qui tourne d’avantage encore d’avoir réfléchi à ce que je pouvais lui dire. Je me suis emporté, me suis énervé à mon tour, et ce n’est rien comparé à l’état dans lequel on me trouve lorsque je suis en colère.

Je vois mes mains trembler. Je les sens plutôt, car mes yeux voient trouble. Des bouffées de chaleur me prennent entièrement, et je me mets alors à vomir tout ce que contient mon estomac dans l’espèce de vase qui se trouvait à côté de moi. Il doit avoir un autre usage que la décoration, mais tant pis. Je me vide de l’intérieur. C’est ça de me faire passer par tout un tas d’émotion.

Le pire, c’est que vomis me donne soif. Je me sens encore plus mal. Mon ventre me tiraille et me brûle, ma tête cogne plus fort encore qu’un marteau piqueur. J’ai besoin d’eau mais je n’ose pas lui demander de l’aide. Il est hors de contrôle, il pourrait me laisser crever comme ça pour sa foutue fierté.

« T’es content sans doute. Tout ça parce que ça te fait chier. Je sais même pas c’est quoi le problème, putain. »

En vérité, je ne suis pas certain que mon lien avec Eden soit le véritable sujet de la discussion. Je suis encore dans le flou, et encore plus depuis que les torrents de larme se sont déclenchés. Je ne me sens vraiment pas bien. Mes genoux remontent vers mon torse et je les encercle de mes bras. Je me sens si mal, putain.

Je ne comprends pas qu’on puisse attacher autant d’importance aux relations des gens. Ça détruit des vies, ces conneries. Mieux vaut ne plus s’attacher. Du moins c’est ce que je sais, car si je suis toujours revenu vers Eden, c’est bien qu’il me tient par les sentiments. Je n’ai pas de dette envers lui mise à part de m’avoir permis de vivre une seconde existence bien plus excitante. C’est grâce à lui si je sais qui je suis.

Seulement, je ne suis pas simplement attaché à Eden. Ce petit con en train de gigoter a lui aussi réussi à fissurer mon armure. Sinon, pourquoi je serai en train de pleurer en imaginant qu’il puisse me planter ainsi. J’ai rien fait, putain. Que veut-il que j’avoue, si je suis innocent de toutes les accusations ?

Je n’ai même plus la force d’ajouter quelque chose. Ma gorge me pique, et ma respiration se saccade toujours un peu plus. Mes sanglots sont incontrôlables, et je me sens plus ridicule encore car je ne sais pas d’om ça vient. T’es vraiment un con Urie, j’ai envie de hurler. Mais les mots ne sortent pas. Je veux plus lutter contre lui. Qu’il s’en aille s’il me pense si peu digne de confiance.
©️ nightgaunt

#12 le 12.10.17 21:16

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 990
× Øssements 3520
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
× Surnom : le scolopendre
●Prince of Vampires●
Clopeur Nocturne

http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kaneki http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
90/100  (90/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 990
× Øssements 3520
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
× Surnom : le scolopendre
●Prince of Vampires●Clopeur Nocturne

CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE

Dans le silence je nous perdais

- Un faux-calme, t'aurais du t'en douter -


J'lavais dit, je le savais. Une bonne grosse douche froide.

Putain c'est pour ça que j'aime pas m'énerver. Je ne sais pas user des mots, ça part dans tous les sens et à la fin de tout ce que j'ai dit même pas un faible pourcentage est gardé ni utilisé dans le bon sens. J'ai envie de m'enfoncer les doigts dans les yeux tellement la situation devient insupportable pour moi. Et le spectacle que tu m'offres est bien loin de ce que j'attendais de toi… C'est pas ce que j'avais envisagé du tout.

" C'est pas une crise de jalousie. Loin de là. C'est...  " ça n'en est pas une. Non. C'est l'impression étrange de sentir quelque chose qui se passe dans son dos sans savoir exactement ce que c'est. Comme un sixième sens qui me fout tous mes sens en alerte sans que je n'arrive à trouver la raison exacte. Si seulement tu parlais putain, explique-moi. Tu ne réponds à rien de ce que je te demande depuis le début et ça a la fâcheuse tendance de refoutre de l'huile sur le feu. 

Je suis peut-être venu avec le peu que j'avais, essayant de démêler le vrai du faux. Le plus simple serait que tu ne sois pas bourré, que tu ne sois pas dans ce foutu état. 

Première information validée alors, t'es bien un ancien protégé. A quel point?.. C'était y'a trois ans, seconde information. D'autres détails, je veux en savoir d'avantage. Est-ce que tu aurais voulu me berner? Pourquoi m'aurais-tu sciemment dissimulé des choses?..

On ne parle pas, on parle peu tout les deux. A quel moment s'est engouffré ce point si précis. Celui qui manque tout bonnement de me faire perdre les pédales? Je ne sais pas. J'aimerais bien savoir. Est-ce moi en te proposant un boulot là-bas?.. Non déjà à ce moment tu m'as dit que tu connaissais déjà Eden. Tu l'as dit hein? Je me souviens plus exactement. Pourquoi j'ai pas creusé plus loin? J'étais occupé… Autre chose. Je sais plus… Toi sûrement. Putain est-ce que c'est moi qui est à la base de tout ce bordel? 

Putain. Putain… PUTAIN. 

Je ne sais rien de toi et c'est bien tout le problème. Tout se passait bien justement, c'était nickel et y'a eu ça. J'ai cette nécessité de tout compartimenter. Je peux pas être tombé sur l'ancien protégé d'Eden qui en plus renoue avec et…

Un bruit, un bruit étrange me fait quitter ce monologue en interne. Humide, une odeur nauséabonde et j'observe ton corps parcouru par ces spasmes… Je pourrais tout foutre sur le dos de l'alcool mais je sais que t'es clairement pas taillé à supporter qu'on t'hurle dessus comme je viens de le faire… Est-ce juste ça? 

Putain j'suis juste en train de te traumatiser, t'es juste pas en état… Je me suis plaquée la main sur le visage. J'ai inspiré profondément. Me mordant la lèvre inférieure ainsi que l'intérieur de la joue. La peau a craqué légèrement, crissant sous mes dents. Et lorsque la douleur a repris le dessus sur ma fureur… J'ai expiré tout aussi lentement.

Prendre sur soi, c'est pourtant dans mes capacités. C'est ton foutu silence qui m'a pas aidé. C'est bon… Ça va se passer. C'est débile. Je dois me calmer. 

" … "

J'ai quitté mon état statufié et me suis approché de toi. Comme le soleil après la tempête en quelques sortes. Sans transition aucune. Mon manque de patience, ma facilité à m'emporter est à double tranchant et bien souvent le retour de bâton me revient en pleine gueule car je suis pas capable d'assumer l'état dans lequel je peux mettre des personnes auxquelles je tiens.

Je tiens à toi, t'es devenu une sorte d'ami à force faut croire. Et te voir ainsi… Fait chier j'ai merdé. 

J'ai posé un genou à terre, jetant un oeil au conteneur que t'as rempli de tes fluides gastriques agrémentés de quelques cocktails bariolés vue la couleur.

" Viens là… "

Mes mains se sont posées de part et d'autres ton buste, plus ou moins prêt à m'en prendre sûrement une. Tu peux me frapper je m'en fous… Mais t'as pas l'air en grande forme pour le faire. Et au pire je sais encaisser.

Je t'ai redressé et je t'ai appuyé contre moi et je t'ai amené dans la salle de bain que je devine en ouvrant la seconde porte de la chambre. De mieux en mieux, y'a des crochets partout et des sangles. Je roule des yeux. Superbe. L'ambiance est carrément parfaite pour ça.

Je t'ai amené jusqu'aux WC d'ont j'ai soulevé la cuvette et je t'ai assis à côté, t'es pâle et j'ai pas envie que tu redécores tout le truc. On va rester dans la sécurité. Te gardant à l'oeil je vais jusqu'au lavabo et prend le gobelet en plastique qu'il y a à côté, verse de l'eau dedans et reviens vers toi pour te le tendre et finalement m'asseoir à côté pour être à ton niveau. 

" … Ça va aller ou tu vas encore dégueuler? "

Mon ton est un peu rêche mais beaucoup moins cinglant qu'avant. Mon regard se pose dans le tien, je ne fais pas le fier il faut l'avouer. Ma mine est prostrée mais je ne détourne pas les yeux pour autant. En vrai, est-ce que ça va aller? M'oblige pas à t'aider à redescendre avec une douche froide. J'ai quand même pas fait monter ton taux d'alcoolémie en frappant dans le mur.

#13 le 13.10.17 10:08

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 24 Masculin
× Age post-mortem : 28
× Avatar : Callum by Apriorii
× Appartement : Bozo
× Métier : Homme de main de Eden, prostitué de luxe pour le compte de Kyoshi
× Communication : Portable - Instadeath
× Péripéties vécues : 201
× Øssements 286
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 27/09/2017
× Présence : complète
× Surnom : la puce
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t2410-cyrus-kennedy-yolo-en-cours http://www.peekaboo-rpg.com/t2415-cyrus-kennedy

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
16/100  (16/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 24 Masculin
× Age post-mortem : 28
× Avatar : Callum by Apriorii
× Appartement : Bozo
× Métier : Homme de main de Eden, prostitué de luxe pour le compte de Kyoshi
× Communication : Portable - Instadeath
× Péripéties vécues : 201
× Øssements 286
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 27/09/2017
× Présence : complète
× Surnom : la puce
vampire
et dans le silence je nous perdais
but i'm so fucking easy, easy to break
Urie ✧ Cyrus

Je ne sais pas ce qu’il m’a répondu suite à mon accusation. Crise de jalousie, que voulez-vous que ce soit d’autre ? Je n’ai rien à me reprocher, aucun d’eux n’est exclusif, alors pourquoi en faire tout un drame. Je traine partout, je me fais baiser partout, pourquoi faudrait-il qu’il s’en inquiète maintenant ? J’ai toujours été une pute sans en avoir le statut officiel. Qu’il ne croit pas être le seul à aimer me dominer. Ils ne sont que trop rares. Je peux les compter sur les doigts d’une main.

Finalement il n’a plus rien dit. Mon état l’a laissé stoïque avant qu’il me ne traine finalement jusque dans la salle de bain. J’aurais pu le frapper pour m’avoir accusé et traité de la sorte. Mais je n’ai rien fait, car je n’ai pas la force pour ça. Avoir changé de place et de position me rend déjà fiévreux de nouveau. Et il le sait, ce n’est pas l’alcool qui rend mon corps malade. Il en a parfaitement conscience, de cette faiblesse, et il en a joué ce soir. Je devrais lui en vouloir, le faire dégager de là. Cependant, je dois reconnaître ne pas être en état pour me débrouiller seul.

Assis sur le carrelage froid de cette annexe de la chambre, je ne vois qu’à moitié le décor. Toujours la même ambiance crue dans laquelle j’aurais pu m’amuser s’il n’avait pas foutu le bazar dans mon système. Je suis sûr qu’il serait un très bon maitre, si l’on jouait le jeu. En attendant, il a le rôle d’infirmier. Urie me donne un verre d’eau que j’avale sans doute trop vite, ne contrôlant pas l’envie de boire tant ma gorge me pique. Et bien évidemment, j’aurais dû le prévoir, je vomis à nouveau. Avant même de pouvoir répondre à la question. Mais bon, je pense qu’il n’y a pas besoin de mot quand on a la scène en face des yeux.

Je n’ai pas lutté lorsqu’il m’a aidé. J’ai un horrible mal de crâne mais je suis plus lucide qu’au début. Ça sert à rien que je me batte contre lui maintenant. Il me laisserait faire de toute façon. Et ce n’est pas ce dont j’ai envie. Je n’ai même pas la force de lever un bras, putain. Je suis immobile dans l’idée de ne pas gerber de nouveau. Mais j’ai bu trop vite et ça va continuer, maintenant. Et après, je vais avoir ces foutus spasmes parce que j’aurais froid. Je sais parfaitement comment je suis dans ces moments-là. Et même en me plongeant un bain brûlant j’arrive quand même à me pas me réchauffer.

A nouveau je me penche sur la cuvette pour régurgiter le contenu de mon estomac. Il est vide à présent et ce n’est que de la bile acide qui me brûle à chaque passage. Si mes larmes s’étaient arrêtées, elles reviennent en force, maintenant.

« Ça finira par passer » je lui réponds malgré tout.

Il est maintenant assis à côté de moi. Il ne me touche pas et j’ai toujours la tête qui va exploser, les yeux qui voient troubles, mais mes doigts rencontrent les siens et je les sers dans ma main. J’ai besoin de son contact. Je ne veux pas qu’il me rejette et me laisse seul dans cette merde.

Mais voilà que je commence à avoir froid. Et j’ai trop de fierté pour lui demander quoi que ce soit maintenant. Pas tant qu’il ne fera pas un geste vers moi. Il m’en veut, j’ai compris, mais c’est pas ma faute, fait chier. La tête posée contre le mur, j’ai les yeux fermés. Eux aussi ont commencé à me brûler à force de pleurer.

Je porte ma main libre à mon front, il est brûlant. Et pourtant j’ai froid. Très froid. C’est totalement contradictoire, mais c’est comme ça quand on retombe violemment de l’euphorie alcoolique. Enfin, on sait tous les deux qu’il n’y a pas que ça. C’est la réaction que j’aurais pu avoir en étant sobre à l’instant où il a commencé à me brusquer en me criant dessus. Je ne supporte pas ça, allez comprendre. Si c’est quelqu’un à qui je tiens, je suis dans le mal immédiatement. Si je m’en fous, je deviens violent. Dans tous les cas, ce n’est pas vraiment génial …

« Fait chier » je marmonne pour moi-même en recommençant à pleurer de me sentir si mal.
©️ nightgaunt

#14 le 13.10.17 16:59

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 990
× Øssements 3520
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
× Surnom : le scolopendre
●Prince of Vampires●
Clopeur Nocturne

http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kaneki http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
90/100  (90/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 990
× Øssements 3520
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
× Surnom : le scolopendre
●Prince of Vampires●Clopeur Nocturne

CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE

Dans le silence je nous perdais

- Un faux-calme, t'aurais du t'en douter -


Ça n’est pas exactement cela, peut-être est-ce légèrement motivé par une pointe de cette émotion mais la principale reste tout de même l’impression d’avoir été floué. Que l’on m’a pris pour un con… On en reparlera quand t’auras fini de désaouler tu veux?

Ma main est remontée contre ta nuque, et de l’autre je t’ai aidé à garder la tête au-dessus de la cuvette. Ma paume retenant ton front brûlant et attendant que tu termines de rendre le néant de ton estomac. Car à ce stade ça ne doit être plus que cela. Je ne te quitte pas du regard, continuant à me mordre l’intérieur de la joue par intermittence.

Mes gestes sont des automatismes. De simples automatismes pour le moment, encore partagés entre cette rage si grande qui s’est étiolée et cette culpabilité subite de t’avoir mis dans cet état. Au fond je pense malgré tout que tu as beaucoup trop bu, tu aimes trop à repousser les limites.

Tes doigts viennent chercher les miens et je n’ai pas le coeur à les relâcher. Mes phalanges se croisent aux tiennes et contre le dos de ta main se pressent mes empreintes.

Ravale tes larmes, j’ai compris. S’il-te-plaît Cy’. Je te fous la paix on en reparlera de manière bien plus reposée plus tard.

Et je doute que tu apprécies mon intention de ne pas te laisser ici. Je sais à quel point rester immobile permet cette impression, cette idée terrible que tout arrêtera de tourner à un moment mais le sol de la salle de bain c’est pas une bonne idée pour entamer de décuver. Et t’as sûrement grogné de me sentir t’agiter, te faisant quitter cet état inerte. J’ai passé mon bras droit sous tes aisselles, le creux de mon coude demeurant dans ton dos. Je t’éloigne des toilettes et t’attire contre mon torse, y fait reposer ta tête. Mon autre bras passe sous tes jambes et je me suis relevé avec précaution. Essayant de t’éviter ces secousses qui pourraient encore te retourner l’estomac.

De mon épaule je repousse la porte et reviens dans la pièce principale au caractère sadomasochiste. Je fais fi de ces artifices dont on aurait peut-être pu user dans une toute autre situation, mais aujourd’hui le lit sera simplement secoué de tes sanglots. Je t’y dépose, les draps sont noirs et luisants, de la soie sûrement ou du satin. Je descends à tes pieds pour défaire tes chaussures et les poser à côté du lit de façon symétrique. Rangeant les lacets à l’intérieur.

J’ai attrapé mon portable et j’ai envoyé un sms à Eden. Je n’avais pas prévu de rester longtemps…

" J’ai un pote qui doit décuver et qui n’est pas bien. Vu son état je peux pas le laisser seul, je m'excuse. On se voit demain, je t’aime. ".

Tu me connais Eden, je sauve la veuve et l’orphelin, je filerais jusqu’à mon boxer à qui en aurait besoin. Tu as tes protégés et je risque d’avoir les miens bientôt via ma fonction de second du roi.

Je pose l’appareil sur la table de nuit et je reviens à toi en train d’agoniser. Non, clairement, je peux pas te laisser seul dans cet état, j’en suis la grande cause et s’il t’arrivait quoi que ce soit je m’en voudrais. Mes mains se sont pressées contre tes poches dont j’ai retiré le contenu, paquet de clopes, briquet, clefs et téléphone portable - évidemment -. Tu veux que je te prenne en photo pour poster sur ton instadeath Cy’? Blague à part. J’ai tout déposé sur la table de nuit à côté de toi.

" Bouge pas, je vais juste te chercher un truc si jamais t’as besoin de vomir… Je reviens. "

Ne t’inquiètes pas, je ne vais pas loin. Me relevant, j’ai récupéré le vase dans lequel tu as vomi précédemment, je l’ai vidé dans les WC puis l’ai rincé dans le lavabo et suis revenu avec, le posant sur le lit, non loin de toi.

Je me suis assis, j’ai ôté mes chaussures à mon tour puis me suis allongé. Roulant sur le flanc gauche j’ai passé mon bras droit autour de ta taille et me suis approché suffisamment pour t’envelopper puis je t’ai fait lentement te tourner pour te retrouver face à moi et mon menton s’est pressé contre ton crâne pendant que mes doigts venaient distraitement ordonner tes cheveux.

Je sais… je suis trop silencieux comme type. D’habitude c’est toi qui parle et je t’écoute simplement. Mais là t’es pas en état et je cherche encore à savoir exactement ce qui m’a poussé à t’hurler dessus. Je crois que ça n’est pas bien clair. Est-ce de la jalousie? Mon besoin de tout contrôler, ne supportant pas qu’une information m’échappe et que je perde les commandes?.. Avec Eden nous ne sommes pas exclusifs non… Enfin, disons que j’ai revu les règles du jeu suite à quelques événements intempestifs et qu’actuellement je suis le seul à vadrouiller. Je sais compartimenter et Eden a tendance à ne pas le faire, et de fil en aiguille cette relation a commencé à me retourner la tête. J’ai cette inquiétude immense à son sujet et elle peut me foutre dans bien des états. Son passé me rend dingue car un squelette ou un fantôme peut littéralement sortir du placard. A savoir si c’est l’armoire de la piaule quand je rentre du boulot et qu’il y est couché. Ça n’est pas aussi simple qu’une histoire de jalousie, c’est une peur viscérale dont je ne sais encore comment la maîtriser.

" … Je te demande pas de comptes. Ni de te justifier sur le fait que t’es l’un de ses protégés… Je le savais même pas. " j'ai touillé cette merde et ça m'a été confirmé. Je grogne, je ne sais pas comment tourner ça et ça me gonfle déjà. " J’ai filé trois règles d’entrée de jeu tu te souviens?.. Pas de marques, pas d’attachement, aucun détail sur nos vie privées respectives, ou peu. " ce sont mes règles que je file à chaque fois. Puis j’avise selon, en fonction… j’aurais dû mettre ça à jour avec toi, si j’avais eu la moindre idée de comme ça tournerait. Comment je pouvais savoir aussi, putain?

" J’ai donné les règles et t’as accepté… J’aurais pas dû gueuler, j’suis désolé… Mais là y’a clairement un croisement et à cause de ces règles t’as peut-être pas osé me filer une information que j’aurais aimé savoir… " T’imagines si on était tombés l’un sur l’autre avec Eden entre? On aurait pas eu l’air cons. Et j’ai toujours veillé à ne pas coucher avec avec des personnes gravitant autour de lui. Ton cas est sans foutu précédent et je cherche à savoir comment le gérer. Je ne veux pas qu’il ait l’impression que je me foute de sa gueule. Je n’aime pas à lui agiter sous le nez un truc qu’il accepte avec une réserve certaine.

" Dis-moi juste si t’avais pigé un truc et que t’as juste pas voulu m’en parler… " ou est-ce que je viens de foutre les pieds dans le plat tout seul comme un grand concernant Eden?

#15 le 13.10.17 20:44

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 24 Masculin
× Age post-mortem : 28
× Avatar : Callum by Apriorii
× Appartement : Bozo
× Métier : Homme de main de Eden, prostitué de luxe pour le compte de Kyoshi
× Communication : Portable - Instadeath
× Péripéties vécues : 201
× Øssements 286
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 27/09/2017
× Présence : complète
× Surnom : la puce
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t2410-cyrus-kennedy-yolo-en-cours http://www.peekaboo-rpg.com/t2415-cyrus-kennedy

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
16/100  (16/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 24 Masculin
× Age post-mortem : 28
× Avatar : Callum by Apriorii
× Appartement : Bozo
× Métier : Homme de main de Eden, prostitué de luxe pour le compte de Kyoshi
× Communication : Portable - Instadeath
× Péripéties vécues : 201
× Øssements 286
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 27/09/2017
× Présence : complète
× Surnom : la puce
vampire
et dans le silence je nous perdais
but i'm so fucking easy, easy to break
Urie ✧ Cyrus

Il ne me rejette pas lorsque je noue mes doigts aux siens. Mon esprit est ailleurs, je me sens si mal. J’ai la continuelle impression d’être sur un voilier qui va bientôt sombrer face aux vagues et à l’ouragan dans lequel il est pris.

« Hm … Nan » je râle en sentant qu’il commence à me déplacer.

Mes mots languissent dans ma bouche, ils sont trainants. Je déteste cette façon de parler et voilà que je me mets à l’utiliser contre mon gré. Je m’accroche alors à ses bras lorsqu’il me soulève, et m’oblige à ne pas ouvrir les yeux. Ça tremble suffisamment pour que je n’en rajoute. Lorsqu’il me pose sur le lit, le tissu froid en contact avec ma peau se fait frissonner de nouveau. Je me mets en boule mais ne l’empêche pas de me déchausser ni de vider le contenu de mes poches.

« Pas mon … » mais les mots ne sortent pas.

Ce n’est pas comme s’il allait voler quoi que ce soit, je le connais. Il pose tout sur la table à côté. Simplement pour se mettre à l’aise. Je suis encore dans le flou et décide alors de me taire. C’est sans doute suffisamment tendu pour que j’en rajoute avec des bêtises. Je le regarde d’ailleurs partir dans la salle de bain avec le vase que j’ai utilisé tout à l’heure. Puis il revient et le pose à côté de moi.

« Merci … »

Ma voix est si rauque qu’elle me surprend. Je ne devrais pas, après tout, ma gorge est tellement acide qu’elle a dû faire souffrir mes cordes vocales bien comme il faut. Urie enlève ses chaussures à son tour. Mes yeux me piquent mais je continue de l’observer en silence. En quelques secondes, le monde tourne lorsqu’il me place face à lui. Je suis obligé de fermer les yeux, de faire le vide dans mon crâne si je ne veux pas être malade à nouveau.

On est sur la terre ferme, merde, c’est dans mon esprit. Il faut que j’arrive à m’en convaincre pour que tout ça cesse. Mais alors que je me torture mentalement, j’entends sa voix. Elle est beaucoup plus posée qu’un peu plus tôt dans la matinée. Il doit être près de quatre heures maintenant, je ne peux plus vraiment dire que nous sommes dans la nuit.

Je l’écoute sur toute la ligne. Sans tout ce surplein d’alcool, je n’ai pas de problème pour suivre le fil. Il est désolé et heureusement qu’il me le dit, parce que, mince, c’est sa faute si je suis dans cet état maintenant. En plus, il sait parfaitement comment je réagis lorsqu’on perd son sang-froid avec moi … Ou peut-être pas. Je ne sais plus si je le lui ai déjà dit. C’est étrange d’ailleurs, car je n’ai pas du tout cette réaction lorsque je suis en compagnie d’inconnus. Ils peuvent bien me hurler dessus que je hurlerai plus fort. Enfin non … mais le poing qui part sur l’occasion, oui.

Je ne sais pas vraiment ce que je peux lui dire. Je n’ai pas compris grand-chose de tout ça, j’ai fait un assemblage de données et c’est seulement ce soir qu’il m’en donne une véritable confirmation. Je ne m’étais pas posé la question plus tôt parce que je m’en fichais. Ce n’est quelque chose à laquelle j’attache de l’importance, contrairement à lui.

« Tu viens seulement de m’apporter des réponses … »

Je sais que cette phrase n’est pas totalement claire et qu’il va falloir que j’en dise plus, mais je suis tellement fatigué. Je joue distraitement avec un pan de sa chemise. La présence de son corps contre le mien me réchauffe, même si cette sensation de froid est totalement ridicule vu la température de mon front.

« La dernière fois qu’on s’est vu … c’est là que j’ai commencé à comprendre. » Petit pause. J’avale difficilement ma salive. J’ai toujours les yeux à demi-ouverts. Je n’arrive pas à le regarder totalement. En plus, la pièce tremble en arrière plan. « Peu importe ce qui se dit au bar, j’écoute jamais rien. Je m’en branle de toutes les rumeurs. Eden a eu des dizaines de protégés après moi, je m’en suis jamais intéressé. Et même si j’ai entendu ton prénom quelque part, je l’ai jamais associé à toi. Y’en a des millions avec ton foutu prénom. Et ton sens de l’ordre et tout … c’était juste pas possible que ce Urie, ce soit toi. »

Je crois que j’ai tout dit. J’ai pas besoin d’ajouter quoi que ce soit. Enfin … il me semble. A lui de me le dire. Mais ouais, sens de l’ordre … Il est maniaque sur le contrôle des informations, c’est fou. C’est clairement tout mon opposé.
©️ nightgaunt

#16 le 18.10.17 20:14

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 990
× Øssements 3520
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
× Surnom : le scolopendre
●Prince of Vampires●
Clopeur Nocturne

http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kaneki http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
90/100  (90/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 990
× Øssements 3520
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
× Surnom : le scolopendre
●Prince of Vampires●Clopeur Nocturne

CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE

Dans le silence je nous perdais

- Un faux-calme, t'aurais du t'en douter -


Non elle n'est pas tellement claire mais je crois en comprendre les quelques subtilités. J'ai mis les pieds dans le plat et dans ce bordel intense t'as aussi démêlé cet amas de noeuds et de suspicions inconscientes. Nous en sommes finalement au même point et tout ce que j'ai dévoilé ça n'est rien de ce que je souhaitais initialement. J'ai simplement étalé devant toi quelques pans vrillants et fragiles de ma personnalité pourtant solidement murée en bien des traits impassibles. Le stoïque que je suis a perdu son sang-froid et ça n'était pas justifié.

Tu me donnes chaud. T'as beaucoup trop chaud. Je me demande si tu n'es pas malade en plus d'être en train de décuver. J'ai du te faire redescendre un peu trop vite de là où tu semblais joyeusement perché.

" … "

C'est vrai que ça paraît d'autant plus invraisemblable maintenant que tu me le présentes à l'oral.  Eden et moi n'appartenons pas au même monde, c'est certain. Et même en y logeant quasiment depuis mon arrivée, j'essaie de me défaire au maximum de tout ce qui est lié au Bchobiti. J'y suis un fantôme, je ne veux pas savoir d'avantage de ce qu'il s'y trame et j'ai bien eu raison de le faire. Moins j'en sais et moins je dissimule de chose aux yeux  d'Akio et de la loi. Ça n'est pas exceptionnel comme façon de faire mais qu'y puis-je si j'ai été recueilli par Eden dans un moment critique? Et que le seul lieu où il pouvait me garder à l'oeil pour être certain que je ne me foute pas en l'air soit cet endroit, maison de bien des déviances.

J'ai soupiré et me suis laissé retomber sur le dos sans pour autant te lâcher. Mon bras gauche toujours sous ton crâne, ma main jouant distraitement dans tes cheveux. Ma paume droite s'est écrasée sur mon visage, glissant vers le bas puis remontant vers le haut, plaquant mes cheveux vers l'arrière. Un long soupire quitta mes lèvres, du genre qui ne laisse pas de doute sur le fait que je me sente subitement coupable. Je viens de créer une crise de panique générale en me basant sur quelques détails et mes conclusions ont été bien trop vite hâtives. T'es en train de payer le pots cassés. J'aurais jamais du venir à cette heure…

Mes yeux se rouvrent sur un plafond avec quelques suspensions et autres crochets. RAH. Sérieusement?! Cette piaule est vraiment pas le lieu adéquat pour cet instant.

" J'ai toujours fait gaffe à ne pas prendre pour amant quelqu'un qui peut ou a pu graviter autour de lui. "

Sauf Pom… Mais c'est une toute autre histoire et ce dernier ne se prive pas de participer lorsqu'il s'agit de lui.

" Même s'il sait que j'en ai, je ne parle pas de mes amants à Eden. Je fais disparaitre chaque trace, chaque odeur… il n'a aucune idée de qui je peux fréquenter. " et je préserve cela de façon plutôt habile. Cela ne change rien pour lui, cela ne devrait rien changer. Au plus quelques amants sont devenus des amis mais je scinde tellement les choses qu'il m'est impossible de mélanger des sentiments amoureux là-dedans.

" Si t'es amené à trainer autour d'Eden… " pour un boulot je suppose, si tu es l'un de ses protégés il ne te refusera probablement rien et te laissera accéder à la branche que tu souhaites " Il faut que je vois comment gérer ça. " je ne sais pas encore si tu seras juste amené à le croiser de temps à autres ou constamment. J'ai tellement de points à éclaircir et ça implique de devoir mettre le sujet sur la table avec lui.

Je ne veux pas lui faire de mal. Je n'ai jamais eu à gérer ce genre de situations car je les évitais soigneusement. Et vu le bordel que ça a provoqué, je crois que j'avais bien raison. Il suffit de voir ton état.

J'incline le visage de ton côté pour t'observer. Le revers de ma main droite vient se presser contre ton front légèrement poisseux de sueur, je grimace. Tu es bien trop brulant…

" Je sais que j'ai rien arrangé mais… " non sincèrement, j'ai pas pu te filer de la température parce que je t'ai hurlé dessus, si? " t'as l'air d'avoir de la fièvre… " je devrais peut-être te ramener dans un endroit plus calme avec quelqu'un pour vérifier ton état…

Mon portable a vibré, vu l'heure ça ne peut être que lui. Un simple "ok" sans fioritures. J'en suis presque étonné de ne pas avoir une remarque… Mais je ne crache pas dessus. Une idée m'a survolé l'esprit mais je l'ai de suite éloignée. Oui Eden est médecin mais arriver comme une fleur avec toi dans les bras sans prendre le temps de réfléchir, non.

" Tu te sens en état de bouger ou pas Cy? " commençons déjà par un simple état des lieux.

Je me suis redressé, je devrais te mettre un truc frais sur le crâne pour essayer de faire baisser un peu la température.

#17 le 18.10.17 20:30

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 24 Masculin
× Age post-mortem : 28
× Avatar : Callum by Apriorii
× Appartement : Bozo
× Métier : Homme de main de Eden, prostitué de luxe pour le compte de Kyoshi
× Communication : Portable - Instadeath
× Péripéties vécues : 201
× Øssements 286
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 27/09/2017
× Présence : complète
× Surnom : la puce
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t2410-cyrus-kennedy-yolo-en-cours http://www.peekaboo-rpg.com/t2415-cyrus-kennedy

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
16/100  (16/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 24 Masculin
× Age post-mortem : 28
× Avatar : Callum by Apriorii
× Appartement : Bozo
× Métier : Homme de main de Eden, prostitué de luxe pour le compte de Kyoshi
× Communication : Portable - Instadeath
× Péripéties vécues : 201
× Øssements 286
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 27/09/2017
× Présence : complète
× Surnom : la puce
vampire
Le dé magique:
1. Cyrus comate à moitié, il ne vomit pas mais il est dans un autre monde.
2. Cyrus vomit à nouveau, incapable de bouger.
3. Cyrus se croit plus fort que le monde et fait un effort surhumain par fierté pour bouger de là.
4. Cyrus bouge mais n'est clairement pas en état et tombe.

et dans le silence je nous perdais
but i'm so fucking easy, easy to break
Urie ✧ Cyrus

Plusieurs pensées me traversent l’esprit en même temps. C’est trop, je ne suis pas certain de pouvoir le supporter. Je sais ce que je devrais lui répondre, et pourtant je me mure une fois de plus dans le silence. J’ai peur que tout recommence, et je sais que je n’aurais pas la force d’encaisser une nouvelle crise.

Oui, je vais travailler avec Eden, et je sais qu’il a toutes les raisons du monde de se faire des films. J’veux dire, il le sait, ça se voit. J’suis qu’une pute sous des airs de bobo. Il le sait que je vends mon corps, d’ailleurs ? Bon, c’est récent, mais quand même. J’en suis arrivé là. Je l’ai voulu, c’est bien que quelque chose ne va pas chez moi.

Actuellement ce n’est pas le plus important. Je suis censé lui répondre, merde, et plus les minutes passent, plus j’ai l’impression de me perdre. J’y vois flou et pas seulement parce que j’ai encore ces fichues larmes qui coulent sur mes joues déjà irritées. J’ai un mal de crâne insurmontable. Et quoi ? Je vais quand même me lever pour le suivre hors d’ici.

Ça n’a rien de prudent ni même de réfléchi. Mais je serai certainement mieux dans ma piaule que dans une chambre de SM où je ne peux même pas profiter de tous ces accessoires. C’est dommage, d’ailleurs, car ça peut pimenter une relation tous ces trucs. Enfin, je ne dis pas que Urie et moi avons une relation. Après tout, c’était plutôt clair depuis le départ, on s’enfile juste. Et pourquoi je recommence à penser à ça, moi ?

«  Ouais hm … j’compte pas lui parler de toi ou de ce que je trafique en dehors des heures de boulot … Enfin de toute façon j’vais d’avantage traiter avec Kyoshi … »

Je ne sais pas pourquoi je lui raconte tout ça. On sait parfaitement de quoi il s’occupe Kyoshi. S’il ne savait pas que j’étais juste une pute, au moins, il le sait, maintenant. Et il n’aura aucune raison de gueuler plus tard si quelqu’un lui en parle. Je ne suis même pas sûr qu’il en ait quelque chose à foutre … On est déjà mort, après tout.

J’aurais pu lui dire mon rôle auprès de Eden, ou lui parler de ce qui a failli se passer dans son bureau. Après tout, ce n’est pas pour rien si mes lunettes trainaient là-bas. Mais il ne devrait pas trop se plaindre, c’est lui qui m’a poussé là-bas. Sans connaissance du passé, certes, mais c’était il y a quelques années maintenant, comment pouvait-il le savoir ? Même avec toute la volonté du monde je ne crois pas qu’il soit possible de réellement connaître tout ce qu’a fait Eden de son existence. Et de mon côté, je n’ai pas vraiment envie de savoir. Je m’en fiche. Cependant, je peux comprendre qu’en tant que conjoint, on veuille pouvoir joindre tous les morceaux d’un puzzle complexe de plusieurs milliers de pièces.

Je porte une main à mon front. Il est chaud, mais pas plus que tout à l’heure, non ? Je ne suis pas un fragile, je suis parfaitement capable de sortir de là. Du moins je crois. J’ai parfois tendance à me sentir surhumain, ce que je suis, en un sens. Mais d’un autre point de vue, je suis simplement un pauvre alcoolique qui ne peut plus poser un pied devant l’autre. Ça va être sympa, en bas, avec les jeux de lumières.

« Je gère … »

Je ne gère rien du tout, oui ! Je m’accroche à tout ce que je peux pour me mettre debout, manquant de vomir mes tripes une fois de plus. Ce n’est clairement pas normal que je sois dans cet état pour un peu d’alcool et une dispute. Le mélange des deux n’est pas appréciable, mais ça ne peut pas être juste ça. C’est impossible. Et en plus, je meurs de chaud.

J’attends malgré tout d’être stabilisé pour tenter d’enlever mon haut. C’est indécent, certainement, surtout avec les marques que j’ai encore sur le dos de la veille. J’ai un peu abusé du quartier, hier soir. J’ai bu moins qu’aujourd’hui, mais j’avais sans doute besoin d’un petit remontant pour assurer le coup une nuit de plus.

Je suis devenu un putain d’accro. C’est pitoyable. Je ne suis pas certain qu’Urie veuille encore de moins devant ce spectacle. Je suis un moins que rien, merde. Je fais finalement un nœud avec les manches de ma chemise autour de mes hanches. J’ai moins chaud ? Absolument pas. C’est ridicule.

Je m’approche finalement de la porte, faisant tomber tout ce qui me rencontre au passage. J’ai foutu un joyeux bazar. Mais à peine suis-je sur le palier que ça ne va pas. Pas du tout. J’y vois encore plus flou et je suis comme paralysé. Incapable de bouger du haut des escaliers. Mes muscles sont tétanisés et je n’ai aucun contrôle sur mon corps. Comme une attaque de panique. Sauf que je n’ai pas de raison d’en faire une. Il se passe quoi, putain ?

« Urie, ça va pas du tout … »

Ok, là je panique.
©️ nightgaunt

#18 le 18.10.17 20:30

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1880
× Øssements 1602
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1880
× Øssements 1602
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Le membre 'Cyrus Kennedy' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'4 FACES' :

#19 le 19.10.17 18:45

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 990
× Øssements 3520
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
× Surnom : le scolopendre
●Prince of Vampires●
Clopeur Nocturne

http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kaneki http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
90/100  (90/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 990
× Øssements 3520
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
× Surnom : le scolopendre
●Prince of Vampires●Clopeur Nocturne

CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE

Dans le silence je nous perdais

- Un faux-calme, t'aurais du t'en douter -


Le silence s'allonge et je sais que dans ces moments là, plus il s'installe et plus il est difficile de l'en déloger. Les secondes se transforment en minutes, puis en heures et… Non ne me fais pas attendre jusqu'à demain pour commencer à ouvrir la bouche. Et si tu l'ouvres essaie de ne pas me vomir dessus. Je vais pas me balader avec une chemise pleine de tes sucs gastriques et autres cocktails colorés dont le nom est juste imprononçable.

J'essuie parfois ces larmes qui perlent le long de tes joues, je crois que tout ton état n'aide en rien à ce que tu puisses y voir plus clair. Putain comment je fais pour amener des personnes que j'apprécie à un tel point de rupture?.. Parfois je me demande si je ne suis simplement pas devenu un monstre, vaguement ou très largement influencé par lui. 

Ça n'est pas le moment.

A mon soulagement ta voix enrouée par l'alcool, les clopes ainsi que d'avoir vomi me parvient, elle est loin d'être mélodieuse à cet instant mais au moins elle est présente. Je préfère quand t'es bavard, même si je ne te le dirai jamais car tu en profiterais bien trop.

" Kyoshi?.. " je t'ai fixé et j'ai soupiré, bruyamment. " Cy' t'as pas été te fourrer d'entrée de jeu dans la filière de prostitution… " Putain. Sérieusement. J'aurais dû en parler à Eden et… lui dire de t'interdir cette filière. Y'a tellement d'autres choses à faire et t'as été foutu de t'enfiler dans la pire de toutes. Merde pourquoi t'apprends pas à te respecter un minimum? C'est pas la première fois que je te ramasse dans un état similaire. Planant à mille lieux de là à t'asseoir sur n'importe qui et n'importe quoi tout en ayant cette mine bien heureuse, complètement stone.

Plus j'y pense et plus t'as cette tendance de tout déconnecter puisque "de toute façon on est mort". Être crevé ça veut pas dire de tout laisser aller jusqu'à ne plus rien contrôler. L'addiction existe aussi dans ce monde et j'ai peur que tu t'y enfonces car t'es incapable de gérer quelque chose dont je n'arrive pas à mettre la main dessus.

Le sujet d'Eden est passé, pour le moment la façon dont tu traverses la pièce après t'être foutu à moitié à poil me pose d'avantage problème. Le temps que je me lève, reprenne les affaires sur la table de nuit - tu me tueras si j'oublie ton portable j'en suis certain - et tu étais déjà en train d'ouvrir la porte.

" Putain Cy' t'es pieds nus attends. "

J'ai enjambé tout ce qui était désormais au sol et rapidement je suis venu t'attraper dès lors que tu m'as fait part qu'un truc clochait. Je crois que j'ai bougé même avant ça. 

" T'as bougé trop vite andouille… " j'aurais dû te forcer à rester allongé. C'était une mauvaise idée. Je t'enlace, t'éloigne du palier et referme la porte pour te garder contre moi. 

A nous l'ambiance fin de soirée et SM.

" Calme-toi… Dis-moi juste ce que tu as. Est-ce que c'est l'alcool ou est-ce qu'il y a autre chose? "

Parle-moi, dis-moi tout ce que tu ressens et j'aviserai en fonction de comment faire. Si je dois te faire prendre une douche froide histoire que ça passe, si je dois simplement t'allonger ou s'il faut que je reste contre toi pour te calmer. Je peux rester avec toi pour les deux autres possibilités. Juste, parle-moi. 

T'es étrangement silencieux et ça m'inquiète bien plus que d'habitude. C'est à peine si tu bouges, j'ai l'impression de tenir contre moi une poupée de chiffon.

" Cy'? "

J'ai senti ces spasmes que j'aurais dû clairement identifier… Il y a eu un bruit bizarre, t'as tenté de me repousser un peu et à peine le temps de comprendre que j'ai senti quelque chose s'écouler sur moi ainsi qu'une odeur peu agréable de bile, d'alcool et de fruits…

" … et merde. "

J'ai baissé les yeux, constatant d'à quel point tu venais de foutre en l'air mes fringues. Et par la même occasion, les tiens aussi. J'ai grimacé, inspirant par la bouche pour ne pas laisser l'odeur me prendre au ventre, les odeurs, la nourritures, tout ça… J'suis un vrai gamin capable de rendre mes tripes si un truc me dégoûte. Alors j'ai pris sur moi et j'ai laissé tomber l'idée d'éviter de te garder contre moi. 

" Bon… écoute-moi, on laisse de côté tout ce qu'il vient de se passer. On en reparlera demain à tête reposée " ou après-demain vu la gueule de bois que tu risques de te taper. " On va rester ici pour cette nuit… " je ne sais même pas si tu m'écoutes ou m'entends pour tout te dire. Je maintiens ton visage, ma paume contre ta joue, t'as les yeux vitreux. 

" … "

Je t'ai soulevé, passant une main sous tes fesses et l'autre dans ton dos. Te portant du mieux qu'il m'était donné de le faire. Allant jusqu'à la salle de bain, je t'assois sur les WC. Le temps de délimiter les dégâts… Encore heureux que tu aies retiré ton haut plus tôt, t'as que ton pantalon qui a pris.

Par contre moi c'est ma fête. J'en ai dans le col, sur la chemise, mon pantalon aussi bien évidemment. " Avoues tu t'es vengé… " je soupire, pensant à haute voix et entame de défaire ma chemise, la posant dans le lavabo, faisant de même avec mon pantalon dont je vide encore les poches sur le rebords. 

Je suis revenu à toi, t'ai infligé le même traitement et tu termines nu.

J'ai laissé tremper nos fringues dans de l'eau avec pas mal de savon et les ai lavé rapidement pour avoir un espoir qu'ils soient secs et ne sentent pas trop mauvais d'ici demain.

Après les avoirs essorés et étendus sur le porte-serviettes, je reviens à toi… Les ravages de l'alcool.

" T'as vraiment trop bu… " je me suis agenouillé devant toi, cherchant un quelconque signe de vie de ta part, mes doigts caressant ta joue.

" Viens là, je dois te doucher… "

Puis je te soulève pour t'amener sous la douche. J'ôte mon boxer - le seul truc encore propre de la soirée - et j'allume l'eau qui est - je m'excuse mais t'en as besoin - froide. Te maintenant contre moi, je m'adosse à la paroi 

" Pourquoi tu te fous dans de tels états… " je sais que ça n'est pas entièrement de ma faute. Les quantités que tu viens de rendre me le font penser.

Mes mains caressent distraitement ton dos en de lents mouvements. Si t'as encore quoi que ce soit à rendre tu peux le faire ici je ne t'en voudrai pas.

" T'as toujours le chic pour te retrouver dans des situations… Même avec Kyoshi, sérieusement, pourquoi tu pouvais pas prendre autre chose? " explique-moi. Ou articule j'en sais rien. " J'ai toujours l'impression que t'essaies de sentir jusqu'à quel point tu peux te faire du mal. " même lorsqu'on se voit, il faut toujours "plus".

- Les dés magiques -



Cyrus va vomir :
Pile : Non
Face : Oui

Si oui :
Pile : sur lui
Face : sur Urie

Où :
1 : Sur les chaussures
2 : Sur le pantalon
3 : Sur la chemise
4 : Un peu sur tout et même sur l'autre

#20 le 19.10.17 18:45

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1880
× Øssements 1602
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1880
× Øssements 1602
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Le membre 'Urie Kaneki' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


#1 'PILE OU FACE' :


--------------------------------

#2 '4 FACES' :