ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Cinemont a posté un rp libre dans l'allée des cerisiers

    Alexiel Etsuko cherche plusieurs rps pour son personnage deux en un.

    Alexiel Etsuko a posté un rp libre dans l'appartement Kiss

    Urie Kaneki recherche divers vampires pour rp !

    Event du moment
    Calendrier de l'avent
    du 1er au 24 décembre

    Elisabeth - La douceur a une langue qui chatouille et des paroles qui blessent~

    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 24 Féminin
    × Age post-mortem : 157
    × Avatar : Niya - TID
    × Appartement : Van Gogh
    × Péripéties vécues : 180
    × Øssements542
    × Age IRL : 26 Féminin
    × Inscription : 01/10/2017
    × Présence : complète

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    23/15  (23/15)
    24Féminin157Niya - TIDVan Gogh18054226Féminin01/10/2017complète
    avatar
    lémure
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2447-elisabeth-la-douceur-a-une-langue-qui-chatouille-et-des-paroles-qui-blessenthttp://www.peekaboo-rpg.com/t2462-carnet-d-une-anglaise-silencieuse
    24Féminin157Niya - TIDVan Gogh18054226Féminin01/10/2017complète
    lémure
    Terminé
    #1 le 01.10.17 19:33


    " Il y a une règle sûre pour juger les livres comme les hommes, même sans les connaître : il suffit de savoir par qui ils sont aimés, et par qui ils sont haïs. Cette règle ne trompe jamais." [Joseph de Maistre]


    identité
    NOM : Jaw
    PRÉNOM : Elisabeth
    DATE DE NAISSANCE : 10/07/1860
    DATE DE MORT : 01/01/1885
    NATIONALITÉ : Anglaise
    LANGUE(S) PARLÉE(S) :
    [X] Anglais.
    [X] Français.
    [X] Japonais.
    [X] Autre(s) : Russe
    RACE : Lémure
    PERSONNAGE DE L'AVATAR : Niya de TID






    physique
    Couleur des cheveux : Rose
    Longueur des cheveux : Jusqu'aux fesses
    Couleur des yeux : Vairons : l'oeil gauche est doré, le droit est vert
    Style vestimentaire : Elisabeth aime mettre surtout des vêtements qui la valorisent. Généralement en jupe, chemise et cravate, rien ne l'empêche d'avoir des jeans, des robes longues ou autres.
    Taille : 1m70
    Piercing(s) : Un sur la langue uniquement
    Tatouage(s) : A un tatouage sous la poitrine.
    Spoiler:
    Corpulence : Élancée
    Habitudes : Se mord la lèvre lorsqu'elle est contrariée, joue avec ses cheveux lorsqu'elle réfléchit.
    Autre : /



    précisions

    "Des opinions, oui ; des convictions, non. Tel est le point de départ de la fierté intellectuelle."
    [Emil Cioran]

    Elisabeth pense beaucoup. Elle déprime souvent, notamment par sa peur de mourir. Maintenant qu'elle n'est plus vivante... Elle a une peur de la solitude qui l'angoisse. Elle a du mal à supporter les petits chiens et les souris. Elle garde tout pour elle, secrètement, tentant de se dévoiler le moins possible.



    caractère
    "J'adore le silence, l'abus que l'on fait de la parole m'a dégoûté de son usage."
    [Hypolite de Livry]

    La première chose à noter chez la rosée, c'est son silence. Elle peut partir en grosse discussion et parler des heures seulement elle ne le fera pas d'elle-même. Elle a très souvent un livre lorsqu'elle sort. Ou alors de la musique. Elle est dans son monde, observant le monde de ses propres yeux. Elle aime écouter. De son vivant, Elisabeth était invisible. Elle était là et pouvait s'éclipser sans attirer l'attention. Elle était le petit fantôme des vivants.

    Lorsqu'elle ouvre ses lèvres, Elisabeth est rarement expressive. Elle reste toujours neutre, lançant des piques et quelques fois, elle essaie de donner des pistes de réflexion. C'est quelque chose d'important pour elle. Elle aime voir les cerveaux qui s'échauffent, qui réfléchissent. Elle peut passer des heures à écouter quelqu'un qui n'a pas son point de vue tant qu'on lui oppose des arguments constructifs. Dans la suite de cette réflexion, elle ne supporte pas les ignorants qui se délectent de leur stupidité.

    Elisabeth est fière. Elle paraît hautaine alors qu'elle cache la condescendance et l'empathie qu'elle peut ressentir. Elle ne laisse pas ses habitudes être rapidement vues. C'est une demoiselle secrète qui évite de s'accrocher, de s'ouvrir. De souffrir.


    histoire

    "Qui rougit est déjà coupable, la vraie innocence n’a honte de rien."
    [Jean-Jacques Rousseau]

    Née lors d'une journée ensoleillée d'été, le bambin poussa son premier cri le premier du septième mois d'une année random. Sa mère, artiste méconnue, ne se remettra pas de l'accouchement. Son père, lui, ne  supportera pas l'avenir sans sa conjointe. Malgré le petit bébé souriant qu'il avait, il se noircira d'années en années sans chercher à relever le visage hors de l'eau. L'enfant fut nommé Elisabeth selon les dernières volontés de la génitrice de cette dernière.

    L'époque dans laquelle grandit la demoiselle ne laissait guère de place à l'intelligence féminine. Elle n'avait ni choix, ni réelles libertés. Elle se devait d'être une demoiselle polie, bien élevée, silencieuse sans pour autant être cruche. Et ce dernier point tenait à la belle. Elle refusait de devenir comme ses camarades d'école, l'esprit étriqué, la voix suraiguë et ne pensant qu'à la nouvelle toilette que l'un de leur prétendant allait leur offrir. Rapidement, Elisabeth prit ses distances avec elles. Il n'y avait que peu d'intérêt à être avec elles. Et si, lors des galas, cérémonies et autres réceptions auxquelles son père insistait pour qu'elle y soit, elle pouvait se comporter de façon parfaite; il est assez faux de dire qu'elle s'entendait bien avec ses camarades. Elisabeth semblait loin. Elle ne réfléchissait pas de la même façon, n'avait pas les mêmes ambitions. L'enfant qu'elle était rêvait d'un monde où les femmes pourraient choisir de vivre seules, de travailler le fer ou le métal, de pouvoir payer factures et cadeaux seules. Comme les hommes.

    Elle était douée. Intelligente, réactive, douce, patiente. Personne ne pouvait voir le mal qui la rongeait. Un mal idiot. Elle ne se sentait pas à sa place. Elle se comparait à son père – veuf célibataire – qui ne lui avait présenté aucun modèle de mère. Force était de constater qu'avec lui et ses amis, la petite Elisabeth se sentait bien mieux entourée de cigares et de poker que de parfums et de commérages. Non pas qu'elle ne sache pas simuler un intérêt pour ces "gamineries". Simplement, elle préférait encore la compagnie silencieuse des livres qui l'aidait à palier à l'inactivité intellectuelle de sa classe et son sexe.

    Assez vite, une fois la première dizaine d'année passée, l'enfant prenait plus d'assurance lorsqu'elle conversait avec autrui. Avec les enfants de son âge bien évidemment. Mais avec les adultes aussi. Elle ne laissait une discussion se finir que lorsqu'elle n'avait plus rien à dire ou qu'il était impossible de la continuer. Elle a amélioré sa fierté, n'hésitant pas une seconde à affirmer les choses qu'elle connaissait, démontant les adultes et leur manque de recul. Son père semblait fier d'elle et de ça, elle en retirait plus de joie que tous les commentaires qu'elle pouvait entendre.

    Les relations avec son père se dégradèrent vers ses quinze ans, lorsqu'il commença à lui parler de mariage et de descendance. La jeune femme se refusait à prendre époux. Aussi simplement que cela. Elle passait quelques journées par semaine avec le fils d'untel ou celui d'untel. Mais à chaque fois, bien que les propositions fusaient, elle les déclinait poliment. L'idée d'être rattachée à un homme qui décidera de sa vie à la place de son père la dégoûtait. Déjà qu'écouter son paternel l'ennuyait... Enfin... Non. C'est le fait de ne pas avoir le choix que de l'écouter en public qui la débecquetait. Seulement la société de l'époque ne lui laissait pas le choix.

    "Quand l'innocence termine, la fierté commence."
    [Daniel Defoe]

    L'année de sa quinzième année, après un énième refus poli, Elisabeth tomba sur Scott. Scott était le fils d'un bijoutier, une fortune en devenir. Les pères des deux adolescents se côtoyaient depuis des années, notamment par rapport à la pub que chacun faisait à l'autre. Le premier bijoutier, le second publicitaire trouvaient tous deux que leur partenariat était une bonne chose. Et si, de surcroît, leur enfant respectif épousait celui de l'autre... L'avenir semblait entre de bonnes mains, radieux. Scott se voyait d'accord avec l'union proposée par les deux hommes. Pourquoi aurait-il refusé? Elisabeth était jeune, radieuse, intelligente, polie, serviable. Et jolie. Très jolie même. C'était assez bizarre qu'une si belle plante soit encore libre, alors pourquoi aurait-il refusé? Mais de tous les scénarios possibles, jamais Scott n'eut envisagé un refus. Il était bel homme, assez cultivé et riche. Elle devait dire oui. Il n'y avait aucune raison pour qu'elle se borne à l'évincer de sa vie.

    - Tu es gentil, il est vrai. Ceci étant, j'attends de mon époux qu'il m'apporte plus que quelques milliers et un beau visage. Avoir une belle tête mais vide n'est nullement intéressant.

    Scott n'avait pas bougé. Il l'avait regardé partir sans un mot, abasourdi par ce qu'il venait d'entendre. Vide? Elle... Elle venait de l'insulter non? Dès lors, à chaque fois qu'il quémandait un rendez-vous, elle refusait. Et plus elle refusait, plus le jeune homme encaissait et accumulait. La belle blonde – oui, naturellement, Elisabeth était blonde – continuait de lire, de passer plus de temps à la bibliothèque qu'ailleurs. Elle lisait. Énormément. Elle dévorait aussi bien des biographies que des textes scientifiques, études et brevets, fictions ou non. Elle retenait, apprenait, consultait. Elle s'instruisait sans arrêt et rentrait toujours avec quelques livres sous le bras. Livres qu'elle dévorait généralement dans son lit malgré les règles de la maison. Effectivement, la demoiselle avait une heure pour éteindre toutes sources de lumière. Règle qu'elle désobéissait tous les soirs. Les livres lui apportaient les connaissances et le divertissement. Pourquoi Diable arrêterait-elle de lire?

    Elle le fit pourtant. Elle ralentit le nombre d'ouvrages qu'elle retenait lorsqu'elle allait en cours, lorsqu'elle avait peinture ou piano, danse ou chant. Bien qu'ayant une facilité à dessiner plutôt que dans les autres domaines où elle était doucement au dessus de la moyenne – sans pour autant être exceptionnelle – Elisabeth aurait préféré se diriger vers une vie d'écrivain plutôt que de créatrice. Elle dessinait pourtant bien. Cependant... ce n'était pas ce qu'elle aimait.

    Malgré tout, son cursus se composant principalement de cours de maintien, de bonne conduite et de l'apprentissage des tâches qu'une femme se devait de connaître (couture, ménage, cuisine), elle arrivait à se plaire dans les études de l'histoire et de la littérature anglaise. C'était - à son humble avis - les seuls cours réellement intéressants de son école.

    Bien décidée à continuer son parcours scolaire, c'est après une bataille de longue haleine avec son père qu'Elisabeth fut autorisée à rejoindre une école universitaire. Elle partait en arts supérieurs. Interdite de droits, à son plus grand regret, elle négocia son droit d'entrée et celui d'y rester le temps de l'obtention de son diplôme. Malgré les injures et les regards dédaigneux qu'on lui lançait, la jeune femme s'obstinait à y aller. Et elle se révélait douée. Elle dessinait, apprenait et rentrait. Elle continuait de travailler son coup de crayon comme son pinceau. Elle avait une nette préférence pour le dessin en noir et blanc, se retrouvant avec un soucis pour mélanger les couleurs.

    Et les années passèrent. C'était toujours la même routine. Elle se cachait pour lire désormais. Suite à une discussion houleuse avec son père sur un partenariat qu'elle avait démonté de moins en moins calmement, ce dernier lui avait interdit de lire. Il ne voyait pas d'un bon œil le fait que sa fille soit plus intelligente que lui. Alors il la força à prendre de plus en plus part aux soirées mondaines, à sortir avec ses "amies" et à oublier la bibliothèque. Chose impensable pour la blondinette. Il la tannait pour qu'elle voit Scott, pour qu'elle le fréquente. Et, malgré ses dix-sept ans, elle continuait de refuser inlassablement. "Ce n'est pas l'homme qu'il me faut", "je n'ai pas le temps de me consacrer à l'amour", "ce n'est pas parce que les autres demoiselles sont mariées que je compte suivre leur exemple".

    Les semaines s'écoulaient, puis les mois, et Elisabeth en vint à arrêter de parler avec son père. Elle sortait en cachette pour lire, apprenait des gens qu'elle croisait en ville. Elle ne parlait presque plus. Elle lisait ou écoutait. Son père en viendra, plusieurs années plus tard, à la supplier de parler. Ce qu'elle se refusera de faire. Il ne voulait pas être inférieur, alors elle se taisait. Aussi simplement que ça.

    Elle quitta l'école en étant dans les dix meilleures élèves de son établissement. Elle était jeune, belle, diplômée. Mais anormale. La société n'était pas des plus adorables pour une demoiselle célibataire, aussi enchanteresse soit-elle. L'année qui suivit son départ, elle retrouva Scott qui continuait de la poursuivre inlassablement. Et, tout aussi inlassable, elle se refusait à lui. Elle refusait les contacts, les écarts physiques ou moraux. Elle voulait simplement lire et dessiner, être indépendante.

    Pour bien commencer l'année 1885, elle sortit rejoindre Scott. Ce dernier était engagé auprès d'une autre et elle avait bon espoir de lui faire comprendre qu'elle ne voulait simplement plus le voir. Alors elle y est allée. Elle portait une longue robe épaisse, un manteau rouge sang. Ses longs cheveux flottaient au vent. Elle s'est posée sur le banc où le jeune homme devait la rejoindre. Il lui avait promit un restaurant et de la raccompagner chez elle. Sereine, elle ne sentit pas le coup sur son crâne arriver.

    Un jour peut briser une chaîne de trente ans.
    [Henri-Frédéric Amiel; Journal intime, le 13 mai 1876] 

    Noël 1885. Là où certains riaient, chantaient et dansaient en famille, chez les Jaw, un homme aux rides d'inquiétude parlait aussi calmement que possible aux représentants de l'ordre qui notaient toutes les informations qu'ils obtenaient. Une demoiselle, charmante bien qu'au comportement étrange les dernières années, intelligente, polie, serviable, manquait à son seul parent.

    Plus loin, bien plus loin...

    Elisabeth ne bougeait pas. Elle ne pleurait pas, ne criait pas. Le tissu sur ses lèvres empêchaient les hurlements de résonner. Celui sur ses yeux de voir. La corde autour de ses mains l'empêchait de se débattre, celle de ses jambes de s'enfuir. Elle avait peur. Simplement. Le ventre tordu, la nausée qui la prenait... Elle tremblait faiblement. Elle voulait partir, rentrer, avoir un chocolat chaud... Et elle avait entendu quelques mots clefs. Ce n'était pas anglais... Du... français...? Non. Si? Il était question de rançon, de ne pas la toucher mais elle n'entendait pas le reste.

    La prison C'est comme un long sommeil dont on voudrait sortir Un coma capricieux fait de noir, d'éclaircies La prison c'est le vide, le néant, l'amnésie C'est la nuit qui se traîne et ne veut pas finir.

    Le temps se perdait. Depuis combien de temps était-elle là? Deux? Trois jours? Une semaine? Deux? Trois? La blonde ne savait pas. La peur s'introduisait toujours un peu plus dans sa chair, marquant ses nerfs, la terrifiant jusqu'au plus profond d'elle-même. Elle ne comprenait pas ce qu'il se passait. Pourquoi son père ne payait pas? Pourquoi restait-elle ici? Peut-être... Peut-être que son père ne voulait plus d'elle. Peut-être que c'était elle qui était devenue une nuisance...? Une fois par jour cependant, on la laissait avec un peu plus de mouvements. On lui détachait le corps. Et elle avait parfaitement observé l'endroit où elle était retenue captive.

    Il n'y avait pas grand chose. Pas de lit, pas de livres. Quand elle pouvait voir, elle avait un plateau avec quelques plats basiques et sans saveurs. Ses gestes automatiques la faisaient manger sans savoir pourquoi elle s'obstinait à se sustenter. Puis on la laissait aller aux toilettes. Elle était chronométrée. Elle ne pouvait pas s'enfuir. Elle avait tenté d'hurler, de se débattre la première fois. Jusqu'à voir une silhouette qu'elle connaissait si bien. Elle s'était tue. Elle n'avait pas voulu savoir. Scott aurait dû être un jeune homme sans problèmes, sans... sans faire ce genre de choses... Elle ne comprenait pas. Mais si elle était toujours là... Peut-être qu'il était parti voir son père, lui expliquant quelque chose d’insensé... Une fugue? Peut-être. Elle ne savait plus.

    Pourtant, petit-à-petit, à force se frotter poignets et chevilles à ce qu'elle trouvait, notamment un coin quelque peu rugueux, un après-midi, ses liens cédèrent. Étonnamment, elle resta là. Assise. Elle se libéra sans chercher à s'enfuir. Elle ne savait plus rien... Son nom lui échappait. Elle était... Elle était déjà morte non...? Alors elle n'eut pas à réaliser. Elle se leva, sortant lentement alors que l'endroit n'était que silence. Sa peau était sale. Depuis combien de temps ne s'était-elle pas lavée?

    Elle trouva ce qui semblait être une cuisine improvisée. Presque instinctivement, elle attrapa un couteau et puis... rien. Enfin plus rien... Enfin du calme. Il faisait froid. Il n'avait fait que froid depuis trop longtemps.

    Premier janvier, alors que les bonnes résolutions se clamaient, Elisabeth s'effondrait et ne se relèverait pas.

    J'ai perdu ma force et ma vie, et mes amis et ma gaieté ; J'ai perdu jusqu'à la fierté qui faisait croire à mon génie.
    [Alfred De Musset]

    -----------------------------------------------------------------------------

    J'étais une idiote. Une idiote, sans esprit, trop bornée et sans attaches. J'ai été entraîné par une silhouette sombre. Il ne m'a pas laissé le choix. Et je l'ai suivis. Je... je m'étais tuée non? J'étais morte? Alors pourquoi... Pourquoi je vivais encore? C'était quoi tout ça... Je ne comprenais pas... Je ne voulais que du silence et de la paix... Était-ce trop demander?

    « Akari wo tsukemasho bonbori ni
    O hana wo agemasho momo no hana
    Gonin bayashi no fue daiko
    Kyou wa tanoshii hina matsuri
     »

    J'ai haussé un sourcil. Quoi? Hein? Qu'est-ce qui se passait? J'étais où? Pourquoi j'entendais du japonais...? Quelque part... J'étais contente de pouvoir le comprendre. Je remerciais intérieurement l'une de mes camarades de classe, fille d'ambassadeur qui m'avait appris sa langue alors que je l'avais aidé à améliorer son anglais. C'était possiblement la seule chose que j'avais apprécié de mes années d'études. Les langues. Entre livres et camarades de classe, j'en maîtrisais plusieurs. Dont le japonais... Et lorsque la comptine sembla se finir... Lentement apparu ... une lampe et... du papier? Les ombres dessinaient plusieurs scènes... Et je me vis. Immobile, dans une incompréhension que je ne pensais jamais atteindre, je me regardais. Enfin... Je supposais que c'était moi. Les cheveux semblaient sales et ébouriffés, le corps frêle, les vêtements déchirés ressemblant plus à des haillons qu'à des vêtements... J'ai observé la lame entrer dans ma gorge. Instinctivement ma main se porta à mon cou immaculé. Mon souffle se coupait, comme si je revivais ça... Et il me parlait. Il m'annonçait que j'étais un fantôme, il me parlait de monde parallèle et pas mal d'autres informations que je n'arrivais pas à assimiler.

    « T''aurais pas un peu oublié de t'amuser pendant que t'étais en vie? »

    Mes paupières clignèrent longuement. Juste avant que je ne le fusille du regard.

    - Il existe des personnes qui n'ont pas besoin d'amusement.

    Je montrais les ombres de mon index pointé.

    - J'ai l'air de m'amuser là?! Bollocks

    J'étais en colère. Mon anglais natal revenait... Je n'espérais que rédemption et silence. Et on me mettait en face d'un enfant qui ne savait rien. Je ne suis pourtant pas restée longtemps. Quelques minutes à peine et mon "corps" se voyait sortir. Comme s'il était trop occupé. Ah. Très bien...

    On m'a assigné un appartement. J'allais avoir des colocataires... Des... Des personnes vivants avec moi. Je n'aimais pas l'idée d'avoir mon espace vital piétiné par d'autres... Mais ce n'était pas si différent que de me taire avec mon père... Et puis, j'étais morte. Je ne pouvais pas tomber plus bas...

    - Excusez-moi... Sauriez-vous où se situe la bibliothèque la plus proche?

    Bibliothèque et apprentissage, j'allais passer un temps conséquent ici... Autant reprendre mes habitudes...

    "On peut tout acquérir dans la solitude, hormis du caractère"
    [Stendhal]

    Le siècle passa sans notifications notables. J'ai tenté de parler avec quelqu'un s’appelant Nécromantien quelques dizaines d'années plus tard. 1950 il me semble. Je lui avais offert mes talents de dessinatrice et lui une potion. Je voulais... changer. D'apparence. Je ne voulais plus être Elisabeth Jaw. Elisabeth était morte. Moi... Je ne savais pas qui j'étais... Mais je n'étais pas "elle". Je ne l'étais plus.

    Mes cheveux sont devenus rosés, mon regard émeraude changea. Un œil doré fit son apparition. Peu m'importe le nom que j'allais prendre. Peu importe qui j'allais éviter ou rencontrer. Je n'avais plus rien. Je ne voulais plus rien. Juste... Rester là, seule, dans un silence rassurant.


    derrière l'écran
    PRÉNOM : Lucile
    AGE : 26 ans
    COMMENT T'AS TROUVE LE FORUM ? Par un top-site :3  
    Le smiley que tu préfères ici ? Lui? Ou bien un de ceux là :      

    Tes mangas préférés ? Euh... Les Clamp. Dans les récents, Shokugeki no Soma, Your Name, Shigatsu wa kimi no uso, Log Horizon, Princess Principal... Et tant d'autres ~ ♥️


    ©️️joshua rokuro pour peek a boo!
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 17 Féminin
    × Age post-mortem : 73
    × Avatar : Hana Koumeda - Crimson Prince
    × Pouvoir : Syndrome de Rudolphe
    × Appartement : Michalak
    × Métier : Maman adoptive de Joshua à temps plein.
    × Péripéties vécues : 1924
    × Øssements8954
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 07/02/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le chou / le mérou
    × DCs : Ebiko Kaiyoutei

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    11/100  (11/100)
    17Féminin73Hana Koumeda - Crimson PrinceSyndrome de RudolpheMichalakMaman adoptive de Joshua à temps plein.1924895421Féminin07/02/2016réduitele chou / le mérouEbiko Kaiyoutei
    avatar
    Glittering Mama
    http://peekaboo.web-rpg.com/t608-miu-dans-la-vie-rien-n-est-definitif-tu-saishttp://peekaboo.web-rpg.com/t609-miu-l-eau-de-javel-c-est-pas-bon#6441
    17Féminin73Hana Koumeda - Crimson PrinceSyndrome de RudolpheMichalakMaman adoptive de Joshua à temps plein.1924895421Féminin07/02/2016réduitele chou / le mérouEbiko Kaiyoutei
    Glittering Mama
    Terminé
    #2 le 01.10.17 19:39
    Bienvenue officiellement à toi, bon courage pour remplir ta fiche, n'hésite pas à demander de l'aide sur la CB si tu as des questions
    Afficher toute la signature


    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 26 Féminin
    × Age post-mortem : 215
    × Avatar : Hinata Hyuga - Naruto
    × Appartement : Gagarine
    × Péripéties vécues : 275
    × Øssements99
    × Age IRL : 25 Féminin
    × Inscription : 27/09/2017
    × Présence : complète
    × DCs : Etsu Morugawa | Toulouze Ka | Margaret E. Redford

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    36/15  (36/15)
    26Féminin215Hinata Hyuga - NarutoGagarine2759925Féminin27/09/2017complèteEtsu Morugawa | Toulouze Ka | Margaret E. Redford
    avatar
    lémure
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2412-juunko-naonori-don-t-be-mad-babehttp://www.peekaboo-rpg.com/t2420-juunko-carnet-d-une-relou
    26Féminin215Hinata Hyuga - NarutoGagarine2759925Féminin27/09/2017complèteEtsu Morugawa | Toulouze Ka | Margaret E. Redford
    lémure
    Terminé
    #3 le 01.10.17 20:47
    Bienvenue (officiellement ) En espérant que tu te plaises parmi nous.
    Bon courage pour terminer ta fiche ! Tu peux le faire demon
    Afficher toute la signature


    some days I'm cute...


    Japonais : FBA960
    Anglais : FBA960 + italique
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 27
    × Avatar : Keith (Voltron)
    × Pouvoir : visions
    × Logement : Maison d'Ael
    × Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
    × Péripéties vécues : 6589
    × Øssements1185
    × Age IRL : 20 Autre
    × Inscription : 11/02/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le sans-surnom
    × DCs : Léandre / Brendan

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    68/100  (68/100)
    19Masculin27Keith (Voltron)visionsMaison d'AelPetits boulots et sbire de Teodora6589118520Autre11/02/2017complètele sans-surnomLéandre / Brendan
    avatar
    FLOODSHOOTER
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paperhttp://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy
    19Masculin27Keith (Voltron)visionsMaison d'AelPetits boulots et sbire de Teodora6589118520Autre11/02/2017complètele sans-surnomLéandre / Brendan
    ★ FLOODSHOOTER ★
    Terminé
    #4 le 02.10.17 0:33
    J'aime beaucoup le visu de ton avatar

    Et la tatouage en forme de théière, c'est super original et juste divin

    Comme ton comparse, je lirai demain mais toi, ça sera dans le bus

    Bienvenue à toi (ou à vous plutôt) et j'espère que tu te plairas ici
    Afficher toute la signature


    nothing hurts
    cause i'm nothing
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 24 Féminin
    × Age post-mortem : 157
    × Avatar : Niya - TID
    × Appartement : Van Gogh
    × Péripéties vécues : 180
    × Øssements542
    × Age IRL : 26 Féminin
    × Inscription : 01/10/2017
    × Présence : complète

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    23/15  (23/15)
    24Féminin157Niya - TIDVan Gogh18054226Féminin01/10/2017complète
    avatar
    lémure
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2447-elisabeth-la-douceur-a-une-langue-qui-chatouille-et-des-paroles-qui-blessenthttp://www.peekaboo-rpg.com/t2462-carnet-d-une-anglaise-silencieuse
    24Féminin157Niya - TIDVan Gogh18054226Féminin01/10/2017complète
    lémure
    Terminé
    #5 le 02.10.17 0:41
    Hey! Merci pour votre accueil =)

    Cassian : j'espère que tu aimeras ^^ Avec un peu de chance, j'aurais fini mon histoire demain. Mais sûrement demain soir :'(

    Afficher toute la signature


    Elisabeth s'exprime en #6600FF
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 3 Masculin
    × Age post-mortem : 16
    × Avatar : MAGI: The Labyrinth of Magic/Aladdin (Magi)
    × Pouvoir : Absorbeur
    × Croisée avec : Un enfant.
    × Appartement : Gagarine
    × Logement : Entrepôt des enfants perdus - Bchobiti
    × Métier : Dresseur de serpents, magicien, flûtiste, voleur
    × Péripéties vécues : 135
    × Øssements469
    × Age IRL : 30 Féminin
    × Inscription : 05/06/2017
    × Présence : complète
    × DCs : Pom Warren / Eden Indentshi / Rose

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    16/100  (16/100)
    3Masculin16 MAGI: The Labyrinth of Magic/Aladdin (Magi)Absorbeur Un enfant.GagarineEntrepôt des enfants perdus - BchobitiDresseur de serpents, magicien, flûtiste, voleur13546930Féminin05/06/2017complètePom Warren / Eden Indentshi / Rose
    avatar
    Simon Aileward des Nymphéas
    Lost child
    Voleur d'âme

    http://www.peekaboo-rpg.com/t1926-cinemont-dream-storyhttp://www.peekaboo-rpg.com/t1978-barbouillagehttp://www.peekaboo-rpg.com/t2104-cinemont-allo
    3Masculin16 MAGI: The Labyrinth of Magic/Aladdin (Magi)Absorbeur Un enfant.GagarineEntrepôt des enfants perdus - BchobitiDresseur de serpents, magicien, flûtiste, voleur13546930Féminin05/06/2017complètePom Warren / Eden Indentshi / Rose
    Simon Aileward des NymphéasLost childVoleur d'âme
    Terminé
    #6 le 02.10.17 3:37
    Eden a un chien et une souris, ='( je te verrais pas dans son bar. ^^ mais on pourra aller voir les chats ensemble.
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #7 le 02.10.17 16:45
    Bienvenue à toi, j'espère que tu te plairas sur le forum
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 193
    × Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
    × Pouvoir : absolu /PAN/
    × Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
    × Métier : Roi ♛
    × Péripéties vécues : 3639
    × Øssements1767
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 08/02/2014
    × Présence : complète
    × Surnom : le koala
    × DCs : Luap Jones

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    38/15  (38/15)
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3639176721Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    avatar
    Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
    http://peekaboo.web-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talent#14http://peekaboo.web-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua#page-body
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3639176721Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
    Terminé
    #8 le 03.10.17 18:12
    Je viens lire !

    Identité Je trouve 24 ans pour l'âge de la mort, c'est correct ? (157 pour le post-mortem o/) Comme je trouve l'avatar assez juvénile je préfère demander, même si ça passe Nationalité et langues ok vu son âge, c'est niquel ! Tu penseras juste à remplir les cases d'âge dans ton profil
    Physique Petit problème par rapport à la couleur de cheveux : rose, c'pas très naturel, surtout pour une lémure. Il va falloir me justifier cette couleur un peu bizarre. Sur le vairon c'est rare mais on en a pas beaucoup sur le forum, donc c'est ok ! Autrement je répète les commentaires déjà fait mais... le tatouage théière
    précisions J'me disais "p'tain elle a peur de mourir alors qu'elle est déjà morte c'te débile" C'est ok par ici !
    caractère Concis, mais clair et pas incohérent : rien à redire... Si ce n'est qu'il y a une petite erreur de concordance des temps, "lorsqu'elle ouvrait la bouche" alors que toute la suite est au présent
    histoire J'ai quand même vérifié un peu sur le contexte historique de peur que certains détails soient incohérents, mais ça va Il y a juste peut-être le fait qu'elle sorte de l'école à 24 ans, "diplômée" qui me chiffonne : puisque les femmes n'ont qu'un rôle d'ornement à l'époque victorienne (surtout les femmes de son "rang") pourquoi aurait-elle fait des études universitaires ? Enfin d'après ce que tu décris ça ne me paraît pas très logique, en quoi aurait-elle été diplômée, déjà ? Néanmoins 1870 est dans une période d'entre-deux puisque l'éducation des femmes est en train de changer : j'ai aussi trouvé quelques articles qui parlent du progrès de l'éducation pour les femmes autour de 1870 (dans les pensionnats de jeunes filles notamment), donc si vraiment tu veux qu'elle soit diplômée y'a p'têt quelque chose à jouer de ce côté-là, mais comme toute ton histoire fait part d'une éducation assez négative c'est pas forcément logique [cf wikipédia par exemple]
    A toi de voir ce que tu modifies En tous les cas ça m'embête un peu c't'histoire tel que c'est décrit actuellement

    Autrement pour le moment de la mort est niquel, les langues sont justifiées dans l'histoire aussi, l'intervention de l'ancien roi me paraît pas non plus incohérente avec le perso (enfin après il est volontairement laissé très libre donc de ce côté y'a rarement des problèmes ). La couleur de cheveux et des yeux est justifiée ici aussi donc c'est super


    Un peu de modifs !
    Juste ce petit problème d'incohérence historique à rectifier, du coup (+ me confirmer que c'est bien 24 ans que tu veux lui donner o/)
    Si en passant tu peux prendre le temps de faire une dernière relecture pour corriger les petites fautes que j'ai vues par ci par là (y'en a pas énormément, mais justement c'dommage, et c'est ta dernière occasion de les corriger avant la validation eheh), ce serait par-fait  
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 24 Féminin
    × Age post-mortem : 157
    × Avatar : Niya - TID
    × Appartement : Van Gogh
    × Péripéties vécues : 180
    × Øssements542
    × Age IRL : 26 Féminin
    × Inscription : 01/10/2017
    × Présence : complète

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    23/15  (23/15)
    24Féminin157Niya - TIDVan Gogh18054226Féminin01/10/2017complète
    avatar
    lémure
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2447-elisabeth-la-douceur-a-une-langue-qui-chatouille-et-des-paroles-qui-blessenthttp://www.peekaboo-rpg.com/t2462-carnet-d-une-anglaise-silencieuse
    24Féminin157Niya - TIDVan Gogh18054226Féminin01/10/2017complète
    lémure
    Terminé
    #9 le 04.10.17 19:49
    "Elle le fit pourtant. Elle ralentit le nombre d'ouvrages qu'elle retenait lorsqu'elle allait en cours, lorsqu'elle avait peinture ou piano, danse ou chant. Bien qu'ayant une facilité à dessiner plutôt que dans les autres domaines où elle était doucement au dessus de la moyenne – sans pour autant être exceptionnelle – Elisabeth aurait préféré se diriger vers une vie d'écrivain plutôt que de créatrice. Elle dessinait pourtant bien. Cependant... ce n'était pas ce qu'elle aimait.

    Malgré tout, son cursus se composant principalement de cours de maintien, de bonne conduite et de l'apprentissage des tâches qu'une femme se devait de connaître (couture, ménage, cuisine), elle arrivait à se plaire dans les études de l'histoire et de la littérature anglaise. C'était - à son humble avis - les seuls cours réellement intéressants de son école.

    Bien décidée à continuer son parcours scolaire, c'est après une bataille de longue haleine avec son père qu'Elisabeth fut autorisée à rejoindre une école universitaire. Elle partait en arts supérieurs. Interdite de droits, à son plus grand regret, elle négocia son droit d'entrée et celui d'y rester le temps de l'obtention de son diplôme. Malgré les injures et les regards dédaigneux qu'on lui lançait, la jeune femme s'obstinait à y aller. Et elle se révélait douée. Elle dessinait, apprenait et rentrait. Elle continuait de travailler son coup de crayon comme son pinceau. Elle avait une nette préférence pour le dessin en noir et blanc, se retrouvant avec un soucis pour mélanger les couleurs."

    Et voilà ce que j'ai ajouté ♥️♥️
    Afficher toute la signature


    Elisabeth s'exprime en #6600FF
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 193
    × Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
    × Pouvoir : absolu /PAN/
    × Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
    × Métier : Roi ♛
    × Péripéties vécues : 3639
    × Øssements1767
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 08/02/2014
    × Présence : complète
    × Surnom : le koala
    × DCs : Luap Jones

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    38/15  (38/15)
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3639176721Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    avatar
    Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
    http://peekaboo.web-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talent#14http://peekaboo.web-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua#page-body
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3639176721Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
    Terminé
    #10 le 04.10.17 19:56
    Tu es validée ! Ok c'est niquel ! Les modifs rendent la chose nettement plus cohérente, ça me va

    Félicitations, tu peux désormais aller rp !
    A son arrivée dans l'au-delà, ton personnage aura également été placé pendant une semaine dans un des appartements de l'agence Azazel :

    L'appartement Van Gogh
    En te rendant dans le sous-forum qui y correspond, tu trouveras un sujet de "flood privé" réservé pour la discussion avec tes colocataires, n'hésite pas à t'y présenter pour nouer de premiers liens sur le forum o/

    En parallèle, pense à aller recenser ton avatar dans le bottin pour ne pas qu'un futur nouveau te le pique, et à remplir les différents champs de ton profil ♥️.

    Tu pourras éventuellement aussi te créer un carnet spectral pour qu'on vienne te demander des liens et des rps, et surtout qu'on sache où tu en es dans ta vie sur le forum !

    Puisque ton personnage a déjà vécu 133 années dans l'au-delà, il a vraisemblablement déjà gagné quelques points d'amusement d'avance ! Je t'en donne 19 pour rester réalistes tout en te permettant de profiter du système de points. Si tu ne sais pas du tout de quoi je suis en train de parler, je t'invite à lire le sujet linké, les PA te seront probablement utiles dans le futur si tu souhaites faire évoluer ton perso !

    Enfin, même si on n'a pas envie d'y penser à peine validé, tu peux aussi passer faire un tour dans ce sujet afin de prévoir une éventuelle disparition de personnage en cas de reboot, de départ ou d'inactivité future

    Je pense que tu es assez submergée de liens pour le moment, je te laisse profiter du forum, étant donné que tu es officiellement une Lémure !
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires