avatar
Invité
Invité
#1 le 01.10.17 11:58




Il y a des jours comme ça, il ne faut pas sortir de chez soi. Aujourd’hui, devait largement en faire partie.  Je viens de quitter un rendez-vous à la frontière de la ville ! Je porte un vieux jean, un sweat gris foncé à capuche et des rangers noirs. J’ai également un sac à dos largement vétuste  - difficile d’imaginer que je gère la pègre de la cour des miracles. J’ai fait un détour par le bureau de tabac – ouvert à toute heure – et je me suis engouffré dans la première station de métro qui se rend à l’agence.

Sur le quai, le dernier métro est annoncé ! J’ai une chatte terrible ! Quoique sinon, j’aurais simplement pris la moto.

Je vais voir Urie Kaneki qui bosse tard de nuit. J’ai besoin de le voir à propos d’un projet qu’il m’a proposé un jour.

J’ai envie de me lancer dedans bien que je sache ce que ça implique d’y mettre du temps et de ma personne. Ce n’est pas tant la finalité du projet qui me tente mais davantage les étapes pour y arriver. Ou non. D’ordinaire, je remets à loin cette idée. Pas aujourd’hui. Sans doute car je le vois moins.

Un coup d’œil à mon téléphone portable, pas de réseau.

Je m’engouffre dès que la première porte s’ouvre. Le bruit strident m’agace, mais je ronge mon frein. Putain, il y a au moins vingt stations avant l’agence. Pas besoin de s’énerver ou de s’agacer. Les trois premières se passent sans trop de suspens. Les écouteurs à les oreilles produisent une musique rock allant parfois jusqu’au punk. Je regarde personne, tous des connards et je reste installé sur les strapontins les jambes tendues et les mains dans les poches.

C’est le dernier métro et il n’y a pas un rat, bientôt je me retrouve seul. Je m’allume une clope, car je n’en ai rien à foutre de savoir si l’odeur vous incommode. Vous ne me demandez pas mon avis sur le parfum que vous mettez ! Et pourtant je vous assure, qu’il pue bien davantage.

Jusqu’à ce qu’un jeune homme rentre. Parfait, on est deux. On baise ? On a sept stations pour ça, si tu veux ! Ma cigarette fume, monte dans les hauteurs du wagon et brutalement le métro se stoppe, sous un tunnel bien épais et les lumières clignotent.

Au bout d’une minute qui m’a semblé être plusieurs heures, j’entends le grésillement d’une voix : « suite à un accident provoqué par les pouvoirs d’un nécromancien, les lignes sont temporairement arrêtées, veuillez gagner les sorties de secours »

On est dans un métro automatique. Les portes s’ouvrent. Seul petit problème : elles s’ouvrent sur un mur bien trop proche pour que moi – ou même l’autre connard maigrelet à quelques mètres de moi ne puisse passer. C’est quoi cette blague encore ?













avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 78
× Avatar : Mikleo • TOZ
× Pouvoir : hydrokinésie.
× Appartement : Kiss
× Métier : éducateur au refuge.
× Péripéties vécues : 2055
× Øssements514
× Age IRL : 16 Autre
× Inscription : 12/03/2017
× Présence : complète
× Surnom : la mandarine
× DCs : Angel C. Walsh & Narcisse tout court.

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
9/100  (9/100)
18Masculin78Mikleo • TOZhydrokinésie.Kisséducateur au refuge.205551416Autre12/03/2017complètela mandarineAngel C. Walsh & Narcisse tout court.
nécromancien
nécromancien
18Masculin78Mikleo • TOZhydrokinésie.Kisséducateur au refuge.205551416Autre12/03/2017complètela mandarineAngel C. Walsh & Narcisse tout court.
http://www.peekaboo-rpg.com/t2816-alwin-there-is-no-sweeter-innocence-than-our-gentle-sinhttp://www.peekaboo-rpg.com/t3200-alwin-j-ai-toujours-raison
#2 le 14.10.17 11:35
Pinocchioft. Eden Indentshi

Haru avait hésité entre prendre le métro ou rentrer à pied. Finalement, la fatigue ainsi que le poids du sac à dos qu’il portait l'avaient emporté, et il avait opté pour le premier choix. Sans doute était-ce plus raisonnable, surtout qu'il commençait à se faire tard. La nuit était tombée depuis un moment déjà, les enseignes lumineuses et les lampadaires remplaçant la lumière du soleil. Se déplacer dans les rues de Tokyo n’était pas bien plus difficile de nuit que de jour, finalement : on y voyait presque aussi bien. Mais en dehors de la ville, c’était une autre histoire. Le nécromancien en savait quelque chose puisqu’il revenait tout juste d’une longue promenade dans la forêt. Ces derniers temps, il affectionnait plus que jamais les escapades en solitaire, particulièrement dans des lieux peu fréquentés par ses semblables. Son pouvoir ne fonctionnant pas sur les animaux, il était tranquille. C’était reposant, de ne pas avoir à se concentrer à longueur de temps pour ne pas entendre les pensées des spectres avoisinant. Son champ d’action s’arrêtait à un rayon d’une centaine de mètres environ, mais dans une foule, c’était déjà bien trop.

Il avait donc passé toute la journée à vadrouiller dans la semi-pénombre des bois, et retourner à l’agitation de la ville lui faisait l’effet de changer de monde. Aucun des deux n’était meilleur, tous deux avaient leurs bons comme leur mauvais côtés, mais c’était toujours dépaysant de passer de l’un à l’autre, de troquer les gazouillis des oiseaux contre le crissement des pneus… ou le bruit assourdissant du métro, remarqua Haru lorsque ce dernier finit par arriver. Il avait de la chance : c’était le dernier. Il monta sans plus attendre. À part lui, une seule personne se trouvait là, un homme particulièrement grand à l’aspect antipathique. Haru alla s’asseoir sur le premier siège libre qu’il trouva, à quelques mètres de l’individu. Étant donné l’heure, Haru n’aurait pas été étonné de ne trouver personne, et il aurait bien voulu connaître les raisons qui poussait ce type à prendre le métro si tard le soir. Mais il n’avait pas l’impression qu’il serait disposé à répondre à cette question s’il allait la lui poser. Aussi se contenta-t-il de l’observer avec curiosité depuis là où il était.

Ils n’étaient pas encore rendus à l’arrêt suivant lorsqu’une voix retentit dans le wagon. « Veuillez gagner les sorties de secours, » disait-elle. Le jeune homme se leva, prêt à se diriger vers les sorties en question… et constata bien vite que ça risquait de ne pas être facile. Même un enfant n’aurait pas pu se frayer un chemin par là tant les parois étaient proches du métro.

Bon. Eh bien, apparemment, il n’y avait plus qu’à attendre que le métro puisse repartir. Ce qui pouvait bien durer un certain temps, pour ce qu’il en savait… Haru fit la moue, un peu embêté. Il ne s’attendait pas à se retrouver dans cette situation. Puis il eut une idée. Enlevant son sac à dos, il l’ouvrit et en sortit son carnet, un stylo, et un paquet de cartes à jouer. Il griffonna quelques mots, s’approcha de l’inconnu et lui montra ce qu’il venait d’écrire, un sourire amical aux lèvres.

J’ai l’impression qu’on va être coincés ici pendant un moment. Un jeu de cartes pour passer le temps, ça vous dit ?

Afficher toute la signature


all for you
turn down the voice inside my head. cause heaven only knows why we feel this emptiness, but I will climb out, find another view. now I've found you. days passed slowly, lost and low. you gave me hope and now there's only blood running in my veins. i've never been here before. and I got love falling like the rain, i never could've asked for more.
avatar
Invité
Invité
#3 le 22.10.17 13:01




PUTAIN DE MERDE DE MAUDIT METRO CASSE-COUILLE QUE JE VAIS DETRUIRE D’UNE PUTAIN DE BOMBE DE MERDE QUAND JE SORTIRAIS D’ICI. Je n’arrive pas à croire que le système vient de se stopper. Et je n’arrive pas à croire que je suis enfermé.  J’ai horreur de l’enfermement. J’ai horreur d’être prisonnier. Et ce n’était vraiment pas prévu au programme. MERDE. Et en plus de ça, j’ai d’autres chats à fouetter. Désolé. Mon mignon petit chaton, je ne parle pas de toi. Même si te fouetter serait un vrai plaisir vu le magnifique petit visage que tu abordes. Je t’ai jeté un regard noir scrutant ton visage amical. Tu as quel âge gamin ? Quinze, seize, dix-sept ans ? Arrête de bouge, installe-toi sur ton siège et laisse l’adulte essayer de trouver une solution. En plus de ça, tu n’as pas une langue ! Tu ne sais pas t’en servir, morveux ! PUTAIN ET c’est quoi leurs problèmes avec leurs métros automatiques ? C’est un plan débile des rois pour m’enfermer ? Et vous allez me laisser crever là ! TRES BIEN. Et ce petit est une offrande pour calmer ma colère ?

BIEN. CELA NE MARCHE PAS. JOSHUA ROI DE MON CUL, tu vas ramener ton joli petit derrière ici et après que je m’en sois occupé qu’il mérite de l’être, tu vas me débloquer cet accès de la même manière que j’aurais débloqué la tienne. Je te promets sinon que je vais te crever. Je vais te crever comme jamais tu ne le mérites.

« … »

Je n’ai pas bouge et je me suis résigné, après avoir donné un coup de poing particulièrement violent au mur face à nous. Je me suis rapproché et je t’ai scruté de la tête aux pieds. Mon dieu, c’est quoi ce bordel. Tu ne sais pas parler ? T’es muet, un truc dans le genre ? Est-ce que tu sais qu’il existe des potions qui rendent les sens ? Alors quoi, t’as la flemme d’en prendre une ou t’es victimes d’un pouvoir de nécromancien ? Peu importe, ce ne sont pas mes histoires. Je fixe les cartes avec une moue clairement explicite. Merde.

Et puis, un sourire se dessine sur mes lèvres. J’espère au moins que ta bouche sait servir à autre chose. PUTAIN. EDEN. Quand je suis énervé, je deviens particulièrement con, pardonne-moi. Et je suis énervé. Je devais voir mon amant pas me retrouver avec un petit handicapé à essayer une nouvelle méthode pour apprendre à se connaître.

« Ecoute, mon mignon. Sauf si tu comptes utiliser ta bouche pour me satisfaire ou me proposes un jeu de cartes avec un intérêt derrière, j’ai aucunement envie de faire ami-ami avec ta petite tête. T’as qu’à faire un solitaire, tu as l’air de l’être pas mal. »


Et merde, parfait. INSULTE LES GENS, Eden, c’est de mieux en mieux.








avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 78
× Avatar : Mikleo • TOZ
× Pouvoir : hydrokinésie.
× Appartement : Kiss
× Métier : éducateur au refuge.
× Péripéties vécues : 2055
× Øssements514
× Age IRL : 16 Autre
× Inscription : 12/03/2017
× Présence : complète
× Surnom : la mandarine
× DCs : Angel C. Walsh & Narcisse tout court.

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
9/100  (9/100)
18Masculin78Mikleo • TOZhydrokinésie.Kisséducateur au refuge.205551416Autre12/03/2017complètela mandarineAngel C. Walsh & Narcisse tout court.
nécromancien
nécromancien
18Masculin78Mikleo • TOZhydrokinésie.Kisséducateur au refuge.205551416Autre12/03/2017complètela mandarineAngel C. Walsh & Narcisse tout court.
http://www.peekaboo-rpg.com/t2816-alwin-there-is-no-sweeter-innocence-than-our-gentle-sinhttp://www.peekaboo-rpg.com/t3200-alwin-j-ai-toujours-raison
#4 le 01.11.17 21:51
Pinocchioft. Eden Indentshi

Proposer d'emblée un jeu de cartes à un parfait inconnu alors que ledit inconnu a l'air à peu près aussi sympa et amical qu'un gardien de prison, le premier imbécile venu en conviendra, c'est pt'être pas très malin. Surtout quand vous êtes bloqués dans le métro avec uniquement le gars en question et aucun moyen de sortir si les choses tournent mal – et soyons honnêtes, elles étaient bien parties pour mal tourner. Oui, sauf qu'Haru était Haru et comme à son habitude, il n'avait pas vraiment réfléchi avant de parler – pardon, d'écrire – et surtout, il ne s'était pas posé la question de savoir si la personne à laquelle il s'adressait avait l'air bien disposée ou ne serait-ce qu'un tant soi peu abordable. Vous me direz, il ne faut pas juger sur les apparences, mais quand même, quand les apparences te crient à la figure "fous-moi la paix" – pour être poli – quelques fois, ça ne fait pas de mal de les écouter.

C'est ce que le Japonais apprit à ses dépens (une fois de plus – il est un peu long à la détente, le petit) lorsqu'une réponse aussi courtoise que bienveillante – douce ironie – lui fut balancée à la figure. D'abord trop surpris pour réagir, Haru mit quelques secondes à retrouver ses esprits, et encore quelques autres à comprendre que clairement, son interlocuteur n'avait pas envie de jouer aux cartes. Bon. C'était bien dommage, parce que cela lui aurait peut-être évité de trop s'ennuyer en attendant que le métro redémarre – et de s'énerver contre les murs qui ne lui avaient rien fait. Avec un haussement d'épaules, l'air de dire "tant pis", le nécromancien rangea soigneusement son paquet de cartes dans son sac. Il ne releva pas le ton ni les mots insultants de l'homme, non parce qu'il était insensible, mais tout simplement parce qu'il était trop conciliant, trop doux – trop lâche, auraient dit certains – pour dire ou faire quoi que ce soit qui aurait risqué de mener à un conflit. En revanche, il ne renonça pas à sa tentative d'amorcer une conversation, aussi compromise que celle-ci puisse paraître. Seulement, cette fois, il tenta une autre approche.

Désolé si je vous ai embêté avec mon jeu de cartes. Je n'ai pas très envie de rester coincé ici pendant des heures et ça a l'air d'être votre cas aussi, on pourrait essayer de trouver une solution ensemble ? Je ne sais pas si ça peut servir, mais j'ai quelques potions dans mon sac à dos.

Le tout était rédigé de sa plus belle écriture, et c'est avec son sempiternel sourire qu'il tendit la feuille à son compagnon de galère, espérant que cette fois-ci, celui-ci ne lui répondrait pas en lui crachant à la figure.

Afficher toute la signature


all for you
turn down the voice inside my head. cause heaven only knows why we feel this emptiness, but I will climb out, find another view. now I've found you. days passed slowly, lost and low. you gave me hope and now there's only blood running in my veins. i've never been here before. and I got love falling like the rain, i never could've asked for more.
avatar
Invité
Invité
#5 le 04.11.17 22:45


Je demanderais bien à dieu pourquoi j’attire la poisse avec autant de rapidité que Flash peut faire le tour de la terre, mais la réalité c’est que Dieu n’existe pas et que s’il existait : ce ne serait qu’un misérable égocentrique tenant une agence ridiculement limitée et non accueillante. Toutefois, au moins, je ne suis pas seul dans ce wagon.

Je suis tombé sur un type muet et de bonne humeur constante. Heureusement, il écrit en japonais et de ce fait, je peux comprendre ce qui est noté sans avoir à travailler ma mémoire. Je me mets à lire les mots écrits et regarde le garçon.

Je n’ai pas à me montre grossier. Ce n’est pas de sa faute si le métro refuse d’avancer et nous coince contre un mur. Pas de sa faute si je n’ai pas de réseau mobile me permettant d’envoyer un message. Pas de sa faute non plus si Urie va être énervé de l’absence de message. Au moins, je suis lié à lui de sorte que même sans nouvelle, il sait que je vais bien. Les potions et les mystères nécromanciens sont fabuleux.

Ce qui me fascine, c’est aussi votre ténacité à vouloir taper la discussion. Sincèrement, je manque d’activité physique en ce moment, mais une distraction m’ira très bien.

« Quel genre de potion ? »

Pourquoi est-il muet ? Ne le prends pas mal mon garçon, mais on est dans le monde des morts. Les sourds entendent, les muets parlent, les aveugles voient, les manchots sont doués de leurs mains et les culs de jattes font des marathons. Alors toi, pourquoi tu ne sais pas ouvrir tes lèvres et dire un son ?

J’ai connu des muets refusant de parler, habitué à signer en permanence. C’était usant ! D’autant que chaque endroit et lieu, et époque, à ses propres signes. Toutefois, je ne puis reprocher à celui qui n’a jamais eu besoin de produire un son de ne pas vouloir le faire. C’est juste fâcheux. Surtout pendant l’acte ! Je ne pourrais jamais me passer des cris, gémissements et insultes d’Urie quand je me fonds en lui et perce son corps …

Fort heureusement, mon garçon, tu ne peux voir ce qu’il y a dans ma tête. Je pense que tu aurais de quoi être choqué.

« Très bien, sors ton jeu de cartes et tes potions, nous allons passer notre temps. »

J’espère simplement que ça ne durera pas plus de quelques minutes.  Je me suis installé sur l’un des sièges du train et je t’ai fait signe de venir jusqu’à moi.

« Je m’appelle Eden. Et j’ai pour principe de ne jamais refuser un jeu. Toutefois, je tiens à te dire qu’il y a toujours des enjeux. »









avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 78
× Avatar : Mikleo • TOZ
× Pouvoir : hydrokinésie.
× Appartement : Kiss
× Métier : éducateur au refuge.
× Péripéties vécues : 2055
× Øssements514
× Age IRL : 16 Autre
× Inscription : 12/03/2017
× Présence : complète
× Surnom : la mandarine
× DCs : Angel C. Walsh & Narcisse tout court.

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
9/100  (9/100)
18Masculin78Mikleo • TOZhydrokinésie.Kisséducateur au refuge.205551416Autre12/03/2017complètela mandarineAngel C. Walsh & Narcisse tout court.
nécromancien
nécromancien
18Masculin78Mikleo • TOZhydrokinésie.Kisséducateur au refuge.205551416Autre12/03/2017complètela mandarineAngel C. Walsh & Narcisse tout court.
http://www.peekaboo-rpg.com/t2816-alwin-there-is-no-sweeter-innocence-than-our-gentle-sinhttp://www.peekaboo-rpg.com/t3200-alwin-j-ai-toujours-raison
#6 le 06.11.17 15:33
Pinocchioft. Eden Indentshi

Après la réponse qu'il avait reçu la première fois, Haru n'aurait pas vraiment été surpris de se voir envoyer au diable, avec son entêtement à essayer de sociabiliser. Si ç'avait été le cas, cette fois, il aurait laissé tomber – insister aurait presque relevé du harcèlement. Mais comme il l'espérait, cette fois-ci, l'homme ne sembla pas agacé par ses propos, et il lui répondit sans l'insulter. Haru sourit jusqu'aux oreilles, et il rouvrit son sac pour jeter un coup d’œil à l'intérieur, vérifiant son contenu. Bien qu'il soit un nécromancien depuis maintenant un certain temps, il ne s'était pas encore intéressé à la création de potions, et celles qu'il possédait, il les avait achetées. Il n'avait pas vraiment d'idée précise en tête en faisant leur acquisition : il s'était simplement dit que cela pouvait être amusant de les utiliser. Mais jusqu'ici, l'occasion de s'en servir ne s'était pas présentée.

Une potion de rapetissement, et une de légèreté.

Il préférait garder de côté les potions d’invisibilité, au cas où il se retrouvait dans une situation où elles s'avéraient véritablement utiles. Et puis, le wagon paraissait déjà bien assez vide sans qu'ils aient besoin de disparaître. Il lui restait également une potion d'amnésie, mais ses effets risquaient d'être quelques peu... délicats à gérer, et Haru décida de la laisser de côté. A l'invitation de l'inconnu, il le rejoignit et s'assit en face de lui, déposant sur la place d'à côté le paquet de cartes et les trois flacons qu'il avait choisi. Vert menthe et lilas doux, les liquides qu'ils contenaient étaient parfaitement reconnaissables à leurs couleurs distinctes – en plus des étiquettes sur lesquelles on pouvait lire leurs noms. Sans ces dernières, le jeune homme se serait rapidement emmêlé les pinceaux. Son interlocuteur se présenta par son prénom, et il l'imita, toujours par l'intermédiaire de l'écrit.

Enchanté, moi c'est Haru.

Il laissa à Eden le temps de lire ces quelques mots avant de reprendre la page pour en ajouter.

Quand tu dis "enjeux", tu penses à un truc en particulier ? Parce que j'allais te proposer quelque chose. Une partie de jeu de cartes, peu importe lequel, et le perdant boit une des deux potions.

Le garçon avait déjà oublié qu'ils étaient coincés dans le métro sans savoir quand est-ce qu'ils pourraient en sortir, aisément distrait par ce début de conversation qui laissait entrevoir la possibilité de s'amuser. Il croisa les jambes, s'installant en tailleur sur son siège, sa position favorite.

Afficher toute la signature


all for you
turn down the voice inside my head. cause heaven only knows why we feel this emptiness, but I will climb out, find another view. now I've found you. days passed slowly, lost and low. you gave me hope and now there's only blood running in my veins. i've never been here before. and I got love falling like the rain, i never could've asked for more.
avatar
Invité
Invité
#7 le 26.11.17 13:36


Je me demande bien ce que provoque le mélange des deux potions. Est-ce qu’on devient un petit homme capable de voler dans le ciel, accroché à un ballon rouge, comme dans une peinture pastelle de carte postale ? Dans tous les cas, si je me puis me permettre la position de rapetissement pourrait éventuellement se servir à sortir d’ici si ça durait trop longtemps. Encore faudrait-il trouver une ouverture, mais la fenêtre et l’ouverte contre le mur était une possibilité. Combien de temps durait la potion ? Une heure, ou vingt-quatre ? En général, les potions de ce type ne duraient qu’une heure. Une heure, soit trente minutes chacun s’ils en prenaient la moitié de l’un et de l’autre.

Approximativement, ils étaient à moins de dix minutes de la prochaine station dans un sens ou dans l’autre. Multiplier par la taille qui aura diminué, soit au moins six fois. On arrive à soixante minutes, mais le fait d’être redevenu grand ne posera pas de problème dans le métro. Sauf si le métro grandit.

C’est une possibilité. A garder. Pour l’instant, pas de décision hâtive. Je range cette pensée dans un coin de mon cerveau alors que je m’installe, attendant que le garçon termine d’écrire, perdant du temps à essayer de comprendre les mots. L’écriture latine, constituée de lettres n’est pas dans mes habitudes. Je dois déchiffrer chaque mot. J’écris en kanji principalement. Du coup la formation de son par des lettres est pour moi un processus qui n’a rien de naturel.

Je crois pourtant comprendre l’ensemble du message, et je fais signe de oui de la tête. Pourquoi pas. Après tout. Même si dans ma tête, c’est davantage un décompte. Si la partie de cartes se terminent sans qu’on vienne nous aider, il nous faudra prendre une décision.

« Cela me convient, jouons aux cartes, Haru-san. »

Je te regarde en tailleurs sur ton siège. Je continue de me poser des questions, « T’as toujours été muet ? » Je ne suis pas quelqu’un de délicat. Je mets directement les pieds dans le plat. Tu n’’as jamais pensé à prendre une potion pour parler ? »

Tu n’as jamais voulu savoir quelle était le son de ta voix ?  

A dire vrai, je ne comprendrais jamais ceux qui n’utilisent pas les potions de ce monde. La facilité de la vie est pas une faiblesse. On prend le métro pour cette raison, pour éviter d’avoir à marcher d’un point A à un point B en marchant. On prend tous des raccourcis.

On l’a fait avec la vie. Ce qui explique qu’on soit dans ce monde. Ce n’est pas pour rien si la population est principalement jeune dans ce monde. On a pris le métro de la vie sans passer par les routes où nous aurions dû y aller.

Et toi petit, tu me sembles bien jeune. Si tu as atteint vingt-cinq ans, c’est surprenant ! Alors quoi, t’es mort comment ? T’as l’air jeune, pas uniquement en apparence mais également en âge. Alors … Dis-moi petit ?

« Tu sais écrire en Kanji ? »

J’ai commencé à apprendre. Avec ma secrétaire principalement. J’aurais pu demander à Urie mais je ne veux pas qu’il sache que je ne suis pas capable de déchiffrer des textes avec une écriture qui est pour lui naturel – il est capable de se moquer ce bâtard. Il m’est plus naturel de comprendre l’écriture cyrillique, arabe ou hébraïque.  Je comprends parfaitement les caractères chinois, alphabet ouïghour, le mandchou et le mongole. Le coréen est aisé.
J’ai un peu plus de difficulté avec le batak, le tifinagh, l’étrusque, le guèze, le rongorongo, les hiéroglyphes. Mais là, où je galère vraiment : c’est avec le latin.

Car l’écriture latine est faite de dessin formant des lettres qui forment des sons qui sont différents en fonction de la langue. Une même série de lettre est très différente en fonction de la langue dont elle est écrite. Et dans le cas du japonais moderne, mélange des différents colonisateurs berbères, anglais, chinois, français, j’ai du mal former les mots dans ma tête. Car contrairement à vous, qui lirez pour le mot [bonbon] un o et n qui forme un on, avec un B ça fait bon …. Dans ma tête je dois connaître le mot bonbon pour savoir qu’il écrit bonbon. C’est beaucoup de mots à apprendre dans beaucoup de langue.

J’ai donc commencé à essayer d’apprendre les lettres ….

Je t’ai foudroyé du regard. Je n’aime pas cette impression d’être un crétin.



買 地避 オ平 医天 淫


avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 78
× Avatar : Mikleo • TOZ
× Pouvoir : hydrokinésie.
× Appartement : Kiss
× Métier : éducateur au refuge.
× Péripéties vécues : 2055
× Øssements514
× Age IRL : 16 Autre
× Inscription : 12/03/2017
× Présence : complète
× Surnom : la mandarine
× DCs : Angel C. Walsh & Narcisse tout court.

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
9/100  (9/100)
18Masculin78Mikleo • TOZhydrokinésie.Kisséducateur au refuge.205551416Autre12/03/2017complètela mandarineAngel C. Walsh & Narcisse tout court.
nécromancien
nécromancien
18Masculin78Mikleo • TOZhydrokinésie.Kisséducateur au refuge.205551416Autre12/03/2017complètela mandarineAngel C. Walsh & Narcisse tout court.
http://www.peekaboo-rpg.com/t2816-alwin-there-is-no-sweeter-innocence-than-our-gentle-sinhttp://www.peekaboo-rpg.com/t3200-alwin-j-ai-toujours-raison
#8 le 28.12.17 13:33
Pinocchioft. Eden Indentshi

La question, ou plutôt les questions, étaient pour le moins innattendues. Haru reposa le paquet de cartes qu'il avait commencé à mélanger et dévisagea Eden, l'air surpris. Une potion pour parler ? C'était possible ? Le jeune homme n'en avait jamais entendu parler. Il était tellement habitué à vivre avec son handicap qu'il ne le considérait même plus comme un problème, simplement comme une constante de sa vie avec laquelle il devait composer. Et malgré le fait qu'il soit un nécromancien depuis maintenant plusieurs mois, ses connaissances en matière de potions restaient limitées. Il savait qu'il était potentiellement capable d'en préparer, mais il avait préféré pour l'instant apprendre en priorité à maîtriser son pouvoir. Il avait toutefois l'intention de se pencher sur la question un jour ou l'autre.

C'est un accident qui m'a rendu muet quand j'étais petit. Et je ne pensais pas qu'il existait des potions de ce genre. Maintenant que je le sais, je vais peut-être essayer. Merci, Eden-san.

Laissant sa réponse à disposition de son interlocuteur, Haru reprit les cartes et continua à les mélanger, mais bientôt, une nouvelle question lui fit relever la tête. Il ouvrit de grands yeux et éclata de rire.

Bien sûr ! J'écris en kanji depuis le début de la conversation, non ?

Et en plus, il avait une jolie écriture – du moins, on le lui avait souvent dit. C'était l'une des rares choses pour lesquelles on le complimentait à l'école, avec les cours de gymnastique qui ne lui avaient jamais posé de problème. Il faut dire qu'à partir du moment où il avait perdu la parole, savoir écrire de façon lisible était devenu presque vital pour lui, et il y avait mis tous ses efforts.

hrp : la potion de rapetissement dure 12h, j'ai vérifié ; et Haru écrit bel et bien en kanji - il me semble que c'est l'écriture la plus utilisée au Japon, dis-moi si je me trompe :)

Afficher toute la signature


all for you
turn down the voice inside my head. cause heaven only knows why we feel this emptiness, but I will climb out, find another view. now I've found you. days passed slowly, lost and low. you gave me hope and now there's only blood running in my veins. i've never been here before. and I got love falling like the rain, i never could've asked for more.
avatar
Invité
Invité
#9 le 08.01.18 19:30


Des potions, il en existe de toutes les sortes, de toutes les odeurs, les couleurs et les utilités. De la potion à faire du sel, à celle permettant de se coiffer rapidement avant un rendez-vous, aux potions qui servent à se brosser les dents. Etrangement, toutefois, la potion qui permet de soigner les carries n’a pas été inventé, alors même que les potions servant à devenir minuscule, d’un autre sexe, invisible et surpuissant l’ont été.

C’est tout de même dingue, ça ! Alors les potions pour les muets, les aveugles et les sourds. WESH, ne me saoulez pas avec vos mots à modifier pour être bien-pensant et prévenant. Tu ne vois pas, t’es aveugle, point. T’es pas mal-voyant. Une taupe est malvoyante, elle peut percevoir des signes. Mon grand-père Ethno le connard est malvoyant, surtout quand il fait le choix d’une femme. Ou alors il a un sacré gout pour les cinglés. Etrangement, Urie devrait être sourd vu comment il aime …, mais il n’est même pas malentendant. Un moustique qui murmure dans l’appartement du voisin suffit à le réveiller en sursaut.

C’est quoi le mot correct à employer pour les muets ? Et bien c’est l’aphasie. Le désavantage, c’est que si tu dis à quelqu’un « je suis aphasique. »- bon déjà tu mens car tu viens de parler, mais ensuite, la personne va te regarder et dire d’une voix élégante et raffinée : « Wesh, c’est quoi le mot que tu viens de dire ça ? »

Donc, évidemment, on emploiera le mot sourd. C’est bien moins classe que malentendant et malvoyant, mais on s’en fout : les muets ne vont pas gueuler et râler. Cela dit, je pense que parler peut s’avérer difficile si on ne s’est pas entrainé. Apprendre à maîtriser son air et placer sa bouche n’est pas si naturel. Il faut des mois à un bébé pour commencer à comprendre qu’il peut former des sons avec sa bouche, puis pour parvenir à les former. Arriver à l’âge de six ans, certains sons sont encore une vraie gymnastique verbale. Autant dire ….

Je me suis laissé distraire. Je vais répondre à ta question sur les potions :

« Bien entendu. Il existe des potions pour soigner de nombreux handicaps mais elles sont généralement temporaires. Le roi est atteint de surdité et il en utilise pour entendre. J’ai un ami qui est plutôt petit de taille et il l’utilise pour grandir. »

Ce n’est même pas qu’il est un nain, il ne l’est pas. Il complexe juste, stupidement, sur sa taille. C’est dommage, car on le sait : ce qui est petit est mignon. Bien que tout ne soit pas petit chez loi. Il a beau essayer de le dissimuler, sa grosse ambition est visible de loin.

« Seulement ses cheveux deviennent blonds et ses yeux bleus. Ils ressemblent alors à un aryen car il a une coupe militaire. – Effectivement, tu sais parfaitement écrire le kanji. C’est parfait. »

On évitera de le répéter que je les comparer à un nazi. Je crois qu’il n’appréciera pas la blague. Ce qui est dommage, car même si elle est conne – elle reste bonne ; un peu comme la meuf du centre commercial qui m’a renversé sa glace sur moi.

« Cela dit, que tu ne saches pas parler est plutôt cool. Bon nombre d’êtres humains ont une voix tellement désagréable qu’en comparaison ton écriture est plutôt charmante. »

Peut-être que si les humains faisaient du cinéma muet en permanence, il y aurait moins de conflits. Je trouverais ça assez classe, un monde où la musique existe mais où les hommes n’ont pas la capacité à la parole. Je me demande également comment un homme peut survivre en étant sourd, muet et aveugle, comment il perçoit le monde. Comme Helen Adams Keller dont je suis particulièrement admiratif. La meuf sait en lettre latine, elle comprend les sons ! Comment peut-on comprendre les sons quand on en a jamais entendu ? La capacité d’adaptation est complétement folle.

« Es-tu mort depuis longtemps ? »



買 地避 オ平 医天 淫