#1 le 14.09.17 16:56

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Lance - Voltron
× Appartement : Brossard
× Métier : Ancien mannequin - Vendeur de pâtisserie
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 512
× Øssements 231
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 30/10/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le diplodocus | Proh
× DCs : Hyun-Su P. Kaiyoutei & Newt Ansgar
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t2143-orpheus-ioannis-you-know-nothing-fini http://www.peekaboo-rpg.com/t2153-orpheus-carnet-d-ami-ou-pas#56173

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
18/100  (18/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Lance - Voltron
× Appartement : Brossard
× Métier : Ancien mannequin - Vendeur de pâtisserie
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 512
× Øssements 231
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 30/10/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le diplodocus | Proh
× DCs : Hyun-Su P. Kaiyoutei & Newt Ansgar
vampire

王とパティシ工
Orpheus &
Akio
Petite course du matin. L'un après l'autre, ses pieds s'écrasent au sol, le faisant avancer au pas de course, ses yeux découvrant et redécouvrant les paysages de Tokyo. De temps en temps, un arrêt est nécessaire pour pouvoir acheter quelques produits : laits, œufs, fruits, etc. A la fin de cette promenade, le grec retourne à son appartement pour prendre une douche avant de partir à sa boutique où il va commencer à cuisiner pour ses clients. Le soleil n'est même pas encore levé, le coq n'a pas encore entamé son hymne, beaucoup dorment et d'autres sortent de boîtes. C'est quand les premiers rayons de soleil baignent la ville que Orpheus commence à mettre en route ses fourneaux. Le feu danse, les fouets bas, la pâte s'élève, les fruits se découpent et petit à petit, les pâtisseries naissent les unes après les autres. Petit à petit, l'odeur de cuisson envahi la boutique dont tout est encore fermé, il n'y a pas âme qui vive, seul un pâtissier s’attelle à sa tâche quotidienne.
Après plusieurs heures de travail, tout est enfin prêt pour l'ouverture. Les rideaux s'ouvrent, la pancarte se tourne, la porte accueille ses premiers clients. Les lèves tôt sont les premiers à pouvoir profiter des petites douceurs, certains en profitent même pour prendre leur petit déjeuner malgré l'absence de pain ou de baguette. Tout doucement, la boutique commence à prendre vie. Des voix s'élèvent, des bouches se remplissent et des sourires naissent sur les visages. Le quotidien de Orpheus commence et s'enchaîne. Sa boutique se remplit, puis elle se vide. Il fait la connaissance de quelques nouveaux clients. La journée s'annonce remplis, surtout que dehors, il commence à faire froid avec l'arrivé du mois de Septembre. Certains clients viennent s'abriter ou simplement boire un petit café ou encore un thé pour se réchauffer.

Dans l'après-midi, la clientèle se calme un peu. La porte s'ouvre un peu moins. Pour le moment, quelques clients se trouvent encore dans la boutique. Ceux-ci discutent entre eux, pendant que le vampire est en train de nettoyer les quelques tables restantes. Au bout de quelques longues minutes de discussion, les deux clients quittent le pâtisserie avec un grand sourire et un au revoir. Immédiatement, Orpheus nettoie cette table nouvellement vide. Lorsque sa tâche fut fini, il se dresse au milieu de sa boutique et l'observe longuement. La pièce est vide. Quelques timides rayons du soleil viennent éclairés les lieux, mais rien de plus. Une légère odeur de thé à la menthe se fait encore sentir, tandis que le bruit de la machine à café crée un son d'ambiance.
Une minute, puis deux, puis trente et une heure passe. Personne ne vient. C'est une heure creuse et le basané s'ennuie un peu. Discrètement, il part dans l'arrière boutique et sort son portable. Pas de message, pas d'appel. C'était comme si tous les morts avaient disparu. Dans un soupire, Orpheus clique sur son application musique et lance une chanson. « BTS – Not Today ». Lorsque la musique débute, un petit sourire se dessine sur les lèvres du grec. La boutique étant vide de vie, il met le son à fond et se lève. Son portable repose sur son plan de travail, nageant presque dans la farine qui était restée. Ses pieds se mettent à taper le sol, son corps bouge au rythme de la musique et sa voix commence à se faire entendre par-dessus celle du chanteur. Alors que les gouttes tombent l'une après l'autre dans le noir du café, non loin, le gérant de « Yuki no Kitsune » est en train de danser et chanter sur une chanson coréenne. Quel serait la réaction d'un client qui débarque en plein foutoir ? Parfois, Orpheus aurait peut-être besoin d'une personne pour lui rappeler qu'il est patron d'une boutique de pâtisserie, il n'est donc pas là pour s'amuser. Enfin, dans un sens, il s'amuse en cuisine.
Αν κάποιος θέλει να γνωρίσει έναν λαό, κάποιος πρέπει να ακούσει τη μουσική του.


Afficher toute la signature
Réduire la signature


©️ Elentori
Orpheus parle anglais en #59659B, japonais en #a25858,
grec en #79679B et italien en #A79494.

Merci beaucoup Lynn ♥️: