avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 31
× Avatar : Lance McClain - Voltron
× Appartement : Brossard
× Métier : Ancien mannequin - Vendeur de pâtisserie
× Péripéties vécues : 699
× Øssements299
× Age IRL : 22 Féminin
× Inscription : 30/10/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le diplodocus | Proh
× DCs : Hyun-Su P. Kaiyoutei, Thorolf Auðunarson & Nithaël De Michelis

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
38/100  (38/100)
19Masculin31Lance McClain - VoltronBrossardAncien mannequin - Vendeur de pâtisserie69929922Féminin30/10/2016réduitele diplodocus | ProhHyun-Su P. Kaiyoutei, Thorolf Auðunarson & Nithaël De Michelis
vampire
vampire
19Masculin31Lance McClain - VoltronBrossardAncien mannequin - Vendeur de pâtisserie69929922Féminin30/10/2016réduitele diplodocus | ProhHyun-Su P. Kaiyoutei, Thorolf Auðunarson & Nithaël De Michelis
http://www.peekaboo-rpg.com/t2143-orpheus-ioannis-you-know-nothing-finihttp://www.peekaboo-rpg.com/t2153-orpheus-carnet-d-ami-ou-pas#56173http://www.peekaboo-rpg.com/t2215-orpheus-portable
#1 le 14.09.17 16:56

王とパティシ工
Orpheus &
Akio
Petite course du matin. L'un après l'autre, ses pieds s'écrasent au sol, le faisant avancer au pas de course, ses yeux découvrant et redécouvrant les paysages de Tokyo. De temps en temps, un arrêt est nécessaire pour pouvoir acheter quelques produits : laits, œufs, fruits, etc. A la fin de cette promenade, le grec retourne à son appartement pour prendre une douche avant de partir à sa boutique où il va commencer à cuisiner pour ses clients. Le soleil n'est même pas encore levé, le coq n'a pas encore entamé son hymne, beaucoup dorment et d'autres sortent de boîtes. C'est quand les premiers rayons de soleil baignent la ville que Orpheus commence à mettre en route ses fourneaux. Le feu danse, les fouets bas, la pâte s'élève, les fruits se découpent et petit à petit, les pâtisseries naissent les unes après les autres. Petit à petit, l'odeur de cuisson envahi la boutique dont tout est encore fermé, il n'y a pas âme qui vive, seul un pâtissier s’attelle à sa tâche quotidienne.
Après plusieurs heures de travail, tout est enfin prêt pour l'ouverture. Les rideaux s'ouvrent, la pancarte se tourne, la porte accueille ses premiers clients. Les lèves tôt sont les premiers à pouvoir profiter des petites douceurs, certains en profitent même pour prendre leur petit déjeuner malgré l'absence de pain ou de baguette. Tout doucement, la boutique commence à prendre vie. Des voix s'élèvent, des bouches se remplissent et des sourires naissent sur les visages. Le quotidien de Orpheus commence et s'enchaîne. Sa boutique se remplit, puis elle se vide. Il fait la connaissance de quelques nouveaux clients. La journée s'annonce remplis, surtout que dehors, il commence à faire froid avec l'arrivé du mois de Septembre. Certains clients viennent s'abriter ou simplement boire un petit café ou encore un thé pour se réchauffer.

Dans l'après-midi, la clientèle se calme un peu. La porte s'ouvre un peu moins. Pour le moment, quelques clients se trouvent encore dans la boutique. Ceux-ci discutent entre eux, pendant que le vampire est en train de nettoyer les quelques tables restantes. Au bout de quelques longues minutes de discussion, les deux clients quittent le pâtisserie avec un grand sourire et un au revoir. Immédiatement, Orpheus nettoie cette table nouvellement vide. Lorsque sa tâche fut fini, il se dresse au milieu de sa boutique et l'observe longuement. La pièce est vide. Quelques timides rayons du soleil viennent éclairés les lieux, mais rien de plus. Une légère odeur de thé à la menthe se fait encore sentir, tandis que le bruit de la machine à café crée un son d'ambiance.
Une minute, puis deux, puis trente et une heure passe. Personne ne vient. C'est une heure creuse et le basané s'ennuie un peu. Discrètement, il part dans l'arrière boutique et sort son portable. Pas de message, pas d'appel. C'était comme si tous les morts avaient disparu. Dans un soupire, Orpheus clique sur son application musique et lance une chanson. « BTS – Not Today ». Lorsque la musique débute, un petit sourire se dessine sur les lèvres du grec. La boutique étant vide de vie, il met le son à fond et se lève. Son portable repose sur son plan de travail, nageant presque dans la farine qui était restée. Ses pieds se mettent à taper le sol, son corps bouge au rythme de la musique et sa voix commence à se faire entendre par-dessus celle du chanteur. Alors que les gouttes tombent l'une après l'autre dans le noir du café, non loin, le gérant de « Yuki no Kitsune » est en train de danser et chanter sur une chanson coréenne. Quel serait la réaction d'un client qui débarque en plein foutoir ? Parfois, Orpheus aurait peut-être besoin d'une personne pour lui rappeler qu'il est patron d'une boutique de pâtisserie, il n'est donc pas là pour s'amuser. Enfin, dans un sens, il s'amuse en cuisine.
Αν κάποιος θέλει να γνωρίσει έναν λαό, κάποιος πρέπει να ακούσει τη μουσική του.


Afficher toute la signature


©️ Elentori
Orpheus parle anglais en #59659B, japonais en #a25858,
grec en #79679B et italien en #A79494.

Merci beaucoup Lynn ♥️:
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 29 Masculin
× Age post-mortem : 108
× Avatar : Nicholas Brown - GANGSTA
× Appartement : Van Gogh
× Métier : Meneur / Buisnessman
× Péripéties vécues : 432
× Øssements1287
× Age IRL : 20 Neutre/Sans genre
× Inscription : 29/07/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le chameau
× DCs : Incoming

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
22/100  (22/100)
29Masculin108Nicholas Brown - GANGSTAVan GoghMeneur / Buisnessman432128720Neutre/Sans genre29/07/2016réduitele chameauIncoming
VAMPIRE N°①
KING OF THE CANINES

VAMPIRE N°①KING OF THE CANINES
29Masculin108Nicholas Brown - GANGSTAVan GoghMeneur / Buisnessman432128720Neutre/Sans genre29/07/2016réduitele chameauIncoming
http://www.peekaboo-rpg.com/t1004-akio-yamada-broken-silencehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1220-rule-with-me-akio-yamada#21086http://www.peekaboo-rpg.com/t2043-akio-yamado-portable
#2 le 29.12.17 20:08


Votre mission si vous l'acceptez
La nuit a été dure pour toi, Akio. Habituellement tu essayes de garder un rythme de sommeil à peu près sain; malgré les affaires qui s’amoncellent sur ton bureau, ton secrétaire t’y aide plutôt bien. Seulement hier soir, ce n’était pas une nuit comme les autres. Oui, tu avaiss comme à ton habitude fini par échouer sur ton bureau après une longue journée de négociations avec les services de l’Agence pour te libérer des salles à peu près accessibles afin d’y organiser quelques rencontres. Tu étais rentré dans ton deuxième chez toi, ton bureau au rez de chaussée, et au lieu d’y trouver ton secrétaire sur son bureau, à faire des heures sup’, comme d’habitude, tu avais trouvé un bureau en bordel, une lettre de démission qui expliquait rapidement que sa petite copine était enfin morte et qu’il allait refaire sa vie avec elle. Quelle déveine. La pensée t’a hanté l’esprit et tu as eu du mal à reprendre la paperasse, essayant en vain de le joindre sur son téléphone - quand même, il pouvait pas te laisser avec tout ce boulot comme ça ?

Malgré tes essais, tu n’avais eu aucune réponse et aucune solution à ton problème. Tu étais seul désormais, comme avant. Seul face à l’organisation que tu essayais tant bien que mal de monter. Et même si tu étais prêt à l’assumer, la pensée t’avait gardé réveillé une bonne partie de la nuit. Et de la matinée. Tu n’as eu que quelques heures de sommeil salvatrices en fin de matinée, et à midi tu t’es réveillé, de mauvaise humeur, affamé, et -le pire de tout- sans aucune idée de ce que tu allais faire en priorité. Aller à tes rendez-vous habituels ? Ce n’est pas envisageable. Passer la journée à faire de la paperasse ? Ca va simplement retarder ton travail. Devant ton brunch -du riz et du poisson, c’est simple, efficace, et après tout tu ne manges que pour le plaisir-, tu soupires et tu décides de partir en urgence en recrutement. Il y a bien quelqu’un qui acceptera de faire la paperasse en attendant que tu recrutes quelqu’un. Ou quelque deux, te murmure intérieurement la voix de Joshua. Ca fait trop longtemps que tu ne l’as pas vu lui, si tu commences déjà à avoir ses petites répliques idiotes dans ton esprit.

Après avoir consulté quelques dossiers et dressé une liste de personnes de confiance que tu vas aller voir pour leur demander de l’aide, tu enfiles ton veston et tu attapes ton téléphone. Pas de manteau, il fait encore assez bon et tu veux en profiter un peu en faisant cette petite balade. Au dehors, tu respires l’air de l’été qui finit et tu reprends un peu de ton calme et ta tempérance. Tu as un plan. Tu as des gens. Tout va bien aller. Ce n’est qu’un contre temps.

Tu lances un coup d’oeil à ta liste et tu te diriges vers la première adresse. « Yuki no Kitsune » est une petite pâtisserie qu’il sait tenue par un jeune vampire, que tu as autrefois accueilli à son arrivée dans le monde des morts. Orpheus Ioannis. Un jeune vampire, d’origine grecques, sérieux dans son travail, très prometteur et plutôt débrouillard. Tu as tout de suite vu la bonté dans ses yeux, Akio. A ton avis, il acceptera sûrement de t’aider.

Tu arrives près de l’établissement; l’endroit est ce qu’on pourrait appeler “cosy”, et tu y entres d’un pas félin, comme si tu entrais dans ta propre demeure, alors que tu n’as jamais vu les lieux. La musique ne te surprend pas. Tu l’as entendue depuis la rue, et bien qu’elle te soit inconnue, elle t’évoque les groupes coréens qui sont populaires parmi les jeunes ces temps-ci. Toi, tu n’as pas de préférence. Toute musique, tu l’absorbes, tu la prends pour ce qu’elle est : du bruit fait beauté. Cela te convient. Cela te plaît. La musique t’attire, et bien qu’il n’y ait personne au comptoir, t’indique que la boutique n’est pas vide. Elle émane de l’arrière-cuisine, là où on prépare les gourmettes sucreries qui trônent dans la vitrine.

Là où certains trouveraient l’ambiance un peu glauque ou intimidante, Akio, tu n’y trouves qu’un moment d’harmonie et de calme au coeur d’une heure creuse. Tu frappes distinctement contre le bois du comptoir, pour t’annoncer, et tu pousses sans gêne la porte du comptoir, t’avançant vers l’arrière boutique.

- Orpheus Ioannis ?

Sans attendre de réponse, tu pousses la porte dont s’échappe la musique pop.

- Bonjour, je-

Tes yeux accrochent la silhouette dansante du jeune homme que tu cherchais et tu te fends d’un rictus amusé. Tu es surpris, certes, mais il en faut beaucoup pour te décontenancer.

- Excuse-moi de l’intrusion. J’ai une requête.

Tu t’adosses à la porte fermée derrière toi, espérant qu’il se souvienne de toi, de qui tu représentes. Généralement on t’oublie peu, mais tu as croisé toutes sortes d’énergumènes dans ta vie, et parfois tu passes complètement inaperçu à leurs yeux.

- Tu as un peu de temps à me consacrer ?

C’est à la fois une question et une affirmation. Au vu du peu de clients qui occupent la patisserie ainsi que de la danse improvisée dans laquelle tu viens de le surprendre, il doit avoir du temps à te consacrer. Si il veut te consacrer du temps, en revanche, c’est une autre question.
notes: Enfin, le voilà Déso c'est un peu long

Afficher toute la signature



by Lys, ne pas piquer le gif merki
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 31
× Avatar : Lance McClain - Voltron
× Appartement : Brossard
× Métier : Ancien mannequin - Vendeur de pâtisserie
× Péripéties vécues : 699
× Øssements299
× Age IRL : 22 Féminin
× Inscription : 30/10/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le diplodocus | Proh
× DCs : Hyun-Su P. Kaiyoutei, Thorolf Auðunarson & Nithaël De Michelis

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
38/100  (38/100)
19Masculin31Lance McClain - VoltronBrossardAncien mannequin - Vendeur de pâtisserie69929922Féminin30/10/2016réduitele diplodocus | ProhHyun-Su P. Kaiyoutei, Thorolf Auðunarson & Nithaël De Michelis
vampire
vampire
19Masculin31Lance McClain - VoltronBrossardAncien mannequin - Vendeur de pâtisserie69929922Féminin30/10/2016réduitele diplodocus | ProhHyun-Su P. Kaiyoutei, Thorolf Auðunarson & Nithaël De Michelis
http://www.peekaboo-rpg.com/t2143-orpheus-ioannis-you-know-nothing-finihttp://www.peekaboo-rpg.com/t2153-orpheus-carnet-d-ami-ou-pas#56173http://www.peekaboo-rpg.com/t2215-orpheus-portable
#3 le 09.02.18 16:00

王とパティシ工
Orpheus &
Akio
Pourquoi la k-pop plus qu'une autre musique ? Au vu des origines du pâtissier, il aurait été évident que celui-ci s'intéresse à quelque chose de plus … Européen ? Pour autant, de son vivant, le grec n'a jamais vraiment été attiré par la musique comme il l'est aujourd'hui. Peut-être est-ce parce qu'il n'avait pas assez de temps ? Pas l'envie de s'amuser ? Beaucoup de question pour pas grand-chose. Orpheus n'y pense même pas, il se contente de vivre le moment présent. Il s'amuse, il fait ce qu'il aime, c'est tout ce qui compte pour lui.
Ayant pris un peu de farine dans les mains, il s'amusait à créer un effet de brouillard avec pour rajouter plus d'ambiance dans sa cuisine. Bien trop concentré sur les paroles et sur sa danse, celui-ci n'entendit pas les coups sur le bois, il entendit encore moins son nom au travers d'une voix grave, il y avait que la musique et lui. Pourtant, lorsqu'une silhouette se présenta à la porte, lorsque son regard croisa cette masse sombre, un sursaut suivit d'une gêne se mit à apparaître sur son visage.

Le désavantage d'écouter de la musique à fond dans sa boutique alors que celle-ci n'est pas fermé, c'est que tout le monde peut entrer. Ce n'est pas pour autant que le vampire aurait cru qu'un client serait venu jusqu'à l'arrière boutique pour lui demander quelque chose. Enfin … Si un temps soit peu que cette personne soit un client. Malgré le rire que celui-ci eut en le voyant et le fait que Orpheus soit gêné, quelque chose n'allait pas. C'était comme si la magie venait de disparaître, le bonheur laissait place à autre chose mais quoi ? Attrapant son portable, le basané coupa la musique et s'excusa maladroitement auprès de cette personne.
La tête haute, le regard braqué sur l'inconnu, Orpheus avait l'impression d'avoir déjà vu ce visage mais il ne saurait pas dire où. Sa mémoire n'était pas mauvaise, la preuve, il n'a pas oublié Cassian. Malgré ça, il n'arrivait pas à mettre un nom sur cet homme qui avait une carrure plus qu'atypique. Comment pouvait-il oublier ? Tout simplement parce qu'il y a certaines personnes qu'on a envie d'oublier, tout comme certaines périodes de sa vie. A sa mort, le grec avait souhaité qu'une seule chose … Mourir réellement.

Étonné d'être tutoyer par son interlocuteur, il était maintenant sûr qu'ils se connaissaient. Avant de répondre à sa question, le vampire se dirigea vers son évier pour laver ses mains. Prenant un peu son temps, celui-ci était perdu dans ses pensées, cherchant à retrouver ce souvenir perdu. Rien. Il ne voulait pas revenir et il laissait le grec avec cet étrange impression. Tournant à nouveau son corps dans la direction du « client », Orpheus le fixa et répondit enfin.

_ J-J'ai un peu de temps mais … Mais, si un client arrive, je vais devoir y retourner. Et … Hm … Excusez-moi pour … Heu … Cette scène.

Encore un peu gêné, maladroit avec les mots, le vampire tentait de se faire pardonner mais il n'arriva pas à tutoyer son interlocuteur. Cet homme avait quelque chose. Une chose qui faisait que le vampire ne sentait pas très bien en sa présence. Un peu comme l'aura de quelqu'un que l'on doit respecter. Parfois, Orpheus était désespérant.
Αν κάποιος θέλει να γνωρίσει έναν λαό, κάποιος πρέπει να ακούσει τη μουσική του.


Afficher toute la signature


©️ Elentori
Orpheus parle anglais en #59659B, japonais en #a25858,
grec en #79679B et italien en #A79494.

Merci beaucoup Lynn ♥️: