ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Event du moment
    The Nightmare...
    du 20 octobre au 20 novembre

    nuit fauve — w/ etsu

    Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 21 Masculin
    × Age post-mortem : 21
    × Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
    × Appartement : Jolly Jumper
    × Métier : glandeur
    × Péripéties vécues : 104
    × Øssements437
    × Age IRL : 12 Féminin
    × Inscription : 25/08/2017
    × Présence : complète

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    4/15  (4/15)
    21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur10443712Féminin25/08/2017complète
    avatar
    lémure
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2288-susanoo-k-omikami-bref-il-est-susceptiblehttp://carnetspectral.pab
    21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur10443712Féminin25/08/2017complète
    lémure
    Terminé
    #1 le 10.09.17 22:57
    nuit fauve ,.
    les étoiles dans tes yeux

    Il y a autant d'étoiles dans l'Univers que de grains de sable sur Terre.
    Pour de vrai.
    Et ça, cette petite phrase, elle a toujours fasciné Susanoo.

    On est vraiment rien dans l'Univers, hein ? —

    Susanoo a toujours aimé les étoiles.
    Il les a observées, il les a admirées. Il a appris le nom des plus grandes, il a oublié celui des plus petites. Le temps perdu assis dans l'herbe face à l'immensité du ciel. Les nuits passées dans le froid en hiver, sous la chaleur en été, la tête en arrière et les yeux brillant.
    Susanoo a vraiment toujours aimé les étoiles.

    Il est encore dehors, ce soir là.
    Main dans les poches, écharpe autour du cou pour se protéger de la brise nocture, il marche lentement vers la rivière Sumida. Il n'est pas ici depuis très longtemps et certains lieux lui sont totalement inconnus. Mais pas la rivière Sumida. Il y est déjà allé plusieurs fois, seul et ravi de rester seul.

    Quoique, Susanoo.
    Tu te mens à toi-même.
    Tu voudrais en parler, de ta passion pour ce ciel coloré.

    Même à l'autre, j'en ai jamais parlé, murmure-t-il dans un souffle.

    L'autre.
    La fameuse.
    Pire qu'une ex.

    Mais c'est pas le soir pour y penser.
    Ce soir, il a envie de se poser quelque part, sur un banc ou au sol, de lever la tête vers les étoiles et de les regarder jusqu'au matin. Il a envie de penser à rien, pas à sa situation, pas à ses problèmes. Ce soir, il est ni mort, ni vivant. Il est juste là.

    Le coin est désert. Personne, pas un bruit. A croire que même la rivière a décidé d'observer la lune cette nuit. En silence, il se trouve une place sur la berge, jette un coup d'oeil à son portable pour capter l'heure puis lâche un soupire. Pourquoi t'es toujours seul, Susanoo ? C'est incroyable, mec. T'es hyper social, tu charmes la moitié de la planète mais pour les observer les planètes, t'es tout seul.

    La vie est mal foutue.
    La mort aussi, apparemment.

    Le temps passe. Combien de temps, il n'en sait rien. Il doit être minuit passé lorsqu'il décroche son regard des astres pour se frotter les yeux. La fatigue se fait sentir et pourtant, il n'a pas sommeil. Aucun nuage ne traverse le ciel, il voudrait rester plus longtemps pour profiter du spectacle.

    Ombre fugace traversant le pont.
    Mouvement dans la nuit.

    Susanoo n'est plus tout seul, il le sait.
    Il y a quelqu'un.
    Pourtant, il ne se lève pas. Il reste assis, relève ses jambes pour poser ses bras sur ses genoux et observe.

    C'est une nana avec des cheveux noirs et qui semble bien connaître le coin. Il ne dit rien, il esquisse un sourire. Il n'observe plus les étoiles, il observe la fille.

    Et c'est carrément plus intéressant —

    darren criss. @ atf
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 27 Féminin
    × Age post-mortem : 30
    × Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
    × Pouvoir : Poussière d'étoile
    × Croisée avec : Rien du tout :nose:
    × Appartement : Pucca
    × Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
    × Métier : Au chomage
    × Péripéties vécues : 1441
    × Øssements925
    × Age IRL : 25 Féminin
    × Inscription : 13/01/2017
    × Présence : réduite
    × Surnom : la pousse de bambou
    × DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford | Juunko Naonori

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    29/100  (29/100)
    27Féminin30Tomoko - Ikenaga YasunariPoussière d'étoileRien du tout :nose:PuccaChez Eul la plupart du temps ~Au chomage144192525Féminin13/01/2017réduitela pousse de bambouToulouze Ka | Margaret E. Redford | Juunko Naonori
    avatar
    ☢ Désintégrator ☢
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-viehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487https://parolesdindecise.wixsite.com/blog
    27Féminin30Tomoko - Ikenaga YasunariPoussière d'étoileRien du tout :nose:PuccaChez Eul la plupart du temps ~Au chomage144192525Féminin13/01/2017réduitela pousse de bambouToulouze Ka | Margaret E. Redford | Juunko Naonori
    ☢ Désintégrator ☢
    Terminé
    #2 le 11.09.17 18:07

    Chaque pas qui résonne dans la ville raconte bien malgré lui une histoire. Une rencontre, une fuite, une balade, une course ou un arrêt. Chaque pas et chaque regard, parfois longs et insistants ou courts et fugaces. Chaque pas et chaque geste qui depuis longtemps n'avaient pas gêné la jeune femme outre mesure. Elle ne s'était jamais réellement préoccupée de ce monde qui l'entourait, qui ressemblait à s'y méprendre au précédent. Elle n'avait pas plus fait attention à tout ce qui pouvait se passer, leurs pas et leurs gestes étant bien souvent les mêmes que les vivants. Mais depuis peu, certains se tournaient vers elle avec une curiosité ténue et craintive, des perles ingénues la fixant avec fascination ou appréhension alors qu'elle flânait comme à son habitude d'un Tokyo qu'elle connaissait par cœur. Les yeux des passants la fixaient avec cette étincelle bizarre qui ne faisait que la mettre mal à l'aise pendant qu'elle faisait des pieds et des mains pour sortir de leur champ de vision. Téléspectateurs curieux de voir une fausse étoile d'une émission délirante. Conséquence d'une mésaventure qui allait lui coller à la peau un certain temps.

    Ses pas la menèrent loin. Plus loin. Entre les arbres et les bosquets. Dans les allées à moitié désertes où plus personne ne faisait attention à elle. Dans des coins où être les feuillages et les branches, la lune laissait ses rayons blancs éclairer le sol de terre. La foule n'était plus là, les regards curieux ne la voyaient plus. Il n'y avait que le ciel pour la saluer et la regarder, les étoiles et la lune si apaisante alors que ses jambes la portaient jusqu'à cet endroit qu'elle adorait. Un endroit où le clapotis de l'eau contre la berge de la rivière répondait aux complaintes du vent dans l'herbe haute sous ses pieds. Un lieu où elle pouvait être seule avec les étoiles et les contempler jusqu'au petit jour.

    C'était une belle nuit. Une nuit sans crainte alors qu'Ellioth était resté à l'appartement à jouer avec Takuma. Une nuit sans souci après que sa journée de travail se soit bien passée et que son contrôle sur son pouvoir soit resté à sa portée. Une belle nuit où la lune laissait tout de même transparaître bon nombre d'étoiles autour d'elle, n'effaçant pas les plus belles constellations et apportait davantage de calme dans le cœur de la jeune femme. C'était une belle nuit, et sautillant presque, son petit sac en bandoulière et son mug thermos empli de chocolat viennois, Etsu descendit les derniers mètres qui la séparait du bord de la rivière où elle pourrait enfin s'installer et compter les étoiles avec passion.

    Quand elle aperçut ce garçon.

    Il était bien rare que la jeune japonaise croise des gens aussi tard sur les berges de la rivière. Cela était arrivé quelques fois, la dernière s'étant mal terminée. Mais la plupart du temps, Etsu ne rencontrait personne à part les étoiles qu'elle convoitait. Voir ce jeune homme, assis seul près du bord, les bras encerclés autour de ses jambes, lui fit étrange. Elle ne sut pas vraiment comment réagir à faire dire. Ses cils battirent quelques secondes, l'étonnement laissant place à un petit sourire qui répondait à celui du garçon.

    - Bonsoir. Je ne pensais pas croiser quelqu'un ici.

    Ses perles claires observèrent les alentours, lui confirmant qu'ils n'étaient que les deux seuls êtres à s'être mis en tête de s'installer dans ce coin isolé et perdu de la ville. Elles vinrent ensuite observer le jeune homme, détaillant son expression assez vague pour déterminer si oui ou non, il pouvait être une quelconque menace pour sa personne. Il fallait dire que la japonaise n'avait aucune envie de faire un détour pour se trouver un autre endroit pour regarder le soir. Puis, leurs regards s'étaient croisés. Elle pouvait s'excuser de l'avoir dérangé et partir.

    Mais elle n'en avait pas envie.

    - Ça ne vous dérange pas si je reste ici ? Je saurais me faire toute petite.

    Un nouveau sourire et un mouvement de tête faisant se mouvoir ses mèches sombres sur le côté. Allait-il dire oui ? Allait-il la chasser ? Seul le ciel le lui dirait. Et ce soir, il semblait bien plus clément qu'il n'y paraissait.



    Nuit Fauve

    706 w.Rivière Sumidaft. Susa
    Afficher toute la signature


    I love and I hurt you
    Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


    En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 21 Masculin
    × Age post-mortem : 21
    × Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
    × Appartement : Jolly Jumper
    × Métier : glandeur
    × Péripéties vécues : 104
    × Øssements437
    × Age IRL : 12 Féminin
    × Inscription : 25/08/2017
    × Présence : complète

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    4/15  (4/15)
    21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur10443712Féminin25/08/2017complète
    avatar
    lémure
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2288-susanoo-k-omikami-bref-il-est-susceptiblehttp://carnetspectral.pab
    21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur10443712Féminin25/08/2017complète
    lémure
    Terminé
    #3 le 11.09.17 20:46
    nuit fauve ,.
    les étoiles dans tes yeux

    Elle est jolie dans la nuit.
    Il s'attend à ce qu'elle parte, il s'apprête à la voir s'excuser et s'en aller.
    Elle semble être du genre à pas vouloir déranger.

    Sauf qu'elle part pas.
    Et ça, Susanoo, tu t'y attendais pas —

    Ça ne vous dérange pas si je reste ici ?
    Il dit rien.
    Mais dans son regard, il dit oui.
    Vas-y, reste.

    C'est la première fois qu'il se retrouve accompagné (si on peut le qualifier  comme ça) lors de ses rendez-vous nocturnes avec les étoiles. La première fois qu'il voit quelqu'un se promener au même endroit, le regard un peu rêveur et l'esprit ailleurs. Il se demande ce qu'elle fait là, si elle compte rester longtemps ou pas.
    Puis, il arrête.

    Susanoo a la mauvaise habitude de ne pas s'intéresser aux autres. Égoïste, il ne retient que ce qui peut lui apporter quelque chose. Et cette nana, aussi jolie et agréable qu'elle soit, ne lui apporte rien.

    Enfin, c'est ce qu'il pense.
    Peut-être pas.

    Il s’éclaircit la gorge et lâche un rire.

    Tu peux me tutoyer, t'sais, dit-il en posant ses paumes de main sur le sol, légèrement derrière lui pour pouvoir pencher la tête en arrière vers le ciel.

    Silence.
    Qu'il ne brise pas.
    Susanoo a le sentiment de partager sans vraiment le vouloir.

    Pourtant, il n'a rien dit. Elle ne sait pas ce qu'il fait là. Elle ne sait pas qu'il vient compter les étoiles et nommer les astres, qu'il fait ça depuis gamin et qu'il n'en a jamais dit un mot à personne. Ses sorties nocturnes, ce n'était pas pour boire (pas toujours), c'était pour les voir : les petits points lumineux dans l'immensité noire. Il en a pas honte mais pourtant, il le cache.

    Susanoo cache beaucoup, peut-être un peu trop. Il ne cache rien à son frère mais aux autres, si. Il cache, il met un masque. Mais quand il est là, seul, il retire le masque. Il est Susanoo, le mec qui a toujours eu peur d'être surpassé et de pas être le meilleur. Le mec qui au fond est sensible.

    Il glisse un regard vers elle.
    Elle est là.
    Elle regarde le ciel.

    Elle a les cheveux courts, les traits fins des japonaises, un style décontracté. Elle semble être plus âgée que lui. Elle ne lui rappelle personne et en même temps tout le monde.

    Susanoo, avoue, t'as envie de poser la question.
    Avoue, t'as envie qu'elle est la même passion.

    Il n'a jamais rencontré quelqu'un qui aimait regarder le ciel comme il aimait le faire. Jamais. Il a jamais cherché aussi. Mais le hasard, le destin, les coïncidences (appelez ça comme vous voulez), ne lui avaient jamais amené une personne passionnée d'astronomie.

    T'as pas peur ?

    Il sait qu'il fait pas peur, lui. Il a une tête d'ange et un sourire rassurant - un faux sourire mais un sourire confiant.
    Alors pourquoi tu poses la question, Susanoo ?

    Parce que.
    Parce qu'il veut pas le reconnaître. Il veut pas avouer, derrière son égoïsme et son désintérêt pour les autres, il veut pas avouer qu'au fond, il a envie de partager. Et tout au fond, vraiment tout au fond de lui, il voudrait trouver quelqu'un qui fait comme lui.

    Comme toujours, comme à chaque fois.
    Il parle dans un but, il interagit pour obtenir un truc.

    Mais cette nuit, il y a peut-être un peu plus de sincérité.

    Susanoo, la nuit, t'es vraiment pas pareil —

    darren criss. @ atf
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 27 Féminin
    × Age post-mortem : 30
    × Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
    × Pouvoir : Poussière d'étoile
    × Croisée avec : Rien du tout :nose:
    × Appartement : Pucca
    × Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
    × Métier : Au chomage
    × Péripéties vécues : 1441
    × Øssements925
    × Age IRL : 25 Féminin
    × Inscription : 13/01/2017
    × Présence : réduite
    × Surnom : la pousse de bambou
    × DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford | Juunko Naonori

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    29/100  (29/100)
    27Féminin30Tomoko - Ikenaga YasunariPoussière d'étoileRien du tout :nose:PuccaChez Eul la plupart du temps ~Au chomage144192525Féminin13/01/2017réduitela pousse de bambouToulouze Ka | Margaret E. Redford | Juunko Naonori
    avatar
    ☢ Désintégrator ☢
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-viehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487https://parolesdindecise.wixsite.com/blog
    27Féminin30Tomoko - Ikenaga YasunariPoussière d'étoileRien du tout :nose:PuccaChez Eul la plupart du temps ~Au chomage144192525Féminin13/01/2017réduitela pousse de bambouToulouze Ka | Margaret E. Redford | Juunko Naonori
    ☢ Désintégrator ☢
    Terminé
    #4 le 11.09.17 22:08

    Ce n'est qu'un regard. Une curiosité. Différente certaine, mais une curiosité quand même. Sûrement pour savoir ce qu'elle pouvait faire là, pourquoi elle se retrouvait dans un tel endroit à une telle heure, avec son petit sac et sa tasse. Un petit regard et un sourire, doux et poli alors que la lune éclairait les lieux avec légèreté, les rayons se reflétant sur la surface de la rivière et les mèches claires du jeune homme assis non loin. Il la dévisagea un instant, comme elle a pu le faire quelques minutes auparavant, prit quelques secondes pour regarder dans cette nuit calme et tranquille avant de lui répondre avec ce petit rire qui la fit sursauter, l'étonnement se peignant à nouveau sur son visage. Elle ne s'était pas attendu à ça.

    Ni à lui d'ailleurs.

    Un petit moment d'hésitation prend la jeune femme qui observait toujours le garçon non loin, ses iris se tournant vers le ciel empli de milliards d'étoiles plus scintillantes les unes que les autres. D'où pouvait-il sortir ? Et que faisait-il là ? Observait-il le ciel lui aussi ? Et cette désinvolture, cette douceur, cette presque candeur. Etsu se posait des questions, intriguée par la situation qui n'avait rien avoir avec aucune autre. Ni avec sa rencontre avec Ael, ou avec Urie. Ni avec personne d'autre d'ailleurs. C'était différent, bien différent, hors du temps et de l'espace de ce monde dans lequel ils étaient tous les deux tombés, sans réellement avoir rien demandé de particulier. C'était différent et bien plus calme et tranquille que bien d'autre situation. Pourquoi se posait-elle autant de questions au juste ? Il ne lui avait pas dit de partir. Elle pouvait rester. Elle pouvait rester...

    Les petits pas de la japonaise s'enfoncèrent dans l'herbe tendre, ses ballerines entrant en contact avec la fraîcheur de la verdure alors qu'elle s'approchait du jeune homme sans pour autant s'installer trop près. Avec précaution, Etsu s'assit tout en déposant son sac, empoigna sa tasse à deux mais et lança un regard vers l'astre aux multiples oints brillants. Un sourire s'afficha sur ses traits fins, sa tête se penchant quelque peu en avant pour faire un rapide salut à ce drap noir qu'elle aimait tant. C'était vraiment une belle soirée.

    "T'as pas peur ?"

    Question banale. Sortie de nulle part. Etsu reporta son regard vers le jeune homme, les sourcils quelque peu haussés sur son front à l'entente de ses mots. Il parlait de peur, avec ce petit sourire un peu étrange qui laissa la japonaise un peu pantoise. Peur... mais de quoi ? De la nuit ? D'être seule dans un tel lieu à une heure pareille ? De lui ? Les paupières de la jeune nécromancienne papillonnèrent un instant sous la surprise quand une expression plus enfantine et réfléchie se dessina sur son visage. L'une de ses mains se plaça sous son menton pour retenir sa tête, un sourire gracieux étirant les coins de ses lèvres.

    - Non, je n'ai pas peur. Et toi ?

    Etsu ne pensa même pas aux points tatoués sur sa peau à cause de son pouvoir, à sa capacité à faire disparaître des choses et qui en faisait fuir plus d'un dans la rue qui avait pu la voir à l’œuvre à la télévision. Elle ne pensa même pas à cacher davantage ses bras déjà couverte de son pull en coton bleu ou à craindre une remarque inquiète du jeune homme en face d'elle. Si réellement il l'avait reconnu, il aurait réagi différemment à leur rencontre. Et s'il tentait de la tester, il ne lui parlerait pas de cette façon. Sauf s'il s'agissait d'un très bon acteur. Pourtant, Etsu ne sentait ni crainte, ni méfiance, ni mensonge. Juste une profonde tranquillité. Sûrement parce qu'elle était sous ce ciel qu'elle adorait tant et que ce jeune homme avait lui aussi porté ses yeux vers les étoiles. Non, elle n'avait rien à craindre de lui, ni de la situation. Il semblait bien plus semblable à sa personne qu'elle ne pouvait le deviner au premier abord. Elle n'avait rien à craindre, ni à avoir peur. La nuit la protégeait. Et lui aussi.



    Nuit Fauve

    706 w.Rivière Sumidaft. Susa
    Afficher toute la signature


    I love and I hurt you
    Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


    En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 21 Masculin
    × Age post-mortem : 21
    × Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
    × Appartement : Jolly Jumper
    × Métier : glandeur
    × Péripéties vécues : 104
    × Øssements437
    × Age IRL : 12 Féminin
    × Inscription : 25/08/2017
    × Présence : complète

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    4/15  (4/15)
    21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur10443712Féminin25/08/2017complète
    avatar
    lémure
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2288-susanoo-k-omikami-bref-il-est-susceptiblehttp://carnetspectral.pab
    21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur10443712Féminin25/08/2017complète
    lémure
    Terminé
    #5 le 11.09.17 23:43
    nuit fauve ,.
    les étoiles dans tes yeux

    C'était bizarre quand même.
    Le moment, l'instant.
    Le fait qu'il tape la conversation avec une nana inconnue au bataillon.
    Vraiment awkward.

    Et pourtant —

    Elle sursaute.
    Et intérieurement, il sourit. Vite fait. Il sourit parce qu'il ne peut pas comprendre. Susanoo est toujours à l'aise avec les autres. Il s'intègre sans difficulté, retient le nécessaire pour faire plaisir, complimente avec hypocrisie. Susanoo a l'art de faire partie d'un groupe, d'être au centre sans pourtant être le centre.
    Alors il ne peut pas comprendre pourquoi elle sursaute.

    Elle se rapproche tout en laissant une distance, ses pas laissant des traces dans l'herbe, s'assoit et puis, elle fait un joli geste avec ses mains. C'est tout ce qu'il distingue dans la nuit. Mais c'est suffisant pour qu'il apprécie le moment.

    Sa tasse entre les mains, elle reste là, silencieuse. Susanoo ne peut s'empêcher de se dire qu'elle a l'habitude. Elle a l'air trop à l'aise pour une première venue. Il pense vaguement à ce qu'elle peut bien faire la nuit ici, avec son sac et sa tasse.

    Il sait pas trop pourquoi il a demandé si elle avait peur. C'était sûrement un truc pour dire t'es toute seule la nuit, t'es une nana, t'as pas peur qu'il t'arrive des bricoles.
    Une question banale.

    A ton avis ? répond-t-il avec un air amusé.

    Susanoo ne répond jamais vraiment aux questions.
    Jamais.
    Il laisse supposer une réponse, il fait des sous-entendus mais au fond, il évite. Il évite parce qu'il déteste les questions. C'est bien pour ça qu'il la détestait. Elle et ses questions à la con. Toujours sur lui, sur ses émotions, sur ce qu'il ressent, sur tous ses sentiments. Enfer. Et Susanoo détestait. Se confier, raconter, avouer.

    Susanoo pose mais ne répond jamais.
    Susanoo demande mais ne donne jamais.
    Insupportable.

    Il s'apprête à dire un truc en plus, à rajouter un commentaire, quand il remarque dans le ciel cette étoile. Bam. Cette étoile bien connue et pourtant qui ne brille pas tant que ça. Elle est présente, comme toujours. Et il la voit, fasciné comme à chaque fois.
    Alors, ça lui échappe.
    Forcément.

    T'as vu, c'est —

    Arrêt sur image.
    Stop.
    Pause.
    Attends, t'allais dire quoi, Susanoo ?

    Il déglutit, regarde ailleurs.
    Trouve un truc, trouve un truc.
    Va pas parler d'étoiles, de ciel et toutes ces conneries avec une nana que tu connais pas, bordel.

    ... désert.

    Désert.
    Comme cette fin de phrase, vide de sens.
    Sérieux, mec ?

    Il hésite à se lever, à lui balancer un rapide salut, bonne soirée, c'était cool allez bye et à disparaître. Il déteste être comme ça, être en position de faiblesse. Susanoo déteste se sentir plus bas, plus faible, plus humain en fait. Il espère qu'elle ne relèvera pas, qu'elle va faire comme si de rien n'était ou même mieux, qu'elle s'en aille.
    Oui.
    Parce qu'il a honte.

    Il a honte d'avoir laissé échapper une partie de son secret.

    Merde —

    darren criss. @ atf
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 27 Féminin
    × Age post-mortem : 30
    × Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
    × Pouvoir : Poussière d'étoile
    × Croisée avec : Rien du tout :nose:
    × Appartement : Pucca
    × Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
    × Métier : Au chomage
    × Péripéties vécues : 1441
    × Øssements925
    × Age IRL : 25 Féminin
    × Inscription : 13/01/2017
    × Présence : réduite
    × Surnom : la pousse de bambou
    × DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford | Juunko Naonori

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    29/100  (29/100)
    27Féminin30Tomoko - Ikenaga YasunariPoussière d'étoileRien du tout :nose:PuccaChez Eul la plupart du temps ~Au chomage144192525Féminin13/01/2017réduitela pousse de bambouToulouze Ka | Margaret E. Redford | Juunko Naonori
    avatar
    ☢ Désintégrator ☢
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-viehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487https://parolesdindecise.wixsite.com/blog
    27Féminin30Tomoko - Ikenaga YasunariPoussière d'étoileRien du tout :nose:PuccaChez Eul la plupart du temps ~Au chomage144192525Féminin13/01/2017réduitela pousse de bambouToulouze Ka | Margaret E. Redford | Juunko Naonori
    ☢ Désintégrator ☢
    Terminé
    #6 le 12.09.17 10:33

    Elles scintillaient au-dessus de leurs têtes. Pourtant si loin et si proche à la fois. Elles scintillaient d'un vif éclat, résonnant à chaque mouvement, à chaque regard, à chaque parole. C'était comme si elles pouvaient parfaitement les entendre, les comprendre. Entre les rires, les paroles malicieuses et tranquilles, l'air frais qui caressait leur visage et le concert silencieux de l'eau qui s'écoulait dans le lit de la rivière. Ni crainte. Ni animosité. Ni mensonge. Etsu sourit un peu plus franchement face à la situation, ses jambes se collant davantage contre son torse tandis qu'elle abandonnait son mug et son chocolat viennois.

    C'était un soir un peu étrange.

    Le jeune homme lui lança une réponse qui n'en était pas réellement une, les lèvres de la japonaise s'étirant un instant avant qu'un petit rire ne lui échappa. Les traits de l'inconnu ne laissaient pas transparaître la peur ou l'angoisse, ni même une quelconque inquiétude. Bien sûr qu'il n'avait pas peur et il ne semblait pas non plus la connaître. Sûrement qu'il n'avait pas dû regarder cette émission stupide pour se concentrer sur des tâches et loisirs bien plus plaisants et/ou constructifs. Une boule se dénoua dans l'estomac de la nécromancienne qui n'avait même pas remarquer cette appréhension qui ne l'avait pas quitté. À croire que maintenant, les choses étaient bien plus tranquilles et apaisées. Etsu se sentit bien plus légère, ses prunelles allant observer les astres au-dessus de leurs têtes. Elles scintillaient tellement toutes ses étoiles, bien plus que certains soirs. Bien plus que lorsqu'elle était toute seule en leur présence. Était-ce à cause du jeune homme ? Ou de l'atmosphère ? Ou juste une impression ? Etsu ne sut pas vraiment, et n'avait pas vraiment envie de savoir. Ce soir, le ciel était toujours aussi beau et rassurant que d'ordinaire. Voire même plus.

    Des mots jetés au vent sortirent alors d'entre les lèvres du garçon qui d'un coup s'arrêta, se crispa et nota le dépeuplement certain des rives. Les perles ambrées de la japonaise l'observèrent avec curiosité, ses paupières battant à nouveau d'une curiosité enfantine alors que le silence les enveloppait de nouveau. N'était-il pas en train de regarder le ciel quand il avait commencé sa phrase ? N'allait-il pas faire une remarque sur celui-ci ? Au lieu de déclarer une chose dont elle était parfaitement consciente ? À moins qu'il n'avait trouvé d'autre façon d'engager la conversation. Silencieuse, Etsu le regarda, détaillant à nouveau son expression, son regard, ses yeux qui avaient alors perdu un éclat qu'elle avait noté à son arrivée. Une petite lueur. Une étincelle. Un scintillement. Désert hein ? Pas tant que ça.

    Elle regarda le ciel. Les étoiles. Les vit scintiller, briller de mille feux comme les diamants d'une longue robe noire brodée. Elle en comptait une dizaine à la volée, l'esquisse d'un sourire apparaissant sur ses traits doux quand elle pointa du doigt la voûte céleste, le cœur serein.

    - Tu trouves ? Je n'ai jamais réellement cette impression lorsque le ciel était ainsi.

    Sa main retomba lentement sur son genou, son menton venant la rejoindre pendant que ses yeux s'ancrèrent à une petite étoile brillant faiblement par rapport aux autres. Son scintillement était plus lent, se calquant sur le rythme apaisé du cœur de la jeune femme. Peut-être que les berges de la rivière étaient désertes de fantômes, mais elles étaient recouvertes d'étoiles charmantes. Etsu mit un petit rire amusé, son regard se reportant sur le garçon qui semblait plus jeune qu'elle d'apparence.

    - Ça doit paraître un peu bizarre tout ça.

    Un peu, ou beaucoup, ou pas du tout. Qu'importe en réalité.



    Nuit Fauve

    706 w.Rivière Sumidaft. Susa
    Afficher toute la signature


    I love and I hurt you
    Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


    En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 21 Masculin
    × Age post-mortem : 21
    × Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
    × Appartement : Jolly Jumper
    × Métier : glandeur
    × Péripéties vécues : 104
    × Øssements437
    × Age IRL : 12 Féminin
    × Inscription : 25/08/2017
    × Présence : complète

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    4/15  (4/15)
    21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur10443712Féminin25/08/2017complète
    avatar
    lémure
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2288-susanoo-k-omikami-bref-il-est-susceptiblehttp://carnetspectral.pab
    21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur10443712Féminin25/08/2017complète
    lémure
    Terminé
    #7 le 12.09.17 20:14
    nuit fauve ,.
    les étoiles dans tes yeux

    Bordel.
    Elle rit.
    Elle rit pas très fort, elle rit légèrement.
    Mais elle rit.
    Et Susanoo trouve ça —

    Mignon ? —

    Susanoo n'a jamais été attiré par une fille (il les trouve chiantes) ni par un garçon (il les trouve inintéressants). Il n'a toujours contemplé que son frère, son frère qui a toujours eu toute son attention et toute son admiration. Les autres, le reste, le monde autour, tout cela ne l'a jamais captivé.
    Au contraire.

    C'était comme un devoir de maths, un truc qu'on pose sur un bureau et qu'on laisse des jours et des jours sans jamais se plonger dedans. Un truc qui, on l'espère franchement, va disparaître.
    Et puis, un jour, un soir, on te demande de t'y intéresser. T'as pas le choix, c'est comme ça. Parce que c'est ce que font les autres, c'est ce qui est normal. C'est ce qui se fait, au final. Du coup, un jour, il est sorti avec une nana. C'était bof, c'était long et c'était même pas bon. Un soir, il a tout arrêté. Il l'a regardée pleurer, pleurer, pleurer. Il l'a entendu dire des choses belles et des choses moins belles. Il a attendu, que la tempête se calme, que l'ouragan s'éloigne.
    Il s'est senti terriblement nul.

    Susanoo ne s'intéresse pas aux autres. Dans tous les sens du terme. Pourtant, cette nana brune, qui semblait mal à l'aise un moment et détendue l'instant suivant, l'intrigue. Elle ne le connaît pas, elle s'est assit à côté sans raison et il ne peut s'empêcher d'être —

    Intéressé ?

    Susanoo, t'es tellement tout le temps seul à regarder les étoiles qu'il suffit qu'une inconnue se ramène pour changer ta façon de penser. Ressaisis-toi, mec.

    Back to the reality

    Elle l'observe avec curiosité, il le sent. Il a beau se concentrer sur un point fixe au loin pour rester décontracté, il ne peut pas s'empêcher d'être tendu intérieurement. Pourquoi a-t-il laissé échapper cette phrase ? Cette phrase qui le trahit. Cette phrase qu'il maudit.

    Tu trouves ? Je n'ai jamais réellement cette impression lorsque le ciel était ainsi (ses yeux regardent le ciel, elle rit doucement et puis, elle le regarde de nouveau) Ça doit paraître un peu bizarre tout ça.

    Il fronce les sourcils, légèrement.
    Le temps de comprendre.
    Le temps d'imaginer, une seconde, qu'elle aussi, elle aime les étoiles comme lui les aime, qu'elle aussi admire le ciel comme lui l'admire, qu'elle aussi, tard dans la nuit, elle vient pour un tête à tête avec les astres.

    Cesse de rêver, Susanoo.
    Des gens comme ça, t'en as jamais rencontré. Et c'est pas ce soir que ça changerait.

    C'est cool les trucs bizarre, ça change.

    Il n'ose pas.
    Il n'ose pas rebondir sur la première phrase de l'inconnue. Il n'ose pas lui demander si elle aime les étoiles. Susanoo est trop renfermé, trop habitué à se cacher pour se dévoiler. Si elle en parle en premier, si elle laisse entrevoir un point commun, peut-être qu'il saisira l'opportunité.
    Peut-être qu'il saisira l’opportunité de plus être seul avec la Voie Lactée.

    Tu viens souvent ?

    C'est moitié une question, moitié une affirmation.

    T'as l'air équipée pour la nuit avec ton thermos et ton sac (il se moque gentiment) pourtant, je t'ai jamais vu dans le coin.

    C'est sa façon de continuer sans se livrer.
    Ah Susanoo.
    C'est terrible.

    Terrible comme tu es méfiant —

    darren criss. @ atf
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 27 Féminin
    × Age post-mortem : 30
    × Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
    × Pouvoir : Poussière d'étoile
    × Croisée avec : Rien du tout :nose:
    × Appartement : Pucca
    × Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
    × Métier : Au chomage
    × Péripéties vécues : 1441
    × Øssements925
    × Age IRL : 25 Féminin
    × Inscription : 13/01/2017
    × Présence : réduite
    × Surnom : la pousse de bambou
    × DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford | Juunko Naonori

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    29/100  (29/100)
    27Féminin30Tomoko - Ikenaga YasunariPoussière d'étoileRien du tout :nose:PuccaChez Eul la plupart du temps ~Au chomage144192525Féminin13/01/2017réduitela pousse de bambouToulouze Ka | Margaret E. Redford | Juunko Naonori
    avatar
    ☢ Désintégrator ☢
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-viehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487https://parolesdindecise.wixsite.com/blog
    27Féminin30Tomoko - Ikenaga YasunariPoussière d'étoileRien du tout :nose:PuccaChez Eul la plupart du temps ~Au chomage144192525Féminin13/01/2017réduitela pousse de bambouToulouze Ka | Margaret E. Redford | Juunko Naonori
    ☢ Désintégrator ☢
    Terminé
    #8 le 12.09.17 22:00

    Il y avait une gêne. Une légère gêne. Comme celle que l'on ressent quand on débarque dans une nouvelle classe en plein milieu de l'année. Quand tous les élèves nous regarde comme un animal curieux alors qu'on se demande si on va bien s'intégrer. Quand on s'assoit à côté de cette fille qui regarde intriguée qui ne sait trop quoi raconter pour nous mettre à l'aise. Ce genre de gêne de petit nouveau de la classe, qui débarque au beau milieu de la nuit sur la berge de la rivière. Elle s'estompa pourtant un peu cette gêne, ce questionnement fugace et curieux qui n'ose prononcé des mots pour exprimer véritablement une pensée. Etsu le sentait, de son petit coin d'herbe tendre d'où elle pouvait voir toutes les étoiles du ciel. Cela ajoutait un soupçon d'étrangeté à leur échange, sans pour autant le rendre malaisant ou néfaste. Juste un peu étrange.

    Il lui répondit, de cette voix qui la faisait sourire. Avec cette expression qui la rendait toujours plus curieuse. Sa réponse l'enjoua quelque peu, sans trop qu'elle sache pourquoi. Peut-être parce qu'il ne la trouvait pas si bizarre. Peut-être que cela lui convenait ? Mais cela avait-il une réelle importance que cela lui convienne ? Qu'il ne la trouve pas bizarre ? Etsu se posa un instant la question, observant le ciel avant de mettre ses interrogations au placard. Elles n'avaient pas lieu d'être. Ce n'était pas important. Elle ne savait même pas si elle le recroiserait un jour. C'était déjà un sacré hasard qu'elle rencontre quelqu'un sur le bord de la rivière, alors le revoir. La japonaise fit disparaître cette idée. Ce n'était pas dit. Vraiment pas.

    Sauf s'ils le décidaient tous les deux.

    Une autre question fut posée, de cette voix qui étirait ses lèvres avec douceur. Une étoile filante passa dans l'astre noire sans qu'elle la voit vraiment, ses perles claires se reportant sur le jeune homme qui lui lança une gentille boutade sur son équipe. Un sourire plus franc se dessina sur les traits d'Etsu qui récupéra son chocolat chaud abandonné plus tôt.

    - Assez. C'est l'un de mes endroits préférés. Surtout quand le ciel est clair comme ce soir.

    La tasse réchauffa ses paumes qui s'étaient refroidis avec l'air frais, l'apaisant un peu plus tandis qu'elle fixa les constellations au-dessus de sa tête.

    - Je passe parfois tellement de temps à le regarder que j'en oublie l'heure. Je reste parfois jusqu'au matin. Je me dois du coup d'être « équipée ».

    Un nouveau petit rire sortit d'entre ses lèvres fines, une mèche de cheveux passant devant ses yeux, poussée par le vent capricieux. Elle frôla son nez, la dérangea trois secondes avant de la nécromancienne ne la remette en place, ses iris toujours ancrés sur le ciel, ses lèvres toujours étirées en un sourire.

    - Et toi ? Tu sembles connaître cet endroit assez bien on dirait.

    Une question comme une autre, dont la jeune femme semblait connaître la réponse. Ce n'était pas anodin si le garçon lui avait posé cette interrogation. Pas complètement innocent. Sûrement à cause de la gêne qui était tapi là, dans les brins verts et les clapotis de la rivière. Mais une gêne qui s'estompait. Comme les brumes d'un mirage. L'arrivée dans la nouvelle classe était terminée. Il était tant d'y prendre totalement ses marques.



    Nuit Fauve

    706 w.Rivière Sumidaft. Susa
    Afficher toute la signature


    I love and I hurt you
    Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


    En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 21 Masculin
    × Age post-mortem : 21
    × Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
    × Appartement : Jolly Jumper
    × Métier : glandeur
    × Péripéties vécues : 104
    × Øssements437
    × Age IRL : 12 Féminin
    × Inscription : 25/08/2017
    × Présence : complète

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    4/15  (4/15)
    21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur10443712Féminin25/08/2017complète
    avatar
    lémure
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2288-susanoo-k-omikami-bref-il-est-susceptiblehttp://carnetspectral.pab
    21Masculin21oikawa tooru | haikyuu!!Jolly Jumperglandeur10443712Féminin25/08/2017complète
    lémure
    Terminé
    #9 le 12.09.17 23:27
    nuit fauve ,.
    les étoiles dans tes yeux

    Le temps passe.
    Et plus le temps passe, plus ils échangent et moins c'est bizarre, moins c'est gênant. C'est presque --- plaisant. Susanoo a du mal à mettre un terme sur leur conversation mais il sait que c'est pas inintéressant, que c'est pas un truc chiant qui lui donne envie d'arrêter.
    Alors, sans vraiment s'y attendre, il apprécie l'instant.

    Elle rit.
    Et elle regarde tout le temps le ciel.
    Avant de parler, après avoir parlé. Son regard est constamment tourné vers les étoiles, ses yeux sont constamment brillants à la vue des astres. Et Susanoo se retrouve dans cette attitude, dans ce comportement face au noir du firmament. C'est un peu d'admiration, de curiosité et de passe-temps mélangés. C'est un peu comme si vous aviez trouvé le plus beau trésor sur terre et qu'il n'était connu que de vous seul.

    C'est joussif —

    Il rate l'étoile filante.
    Il la rate parce qu'il se concentre sur le mot ciel qu'elle répète pour la deuxième fois. Ce fameux mot. Ce mot qui fait tilt dans l'esprit de Susanoo. Parce qu'elle le dit d'une certaine façon, sur un certain ton. C'est un peu pareil quand vous grillez un pote en train de parler de la nana qu'il aime. Dans l'intonation, dans la manière et dans la prononciation.

    C'est cramé.
    C'est brûlé.
    Il rate l'étoile filante mais ça, il le rate pas.

    Et puis, la suite lui confirme.
    Il écoute.
    Il entend pas.
    Il écoute.

    Naturellement, sans détour, sans périphrase ou sous-entendu, l'inconnue lui avoue venir ici regarder les étoiles. Qu'elle peut passer des heures à faire ce que lui fait aussi sans l'avouer aux autres. Qu'elle reste jusqu'au matin et que, comme lui, elle doit voir les étoiles disparaître à la lumière du matin. Elle aussi, elle doit voir la magie de l'aube, la beauté du ciel avant.

    Il s'humecte les lèvres alors qu'elle finit par une question.
    Il l'envie.
    C'est difficile de changer, Susanoo, hein ? De virer cette mauvaise habitude de pas te confier. Elle a l'air bien, cette fille. Elle a l'air de voir plus loin que les autres. Dans le noir, sans vraiment se voir, en se concentrant sur la voix, le rire et la respiration, elle a l'air vraiment bien.

    Et toi ?

    Susanoo, pour la première fois, tourne la tête pour la regarder. Vraiment. Il lâche un rire, comme pour dire non, je répondrai pas aussi facilement parce qu'en effet, il peut pas tout déballer comme ça, il peut pas en une minute faire ce qu'il a pas su faire en vingt-et-un d'existence (et quelques mois de mort).

    Peut-être bien, dit-il tout en l'observant regarder le ciel.

    Il se laisse tomber doucement en arrière pour s'allonger dans l'herbe, une main posée sur son ventre et une derrière pour maintenir sa tête. Le ciel paraît mille fois plus grand, les étoiles mille fois plus brillantes. C'est mille fois mieux comme ça.

    Tu fais ça depuis longtemps ? (il laisse quelques secondes, se racle la gorge) regarder les étoiles ici.

    Faire parler pour ne pas parler.
    Apprendre des autres pour ne rien confier aux autres.
    Susanoo connait bien cette technique, trop bien même. Il se sent con. Ça y est, il l'a enfin l'occasion. Il l'a enfin la possibilité de partager. Il suffit juste qu'il dise putain moi aussi, je fais ça depuis que je suis gamin, je me mets dans un coin et je les admire, regarde là-bas, c'est l'étoile polaire, c'est ma préféré et

    Susanoo, t'es con.
    Tu laisses filer une occasion.
    Personne va rire, personne va se moquer. T'as le droit de raconter, t'as le droit de partager.

    C'est laquelle ta préférée ?

    Question hyper personnelle.
    Mais c'est le seul moyen qu'il ait trouvé pour lui dire.
    Pour lui dire que les étoiles, il les connait.

    Et qu'il en a même une préférée —

    darren criss. @ atf
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 27 Féminin
    × Age post-mortem : 30
    × Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
    × Pouvoir : Poussière d'étoile
    × Croisée avec : Rien du tout :nose:
    × Appartement : Pucca
    × Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
    × Métier : Au chomage
    × Péripéties vécues : 1441
    × Øssements925
    × Age IRL : 25 Féminin
    × Inscription : 13/01/2017
    × Présence : réduite
    × Surnom : la pousse de bambou
    × DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford | Juunko Naonori

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    29/100  (29/100)
    27Féminin30Tomoko - Ikenaga YasunariPoussière d'étoileRien du tout :nose:PuccaChez Eul la plupart du temps ~Au chomage144192525Féminin13/01/2017réduitela pousse de bambouToulouze Ka | Margaret E. Redford | Juunko Naonori
    avatar
    ☢ Désintégrator ☢
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-viehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487https://parolesdindecise.wixsite.com/blog
    27Féminin30Tomoko - Ikenaga YasunariPoussière d'étoileRien du tout :nose:PuccaChez Eul la plupart du temps ~Au chomage144192525Féminin13/01/2017réduitela pousse de bambouToulouze Ka | Margaret E. Redford | Juunko Naonori
    ☢ Désintégrator ☢
    Terminé
    #10 le 19.09.17 14:33

    Il n'était pas très causant. Il était même plutôt mystérieux. Un peu sorti de nulle part. Caché dans le noir et le silence. Il était là, le nez levé vers les étoiles, le sourire doux et les yeux emplis de petites étincelles. Etsu ne pouvait s'empêcher de sourire en le voyant, l'écoutant lui répondre de sa voix claire, brisant le silence qui les entourait et les protégeait. Peut-être bien qu'il avait dit. Peut-être bien. Ce n'était pas un vrai oui. Mais ce n'était pas un non non plus. La japonaise sourit davantage, sans réellement savoir pourquoi. Peut-être bien que la situation lui plaisait plus qu'il n'y paraissait.

    Le jeune homme s'allongea sur l'herbe, ses yeux fixant à nouveau le ciel plein d'étoiles. La gêne n'était plus là, le doute non plus. Il n'y avait que tranquillité, eux deux et les points lumineux au-dessus de leur tête. Un soir qui était bine plus agréable qu'elle ne l'aurait pensé sur le chemin de la rivière. Un peu par instinct, et aussi à cause du froid, Etsu récupéra sa tasse qui réchauffa ses paumes froides, les mots du garçon près d'elle lui arrachant un petit regard d'enfant curieux. Cela faisait longtemps ? Cela faisait-il si longtemps ? Etsu regarda le ciel sombre et pourtant si lumineux, réfléchit un instant à la première fois qu'elle avait regardé le ciel avec autant d'insistance et de passion tandis que ses perles ambrées s'illuminaient d'une lueur tendre et joyeuse. Cela ne faisait pas si longtemps que cela en vérité, mais pour elle, cela ressemblait à s'y méprendre à une éternité.

    - Je ne dirai pas que ça fait longtemps. Presque trois ans je dirai... mais j'ai tellement l'impression que ça fait plus longtemps que cela...

    Depuis ce soir, ce fameux soir, où sa vie précédente s'était terminée et celle actuelle avait commencé. Depuis ce soir où elle avait enfin pris une décision qui lui appartenait vraiment, sans que personne n'ait rien à lui redire. Depuis ce soir-là, Etsu n'avait quasiment jamais passé une nuit sans lever les yeux vers le ciel pour voir ses étoiles qu'elle aimait tant et qui semblait la protéger. Ou parfois la mettre à l'épreuve. Pour toutes les fois où par mégarde ou oubli, elle n'avait pas passé la nuit dehors. Un autre sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme qui porta à celles-ci la tasse remplie de chocolat chaud.

    Une autre étoile filante courut sous ses prunelles, brûla dans l'atmosphère avant de disparaître comme elle était apparue. Etsu ne fit pas de vœu, n'en ayant aucun en tête. Et puis, il lui fallait répondre à cette nouvelle question posée par le jeune homme. Poser des questions sans trop en dire. Demander sans trop en avouer. Méfiance ou crainte, la japonaise ne saurait réellement l'expliquer mais l'échange ne lui déplaisait pas. C'était comme apprivoiser un nouveau camarade de classe alors que l'on cherche à s'intégrer. Alors, pointant son doigt vers le ciel, la jeune nécromancienne laissa ses mots s'envoler dans l'air pour rejoindre ses astres à des années-lumières.

    - Tu vois la constellation du Dragon ? Juste à côté de la Petite Ourse ? Et bien il y a cette étoile, Etamin, qui représente la gueule du Dragon. On peut dire que ce soir, c'est ma préférée. Car il y en a tellement que parfois, je ne peux même pas me décider sur cette question.

    Son bras retomba lentement, un nouveau petit rire joyeux quittant sa gorge pendant qu'elle observait à nouveau le jeune homme couché dans l'herbe. Ses cheveux se mêlaient aux brins, son souffle accompagnant les faibles courants d'air. Et Etsu était là, à sourire et lui répondre tout en regardant parfois ce voile noir aux milliers de diamants brillants. Drôle de soir. Un jeune homme qui pose plus de questions qu'il ne donne de réponse. Et une jeune femme qui sourit en se dévoilant sans crainte. Pas banal comme soirée.

    - Il y a d'autres choses que tu souhaites dire, pas vrai ?



    Nuit Fauve

    706 w.Rivière Sumidaft. Susa
    Afficher toute la signature


    I love and I hurt you
    Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


    En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8
    Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires