Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Léon cherche de premiers rps par rapport à ses idées de liens
Elena a posté un rp libre dans la Roseraie
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Aller à la page : Précédent  1, 2
❝HOUSE OF GOLD❞ — ♚ SUS & AMA
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
0/15  (0/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Shishio Satsuki - Daytime shooting star
× Appartement : Gagarine
× Métier : Acteur ~
× Epitaphes postées : 108
× Øssements764
Autre
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : le loup
× DCs : un truc moins fourbe
lémure
#11le 29.09.17 0:54
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
26/15  (26/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : glandeur
× Epitaphes postées : 281
× Øssements1493
Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : le gecko
× DCs : HANAE JEANINE SAITO
lémure
#12le 14.10.17 23:41
héroïne provisoire ,.
holding on to you

je mentirai si je disais
que tu me laisses sans voix
en vérité tu rends ma
langue si défaillante qu'elle oublie
dans quelle langue parler


Susanoo ne dit rien.
Il ne se rappelle plus où il a lu ces mots, dans un livre sûrement mais ni le titre ni la page ne lui reviennent. Simplement ces mots, si purs, si tranchants en cet instant. Susanoo a le sentiment confus et pourtant si certain d'être connecté avec son frère. Là, maintenant -- ils ne font plus qu'un.

C'est étrange non ?
Les jumeaux.
Ah, les jumeaux. C'est particulier. C'est une relation -- une relation un peu amoureuse, un peu amicale, un peu passionnelle. Personne ne l'a jamais comprise. Les autres ont fait semblant de comprendre. Ils ont acquiescé, ils ont approuvé mais au fond -- au fond, personne ne saisissait.
Ils n'ont jamais cherché à expliquer. Pourquoi expliquer ce que personne ne veut comprendre ? Ils n'ont rien dit. Ils ont laissé leur nounou hausser un sourcil, ils ont laissé la presse parler sur eux.

Susanoo comprend les silences d'Amaterasu —
(c'est réciproque)

Bienvenue, petit frère.
Je t'ai longuement attendu.


Susanoo a pris une décision aujourd'hui.
Sa respiration se calme.
Ses joues sont moins mouillées, moins pâles, presque plus colorées.

Et puis --
Il a posé une question -- encore.
Mais que cette question était nécessaire, vitale --
Merde, il aurait presque dû la poser avant.

De nouveau, il laisse les larmes rouler sur ses joues, il laisse l'émotion le transporter. Il se rapproche, encore et encore car il ne veut plus aucune distance entre son frère et lui. Plus aucune. Il veut être là pour son frère pour toujours. Il sent les mains d'Amaterasu contre son cou, dans ses cheveux. Il ne veut pas que ça s'arrête. Jamais.

Susanoo a terriblement besoin d'Amaterasu.

Les étoiles ne tombent pas car elles partent avec nos vœux.
J’ai toujours voulu réaliser les vœux.


Oh, cette réponse.
Oh, ce rappel.
A cette question sur les étoiles.

Susanoo plonge son regard dans celui de son frère.
Il ne le quitte pas.
Il ne laissera pas Amaterasu s'absenter.
Plus jamais.
Plus jamais.

Amaterasu a toujours eu réponse à tout.
A toutes les questions -- plus ou moins pertinentes -- de son petit frère, à tous les problèmes sur la Terre. Amaterasu est un génie, littéralement. Susanoo ne l'est pas, bien moins. Il a des talents mais il n'est pas un génie. Pourtant, Amaterasu --

J'aimerais réaliser les tiens, chuchote Susanoo et il laisse courir ses doigts sur la joue de son frère et son souffle, son souffle est si proche --

Il veut réaliser les voeux d'Amaterasu.
Amaterasu a toujours réalisé les siens.
Susanoo pince ses lèvres. Il ne veut plus être le second. Aujourd'hui, en cet instant, Susanoo veut être celui qui mène car il ne veut plus qu'Amaterasu ignore son mal. Il faut le voir, l'accepter et le faire disparaître. Telle une étoile qui se meurt, un grand --

b a m

Promets-moi (il s'arrête, il prend sa respiration) promets-moi de toujours rester avec moi.

Car si tu pars, Ama --
Oh, si tu pars, alors comment je vais pouvoir réaliser tes vœux ?
Il faut que tu restes.
Il faut que tu sois là, pour toujours, avec moi.

Si t'es pas là, alors je suis pas moi.

C'est enfantin, c'est presque trop simple.
Mais c'est la vérité.
Susanoo n'est rien sans Amaterasu. C'est encore plus évident qu'une égalité, encore plus visible qu'une tâche sur un blanc immaculé. C'est là, factuel, intemporel.
Susanoo va être lui. Il a promis.
Et Susanoo sera là pour Amaterasu.

Car ce soir --

Susanoo est l'étoile filante d'Amaterasu —

darren criss. @ atf
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
0/15  (0/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Shishio Satsuki - Daytime shooting star
× Appartement : Gagarine
× Métier : Acteur ~
× Epitaphes postées : 108
× Øssements764
Autre
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : le loup
× DCs : un truc moins fourbe
lémure
#13le 22.02.18 19:38
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
26/15  (26/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : glandeur
× Epitaphes postées : 281
× Øssements1493
Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : le gecko
× DCs : HANAE JEANINE SAITO
lémure
#14le 17.03.18 21:37
héroïne provisoire ,.
holding on to you
je t'aime
je t'aime si fort
que j'en oublie de m'aimer


Amaterasu n'a jamais cessé d'être dans le champ de vision de Susanoo. Dans ce regard chocolat parfois un peu perdu, un peu lointain, il y a toujours eu son frère. Lumière brillante dans une obscurité angoissante -- ce point éclatant, cette luciole papillonnante. Il a toujours été là, à n'importe quel moment : il était là dans la vie, il était là dans la mort. Susanoo ne s'est jamais imaginé vivre sans son frère ; pas une seule seconde, pas un seul instant -- l'idée n'a jamais effleuré son esprit.

Amaterasu est avec lui.
Amaterasu fait partie de sa vie.

Pour toujours —

Sans vraiment le savoir, un peu comme un phénomène inconscient, Susanoo est la chaleur, le feu allumé par le blanc immaculé d'Amaterasu. Amaterasu est froid, si froid, si froid que parfois (très souvent même), Susanoo le prend dans ses bras. Et puis, il y a cette magie, cette fusion -- oh, il ne faut pas dire ; oh, il ne faut pas l'écrire -- il n'y a jamais eu de limite entre les deux (il n'y en aura jamais) car toute limite les tuerait.
Même s'ils sont déjà morts.
Toute limite les tuerait de nouveau.

Ses doigts glissent sur sa peau lisse
Souffle partagé
Regard croisé

Moi aussi, Ama --

Et puis, Susanoo enlace son frère.
Il le serre, si fort, si fort, qu'on pourrait presque penser qu'il va le briser ; sous tout cet amour, toute cette passion. La respiration coupée, le moment arrêté, les deux frères restent ainsi, comme les statues que l'on voit au musée -- ces statues blanches, immaculées et que l'on n'ose toucher. Des statues qui semblent se moquer de tout ce qui les entoure tant qu'elles restent ensemble. L'un ne va pas sans l'autre, sinon cela n'a aucun sens, aucun intérêt -- aucune raison d'existence.

Combien de temps dure ce moment ?
Ah ;
Excellente question --
Sans réponse --

Mais il dure suffisamment pour que Susanoo ait le sentiment de ne faire réellement plus qu'un avec son frère. Il ressent tout, il comprend tout. Il ne pose aucune question (lui qui d'habitude ne cesse d'harceler son frère sur l'origine du monde et ses merveilles) car il a toutes les réponses. Dans un silence, dans un mutisme, il saisit : cette pâleur sur le visage d'Amaterasu, Susanoo y déposera des couleurs rosées, des tâches de vie sucrées, au goût de fleur de cerisier.
Et leurs lèvres se frôlent --

Susanoo est un gamin, un éternel enfant insatisfait mais son frère -- son frère l'est aussi. Jumeau dans l'âme autant que dans l'être, il lui transmet ce même amour, inconditionnel, pur, presque trop éclatant pour paraître vrai. Susanoo n'a cessé de s'appuyer sur Amaterasu. Tout était lié à Amaterasu, tout est lié à Amaterasu. Mais aujourd'hui, ce n'est plus Amaterasu qui doit être le pilier mais ;

C'est toi, Susanoo --
C'est à ton tour d'aider ton frère --


Et puis, leur étreinte se volatilise.
Doucement, sans violence. Ce n'est pas une bougie que l'on éteint brutalement, c'est plutôt un drap que l'on retire d'un corps délicatement. C'est toujours aussi doux, toujours aussi rassurant. Susanoo se détache -- uniquement physique car mentalement, il reste lié à son frère -- il se détache et esquisse un sourire. Un sourire pétillant, un sourire malicieux. Un sourire qu'il veut sincère car il est avec son frère. Amaterasu est le seul à les voir, à les capter, à les saisir -- ces vrais sourires, ces sourires qui veulent dire je t'ai compris, je t'ai compris.

Il balaye la salle emplie de balles autour de lui et hausse un sourcil.
Il reste une chose qu'il n'a pas encore saisie.
Une seule.

Tout le reste est limpide comme de l'eau claire.
Il va aider Amaterasu.
Il va d'un revers balayer ce mal qui ronge son frère.
Il peut le faire.

Pourquoi ici ?

De nouveau, une question.
Une question sur ce qui l'entoure, une question sur le monde et ses tours.
Ah, sans Amaterasu, tout serait sombre et sans réponse. Il n'y aurait pas de sortie, pas de couloir final pour expliquer les mystères.
Rien. Absolument rien.
Un froid différent de celui de son frère.
Un froid angoissant, un froid étouffant.

je t'aime
bien au-delà des mots
bien au-delà des planètes



Je vis parce que tu vis, Ama —

darren criss. @ atf
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
0/15  (0/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Shishio Satsuki - Daytime shooting star
× Appartement : Gagarine
× Métier : Acteur ~
× Epitaphes postées : 108
× Øssements764
Autre
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : le loup
× DCs : un truc moins fourbe
lémure
#15le 19.03.18 2:00
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
26/15  (26/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : glandeur
× Epitaphes postées : 281
× Øssements1493
Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : le gecko
× DCs : HANAE JEANINE SAITO
lémure
#16le 24.03.18 9:46
héroïne provisoire ,.
holding on to you
Susanoo ne se rappelle pas.
Il ne se rappelle pas la première fois qu'il a touché Ama.

Le feu brûlant
Caressant
La glace froide


Éclatante oxymore —

Mais de ce contact doux et envoûtant, son corps s'en souvient. Comme si c'était hier, comme si c'était demain. C'est inscrit dans ses souvenirs, c'est marqué sur sa peau -- il sait qu'il ne l'oubliera jamais. Susanoo a toujours eu une bulle immense, un champ si vaste qu'il s'est toujours rapidement senti oppressé par tout ce qui l'entourait -- toujours, sauf avec son frère.

Amaterasu est l'exception ;
Amaterasu est le point blanc d'une tâche sans fond

Amaterasu se laisse tomber dans le champ de balles et saisit délicatement l'une d'entre elles dans ses doigts. Ses doigts si délicats, ses doigts qui semblent si fragiles mais qui sont si forts. Toutes ces balles sont des possibilités -- c'est un nombre infini, comme celui des étoiles. Des dizaines et des dizaines de choix -- de choix qu'il faut faire dans la vie. Susanoo, ah ; Susanoo n'a jamais été le genre à prendre des décisions et à ouvrir des portes. Éternel enfant se cachant derrière son statut de second (qu'il n'a pas car Amaterasu n'a jamais, une seule fois, déclaré que l'un était avant l'autre -- jamais, jamais jamais) -- Susanoo n'a jamais voulu prendre le contrôle de sa vie -- de sa propre vie. Car le choix, le choix immense l'effraye au fond de lui.
Et Amaterasu le sait.
Il le sait très bien.

Il faut choisir désormais, Susanoo.
Il faut choisir, il faut prendre cette balle, saisir cette opportunité et décider : c'est toi qui sera la lumière d'Amaterasu.
Et ce fil rouge entre ces deux êtres, ce fil rouge si fort, n'a jamais été aussi marqué et intense.

Je vivrai pour toi

Susanoo laisse un sourire se dessiner sur ses lèvres. Un sourire malicieux mais un sourire bien plus profond, bien plus sincère que tous les précédents qu'il a pu jeter au reste du monde ; un sourire que seul son frère est autorisé à voir -- un véritable sourire. Il se penche vers cette aura de lumière, vers ce gouffre de clarté et tout en laissant glisser ses doigts de la joue à la mâchoire d'Amaterasu, un murmure s'échappe de ses lèvres.

(pause)
Il se rappelle, il se rappelle lorsqu'ils s'étaient dit ces mots.
Les deux jumeaux ont constamment échangé, partagé -- voir même plus -- tout au long de leur vie et ça depuis leur naissance. Il n'y a pas eu un instant, une demi-seconde dans l'espace temps où Amaterasu et Susanoo n'ont rien partagé -- absolument aucune.
Alors, il se rappelle.
Et comme un écho a ces paroles dites un jour --
Et comme un écho à ces paroles dites aujourd'hui --
(c'est solaire)
(c'est divinement brillant)

Je serais mort pour toi dans le monde des vivants, Ama (son souffle est léger, sincère -- et terriblement amoureux) -- je vivrai pour toi dans le monde des morts.

C'est éclatant.
C'est incroyablement vivant.
Comment pouvaient-ils resplendir autant ?

Il dépose délicatement ses lèvres, furtivement, sur la joue droite de son frère et prend place à ses côtés -- parce qu'ils ne peuvent pas être séparés bien longtemps, parce que ce contact, cette chaleur constante qui passe de l'un à l'autre tel un fluide dans leurs deux êtres, est vitale, nécessaire -- indispensable.
Il saisit une balle, d'une couleur différente de celle de son frère et joue distraitement avec elle. Il réfléchit -- encore et encore. Susanoo n'a jamais cessé de réfléchir, de se poser des questions pour lesquelles (à chaque fois, constamment), Amaterasu apporte une réponse.
Il s'humecte la lèvre supérieure, lance la balle vers le plafond puis l'attrape au vol avant qu'elle ne touche les autres.

Si cette balle est une possibilité -- (il fronce les sourcils, réfléchit à la formulation de sa phrase) Ama, si cette balle représente le choix d'oublier, est-ce -- (il déglutit, hésite -- mais cette question, il se l'ait posée mille fois, sans jamais trouver de réponse) est-ce que je peux la prendre ?

Dis, Ama --
Est-ce que je peux vouloir oublier le monde des vivants ? (excepté toi)
Est-ce que je peux vouloir oublier la célébrité, la psy et tout ce qui n'allait pas ?

Parce que je ne veux que toi —

darren criss. @ atf
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
0/15  (0/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Shishio Satsuki - Daytime shooting star
× Appartement : Gagarine
× Métier : Acteur ~
× Epitaphes postées : 108
× Øssements764
Autre
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : le loup
× DCs : un truc moins fourbe
lémure
#17le 18.08.18 2:01
avatar
lémure

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
26/15  (26/15)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : oikawa tooru | haikyuu!!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : glandeur
× Epitaphes postées : 281
× Øssements1493
Féminin
× Inscription : 25/08/2017
× Surnom : le gecko
× DCs : HANAE JEANINE SAITO
lémure
#18le 29.09.18 17:06
héroïne provisoire ,.
holding on to you
C'est toujours avec Amaterasu -- c'est toujours uniquement avec lui que Susanoo vit les moments les plus intenses de sa vie ; tout changement, tout pas en avant, aussi minime qu'il soit, n'a cessé d'être passé en présence de son frère aîné. Car sans cette lumière, il le sait. Il le sait qu'il n'est pas vraiment capable de prendre une décision, que le doute -- trop intense, trop gris, trop fort -- l'envahit dans un noir dont il ne discerne rien. Alors, il demande à son frère -- il questionne, il attend une réponse.

sans le savoir
mais inconsciemment
leurs pensées se confondent


Amaterasu lui sourit, de ce sourire si envoûtant, de ce délicat mouvement sur ses lèvres fines qui enrobe Susanoo d'un aura rassurant, d'une chaleur réconfortante. Car ce sourire est si doux, si fraternel (et peut-être plus) -- si indescriptible. Son frère semble à court de mots mais Susanoo n'ajoute rien ; il le laisse respirer, trouver le temps pour finalement souffler un je t'aime. Oh ; oh -- moi aussi, Amaterasu. Car Susanoo n'a toujours su faire que ça (uniquement) : aimer Ama. C'est le seul être sur Terre (et même dans le monde des morts) pour qui Susanoo voue un amour inconditionnel, sans limite ni barrière. Un amour telle une flamme vive -- non pas celle d'une bougie sur le point de s'éteindre mais bien celle d'un feu ardent, de ces braises capables de tout ravager, de tout rendre cendres et poussières.

c'est comme sur ces photos ; non -- non, pas celles des magazines ni des unes de journaux, pas celles en première de couverture ou même en dernière page -- non, des photos bien plus personnelles car il en existe, il en existe des photos bien moins officielles de ces deux frères ; des photos plus intimes où brûle alors cette flamme, ce rouge passion mélangé à du caramel orangé, cet amour indescriptible qui frôle l'interdit, qui joue malicieusement à se cacher derrière un flou incertain --
oui --
oui, c'est comme sur ces photos ;


Je t'aime, souffle Susanoo de sa voix particulière, comme si ce qu'il vient de confier à son frère est la chose la plus importante au monde -- et c'est la chose la plus importante au monde ; c'est son trésor, son jardin secret, sa bulle que personne ne peut pénétrer excepté celui pour qui l'amour est porté.

Susanoo n'a jamais aimé personne d'autre ; aucune de ces filles au lycée, aucun de ces êtres ayant traversé sa vie n'a reçu la moindre parcelle d'intérêt, le moindre signe d'une quelconque attention du jeune homme pour qui le soleil n'est qu'Amaterasu. Le reste -- toutes les autres planètes ou étoiles qui semblent vouloir graviter autour de lui, ne l'intéresse pas.
Et puis, Amaterasu, ce soleil si brillant, répond (oh -- enfin ? ou non -- simplement maintenant). Si Amaterasu a pris le temps, c'est parce qu'il le faut. La question posée par son frère est bien plus complexe qu'elle n'y paraît. Jouant distraitement de ses doigts longs et fins avec sa balle de couleur, il écoute (et Amaterasu a toute son attention -- absolument toute son attention) la réponse.

Amaterasu aime les symboles
Amaterasu est un symbole

Leurs regards se croisent, leurs mains se touchent -- oublies et rejettes ; alors Susanoo hoche la tête, de façon incertaine au départ puis plus sûre, comme si les mots de son frère prenaient lentement forme dans son esprit. Il voit, il imagine, il sait désormais : il va rejeter ce négatif, il va rejeter ce qui le tire vers le bas car le bas -- non, le bas n'est pas fait pour lui, n'est pas fait pour eux. Amaterasu et lui sont des anges, des êtres lointains et en hauteur -- si haut, si haut qu'ils concurrencent le soleil.
Il saisit les mains d'Amaterasu pour finalement les lâcher et l'enlacer dans ses bras, enfouir sa tête dans le cou de son frère et -- et vivre. Car dans la mort, c'est aujourd'hui que Susanoo a décidé de vivre.
Il se recule légèrement, entoure de ses mains pâles le visage angélique d'Amaterasu. Il le regarde, intensément. Il n'y a pas besoin de dire merci, il n'y a pas besoin de confier à voix haute ce que son frère peut saisir à travers sa respiration et son souffle, à travers ses iris chocolat et son sourire en coin.

Il n'y a que toi, murmure-t-il -- il n'y a que toi que je garde, Ama (il se racle la gorge, esquisse un sourire, laisse échapper un rire) Promets-moi de faire pareil, Ama.

promets-moi
promets-moi de ne garder que ce qui vaut la peine d'être gardé
de retirer tout mal, toute noirceur de cette vie
de cet aura éclatant
promets-moi


Susanoo a compris, pourquoi son frère l'a amené ici. Rien n'est hasard ou coïncidence -- comme à son habitude, comme à chaque fois, Amaterasu a tout soigneusement réfléchi. Il reste admiratif quelques minutes, contemple sa raison d'être juste en face de lui. Qu'aurait-il fait sans Amaterasu ? Probablement rien -- sa vie, sa mort, rien n'aurait eu le moindre sens. Il ne serait peut-être pas mort mais aurait-il réellement vécu ? Il en doute fortement.

Vis, conclut-il en déposant un baiser sur le front de son frère.

Le chemin est long ; le chemin est loin d'être terminé -- c'est même très certainement que le début. Il va aider Amaterasu, il va être là, pour lui. Car avec lui à ses côtés, Susanoo se sent invincible, indétrônable, inatteignable. Il vole, il vole si haut, si loin --

On dirait Peter Pan —

darren criss. @ atf
Aller à la page : Précédent  1, 2
forums partenaires