#1 le 07.09.17 18:52

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Shishio Satsuki - Daytime shooting star
× Appartement : Gagarine
× Métier : Acteur ~
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 72
× Øssements 175
× Age IRL : 19 Autre
× Inscription : 25/08/2017
× Présence : complète
lémure
http://www.peekaboo-rpg.com/t2287-amaterasu-k-omikami-a-ma-terre-bien-aimee-poete http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/15  (0/15)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Shishio Satsuki - Daytime shooting star
× Appartement : Gagarine
× Métier : Acteur ~
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 72
× Øssements 175
× Age IRL : 19 Autre
× Inscription : 25/08/2017
× Présence : complète
lémure

#2 le 07.09.17 22:35

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 23 Féminin
× Age post-mortem : 493
× Avatar : Princess Serenity - Sailor Moon
× Appartement : Brossard
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 81
× Øssements 145
× Age IRL : 26 Féminin
× Inscription : 04/09/2017
× Présence : complète
× DCs : Teodora Svensson
zombie
http://www.peekaboo-rpg.com/t2336-andrea-e-darlington-he-wore-black-and-i-wore-white#61965 http://www.peekaboo-rpg.com/t2351-andrea-e-darlington-juste-darling

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
35/100  (35/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 23 Féminin
× Age post-mortem : 493
× Avatar : Princess Serenity - Sailor Moon
× Appartement : Brossard
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 81
× Øssements 145
× Age IRL : 26 Féminin
× Inscription : 04/09/2017
× Présence : complète
× DCs : Teodora Svensson
zombie
Seasons came and changed the time



Se perdre.

Dans ses pensées ou dans la foule, que l'on nage ou que l'on coule. Se perdre est parfois si difficile qu'on ne sait plus comment s'y prendre pour s'abandonner, si difficile que l'on oublie, on oublie comment faire.

Peut être qu'on est déjà perdu et qu'on cherche encore comment faire, peut être qu'on a plongé au plus profond sans même s'en être rendu compte, sans même avoir tenté de chercher le chemin de retour. Elle ne sait pas, elle n'a jamais rien su, ni où elle se trouvait ni non plus si elle cherchait à se perdre ou au contraire à se retrouver. Elle fait du bruit, elle cherche peut être à être vue pour ça. Elle ne saisit pas ceux qui tentent si fort de tout maîtriser alors que constamment elle a l'impression que tout cherche désespérément à lui échapper.

Elle est stable, elle ne bouge pas, elle ne fait que stocker, stocker de l'air pour pouvoir crier, pour pouvoir prendre de la place, elle a déjà plein d'idées pour exister, tout en s'y prenant de façon si maladroite. Elle comprend ce qu'on dit autour d'elle, c'est déjà un grand pas pour la non native qu'elle est. Elle regarde les autres se noyer dans la musique qui se joue autour d'eux, elle les regarde avec un dédain presque évident, elle ne les comprend pas et pourtant elle les méprise déjà à la limite du supportable, ceux qui savent s'abandonner, ceux qui savent faire ce qu'elle ne sait pas.

En réalité elle a peur, peur de ne pas être comme les autres, d'être à jamais incapable du prodigieux don que la nature a accordé à certains de pouvoir s'adapter. Elle ne veut pas songer au fait qu'elle ait possiblement été rejetée à la sélection. Les gens marchent et les gens courent tandis qu'elle reste immobile dans son incapacité à la fois mentale de comprendre et de s'adapter et à la fois physique, elle qui se fatigue si facilement sur ses longues jambes de serin, ce corps qui la supporte à grande peine avec le peu de nutriments qu'elle garde si peu jalousement au sein de son être qui frôle les cinq cents ans.

Le soleil presque automnal de Tokyo la blesse presque, tandis que son amour propre se froisse alors que les yeux se détournent pour regarder autre chose, quelqu'un d'autre. Elle fronce le nez et plisse les yeux en se relevant de manière théâtrale dans un vain espoir de récupérer l'attention qui s'échappe irrémédiablement de sa poigne, cette fois ci elle comprend ce qu'il se passe, elle voit les têtes qui se tournent, et pourtant elle sait, elle sait que même dans le melting pot qu'est devenu le Japon d'après elle offre un spectacle de choix avec ses très longs cheveux blonds et ses grands yeux bleus impatients. Mais plus à cet instant, cet instant les regards ne quittent plus ce quelqu'un d'autre, ce qui la touche et qui l'agace, debout, toujours là où elle était, dans l'espoir de se retrouver, peut être est-elle perdue, finalement.

L'objet de toutes les attentions qui n'est plus elle marche et déambule, perdu au milieu de la foule, pourtant il sait presque où il va, elle aussi le regarde, presque par automatisme, un peu par jalousie, beaucoup par caprice, un soupçon parce qu'il s'arrête et la regarde. Elle ne reconnaît pas ce sourire là, et elle est sûre qu'elle s'en serait souvenue, elle ne le reconnaît pas mais il ne la reconnaît pas non plus, comme c'est curieux vraiment. Le soleil vrille sans mots échangés alors que ses propres lèvres s'ourlent dans un sourire solaire qui répond à celui de l'inconnu, l'or de ses oreilles teinte, sa tête se penche, ses yeux se plissent.

« Bonjour. »

Ah, comme son japonais est rouillé, elle qui passe son temps à hurler en anglais. Il n'a pourtant pas l'air asiatique, enfin, pas totalement, mais elle ne saurait le dire. Elle tique au capharnaüm sonore qu'un enfant fait non loin, elle gronde sur le vent si faible qui blesse sa peau, elle roucoule de l'attention revenue, même si partagée, c'est bien embêtant tout de même.

#3 le 08.09.17 16:12

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Shishio Satsuki - Daytime shooting star
× Appartement : Gagarine
× Métier : Acteur ~
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 72
× Øssements 175
× Age IRL : 19 Autre
× Inscription : 25/08/2017
× Présence : complète
lémure
http://www.peekaboo-rpg.com/t2287-amaterasu-k-omikami-a-ma-terre-bien-aimee-poete http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/15  (0/15)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Shishio Satsuki - Daytime shooting star
× Appartement : Gagarine
× Métier : Acteur ~
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 72
× Øssements 175
× Age IRL : 19 Autre
× Inscription : 25/08/2017
× Présence : complète
lémure

#4 le 09.09.17 15:44

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 23 Féminin
× Age post-mortem : 493
× Avatar : Princess Serenity - Sailor Moon
× Appartement : Brossard
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 81
× Øssements 145
× Age IRL : 26 Féminin
× Inscription : 04/09/2017
× Présence : complète
× DCs : Teodora Svensson
zombie
http://www.peekaboo-rpg.com/t2336-andrea-e-darlington-he-wore-black-and-i-wore-white#61965 http://www.peekaboo-rpg.com/t2351-andrea-e-darlington-juste-darling

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
35/100  (35/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 23 Féminin
× Age post-mortem : 493
× Avatar : Princess Serenity - Sailor Moon
× Appartement : Brossard
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 81
× Øssements 145
× Age IRL : 26 Féminin
× Inscription : 04/09/2017
× Présence : complète
× DCs : Teodora Svensson
zombie
Seasons came and changed the time



Un instant.

Ça passe et ça se renouvelle, par milliers, des moments qui se croisent, se font et se défont, les gens les empilent et les collectionnent, ils les immortalisent et les cristallisent dans une peur de la perte qui la laisse pantoise. Ça revient si vite pourtant un instant, le premier à peine disparu que vient déjà le suivant. Il se passe tellement de choses en un instant alors qu'il peut être si vide, vide de sens et vide de choses. Elle se demande comment le remplir, donner un sens aux choses, c'est bien curieux vraiment.

Il ne fait pas sens, cet homme en face d'elle, pas sens du tout et il y a une chose dans sa manière de la regarder, ou peut être dans sa manière de sourire. Il avait un très beau sourire pourtant, et elle aimait qu'on lui sourit pourtant, elle aimait qu'on la regarde pourtant. Elle y voyait cependant un avantage certain, l'attention était de nouveau totalement revenue, pas vers elle, mais vers eux, victoire en demi teinte. Elle calque presque sa respiration sur celle de l'inconnu et verrouille ses prunelles sur celles qui lui font face, la douceur des mots venant s'écraser sur ses tympans outrés de la supposition.

« Je ne suis jamais perdue. Vous l'êtes ? »

Il avait au moins eu la décence de remarquer son malaise avec le japonais qu'elle n'avait pas vraiment réussi à maîtriser, ce qu'elle n'avait pas essayé d'ailleurs, elle s'attendait à ce qu'on s'adapte à elle et non pas le contraire. C'était agaçant, elle ne trouvait rien pour s'agacer et pourtant elle aurait voulu s'agacer mais il n'y avait rien, il était si lisse que rien n'arrivait à déclencher sa colère ou son inconfort et pourtant il était agréable. Un instant suspendu dans le temps qui finirait par éclater comme une bulle de savon, il l'intriguait, elle voulait comprendre, comprendre pourquoi il réussissait ce qu'elle avait du mal à faire, comprendre comment il s'y prenait pour ne pas détonner tout en détonnant. C'était agaçant.

« En ai-je l'air ? »

Curiosité orgueilleuse qui voulait qu'elle sache de quoi elle avait l'air, qui demandait presque qu'on continue de la regarder, qu'on lui dise à quoi elle ressemblait et pourtant, pourtant elle savait qu'il l'observait, mais ce n'était pas tout à fait ça, il ne l'observait pas, il avalait avec les yeux tout ce qu'il pouvait glaner, c'était effrayant. Elle ne voulait pas avoir l'air perdue, elle ne voulait pas être perdue, elle savait toujours ce qu'elle voulait, et elle ne voulait pas être perdue, c'était embêtant. Inspiration, expiration, avait-elle l'air autre chose que perdue ? De quoi aurait-elle voulu avoir l'air ? Voulait-elle seulement avoir un air ? Elle était peut-être perdue finalement.

Elle penchait un peu plus la tête, se tournant totalement vers l'inconnu, lui accordant finalement toute son attention, renonçant à faire plus attention aux autres, lui accordant l'inestimable chose qu'était son temps à ses yeux, le temps précieux qu'elle aurait passé à être regardée, la fabuleuse énigme qu'il représentait valait la contrepartie, et elle en avait décidé ainsi. Elle fit trois minuscules pas comme un tour de piste, ne le lâchant pas du regard, lui en revanche il n'avait pas l'air perdu, il n'avait l'air de rien, c'était surprenant.

#5 le 10.09.17 0:25

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Shishio Satsuki - Daytime shooting star
× Appartement : Gagarine
× Métier : Acteur ~
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 72
× Øssements 175
× Age IRL : 19 Autre
× Inscription : 25/08/2017
× Présence : complète
lémure
http://www.peekaboo-rpg.com/t2287-amaterasu-k-omikami-a-ma-terre-bien-aimee-poete http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/15  (0/15)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Shishio Satsuki - Daytime shooting star
× Appartement : Gagarine
× Métier : Acteur ~
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 72
× Øssements 175
× Age IRL : 19 Autre
× Inscription : 25/08/2017
× Présence : complète
lémure

#6 le 13.09.17 0:55

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 23 Féminin
× Age post-mortem : 493
× Avatar : Princess Serenity - Sailor Moon
× Appartement : Brossard
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 81
× Øssements 145
× Age IRL : 26 Féminin
× Inscription : 04/09/2017
× Présence : complète
× DCs : Teodora Svensson
zombie
http://www.peekaboo-rpg.com/t2336-andrea-e-darlington-he-wore-black-and-i-wore-white#61965 http://www.peekaboo-rpg.com/t2351-andrea-e-darlington-juste-darling

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
35/100  (35/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 23 Féminin
× Age post-mortem : 493
× Avatar : Princess Serenity - Sailor Moon
× Appartement : Brossard
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 81
× Øssements 145
× Age IRL : 26 Féminin
× Inscription : 04/09/2017
× Présence : complète
× DCs : Teodora Svensson
zombie
Seasons came and changed the time



Regarder.

Il y avait des centaines de façons de regarder, elle en connaissait beaucoup, elle regardait peu mais aimait être regardée. Elle n'arrivait pas à définir si la personne en face d'elle la regardait, l'observait ou bien se concentrait sur tout le reste, tout le reste qui existait autour d'eux et qu'elle avait difficilement lâché pour ne poser ses yeux et son attention sur lui seul. Il était étrange, il répondait de façon si brusque et si douce qu'elle était perdue. Oui, cette fois elle était perdue, tout comme il avouait être perdu. Elle ne lui proposerait pas d'aide, il l'intéressait mais elle considérait son temps infiniment trop précieux pour jouer au guide avec un tokyoïte plus vrai qu'elle ne le serait jamais.

Elle le regardait comme on regarde une œuvre d'art qu'on ne comprend pas, il la regardait comme si elle existait dans un tout. Elle fronce ses sourcils blonds alors que le vent vient jouer dans leurs cheveux, désordonnant plus ceux de malt, agitant ceux d'or, elle ne sait pas quoi penser, elle veut s'agiter, elle veut s'énerver, elle veut hurler qu'elle est là et pourtant elle n'ose presque pas devant celui qui retient son attention. Elle ne le comprend pas, elle ne veut pas le comprendre, elle n'a jamais porté son regard si fort sur quelqu'un, il l'intrigue, il a ce qu'elle recherche et il semble si peu l'apprécier.

« Pourtant, vous, vous ne semblez pas perdu. »

Il marchait trop vite, il regardait trop peu, il ne cherchait rien et encore moins son chemin. Elle effleure l'idée qu'il lui mente et la douce musique de son calme apparent en prend un coup. Elle s'offusquerait presque de l'insolence solaire avec laquelle il rejette l'attention totalement posée sur lui, elle ne le quitte pas de yeux et pourtant elle ne le comprend toujours pas. Elle ouvre la bouche pour hurler mais rien ne sort, tout simplement parce que le contentement est plus grand, il refuse de regarder ailleurs, elle a enfin l'attention qu'elle mérite, il se concentre de nouveau et uniquement sur elle qui lui adresse un sourire plus éclatant qu'une explosion de lumière vive.

« Enfin, pas totalement. »

Tout en lui résonnait différemment d'elle et pourtant elle essayait définitivement de comprendre, de le comprendre lui, de comprendre sa perdition, de se comprendre elle. Et en un sens maintenant qu'il la regardait il lui faisait presque peur alors qu'il la fascinait, mais elle avait presque peur de ces deux grands abîmes avides d'informations qui s'étaient tournés vers elle, il absorbait tout, elle ne comprenait pas. Il absorbait tout et comprenait trop vite, elle hésitait, elle avait peur, elle était contentée. Oui, elle avait perdu quelque chose.

« En un sens, disons plutôt qu'on me l'a volé. »

Elle parlait de lui, il lui avait volé ce qu'elle voulait tant et en même temps il lui rendait au centuple. Elle se demandait ce qu'il dirait si elle lui énonçait, qu'il lui avait dérobé quelque chose, eux qui ne se connaissaient que depuis quelques minutes. Mais elle avait mieux à faire, ne pas perdre, il l'a devançait déjà dans la connaissance, elle haïssait ça, cette facilité qu'il avait de nouer, de dénouer, d'apprendre si vite.

« Vous êtes perdu mais pas perdu, je me demande bien comment vous faîtes, vraiment. »

Vraiment, elle était mauvaise joueuse.

#7 le 21.09.17 16:17

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Shishio Satsuki - Daytime shooting star
× Appartement : Gagarine
× Métier : Acteur ~
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 72
× Øssements 175
× Age IRL : 19 Autre
× Inscription : 25/08/2017
× Présence : complète
lémure
http://www.peekaboo-rpg.com/t2287-amaterasu-k-omikami-a-ma-terre-bien-aimee-poete http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/15  (0/15)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Masculin
× Age post-mortem : 21
× Avatar : Shishio Satsuki - Daytime shooting star
× Appartement : Gagarine
× Métier : Acteur ~
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 72
× Øssements 175
× Age IRL : 19 Autre
× Inscription : 25/08/2017
× Présence : complète
lémure

#8 le 24.09.17 17:59

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 23 Féminin
× Age post-mortem : 493
× Avatar : Princess Serenity - Sailor Moon
× Appartement : Brossard
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 81
× Øssements 145
× Age IRL : 26 Féminin
× Inscription : 04/09/2017
× Présence : complète
× DCs : Teodora Svensson
zombie
http://www.peekaboo-rpg.com/t2336-andrea-e-darlington-he-wore-black-and-i-wore-white#61965 http://www.peekaboo-rpg.com/t2351-andrea-e-darlington-juste-darling

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
35/100  (35/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 23 Féminin
× Age post-mortem : 493
× Avatar : Princess Serenity - Sailor Moon
× Appartement : Brossard
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 81
× Øssements 145
× Age IRL : 26 Féminin
× Inscription : 04/09/2017
× Présence : complète
× DCs : Teodora Svensson
zombie
Seasons came and changed the time




Rire.

Il venait de répandre son rire comme on fait tomber la pluie, c'était impossible de le manquer, ça tombait sur eux sans prévenir et ça laissait des traces bien après. Elle pensait à un conte, un conte où un miroir se brisait et un des morceaux venait se loger dans l’œil d'un garçon. Elle trouvait que le rire de celui en face d'elle était un peu entre la pluie d'été et le miroir brisé, ils en gardaient tous un morceau avec eux. Et la dualité du moment la faisait presque vaciller, elle se renfrognait face à toute la beauté et apparente facilité de ce geste, elle admirait presque malgré elle l'aura qui se dégageait de ce simple geste, elle se rengorgeait parce qu'elle savait que le sourire et le rire était une des armes qu'elle maîtrisait bien. Elle ne loupait rien, elle observait jusqu'aux plus petits détails que ses yeux voulaient bien lui montrer, se faisant plus ouverts encore pour capter les nuances qui tintaient son hilarité, qui la rendaient si vraie.

C'était à elle de sourire, elle ne riait pas mais ses fossettes se creusaient et accompagnaient un sourire plein et brillant de compréhension qui faisait luire la malice dans ses yeux qui ne le quittaient toujours pas, ils avaient passé la phase de reconnaissance première qui mêlait prudence et adaptation, ils communiquaient de maintes façons et il la renvoyait à ses paroles, qu'elle avait volontairement laissées ouvertes, ce qu'il n'avait évidement pas loupé. Il était très rapide, très observateur d'abord mais surtout très rapide là où elle prenait un temps fou à tout examiner, là où elle décortiquait absolument tout pendant des heures pour être sûre de ne rien manquer. Ce n'était pas un problème d'habitude, étant donné que ses interlocuteurs n'étaient pas aussi observateurs, étaient lents, lui laissaient pleinement le temps de prendre l'avantage sans trop d'efforts, lui laissaient le temps d'avoir assez d'avance pour qu'elle soit sûre de gagner.

Mais pas lui, lui il forçait déjà les portes avant même qu'elle n'ait conscience qu'elles étaient ouvertes. Elle le trouvait en ça extrêmement dangereux, une partie d'elle même se recroquevillait pour se cacher alors que l'autre dans toute sa complexité se grandissait pour être encore plus regardée. Chacun de ses gestes rendaient hommage à ce que le monde avait pu créer de plus gracieux et masculin à la fois, trop presque, assez pour qu'elle détourne les yeux un quart de seconde, son sourire perdant un dixième de seconde de son éclat pourtant si brillant, pourtant si parfait, pourtant si beau. Mais elle avait très vite retrouvé le chemin vers son visage pour continuer à le regarder, on ne détournait pas les yeux de personnes pareilles, c'était si rare d'en rencontrer.

« Vrai. Mais je n'allais tout de même pas tout vous donner en une seule fois. »

Ça aurait été l'insulter que de croire qu'elle allait facilement abdiquer, et elle n'avouerait jamais non plus à quel point, à quel stade, ce garçon en face d'elle la déstabilisait et représentait une énigme à ses yeux. Elle ne voulait pas lui dire à quel point elle ne le comprenait pas mais pourtant à quel point elle voulait le comprendre, à quel point elle le comprenait aussi, parfois. Tout comme sans qu'elle ne lui ait dit, il avait compris qu'elle l'accusait presque sans l'accuser, comme le soleil en veut aux nuages, comme la lune en veut aux étoiles qui brillent trop fort. Elle était surprise par ses excuses, ce n'était pas ce à quoi elle s'attendait mais elle comprenait pour une fois ce qu'il se passait, elle comprenait qu'il ne partageaient pas la même affection pour ce qui lui avait été volé, pour ce qu'il lui avait volé, sans le vouloir, ce qui était presque pire.

« J'apprécie le geste, mais on ne s'excuse pas de briller trop fort. »

Elle bougeait encore un peu, elle se fatiguait vite et elle préférait encore être en mouvement plutôt qu'immobile, mais elle n'allait pas bien loin, à quelques pas, elle ne voulait pas trop risquer de devoir détourner ses yeux de lui, de peur de se perdre sur le fil tendu qu'ils tissaient peu à peu entre eux deux. Surtout qu'il soulevait une question qui l'intéressait, il était perdu mais pas perdu, elle ne savait pas comment il faisait, il ne le savait pas non plus, elle ne se sentait pas perdue, il affirmait qu'elle l'était et pourtant elle ne savait pas qu'elle était perdue et lui savait qu'elle l'était sans pour autant aller jusqu'au bout du raisonnement. Elle fronçait un peu les sourcils.

« Faut-il nécessairement chercher quelque chose pour être perdu à votre avis ? »

Cherchait-il quelque chose ? Ou peut être avait-il trouvé cette chose mais ne savait pas quoi en faire maintenant qu'elle était là. C'était peut-être pour ça qu'il était perdu mais pas perdu, il avait trouvé ce qu'il cherchait mais il était perdu quant à l'utilisation qu'il devrait en faire ? Elle se gardait bien de lui exposer tout ce à quoi elle pensait, elle savait déjà qu'il sondait et qu'il interceptait déjà la moitié de ses pensées avant qu'elle même ne réussisse à les analyser. Elle avait envie de rire.

Ça existait les rires qui donnaient envie de rire, mais à retardement ?

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Les liens externes sont activés pour les invités.
N'oubliez pas de remplir le captcha avant de partir pour que le message soit bien enregistré