ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Alexiel Etsuko a posté un rp libre dans l'appartement Kiss

    Urie Kaneki recherche divers vampires pour rp !

    Jason K. Washington plusieurs partenaires chimères, zombies et vampires

    Rose recherche des rps et des liens !

    Meyah Sésatoriss recherche un partenaire de rp qui serait inspiré par son personnage !

    Event du moment
    ... Before Christmas
    du 20 décembre au 20 janvier

    Moi, la politique je lui dis merde. [PV: Léandre]

    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 23 Neutre/sans genre
    × Age post-mortem : 24
    × Avatar : Bokuto - Haikyuu !! Merci Miles ♥
    × Appartement : Bozo
    × Métier : Educateur au refuge
    × Péripéties vécues : 206
    × Øssements155
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 18/04/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le kiwi
    × DCs : Inari Nakamura

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    15/100  (15/100)
    23Neutre/sans genre24Bokuto - Haikyuu !! Merci Miles ♥BozoEducateur au refuge20615524Féminin18/04/2017complètele kiwiInari Nakamura
    avatar
    vampire
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1724-fubuki-zetsu-un-jour-je-serais-roi-en-attendant-je-fais-chier-le-mondehttp://carnetspehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1725-carnet-de-fubukictral.pab
    23Neutre/sans genre24Bokuto - Haikyuu !! Merci Miles ♥BozoEducateur au refuge20615524Féminin18/04/2017complètele kiwiInari Nakamura
    vampire
    #1 le 21.08.17 10:32
    Slogans cons, prise de tête facileDans la vie il y a des choses importantes. Exprimer son avis et le revendiqué en fait partie. Enfin pour toi. Fubuki, tu aurais pu rester chez toi à manger des cookies ça aurait été mieux pour tout le monde et plus utile aussi.

    Donc exprimer son opinions pour tout et n’importe quoi ce n’est pas ce que tu cherches aujourd’hui. Non, ce matin, là, dans le hall de l’agence, à côté d’un mur, tu viens revendiquer tes idées politiques. Autant politique que sont tes idées en fait. Parce qu’elles ne le sont pas malgré le sujet. De base les gens t’ont pris en pitié avec ta pancarte où un Joshua est dessiné de façon super moche, barré d’une grosse croix rouge. Ce n’est pas volontairement moche en plus. Tu ne sais juste pas dessiné de base que c’est ainsi. Le pire certainement c’est que tu as pris du temps pour faire cette affichette toute moche.

    Donc nous disons que les gens avait eu pitié de toi et t’avais laissé faire ton sitting dans ton coin. De base tu ne gênais personne réellement. Tu étais assis là à faire une sorte de mini slogan moche du genre :

    « Joshua, caca ! Le roi des rastas ! À bas le gros rat ! »
    « Pour une mort meilleur, un roi mieux. »
    « Libérons la faucheuse ! Despote aux fond de la creuse ! »


    Ça se voit franchement que tu n’as personne pour t’aider dans ta campagne de communication ou pour inventer des slogans. Tu apostrophe de temps en temps des morts qui passent avec plus ou moins de réussite. Souvent tu attires plus un rire qu’autre chose avec ton pantalon jaune pipi et ta chemise pleine de chat imprimé dessus. C’est peut-être certainement aussi pour ça qu’on te laisse un peu faire dans ton coin. Quoi qu’il en soit tu vois une chevelure rousse qui te rappel la soirée chez Urie. Avec un grand sourire aux lèvres tu lèves tes bras au ciel et cris bien fort pour être certain qu’elle t’entende.

    « Hey ! Prince charmant ! Comment tu vas ? »


    Contre toi toujours cette pancarte dégueulasse contre toi. Tu as juste l’air ridicule assis là contre ton mur à faire des grands gestes tout moches. Si elle t’ignore il faudra pas non plus te poser des questions.
    © 2981 12289 0
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 29 Féminin
    × Age post-mortem : 254
    × Avatar : Zelda
    × Pouvoir : Ficelles de squelette
    × Appartement : Jolly Jumper
    × Métier : Antiquaire et apothicaire.
    × Péripéties vécues : 1131
    × Øssements4
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 28/04/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : la salamandre
    × DCs : Cassian / Brendan

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    48/100  (48/100)
    29Féminin254ZeldaFicelles de squeletteJolly JumperAntiquaire et apothicaire.1131421Féminin28/04/2017complètela salamandreCassian / Brendan
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1786-leandre-delacour-house-of-cardshttp://carnetspectral.pab
    29Féminin254ZeldaFicelles de squeletteJolly JumperAntiquaire et apothicaire.1131421Féminin28/04/2017complètela salamandreCassian / Brendan
    nécromancien
    #2 le 28.08.17 19:34
    distance displays disrespect
    Tôt dans l'après-midi, l'horaire est peu conventionnel pour la jeune femme. Après tout, elle a plutôt l'habitude de fermer la boutique tard dans la matinée mais cette fois-ci, elle décale et prolonge quelque peu la fermeture, profitant un peu des bibelots qu'elle peut y stocker plutôt qu'y vendre. Rares sont ceux qui y passent et plus récurrentes se font ses aller-retours à sa boutique. Au final, elle semble faire grimper à elle seule le chiffre des visites.

    Un peu abattue sur ce résultat peu concluant, elle s'interroge sur l'avenir de son entreprise en faillite. Si elle n'était pas congédiée, il serait bien plus facile pour elle de redresser cette pente ardue. Mais, en tout cas, même dans ce spleen, elle se contente de vivre dans ce présent et opter pour des solutions plutôt que d'y voir la fin ; comme elle n'a jamais vu sa mort, trop têtue et aveugle.
    Prenant trop peu en considération une bataille de telle envergure, elle a même tendance à en mener d'autres dans le même temps ce qui n'est pas très judicieux.
    La mauvaise perdante qu'elle est a sans doute besoin de retrouver un peu du goût de la victoire pour se sentir triomphante et plus raisonnée que naïve.

    La tête ainsi donc haute et pas baissée, elle regagne le logement assigné par l'Agence Azazel et doit donc passer par cette dernière. Si le monde se galvanise autour d'elle, affairé, pour lui rappeler à quel point personne n'a de temps hormis elle, elle essaye de donner ce paraître à son tour, mais en vain.
    Un coquelicot a beau être joli mais trop champêtre et exotique, on le désherbe dans un jardin de tulipes.
    Ainsi, même si personne ne la remarque en temps normal, c'est d'autant plus grave dans ces circonstances puisqu'elle arrive à le percevoir et le sentir, qu'elle est seule dans ce monde d'inconnus plus bosseurs qu'elle alors qu'elle ne demande qu'à faire ses preuves.

    La seule chose à laquelle Léandre parvient à se rattacher, c'est ce décor terne et bleu. Pas un bleu pervenche ou bleu électrique. C'est bleu, point barre. Quelques touches blanches et grisâtres aussi. Si sa chevelure blonde pourrait attirer plus de regard, elle la considère morne et, même dans ce peuple de bruns, lambda.
    La descente est proche.

    Par chance, une beuglante arrive à l'atteindre et lui apporter une existence qu'elle croit presque s'éteindre. La déprime ne réussit pas à la française comme elle lui est peu fréquente alors elle secoue sa tête et ses mèches blondes pour afficher un nouveau visage et non pas un masque. Elle est blasée.
    Après tout, même si elle peut le remercier, qu'est ce qu'il a à hurler après elle d'aussi loin et à cette puissance ? Est ce qu'il a conscience que des passants se moquent de lui ?

    Elle n'a pas encore rit mais en s'approchant de plus près, elle ne peut retenir son sarcasme face aux graffitis réalisés sur une pancarte par les soins de cet homme. Malgré les vagues souvenirs de cette fameuse soirée, elle se souvient assez de lui pour restituer son visage et attribuer un nom à cet homme qui la désigne d'une manière bien particulière qu'elle n'en est pas sûre d'être l'interlocutrice. Après tout, elle est une femme, pourquoi la confond-t-il avec un homme ?

    — Excuse-moi mais c'est à moi que tu d'adresses là ?

    Elle ne choisit pas le vouvoiement pour ce personnage. Après tout, Ael ne l'avait pas fait au bout d'une deuxième rencontre donc elle juge qu'il ne le faut pas non plus avec un de ses amis à elle. Sa main précédemment dans ses cheveux, elle l'a porté sur sa bouche pour maintenir sa moquerie mais elle a très vite enterrer cette dernière et positionne ainsi ses phalanges contre son menton pour jauger l'écriteau de Fubuki.

    Très vite, elle devient susceptible à cause de ce rapprochement insultant envers Joshua qu'a écrit Fubuki et ne peut s'empêcher d'être désagréable bien qu'elle ne considère pas Fubuki comme une mauvaise personne contrairement au reste des invités de la soirée qu'ils ont eu.
    Peut-être que le japonais essaye de jouer à un autre jeu qui consiste à la provoquer ? Visiblement, ça devient le passe temps préféré de son entourage et naïvement, elle y répond puisque trop déterminée.

    — Dis moi, qu'est ce que tu fiches avec cette pancarte ? Tu m'as appelé exprès pour que je la tienne parce que tu pensais que je n'avais rien à faire ?

    Très soupe au lait, elle n'est pas pleine de rancoeur mais surtout pleine de luttes.
    Et elles s'embrouillent.
    Elle s'embrouille.
    C'est comme si elle reproche à son interlocuteur d'être le coupable de son manque de clients alors qu'il n'est qu'une pauvre minable anti-système.
    La jeune femme le dévisage très clairement avec snobisme. À l'image et l'imitation de tout ce peuple travailleur, elle critique un indépendant alors qu'elle devrait, en temps normal, plutôt le féliciter.
    Elle n'est pas logique puisqu'elle est dominée.
    Dominée par la passion qu'elle voue au système et à Joshua.

    — Même en étant peu occupée, dit-elle avec euphémisme pour contrer les mensonges, je trouve mieux à faire que de cracher mon venin sur Joshua que tu ne connais même pas. Qui te dit qu'il est si « rat » que tu le prétends ?

    Ainsi, elle patiente mais elle reste toujours aussi énervée, attendant une réponse rapide mais efficace. Léandre attend un débat qu'elle souhaite dominer. Pour une fois dans ces instants, elle souhaite dominer au moins une de ses batailles.
    REA
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 23 Neutre/sans genre
    × Age post-mortem : 24
    × Avatar : Bokuto - Haikyuu !! Merci Miles ♥
    × Appartement : Bozo
    × Métier : Educateur au refuge
    × Péripéties vécues : 206
    × Øssements155
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 18/04/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le kiwi
    × DCs : Inari Nakamura

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    15/100  (15/100)
    23Neutre/sans genre24Bokuto - Haikyuu !! Merci Miles ♥BozoEducateur au refuge20615524Féminin18/04/2017complètele kiwiInari Nakamura
    avatar
    vampire
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1724-fubuki-zetsu-un-jour-je-serais-roi-en-attendant-je-fais-chier-le-mondehttp://carnetspehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1725-carnet-de-fubukictral.pab
    23Neutre/sans genre24Bokuto - Haikyuu !! Merci Miles ♥BozoEducateur au refuge20615524Féminin18/04/2017complètele kiwiInari Nakamura
    vampire
    #3 le 05.09.17 20:41
    Slogans cons, prise de tête facileVisiblement elle ne t’ignore pas. Tu as de la chance. Peut-être. Même si elle semble sceptique sur le fait que ça soit bien à elle que tu t’adresses. Instinctivement comme ça avait de l’importance capitale et qu’elle avait des soucis de vue tu hochas la tête avec exagération à sa question. Sérieuse, soit un minimum sérieux là c’est juste horrible stupide. Comme le reste de ton être. Comment veux-tu être pris au sérieux dans tes réclamations politiques ?

    Elle remarque ta pancarte et quelque part tu es super fier de ça. Tu bombes instinctivement le torse à ses remarques. Alors que ça n’a absolument rien de plaisant. Ni de super valorisant. Que dans tout ce qu’elle dit ça se ressent très clairement qu’elle apprécie absolument pas ton initiative. C’est peut-être un peu faible d’ailleurs comme vision des choses. Elle demande des explications et ne t’a pas encore mis dans le coma avec l’aide de tes propres pancarte, tu trouves que c’est une super bonne gestion de la colère.

    D’ailleurs tu lui souris encore plus de toutes tes dents et c’est assez pitoyable. Comme si ce qu’elle te disant te passait complétement au-dessus de la tête. C’est peut-être le cas en fait.

    « Je voulais pas que tu tiennes la pancarte. Je l’ai fait au refuge avec les enfants là-bas ! Regarde comme elle est trop belle. Les gamins ont vraiment un talent fou. »

    Noie le poisson, ça a l’air bien de ne pas prendre sa colère en compte. Stupide aussi. Mais tu l’aime bien et elle est amusant de se prendre la tête aussi rapidement et facilement en prime. Alors avec ton sourire d’idiot collé au visage tu continues ton cirque sans te soucier du reste.

    « De base c’est que Rat et Joshua ça fini pareil et que ça avait une super consonance pour le slogan. Avoue que si j’avais dit le roi de la polka ça aurai été tout nul encore plus. »


    Tu hausses tes épaules de façon purement et simplement fatidique. Tentant tout de même de simplement lui montrer ton point de vue.

    « Je ne crache pas de venin en plus. Je suis simplement contre le fait qu’on laisse un roi au pouvoir aussi longtemps sans possibilité de refaire des élections en prime. J’avoue que j’adorerais être roi, mais voilà. Puis je ne sais pas si tu as vus le documentaire sur la vie de notre roi, mais il y a une partie qui dit qu’il a été en contact avec une chimère qui aurait hurlé un peu trop près de son cerveau. Et qu’il a fondu. Du coup que ça soit lui ou moi au pouvoir ça changerais pas grand-chose. »

    Tu passes une main dans tes cheveux en soupirant et lâche d’un ton blasé.

    « Puis comment je drague la Faucheuse si je suis pas roi ? »

    Comment tu veux être pris au sérieux avec ce genre d’argument ?
    © 2981 12289 0
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 29 Féminin
    × Age post-mortem : 254
    × Avatar : Zelda
    × Pouvoir : Ficelles de squelette
    × Appartement : Jolly Jumper
    × Métier : Antiquaire et apothicaire.
    × Péripéties vécues : 1131
    × Øssements4
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 28/04/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : la salamandre
    × DCs : Cassian / Brendan

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    48/100  (48/100)
    29Féminin254ZeldaFicelles de squeletteJolly JumperAntiquaire et apothicaire.1131421Féminin28/04/2017complètela salamandreCassian / Brendan
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1786-leandre-delacour-house-of-cardshttp://carnetspectral.pab
    29Féminin254ZeldaFicelles de squeletteJolly JumperAntiquaire et apothicaire.1131421Féminin28/04/2017complètela salamandreCassian / Brendan
    nécromancien
    #4 le 21.10.17 18:17
    distance displays disrespect
    À sa manière de vouloir taire les volcans, elle tente de faire de même. Elle joue le rôle de l’imitatrice. Puis celui de l’admiratrice qui, les yeux brillants, reluquent les enfants du refuge désignés. L’intention de cet homme aux cheveux poivre-sel est clairement louable. C’est sans doute la seule concession qu’elle pourrait lui faire :

    — Jouer avec des enfants. C'est adorable ! Je dirai même que c’est assez intéressant puisqu’il peut y avoir des intérêts pédagogiques…

    Avant de reprendre, elle s’interrompt même si cela n’est pas signe qu’elle autorise son adversaire à reprendre. Après tout, il ne s’agit là que de la thèse qu’elle veut absolument réfuter et qu’elle veut mettre en comparaison face à son raisonnement. Elle est très méthodique et ne cherche pas à être si spontanée. C’est sans doute sa faiblesse à elle, qui est trop fébrile. Elle ne veut pas être renversée mais on peut facilement couper les pattes de son destrier pour l’atteindre.
    Elle reste méprisante et éloignée malgré le ricanement qu’elle fait vibrer sur ses cordes vocales.

    — Du moment que toi, elle le pointe du doigt, tu n’ajoutes pas ton grain de sel dans l’enseignement. Sinon, ça devient de l’abrutissement, rit-elle se pavanant de sa rime peu originale qu’elle considère plus forte que celle de son rival.

    Après tout, son meilleur argument n'est que de démanteler ceux des autres pour y chercher des failles. Plus qu'une femme pragmatique ou même pratique, elle s'appuie sur des éléments pour les analyser posément. Elle n'a pas besoin de hacher la parole de son interlocuteur et préfère le laisser apporter toutes les informations dont il juge être nécessaires à son argumentaire.
    Mais plus il y apporte des éléments, plus il le détruit. La conviction de cette personne dont elle a sans doute oublié le prénom mais pas le visage l'impressionne. Elle pourrait presque l'admirer si ça ne va pas en travers de ces idéaux à elle. Elle est vraiment trop butée face à un opposant qu’elle défiera toujours de manière stricte.

    À l’apparence agressive de sa stature, il n’est pourtant que de la cardamome au goût, différent de son odeur camphrée et prononcée, sucrée et onctueux. Peut-elle vraiment se permettre d’être aussi méchante avec une personne dont l’innocence frôle celle des petits qu’il côtoie ? La blonde soupire et clôt les paupières pour finalement dévisager non plus avec taquinerie mesquine son vis-à-vis. Dans ses yeux, elle soutient tout de même assez de sérieux pour ne pas se dérober à la clémence qui ne forge ni les hommes, ni les femmes mais peut-être les enfants.
    Or, d’après ces propos avancent, il en est un mais elle préfère et estime être en face d’un homme supposé avoir subi une formation capable de le rendre lucide sur les propos du monde.
    Pour elle, il n’a juste rien compris.
    Inutile d’être vilaine mais quelque part, comment peut-elle laisser passer un tel affront d’un abruti pareil ?

    — C'est tout simplement pour cette raison qu'on ne rend pas éligible des personnes aussi simples d'esprit que toi.

    D’un coup d’estoc, elle assigne une répartie frontale à cette connaissance pour le faire tomber avant elle de ses grands chevaux. Quelle est cette folie arrogante plus qu’ambitieuse dans laquelle il s’est réfugié pour pouvoir penser être une personne digne d’un tel titre ? Même une femme aussi pédante (parfois) que Léandre sait qu’elle ne mérite pas s’autoproclamer reine d’une si grande entreprise. Elle n’écarquille pas les yeux mais reste assez outrée par un tel objectif aussi inatteignable pour une personne ayant touché le bas fond de la populace commune. Elle secoue la tête tout de même pour changer de ton, bizarrement, et adopter quelque chose de plus sec pour filer avec la condescendance :

    — Alors merci pour tes propos de révolutionnaire en herbe, mais si ce n’est que pour te tenir à des potins que tu as récolté dans le dernier épisode de télé-réalité, je pense que tu peux ranger toutes tes absurdités et rentrer chez toi.

    Plus énervée que sévère maintenant, elle n’agit pas comme une institutrice mais plutôt comme la petite fille qu’on s’amuse à faire pleurer en maltraitant sa pauvre poupée au nom de Joshua qui n’a, finalement, rien fait. Plus que convaincre et raisonner, les sentiments admiratifs prennent sur son discours. Voir cette pancarte, ça revient à critiquer ses quarante deux posters du monarque et son culte.
    C’est un peu la critiquer comme c’est un peu critiquer Joshua. C’est un peu comme critiquer comme deux personnes.
    Elle se mord la lèvre. Pourquoi leur en veut-on alors qu’on pourrait mieux faire ailleurs ?

    — Si ça te tient tant que ça de te battre contre une cause et en retirer un profit autre qu’une Faucheuse, pourquoi tu n’aides pas les enfants du Refuge à quelque chose de plus constructif ? Par exemple, leur apprendre à rester calmes plutôt que les encourager à vouloir renverser tout un régime qui a fait ses preuves depuis une bonne paire d’années ?

    Même dans sa mémoire d’une France régnée davantage par la Terreur que la République, elle n’arrive pas à se recollecter un esprit aussi idiot d’un homme rebelle qui se veut souverain à la place d’un autre. Finalement, elle se demande si ce n’est pas la jalousie qui anime cette personne lorsqu’elle l’examine une ultime fois, les bras croisées et les lèvres pincées, attendant la prochaine réplique qui pourrait avoir une tendance envieuse à l’égard du roi Joshua.

    — Et si tu n’as rien d’autre à faire, ça ne te dirait pas de te taire et devenir un élève aussi modèle qu’eux ?

    Sentiments mêlés au désir de connaître la vraie raison, elle ne sait vraiment si elle veut en savoir plus ou s’il devrait calmer le jeu.
    REA
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires