ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Lilith Meath recherche des clients

    Lumi Sakamaki recherche une prochaine conquête

    Django Otori recherche des employés pour le Kakegoto

    Amayla Satô a besoin d'un avatar !

    Event du moment
    La Chasse aux Lapins
    les 2 et 3 avril

    Sol lucet omnibus

    Aller à la page : Précédent  1, 2
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 27 Féminin
    × Age post-mortem : 31
    × Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
    × Pouvoir : Poussière d'étoile
    × Croisée avec : Rien du tout :nose:
    × Appartement : Pucca
    × Métier : Au chomage
    × Péripéties vécues : 1937
    × Øssements1460
    × Age IRL : 25 Féminin
    × Inscription : 13/01/2017
    × Présence : réduite
    × Surnom : la pousse de bambou
    × DCs : Toulouze Ka | Liam Gold | Silver Leifsson

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    49/100  (49/100)
    27Féminin31Tomoko - Ikenaga YasunariPoussière d'étoileRien du tout :nose:PuccaAu chomage1937146025Féminin13/01/2017réduitela pousse de bambouToulouze Ka | Liam Gold | Silver Leifsson
    avatar
    ☢ Désintégrator ☢
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-viehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487http://www.peekaboo-rpg.com/t2068-etsu-447-55-87-13#72550
    27Féminin31Tomoko - Ikenaga YasunariPoussière d'étoileRien du tout :nose:PuccaAu chomage1937146025Féminin13/01/2017réduitela pousse de bambouToulouze Ka | Liam Gold | Silver Leifsson
    ☢ Désintégrator ☢
    #11 le 20.10.17 11:23



    Sol
    lucet omnibus
    Pétales éphémères

         L'homme était bien calme à ses côtés. Bien calme pour une personne qui venait d'apprendre qu'elle pouvait faire disparaître un peu tout ce qu'elle touchait. Bien plus calme qu'elle qui avait pourtant cessé de trembler. Il était calme et sa voix claire et posée ne laissait transparaître qu'une faible curiosité pour ce qui venait de se produire. Il n'était pas effrayé, ou même dérangé. Juste un peu étonné. Et curieux. Etsu l'en remercia silencieusement, même si dans ce monde, un tel pouvoir, bien qu’inquiétant, ne devait pas être sur surprenant vu tout ce qui existait déjà dans la capitale des morts.

    Etsu resta un moment silencieuse, écoutant l'homme qui se redressa avant de lui tendre la main pour l'aider à se lever à son tour. La question qu'il lui avait posé, bien qu'anodine, avait suscité en elle une vague de profonde fatigue. Lésée n'était pas le mot qui caractérisait le mieux ce qu'elle ressentait. Loin de là. C'était par moment pire que cela, surtout dans des situations de ce genre. Surtout quand elle ne contrôlait rien. Non, dire qu'Etsu était lésée n'aurait pas complètement reflété la réalité mais cet inconnu n'en était pas loin.

    Timidement, la japonaise attrapa la main tendue de l'inconnu, une crainte viscérale rongeant pourtant son ventre alors que ses doigts saisissaient ceux de l'homme qui était venu l'aider. Ses rétines l'observèrent avec attention et maladresse, son cœur battant la chamade mais fort heureusement, le spectre ne se volatilisa pas. Un faible soupir lui échappa alors qu'elle était à nouveau sur ses deux jambes, ses paumes venant se recoller l'une contre l'autre tandis qu'un petit sourire s'affichait sur son visage, les paroles de son sauveur l'amusant quelque peu.

    Ses lèvres restèrent cependant scellées quelques secondes supplémentaires, l'épreuve qu'elle venait de vivre la chamboulant toujours quand elle reporta son regard clair et légèrement tremblant sur le visage de l'homme près d'elle. Il avait ce côté austère et droit qui étrangement, la calmait et la mettait à l'aise. Tout comme ses manières et ses propos. On aurait dit un homme d'un autre temps ou d'une classe supérieur. Un nouveau sourire étira les lèvres de la brune qui se demanda alors à qui elle pouvait bien avoir à faire.

    - Vous êtes bien plus courtois que vous ne le pensez pour la situation. Votre comportement ne mérite pas que l'on vous fasse disparaître.

    Ses paumes restaient collées l'une contre l'autre, son cœur battait toujours fort dans sa poitrine mais commençait à se tranquilliser. L'angoisse d'Etsu se dissipait comme un nuage de fumée soufflé par le vent alors qu'elle regardait avec lassitude ses mains encore brûlantes. Lésée... si ce n'était que ça...

    - Je ne dirais pas que je sois... lésée. À vrai dire, je n'ai pas l'impression que ce mot soit assez fort pour exprimer ce que je ressens.

    Son corps s'avança dans une allée, ses pas suivant le conseil de l'inconnu qui lui proposait de marcher un peu. La jeune femme n'était pas certaine que cela la tranquillise totalement mais restait debout comme un piquet ne lui plaisait guère.

    - L'apparition de ce « pouvoir » rend mon existence et celles de ceux qui m'entourent bien compliquées. Surtout que je ne sais ce dont il est réellement capable. Je crois... que je n'ai jamais été aussi démunie que depuis le soir où il a fait son apparition.

    Un air plus grave peignit alors les traits d'Etsu, qui se souvenait aisément de cette nuit froide et pluvieuse où elle avait fait disparaître ce parapluie, dans le parc, alors que le rouquin mettait un peu plus à mal ses pensées. Elle s'en souvenait comme si c'était la nuit passée, comme si cela s'était produit seulement quelques heures, quelques minutes auparavant. Etsu s'en souvenait parfaitement et avec une grande tristesse, un poids se calant lentement sur ses épaules. Quel soir cela avait été.

    Tentant de chasser ses souvenirs sombres, la japonaise reporta son regard vers l'homme qui était à ses côtés. Les rires étaient loin, tout comme la peur et l'angoisse. Il ne restait juste qu'une langueur et une morosité vagabonde.

    - Mais... pourquoi cette question ?

         notes: 685 mots


    Afficher toute la signature


    I love and I hurt you
    Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


    En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8
    avatar
    Invité
    Invité
    #12 le 13.11.17 22:27

    Etsu
    &
    Vassili
    Escargot

    "Mollusque gastropode pulmoné terrestre, végétarien, caractérisé par sa tête munie de deux paires de tentacules, par sa longue sole ventrale et par sa coquille spirale globuleuse."

    Une inspiration. Une expiration.
    Puis deux battements de cœur.

    Il n’a pas disparu.

    Il n’est pas tombé en poussière.

    Cela lui procure de la joie évidemment.
    Quiconque prétendrait le contraire serait un menteur et Vassili ne peut mentir.

    Voilà pourquoi il ne dit rien et se contente de sourire. C’est ce qu’il fait de mieux.
    Il est aussi doué pour écouter placidement, alors il écoute placidement.

    Son visage reste de marbre pour ne pas influencer le discours des autres.

    Peut-être est-il trahi par cette petite rougeur piquetant ses pommettes à l’audition du rapide éloge sur sa prétendue courtoisie, mais pour cela il faudrait que son auteure soit particulièrement observatrice.

    Quant au reste, il se contente d’hocher la tête avec la sagesse de celui qui comprend, tout en remontant une allée avec raideur.

    Ils semblent aussi mal à l’aise l’un que l’autre mais au moins n’y a-t-il plus ni hystérie ni culpabilité dans les fugaces regards qu’ils se jettent.

    L’histoire de la jeune femme semble plus désagréable que la sienne et son pouvoir est objectivement plus handicapant ; malgré l’immense attention qu’il porte à sa propre victimisation, Vassili remarque la morosité qui suinte de ses mots.
    Il tend le bras dans un dérisoire geste de réconfort qu’il avorte presque aussitôt car finalement cela lui semble déplacé.

    Lorsque son regard revient sur lui, il y voit une telle mélancolie qu’il se demande soudainement ce qu’il l’a tuée.

    - Cette question était motivée par une simple curiosité.

    Une réponse tout juste assez vague pour être autorisée.

    - Je vous prie de bien vouloir m’excuser si elle vous a semblé indiscrète.

    Les mains sagement croisées dans son dos, il s’arrête devant un bosquet de roses (oranges) et semble y perdre son attention une longue poignée de secondes.  

    Une inspiration. Une expiration.
    Deux battements de cœur.

    - Voyez-vous, je n’avais pas encore  eu l’occasion de discuter avec un nécromancien mécontent de sa condition. Après tout, les nécromanciens peuvent faire des potions, arnaquer de pauvres spectres innocents, et si l’on cherche suffisamment, il existe même des spectacles mettant en scène leurs fantastiques pouvoirs -difficile de songer que certains de ces privilégiés se sentent… lésés, à défaut d'un terme plus fort.

    A regrets, il s’arrache de la contemplation des fleurs.
    Son sourire réussit l’exploit d’être à la fois sincère et faux… et cette fois nulle besoin d’un quelconque talent pour le voir.

    Je me sentais vraiment seul.

    Il ne le dit pas.
    Il n’a même pas l’honnêteté de lui rendre sa franchise.


    Spoiler:
    Une fois encore je m'excuse platement pour le temps de réponse & pardon aussi de poster ça pendant ton absence, je l'ai vue après avoir fini, étant moi-même complètement à la masse aha
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 27 Féminin
    × Age post-mortem : 31
    × Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
    × Pouvoir : Poussière d'étoile
    × Croisée avec : Rien du tout :nose:
    × Appartement : Pucca
    × Métier : Au chomage
    × Péripéties vécues : 1937
    × Øssements1460
    × Age IRL : 25 Féminin
    × Inscription : 13/01/2017
    × Présence : réduite
    × Surnom : la pousse de bambou
    × DCs : Toulouze Ka | Liam Gold | Silver Leifsson

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    49/100  (49/100)
    27Féminin31Tomoko - Ikenaga YasunariPoussière d'étoileRien du tout :nose:PuccaAu chomage1937146025Féminin13/01/2017réduitela pousse de bambouToulouze Ka | Liam Gold | Silver Leifsson
    avatar
    ☢ Désintégrator ☢
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-viehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487http://www.peekaboo-rpg.com/t2068-etsu-447-55-87-13#72550
    27Féminin31Tomoko - Ikenaga YasunariPoussière d'étoileRien du tout :nose:PuccaAu chomage1937146025Féminin13/01/2017réduitela pousse de bambouToulouze Ka | Liam Gold | Silver Leifsson
    ☢ Désintégrator ☢
    #13 le 10.12.17 22:55



    Sol
    lucet omnibus
    Pétales éphémères

         Etsu ne dit rien, le laissa parler, écouta sagement les paumes bien collées l'une contre l'autre. Elle observait en silence cet homme qui l'avait été et fait disparaître le gastropode hideux de son champ de vision, s'abreuva de ces paroles émises suite à sa question. Elle constata sa lassitude, sa morosité et sa solitude faisant écho à sa fatigue et son manque d'envie. Etsu écouta, silencieuse et sage comme une image tandis qu'ils avançaient toujours dans cette petite allée. L'odeur des fleurs les enveloppait, des dizaines de couleurs se présentant sous leurs yeux épuisés tandis qu'elle ne cessait de se demander si un jour la situation serait différente du presque désastre qu'elle avait orchestré.

    La roseraie était calme. Comme s'ils étaient les deux seuls spectres à l'arpenter. Peut-être était-ce le cas. Peut-être n'y avait-il que cette japonaise lassée aux pensées troubles et cet homme brun à lunettes qui admirait d'un air étrange les roses orangées. Etsu se demanda un instant pourquoi il était si mélancolique en les regardant avant de faire à nouveau face à son regard et son sourire un peu faux, un peu crispé. C'était à se demander lequel des deux était le plus harassé par tout cela.

    Les lèvres de la jeune femme s'étirèrent en un fin sourire, ni triste, ni joyeux. Juste un sourire doux et neutre tandis qu'elle pensait à tout ce qui lui était arrivé ces dernières semaines. La découverte de son pouvoir et tout ce qui s'en était suivi. Les soucis à l'appartement et sa captivité dans sa chambre. Ellioth avait tenté de la réconforter, Ekaitz de l'aider un peu, le passage d'Ael qui malgré son soutien, ne la sortait pas vraiment de son état presque catatonique. La jeune spectre n'avait pas réellement l'impression qu'ils la comprenaient, qu'ils saisissaient l'ampleur de ce qui lui arrivait. Mais à cet instant, alors que cet homme était à ses côtés, ses pensées étaient bien différentes.

    - Je ne pense pas que ces privilégiés comme vous dites ne se sentent pas lésés. Car après tout, eux aussi ont vu un jour leur pouvoir apparaître de nulle part, sans crier gare...

    La voix d'Etsu résonnait avec langueur dans la roseraie, ses perles ambrées scrutant un amas de fleurs bleues et roses non loin d'elle. Leurs fragrances sucrées arrivaient jusqu'à ses narines et lui chatouillaient gentiment le nez, la faisant sourire un peu plus. Ses jambes se mouvèrent jusqu'à elles, sa main droite abandonnant sa main gauche pour aller effleurer du bout du doigt un pétale bleu qui ne disparut pas, lui réchauffant le cœur avec douceur. Un peu de calme dans cette grande tempête que la vie avait mis sur sa route.

    - Peut-être que certains ont oublié qu'ils ont pu être dans une telle situation. Ou bien ne le montrent-ils tout simplement pas. Peut-être même que la plupart sont aussi démunis que vous et moi.

    Un sourire un peu plus franc, et pourtant plus triste se dessina sur le visage d'Etsu qui tourna ses yeux vers l'homme à quelques pas, un petit éclat vert brillant illuminant un instant l'endroit où se trouvaient sa main et les roses. Le pétale avait disparu, la japonaise recollant ses paumes l'une contre l'autre pendant que de nouvelles constellations marquaient sa peau. Et que ses lèvres laissaient échapper de nouvelles paroles.

    - Mais je dois avouer que je préfère me retrouver avec une personne aussi déroutée que moi plutôt qu'avec un nécromancien plus expérimenté.

         notes: 572 mots



    HRP:
    Vass pas de souci pour le postage en retard. Regardes moi,
    je ne suis pas mieux. Je tente de reprendre un peu les règnes, tu me diras si ça te convient. Et j'espère que ça va
    Afficher toute la signature


    I love and I hurt you
    Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


    En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8
    Aller à la page : Précédent  1, 2
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires