ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Rose recherche des rps et des liens !

    Saturday a posté un rp libre dans l'Izakaya Bchobiti

    Benedict L. Callum cherche des partenaires de rp et a plein d'idées à proposer

    Lilith Meath recherche des clients

    Event du moment
    La Chasse aux Lapins
    les 2 et 3 avril

    Chiaroscuro ou sépia ◐ Orpheus & Cassian

    Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 27
    × Avatar : Keith (Voltron)
    × Pouvoir : visions
    × Logement : Maison d'Ael
    × Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
    × Péripéties vécues : 7397
    × Øssements2696
    × Age IRL : 21 Masculin
    × Inscription : 11/02/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le sans-surnom
    × DCs : Léandre / Brendan

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    76/100  (76/100)
    19Masculin27Keith (Voltron)visionsMaison d'AelPetits boulots et sbire de Teodora7397269621Masculin11/02/2017complètele sans-surnomLéandre / Brendan
    avatar
    FLOODSHOOTER
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paperhttp://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy
    19Masculin27Keith (Voltron)visionsMaison d'AelPetits boulots et sbire de Teodora7397269621Masculin11/02/2017complètele sans-surnomLéandre / Brendan
    ★ FLOODSHOOTER ★
    #11 le 21.10.17 19:17
    trois
    Orpheus Ioannis
    D'origine peu susceptible, le jeune homme ne prit pas mal la rectification d'Orpheus sur son pansement de fortune. Assez tactile aussi, il se laisse faire et donna son bras au jeune homme. Mais ce n’était pas comme s’il y avait le salé dans le sucré ; ces tréfonds de mer inconnus étaient quasiment méconnus pour une relation telle que la leur donc il devait obligatoirement y avoir une contestation de la part d’un des deux pour entretenir cette rivalité entre eux.
    En somme, il se laissait corriger mais corriger en échange. Dans les mots doux comme insultants, il y a toujours un troc.
    Ainsi, dans une mimique grimacée, le garçon ne rejeta pas le geste mais le déprécia juste. Ce fut presque comme si l’échange était naturel lorsqu’Orpheus se chargea de replacer correctement le bandage dans une position plus confortable que Cassian ne put dénigrer face au placement qu’il avait réalisé au préalable.

    En somme, Cassian ne put contredire le fait qu’il ne soit pas doué. Bien qu’il soit d’accord avec cette proposition plus valide que valable, il ne put la défendre dans le rôle qu’il interprétait face aux autres, c'est-à-dire, confiant. Mais surtout celui face à Orpheus, c’est-à-dire, présomptueux. Suivi de sa moue, il leva les yeux au ciel pour indirectement insulter son sauveur. Lui rappeler qu’il était nul n’était pas franchement une bonne idée bien qu’il le reconnaisse. Mais il ne le reconnaîtrait pas devant lui et préférait ignorer ce détail avant de se lamenter ou alors de jouer la colère qui avait fait son temps dans cette conversation. Après tout, il fallait admettre qu’il était bien plus à l’aise avec le basané dans sa poche plutôt que l’avoir agressif.

    Plus vite pourrait-il en soutirer des informations.
    Puis plus vite pourrait-il prendre la fuite.

    De la manche restante de ce haut, il la passa derrière son épaule d’un mouvement assez gracieux comme s’il se mettait à se vêtir d’une écharpe et sans mot, le garçon se mit à regagner de nouveau le siège dans lequel on l’avait empêché de franchement s’installer.
    Ce qu’il fit mais même au moment il chercha à trouver réconfort dans le dossier plutôt que l’attelle, il y avait quelque part une gêne qui persistait et ne voulait pas s’éloigner le temps d’un instant.
    Dans cette ambiance, il était impossible qu’il se détende ou qu’il puisse formuler ce qu’il désirait depuis le départ. Le regard strict déposé sur sa personne et l’ordre donné par cette personne l’empêchait de pouvoir le faire.
    Il devait attendre.
    Il déglutit lorsqu’Orpheus lui demanda de poursuivre. L’instant de plusieurs secondes voire même un couple de minutes, il le laissa sans réponse si ce n’était sa peur de se dévoiler.

    L’effort donné pour entrer dans cette salle de cinéma s’était volatisé si vite. C’était presque comme s’il n’avait pas réfléchi et maintenant que l’autre le pesait, il revenait à la réalité. Comme si une seule cloche de tulipe n’avait pas suffit pour l’interpeller premièrement, elle se développe en plusieurs comme le muguet pour lui hurler de vraiment rebrousser chemin.
    Ses mains et doigts se crispèrent sur les accoudoirs dédiés à chaque couple de siège, accoudoir qu’il vola donc à Orpheus sans se soucier. Il scruta juste le fond animé de ce film qui était clairement un navet. Mais comme pris entre quatre murs, il ne chercha pas à railler son voisin qui aurait pu prendre avantage de sa position de faiblesse, à lui, bien plus conséquente. Alors il se taisait, ne donnait rien et se concentrait sur des formes et dialogues stupides pour s’effacer.
    S’effacer dedans. Cassian, si stupide, c’était crédible.

    Comme effacer ses propres envies au profit des autres.

    ▬ On en reparlera plus tard. Pourquoi tu ne regardes pas ton film avant ? Suis je plus intéressant que ça à tes yeux ? J’en doute. Donc je peux attendre.

    Davantage, il s’enfonça dans son siège comme dans le décor. Égoïste et pourtant attentif, il restait un paradoxe assez intriguant ou indéchiffrable, tout était la complexité. Ses phrases, ses actes et ses souhaits se contredisaient comme ils se mélangeaient. Il y avait bien un intérêt mais pas de sens en tout cas pour Orpheus qui ne comprendrait pas cette part plus rebelle puis facilement plus docile. Peut-être faut il rattacher ça par points communs ?

    Là où il y a l’égoïsme et l’attention, on retrouve l'envie.
    Là où il y a l’intrigue et l'incompréhension, on retrouve la curiosité.
    Là où il y a la rébellion et la docilité, on retrouve la jalousie.
    Tout est une histoire de degré qu’il ne sait pas calculer.
    Trop vanillé, trop chocolaté. Les enfants l’aiment puisqu’ils n’ont pas la maturité pour le remarquer. Sa maladresse est attendrissante pour les plus âgés comme Eden. Mais coincé entre les deux tranches, c’était peut-être difficile pour Orpheus de se laisser séduire. Peut-être était ce pas pour ça que Cassian n’avait jamais de vrais amis de son âge, capable de le comprendre.

    Il abaissa sa tête et vint à se taire comme tout le monde dans la salle. Par respect, on ne parlait pas mais on regardait avec dépôt ou admiration ce qui se déroulait devant nos yeux. Or, ces yeux ne regardaient même pas l'écran ; il scrutait le noir, là où se trouvait ses pieds invisibles par l’obscurité. De ses petitq doigts, il jouait à faire des noeuds pour attendre le temps d’environ une heure trente.
    Il attendrait comme cette autre paire d’yeux rivés vers eux. Ne dévisageant même pas un instant le film, cette troisième personne inconnue ne se concentrait que sur les deux garçons. D’une manière bien particulière quitte à en déplaire s’ils le savaient.

    セピア
    Afficher toute la signature


    nothing hurts
    cause i'm nothing
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 30
    × Avatar : Lance McClain - Voltron
    × Appartement : Brossard
    × Métier : Ancien mannequin - Vendeur de pâtisserie
    × Péripéties vécues : 559
    × Øssements525
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 30/10/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le diplodocus | Proh
    × DCs : Hyun-Su P. Kaiyoutei, Shu Wang & Nithaël De Michelis

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    28/100  (28/100)
    19Masculin30Lance McClain - VoltronBrossardAncien mannequin - Vendeur de pâtisserie55952521Féminin30/10/2016réduitele diplodocus | ProhHyun-Su P. Kaiyoutei, Shu Wang & Nithaël De Michelis
    avatar
    vampire
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2143-orpheus-ioannis-you-know-nothing-finihttp://www.peekaboo-rpg.com/t2153-orpheus-carnet-d-ami-ou-pas#56173http://www.peekaboo-rpg.com/t2215-orpheus-portable
    19Masculin30Lance McClain - VoltronBrossardAncien mannequin - Vendeur de pâtisserie55952521Féminin30/10/2016réduitele diplodocus | ProhHyun-Su P. Kaiyoutei, Shu Wang & Nithaël De Michelis
    vampire
    #12 le 14.11.17 21:57
    Cassian avait cette élégance, cette légèreté qu'avait perdu le basané avec le temps. Si l'un avait vraiment été un mannequin, l'autre en donnait plus l'apparence. Ses manières, cette façon d'agir, tout en lui donnait envie à Orpheus de le frapper. En face de lui, c'était un peu comme s'il voyait son reflet. Son ancien lui. Celui que ses parents voulaient qu'il devienne. Ses poings se serrèrent, sa colère était à nouveau bouillante au fond de lui mais il devait rester calme. Heureusement, les bruits de fond étaient agréables, un peu comme une mélodie ou une musique qui vient apaiser son âme. A l'inverse, l'image l'était moins.
    Sans un mot, son interlocuteur s'éloigne de lui encore une fois. Ce n'était pas une fuite, mais ce n'était pas non plus un effort pour collaborer. Son corps fusionna avec le fauteuil moelleux tandis que ses mains étaient en train d'écraser la mousse, quelque chose le travaillait. Etait-ce à cause de sa propre présence ici ? Après tout, qui était le mieux ? Orpheus ou Cassian ? Le vampire était parfaitement conscient de ne pas avoir suffit son adversaire ou alors, il l'avait fait sans le savoir. C'était un peu trop gros à son goût. L'américain n'était pas d'une grande aide dans cette histoire, toujours en train de repousser l'inévitable. Est-ce que cela va se finir par une morte encore une fois ?Le basané ne pouvait pas laisser les choses allaient dans ce sens, le film finira sans même qu'une conversation digne de ce nom eut lieu.

    A son tour, son corps vint rencontrer la douceur et le confort qu'offre les sièges du cinéma. Le silencieuse était religieux entre eux, même si la distance qui les séparait été moindre. Gardant ses mains sur lui, un seul accoudoir lui restant, le grecque ne savait pas quoi dire. Ce fut Cassian qui vint briser en premier la vitre, même si en vrai, il venait d'en poser une nouvelle, un peu plus épaisse que la précédente. Sa réponse fit légèrement grincer des dents au vampire, heureusement pour lui que ses longues canines n'était pas permanente. Ses yeux aussi bleus que la mer se tournèrent vers cet écran en noir et blanc. Le film n'était pas intéressant … Les personnes étaient sans saveurs et le basané ne les écoutaient même pas. Pourquoi le regarder alors ? Il devait briser la vitre, les choses se devaient de bouger. Orpheus devait secouer son adversaire, lui faire cracher le morceau.
    Dans un mouvement brusque, après une réflexion de longues secondes, le pâtissier se plaça en face de son interlocuteur, ses mains posaient sur les deux accoudoirs pour l'emprisonner sur son siège. Les approches en douceur, ce n'était pas fait pour lui même si celle-là n'était pas non plus son style. Pourtant, il voulait l'essayer.

    « Et si, je te disais que tu m'intéresses plus que ce film. Cassian ... »

    Orpheus marqua un temps dans ses paroles. Il n'avait pas vraiment réfléchir à ce qu'il allait dire après avoir agis, ce qui entraîna une légère gêne. Ce n'est pas pour autant qu'il allait reculer après être arrivé aussi loin. Son regard se planta dans celui de l'américain, cherchant certainement à le défier mais surtout, il cherchait la vérité derrière ce regard fuyant.

    « Je ne veux pas attendre la fin du film pour savoir. Je veux que tu me parles maintenant, que tu me dises ce que tu n'oses pas dire depuis tout à l'heure. D'habitude, tu ne te retiens pas alors pourquoi maintenant ? »

    Petit à petit, le vampire le bousculait pour entrer dans cette zone d'ombre qui entourait ce curieux personnage. Le passé, ce n'était que le passé. Il n'y avait rien, c'était vide. Le chapitre de leur rencontre était encore à écrire. Au lieu de cette page presque vierge, un trou béant. Ce même trou que le basané tente de combler, cette même ligne directrice qu'il tente de changer. Il sait parfaitement qu'il ne peut pas revenir sur son passé, sur ce qu'il s'est passé mais il peut changer le futur. Cette haine, ce n'est pas une haine qui réclame vengeance, elle veut juste comprendre. Comprendre l'autre. Orpheus cherche dans ce regard ce qui lui manque.

    « Dit moi, ce que j'ai fais de mal ... »

    Le pâtissier avait fait exprès de parler moins fort, ses mots se perdant dans le dialogue ridicule du film qui passait en fond. Ce même film qui leur servait de source de lumière pour se retrouver …
    Chiaroscuro ou sépia
    feat Cassian C. Sanders
    Afficher toute la signature


    ©️ Elentori
    Orpheus parle anglais en #59659B, japonais en #a25858,
    grec en #79679B et italien en #A79494.

    Merci beaucoup Lynn ♥️:
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 27
    × Avatar : Keith (Voltron)
    × Pouvoir : visions
    × Logement : Maison d'Ael
    × Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
    × Péripéties vécues : 7397
    × Øssements2696
    × Age IRL : 21 Masculin
    × Inscription : 11/02/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le sans-surnom
    × DCs : Léandre / Brendan

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    76/100  (76/100)
    19Masculin27Keith (Voltron)visionsMaison d'AelPetits boulots et sbire de Teodora7397269621Masculin11/02/2017complètele sans-surnomLéandre / Brendan
    avatar
    FLOODSHOOTER
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paperhttp://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy
    19Masculin27Keith (Voltron)visionsMaison d'AelPetits boulots et sbire de Teodora7397269621Masculin11/02/2017complètele sans-surnomLéandre / Brendan
    ★ FLOODSHOOTER ★
    #13 le 04.01.18 22:58
    impasse
    Orpheus Ioannis
    La salle de cinéma devenait inextricable pour le garçon. Chevilles liées dans l'ennui, il ne fit que contempler sa peine en attendant alors qu'Orpheus devait probablement admirer les images de son film quelque peu ennuyant, d'après les seuls sons que Cassian pu capter dans sa torpeur patiente, à attendre la fin de sa peine pour une libération et une meilleure fuite.

    Quoiqu'il n'aurait qu'à patienter que quelques instants ou même secondes avant de filer à l'anglaise, sans que le grec ne s'y attende. Sous la formulation mentale de quelques nombres, le zombie dénombra les secondes jusqu'à au moins 516 ; un nombre assez précis pour qu'Orpheus ne se doute pas que Cassian fasse usage de la comptine des nombres dans sa tête. S'il avait été assez intelligent, bien sûr.
    Néanmoins, le brun anticipait peut-être un peu trop, laissant tomber ses arrières plus fragiles. Ou alors peut-être n'était-il pas assez rapide, aussi. Voulant se faire la malle selon une tactique lâche mais qu'il jugeait efficace, le basané se montra sans plan donc bête mais sa démarche ne le fut pas, au contraire. À quelques secondes près du dernier nombre (19 secondes avant 516), il ne renforca pas les menottes que Cassian venait de se créer mais en rajouta d'autres en positionnant ses deux grandes paumes sur l'accoudoir, de manière plutôt ferme, de quoi effrayer le brun.

    Le garçon à la casquette voulut tomber à la renverse encore une fois selon le choc ou tout au moins reculer mais son adversaire le coinça littéralement entre le siège et lui ; une position des plus inconfortables. Mais s'il n'y avait pas que ça, c'était la quintessence de la gêne ! Et de cette affront, en jaillit le sang de la victime qui fit éminence au niveau de ses joues maintenant violemment empourprées.

    Dans l'écharpe que lui avait prêté l'autre, justement, il les cacha, vraiment honteux de réagir ainsi face à quelqu'un qui le laisse complètement indifférent. Cassian devait l'accorder, Orpheus était séduisant mais son caractère était atroce et défaisait toute l'image magnifique qui se profilait sur sa stature illuminée par l'écran dévoilant peu d'actions.
    Son comportement l'agaçait même.
    Loin d'être introverti, il n'aimait pas, cela dit, qu'un être comme lui puisse s'aventurer ainsi près de lui. Que ses paroles embarrassent plus qu'elle ne quémandent, Cassian préféra les ignorer de moitié en détournant le visage et en glissant sur le fond de son dossier pour y atteindre plus rapidement le sol en mousse.

    L'insistance d'Orpheus était d'une telle exubérance que Cassian ne sut clairement comment s'en débarrasser. À croire que ce type devenait plus capricieux que lui encore ? Dans sa modestie maladive, l'américain pensait que c'était impossible de faire pire que lui mais visiblement, Orpheus se montra roi. Étonnement, ce fut une nouvelle raison de le jalouser, bien qu'il s'agissait d'un défaut.
    La raison était là : Cassian était profondément jaloux de cet homme, d'où pourquoi sa méchanceté franche plutôt qu'une adorable hypocrisie :

    — On parlera plus tard, tu veux ? Tu n'es pas venu ici pour regarder ton film ? Moi si, même si j'étais pas venu pour celui-là de base, je rentabilise mon ticket, dit-il d'un air profondément méprisant sur le visage bien que doux dans la voix pour ne pas éveiller davantage les querelles.

    Le visage toujours détourné, il ne laissa rien apparaître à son rival, se dissimulant du mieux qu'il put dans le châle emprunté.
    Sa voix muette.
    Son regard chassé.
    Son visage sombre.
    Ils sont remplacés par ceux et celle d'une jeune fille enthousiaste qui se mit à bondir soudainement en hurlant de manière emballée. Juste derrière eux, elle se situait et elle fit crier Cassian de frayeur.
    La voix extasiée, de concert, entra en harmonie avec la peur de Cassian en partant sur des aigus toujours incontrôlés mais effarouchés, comme s'il n'avait rien à se reproche alors qu'elle était justement la coupable de ce jeu d'horreur.

    Elle chercha d'ailleurs brièvement une excuse lorsque la tête de Cassian se porta sur elle, inquisiteur, main sur le dessus du dossier.

    — Pardon mais c'était juste trop beau ! Vous êtes trop... mignons ensemble !

    Ce ne fut pas par un cri que Cassian s'exprima cette fois. Il resta complètement sans voix et questionna son, à priori, « copain ». C'était quoi cette connerie ?
    J'espère que t'es content de toi, Orpheus.

    デッドロック
    Afficher toute la signature


    nothing hurts
    cause i'm nothing
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 30
    × Avatar : Lance McClain - Voltron
    × Appartement : Brossard
    × Métier : Ancien mannequin - Vendeur de pâtisserie
    × Péripéties vécues : 559
    × Øssements525
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 30/10/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le diplodocus | Proh
    × DCs : Hyun-Su P. Kaiyoutei, Shu Wang & Nithaël De Michelis

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    28/100  (28/100)
    19Masculin30Lance McClain - VoltronBrossardAncien mannequin - Vendeur de pâtisserie55952521Féminin30/10/2016réduitele diplodocus | ProhHyun-Su P. Kaiyoutei, Shu Wang & Nithaël De Michelis
    avatar
    vampire
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2143-orpheus-ioannis-you-know-nothing-finihttp://www.peekaboo-rpg.com/t2153-orpheus-carnet-d-ami-ou-pas#56173http://www.peekaboo-rpg.com/t2215-orpheus-portable
    19Masculin30Lance McClain - VoltronBrossardAncien mannequin - Vendeur de pâtisserie55952521Féminin30/10/2016réduitele diplodocus | ProhHyun-Su P. Kaiyoutei, Shu Wang & Nithaël De Michelis
    vampire
    #14 le 10.01.18 19:09
    Le doute s'était installé en lui, le vampire ne savait pas si son approche avait été la meilleure. Face à lui, il y avait cet homme, cette personne qui lui avait retiré une partie de lui. Devait-il lui en vouloir ? Tout lui mettre sur les épaules et le forcer à porter ce fardeau jusqu'à sa tombée en poussière ? Quand Orpheus regardait Cassian, une certaine colère montait en lui. Pourtant, à ce moment précis, ce n'était pas de la colère, ni même de la pitié ou tout autre sentiment dans le même genre. Il ne savait pas de quoi il s'agissait mais ce qui était sûr, c'est que cette sensation était étrangère.
    Pour contrer son approche, l'américain s'était un peu plus enfoncé dans le fauteuil, cachant une partie de son visage derrière le vêtement du basané. Une réaction qui laissa un peu le vampire perplexe, car il ne la comprenait pas. Son regard bleuté se baladait lentement, doucement, sur cet être qui se montrait aussi fragile qu'un enfant de dix ans. Pourquoi ? Orpheus ne le comprenait vraiment pas. Pourquoi avoir fugué ? Pourquoi avoir fait autant de mal à Mme Sanders ? Que recherchait-il ? Les questions se bousculaient dans sa tête en attente d'une réponse, une réponse qui risquait d'être longue à venir.

    Le silence était moindre dans la salle à cause du film, pourtant aux oreilles du grec, il n'y avait que la voix de Cassian. Ses mots … Orpheus avait dû mal à les croire, mais il ne pouvait pas juger son rival qui se cachait comme un chaton apeuré. Le ton était correct … C'est Cassian. Rien que ce nom sentait le mensonge. Comment pouvait-il le croire ? Pourtant, le vampire était mal placé pour le critiqué puisque ses propres mensonges lui ont valut sa fin. Entre menteurs, ils devraient bien s'entendre. Le basané était sur le point de reprendre la parole quand une personne le coupa dans son élan.

    En quelques secondes, la situation changea du tout au tout. Une fille, qui devait être rentré dans la salle un peu en retard, venait de surgir de derrière les sièges. Sa présence fit sursauté Orpheus, mais cela s'arrêta là. A l'inverse, son interlocuteur eut une réaction plus … Exagérée ? Plus importante. Un peu à la manière d'un film comique, le cri enjoué de l'intruse se mit en harmonie avec le cri de terreur de l'américain. Concerto en ré mineur d'un Sanders.
    Confus, le grec ne bougeait pas de sa place, son regard alternant entre les deux protagonistes. Avec une excuse pitoyable, la coupable se mit à expliquer sa réaction. Ses mêmes explications qui laissèrent les deux ectoplasmes bouche-béé. « Ensemble ? » Au regard de l'américain, Orpheus semblait bien avoir compris la signification de ce mot. Comment en était-il arrivé là ?

    Fermant les yeux un court moment, le vampire se mit à chercher une solution à ce problème. C'était évident que cette fille était un peu trop fan des homosexuels et le problème avec ce genre de personne, c'était qu'elles ne sont pas du genre à écouter la réalité. Prenant sur lui même, Orpheus rouvrit les yeux et adressa un sourire dragueur à l'inconnue.

    « Excusez moi, jeune fille. J'apprécie beaucoup votre compliment mais vous m'avez interrompus dans quelque chose de très important, si vous voyez ce que je veux dire. Du coup, j'aimerais bien que vous nous laissiez seuls. »

    Tout en parlant, le vampire adressa un petit clin d’œil à sa nouvelle fan. « C'est gênant. » Même si son visage ne le montrait pas, Orpheus était complètement gêné par cette situation et surtout par cette situation qu'il était en train de créer. Légèrement anxieux, son regard descendit sur son « copain » et il lui offrit un sourire des plus aguicheur. Son jeu de rôle devait être parfait, mais il n'était pas question de l'embrasser. Après, il valait espérer aussi que Cassian jouerait le jeu ou que la fille se sauve avant que les choses tournent mal. Dire qu'il était venu pour regarder un film ...
    Chiaroscuro ou sépia
    feat Cassian C. Sanders
    Afficher toute la signature


    ©️ Elentori
    Orpheus parle anglais en #59659B, japonais en #a25858,
    grec en #79679B et italien en #A79494.

    Merci beaucoup Lynn ♥️:
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 27
    × Avatar : Keith (Voltron)
    × Pouvoir : visions
    × Logement : Maison d'Ael
    × Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
    × Péripéties vécues : 7397
    × Øssements2696
    × Age IRL : 21 Masculin
    × Inscription : 11/02/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le sans-surnom
    × DCs : Léandre / Brendan

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    76/100  (76/100)
    19Masculin27Keith (Voltron)visionsMaison d'AelPetits boulots et sbire de Teodora7397269621Masculin11/02/2017complètele sans-surnomLéandre / Brendan
    avatar
    FLOODSHOOTER
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paperhttp://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy
    19Masculin27Keith (Voltron)visionsMaison d'AelPetits boulots et sbire de Teodora7397269621Masculin11/02/2017complètele sans-surnomLéandre / Brendan
    ★ FLOODSHOOTER ★
    #15 le 10.01.18 22:39
    acteur
    Orpheus Ioannis
    Qu'est ce que tu peux avoir bien en tête pour élaborer un tel plan, franchement ? T'espères vraiment que ça puisse marcher ?
    À la fois estomaqué et sceptique sur le nouveau rapport d'Orpheus face à lui, il savait néanmoins que ceci avait forcément un lien avec l'intruse. Quoique, la situation précédente laissait suggérer, par ses rapprochements, des sous-entendus douteux qu'il aurait préféré laisser de côté pour ne pas se construire de telles hypothèses aussi glaçantes au contraire de ses joues parfaitement cramoisies.
    Toutefois, la perspicacité de Cassian le laissa comprendre où voulait en venir son rival mais n'était ni confiante en lui, ni en ses tactiques qu'il jugeait atrocement mauvaise.

    Si ce film est d'animation, il y a bien du jeu d'acteur. Mais bien au singulier et pas au pluriel puisqu'il n'y a qu'un seul acteur dans cette salle parmi les trois spectateurs d'un film différent ; et il s'agissait bien de Cassian plutôt que d'Orpheus qui tentait de maîtriser une certaine situation par un grotesque mensonge tentant de perdurer dans le délire de cette adolescente rêveuse.
    Violemment mais non perceptible par une vision intrusive et encore moins une audition qu'importe aguerrie soit elle, le brun se frappa le front face à la bêtise monstrueuse du grec ; lui au moins, aurait pu comprendre que le brun n'approuvait absolument pas cette idée.

    Seuls que les seuls mots qui voulaient réfuter cette idée se perdirent dans une espèce de confusion entre les différents facteurs. Aucun bonus mais que des malus, cela dit, pour qu'il puisse réfléchir correctement. Entre la désobligeance de son rival qui s'imposait comme nouveau petit ami, la jeune fille épanouie à souhait et la crédibilité qu'il voulait garder auprès d'une personne, seul un galimatias sortit de la bouche de Cassian :

    — Non mais... Non, mais tu fous quoi ?

    Automatiquement, le garçon se releva pour s'adresser de sa petite colère peu crédible à cet apprenti en matière de mensonge. Plutôt qu'une aide, ce boulet se présenta comme l'impedimentum dont il se déchargeait. Il fallait éviter cette possibilité que la jeune femme reste pour au final, admirer la scène en discrétion puisque quand bien même l'interdiction, c'était bien ce qu'elle ferait même si ce crétin d'Orpheus n'y avait pas songé, pensant que le monde est beau. Par contre, il fallait aussi fixer les points avec ce type incorrigible. Il était venu pour une chose et non pas pour lui. Mais visiblement, avec cette attitude, Cassian n'obtiendrait jamais gain de cause.
    Trop défaitiste.

    Pour faire monter la ganache, malheureusement, Cassian savait qu'il dû se joindre au complot d'Orpheus pour tenter de s'en dépatouiller peu à peu. Embourbé, il ne pouvait faire autrement que d'accepter les premières conditions pour ensuite s'extirper de tout.
    De sorte à combler tous les enjeux, le petit ne se retourna pas vers la blonde qui était apparue mais resta fixé, à l'opposé de son adversaire mais regard noir dans ce regard bleu électrique. En revanche, l'électricité semblait tourner depuis le regard anthracite cette fois. Il le pointa du doigt, agacé :

    — Tu vois, on aurait pas dû faire ça là ! Je te l'avais bien dit ! C'est décidé, je m'en vais, t'es qu'un salace de toute façon.

    Il ne se mit absolument pas à rire devant celui qu'il blâmait faussement alors qu'il aurait pu. Au final, ce fut sans doute la meilleure occasion de fuir puisque le modèle avait décidé de devenir, à l'image de Cassian, acteur, mais il n'était pas aussi bon. Seul l'américain savait garder un rôle et pouvoir manipuler la scène à sa guise et en faire naître un message.
    Ou en dégager un gain là-dedans.
    Opportuniste comme il était, la demoiselle et les impairs d'Orpheus avait réussi à donner une chance de fuir à Cassian qui se mit à courir en direction de la sortie du cinéma.

    男優
    Afficher toute la signature


    nothing hurts
    cause i'm nothing
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 30
    × Avatar : Lance McClain - Voltron
    × Appartement : Brossard
    × Métier : Ancien mannequin - Vendeur de pâtisserie
    × Péripéties vécues : 559
    × Øssements525
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 30/10/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le diplodocus | Proh
    × DCs : Hyun-Su P. Kaiyoutei, Shu Wang & Nithaël De Michelis

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    28/100  (28/100)
    19Masculin30Lance McClain - VoltronBrossardAncien mannequin - Vendeur de pâtisserie55952521Féminin30/10/2016réduitele diplodocus | ProhHyun-Su P. Kaiyoutei, Shu Wang & Nithaël De Michelis
    avatar
    vampire
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2143-orpheus-ioannis-you-know-nothing-finihttp://www.peekaboo-rpg.com/t2153-orpheus-carnet-d-ami-ou-pas#56173http://www.peekaboo-rpg.com/t2215-orpheus-portable
    19Masculin30Lance McClain - VoltronBrossardAncien mannequin - Vendeur de pâtisserie55952521Féminin30/10/2016réduitele diplodocus | ProhHyun-Su P. Kaiyoutei, Shu Wang & Nithaël De Michelis
    vampire
    #16 le 10.01.18 23:06
    En très, voir trop, peu de temps, la situation avait changé du tout au tout. D'un tête à tête, ils sont passés à un trio pour ensuite terminer dans une situation qui tourne petit à petit au cauchemar. Fier de lui, Orpheus observait son adversaire en attendant à son tour qu'il rentre dans le jeu. Peut-être n'aurait-il dû pas y entrer lui-même ? Un brin trop optimiste, le basané avait vu seulement les points positifs. Enfin, pas tout à fait, il savait parfaitement que son plan avait des fuites et que tous les scénarios étaient possibles sauf peut-être celui-là.
    Dans un premier temps, l'américain sembla l'accuser d'une sorte de conspiration avec cette intruse mais celui-ci était loin de la vérité. Après tout, qui penserait à sortir avec cette crevette d'un mètre soixante ? Peut-être un peu plus, mais qu'importe. Sur le coup, le vampire eut envie de mettre sa main sur cette petite bouche exécrable. Heureusement pour lui, ou plutôt pour Cassian, celui-ci stoppa net ses mots inutiles qui auraient pu faire tomber le plan en cendre. Bien-sûr, il ne valait pas oublié l'opportuniste qui n'était pas encore parti malgré sa politesse Orpheus aurait voulu se frapper violemment le front tellement cette situation était ridicule. Pourtant, il était loin de deviner que celle-ci allait le devenir encore plus.

    Avec un doigt coupable, Cassian était en train de pointer le basané qui le fixait avec étonnement. Coup de maître ou gourde monumentale, sur le coup, Orpheus n'était pas capable de juger. Sans prévenir, l'américain lança sa réplique le prenant par surprise. « Salace? » Il n'en revenait pas, il venait de se faire insulter de pervers devant une fille par son pire ennemi, qui d'ailleurs, prit la fuite toute de suite après. Pendant un court instant, le vampire en resta muet, sans bouger jusqu'à ce qu'un sourire se dessine sur ses lèvres. « Tu veux jouer à ce jeu … D'accord. » Sans prendre le temps de réfléchir davantage, sans même ce soucier de la perverse voyeuse, Orpheus se mit à la poursuite de son accusateur.
    La chance était certainement de son côté puisque l'américain, ayant atteint la porte, ne put l'ouvrir puisqu'elle était fermée. Après tout, personne n'est censée sortir pendant le film sauf s'il y a un entracte. Le sourire narquois du basané était encore plus large qu'auparavant et dans un silence fourbe, il s'approcha de Cassian pour plaquer ses mains de part et d'autre de sa tête. A ce moment-là, une seule pensée était en train de lui traverser l'esprit et celle-ci n'était pas très jolie. Ce n'était pas souvent que le côté farceur du vampire ressortait mais quand c'était le cas, il ne valait mieux pas être dans les parages.

    Doucement, sa tête se rapprocha de l'oreille du plus petit. Son souffle pouvait se faire ressentir contre la peau pâle du prisonnier, tandis que ses mots s'écoulèrent comme un flot imperturbable dans le creux de cette cavité auditive.

    « Alors comme ça, je suis « salace ». »

    Il marqua une petite pause dans ses paroles, accordant un court instant de réflexion à son cerveau pour continuer sa visserie.

    « Tu n'es pas gentil, Cassian. C'est toi qui a commencé, je n'y peux rien si j'ai dû mal à me contrôler avec toi. »

    Ses paroles auraient très bien pu rendre folle la jeune ectoplasme mais celle-ci était beaucoup trop loin pour les entendre, alors pourquoi ce petit jeu ? Une seule réponse, la vengeance. Cassian le cherchait et maintenant, il l'avait trouvé. Si celui-ci ne voulait pas cracher la vérité, alors Orpheus était prêt à lui faire dire de force.
    Chiaroscuro ou sépia
    feat Cassian C. Sanders
    Afficher toute la signature


    ©️ Elentori
    Orpheus parle anglais en #59659B, japonais en #a25858,
    grec en #79679B et italien en #A79494.

    Merci beaucoup Lynn ♥️:
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 27
    × Avatar : Keith (Voltron)
    × Pouvoir : visions
    × Logement : Maison d'Ael
    × Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
    × Péripéties vécues : 7397
    × Øssements2696
    × Age IRL : 21 Masculin
    × Inscription : 11/02/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le sans-surnom
    × DCs : Léandre / Brendan

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    76/100  (76/100)
    19Masculin27Keith (Voltron)visionsMaison d'AelPetits boulots et sbire de Teodora7397269621Masculin11/02/2017complètele sans-surnomLéandre / Brendan
    avatar
    FLOODSHOOTER
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paperhttp://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy
    19Masculin27Keith (Voltron)visionsMaison d'AelPetits boulots et sbire de Teodora7397269621Masculin11/02/2017complètele sans-surnomLéandre / Brendan
    ★ FLOODSHOOTER ★
    #17 le 11.01.18 0:47
    contre
    Orpheus Ioannis
    L'évasion du jeune homme avait peut-être déjà démarré au départ contre le dossier de son fauteuil, sur lequel il s'était glissé lentement mais tout de même sûrement. Inconsciemment, il l'avait fait pour participer à cette évanescence finalement envisageable.
    Dans un élan suspect pouvant trahir la comédie jouée par le duo, son élan s'accéléra pour atteindre la porte qu'il attrapa par la poignée pourtant peu menue mais bien large. Grande porte qui lui offrait la libération face à son bourreau de quelques minutes, il s'avéra que même s'il appuyait sur cette espèce d'énorme clinche, elle resta bloquée non pas parce qu'il manquait de force mais parce que l'issue était fermée.

    Évidemment, il n'y avait pas réfléchi. Courir vers le bas de la salle et des portes d'issue directe était peut-être trop ambitieux alors qu'il aurait dû se contenter des sorties du haut, menant aux couloirs et qui auraient pu l'aider à s'échapper. Néanmoins, c'était peut-être trop tard quand il vit qu'Orpheus, évidemment, se mit à sa poursuite pour le rattraper.
    Je suis mort, c'est foutu.
    Constatant que les pas lourds de son prédateur approchèrent, Cassian appuya plus d'une fois sur la clinche, sans succès, avec une appréhension grandissante lui serrant les dents et la mâchoire. Malheureusement, le miracle ne s'administra pas et Cassian finit par être bloqué dans la salle.
    Dans cette situation.
    Entre les mains d'Orpheus.

    À priori, sa technique étant de coincer le garçon entre la cloison condamnée et son corps, cela semblait aussi relever d'une technique de drague assez lourde dont les filles étaient assez dingues. Probablement aussi cette jeune spectre qui hurla derechef d'enthousiaste de quoi faire soupirer Cassian bruyamment sur Orpheus. Vraisemblablement, le basané avait décidé de mêler théâtre et coup de théâtre ; mobilisant une nouvelle fois le jeu du charmant Roméo, Jules pensa qu'il en profiterait pour lui dérouler un tapis de menace. Or, ceci ne vit pas le jour puisque le comédien se mit à prolonger la scène.

    Il se pencha à l'oreille du plus petit pour lui murmurer quelque chose qui fit frissonner sa nuque ainsi que son échine. Le garçon déglutit, les mains refermées sur elles-mêmes en une union mais pourtant bien serrée. Toutefois, il garda les sourcils froncés face à Orpheus qui restait, bien entendu, son rival. Cette danse au-dessus de ses paupières eut pour effet de traduire son déplaisir mais aussi sa totale interrogation sachant que les chuchotements susurrés n'avaient aucune utilité puisque l'admiratrice n'avait pas l'ouïe si fine pour l'entendre même si ses gesticulations bondissantes et ses joues pimpantes encore, même à quelques mètres dans le noir, étaient fortement distinguables. À moins qu'elle était une nécromancienne mais Cassian doutait que son camarade puisse anticiper un tel détail si peu probable. Dans le même murmure, il prononça :

    — Arrête tes conneries. Pas besoin de jouer le jeu, elle t'entend pas d'ici. T'sais très bien que je te considère pas comme un porc.

    Il scruta encore Orpheus qui le dominait d'une certaine hauteur, penché sur lui. La pensée qu'il en était bel et bien un le traversa sachant que même s'il le dépréciait probablement, son ennemi était assez tactile mais surtout, avait une grande tendance à écourter une distance vivable pour Cassian. Ce pourquoi il échangea donc cette parole, toujours sur le même ton de voix si secret :

    ▬ Enfin après, même si t'en es un, tu fais ce que tu veux, hein.

    Il ne chercha pas plus à le détailler, gêné par sa présence et surtout emprisonné. Comme un détective, le grand projetait et menaçait le détenu comme une lampe sa présence pour qu'il finisse par avouer mais seule la pomme d'Adam ne fit que rouler plusieurs fois dans sa gorge puisque le garçon était impressionné. Il avait presque peur.
    Peur de se retrouver affaibli par ce rival ?
    Peur de se retrouver moqué par ce rival ?
    Peur qu'il découvre la jalousie, aussi ?

    Si Cassian n'avouait pas de suite, c'est qu'il redoutait, dans le fond. Il redoutait qu'Orpheus lui avoue que sa mère se soit bien occupé de ce petit top modèle adoré qu'elle avait chéri pas mal de temps et ne s'était peu inquiété pour son fils, hormis le fait qu'elle aurait jeté et non déposé des fleurs aux pétales fanés sur la sépulture de son fils, mort avant elle et ce second fils qu'elle avait eu à son agence.
    Tout resta bloqué en travers de sa gorge comme son expression d'affliction avenante lorsqu'il entendrait ces mots : « Elle a juste organiser un enterrement et c'est fini, rien de plus pour toi. »

    Cassian savait qu'il ne méritait pas grand chose et il avait peur que sa mère pensait de même.

    Sa mine se fit triste mais paradoxalement, il ne pouvait pas perdre. Il la présenta,
    maussade, face aux yeux d'Orpheus. Joli oxymore entre la détermination et l'affaissement. Ses yeux étaient fixés mais presque coulants.

    対向
    Afficher toute la signature


    nothing hurts
    cause i'm nothing
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 30
    × Avatar : Lance McClain - Voltron
    × Appartement : Brossard
    × Métier : Ancien mannequin - Vendeur de pâtisserie
    × Péripéties vécues : 559
    × Øssements525
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 30/10/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le diplodocus | Proh
    × DCs : Hyun-Su P. Kaiyoutei, Shu Wang & Nithaël De Michelis

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    28/100  (28/100)
    19Masculin30Lance McClain - VoltronBrossardAncien mannequin - Vendeur de pâtisserie55952521Féminin30/10/2016réduitele diplodocus | ProhHyun-Su P. Kaiyoutei, Shu Wang & Nithaël De Michelis
    avatar
    vampire
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2143-orpheus-ioannis-you-know-nothing-finihttp://www.peekaboo-rpg.com/t2153-orpheus-carnet-d-ami-ou-pas#56173http://www.peekaboo-rpg.com/t2215-orpheus-portable
    19Masculin30Lance McClain - VoltronBrossardAncien mannequin - Vendeur de pâtisserie55952521Féminin30/10/2016réduitele diplodocus | ProhHyun-Su P. Kaiyoutei, Shu Wang & Nithaël De Michelis
    vampire
    #18 le 11.01.18 14:57
    Une comédie amoureuse grotesque, c'était à cela qu'ils ressemblaient. Le fond sonore était de simple murmure qui créait un malaise palpable jusqu'à ce qu'un cri de fan fendit l'air pour assommer lourdement les deux morts. Cette fille avait tout changé, elle avait fracassé cette ambiance entre les deux et elle les avait mis dos au mur. L'un prisonnier de l'autre. Orpheus se rendait bien compte de ce qu'il était en train de faire, ce qu'il était en train de créer mais si c'était ce qu'il valait pour faire parler le plus jeune.
    Première parole, une réponse qui se veut justificative mais qui sera vite changé pour une autre. Dans son agacement, le basané lâcha un soupire. Cet homme était le désespoir à son paroxysme, pas un mot pour en rattraper l'autre. Pourtant, cet agacement n'allait pas durer longtemps. Sa proie étant bien coincée entre la porte et lui, ses grands airs se changèrent en une sorte de peur. Le coupable était sur le point de céder. Les retournements de situation, ce n'était pas ce qu'il manquait dans ce cinéma qui n'est pourtant pas un théâtre. Un échange de regard, un silence de roi, c'était tout ce qu'il valait pour qu'ils se comprennent réellement.

    Orpheus se souvient parfaitement. Mme Sanders lui avait vanté son fils pendant des heures. Elle faisait que parler de lui, mais ce n'est pas pour autant que le mannequin était jaloux, au contraire. Lorsque celle-ci lui proposa de le rencontrer, c'était avec une immense joie qu'il accepta. Après, cet adolescent aurait pu être le premier ami du grec. Sauf que les choses tournèrent en vinaigre plus rapidement qu'un mélange sordide pour créer une vinaigrette. L'un fuyard, l'autre à la recherche de quelqu'un. Aucun mot fut échangé entre les deux, c'était juste le silence et la solitude.
    A ce moment-là, le regard de Cassian voulait en dire long. Dans sa tête, une réplique toute chaude. Pourtant, il faudra un long moment de silence pour que le vampire se décide enfin à parler. C'était peut-être la situation ou la jeune fille qui le mettait autant dans l'embarras. Après tout, face à lui, il y avait un petit lapin qui demandait simplement à être mangé. Le fruit interdit.

    « Ne pleure pas Juliette, je ne vais pas de te manger. »

    Une touche d'humour un peu lourde mais c'était l'humour de Orpheus. Cette situation était de plus en plus ridicule mais que pouvait-il faire ? D'un regard discret, il observa l'ectoplasme qui attendait qu'une seule chose. Un énième soupire. Avait-il vraiment le choix ? Sans demander son consentement à son adversaire, Orpheus se pencha un peu plus sur lui. Son regard ne lâchait pas ses yeux grisâtre tandis que son visage se rapprocha suffisamment de l'autre. La scène était évidente, le grec venait d'embrasser l'américain.
    Enfin, c'était ce que la jeune fille croyait voir. C'est pour cela que dans un dernier hurlement, elle laissa tomber lourdement son corps au sol. Le trop d'émotion lui était monté à la tête et elle venait de s'évanouir. De son côté, le vampire retira sa main de la bouche de Cassian, le regardant une certaine fierté. Un enfant qui attend simplement les félicitations de son paternel. Sauf qu'il n'attendit pas. Relâchant légèrement sa proie étant donné que la menace venait d'être éliminé, Orpheus lui adressa ses quelques mots.

    « Maintenant que j'ai chassé le démon, on va pouvoir parler tranquillement. Et, ne t'avise pas d'essayer de t'enfuir une nouvelle fois, sinon ton écharpe va devenir une camisole et je t'attacherais à l'un de ses sièges. »

    Tout en parlant, le basané vint frotter ses yeux. L'obscurité était bon pour lui, mais l'écran créait un contraste si grand entre obscurité et lumière, que ses yeux eurent du mal. Les situations changeantes et le caractère désagréable de la mini-pousse ne l'aidait pas à aller mieux. En vu, une jolie migraine qui durera de nombreuses heures. Avec de la chance, il terminera encore une fois sous les roues d'une voiture parce qu'il n'est pas capable de faire la différence entre un feu rouge et un feu vert.
    Situation plutôt ironique quand on y pense. Par deux fois, en laissant un Sanders, il finira mort sur le bord de la route.
    Chiaroscuro ou sépia
    feat Cassian C. Sanders
    Afficher toute la signature


    ©️ Elentori
    Orpheus parle anglais en #59659B, japonais en #a25858,
    grec en #79679B et italien en #A79494.

    Merci beaucoup Lynn ♥️:
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 27
    × Avatar : Keith (Voltron)
    × Pouvoir : visions
    × Logement : Maison d'Ael
    × Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
    × Péripéties vécues : 7397
    × Øssements2696
    × Age IRL : 21 Masculin
    × Inscription : 11/02/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le sans-surnom
    × DCs : Léandre / Brendan

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    76/100  (76/100)
    19Masculin27Keith (Voltron)visionsMaison d'AelPetits boulots et sbire de Teodora7397269621Masculin11/02/2017complètele sans-surnomLéandre / Brendan
    avatar
    FLOODSHOOTER
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paperhttp://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy
    19Masculin27Keith (Voltron)visionsMaison d'AelPetits boulots et sbire de Teodora7397269621Masculin11/02/2017complètele sans-surnomLéandre / Brendan
    ★ FLOODSHOOTER ★
    #19 le 12.01.18 16:15
    au-delà
    Orpheus Ioannis
    Certainement pas qu'il ne pleurerait puisque son adversaire n'était pas responsable de ses doutes. En réalité, Cassian se les créait sans doute tout seul. Il ne pensait pas à sa manière d'aborder la curieuse quête, pour laquelle il était venu en ces lieux initialement, pour une fois, ne cherchant pas à ce qu'elle soit présentée comme polie.
    À dire vrai, cela aurait pu importé au jeune homme si ça avait été une toute autre personne mais là, il s'agissait d'un revenant ; d'une page du passé. Sauf qu'il avait plus bâclé que bouclé le premier roman et Orpheus en faisait partie mais il avait sa place parmi les autres, c'est-à-dire, l'offre d'un Cassian désagréable et capricieux, de ces temps-ci. Et ainsi, encré sur le papier et dans la mémoire d'Orpheus, Cassian ne changea absolument pas pour lui alors que le deuxième bouquin proposait un personnage plus clément mais plus hypocrite.

    Les sourires n'auraient aucun rapport avec ce que Cassian avait tissé pour le basané au début de leur rencontre d'où, probablement, cette sorte de logique de perdurer dans un tact quasiment absent pour lui. Confronter son lui d'hier pour un ectoplasme et son lui d'aujourd'hui pour une nouvelle devait être trop pour lui ; probablement une raison expliquant en prime aussi son abattement soudain que le taquin accusa mais l'autre ne le releva pas plus que cela ; du moins, il n'en fit aucune remarque orale.
    En revanche, à l'inverse de Cassian, Orpheus ne se montra point gêner de favoriser sa nouvelle version plutôt que son ancienne. Le brun le connaissait d'un naturel guilleret, niais et collant. Il avait juste hérité de ce dernier trait — quoiqu'un peu du deuxième — mais la dangerosité avait augmenté après sa mort, de ce que Cassian en jugea, pour qu'il puisse vouloir continuer de se payer sa tête.

    Cassian en finit par soupirer mais ce ne fut pas son soupir qu'il perçut mais des bruitages plus excités capables d'attirer son attention et de plagier l'exaspération du petit. Signe que le garçon voulait les interrompre, il se concentra à nouveau sur son ennemi qui déglutit en le regardant. Plus d'une fois au fur et à mesure que les centimètres se dérobèrent. Très dangereusement, il s'approcha et Cassian ne témoigna aucune plainte mais un choc certain dans les yeux.
    Selon la situation, il ne pouvait pas repousser le torse qui s'avançait contre le sien pour, clairement, l'embrasser au corps au corps ou lèvres sur lèvres. Soit parce que les deux n'avaient pas le choix, soit parce que l'un se montrait opportuniste et, pour une fois, ce n'était pas le plus petit.

    L'alerte de Cassian s'exerça uniquement sur la zone de son visage mais elle fut plus alarmante dans le cri de la demoiselle non en détresse mais complètement conquise et séduite par un garçon qui ne l'avait pas approché mais approchait un autre. Après tout, tous les gestes précédents, hormis être agressifs pour corriger la fuite, avaient été très tactiles mais aussi très proches.
    Ceci dit, le garçon aguicheur attendit que la blonde se mit à s'évanouir dans son extase hurlante pour finir par se reculer subitement de Cassian pour contredire l'hypothèse que ce dernier avait construit en un instant avec toutes les preuves qu'il avait collectées.

    Des preuves, sans doute, que Cassian pourrait jusque là confirmer pour s'en servir avec son esprit aiguisé et tactique. Après tout, pourquoi Orpheus avait agi ainsi alors qu'il aurait simplement pu se débarrasser du dit démon autrement, selon Cassian, en laissant ce dernier s'enfuir ; pourquoi ne le laisser-t-il pas s'enfuir depuis le départ, d'ailleurs ? Soit ce revenant était trop curieux de ce qui motivait le perturbateur soit par le perturbateur, tout simplement, en question.

    Les yeux ronds de Cassian voulurent devenir indignés, selon sa réaction, par l'action de l'entreprenant mais ils restèrent juste surpris de l'engloutissement de la distance. Ce qu'il y avait derrière lui ne put l'empêcher de reculer, quant à lui, et finalement, il remercia ce blocage auquel on lui avait amené pour pouvoir bâtir une nouvelle tactique.

    Comme le cas de la jeune fille, Cassian déclencha, en effet, cette tactique qu'Orpheus venait d'appliquer et d'enseigner à son vis-à-vis. Celui-ci le calqua, comme à son habitude, comme son habilité le permettait.

    Des lèvres non atteintes, non profanées, se virent donc aussi surprises mais quelque peu séduites pour finalement se refermer, profitant, ainsi le dirent-elles ; il mordit sa lèvre inférieure en appliquant son regard sur son enseignant d'un temps, trahis plus tard.
    Il se montra, à l'image de l'autre, très curieux de lui, en posant gentiment cette question :

    ▬ Oui, d'accord, mais y avait peut-être un autre moyen de la faire fuir, tu sais.

    Très précautionneux, il tenta de faire attention, cette fois, à ne pas vexer l'autre comme à rester anxieux pour la jeune femme tombée au sol. Ce fut comme si la transformation avait lieu ; que Cassian passait au second tome, justement, avec ce personnage du passé. Comme si, finalement, il réalisait qu'il était bel et bien mort, tout comme lui.
    Doux et hypocrite, il devint :

    ▬ T'aurais juste pu me laisser partir. Pourquoi tu ne le fais pas, hein ? Pourquoi tu veux impérativement que je reste… avec toi ?

    Ses sourcils se froncèrent, non pas d'irritation mais selon la mimique d'une fausse inquiétude. Il accentua bel et bien sur le « toi » pour marquer la relation particulière qu'attendait probablement Orpheus à l'issue de cet échange. Puis finalement, le garçon laissa ceci en suspens en croisant les bras, attendant une réponse de la part de ce garçon dont l'image devait se transformer.
    Pour séduire.
    Pour se servir.

    Si il arrivait à conquérir un tant soit peu cet accroc du contact et de la tendresse, probablement qu'il pourrait récolter deux choses qu'il voulait ; questionner puis subitement s'évaporer.
    Afficher toute la signature


    nothing hurts
    cause i'm nothing
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 30
    × Avatar : Lance McClain - Voltron
    × Appartement : Brossard
    × Métier : Ancien mannequin - Vendeur de pâtisserie
    × Péripéties vécues : 559
    × Øssements525
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 30/10/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le diplodocus | Proh
    × DCs : Hyun-Su P. Kaiyoutei, Shu Wang & Nithaël De Michelis

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    28/100  (28/100)
    19Masculin30Lance McClain - VoltronBrossardAncien mannequin - Vendeur de pâtisserie55952521Féminin30/10/2016réduitele diplodocus | ProhHyun-Su P. Kaiyoutei, Shu Wang & Nithaël De Michelis
    avatar
    vampire
    http://www.peekaboo-rpg.com/t2143-orpheus-ioannis-you-know-nothing-finihttp://www.peekaboo-rpg.com/t2153-orpheus-carnet-d-ami-ou-pas#56173http://www.peekaboo-rpg.com/t2215-orpheus-portable
    19Masculin30Lance McClain - VoltronBrossardAncien mannequin - Vendeur de pâtisserie55952521Féminin30/10/2016réduitele diplodocus | ProhHyun-Su P. Kaiyoutei, Shu Wang & Nithaël De Michelis
    vampire
    #20 le 09.02.18 16:30
    Son vis-à-vis était le pire, une sorte de diable cachée dans un corps de lâche. Ses mots étaient comme une berceuse qui voulait apaisé la conscience de Orpheus pour casser sa méfiance envers lui, tandis que ses gestes étaient en contradiction avec tout le reste. Si la fatigue n'était pas en train de gagner le vampire, peut-être que ses idées se serraient laissées bercer par ses mots, par ce visage … Autant de question, autant de réponse … Cassian était plus impatient que l'autre. Le vampire devait être le premier à répondre alors qu'il était celui qui voulait des réponses depuis le début. Les rôles étaient en train de s'inverser.
    Orpheus n'allait pas le laisser faire, aussi têtu que collant, le basané fit face à son interlocuteur. Ce même interlocuteur qu'il avait vu de plus près quelques minutes auparavant. Peut-être quand repensant à la scène qu'il avait créé, le grec aurait pu être gêné, il aurait pu ne plus savoir faire face à l'américain. Pourtant, ses pensées n'étaient pas sur ce moment d'intimité trompeur. Les choses auraient pu être différentes entre eux s'ils n'avaient pas été deux menteurs.

    D'un pas déterminé, le basané revint auprès de sa « Juliette ». Claquant sa paume de main contre la porte, il se présenta à nouveau comme un mur face au plus petit. Pourquoi faisait-il ça ? Il était évident qu'il n'avait pas envie de le laisser s'enfuir, encore une fois, mais il y avait autre chose. Une chose qu'il ne pouvait pas expliquer simplement avec des mots. Son regard fixait ce fantôme, qui apparaissait à ses yeux comme une sorte de miroir. C'était cette partie de lui qu'il ne voulait pas voir, ce côté sombre qui pour lui n'existait pas. Ses peurs et ses mensonges, son passé qui était derrière lui.

    « Tu poses beaucoup de questions pour quelqu'un qui n'a pas encore répondu aux miennes. »

    Fronçant les sourcils, le vampire n'était pas prêt de lâcher le morceau, un peu comme un chien qui ne voulait pas laisser son os à qui que ce soit. Son regard se faisait plus froid, plus méchant. Son sourire avait quitté son visage depuis longtemps. Il n'avait plus le temps de rigoler, ni même de s'amuser, il avait besoin de réponse, il avait besoin de savoir. Jouant dans le jeu de son interlocuteur, il répondit à sa question comme si c'était une évidence.

    « Comme je n'ai rien à cacher, je vais y répondre franchement. Si je veux que tu restes ici, c'est pour que tu répondes à mes questions. Je veux savoir ce qui t'a poussé à rentrer en contact avec moi. Pourquoi viens-tu me rappeler ce que j'essaie d'oublier ? »

    Ses mots avaient peut-être déparés. Il en avait trop dit, mais il ne s'en rendait pas compte. Cette migraine qui se préparait l'empêcher de penser encore clairement. Sa vue se troublait légèrement, le visage de Cassian devenant un autre visage. Un visage plus familier, un visage plus tendre et plus gentil. Il a le même visage que celui de sa mère. Certainement submergé par des émotions contraires, des sentiments qui se contre-disent, le vampire laissa quelques larmes coulaient sur ses joues. Tout devenait trouble.
    En se rendant compte de ce qu'il était en train de passer, Orpheus se redressa pour ensuite se reculer. Passant son bras sur ses yeux, il chassa ses quelques larmes. Pourquoi ? Maudis sois-tu. Son regard se fit plus méchant, puis plus doux. Il ne savait plus quoi penser.

    « Tu m'énerves. Tu lui ressembles beaucoup trop. »

    Le grec marqua une pause. Inspirant, puis expirant, il se remit les idées en place. Oubliant tout ce qui l'entourait : le film, ce discours qui n'avait rien à voir avec celui du livre, cette femme qui avait joué les intruses. Tout. Sauf une chose, Cassian. C'était lui le centre du problème, le centre de la conversation, de leur rencontre. Après un soupire, Orpheus reprit encore une fois la parole.

    « Qu'est-ce que tu me veux Cassian ? Nous devons en finir avec tout ça. Si tu as un problème avec moi, dit-le et tout sera fini. C'est ce que tu veux, n'est-ce pas ? De toute façon, tu n'as jamais été intéressé par moi. »

    Le vampire faisait que des reproches à son vis-à-vis, pourtant, il y en avait aussi pour lui. A l'inverse, pourquoi s'était-il lui même intéressé à l'américain ? Pourquoi essaie t-il encore de changer les choses ? Qu'espérait-il ? Beaucoup de questions qui resteront certainement sans réponse, car il essaie d'oublier ce qui fait parti de son passé.
    Chiaroscuro ou sépia
    feat Cassian C. Sanders
    Afficher toute la signature


    ©️ Elentori
    Orpheus parle anglais en #59659B, japonais en #a25858,
    grec en #79679B et italien en #A79494.

    Merci beaucoup Lynn ♥️:
    Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires