#1 le 17.07.17 0:23

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 26 Féminin
× Age post-mortem : 96
× Avatar : La Muerte
× Appartement : Gagarine
× Métier : Escort-girl
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 15
× Øssements 40
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 15/07/2017
× Présence : réduite
zombie
http://www.peekaboo-rpg.com/t2132-camelia-un-renouveau-pas-si-nouveau http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
10/100  (10/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 26 Féminin
× Age post-mortem : 96
× Avatar : La Muerte
× Appartement : Gagarine
× Métier : Escort-girl
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 15
× Øssements 40
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 15/07/2017
× Présence : réduite
zombie

     

     
Ouvrons nos corps à l'imprévu
feat. Sen Ashitaka

     
L'une des choses qu'aimait Camelia, dans sa vie humaine, était être jolie, plaire, et séduire. Elle s'assurait de toujours être présentable, avec une jupe sans pli, un chapeau bien ajusté, avec une plume bien droite et assortie à sa tenue, des chaussures impeccables, cirées à la main tous les soirs. Être belle était un luxe qui ne se refusait pas.

Depuis son arrivée dans le monde des Morts, la beauté avait pris un tout autre sens. Les tenues étaient toujours soignées, mais si la robe qu'elle portait dépassait le genou, c'était déjà là une faute de goût. De plus, avec sa transformation radicale en zombie, l'esthétique n'était plus, pour Camelia, semblable à celle des autres femmes.

Ainsi, pour pouvoir continuer à plaire et séduire, il fallait qu'elle embellisse son corps décharné. Et pour cela, elle avait trouvé, depuis quelques années, que les tatouages faisaient leur effet. Elle en avait déjà deux, dont un qui lui prenait la moitié du dos. Un proverbe populaire dit que lorsqu'on en fait un, on devient addict, et c'était précisément le cas de Camelia. Sa soif d'encre revenait régulièrement, et elle ajoutait un pétale de rose par-ci, une épine par-là.

Aujourd'hui était un jour différent. Cette fois, elle voulait quelque chose de nouveau. Sur un autre endroit de son corps. Elle avait passé un certain temps à y réfléchir - un tatouage, ça dure toute une vie, et surtout tout une mort, alors ça ne se fait pas sur un coup de tête, surtout que ça détermine son potentiel de séduction. Son idée était prête, et elle avait cherché un tatoueur réputé. Elle tomba sur la boutique de Sen Ashitaka, qui semblait nouveau dans le coin, mais avait des œuvres plutôt fortement réussies à son actif. D'un pas décidé, Camelia se dirigea vers Rainbow Bridge.

Ding dong.
La porte de la boutique s'ouvrit sur une femme à l'allure des plus étonnantes. Sous un court short à rayures noires et un débardeur ample aux motifs ethniques, des os s'assemblaient dans leur plus sobre élégance ; un squelette, bien agencé, mais surtout très osseux prenait place à la place du corps de la jeune femme. Néanmoins, ceux-ci étaient épais, de sorte que l'on puisse assimiler les os à des membres charnus. Des doigts squelettiques se posèrent sur le comptoir, afin d'y déposer un dessin au crayon, tandis que les orbites creux du visage aux allures de calavera mexicain du zombie se fixèrent sur l'homme dans la boutique. De sa bouche aux lèvres presque en chair, Camelia s'exclama, enjouée :


« S'il vous plaît, dites-moi que vous avez un peu de temps pour moi ! »


     

     
Afficher toute la signature
Réduire la signature



« Je parle en Oswald, taille 14, couleur #B9121B. »

#2 le 17.07.17 1:08

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 35 Masculin
× Age post-mortem : 37
× Avatar : OC - Aenaluck
× Appartement : Brossard
× Métier : Tatoueur
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 30
× Øssements 145
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 22/05/2017
× Présence : complète
× DCs : Ael chérie ♥ | La R-Mobile
lémure
http://www.peekaboo-rpg.com/t1934-sen-ashitaka http://www.peekaboo-rpg.com/t2089-sen-ashitaka.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/15  (0/15)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 35 Masculin
× Age post-mortem : 37
× Avatar : OC - Aenaluck
× Appartement : Brossard
× Métier : Tatoueur
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 30
× Øssements 145
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 22/05/2017
× Présence : complète
× DCs : Ael chérie ♥ | La R-Mobile
lémure





Une séance un peu spéciale... ~


Si il y a bien une chose qu’appréciait Sen, c’était la vue sur le Raibow Bridge dès le matin, lorsque le soleil longeait l’horizon et que les bateaux s’échappaient vers la mer. C’était un des seuls moments de la journée d’ailleurs où il se sentait bien, juste bien. Il n’y avait que rarement des gens autour de lui à cette heure ci et il savait qu’une journée pleine, était une journée sans pensées déviantes. Car il en avait Sen, il en avait beaucoup depuis la mort de son fils et le travail était un échappatoire sans fin dans lequel il se plongeait la tête la première.

Manque de bol, aujourd’hui était une petite journée. Il n’avait qu’un tout petit colibris à piquer sur l’omoplate d’une femme. Très peu de couleur, juste quelques nuances de bleus et de verts finalement. Un travail rapide qu’il finirait en deux ou trois heures grand maximum.

Il passa donc la matinée à tatouer. C’est fou le bonheur intense qu’il pouvait ressentir à chaque coup d’aiguille. Sen avait clairement peur de la douleur mais le tatouage, le fait d’être un bourreau faisant de l’art avait un aspect, qui finalement, le réconfortait. Il maitrisait, ici, la douleur, qui n’était pas sienne d’ailleurs heureusement, il maitrisait chaque pigment, chaque à-coup sur l’épiderme de son client.  C’était la seule douleur qu’il pouvait observer, d’une part parce qu’il était détenteur d’un certain pouvoir, mais surtout car à la fin il en résultait quelque chose de beau, quelque chose lui redonnant espoir à vaincre sa propre lâcheté.

Les quelques heures du matin passèrent rapidement. Il sortit son bento, qu’il avait lui-même préparé la veille et s’assit pour déguster son repas. Il n’y avait pas grand chose, un peu de riz, de la salade d’algues et de choux et quelques poulpes grillés. Rien de bien spécial, une journée habituelle au salon. Il finit son repas, rangea ses baguettes, ferma sa boite et la déposa dans le placard de l’entrée, là où il mettait ses quelques affaires personnelles. Il se dirigea vers le fond de la pièce où se trouvait son siège et ses démographes et commença à ranger le matériel qu’il avait déjà nettoyé a la fin de la séance. Une fois tout remit à sa place il s’assit enfin à son bureau, alluma sa tablette lumineuse et commença quelques esquisses. Rien d’impressionnant, quelques carpes koi se mélangeant à quelques vagues. Concentré, c’est à peine si il entendit la porte s’ouvrir et la sonnette retentir. Il faut dire que Sen était du genre à se coincer dans sa bulle.

- "S'il vous plaît, dites-moi que vous avez un peu de temps pour moi !"

Il sursauta alors et en fit tomber son crayon. Rapidement et avant de poser les yeux sur ce qui semblait être une jeune femme au son de sa voix, il se baissa pour le ramasser. Il se rassit et prit alors le temps de saluer sa potentielle futur cliente. Il leva la tête et posa son regard sur l’être devant lui. Sen était peureux et commençait à peine à comprendre ce monde des morts, mais voir une zombie en chair et en os et surtout en os était une chose à laquelle il n’était pas préparé. Dans un geste vif il se recula alors, tellement fort, que son tabouret bascula en arrière. Il tomba sur le dos dans une choc des plus intenses.

- "Rah."

Il était plus fort qu’une simple chute, mais l’idée de devoir poser ses yeux à nouveau sur la zombie devant lui n’était pas ce qui le séduisait le plus. Pourtant il le fallait. Si il y avait bien une chose pour laquelle il prenait sur lui, c’était son travail. Il savait qu’en la tatouant il en oublierait son aspect. Et puis, malgré tout, il la craignait un peu. Car dans sa faiblesse il en était venu a juger sur les apparences afin d’éviter un maximum d’embrouilles. Il ne voulait donc pas la contrarier.

Il se releva, resserra l’élastique dans ses cheveux et observa une nouvelle fois la jeune femme devant lui. Aller Sen, un peu de courage et de respect. Après tout, elle semble partager la même passion que toi. Il lui sourit alors, d’un sourire timide qu’on ne sait quand adresser.

- "Bonjour et excusez-moi.. Que puis-je faire p-pour vous ?"


Mitzi