ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Cinemont a posté un rp libre dans l'allée des cerisiers

    Alexiel Etsuko cherche plusieurs rps pour son personnage deux en un.

    Alexiel Etsuko a posté un rp libre dans l'appartement Kiss

    Urie Kaneki recherche divers vampires pour rp !

    Event du moment
    Calendrier de l'avent
    du 1er au 24 décembre

    Quand l'argent a une odeur

    Aller à la page : 1, 2  Suivant
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 24 Féminin
    × Age post-mortem : 68
    × Avatar : OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya / OC - Chickens&pies
    × Pouvoir : Contrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirs
    × Croisée avec : Shirley ლ(´ڡ`ლ)
    × Logement : Viens me rendre visite petit coquin c:
    × Métier : Mangemort - Thérapeute clandestin - Professeur d'arts martiaux
    × Péripéties vécues : 1585
    × Øssements1066
    × Age IRL : 25 Féminin
    × Inscription : 21/12/2016
    × Présence : actuellement absent(e)
    × Surnom : le cockatiel
    × DCs : Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    24Féminin68OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya / OC - Chickens&piesContrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirsShirley ლ(´ڡ`ლ)Viens me rendre visite petit coquin c:Mangemort - Thérapeute clandestin - Professeur d'arts martiaux1585106625Féminin21/12/2016actuellement absent(e)le cockatiel Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka
    avatar
    Forever Eulone ~
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1218-ael-shankshttp://www.peekaboo-rpg.com/t1260-le-carnet-d-ael#22064
    24Féminin68OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya / OC - Chickens&piesContrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirsShirley ლ(´ڡ`ლ)Viens me rendre visite petit coquin c:Mangemort - Thérapeute clandestin - Professeur d'arts martiaux1585106625Féminin21/12/2016actuellement absent(e)le cockatiel Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka
    Forever Eulone ~
    #1 le 14.07.17 13:09




    Quand l'argent
    a une odeur.


     
    Ce n’était pas un jour comme les autres, non aujourd’hui était un jour particulier. En effet depuis mon arrivée ici, je n’avais pas eu de projet spécial en tête, j’avais vécu au jour le jour sans vraiment me poser de questions. L’arrivée de mes pouvoirs compliqua tout, je dois l’avouer, puis je fus embrigadée chez les mangemorts, je retrouvais mes parents, héritais d’une belle somme d’argent. Enfin, le destin n’avait pas été si cruel avec moi finalement. Dans tous les cas ce fut des nouvelles qui tombèrent petit à petit sans que je me rendre compte que le temps passait à une allure folle et que finalement, j’en avais presque oublié mes passions et mes désirs.

    Cela faisait donc quelques jours que  me posai la question de savoir si j’avais le temps de reprendre mes anciennes activités. Tokyo, était à mon sens, devenue extrêmement sombre et assez malsaine finalement. Beaucoup trop de groupes et d’organisations étaient nées ou s’étaient propagées dans l’ombre et voila que c’était une raison de plus pour reprendre mon ancien travail. Apprendre aux autres à se défendre, donner des cours pouvait être utile dans une ville pareil. Je m’étais donc renseignée et avais trouvé un dojo vide, pas trop loin de chez moi en contrebas du parc. Le propriétaire était près à vendre mais demandait une avance en liquide, ce qui ne me dérangeait pas en soi. Il fallait donc que je passe à la banque aujourd’hui et ce que je fis.

    J’enfilai de quoi être présentable, un jupe noire cintrée ainsi qu’un chemisier blanc et des escarpins noirs. Ce n’était pas ma tenue favorite mais celle qui convenait sans doute le plus a un rendez vous d’affaire. Je pris ma voiture et me rendis à la banque.

    Le lieu était assez grand en réalité, un hall spacieux pouvait accueillir les clients et plusieurs guichets étaient disponibles. La décoration n’était pas très présente mais j’aimais ce lieux, réputé pour être un des seuls non corrompu de la ville. J’y avais donc déposé mon argent en étant certaine qu’il ne serve pas à une cause allant contre mes principes.
    J’entrais donc dans l’établissement, faisant claquer doucement mes talons sur le sol carrelé. Il y avait un peu de monde et deux files d’attente étaient présentes. Je me mis sur celle de droite, quand j’aperçus une silhouette extrêmement familière non loin de là. Shirley se trouvait dans la file de gauche.  Cela faisait un moment que je n’avais pas eu de nouvelles de sa part. Jusque quelques messages me disant qu’elle était occupée. Puis plus rien. Plus de nouvelles. Je ne sais pas vraiment ce qu’elle avait, si c’était de ma faute ou juste sa vie qui était compliquée en ce moment. Mais je n’avais aucunement envie de la laisser s’éloigner de moi. Je n’étais pas sûre qu’elle veuille me voir, car après tout, elle n’avait peut-être pas envie de voir qui que ce soit, je ne savais pas. J'avais la sensation que quoi que je fasse ça allait être une mauvaise idée. Alors, je ne fis rien, trop peureuse qu'elle me repousse finalement. Je continuai d'avancer dans ma file, feignant de ne pas l'avoir vu.


    Avec : Shirley Dumais
    Mots : 538


    BY MITZI
    Afficher toute la signature


    "Don't let anyone treat you badly because you're scared of losing them. Someone who comes in and out of your life isn't worth the stress. You are not a reflection of those who could not love you properly. You are a priority, not an option."
    Even the smallest person can change the course of the future.
    avatar
    Invité
    Invité
    #2 le 19.07.17 18:31

    quand l'argent a une odeur


    Shirley s'avança finalement jusqu'au comptoir de la réceptionniste et discuta rapidement avec elle malgré ses regards inquisiteurs. Le monde n'avait pas changé, ses bandages attiraient toujours les yeux indésirables mais ses réactions face à ceux-ci changeaient. Son attitude muée petit à petit à force d'avoir l'habitude laissait entrevoir une nouvelle confiance en soi, bien qu'encore très fragile. L'indiscrétion de la secrétaire ne lui faisait pas ni chaud ni froid, mais elle ne la percevait pas comme une attaque. Sans vraiment s'en rendre compte, la Canadienne gagnait de l'assurance. Shirley ne se débarrasserait jamais vraiment de sa timidité, mais c'était un excellent départ.

    La jeune femme derrière le comptoir lui expliqua qu'elle devrait rencontrer l'un des représentants pour l'ouverture d'un compte et qu'il viendrait la chercher dans la salle d'attente dès qu'il serait prêt. Après avoir remercié la dame, la Canadienne s'apprêtait à se diriger vers les sièges placés à la disposition des clients de la banque mais s'arrêta net lorsque son regard croisa celui d'une jeune femme qu'elle connaissait bien. Pas de doute, cette dernière l'avait remarquée...

    Ael? fit-elle alors que la panique marqua son visage pendant une fraction de seconde.

    Pour le moment, Shirley avait du mal à préciser ses sentiments pour son amante. Une relation pareille avec une telle femme était forcément une source de souffrance pour Shirley qui n'arrivait pas à distinguer l'amour du sexe pur et simple. Ael était une femme à plusieurs partenaires alors que la jeune Lémure avait senti le besoin d'être fidèle envers des engagements imaginés. Les termes de cette relation avaient été discutés et acceptés des deux partis, ce sentiment de trahison et cette colère qui l'avait éloignée d'Ael étaient injustifiés. Elle tirait beaucoup de culpabilité de ses agissements, mais on lui donnait enfin l'occasion de s'expliquer un peu et surtout, de s'excuser...

    La jeune femme considéra la fuite avant de rapidement rejeter cette idée. Agis donc avec maturité et considération, pour une fois... Sur ces pensées éclairées, la blonde s'approcha de son amante pour la serrer contre elle et déposer un rapide baiser sur ses lèvres en guise de salutation. Shirley remarqua bien vite que l'affection témoigné attira les regards des autres clients, si bien qu'elle se sépara rapidement d'Ael. Elle avait oublié momentanément qu'elle n'était plus au Canada et que ce genre de comportement était assez mal vu au Japon...

    Ça fait longtemps... lâcha-t-elle en s'efforçant de ne pas avoir l'air trop distante.

    Shirley n'avait pas revu Ael depuis des semaines. L'avoir devant elle était troublant. Devoir agir comme si les mains de son meilleur ami n'avait pas parcourut l'être qu'on avait considéré à tort comme sien était difficile. Malgré tout, au fond d'elle-même, elle savait qu'elle faisait la bonne chose.

    La blonde rassembla tout son courage pour réussir à lui proposer la suite. Elle ne retournerait pas à ses vieilles habitudes et ne fuirait pas comme elle l'avait fait si souvent avec la nécromancienne.

    Tu en as pour longtemps ici? J'ai un peu de temps... On est tout proche du comic book store. Et il y a un café sympathique juste à côté. J'ouvre mon compte, je te laisse finir ce que tu as à faire et on pourrait aller voir les bandes-dessinées et... discuter un peu. Je pense qu'on en a besoin.

    Pour ne pas l'inquiéter, elle lui adressa un sourire nerveux.
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 24 Féminin
    × Age post-mortem : 68
    × Avatar : OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya / OC - Chickens&pies
    × Pouvoir : Contrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirs
    × Croisée avec : Shirley ლ(´ڡ`ლ)
    × Logement : Viens me rendre visite petit coquin c:
    × Métier : Mangemort - Thérapeute clandestin - Professeur d'arts martiaux
    × Péripéties vécues : 1585
    × Øssements1066
    × Age IRL : 25 Féminin
    × Inscription : 21/12/2016
    × Présence : actuellement absent(e)
    × Surnom : le cockatiel
    × DCs : Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    24Féminin68OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya / OC - Chickens&piesContrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirsShirley ლ(´ڡ`ლ)Viens me rendre visite petit coquin c:Mangemort - Thérapeute clandestin - Professeur d'arts martiaux1585106625Féminin21/12/2016actuellement absent(e)le cockatiel Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka
    avatar
    Forever Eulone ~
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1218-ael-shankshttp://www.peekaboo-rpg.com/t1260-le-carnet-d-ael#22064
    24Féminin68OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya / OC - Chickens&piesContrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirsShirley ლ(´ڡ`ლ)Viens me rendre visite petit coquin c:Mangemort - Thérapeute clandestin - Professeur d'arts martiaux1585106625Féminin21/12/2016actuellement absent(e)le cockatiel Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka
    Forever Eulone ~
    #3 le 19.07.17 19:16




    Quand l'argent
    a une odeur.


     
    Je ne pouvais m’échapper de cette situation. Je ne pouvais plus l’ignorer car finalement c’était elle qui m’avait remarqué, elle qui était venue vers, elle qui m’avait prise dans ses bras et avait déposé un baiser sur mes lèvres. Mes mains s’étaient alors rapidement posées sur ses hanches, la serrant un peu contre moi et savourant cet instant qui à mes yeux semblait ne plus exister depuis déjà un moment.
    Cela faisait des semaines que je n’avais plus de nouvelles, ou très peu simplement pour me dire qu’elle était occupée, occupée à tout faire sauf me voir. Peut-être s’était elle tout simplement trouvée quelqu’un ; mais son baiser, en public en plus, semblait m’indiquer le contraire.

    Elle m’avait manqué, plus que tout au monde, elle m’avait simplement manqué. J’avais vécu beaucoup de choses ces derniers temps mais à aucun moment elle n’était sortie de mes pensées, alors que de son côté elle ne répondait carrément plus à certains de mes messages. Je l’avais même invité à manger un soir, et depuis je n’avais plus eu aucune nouvelle. M’en voulait elle pour quelque chose ? Ou tout simplement s’était elle lassée de moi ? Dans tous les cas mon coeur était bien lourd, ne sachant tout simplement pas ce qu’il se passait ici. Peut-être étais-je parano. Mais dans tous les cas, son contact m’avait manqué, ses lèvres m’avait manqué, juste la voir me manquait quotidiennement. Mon dieu j’étais ridicule. Ma gorge était nouée, elle voulait parler. Elle me faisait peur.. Parce que malgré toute la bonne volonté du monde elle ne pouvait cacher tous ses sentiments et là, je savais que quelque chose n’allait juste pas. Pourquoi avais-je la sensation qu’elle voulait juste tout terminer ? Elle m’avait ignoré, ne répondait plus à mes messages, et là, elle avait besoin de "discuter". Ok j’étais paralysée. J’avais envie de fuir, de ne jamais avoir cette conversation. Mais j’étais une adulte, une adulte nécromancienne contrôlant les émotions qui plus est, je ne pouvais pas juste fuir à cause d’eux.

    - "D’accord, comme tu voudras, je n’en ai pas pour très longtemps.."

    Mon sourire était triste, clairement triste, défaitiste même, mais au moins elle était là, au moins j’avais la chance d’avoir une explication ce qui n’était pas forcément le cas dans tous les couples. Enfin "couple" parce qu’au final,  je ne savais rien de sa vie et évitai de lire les blog et autre presse en scandal peuplant le net, enfin du moins quand ça la concerné et surtout depuis que j’avais appris pour sa relation étrange avec un certain Alex. Je crois que nous étions toutes les deux bien loin de l’exclusivité. Hélas.
    Ma main se posa doucement sur son avant bras et dans un dernier regard je repris ma place dans la file d’attente et arrivai rapidement au guichet. On appela directement un conseillé et je fus amenée rapidement dans un bureau. Une rapide discussion et je pus ressortir de là avec une belle enveloppe dans mon sac. Je la rejoignis enfin dans le hall de la banque.

    - "Tu as terminé ? Je veux bien qu’on passe au comic book store oui, j’ai des romans graphiques à récupérer. Je ne sais pas si ils ont des romans d’amour par contre.. " Je lui souris plus sincèrement, malicieusement un peu,  essayant de positiver au maximum. Après tout elle était au moins mon amie, je n’allais pas complètement la perdre. Rah arrêtes un peu Ael, elle veut peut-être juste te parler d’un énième nouvel animal de compagnie. Oui c’est ça, souffle. Je soupirai un instant et essayai de cacher mes tremblements comme je le pouvais.

    Je la regardai, ne sachant pas quoi faire. Le malaise était juste trop intense. Devais-je lui donner la main ? Lui prendre le bras ? Juste marcher à côté d’elle ? Elle m’avait embrassé après tout. Oui mais non. Rah j’étais perdue. Alors non, je me mis juste à marcher près d’elle, mon bras se balançant à côté du sien, mes doigts frôlant sa peau de temps à autre.


    Avec : Shirley Dumais
    Mots : 670


    BY MITZI
    Afficher toute la signature


    "Don't let anyone treat you badly because you're scared of losing them. Someone who comes in and out of your life isn't worth the stress. You are not a reflection of those who could not love you properly. You are a priority, not an option."
    Even the smallest person can change the course of the future.
    avatar
    Invité
    Invité
    #4 le 24.07.17 19:21
    :
    C
    1: 0
    2: 0
    3 : 1
    4: 2

    N
    1: 0
    2: 0
    3: 1
    4: 2

    L
    1: 0
    2: 0
    3: 1
    4: 2

    V
    1: 0
    2: 0
    3: 1
    4: 2

    Z
    1: 0
    2: 0
    3: 1
    4: 2

    Ce qui fait un total de 9 Bonne chance
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
    × Age post-mortem : 0
    × Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
    × Pouvoir : omnipotente
    × Péripéties vécues : 1988
    × Øssements2060
    × Age IRL : 0 Autre
    × Inscription : 15/03/2014

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    0/0  (0/0)
    0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente198820600Autre15/03/2014
    avatar
    maitre de la mort
    0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente198820600Autre15/03/2014
    maitre de la mort
    #5 le 24.07.17 19:21
    Le membre 'Shirley Dumais' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


    '4 FACES' :
    avatar
    Invité
    Invité
    #6 le 24.07.17 23:52

    quand l'argent a une odeur


    Sa proposition sema en Ael des inquiétudes sans doute justifiées. La nervosité de la blonde laissait croire qu'elle avait d'importantes annonces à lui faire. Pour le moment, Shirley n'avait pas pris de décision quant à leur futur même si ses avis se contredisaient et se confrontaient avec violence. Néanmoins, autant dire qu'une telle expérience n'avait fait qu'accentuer sa frilosité à l'engagement. Elle n'était pas prête. Elle s'était précipitée pour bâtir quelque chose avec Ael (même si elles s'étaient entendues sur le fait que cette relation n'était pas sérieuse) et en avait payé le prix.

    Et cette inquiétude dans ses yeux... L'Asiatique agissait comme si elle n'avait rien fait de mal, même si, justement, elle n'avait rien fait de mal! Combien d'hommes ont touché sa peau laiteuse? Ou pire, combien de femmes? Ses partenaires sont nombreux, assuma la blonde. Derrière le visage qui s'efforce de rester stoïque face à ce constat, la colère s'attise pour mieux la brûler, la consumer, l'immoler... C'est pire que toute la jalousie qu'elle a pu ressentir à son égard. Comme les yeux indésirables se tourneraient vite vers elles si ces pensées furibondes venaient à être exprimées, Shirley muselait sa fureur. Finalement, elle regrettait de ne pas avoir pris les faux-fuyants : confronter des émotions si violentes lui faisaient peur.

    Ael avait posé gentiment sur son avant-bras. Shirley avait envie de la gifler, de l'obliger à ramper mais aussi de la prendre dans ses bras et de l'embrasser. Shirley avait envie de baiser cette putain avec la passion des retrouvailles tout en désirant l'abandonner pour de bon. Elle souhaitait s'accaparer de sa dulcinée un peu trop volage tout comme elle voulait la rejeter sans la moindre pitié. La dualité de ses sentiments imprécis l'agaçait. Son désir brûlant de vengeance prenait le pas sur l'affection qu'elle lui portait. Bien évidemment, ces fantasmes nés d'une puissante rancœur ne se concrétiseraient jamais. Ael était forte et s'échapperait de sa tyrannie avec facilité. Bon, aussi parce que de tels agissements étaient d'une cruauté sans nom et que, peu importe à quel point elle blâmait son amante, elle s'estimait l'ultime coupable dans cette affaire. Si Ael était allée voir ailleurs, c'était parce qu'elle n'avait pas su la combler. Mais bon, les doigts ne rivalisent pas avec la queue. De toute façon, même si ses doigts fins ont encore l'envie de caresser son intimité dont l'accès est une banalité plutôt qu'un privilège, celle d'effleurer tendrement sa joue est bien plus forte. L'amour flirte dangereusement avec la haine. Shirley a toujours été plus dure avec Ael parce qu'elle est BELLE.

    Shirley se contenta de la gratifier d'un sourire toujours nerveux, un poil plus tendu que plus tôt. Avant qu'elle puisse répondre quoi que ce soit, un conseiller de la banque interrompit leur discussion et emporta son interlocutrice dans son bureau. La blonde profita de ce temps d'arrêt pour respirer et chasser ces idées de vengeance obsédantes. Elle ne s'était jamais doutée que leurs retrouvailles éveillerait en elle une telle avidité de représailles si peu raisonnables. La Canadienne avait beaucoup pleuré, mais elle ne s'était jamais imaginée être prise d'une telle colère. Maintenant, la lémure redoutait le déroulement de sa prochaine rencontre avec son meilleur ami. Sa main tremblante se plongea dans son sac à main et en sortit un bonbon. Elle développa l'emballage maladroitement et croqua la dragée avant de fourrer de nouveau le papier dans son sac. Ses trépignements anxieux se calmèrent petit à petit alors qu'elle se retrouvait presque magiquement rassérénée. L'attente serait un peu moins pénible que prévu. Il lui tardait d'en finir avec cette banque, elle voulait en apprendre davantage sur les partenaires d'Ael.

    Ael fut de retour avec une belle enveloppe pleine d'argent, accueillie par une Shirley plus détendue, presque souriante.

    Je préfère les biographies ces temps-ci, fit-elle sur un ton légèrement plus neutre qu'à l'habitude. Les employés sont trop lents, je repasserai une autre fois.

    Alors que le duo réuni se dirigeait paisiblement vers la sortie, un grand vacarme tonna dans la banque. Par pur réflexe reptilien, Shirley sursauta.

    hrp shirley vient de consommer un bonbon qui coupe les émotions. tu sais ce qu'il te reste à faire, on fait comme on a dit pour les dés, on a affaire à un groupe de 2 chimères, 1 nécromancien, 2 simples lémures, 2 vampires et 2 zombies.
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 24 Féminin
    × Age post-mortem : 68
    × Avatar : OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya / OC - Chickens&pies
    × Pouvoir : Contrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirs
    × Croisée avec : Shirley ლ(´ڡ`ლ)
    × Logement : Viens me rendre visite petit coquin c:
    × Métier : Mangemort - Thérapeute clandestin - Professeur d'arts martiaux
    × Péripéties vécues : 1585
    × Øssements1066
    × Age IRL : 25 Féminin
    × Inscription : 21/12/2016
    × Présence : actuellement absent(e)
    × Surnom : le cockatiel
    × DCs : Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    24Féminin68OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya / OC - Chickens&piesContrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirsShirley ლ(´ڡ`ლ)Viens me rendre visite petit coquin c:Mangemort - Thérapeute clandestin - Professeur d'arts martiaux1585106625Féminin21/12/2016actuellement absent(e)le cockatiel Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka
    avatar
    Forever Eulone ~
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1218-ael-shankshttp://www.peekaboo-rpg.com/t1260-le-carnet-d-ael#22064
    24Féminin68OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya / OC - Chickens&piesContrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirsShirley ლ(´ڡ`ლ)Viens me rendre visite petit coquin c:Mangemort - Thérapeute clandestin - Professeur d'arts martiaux1585106625Féminin21/12/2016actuellement absent(e)le cockatiel Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka
    Forever Eulone ~
    #7 le 27.07.17 1:16




    Quand l'argent
    a une odeur.


     
    Je n’eus à peine le temps d’entendre sa phrase qu’un grand boum me fit sortir de mes pensées. Je me retournai alors vers ce bruit et vis les deux grandes portes de la banque voler sur le sol. Machinalement j’attrapai Shirley par la taille et la tirai vers moi. J’avais un doute sur ce qu’il se tramait ici mais par précaution, je devais d’abord la mettre, elle, en sécurité. Elle était ma priorité. Il n’y avait rien pour se cacher, si ce n’est la rangé de sièges présent devant nous. La prenant par la main, je la plaçai alors derrière eux, l’encerclant de mes bras.

    - "Ne bouge pas et ne fais pas de bruit surtout !"

    Je me relevai alors, passant mon visage au dessus des assises afin de voir la scène se déroulant dans le hall de la banque. De ce que je pouvais voir ils étaient sept, non, neuf, oui, neuf spectres cachés par des masques blancs venaient de faire leur apparitions. Un d’entre eux semblait menacer un des clients avec ce qui paraissait être un faisceau électrique. C’était donc un nécromancien. Je vis ensuite un longue queue de loup me faire face. Une chimère. Pour le reste je n’étais pas vraiment bien placée et je n’avais surement pas envie de laisser Shirley ici. Dans tous les cas des cris et de l’agitation se firent entendre.

    - "Arrêtez de bouger ! Tous au sol ! Tous au sol ou on vous réduit en cendre !"

    Les gens semblaient s’exécuter sans vraiment rechigner quand un homme se leva pour se défendre. Il fut rapidement plaquer au sol par un des criminels qui le roua de coups sans chercher à comprendre.

    - "Un autre volontaire ? Non ?! Bien maintenant dépêchez vous et donnez nous tous vos objets de valeur et ossements ! Jackie, occupe toi du coffre. Kasi, va faire le tour des bureaux."

    Rapidement plusieurs groupes se formèrent donc un composé des deux chimères qui semblait se diriger vers nous.

    - "Merde."

    Je pris rapidement mon téléphone et le passa en ligne privée.

    LIEUTENANT AEL - IMCT086 - RENFORT SOUHAITÉ BANQUE SARANJI. 9S. - ARMÉS - NOMBREUX OTAGES

    Je le posai sur le sol. Je ne savais pas quoi faire. Sans Shirley, je serais intervenue, là, j’avais simplement peur qu’il lui arrive quelque chose. Je lui caressai alors l’épaule doucement et embrassai son front.

    - "J’ai demandé des renforts. Quoi qu’il arrive, à partir de maintenant, tu ne me connais pas d’accord ? Je vais essayer de les éloigner de toi mais pour ça, il faut que tu restes le plus en sécurité possible. Promets le moi."

    Je pris son visage entre mes mains et embrassai ses lèvres tendrement. Je la regardai un instant avant de me lever faisant face aux deux chimères. Par chance Shirley n’était pas visible d’ici. Je levai mes bras en l’air et sans la regarder je fis un pas en avant.

    - "Tiens tiens, ce ne serait pas Ael ? La mangemort Ael ?"

    Merde. Elles me connaissaient ? Je les fixai alors faisant semblant de ne pas les comprendre.

    - "Tu es sûre que c’est elle ? Parce que si c’est le cas on va avoir des problèmes non ?"

    - "Rah tais-toi, personne ne sait qu’elle est là. Katori, viens voir."

    La deuxième chimères appela alors un de ses collègues. À son odeur, celui-ci semblait être un zombie.

    - "Elle ne te rappelle pas quelqu’un ?"

    Je sentis son regard à travers son masque. Celui-ci m’observait avec beaucoup d’insistance.

    - "Non personne. Je devrais la connaitre ?"

    - "Ce n’est pas Ael Shanks ? Celle qui en mit en déroute les filles de Margaret ? Avec l’autre zombie là ? Celle qui est entrée dans les arènes ? Tu sais celle qui s’en prend au Bchobiti ? Tu crois qu’elle est seule ? Elle est souvent accompagnée. "

    Il me regarda à nouveau et regarde alors derrière moi en direction des sièges. Et merde. En une seconde j’infligeai un coup de pied dans le torse d’une des deux filles tout en me jetant sur lui. Il ne devait pas s’approcher de Shirley. Par chance ma révolte sema une petite panique chez mes trois interlocuteurs ce qui leur permis de se concentrer sur mon un instant. D’un coup de genoux je réussi à lui briser le nez sans aucune hésitation. Je continuai à les frapper quand je sentis dans mon cou une piqure brulant. La douleur était atroce, la pire que j’eus ressenti jusqu’ici. La salope était croisée avec une guêpe ou un truc du genre et en un fraction de seconde je sentis tout mon corps me bruler. Je tombais à la renverse sur le sol, hurlant à plein poumon, la douleur ne cessant pas. Tous les coups, les morsures, les balles et autres outils tranchant qui avaient parcouru mon corps n’étaient rien comparé à la souffrance que je ressentais sur l’instant. Je ne pouvais plus réfléchir, je ne pouvais plus bouger. Je ne pouvais qu’hurler.



    Avec : Shirley Dumais
    Mots : 802


    BY MITZI
    Afficher toute la signature


    "Don't let anyone treat you badly because you're scared of losing them. Someone who comes in and out of your life isn't worth the stress. You are not a reflection of those who could not love you properly. You are a priority, not an option."
    Even the smallest person can change the course of the future.
    avatar
    Invité
    Invité
    #8 le 05.08.17 6:42
    Réussite :
    1 : Échec critique (Désolée d'avance )
    2 : Non
    3 : Non
    4 : Oui
    5 : Oui
    6 : Réussite critique

    Potion
    1 : Philtre d'amour
    2 : Amnésie temporaire
    3 : Sommeil
    4 : Agrandissement
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
    × Age post-mortem : 0
    × Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
    × Pouvoir : omnipotente
    × Péripéties vécues : 1988
    × Øssements2060
    × Age IRL : 0 Autre
    × Inscription : 15/03/2014

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    0/0  (0/0)
    0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente198820600Autre15/03/2014
    avatar
    maitre de la mort
    0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente198820600Autre15/03/2014
    maitre de la mort
    #9 le 05.08.17 6:42
    Le membre 'Shirley Dumais' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


    #1 '6 FACES' :


    --------------------------------

    #2 '4 FACES' :
    avatar
    Invité
    Invité
    #10 le 05.08.17 8:12

    quand l'argent a une odeur


    Un furieux combat s'ensuivit sans que la moindre émotion affleure Shirley malgré la situation délicate. Puis, l'une des chimères attaqua Ael de son dard et eut raison de cette dernière. Devant les yeux parfaitement indifférents de la blonde, une vision d'horreur s'offrait à elle : son amante recroquevillée au sol, convulsée par ce qui semble être la plus terrible des souffrances, hurlait de douleur. Peu importe à quel point la Canadienne souhaitait lui faire mal, ce cri l'aurait déchirée sans peine. Pourtant, elle restait là, la contemplant se crisper de douleur tandis que son esprit élaborait un plan pour contrer ces voleurs. La panique aurait dû l'assaillir, mais rien ne venait perturber sa réflexion. Le bonbon croqué plus tôt la privait de la peur et de toute l'empathie qu'elle aurait pu ressentir pour son amie, laissant libre-court à ses raisonnements.

    Elle plongea sa main dans son sac et en ressortit une potion de somnolence avec la ferme intention de l'utiliser contre l'un des bandits qui menaçaient de leurs armes à feu les pauvres clients. Son instinct lui aurait dicté de fuir le danger même s'il fallait laisser Ael derrière elle, mais la terreur entravée par les effets magiques de la dragée consommée plus tôt ne l'atteignit jamais.

    Sans la moindre hésitation, Shirley sortit de sa cachette et lança de toutes ses forces le flacon avec l'espoir qu'il atteigne l'un des malfrats pour que son contenu magique le plonge dans une léthargie qui le rendrait inoffensif pour quelques heures.

    D'un réflexe phénoménal, la cible en question se décala vivement à la vue du projectile et l'évita de justesse. Celui-ci s'explosa sur le sol, le liquide anesthésiant éclaboussa Ael. Elle n'arriva pas à voir si une bonne partie de la potion s'était renversée sur elle ou si elle n'avait été atteinte que par quelques gouttes...

    Dans tous les cas, la puissante douleur serait atténuée au moins un peu. La douleur de son amie n'atteignait pas Shirley, mais elle la comprenait et désirait la lui enlever. Cet accident la délivrerait peut-être de son mal...

    Sa tentative de rébellion attira inévitablement les foudres des brigands. La fureur tordait les traits d'un homme qui faisait au moins deux fois sa largeur. À son expression, on devinait qu'il n'aimait pas beaucoup les otages récalcitrants. Il se dirigeai à pas enragés vers Shirley qui ne sourcillait pas une seule seconde.

    La violence des autres avaiet surtout tendance à la paralyser et à la pousser à la fuite. Incapable de ressentir le moindre danger résultant d'une lutte féroce contre son bourreau, elle décida de combattre plutôt que de se résigner. Face à ce grand gaillard, quelques coups de griffes et de pieds ne furent pas suffisants pour lui faire remporter la victoire : quoiqu'un peu blessé par les coups maladroits de sa victime, l'homme la plaqua avec brutalité sur le sol en lui arrachant un cri de douleur. Elle se débattit avec violence sans réussir à se défaire de l'emprise de son tortionnaire.

    Souvent, les mangemorts n'intervenaient qu'après que les crimes soient commis. Ael avait beau avoir demandé des renforts, il aurait été surprenant de voir des agents de la paix se pointer avant que le mal ne soit fait... Cette pensée aurait dû la frustrer, mais rien ne vint. Encore cette impression creuse que sa douleur comblait momentanément...

    Tu vas te calmer tout de suite si tu ne veux pas subir le même sort que le flic là-bas.

    C'est bien Ael Shanks. On devrait l'emmener et demander une rançon...

    C'est vrai que c'est une bonne idée de l'emmener, ses amis sont tellement riches, fit-elle d'un sarcasme qui passa inaperçu, donnant l'impression que ses paroles étaient une affirmation plutôt qu'une provocation.

    Toi l'anorexique, tu te tais! hurla-t-il avec colère en la plaquant davantage contre le sol dur et froid. On va vous emmener toutes les deux si tu continues...
    Aller à la page : 1, 2  Suivant
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires