#1 le 04.07.17 23:42

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Keith (Voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Maison d'Ael
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 5962
× Øssements 245
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
FLOODSHOOTER
http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paper#29740 http://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
48/100  (48/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Keith (Voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Maison d'Ael
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 5962
× Øssements 245
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
★ FLOODSHOOTER ★

nouvelles cendres
Oiseau nocturne papillonnant dans la nuit, ce corbeau là s'était sans doute engouffré dans de sales histoires. Les yeux globuleux et injectés de sang, ils ne représentaient pas pour autant le seul critère d'abus et d'excès. Plus qu'ébouriffés, ses cheveux se retrouvaient dans un piteux état à force de toujours frotter sa paume contre. La chevelure d'origine si brune s'était clairement fané dans des tons vraiment plus cendrés, comme si elle semblait lassé de supporter encore ce type. Plus que sucrer son existence, ses mèches, donc, grisâtres, avaient sans doute été salé par ses larmes de monstre esseulé.

Cependant, si tard dans la nuit voisine au matin, on en déduisit qu'il avait eu quelques rapports « humains » en tant que personnage populaire. Fêtard sur demande, il s'était laissé entraîné plusieurs fois dans des bars ou des boîtes de nuit et regrettait sans pour autant refuser. Il avait vécu des mauvaises aventures comme avec ce drôle de personnage irlandais nommé Nae mais préférait les oublier et vivre les nouvelles dans le moment présent, sans penser aux événements antérieurs ou ultérieurs. 
Encore une fois ; encore et toujours, il regrettait d'être sorti mais pas totalement non plus. Sa sortie nocturne s'était divisé en deux parties où l'une avait été plus distrayante que l'autre à son goût. La première était juste de, justement, distraire les autres de sa compagnie souriante mais surtout fausse mais elle avait vite été escompté par l'alcool qu'il avait bu pour l'oublier. Loin d'être ivre, évidemment, mais le garçon s'était retrouvé assez éméché pour compléter le second chapitre qui devenait bien plus pernicieux qu'impressionnant. 

Il avait donc vagabondé dans les ruelles sombres de la ville et, à la manière qu'il avait ingurgité le trop plein de liquide dans son foie, le jeune homme dépensa l'intégralité de son porte-monnaie dans des produits forts douteux qu'il consomma sans préavis. Les médicaments que Teodora vendaient étaient puissants mais Cassian n'avait guère besoin d'euphorie, juste d'oubli de cette soirée interminable à jouer le bon garçon, le bon pote, le bon client, le bon danseur ; en soi, trop de rôles pour qu'il puisse ne pas transpirer.

En somme, il mettait donc ça sur le compte de l'épuisement pour suer autant de tous les pores et avoir les cheveux aussi humides, lui collant contre le front mais la drogue qu'il avait prise demeurait la plus grande coupable à la sudation qui ravageait son corps quitte à faire trembler ses os. Rempli de visions illusoires ou « désillusoires », le garçon s'avançait selon le stéréotype de sa race, en posant chaque fois le pied gauche et traînant le pied non directif droit, qui suivait, tout simplement. Il ne manquait plus que les bras vers l'avant pour obtenir le profil adéquat. 

Néanmoins, une autre présence qui ne se bousculait pas dans le trafic si désert du parc idéal pour les personnes diurnes se forma parmi les feuillages. Curieux, le jeune homme eut l'impression de croiser un spectre qui était pour le coup, vraiment fantomatique. Dire que l'américain était froussard était faux puisqu'il adorait les films d'horreur donc il s'aventurait par là sans broncher. La peur du jugement s'emparait uniquement de lui et encore, à ce stade, il n'y pensait pas et écartait les feuilles qui voilaient un peu le paysage dansant sans ménagement.

Dans une entrée des plus brutales, le jeune homme s'immisça sur la piste de danse du merveilleux artiste. Sans s'en rendre compte, il détruisit le spectacle offert en hurlant devant ses yeux.

— Bonjour, bonjour ! Vous savez où il est le métro ? J'sais pas où je vais. je suis complètement paumé, s'époumona le drogué.

Déjà, ce n'était pas le temps pour un « good afternoon » amis surtout, ce n'était pas le ton a employé d'aussi près mais, sous l'effet des produits, le zombie ne semblait qu'avoir peu de notions du respect ; il était bien plus casse-cou qu'autre chose.
Afficher toute la signature
Réduire la signature


#2 le 10.07.17 16:53

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 35
× Avatar : Natsume Takashi - Natsume Yuujinchou
× Pouvoir : Transformation en chat
× Appartement : Kiss
× Métier : Infirmier
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 140
× Øssements 298
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 26/06/2017
× Présence : réduite
× DCs : Orpheus Ioannis & Newt Ansgar
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t2000-hyun-su-fini http://www.peekaboo-rpg.com/t2080-hyun-su-carnet-de-lien

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
9/100  (9/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 35
× Avatar : Natsume Takashi - Natsume Yuujinchou
× Pouvoir : Transformation en chat
× Appartement : Kiss
× Métier : Infirmier
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 140
× Øssements 298
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 26/06/2017
× Présence : réduite
× DCs : Orpheus Ioannis & Newt Ansgar
nécromancien



Cassian x Hyun


« Sous l'aile du cygne »

An animated dance
"Under the moon."



Les rayons argentés de la lune traverse les carreaux de la fenêtre pour bercer la chambre d'une douce lueur. Au sein de cette même pièce, un jeune garçon se perd dans ses pensées, allongé dans son lit, le regard fixant le plafond. L'ennui. Tout est calme, pas un seul bruit environnent, juste la lune, les étoiles et lui. Non loin dans la chambre, dans un autre lit, une personne dort mais son visage n'est pas visible, il fait trop sombre de ce côté de la pièce. Le nécromancien ne trouve pas le sommeil, comme les nombreuses nuits depuis sa naissance ou plutôt depuis ses dix ans. A l'époque, quand il était petit, ce n'était pas aussi dur de dormir. Il se tourne d'un côté, puis de l'autre. Une fois sur le ventre, puis sur le dos. Les jambes sous les draps, puis au-dessus. Morphée refuse de lui tendre les bras. C'est décidé.
Son corps quitte la douceur des draps, ses yeux se plongent dans l'obscurité profonde de la chambre. Cherchant aléatoirement, il put enfin trouver la poignet de l'armoire. Lentement, la porte s'ouvrit et les trésors cachés furent libérés. Courbant l'échine, bras tendus, le jeune Coréen put récupérer une boîte cachée au fond du meuble. Une fois en main, il put l'ouvrir et ainsi dévoiler son secret. Au sein de cette même boîte s'y trouvait un kimono aux couleurs pâles, rappelant le doux lilas du printemps. Saisissant l'habit, l'infirmier pouvait maintenant remplacer son pyjama. Une fois vêtu, il se courba une nouvelle fois face à l'armoire pour saisir une autre boîte. Le contenu de cette nouvelle trouvaille était différent. Un masque, aussi pâle que les premières neiges, surmontait de corne et dont le bois provient du cerf. Pendu à la pièce de bois, une longue traînée dont la couleur égale celle du kimono, une mariée en serait presque jalouse. Encore une fois, ses pieds se mouvent pour atteindre une nouvelle étape ou plutôt pour retourner en arrière. Sa main cherche aléatoirement la douceur du bois. Lorsque la surface froide rencontre sa paume chaude, tout est presque fini. Du bout des doigts, il caresse la matière boisée jusqu'à atteindre un objet métallique. Rapidement, il s'en saisit, puis il cherche un deuxième objet métallique, qui une fois trouvé fut emporté à son tour.

Vêtu de chaque pièces, Hyun-Su quitta la chambre, suivit de l'appartement. C'était le moment de fuir l'ennui, de fuir le sommeil non voulu. Marchant paisiblement dans les rues à peine éclairé, le silence était roi alors que de rares ectoplasmes marchaient tel des zombies. Les oiseaux nocturnes ne sont jamais nombreux, mais souvent peu net. Dealer, alcoolique, pervers et d'autres, ce sont les habitants de la nuit. Pourtant, de temps en temps, il arrive que des âmes charitables se baladent parmi les pires. Un ami emmené de force, un insomniaque qui s'ennuie ou encore un honnête travailleur, qui tente de gagner sa vie. Un peuple nocturne bien plus silencieux que le peuple du jour même si l'ambiance dans les bars ou encore dans les hôtels semblent plus chaudes que sous le jonc du soleil.
Faisant voler ses vêtements sous le peu de vent, le Coréen venait enfin d'atteindre son objectif, soit le parc. Un parc habité seulement par des arbres et de rares animaux, qui ont connu la mort plus vite que certains ectoplasmes. Encore une fois, le silence est maître des lieux. Ce n'est pourtant pas la préoccupation du jeune homme, qui depuis sa naissance n'a jamais rien entendu au travers de ses propres oreilles. Malgré l'appareil auditif au creux de sa main, il se contenta de le poser au sol avec son portable juste à ses côtés. Une fois cela fait, l'infirmier se positionna un peu loin, fermant les yeux. Au plus profond de son esprit, il alla chercher les plus belles musiques de festival qu'il n'eut jamais entendu. Grâce à la science, il avait pu entendre la merveilleuse musique qui accompagnait les danses les plus belles. S'il le voulait, tout comme sa cousine, il aurait pu retrouver l'ouïe mais sa condition ne le gênait pas et ainsi, il ne pouvait qu'apprécier davantage le silence. Lentement, ses pieds se mirent à bouger suivit de ses bras et de son corps. Un rythme silencieux battait la mesure et son corps bougeait. Sous les yeux des spectateurs absents, une danse traditionnelle japonaise s'effectuait. Tout était parfait. Les rayons de la lune éclairaient sa présence, tandis que les étoiles l'observaient. Le vent soufflait légèrement, rajoutant une boîte de mystique à cette danse enchanteresse. C'était face à ce silence de sourd et à cette « magie » que certaines rumeurs étaient nées. Passant du rôle de médecin au rôle de danseur, d'être pseudo-vivant a un être complètement surnaturelle, certains parlaient d'un Ayakashi. Une femme seule, qui berçaient le parc par ses pas de danse.

Soudainement, la magie fut brisée. Le silence était rompu. Un étrange luron venait d'apparaître de derrière les buissons, faisant saisir le danseur. En même temps que d'avoir surgit de nul part, celui-ci se mit à parler. Hyun n'eut aucune réaction sur le coup, ses mots n'avaient aucune voix. Ce n'est qu'au bout de quelques secondes, qu'il releva son masque pour ensuite aller récupérer ses affaires à même du sol. Son appareil auditif fut glisser au creux de son oreille, puis ses mains s’empressèrent de taper un message sur le portable. Une fois fini, il s'approcha de l'inconnu et lui montra l'écran de son portable.

« Est-ce que tu peux répéter ce que tu viens de dire ? »

Alors que le châtain se trouvait non loin de son interlocuteur, il put constater sa posture un peu étrange mais surtout ses yeux. La couleur était bien-sûr étrange, pourtant, ce n'était pas le plus choquant surtout quand on savait que sa cousine avaient les yeux roses parfois violet. Ce qui attira son attention, c'était le fait que sa pupille soit légèrement dilaté, ce qui n'était pas normal à moins que celui ait fait un fond d’œil, ce qui m'étonnerait vu l'heure qu'il était. Intrigué et sans gêne, l'infirmier s'approcha un peu plus de l'inconnu, l'observant de la tête au pied et le sentant légèrement. Son regard se tourna vers son écran de portable et il tapa à nouveau quelque chose. Une nouvelle fois, son écran fut tourné vers le jeune homme quand il eut fini d'écrire.

« Vous vous sentez bien ? Est-ce que je peux voir vos bras ? »

Même s'il se faisait tard et que ce n'était pas le moment, ni le lieu, le côté médecin de Hyun se devait d'agir face à cette personne un peu trop étrange. Surtout qu'habituellement, personne n'osait s'approcher de lui, encore moins dans cette accoutrement.

code - kuru pour meranii



Afficher toute la signature
Réduire la signature


Coréen : ~Langage des signes~ - « Parle en #FEB863 » - « Ecrit en #FEB863 »
Japonais : ~Langage des signes~ - « Parle en #D08C8B » - « Ecrit en #D08C8B »

Merchi Hoshi ♥️:

#3 le 10.07.17 21:45

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Keith (Voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Maison d'Ael
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 5962
× Øssements 245
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
FLOODSHOOTER
http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paper#29740 http://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
48/100  (48/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Keith (Voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Maison d'Ael
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 5962
× Øssements 245
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
★ FLOODSHOOTER ★

ne nies
le nid
L'ornement n'était pas agrafé et masqué sobrement son visage. Il n'aurait pu le détailler sous toute cette composition microscope et constater qu'un autre faciès se dissimulait derrière celui en bois blanc, plus en porcelaine et fragile encore que cette pièce amovible. D'un air ébahi ou peut-être d'un bâillement, le spectateur ouvrit sa bouche pour mimer un grand O. Au final, Cassian pensait s'exprimait à une jeune femme comme une autre alors que d'autres auraient réagi comme s'il s'agissait d'une présence chimérique quitte à hurler de peur mais le dévoilement de cet homme aux allures aussi graciles que féminines lui parut plus surnaturelle que la précédente identité. Il se mit donc à le pointer en posant son doigt contre sa poitrine indéniablement plate pour le désigner, de manière parfaitement insultante. Néanmoins, sa remarque fut encore plus violente même s'il ne s'en rendait pas forcément compte :

— Hé ! Réponds moi avec ta bouche, toi. Je peux pas lire. Je sais pas lire je crois, rit-il comme un raté.

Son corps apathique se balançait plutôt au gré du vent que pour ses envies. Cadavre cacochyme, il était davantage anéanti par la drogue et affaibli par celle-ci, incapable de discerner du sens moral ou des sens même humains ou animaux. En à peine quelques secondes, le bilan sur son état était tout fait puisque Cassian en avait ingéré à une quantité plus que raisonnable pour être aussi à l'Est plutôt qu'à l'Ouest. Sur ses lèvres reposait encore un peu de poudre qu'il lécha d'un air malicieux pour ne pas se trahir un peu plus. Il ne cligna pas de l'oeil mais son onomatopée digne des enfants farceurs invita clairement l'examinateur à se rapprocher très près de lui de sorte à le surveiller ou alors l'analyser mieux que cela.

Si la peau de Cassian était opaline dans des jours plus diffuses de sobriété, elle était maintenant bien blafarde, accompagnée de toutes ses imperfections. Loin d'être écrémé, ses lèvres, en détriment de l'antérieure poudre intériorisée, portait des gerçures violacées, joints pour laisser encore passer quelques grains d'héroïne. Mais effectivement, ses yeux se partageaient entre une fatigue sanguine qui les rendaient nerveux. Ses pupilles, presque peu identifiables dans les deux iris qui les détouraient, s'étaient agrandis de telle sorte que Cassian ne verrait plus le jour.

Le rapprochement de ce fantôme ne laissa pas indifférent Cassian qui se mit à être perturbé et dans une confusion encore plus grande que ses illusions optiques. Ce qu'il y avait devant lui n'était qu'à peine recadré par son toucher qui était en mesure de le situer dans l'espace. Le vent lui indiquait bien qu'il n'était pas chez lui comme le souffle de cette personne lui restait noué sur la gorge, presque menaçant.

À la place, la forme qui se présentait devant sa machine oculaire en panne présenta un écran illuminé à lui, une fois de plus. Encore une fois, il ne pouvait pas lire et il haussa les épaules pour marquer son indifférence devant une lecture fastidieuse. Il ne reconnut même pas le mot « bras » qui fut inscrit sur le cellulaire mais la seconde approche de l'homme blanc lui indiqua clairement qu'il voulait le toucher.
Il se mit alors à pandiculer pour débuter un ultime bâillement mais les centimètres raccourcis, il sursauta.

— Ah non, tu m'auras pas !

Réticent pour aucune raison si ce n'était de croire qu'il était confronté à un buffle suite à la respiration d'auparavant, le jeune homme se mit à crier l'alerte en hurlant d'une peur illogique alors que le danseur venait de dévoiler son identité de mortel. Toutefois, Cassian ne semblait pas du tout rassuré dans cet environnement où personne ne lui répondait à sa demande. Peu de gens s'inquiétaient pour lui comme peu de gens l'aidaient.
Sans aucun abri dans ce paysage hostile et frapper par d'autres formes qui le piquaient de leur apex bien trop obtus, le zombie se recroquevilla artificiellement, toujours debout, cela dit.

— Maison... Maison...

Il releva encore la tête pour chercher désespérément une issue mais la seule qu'il trouva fut celle à laquelle il se raccrocha la première. De ses ongles rongés, il attrapa des pans du kimono du danseur, s'imaginant probablement des rideaux qu'il refermerait pour s'isoler. Il logea ainsi sa tête dans le vêtement du jeune homme en face de lui.

Tadaima !
Afficher toute la signature
Réduire la signature


#4 le 16.07.17 13:03

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 35
× Avatar : Natsume Takashi - Natsume Yuujinchou
× Pouvoir : Transformation en chat
× Appartement : Kiss
× Métier : Infirmier
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 140
× Øssements 298
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 26/06/2017
× Présence : réduite
× DCs : Orpheus Ioannis & Newt Ansgar
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t2000-hyun-su-fini http://www.peekaboo-rpg.com/t2080-hyun-su-carnet-de-lien

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
9/100  (9/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 35
× Avatar : Natsume Takashi - Natsume Yuujinchou
× Pouvoir : Transformation en chat
× Appartement : Kiss
× Métier : Infirmier
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 140
× Øssements 298
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 26/06/2017
× Présence : réduite
× DCs : Orpheus Ioannis & Newt Ansgar
nécromancien



Cassian x Hyun


« Sous l'aile du cygne »

An animated dance
"Under the moon."



L'air était frais mais le corps du danseur était chaud, malgré le peu de temps passé à danser. Le silence était revenu. Une première fois, Hyun-Su a montré l'écran de son portable. L'inconnu pointe alors du doigt sa poitrine, il semblait perturbé par le genre du danseur, mais lorsqu'il se mit à parler les choses furent pires. Hyun aurait pu être vexé par le geste, mais il le serait plus par les paroles, pour autant, il n'en fit rien. Dans un ultime recourt, le Coréen avait montré une seconde fois son écran pour essayer de comprendre son état. Il ne saurait pas dire si c'était son état ou le fait qu'il ne sache pas lire, qui était le plus choquant. Son regard de félin avait perçu de nombreuses choses en lui, des choses que l'on ne peut pas cacher à un médecin. Pourtant, il y a bien certaines choses qu'il ne pouvait pas voir, tout simplement à cause de la couche de vêtement qui surplombait sa peau aussi pâle que celle d'un fantôme. Alors qu'il attendait qu'on lui donne ce qu'il voulait, l'inconnu se montra un peu plus farouche, comme s'il voulait cacher quelque chose. L'infirmier ne put s'empêcher de faire un peu la grimace, les cris de l'autre personne étaient déplaisants à ses oreilles, qui habituellement ne voulait rien entendre. A ses yeux, c'était évident que quelque chose clochait. La suite des événements lui confirmèrent ses craintes.
Ses oreilles perçurent des paroles, des mots qui auraient pu sortir de la bouche d'un enfant apeuré. Pourtant, la personne qui se trouvait en face de lui, elle n'avait rien d'un enfant apeuré. C'était plutôt un adolescent en proie à des hallucinations. C'est alors que l'infirmier le fut chercher après quelque chose, mais il ne savait pas quoi. Soudainement, l'étranger s'approcha de lui. Sans que Hyun-Su ne puisse réagir, celui-ci ouvrit son kimono et glissa sa tête à l'intérieur. Le geste était inquiétant et quelque peu effrayant, mais les mots, qui suivirent, furent pires. Grâce à la technologie, le Coréen pouvait à nouveau entendre. Pourtant, il y a des jours où il aimerait ne pas entendre. Il lui suffit de retirer son appareil, mais il ne peut pas ignorer la souffrance des choses. C'est un léger soupire qu'il allait devoir affronter cette personne.

Doucement, Hyun posa ses mains sur les épaules du jeune garçon et il le repoussa un peu pour retrouver son espace privé. Son regard se posa une nouvelle fois sur lui, un regard un peu triste face à cette vision. Son kimono était resté légèrement ouverte à cause de la présence du jeune garçon, mais ce n'était qu'un détail. Posant une de ses main sur sa tête, l'infirmier caressa délicatement ses cheveux comme pour le rassurer.

« Go-en-a-ai. Ce -est -as t- -ai-on. »

Une nouvelle fois, il soupira. Ce n'était pas facile pour lui de parler, surtout en japonais. Il tenta de reprendre son dernier mot, qui n'avait aucun sens à l'oral.

« -aiso-. »

Il n'y arrivait pas. Alors pour accompagner ses paroles, il fit des signes avec ses mains, essayant de représenté au mieux une maison. Hyun-Su se mit à penser qu'il n'avait vraiment pas de chance, car il en avait connu des personnes qui ne savaient pas parler le langage des signes, mais jusqu'ici tout le monde savait lire. Ce n'était que le début de la galère.
L'infirmier retira sa main de ses cheveux et il attrapa son bras pour soulever le vêtement, l'observant ainsi longuement.

« -ro-ue-. D-ogu- ? »

C'était agaçant pour lui. Dans ce genre de moment, l'infirmier regrettait amèrement de ne pas avoir apprit à parler, ou même retrouver l'ouïe grâce à l'aide d'une potion. Pourquoi était-il resté ainsi ? L'habitude depuis la naissance, comme si en changeant, il aurait été une autre personne et non lui. La main du danseur gardait le bras frêle de l'inconnu. Un petit vent souffla, un frisson parcouru le corps de Hyun-Su. Cette nuit paisible semblait tourner en un semblant de cauchemar.

code - kuru pour meranii



Afficher toute la signature
Réduire la signature


Coréen : ~Langage des signes~ - « Parle en #FEB863 » - « Ecrit en #FEB863 »
Japonais : ~Langage des signes~ - « Parle en #D08C8B » - « Ecrit en #D08C8B »

Merchi Hoshi ♥️:

#5 le 16.07.17 15:08

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Keith (Voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Maison d'Ael
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 5962
× Øssements 245
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
FLOODSHOOTER
http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paper#29740 http://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
48/100  (48/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Keith (Voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Maison d'Ael
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 5962
× Øssements 245
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
★ FLOODSHOOTER ★

caresses aboyées
Les buissons frémissaient sous le vent perturbant ce qui pouvait être une plénitude nocturne. Aussi peu couvert puisqu'il avait passé une soirée plus torride que l'air ambiant, il s'était un peu dévêtu et avait filé certaines de ses affaires à ses compagnons. L'alcool l'avait poussé à être aussi imprudent mais pas de là à le rendre ivre. La drogue était la seule responsable de son état si cuisant. Poudre assimilable à la neige, elle était aussi coupable des frissons qui parcouraient le brun. Bien qu'il puisse faire assez froid en cette nuit de juillet, ce n'était pas plus celle d'un hiver. En somme, l'héroïne se mettait à accroître ses sens au profit d'autres. S'il ne voyait qu'à peine, il ressentait les choses triplement comparé à la normale. La glace perdue au fond de sa gorge pas suffisante, elle se cristallisait le long de son corps qui cherchait un refuge.

Qu'importe le refuge. Ces pans comparables à l'organdi avaient beau être fragiles si bien qu'il les tirait à les arracher du kimono, ils fonctionnaient à merveille en tant que rideaux sur les larmes déplorables et solitaires du zombie dépressif. 
Si Cassian considérait ce recoin comme un logis sécuritaire, l'habillé ne voyait évidemment pas les choses ainsi, plutôt gêné de voir le blanc du Nil de ses tissus être souillé par la noirceur d'un corbeau qui le auraient sans doute dévorés si on le laissait poursuivre. Le danseur eut assez d'audace mais aussi de candeur pour pousser sans brusquer son interlocuteur qui avait retrouvé une attitude légèrement plus mignonne bien que les cernes lui conféraient la fatigue des adultes dépassés. Ceci se confirma lorsque le blond lui présenta sa main conciliante sur sa chevelure d'ébène ; pas assez dégoûté peut-être pour le toucher directement. À dire vrai, ce pauvre zombie n'avait juste qu'à pas toucher ces éléments précieux, peut-être.

Hébété, le garçon scruta l'autre lorsqu'il se mit à articuler divers mots à peine compréhensibles. Si son ouïe s'avérait aussi fine qu'intelligente puisqu'il était maintenant en mesure de presque lire sur les lèvres si assez bien articulé, l'occasion se révéla être un vraie casse-tête si on prenait en compte les additifs qui altéraient son ouïe. De plus, le fait que cet homme ne sache que peu parler ne l'aidait pas même si Cassian ne se rendait compte de son problème à ce stade encore de rencontre. Pourtant, n'importe qui de plus sobre aurait pu comprendre la différence de communication. 
En d'autres termes, ce qui se passait ici n'était qu'une parfaite métaphore des problèmes que penser rencontrer Cassian nuit et jour. Cependant, cette nuit, il fut impossible de s'en rendre compte alors que ce fut le seul moment où cela fut le plus vraisemblable : Cassian ou l'égal à la communication impossible.

Au lieu de comprendre certains indices qui auraient pu l'orienter vers une sorte de protection qu'il recherchait justement, le brun ne fut capable de prouver à quel point la drogue était en mesure de le rendre parfaitement idiot en plus de sa naïveté gamine et originelle. Lorsque son interlocuteur posa sa patte contre le haut du crâne et prononça des syllabes parallèles au mot « chien » en anglais, il ne put qu'accomplit béatement ce qu'il pensait être prescrit pour lui :

— Woof ?

Il apposa ses mains vers l'avant comme s'il était réellement un animal même si la position qu'elles prenaient rappeler tout autre chose comme une marmotte perdue dans un champ de fleurs champêtres. Cependant, il rappelait mieux la camomille courbée parce qu'elle n'était pas en mesure d'être présentable mais plutôt honteuse. Après avoir imiter le bruit du canidé, il semblait presque sans défense mais pas honteux de l'avoir fait ; juste que cela s'ajoutait au taux d'incompréhension. Se tenant désormais chacune des paumes sur l'avant bras opposé pour faire une croix autour de sa poitrine menue, il se protégea du froid et du manque d'affection qu'il recevait. 

Cependant, il n'osa une seconde tentative sur le kimono pour danse qu'il aurait juste identifier d'orientale ou arabe et non nippone. Il ne le regarda même plus le vêtement, peur d'être renvoyé par ce dernier. Ses yeux se concentrèrent sur le visage maintenant visible de l'asiatique au vu de ses traits délicats alliés à son teint si clair. Un visage plutôt commun surtout si rien ne s'en détachait d'après sa vue obstruée. Pourtant, dans la nuit noire et troublée par les hallucinations, Cassian fut capable de remarquer une particularité étonnante chez le jeune homme. Sa paire d'orbes, écorce d'hévéa, logeait un fruit pas mûr qui fut une pupille très fine et non dilatée bien que la matinée encore nocturne le lui aurait imposée. Elles miaulaient l'aura des félins dont Cassian raffolait sans secret.

— Non je veux un chat ! Je préfère les chats !

Pris d'un certain émerveillement, le brun oublia presque le froid qui s'emparait de son cadavre puisqu'il porta ses mains en une poignée pleine d'attendrissement. Comme s'il avait jeté une pièce, cette sorte de jointure était une prière en l'honneur de l'homme en blanc.
Afficher toute la signature
Réduire la signature


#6 le 19.07.17 16:49

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 35
× Avatar : Natsume Takashi - Natsume Yuujinchou
× Pouvoir : Transformation en chat
× Appartement : Kiss
× Métier : Infirmier
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 140
× Øssements 298
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 26/06/2017
× Présence : réduite
× DCs : Orpheus Ioannis & Newt Ansgar
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t2000-hyun-su-fini http://www.peekaboo-rpg.com/t2080-hyun-su-carnet-de-lien

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
9/100  (9/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 35
× Avatar : Natsume Takashi - Natsume Yuujinchou
× Pouvoir : Transformation en chat
× Appartement : Kiss
× Métier : Infirmier
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 140
× Øssements 298
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 26/06/2017
× Présence : réduite
× DCs : Orpheus Ioannis & Newt Ansgar
nécromancien



Cassian x Hyun


« Sous l'aile du cygne »

An animated dance
"Under the moon."



Au court d'une vie normale, un être humain peut rencontrer différents types de personnes. Le nombre d'habitant sur terre est tellement impressionnant qu'il est bien impossible de les compter avec précision. Sur cette terre, il existe tellement de personnes différentes. Ces personnes ont chacun un caractère différent, une façon d'être différente, il y a toujours quelque chose qui va la différencier de son voisin. Pourtant, cette différence n'est pas suffisante. Au comble de la diversité, l'humain réussit encore à s'ennuyer. Au lieu de vouloir observer et apprendre, il préfère oublier et s'amuser. Alors dans un premier temps, il a créé l'opium. Dans un second temps, il y eut le vin et l'alcool. Pour terminer avec la drogue. Drogue aliment préférée des jeunes adolescents qui recherchent les sensations fortes. Certains les sentent dans l'alcool, d'autre la drogue. Pourtant, la drogue est un met délicat et cher, rares sont ceux qui réussissent à dealer sans avoir la police sur leur dos. Plus facile à prendre et à consommer, l'alcool est un loisir de bar et de corruption. Dans une vie de médecin, celui-ci a déjà vu tous les cas, que ce soit en vrai ou dans un livre. Ses douceurs inventées par l'humain pour se divertir, elles ne sont rien d'autres que des addictifs, qui empêchent l'homme de sortir du cercle. Lorsque le regard d'autrui se pose sur le malheureux qui s'est plongé là-dedans, il est triste et il cherche à compatir pour cette personne. Pourtant, eux, ils ne veulent pas de la compassion ou peut-être un peu. Tant de cas différent pour une même chose.

En face de lui, Hyun-Su ne saurait pas juger l'homme qui se tient debout. Alors qu'il se voulait rassurant pour le plus effrayé, celui-ci lui renvoya sa gentillesse à coup de geste ridicule. Des mains, qui ne ressemblaient plus à des mains, et un petit jappement. C'était dans une incompréhension des plus totales que l'inconnu était devenu un chien. D'où lui était venu l'idée ? Était-ce l'alcool ou la drogue ? A part ses pupilles, très peu de chose témoigné de ce qu'il avait ingurgité ou qu'il s'était administré. Peut-être les deux ? Alors que le regard de l'infirmier continuait de s'attrister face au spectacle qui se déroulait sous ses yeux, quelque chose de nouveau entra en scène. Le regard du jeune homme s'illumina, comme s'il venait de trouver un jouet ou quelque chose qui lui plaisait. Rapidement, ses mots vinrent expliquer au nécromancien ce qu'il avait besoin de savoir sur lui. Les chats … Après avoir fait le chien, il parlait maintenant de chat. Cette fois-ci ce n'était pas sans indice ou plutôt fil conducteur. Depuis la découverte de son pouvoir, l'iris du Coréen était devenu aussi fine qu'un cure-dent, bien-sûr c'était bien pour rappeler les yeux d'un chat.
Dans un soupire, Hyun venait de se faire nommer dieu par le geste de son interlocuteur. La situation devenait de plus en plus ridicule. Il était passé d'une maison à une divinité féline sans nom. L'évidence était bien là, ce jeune homme n'avait plus toute sa tête en cette nuit bien sombre. De nouveau, la main de l'infirmier vint caresser les cheveux de l'inconnu. Ce geste se voulait vraiment affectif, il voulait calmer un peu les choses et il cherchait à montrer qu'il n'était pas une mauvaise personne. Le manque de langage de sa part était quelque peu gênant et à l'inverse, son interlocuteur semblait être un bon parleur malgré l'ivresse de ses gestes et interprétation. Un homme qui ne savait pas lire et qui était dans l'incapacité de comprendre la moitié de ses mots. Hyun-Su était mal tombé. C'est alors qu'il se souvint d'une chose. Dans un sens, il était heureux d'avoir un cousin un peu trop accros aux jeux vidéos et un temps soit peu à la technologie, mais dans un sens, de son point de vu de médecin, ce n'était pas bon pour lui. Celui-ci lui avait évoqué la possibilité de faire parler son portable. Dans la nouvelle technologie, il existé une chose qui était capable de parler à la place d'un autre. Lâchant une nouvelle fois la touffe aux couleurs cendrées, le Coréen sortit une nouvelle son portable et il écrivit quelque chose dessus. Une fois terminée, une fois robotique se mit à parler.

« Dit moi, comment t'appelles-tu ? Est-ce que tu as pris quelque chose ? Tu fais des choses incompréhensibles. »

Face à sa réussite, le nécromancien eut un grand sourire, puis il posa une nouvelle fois son regard sur le jeune homme. C'était avec impatience qu'il attendait sa réponse, après tout, maintenant il n'avait plus d'excuse. Enfin, il existait encore une excuse possible mais Hyun ne voulait pas y penser, car pour lui, cette excuse signait la fin d'un possible dialogue. Sa capacité de compréhension et d'écriture était limité à deux langues, sa langue maternelle et la langue maternelle de sa mère, il n'avait pas la nécessité d'en apprendre davantage. Bien-sûr, par le passé, il lui était déjà arrivé d'avoir quelques patients réticents quand à l'apprentissage du japonais, mais un jeune homme comme lui. Son regard de félidé se balada sur le corps de l'inconnu, il le détaillait et il constata une chose : il n'avait que les cheveux noirs, rien d'autre ne montrait en lui que c'était un asiatique. Dans un sens, l'infirmier était un très mauvais exemple d'asiatique à cause de sa prise de potion, mais certains traits ne pouvaient pas duper.

« Rassure moi, tu comprends le japonais ? »

C'était dans la crainte de ne pas pouvoir communiquer avec lui que le nécromancien s'était empressé d'écrire à nouveau sur son portable pour le laisser parler à sa place. Cette nuit avait pourtant bien commencée. Un frisson lui parcourut le corps, celui-ci était en train de bien refroidir sans compter les quelques gouttes de sueur qui perlaient sur son corps à cause de l'effort produit plus tôt.

code - kuru pour meranii



Afficher toute la signature
Réduire la signature


Coréen : ~Langage des signes~ - « Parle en #FEB863 » - « Ecrit en #FEB863 »
Japonais : ~Langage des signes~ - « Parle en #D08C8B » - « Ecrit en #D08C8B »

Merchi Hoshi ♥️:

#7 le 23.07.17 10:20

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Keith (Voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Maison d'Ael
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 5962
× Øssements 245
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
FLOODSHOOTER
http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paper#29740 http://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
48/100  (48/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Keith (Voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Maison d'Ael
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 5962
× Øssements 245
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
★ FLOODSHOOTER ★
2, 5 ⟡ Totale
3,6 ⟡ Partielle
1,4 ⟡ Lacunaire
Afficher toute la signature
Réduire la signature


#8 le 23.07.17 10:20

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1790
× Øssements 1164
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1790
× Øssements 1164
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Le membre 'Cassian C. Sanders' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'6 FACES' :

#9 le 23.07.17 11:02

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Keith (Voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Maison d'Ael
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 5962
× Øssements 245
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
FLOODSHOOTER
http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paper#29740 http://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
48/100  (48/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Keith (Voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Maison d'Ael
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 5962
× Øssements 245
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
★ FLOODSHOOTER ★

fusion de confusions
Une voix synthétique en japonais se fit entendre depuis la boîte qu'on tendait vers lui. Plutôt que l'entendre, il s'était penché un peu trop comme s'il voulait la renifler en se demandant ce qu'était exactement l'engin alors qu'il l'utilisait à longueur de temps.
Si, en général, il avait besoin que quelqu'un lui parle avant tout en anglais pour qu'il assimile le timbre et puisse comprendre le japonais, la voix artificielle et robotique était universelle et il n'eut aucun mal à détacher chacun des mots qu'elle prononçait pour faire communication entre les deux êtres de différentes origines et états. Auquel cas, la protection qu'on aurait pu administrer à Cassian aurait été difficile voire impossible si bien que ce blond là aurait peut-être vite abandonné.

Quelques instants, il relâcha la coiffure échevelé du jeune homme qui se retrouvait seulement basculé par son sac. Prêt à entrer en contact avec le sol, il se retint à temps en postant son pied directeur, quoique fébrile, vers l'avant puis releva les yeux ambrés qui faisaient preuve, certes, de beaucoup de mansuétude à l'égard du garçon mais surtout d'inquiétude, à vrai dire pour quelqu'un qu'on aurait jugé comme bélître ou bon à rien avec toute la maladresse qu'il avait ingurgité.
Le rapport était déjà bien complexe de quoi faire sourdre la crainte dans les yeux félidés de cet inconnu. Même si Cassian n'entretenait que des rapports égoïstes avec les autres et encore plus avec la drogue, il n'était pas du genre à favoriser les brouillaminis surtout s'ils pouvaient un impact ultérieur sur lui-même. Ainsi, il se releva donc, toujours bancal tout de même, et, ne se fit pas rassurant par ces gestes comme des mains aussi calmantes et apaisantes que celles du japonais mais ses paroles dans la langue à priori d'usage furent suffisant tout de même.

- Un peu et je parle un peu le japonais mais pas très bien.

De toute évidence, Cassian savait se faire comprendre dans cette langue mais son accent restait terrible. Perdu entre un charabia détroitien, californien et d'accent dit posh, il révélait tout au moins ses origines anglophones à défaut de donner les vraies raisons de tout son lazzi burlesque. Mais il se rappela donc qu'on le lui avait demandé et toussota. Sa toux et ses écoulements nasaux n'étaient surtout dû qu'à l'héroïne encore une fois et si ce jeune homme était au courant des symptômes, il n'avait même pas besoin d'en savoir plus pour comprendre. Après tout, les symptômes étaient plus convaincants que ce que l'américain tentait d'articuler en japonais :

- Je suis allé dans un bar avec mes... Des gens quoi. Et après boum, des couleurs. Encore maintenant. C'est très beau.

Si déjà on ne voyait pas la chose qui pouvait être belle dans l'héroïne et les illusions qu'elle faisait vivre, on ne voyait pas non plus du tout de quoi il pouvait bien parler. Et quand il se mettait à agir, c'était pour intensifier la confusion. Non, encore une fois, ce n'était pas volontaires mais réellement, il n'avait pas les idées claires et bien qu'il aurait voulu bien faire, il ne se rendait pas compte que tout son discours ne pouvait avoir de sens. C'était vulgairement brouillon et il s'agitait alors que ses paupières tombaient de fatigue à forcer de laisser ses pupilles dilatées.
La drogue luttait contre la personnalité pourtant posée du jeune homme et faisait vivre un réel cauchemar pour autrui. En revanche, Cassian semblait y voir plutôt un jeu. Il se transformait en gamin. S'il avait été assez conciliant quitte à donner des informations sur son état, il ne donna pas plus d'indices comme il ne se présenta pas. Il avait peut-être compris mais l'oubli était récurrent chez un drogué.

En effet, l'oubli était tel qu'il lui faisait remonter des souvenirs d'enfance de sorte à le rendre aussi puéril. Il se balançait sur lui-même et faisait vadrouiller son sac à dos, accroché derrière lui, de droite à gauche. Autant malmené, le sac à dos ne put que tomber dans un fracas trop fragile. Un liquide jaune verdâtre s'échappa mais le drogué devint plus cadavérique qu'il ne l'était déjà puisqu'il se précipita directement sur son trésor renversé. Il finit sur les genoux et vérifia si rien d'autre n'était cassé. C'était dangereux de regarder dans le fond de son sac puisqu'il aurait pu toucher un produit aléatoire qui l'aurait transformé en quelque chose d'incongru.

Il ne le fit pas directement et préféra défendre sa propriété avant que l'autre agisse.

- J'en ai pas pour toi par contre ! Donc viens pas voir !

Il tira sa langue qui était bleu-violette mais s'inquiéta davantage pour le contenu trop cher qui n'était autre que des potions et des patchs que Teodora lui avait demandé de vendre. Cargaison de dealer. Si le type s'approchait, il était vraiment cramé !
Afficher toute la signature
Réduire la signature


#10 le 23.07.17 11:38

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 35
× Avatar : Natsume Takashi - Natsume Yuujinchou
× Pouvoir : Transformation en chat
× Appartement : Kiss
× Métier : Infirmier
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 140
× Øssements 298
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 26/06/2017
× Présence : réduite
× DCs : Orpheus Ioannis & Newt Ansgar
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t2000-hyun-su-fini http://www.peekaboo-rpg.com/t2080-hyun-su-carnet-de-lien

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
9/100  (9/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 25 Masculin
× Age post-mortem : 35
× Avatar : Natsume Takashi - Natsume Yuujinchou
× Pouvoir : Transformation en chat
× Appartement : Kiss
× Métier : Infirmier
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 140
× Øssements 298
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 26/06/2017
× Présence : réduite
× DCs : Orpheus Ioannis & Newt Ansgar
nécromancien

• Face : Hyun-Su éternue et se transforme soudainement en chat.
• Pile : Hyun-Su n'a pas encore assez froid.
Afficher toute la signature
Réduire la signature


Coréen : ~Langage des signes~ - « Parle en #FEB863 » - « Ecrit en #FEB863 »
Japonais : ~Langage des signes~ - « Parle en #D08C8B » - « Ecrit en #D08C8B »

Merchi Hoshi ♥️: