ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Cinemont a posté un rp libre dans l'allée des cerisiers

    Alexiel Etsuko cherche plusieurs rps pour son personnage deux en un.

    Alexiel Etsuko a posté un rp libre dans l'appartement Kiss

    Urie Kaneki recherche divers vampires pour rp !

    Event du moment
    Calendrier de l'avent
    du 1er au 24 décembre

    Léaux Fedine - Conteur de 13 histoires et demi

    avatar
    Invité
    Invité
    #1 le 02.07.17 22:22


    Texte


    identité
    NOM : Fedine (Il n'aime pas son nom de famille )
    PRÉNOM : Léaux (Il le trouve mieux que son nom, mais toujours pas génial)
    DATE DE NAISSANCE : 13/04/2001
    DATE DE MORT : 13/11/2015
    NATIONALITÉ : Techniquement, Japonais, mais, c'était assez complexe, il peut être considéré comme français aussi.
    LANGUE(S) PARLÉE(S) :
    [X] Anglais (De son père)
    [X] Japonais. (De sa mère, enfin, il a refusé de l'apprendre totalement.)

    Autre(s) : [X] Russe (Son père l'y a forcé aussi, bon, là il avait pas le choix.)
    [X] Français (Parce qu'il était en France, et c'est à l'aide de sa mère.)
    [X] Bribes de chinois, mandarin (Par son grand père)
    [X] Silence, langue qu'il parle le mieux
    [X] Des signes à peu près compréhensibles
    RACE : Nécromancien
    PERSONNAGE DE L'AVATAR : Kaneki






    physique
    Couleur des cheveux : Noir (Oui, pas plus complexe, il a refusé toutes colorations)
    Longueur des cheveux : Assez court (C'est gênant pour certaines activités sinon, mais c'est juste pour ça)
    Couleur des yeux : Marron (Il a refusé de porter des lentilles, en le justifiant par une excellente vue en plus)
    Style vestimentaire : C'est variable, mais il aime bien les costumes. Habits normaux et veste, voir cravates s'il en trouve.
    Taille : 1m65 (Assez petit, oui, mais lui dites pas ! )
    Piercing(s) : Non, il y a pas vraiment songé en fait. Mais, bon, à quoi ça lui servirait à lui de toute façon ?
    Tatouage(s) : De même, enfin, peut être ceux de quelques chewing-gum qui ont disparu.
    Corpulence : 57 kg. C'est correct ? Dites que c'est correct sinon, il va être triste.
    Habitudes : -Ecrire, beaucoup, puis lire ce qu'il a écrit si les gens veulent
                                -Tout ce que peut faire quelqu'un de normal : regarder des vidéos, écouter de la musiques, jouer à des jeux vidéos
    Autre : -Il ne parle que quand ça lui chante.
                        - Il ne va que rarement plus dans un rayon de moins d'un mètre autour des gens.



    précisions
    -Dû à sa mort, il lui arrive parfois de briser des verres et des bouteilles inconsciemment. Ainsi, il préfère se servir dans des gobelets en plastiques avec des bouteilles en plastiques si c'est possible.

    -Des morceaux de sa vie peuvent lui revenir brusquement en mémoire en apercevant certaines choses. Notamment pour ses tentatives de suicide. Ça peut le déstabiliser

    -La videovision : Comme pour un jeu, ou une vidéo, à voir. Ce pouvoir lui permet de manipuler la vision qu'il a dû monde. Enfin, il peut mettre pause dans la vraie vie quoi. Même si cela ne dure que quelques secondes et agit sur lui aussi, ça lui permet de bien prendre conscience de ce qui se passe autour de lui. Il peut y avoir quelques soucis de chargement certaines fois, ou de positionnement de la vidéo, etc... Il peut donc avoir l'air parfois totalement perdu le matin par conséquent.



    caractère
    Léaux est quelqu’un de très réservé, il ne dirige jamais la conversation sur lui et évite de parler de lui-même. Il est aussi calme aux premiers abords et ne reproche jamais violemment les choses. Il n’est d’ailleurs pas violent. En revanche, il peut facilement se mettre en colère, sans se bagarrer, lorsqu’il voit une scène qu’il trouve déplaisante : la discrimination surtout. Très empathique, il essayera souvent d’aider les gens qu’il juge gentil comme il le peut. Il n’utilise que rarement d’insulte est garde un langage poli la plupart du temps. Il aime bien jouer à des jeux calme avec des gens, il ne bouge pas beaucoup, ne se trouvant pas très doué au niveau physique. Par ailleurs, il complexe sur certains point physique et psychologique. Il s’excusera immédiatement s’il casse un verre ou autre chose, s’il n’a pas réussi à rattraper quelqu’un. Dès qu’il rate quelque chose en bref. Il n'a, aussi, aucun problème avec l'âge et est    aussi sympathique avec des enfants de moins de cinq ans qu'avec des personnes âgées. Il reste souvent seul est préfère le contact virtuel au réel, habituellement, sauf quand on veut se présenter à lui. Il ne fait jamais le premier pas vers les gens, mais, si on lui parle, il peut se lancer. Il acceptera, en général, de répondre aux questions qu'on lui pose, sauf si celles-ci portent sur des choses personnelles.


    histoire
    Treize et demi. C’est un nombre entre treize et quatorze, n’est-ce pas ?

     Mais, quelle est sa valeur ?  Oui, la question peut paraître stupide aux premiers abords. Mais, on dit que le treize porte malheur, ou bonheur selon les cas. Le treize et demi alors, quelle est sa valeur ? En d'autres termes, porte-il chance ou malheur ?

     Dire que tout le monde était heureux à la naissance de Léaux, serait mentir. Surtout pour une naissance en avion. Il ne le savait pas, mais il y avait là une mère et un père qui se tenait la tête dans les mains, se disant que l'univers lui-même leur en voulait pour une raison inconnue. Une dispute s'en suivit, même, alors que le bébé pleurait, il ne passa jamais au rire qui suit en généralement ces pleurs. Ce n’est pas qu’il n’avait pas été désiré, au contraire, sa mère était parfaitement d’accord, mais ce n’était pas le cas de son père. Et puis, finalement, tous deux jugèrent que c’était un mauvais choix, mais puisqu’il était là, autant l’élever, ça n’allait pas être un horrible monstre. Ils eurent, sur ce point, plus que raison.
    Quelques années plus tard, Léaux avait trois ans. Et ce fut un enfant calme et sage. Mais les litiges se poursuivaient entre ses parents et, son père sembla juger bon de l’abandonner en forêt.

    « -Il sert plus à rien ce gosse, on a qu’à le laisser ici.
    -Mais tu es fou ! C’est un crime, sale meurtrier ! Tu comptes mettre ça sur mon dos après ?!
    -Ho ! Ça va, je plaisantais, pas la peine de me hurler dessus. Et puis, c’est qui qui a voulu l’avoir.
    -C’est qui qui s’est amusé à faire comme si tout allait être bien, à m’inciter à ne plus réfléchir aux conséquences des actes
    -Hé ! Tu ne vas pas… »

    Ils furent interrompus par de nouveaux pleurs. Mais cela ne les empêcha pas de poursuivre leurs disputes sur des choses futiles.
     Lorsqu’il eut cinq ans et quelques moi, Léaux fut content de ramener un chaton chez lui, mais ses parents tentèrent de lui dire gentiment qu’il ne voulait pas de l'animal. Alors, en boudant, il le passa discrètement par la fenêtre pour le mettre dans sa chambre. Étonnement, il réussit à l’élever à peu près correctement. Pas de maladies à l’horizon, il avait dû être abandonné. Mais la supercherie ne tenu pas longtemps. Enfin, quelques mois tout de même. C’est ainsi que deux parents énervés, continuant dans leurs disputes incessantes, furent encore plus en colère de voir un chaton boire gentiment dans l’évier de la cuisine et, l’un d’eux le balança alors par la fenêtre. Fenêtre derrière laquelle se trouvait des ronces, dans lequel le chaton atterrit.
     Le garçon de cinq ans à peine, ayant perdu le chaton. Tenta de le rejoindre en escaladant les meubles de la cuisine, pour sauter par la fenêtre en pleurant. Léaux continue d’appeler ça une tentative de suicide malgré l’âge qu’il avait à cette époque. Ses parents, occupés à se chamailler ne s’en soucièrent guère, il y avait plus important, l’argent. Enfin, c’est ce que penses Léaux en tout cas. Mais, il glissa sur une assiette ce qui fit réagir sa mère, qui, le rattrapa d’abord, heureusement. Mais il fut tout de même puni après ça. N’appréciant pas ça et, étant tout ça, le petit garçon voulut partir par la fenêtre. Toujours un suicide selon Léaux. Cette fois, ce fut le rideau qui le sauva. Ne voyant plus rien, Léaux tomba de son coffre à jouet et, du bon côté.
     
     À six ans, le père du jeune garçon quitte la maison. Léaux pleure alors de toutes ses larmes pour se faire, rester, mais se voit être totalement ignorés, et repoussé lorsqu’il s’accroche à la jambe de son père. Encore plus perturbé, il ferme alors la bouche, tentant de comprendre, bien qu’envahit par un reste de tristesse. Enfin, ce reste de tristesse lui donna envie de se perdre dans la rue. Mais, il n’abandonna pas de sitôt. Il ne comprenait rien à tout ce qui se passait. Il décida d’abord de ne plus manger face au refus de sa mère de lui dire ce qui se passait.
     Mais, comme pour tout enfant, la décision ne teint pas longtemps, surtout face à de bonnes crêpes chaudes. Il se dit alors, que, ne plus boire, c’était mieux, parce qu’il avait appris que c’était plus rapide de mourir comme ça. Mais, comment un enfant de cet âge était-il censé savoir, que, de toute manière, de l’eau était contenue dans les aliments. Et puis, ne résistant pas à un verre d'eau, il abandonna, finalement. Mais, il voulait quand même savoir ce qui se passait, alors, il décide alors de chercher la raison de tout ce « bordel ». Pour cela, il décide d’aller dans : « la pièce du monstre ». Une pièce où un monstre devait se cacher pour protéger son trésor, apparemment, il dévorerait les petits enfants. Mais, courageux, Léaux remarqua que sa mère lui avait mentit en lui racontant ces histoires. Le seul monstre qu'il put voir, était sa mère elle-même. Il courut ainsi et pu emmener les cassettes qu’il avait trouvé, dont une sur sa naissance, dans sa chambre sans être vu. Il fut perturbé à leurs visionnements. Il peut aujourd'hui affirmé, qu'avoir vu sa naissance, n'était pas mieux qu'avoir vu sa mort. Mais,toutes ses réactions. Mais, il avait encore du mal à tout saisir. Ce qui n’empêchait pas les souvenirs et les cauchemars de revenir. Il voulut alors mourir en prison en volant un pain au chocolat, pour s’éloigner de toutes ces histoires. Mais, il n’eut qu’une bonne correction.

     Sept ans, en allant à l’école, Léaux croise un monsieur bizarre qui demande des pièces. Il décide de lui donner celles qui devaient lui servirent à acheter son goûter. Cela devient bientôt une routine. Enfin, jusqu’au jour où des méchants élèves de l’école commencèrent à réclamer son goûter à la récré. Il dit alors, la prochaine fois qu’il croisa le monsieur, qu’il ne pouvait rien lui donner. Celui-ci, lui dit, d’un air simple, que ce n’était pas grave. Mais tout de même triste de ne plus pouvoir donner de pièce, le garçon voulut se faire battre jusqu’au bout, se faire tapper par ces élèves jusqu'à sa mort, en apportant pas son goûter aux élèves. Mais, la seule chose qui conclut cette histoire, fut des avalanches de punitions sur quelques élèves. Et sa mère, pas contente, pour une raison mystérieuse à ses yeux, le punit, lui aussi.

     À ses neuf ans, ne supportant pas de plus voir son père, Léaux veut s’électrocuter. Malheureusement, ce ne sera qu’au collège qu’il apprendra que le plastique n’est pas conducteur.
    C’est finalement, à ses dix ans, que Léaux décide de demander à sa mère où va son père, pourquoi il revient que certaines fois, pour prendre des trucs dans la maison. Il eut pour tout réponse, que son père travaillait. Mais, elle fut surprise de se voir répondre, par un gamin avec une vision très spéciale et surprenante.

    « … Si c’est là-bas qu’il va. Dis-moi d’où il vient, on en refera un autre. Il ne sera pas pareil, c’est surtout pour attendre. »

    Puis, le temps passa, encore. Il eut 10 ans. Sans que sa mère ne fasse rien, à part déménager au Japon, jugeant ue ce père ne servait plus à rien. En regardant des vidéos sur internet, il avait vu certaines personnes se couper les veines pour mourir. Il essaya, mais ne fit qu’alerter sa mère, en venant la voir calmement avec un saignement au bras. Bien sûr, il mentit sur l’origine de celui-ci. Une égratignure. Coupure accidentelle, en somme.
     On finit par comprendre le principe du suicide à force d’essais vous savez. Au collège, tout s’accélère pour un gamin, assez intelligent. Mais, bon, tout allait mieux, il était amoureux. Alors, il vit un opportunité, lorsqu’elle rompu avec son ancien « mec ». Mais, tout se solda par échec, comme encore et toujours.

    « -Les mecs c’est tous les mêmes.
    -Ah ? Je suis, comme lui ?
    -Un idiot, comme tous.
    -Ah, soit, je ne peux pas d…
    -Mais dégage abruti. Tu ne vois pas que tu me gênes. »

    Il obéit à cet ordre en partant en courant. Même s’il était en larme. Une autre tentative de suicide, un peu plus censée, elles devenaient plus en plus censées. Se planter un couteau, mais, par chance, ou malchance. Tiens, étrange, chance ou malchance ? Peu importe, son coup rata dû à la surprise provoquée par la porte qui s’ouvrait. Juste pour que sa mère lui dise d'aller à table…

     À ses douze ans, sa mère évoque l’idée de stages, de trucs qu’il pourrait faire. Il sait très bien ce que sait, mais il ne veut pas, ça lui fait peur. Alors il fugue. C’est parfois dans des situations étranges qu’on lieue des rencontres. Une fille, sympathique, l’aida. Ils devinrent vite amis. Elle arrivait à le faire rire. C’était cool. Ils eurent quelques disputes. Enfin, pas exactement, puisque Léaux se rabaissait tout le temps et s’excusait. Ce psy, en revanche, n‘arrangeait pas les choses. Donner un psy déprimant à un enfant dépressif. Un bon résultat vous pensez ? Et sa mère lui tapait sur les nerfs aussi.

    « -Restes pas enfermé enfin ! Je sais pas, ce soir y a des invités. Tu fais que des trucs que les gens normaux ne font pas. Danse !
    -Alors on danse… »

    Elle dit danse, alors on danse. Enfin, c'était juste pour répondre à sa mère, il est pas du tout parti danser. Et puis, c'était encore une énième référence. Mais personne ne comprenait son monde. Mais peu importe. Encore une descente. Résultats scolaires en baisse, punitions. Problèmes sociaux. Collège ou pas. Alors, on enchaîne les trucs pour se remonter le moral. Vous savez, ces trucs qui deviennent déprimant quand on les regarde trop. Toujours, même quand on n’y attend pas, y a toujours plus de problèmes.
     
     Alors on recommence. Treize ans, dernière fugue parce que sa mère va finir comme son père. Et de toute façon, cette fois, personne ne le remarquera, cette fois. Enfin, si, cette fille qui était sa seule amie. Mais il était déjà loin. À errer dans la rues. « Sdf à cet âge ! » qu’il avait dit le monsieur. Mais il avait treize ans. Mais dormir, dans le froid, en cachette parce que lui, il ne faut pas qu’on le retrouve, ça peut paraître étrange. Il disait aux messieurs qui passait, sans se soucier de lui.

    « Si je m’endors, vous me réveillerez ? »

    Et aux autres, il disait aller bien. Mais, bon, ce monsieur, ce monsieur qu’il avait pris pour un « sdf », ce qu’il était peut-être après tout. Il faisait si froid dehors. Ce boulot étrange qu’il proposait. Enfin, un boulot normal. Après tout, il avait essayé de sauter d’un pont. Mais, quel vent ce jour-là. Comment se sac en papier était arrivé là. À cause ou grâce à ce sac, il n'avait pas sauté. Mais, enfin, clown pour un cirque à treize ans. Bon, on se disait quoique, si c’était son fils. Ce qu’ils ne savaient pas. C’est qu’il n’était pas bien traité. À la moindre erreur tu recommences. Et puis un clown triste. Vous voulez un clown, vous n’en avez rien à faire de ce qu’il vit ce clown. Soit, il fera le clown pour vous alors. Bon, après, quelle idée de filer des allumettes à un gars pareil. Le patron ne le savait pas, c'est vrai. On aurait pu se dire que cette fois, il avait réussi en incendiant un cirque entier, à se suicider. Oui, enfin, il avait surtout réussi à se faire retrouver par les flics.

    « -Quelques tentatives de suicides. Cinq ou six. Bon, ça passera quand même. Tu as l'air en meilleur état.
      -Treize.
      -Pardon ?
      -Treize tentatives de suicide... »

     Ramener chez lui, à sa mère qui semblait inquiète. Mais, pas pour longtemps. Ensuite on gronde pour être comme ça. Mais pour pas être prise pour un monstre, bon, on a un boulot mieux, enfin, non, juste aider la personne dont sa mère était amoureuse, enfin, mariée. Les quatorze ans de Léaux passait après cela. Et, c'était étonnant qu'il n'ai pas essayé de se suicider après ça. Il n'était même pas venu au mariage. Et puis, ça va sûrement te plaire.
     Un barman, voilà. Pas d'alcool dedans selon sa mère. Mais bon. Il a tout de même eu affaires à des choses. Tout ça avec un patron qui n’en avait rien à faire de lui, il n'était que le fils de la personne qu'il convoitait après tout. Il y avait tout de même cette personne, qui l'avait aidé à tout apprendre le premier jour. Mais elle était partie après. Démission à en croire les rumeurs. Mais, elle s'était surtout faite virer cette personne. Et lui, il était juste bon à garder ce bar. Il l’avait jamais vu d’ailleurs son « patron ». Il restait un peu plus le soir. Pour continuer à aider. Ou pour se consoler, ne pas rentrer. Sa mère était d'accord. Il en avait eu des discussions. Enfin, lui ne parlait pas. Ça faisait un moment qu’il ne parlait plus. Ils avaient eu droit aux problèmes de familles de quelqu’un. Aux plaintes incessantes d’un autre, sur le « bon vieux temps ». Il avait dû séparer deux personnes qui se battait pour une partie de cartes. Et c’était lui qui s’était pris les coups. Aux problèmes de bureau d’un autre. Il avait entendu des descriptions… Gênantes de certaines scènes par une femme. Horriblement moche d’ailleurs cette femme. Mais, apparemment, elle ne comprenait pas qu’à cet âge, on voit pas ce genre de chose étrange. Surtout face à un gosse qui répond pas, qui ne répond jamais. Y avait même quelqu’un qui avait pleuré en sautant dans ses bras. Puis Léaux en eut marre. Et lui, qui s’intéressait aux problèmes qu’il avait eu. Il en avait marre. un jour, il balança une bouteille en verre au travers de la pièce en riant.

    « Et moi alors ? Non, personne ne s’intéresse à moi. Après tout je ne suis qu’un barman ! »

    Il n’en avait plus rien à faire. Plus rien à faire de ce patron. Qui s’approcha, une autre bouteille de verre à la main. Qui la fracassa, aidé par plusieurs personnes du service sur la tête du garçon, qui valait deux fois plus que toutes ces personnes réunies. Même celles qui restait choquées sans penser à réagir. Il tapa plus d’une dizaine de fois la tête du garçon sur les verres, un s’enfonça dans son œil. C’est, après ce moment de folie, qu’un enfant, encore, mais bien plus adulte que les autres dans sa tête, s’endormi, plus calme, après ce regard haineux envers, ce monsieur, qui part le passé avait osé demandé des pièces à un enfant qui voulait s’acheter son goûter pour enrichir une barre inutile. Ils se sont tous enfuit après, tous sauf… Sauf le garçon qui dormait calmement sur le sol. Qui dormait d’un sommeil éternel. En ce vendredi treize et demi. Vingt-trois heures cinquante-neuf. Heure quasiment exacte de sa naissance.
     
     Lui n’en avait déjà plus rien à faire des questions. Cette faucheuse semblait bien plus sympathique.

     Mais, les gens vivants voulaient encore savoir si le treize et demi portait chance ou pas. Les pauvres, eux, n’auront jamais de réponse sur ces treize tentatives et demi de suicide si on compte sa mort.   

    Il  a décidé, après sa mort, de raconter des histoires. Et, puis, s'il pouvait en profiter pour devenir barman aussi.

       La vidéo de sa mort. Des vidéos, c’était ça qu’il avait vu toute sa vie, et ce serait la dernière à sa mort. Son pouvoir ne tarda pas à se développer. Quasiment dès son arrivé dans le monde dès mort, il se passa quelque chose. Lorsqu'il regarda la vidéo de sa mort justement. Il se leva, mais fut perturbé par cet écran et ces options qui bougeaient avec lui, il tituba jusqu'à la sortie.
     Il finit par s'habituer à ces soucis. C'est à force d'observer les alentours, comme si un film se déroulait sous ses yeux, en se promenant, qu'il compris qu'il pouvait le contrôler. Et dès qu'il avait un problème, il l'utilisait. Enfin, il juge beaucoup de choses comme étant des problèmes.
    Donc la vidéo de sa mort fut sa dernière vidéo.


    Sa dernière, ou presque…






    derrière l'écran
    PRÉNOM : Comme vous a été sages, ça commence par un "M", voilà XP
    AGE : 16, je grandis, chose étonnante
    COMMENT T'AS TROUVE LE FORUM ? Bah, j'étais là avec Kell, j'ai enfin rempli les conditions nécessaire niveau rp, et puis, DC
    Le smiley que tu préfères ici ?    (Un autre, parce qu'il y a toujours du cute )
    Tes mangas préférés ? J'ai toujours pas pu en avoir, mais niveau anime, genre "Death parade". Quoi ? Ah, oui, toujours pas des mangas...


    ©️joshua rokuro pour peek a boo!
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 193
    × Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
    × Pouvoir : absolu /PAN/
    × Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
    × Métier : Roi ♛
    × Péripéties vécues : 3639
    × Øssements1767
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 08/02/2014
    × Présence : complète
    × Surnom : le koala
    × DCs : Luap Jones

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    38/15  (38/15)
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3639176721Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    avatar
    Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
    http://peekaboo.web-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talent#14http://peekaboo.web-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua#page-body
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3639176721Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
    #2 le 03.07.17 11:31
    BOOP demon

    Est-ce que c'est fini ? demon
    avatar
    Invité
    Invité
    #3 le 03.07.17 12:39
    Oui, il me semble.
    Bon, je sais que vu que je suis pas super bon, il doit manquer des trucs...
    Mais sinon c'est finit
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 193
    × Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
    × Pouvoir : absolu /PAN/
    × Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
    × Métier : Roi ♛
    × Péripéties vécues : 3639
    × Øssements1767
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 08/02/2014
    × Présence : complète
    × Surnom : le koala
    × DCs : Luap Jones

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    38/15  (38/15)
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3639176721Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    avatar
    Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
    http://peekaboo.web-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talent#14http://peekaboo.web-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua#page-body
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3639176721Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
    #4 le 03.07.17 17:34
    Je viens lire ! Je te demandais juste ça parce que tu n'as pas mis l'icône "terminée" donc je savais pas trop

    Identité Ok donc je calcule bien 14 ans pour l'âge de la mort, en revanche pour le post-mortem je trouve 16 ans et 7 mois, il faudra faire la modif dans ton profil ~ Du coup pour l'avatar, je voulais te le dire hier mais j'ai zappé, si tu prends un perso de manga comme Kaneki t'as pas besoin de citer l'artiste du fanart de ton avatar, j'attends juste le personnage, donc ici Kaneki Ken de Tokyo Ghoul. L'artiste c'est seulement quand c'est un personnage créé par l'artiste en question et qui, donc, lui appartient
    Physique Rien à redire par ici ~
    précisions Le pouvoir est top ahah  
    caractère Rien de contradictoire ou d'embêtant par ici  
    histoire Tout va bien jusqu'à ce qu'il se fasse arrêter par les flics et soit ramené à sa mère... Il a 13 ans mais a un boulot si j'ai bien compris ? C'est SUPER jeune pour travailler, je n'ai pas bien saisi s'il est au japon ou en France, mais dans ces deux pays les enfants ne travaillent pas... A la rigueur à 16 ans ça peut être possible si on le pistonne, mais à 13 ans, im-po-ssible. En plus, barman, c'est-à-dire en contact avec l'alcool, encore moins possible au regard de la loi  :< Alors, peut-être qu'un travail au noir dans un milieu peu fréquentable (si sa mère est du genre à trainer dans ce genre d'endroit) pourrait être plus plausible à la rigueur, même si ça reste assez improbable.
    Autrement sur la mort, rien à redire.
    En revanche, deuxième problème : si Léaux est un nécromancien, il faut que tu me racontes le moment où il a découvert son pouvoir, donc un peu de détails après sa mort !


    encore un effort
    Tout va bien jusqu'à l'histoire, du coup !
    Dans celle-ci, il va falloir me modifier le détail du travail de barman à seulement 13 ans, et me rajouter la découverte du pouvoir.

    Puisque tu as des modifs à faire, si tu pouvais en profiter pour relire attentivement ta fiche, en particulier l'histoire, et essayer de corriger au maximum les fautes et les tournures qui prêtent à confusion, ce serait super ! Je te cache pas que par moment, certaines phrases ne faisaient pas sens quand je les ai lues
    avatar
    Invité
    Invité
    #5 le 03.07.17 19:43
    Du coup j'ai modifié ce qu'il fallait. Rajouter des précisions sur la découverte du pouvoir.

    Et, pour le bar. C'était censé être un stage. Sauf qu'il s'amusait à rester plus longtemps le soir, pour aider. Et c'est là qu'il a vu les clients les plus étranges. Et c'est aussi le soir qu'il a été assassiné.

    Voilà Aux prochaines modifications
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 193
    × Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
    × Pouvoir : absolu /PAN/
    × Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
    × Métier : Roi ♛
    × Péripéties vécues : 3639
    × Øssements1767
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 08/02/2014
    × Présence : complète
    × Surnom : le koala
    × DCs : Luap Jones

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    38/15  (38/15)
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3639176721Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    avatar
    Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
    http://peekaboo.web-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talent#14http://peekaboo.web-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua#page-body
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3639176721Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
    #6 le 03.07.17 20:07
    Du coup pour la découverte du pouvoir, c'est bon.

    Pour le reste malheureusement, le fait que ce soit un stage ne résout pas vraiment le problème
    En France, le premier stage se fait en 3ème, soit à 14-15 ans. Selon le site de l'ESEN, il faut avoir au minimum 14 ans. However, j'entends bien qu'en 3ème certains ont parfois moins de 14 ans : mais la loi prévoit ça aussi :
    toujours d'après l'ESEN a écrit:Pour les élèves de moins de 14 ans, la séquence d'observation doit se dérouler dans un organisme qui ne soit ni une entreprise industrielle, ni une entreprise commerciale (mais peut se dérouler dans une administration ou une collectivité territoriale), uniquement sur le temps scolaire pour les collégiens, à titre exceptionnel sur les vacances scolaires pour les élèves de lycée général et technologique.
    Un bar, c'est une entreprise commerciale
    Je n'ai pas regardé la loi japonaise à ce sujet mais j'imagine qu'ils doivent pas non plus être chauds pour faire travailler des gamins

    Après, pour qu'il voit les clients étranges et meure buté par le gérant, il a pas forcément besoin d'y travailler. Il peut juste vouloir y entrer pour raconter ses malheurs lui aussi, et se faire sans arrêt refouler par exemple Je ne sais pas moi
    avatar
    Invité
    Invité
    #7 le 04.07.17 11:17
    Modifs faites.

    (Ps : J'ai rajouter un déménagement au Japon à ses 10 ans. Sa mère vient de là-bas, mais ils étaient allés en France. Sinon, y aurait eu une incohérence avec ce que je disais à côté de Français dans les langues qu'il maîtrise. )

    Voilà.
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 193
    × Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
    × Pouvoir : absolu /PAN/
    × Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
    × Métier : Roi ♛
    × Péripéties vécues : 3639
    × Øssements1767
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 08/02/2014
    × Présence : complète
    × Surnom : le koala
    × DCs : Luap Jones

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    38/15  (38/15)
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3639176721Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    avatar
    Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
    http://peekaboo.web-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talent#14http://peekaboo.web-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua#page-body
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3639176721Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
    #8 le 04.07.17 13:01
    tu es validé !
    Félicitations, tu peux désormais aller rp !
    A son arrivée dans l'au-delà, ton personnage aura également été placé pendant une semaine dans un des appartements de l'agence Azazel :

    L'appartement Kiss
    En te rendant dans le sous-forum qui y correspond, tu trouveras un sujet de "flood privé" réservé pour la discussion avec tes colocataires, n'hésite pas à t'y présenter pour nouer de premiers liens sur le forum o/

    En parallèle, pense à aller recenser ton avatar dans le bottin pour ne pas qu'un futur nouveau te le pique, et à remplir les différents champs de ton profil ♥️.

    Tu pourras éventuellement aussi te créer un carnet spectral pour qu'on vienne te demander des liens et des rps, et surtout qu'on sache où tu en es dans ta vie sur le forum !

    Enfin, même si on n'a pas envie d'y penser à peine validé, tu peux aussi passer faire un tour dans ce sujet afin de prévoir une éventuelle disparition de personnage en cas de reboot, de départ ou d'inactivité future

    Je pense que tu es assez submergé de liens pour le moment, je te laisse profiter du forum, étant donné que tu es officiellement un Nécromancien !
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires