#1 le 01.07.17 22:56

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 861
× Øssements 2487
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kaneki http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
84/100  (84/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 861
× Øssements 2487
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire

Informations déviantes

- Fatigue blasante -


2h48. 

Si ça continue je vais être à la bourre. Pourquoi il me prévient que cinq minutes en avance ce connard! Encore heureux que je sois du style insomniaque… Bien que, je n’ai pas mes pompes. Je suis pieds nus merde!

Allez Eden, arrête de jouer avec moi et file-moi le numéro de la porte à la fin. Les couloirs de l’agence Azazel sont tellement grands, je crois que de les parcourir à l’arrache de font en comble n’était pas une si bonne idée.
J’observe une dernière fois l’écran de mon portable, le verrouille et l’enfonce dans la poche de mon jean noir. Les pans de ma chemise retombent sur les crans d’arrêt attachés à ma ceinture.

Valentyn D’ambrosio. C’est quoi ce nom à la mord-moi le noeud. Même le correcteur automatique aurait aimé y mettre un " i " et pas un " y ".

Mes pas sont pressés, avec toutes les conneries qui me sont tombées dessus, ou plutôt avec Eden qui m’est tombé dessus… Mon corps est encore douloureusement ankylosé. Et les hématomes sur ma tronche ont à peine eu le temps de passer au bleu vert. 

Alors je parcours, j’arpente et je me perds dans ces couloirs sans fin. Les numéros sur les portes défilent et je m’agace. Je n’aime pas quand les choses ne sont pas précises et bien détaillées, et ce gars le sait. Connard va.  Je perds mon temps et mon énergie ici, alors que je devrais être en train de traquer ces enfoirés. Eden, arrête de me faire courir pour rien, la prochaine fois qu’on se voit je te filerai des bonbecs si tu veux. Mais arrête de jouer avec moi et ma patience inexistante.

Pause. Je fouille dans ma poche gauche, ne tarde pas à mettre la main sur un paquet rectangulaire dans lequel se trouve plus d’une dizaine de cigarettes rangées avec harmonie. J’en déloge une, la porte à mes lèvres balafrées. Le paquet rangé dans la poche droite, j’attrape le zippo dans la poche arrière et allume la clope dans une pluie d’étincelles métalliques. Une flamme et enfin la fumée qui imprègne mes poumons et l’intérieure de mes paupières closes. J’inspire longuement. Calme-toi Urie.



Je dois faire peur à voir, une tête de déterré - sans rire? -, je suis salement amoché et nerveux. Et pourtant je me suis stoppé dans mon élan, j’ai ralenti le pas et tourne simplement au coin d’un couloir. Je ne dois pas être loin.

Une silhouette au milieu du corridor, ça doit être lui. A priori sorti du lit vu ses fringues.

Ma main passe dans mes cheveux, les plaque en arrière. J’ai chaud d’avoir couru dans tous les sens… Ces derniers temps la chaleur est étouffante ici. En témoigne les boutons de ma chemise défaits, ouais ça fait cinq minutes que je me balade comme ça. Tout va bien.

" Valentyn? "

Enfin à son niveau, je m’arrête et tire à nouveau sur la cigarette qui pend entre mes lèvres. Il est plus grand que moi. J’aurais dû prendre mes chaussures.

" On ne devrait pas rester là, j’aimerais autant être à l’abris des regards et oreilles indiscrètes. "

Je me penche vers lui, non calmez-vous les fangirls. Ma main s’appuie sur la poignée de porte derrière lui pour ouvrir… Et entendre le bruit des vagues mécaniques sortir de là.

" La plage… Sérieusement. Ce gars me fatigue. "

Je me passe une main sur le visage, fatigué. Je suis fatigué.

#2 le 02.07.17 9:55

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 46
× Avatar : Hibari Kyoya - KHR
× Appartement : Lascaux
× Métier : Affranchi au Bchobiti
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 121
× Øssements 388
× Age IRL : 18 Féminin
× Inscription : 08/05/2017
× Présence : complète
× Surnom : Valérye D'Amidrosio
zombie
http://www.peekaboo-rpg.com/t1830-valentyn-d-ambrosio-like-you-d-never-lost-a-war http://www.peekaboo-rpg.com/t1920-valentyn-conceited-relations

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
8/100  (8/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 46
× Avatar : Hibari Kyoya - KHR
× Appartement : Lascaux
× Métier : Affranchi au Bchobiti
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 121
× Øssements 388
× Age IRL : 18 Féminin
× Inscription : 08/05/2017
× Présence : complète
× Surnom : Valérye D'Amidrosio
zombie
Pour une fois que Valentyn commençait à trouver le sommeil, il fallait qu'Eden le lui retire. Pourquoi ? Il ne le savait même pas. Le vampire ne lui avait donné qu'une indication évasive lui disant d'attendre devant la porte qui menait à la plage artificielle de l'agence. En toute honnêteté, il avait songé à prétendre s'être endormi ; mais mine de rien, il n'avait pas envie de contrarier son patron. C'est à se demander comment ce dernier était au courant des insomnies du zombie.


C'est alors avec nonchalance qu'il avait quitté sa grotte – littéralement – pour rejoindre ce point de rendez-vous. Tant pis pour les vêtements – un t-shirt blanc et un jogging noir – car après tout, il est inutile de s'en soucier quand une vanité pareille nous colle à la peau. Adossé à la porte, lui n'avait eu aucune difficulté à la trouver ; c'était plutôt commun qu'il y vienne, la nuit, pendant les excès de chaleur que le Tokyo des morts avait connu ces dernières 26 années. Il avait tout juste deux minutes d'avance, ce qui était suffisant pour le plonger dans un espèce de somnambulisme, bercé par le son à peine audible des vagues à travers la porte. Il ne savait pas ce qu'il attendait, mais il attendait, c'était déjà ça.


Jusqu'à ce que l'odeur familière de tabac le réveille. Il rouvrit les yeux – depuis quand s'étaient-ils fermés ? – et chercha la source de la fumée qui se dissipait dans le couloir. C'était un jeune homme visiblement exténué, et ce n'est qu'après que celui-ci chasse ses cheveux en arrière que Valentyn remarqua la façon dont il était éraflé. La lumière de l'agence ne dissimulait rien ; un bleu à la tempe, un hématome au menton et la lèvre inférieure qui semblait avoir été ouverte plusieurs fois. Sans parler de son teint livide.


Confus, Valentyn le fixait, toutefois intéressé par les balafres qu'il arborait. À l’énonciation de son nom, il grimaça légèrement. C'était lui qu'il était censé rencontrer ? Pourquoi avait-il l'air d'avoir plus d'informations que lui ? D'où il connaît son nom ? Il le dévisageait toujours mais hocha la tête tandis que l'autre se penchait pour ouvrir la porte. Le zombie se redressa et recula dès que possible, un peu malaisé par le rapprochement soudain mais surtout dégoûté de la façon dont l'étranger transpirait déjà – pas question qu'il lui refile sa crasse, en plus de lui souffler dans la gueule. Il ne s'était pas embêté à mettre des chaussures alors qu'il savait très bien que la pièce où il allait serait remplie de sable. C'était ridicule, franchement, qu'une simple porte puisse mener à une plage si grande, mais à force, il s'y était habitué.


« La plage… Sérieusement. Ce gars me fatigue. » Attendez. Mais de quoi il parle ? Quel gars ? Valentyn était perdu, et il n'avait pas envie de réfléchir – c'était pourtant évident. « De qui tu parles ? » Son interlocuteur osait avoir l'air agacé alors qu'il en savait clairement plus sur ce qui était en train de se passer. « Entre avant de déclencher l'alarme incendie. » lança-t-il avant d'avancer vers les vagues factices, relâchant la porte sur son camarade. Il s'arrêta à une dizaine de mètres de celles-ci puis s'assit, prenant appui sur ses mains posées en arrière, attendant que l'amoché vienne le rejoindre.

// informations déviantes
credit to kenz.

#3 le 06.07.17 0:36

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 861
× Øssements 2487
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kaneki http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
84/100  (84/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 861
× Øssements 2487
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire



Informations déviantes

- Fatigue Blasante -


Je le suivis et m'engouffrai à mon tour dans la pièce aux vagues et autres bruits factices. Mes pieds s'enfoncèrent dans le sable légèrement chaud et je soupirai. Encore. Tant pis si ça ne plaisait pas à mon interlocuteur. Je n'aimais pas la chaleur, encore moins les blagues d'Eden à pas d'heure.

"Comment ça de qui je parle?"

Je le regardai, interloqué. Attends, je ne serais pas avec le bon gars?

"Tu es bien Valentyn d'ambrosio, non?"

Cela signifiait-il qu'il y avait erreur sur la personne? Il me l'aurait dit si je m'étais trompé de nom, non? Putain sérieusement… C'est quoi ce bordel. Je ressors mon portable de ma poche et vérifie les informations. Je m'approche de lui et m'accroupis en lui plaçant le portable sous le nez.

Sur l'écran sont indiqués son nom et son prénom, ainsi que l'heure du rendez-vous. Avec comme expéditeur "@Eden Indentshi"

"Valentyn D'ambrosio, 2h48, couloirs. J'ai plus le numéro de porte sous la main, démerde-toi Barbie."

Je me laisse tomber en arrière, m'asseyant dans le sable à mon tour. J'ôte ma chemise et l'utilise pour m'essuyer le front. Il fait beaucoup trop chaud ici… Partout en fait.

"Est-ce que tu as la moindre idée de pourquoi tu es ici au moins?.."

Allez savoir si je suis quelqu'un de parano. Qu'est-ce que j'y peux de toute façon, la mort ça vous change l'esprit. Je range mon portable dans ma poche et jette un oeil à l'eau. Elle serait un peu fraîche au moins? Suffisamment pour me rafraîchir. Ha. Urie. Pas maintenant, allez, concentre-toi. Ton cerveau fond mais reviens à ce gars.

Je le détaille impassiblement. Il a l'air aussi renfermé que moi. Je remonte mes jambes, place mes avants-bras sur mes genoux. Il a l'air aussi jeune que moi et… J'aimerais savoir si je suis face à la bonne personne.

Je tire sur ma clope.

Made by Urie Kaneki

#4 le 09.07.17 7:14

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 46
× Avatar : Hibari Kyoya - KHR
× Appartement : Lascaux
× Métier : Affranchi au Bchobiti
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 121
× Øssements 388
× Age IRL : 18 Féminin
× Inscription : 08/05/2017
× Présence : complète
× Surnom : Valérye D'Amidrosio
zombie
http://www.peekaboo-rpg.com/t1830-valentyn-d-ambrosio-like-you-d-never-lost-a-war http://www.peekaboo-rpg.com/t1920-valentyn-conceited-relations

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
8/100  (8/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 46
× Avatar : Hibari Kyoya - KHR
× Appartement : Lascaux
× Métier : Affranchi au Bchobiti
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 121
× Øssements 388
× Age IRL : 18 Féminin
× Inscription : 08/05/2017
× Présence : complète
× Surnom : Valérye D'Amidrosio
zombie
« Euh, oui ? »

Il répondait sans regarder le jeune homme, étudiant plutôt le reflet du substitut de lune sur les vagues. C'était bien fait, quand même. Ils avaient même pris la peine de créer de fausses étoiles et – ah. L'écran lumineux placé sous son nez le prit par surprise, il faut dire que ce n'est pas très agréable d'avoir les yeux soudainement réveillés par une telle luminosité. Il lui fallut un moment pour lire, et surtout pour fixer le dernier mot. L'esquisse d'un sourire faisait son apparition alors que son camarade s'asseyait à côté. « C'est bien moi, mais ... » C'est à ce moment que Valentyn décida de l'observer minutieusement, penchant la tête, ne pouvant plus retenir son sourire railleur pendant que l'autre enlevait sa chemise. Alors comme ça, Eden s'était trouvé une poupée ? À voir si elle est gonflable ou non.


« Barbie ? Vraiment ? » dit-il, plissant les yeux, avant de rire ouvertement. L'intention de son interlocuteur n'était sûrement pas qu'il relève ce surnom. Mais maintenant que le zombie l'avait vu, c'était certain qu'il n'allait pas l'oublier – c'était beaucoup trop beau. C'était aussi suffisant pour lui faire oublier que ce n'était pas le but de cette rencontre. Dommage. Qui sait, peut-être que Dieu les avait menés sur le même chemin – non, je ne dis pas qu'Eden est Dieu – pour la simple et bonne raison que Valentyn devait absolument être au courant de ce surnom. Et de son origine. Évidemment.


Son rire dissipé, il le scruta tout de même de la tête aux pieds, un sourire en coin, toujours amusé. Il fut coupé par la question suivante, levant les yeux au ciel et inclinant la tête vers le côté opposé avant de hausser les épaules au milieu de la phrase.


« Tout ce que je sais, c'est que je suis là parce que j'ai pas envie qu'Eden m'engueule. Tu comptes m'expliquer maintenant ou demain ? » Il tourna à nouveau la tête vers la poupée, prenant un air sérieux et posa son regard directement sur ses yeux, à l’affût du moindre indice d'embarras qui pourrait se manifester. « Rassure-moi … Tu t'appelles pas Barbie quand même ? » Il feignait l'inquiétude. Mal, puisqu'il lui affichait déjà un grand sourire gamin.

// informations déviantes
credit to kenz.


HRP:
C'est hyper court, désolée

#5 le 09.07.17 16:22

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 861
× Øssements 2487
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kaneki http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
84/100  (84/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 861
× Øssements 2487
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire



Informations déviantes

- Fatigue Blasante -


" … "

Barbie? Quoi? Je retourne le portable et relis le sms rapidement avant de soupirer. Oh putain le con. J’avais oublié ce surnom. Et non ça n’était foutrement pas prévu que tu le relèves et encore moins que tu m’en fasses la remarque. @Eden Indentshi putain! J’énonce mes pensées à voix basse.

" Ce connard de merde avec ses surnoms à la con. Je vais vraiment finir par le crever. "

J’éteins le portable dont la luminosité me latte les rétines, plante mon regard énervé dans celui amusé de mon interlocuteur. Ok, ok. Un point pour toi face d’intello. La seule chose qui me retient de t’en foutre une de rire c’est parce que j’aurais probablement fait la même. Je me passe -encore- une main sur le visage, détourne les yeux et pose mon attention sur le paquet de cigarettes que je cherche dans ma poche. La dernière s’est cassée la gueule dans le sable, lorsque j’ai manqué de perdre ma mâchoire en l’entendant prononcer "Barbie". De toute façon elle était terminée. Je prends la nouvelle, la porte à mes lèvres et l’allume avec mon zippo.

Ça y’est t’as fini de rire, on peut en venir au sujet principal? J’te remercie.

Je soupire, tu m'agaces avec ça à la fin!

T’es qu’un petit merdeux. J’aspire la fumée et tente de réprimer mes envies meurtrières. Je suis fatigué sérieusement. Pour de vrai, c’est quoi ce besoin de m’emmerder maintenant.

" Fous-moi la paix tu veux? Je m’appelle Urie Kaneki. L’autre débile a un truc avec les surnoms et c’est juste impossible de s’en dépêtrer."

Je ferme les paupières trois secondes. Je place mon front contre mon poignet qui était à hauteur, ma clope coincée entre mes phalanges. Je soupire doucement. Ok Urie. Calmes-toi. Le sujet. Reviens là-dessus ça devrait se passer. Je rouvre les yeux, descends mon bras sur ma cuisse.

" Bon, si le sujet t’intéresse toujours. Nan parce qu’à la base il nous a quand même foutu en bas du lit à cette heure là pour ça hein… "

Je dis ça je dis rien. Tourne ta haine et ton envie d’être un emmerdeur envers lui. Lâche-moi les basques avec ce surnom. J’t’en supplie. Je hais les surnoms.

" Il m’a pas filé plus d’informations sur toi, si ce n’est ton nom. Je sais juste que s’il m’a mis en relation avec toi, tu peux probablement m'être utile. Le truc c’est que je ne sais absolument pas qui tu es, ce que tu fais. J’aimerais donc savoir, c’est quoi ton réseau et d’où tu tirerais tes informations si je suis à la recherche d’un mec en particulier?.. "

Eden a été radin en informations sur ce coup. Mais j’ai confiance en lui, enfin, un minimum. Si je suis ici c’est que ce mec peut probablement m’être utile.

J'observe mon vis-à-vis un instant. Physiquement il me semble neutre, pas particulièrement désagréable. Je m'attache un instant au bleu de ses yeux. De par mes origines japonaises je reste toujours aussi interpelé par des pupilles claires. Son sourire gamin, malgré qu’il soit moqueur, me détend un peu. Sale môme va. Tu parles, il doit avoir mon âge à en juger par son physique.

Made by Urie Kaneki

#6 le 10.07.17 7:21

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 46
× Avatar : Hibari Kyoya - KHR
× Appartement : Lascaux
× Métier : Affranchi au Bchobiti
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 121
× Øssements 388
× Age IRL : 18 Féminin
× Inscription : 08/05/2017
× Présence : complète
× Surnom : Valérye D'Amidrosio
zombie
http://www.peekaboo-rpg.com/t1830-valentyn-d-ambrosio-like-you-d-never-lost-a-war http://www.peekaboo-rpg.com/t1920-valentyn-conceited-relations

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
8/100  (8/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 46
× Avatar : Hibari Kyoya - KHR
× Appartement : Lascaux
× Métier : Affranchi au Bchobiti
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 121
× Øssements 388
× Age IRL : 18 Féminin
× Inscription : 08/05/2017
× Présence : complète
× Surnom : Valérye D'Amidrosio
zombie
Génial, ça l'avait offensé. Il l'avait entendu marmonner ses insultes, et ça l'amusait. Il est vrai qu'Eden était friand des surnoms ; mais il faut pas rager si le tien est ridicule, c'est que tu l'as sûrement mérité. Comme à son habitude, Valentyn ramenait tout à lui-même, et pensait alors à son propre surnom. Cupidon. C'est vachement mieux que Barbie, attends. Il ramena une jambe vers lui afin d'y prendre appui, posant son coude dessus puis sa joue contre son poing. De cette façon, il pouvait mieux observer son partenaire.

Il n'avait pas remarqué ses cicatrices lorsqu'il avait ôté sa chemise – ce qui est un peu surprenant, étant donné que le zombie était l'un des premiers à jubiler devant les blessures des autres. Alors pendant qu'il gigotait à se trouver une deuxième cigarette, il l'observa d'un regard attentif. Il avait déjà pu examiner son visage, alors il porta plutôt son attention sur le buste du jeune homme. Il y avait peu de lumière, mais assez pour distinguer chaque balafre qui créait un beau contraste avec sa peau livide. À divers endroits, la peau était comme brûlée, mais pas exactement. Elle avait plutôt l'air écorchée, d'un pourpre fade, dissipé. Valentyn avait déjà vu cela – bien que ce fut beaucoup moins impressionnant – ce qui lui permettait de deviner. Il contemplait la façon dont le tissu cicatriciel bougeait à chaque mouvement, avant que son regard ne soit attiré par la main qui portait la cigarette à ses lèvres. Grâce à flamme soudaine, il put voir avec évidence les taillades profondes aux poignets et surtout la façon étrange dont ses doigts étaient abîmés. Ça, il n'avait aucune idée de ce que c'était.

Valentyn fait partie des personnes qui pensent que les cicatrices sont plus résistantes que la chair. Une croyance stupide, et s'il passait plus de temps sous sa véritable forme de zombie, il se rendrait compte que c'est tout le contraire. La cicatrice du jour où il fut éventré céderait, et il n'aurait plus qu'à tenir ses organes de ses propres mains en espérant que cela suffise. C'est alors avec admiration qu'il regardait le mutilé, comme un enfant regarderait un feu d'artifice, décidant d'ignorer totalement toute la douleur qu'il avait du subir. Il était toujours content quand il découvrait les cicatrices physiques de la mort d'une personne, ne pensant jamais au fait que ce soit une réaction absurde, horrible. Comme la première fois où il avait vu Shirley sans bandages. Pour lui, les blessures, c'était juste cool.

Perdu dans ses pensées, c'est une chance qu'il réussit à retenir ce qu'il venait de dire. Son nom. Il l'avait déjà entendu quelque part, mais il n'arrivait pas encore à s'en souvenir. Maintenant, ça le dérangeait, et il fixa plutôt le sable que les balafres, fronçant les sourcils. Pourquoi est-ce que ce nom lui disait quelque chose ?

Ah, le travail. Il n'aimait pas vraiment en parler, pour la simple raison qu'il avait toujours la flemme d'expliquer en détail. Il était bien avec les gens qui savaient déjà ce qu'il faisait, ça lui enlevait un poids. Alors il râla. « Je m'occupe de faire en sorte qu'il y ai toujours de la marchandise au bon endroit, si tu veux. » Oui, c'est une explication beaucoup trop vague, mais il ne faut pas croire qu'il allait expliquer son travail de négociation, de revente etc. sans broncher – encore moins à cette heure. « Et comme je connais à peu près tout le monde, c'est possible qu'on puisse retrouver ton mec— » Il s'arrêta net, prenant une inspiration soudaine, le regardant d'un air ébahi. « C'est toi ! Urie ! Le gars qui cherche ses suceurs ! » Il était trop fier, souriant de plus belle. « Putain, j'le savais. » Non, il le savait pas.
// informations déviantes
credit to kenz.

#7 le 11.07.17 6:37

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 861
× Øssements 2487
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kaneki http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
84/100  (84/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 861
× Øssements 2487
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire



Informations déviantes

- Fatigue Blasante -


Je sens son regard parcourir ma peau, parfois j’oublie l’existence même de ces balafres, anciennes bouches béantes dont la cicatrisation approximative n’a pas été foutue de faire quelque chose d’esthétique. Ces boursouflures légèrement rosées sont devenues le résumé de ma vie, et plus particulièrement de ma mort.

Quant aux ecchymoses. Je les lui dois à lui. Je grimace, certains endroit de mon corps me font encore souffrir. Ma pommette doit avoir pris une teinte violace mais je m’en fiche. J’ai quelque chose d’important à gérer et si ce gamin voulait bien arrêter de se foutre de ma tronche je lui en serais d’une reconnaissance extrême. Si. Un sourire, tout ça.

Heureusement il enchaîne sur ce que je lui ai demandé, mais alors c’est d’un flou. Eden pourquoi tu m’as pas filé plus d’informations fils de chien?

" De la marchandise… Au hasard, de la drogue? "

Bah, si on suit la suite logique du truc, j’ai de grandes chances que ça tombe là-dessus non? Et qu’il soit en relation avec ce type me paraît encore plus plausible.

J’hausse un sourcil, voit un soupçon d’intelligence traverser ses yeux. Mon dieu, ça y’est y’a deux neurones qui se sont touchés. Il va faire un AVC.

" Mes suceurs?… Mes suceurs… Dépeceurs, bourreaux, démembreurs, éventreurs... Si tu veux, mais suceurs?"

Je répète, dubitatif en me plaquant une main sur le visage. Putain j’en suis pas sorti de ce bordel. Et le voilà que ça l’amuse en plus. Tu gères la drogue et t’es un gamin fier d’enfin remettre sur ma tronche les informations que l’Alpha de mes deux.

" BON. Donc tu m’as remis, c’est pas trop mal… Bien. On va peut-être y arriver à un moment? Maintenant que tu te souviens de moi, je te confirme. Je suis la personne qui recherche des mecs faisant partie d’un gang se nommant le gang des bouchers. Ces jolies balafres que tu fixais, je les leur dois."

Comme pour appuyer mes paroles, je fais glisser le bout de mes doigts sur l’une d’entre elle. Elle prend naissance près de ma clavicule gauche, à la limite de l’épaule. Elle dévale, descend en biais sur mon pectoral et vient mourir à la naissance de ma ceinture abdominale.

" Ils sont plutôt charmants. Ce qui m’intéresse avec toi, c’est qu’ils sont friands de drogues récréatives… Principalement Ecstasy, LSD et cocaïne. Est-ce que certaines de ces substances sont dans ton domaine? "

J'aimerais beaucoup que notre discussion puisse porter ses fruits. Vraiment. Si j'arrive à mettre la main sur un simple petit détail...

Made by Urie Kaneki

#8 le 15.07.17 16:12

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 46
× Avatar : Hibari Kyoya - KHR
× Appartement : Lascaux
× Métier : Affranchi au Bchobiti
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 121
× Øssements 388
× Age IRL : 18 Féminin
× Inscription : 08/05/2017
× Présence : complète
× Surnom : Valérye D'Amidrosio
zombie
http://www.peekaboo-rpg.com/t1830-valentyn-d-ambrosio-like-you-d-never-lost-a-war http://www.peekaboo-rpg.com/t1920-valentyn-conceited-relations

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
8/100  (8/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 46
× Avatar : Hibari Kyoya - KHR
× Appartement : Lascaux
× Métier : Affranchi au Bchobiti
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 121
× Øssements 388
× Age IRL : 18 Féminin
× Inscription : 08/05/2017
× Présence : complète
× Surnom : Valérye D'Amidrosio
zombie
Il était un peu étonné que le jeune homme n'en soit pas certain, il aurait pensé qu'il avait été prévenu. Apparemment non, et c'est un peu rassurant, de voir qu'il était aussi perdu. « Oui, ou des bonbons, comme il aime le dire. » En réalité ce n'est pas juste qu'il aime le dire, c'est que c'est plus prudent, mais Valentyn se croit au-delà des précautions. Jusqu'à ce que quelqu'un le remette à sa place.

En voyant la réaction plus ou moins embarrassée du vampire, il rit à nouveau, détournant le regard. Cette fois-ci, c'était un rire sincère et non moqueur ; même lui devait de temps en temps reconnaître qu'il était vachement gênant. Il lui donna un léger coup de coude. « Détends-toi, j'aime bien appeler les vampires comme ça. Te sens pas visé— » Il avait très envie envie de continuer sa phrase, mais s'arrêta rapidement car à la vue de son interlocuteur, il avait comme l'impression qu'il se prendrait un coup s'il continuait son hypothèse*. Surtout qu'elle était probablement vraie. Alors il fit comme s'il avait prévu d'arrêter sa phrase ici et passa à autre chose. « Avoue que c'est drôle. » Il gardait un sourire, le regardant à nouveau, espérant pouvoir le décoincer un peu au bout d'un moment. Qui sait, blague pourrie après blague pourrie, peut-être que ça allait marcher.

Ce sourire se dissipa quand il revint au sujet de ses bourreaux – il a toujours eu du mal à rester concentré et intéressé dans les conversations sérieuses – en traçant l'une de ses marques, particulièrement grande. Le zombie suivait le geste du regard, se disant que l'autre avait très probablement remarqué que ça l'intéressait et faisait exprès d'en montrer une ainsi. Il devrait vraiment pas trouver ça beau. Il souffla un léger rire en entendant le nom du gang, le répétant à voix basse, se retenant de rouler les yeux. Si leur intention était d'être terrifiants avec un nom pareil, c'était pas gagné. Il ne quitta la cicatrice des yeux seulement quand Urie lui posa la question – là, il releva juste la tête d'un air fier. « Certaines ? Toutes ! » Oui, il était fier de pourrir sa clientèle avec toutes sortes de substances.

« Ce qui serait plus simple... », commença-t-il, bougeant à nouveau car il n'aime pas rester plus de 5 minutes dans la même position, « ...c'est que tu me dises à quoi ils ressemblent, ce que chacun préfère, même leurs voix, qui sait, ça pourrait être utile. Tout ça si tu t'en souviens. » Il était maintenant allongé la tête à l'envers – vers les vagues – et avait sorti son portable en parlant, se préparant à noter. Cela dit, alors qu'il tenait son téléphone au-dessus de sa tête et le déverrouillait, il avait sous-estimé sa fatigue qui lui fit lâcher l'appareil sur son visage. Il éclata aussitôt de rire, bien plus fort qu'avant.


* Pour les curieux, la suite aurait dû être ‛je parle pas de ce que tu fais avec mon boss’.
// informations déviantes
credit to kenz.

#9 le 18.07.17 3:35

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 861
× Øssements 2487
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kaneki http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
84/100  (84/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 861
× Øssements 2487
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire



Informations déviantes

- Fatigue Blasante -


Des bonbons? Ça m’étonne pas d’Eden ça. Saloperie de suceur de dragées. Tes dents tomberont mec et tu pourras plus jamais te nourrir ni me mordre. Tant mieux, vu la marque tu m’as laissé dans le cou. Elle me lance encore.

" Je ne dirais pas vraiment drôle. Ces mecs sont de vrais connards qui méritent bien pire que la mort. T’aventures pas sur ce terrain là avec moi. Ils m’ont crevé y’a peu je l’ai encore en travers. Sérieusement en travers. "

Je tire sur ma clope en fixant mon vis-à-vis. On ressemble à deux adolescents en train de faire connaissance alors qu’ils sont coincés dans le même putain de camping en plein été. A la limite pourquoi pas, il fait chaud et ce mec n’est pas ce qu’il y a de plus dégueulasse. Mais le sable ça se fiche vraiment partout, c’est d’un chiant, ça colle puis ça gratte.

Continue de blaguer gamin, je suis friand de blagues, quand elles sont bonnes. Ou très mauvaises. Si, j’le jure, aussi impassible que je peux être je fais partie de ce public facile qui peut rire à la blague la plus merdique du monde. Mais t’as pas le bon sujet. C’est tout.

Hey mec, mes cicatrices elles t’excitent peut-être? Vu comme tu les fixes. Je vois bien ton regard continuer à rouler sur certaines, est-ce que tu te demandes quel objet a bien pu provoquer pareil marque? Une lame de rasoir, un cran d’arrêt, ongles, dents, hache, tesson de bouteille, morceau de ferraille, clou rouillé et autres joyeusetés. Je prends appui sur mes mains, laissant mon buste partir un peu en arrière.

Mon visage s’incline et je souris quand mon vis-à-vis semble si heureux de dispatcher des drogues à qui le veut… Dans le monde des vivants je t’aurai probablement foutu une arme sur la tempe mais ici. Je joue avec les limites du légal pour arriver à mes fins. Et tout est tellement différent quant à mon point de vu. Tu ressembles à ces enfants qui collectionnent des cartes de monstres comme une lubie utile.

Il s’étale par terre, ce gars ne tient pas en place et en plus, ça se transmet. Je décroise mes jambes et me relève quant à moi. Faisant craquer en grimaçant mon dos et ma nuque. Peu à peu ce bruit devient un peu moins désagréable à mes sens.

" J’ai mieux que… oh le con "

Je m’arrête en le voyant se prendre son portable en plein sur la face. Un bref instant de flottement avant que le rire, communicatif de cette andouille ne se transmette à moi. Il est simple et spontané, cette spontanéité dont je manque cruellement. Non loin, je retiens difficilement quelques bruits avant de finalement laisser passer ce fou rire entre mes lèvres, contraint de m’accroupir tellement cela était débile et nul.



Cela dura un moment avant que je puisse calmer un peu cette crise de rire, j’en perdis l’équilibre et terminai sur le cul et me laissai finalement rouler par terre, le sable amortissant la chute. Je ne suis qu’un môme de vingt ans malgré mes airs durcis par la mort. Alors voilà, je laisse mon rire mourir, sentant mes zygomatiques me faire mal ainsi que mes abdos. Ce gars a probablement détruit une partie du mur qui m’empêchait de me sentir à l’aise avec.

" Ok, ok… Je suis totalement vanné. Et je crois bien que tu viens de m’achever là… "

Les bras en croix je me redresse sur les coudes pour tenter de faire revenir dans ma vision le brun. Je me passe une main sur le visage et essuie ces perles salées au coin de mes yeux, qu’il a provoqué.

" Et tu me dis que tu gères la partie drogue hein?.. Hé bien, ça doit être drôle. "

Arrêtons la plaisanterie, même si elle était bonne, je te l'accorde, tu as sérieusement détendue l'ambiance. Je fouille dans ma poche arrière et sort quelques feuilles noircies à la main. Mon écriture est du genre lisible, des pseudos et autres descriptions physiques. Tout ce que j’ai pu recensé et qu’il serait utile pour que quelqu’un puisse éventuellement reconnaitre une de ces personnes.

Je lui tends les feuilles, un peu difficilement, mes abdos me font vraiment mal avec ses conneries.

" Tu te démerderas à recopier ça en numérique " - je suis plus du genre papier stylo, je visualise mieux quand j’écris - "  j’ai noté tout ce dont je me souviens d’eux, de leur pseudo en passant par la taille, poids, cheveux, façon de parler, et j’en passe… Certains sont vraiment extravagant, tu pourras pas les louper si tu les vois. "

Je ne peux pas m’en empêcher, je relance un peu d’huile sur le feu.

" Préviens-moi dès que tu vois ou trouves quelque chose qui pourrait m’être utile… Sauf si tu te tues pas avant en te prenant les pieds dans le tapis. En quel cas t’auras été totalement inutile et je rirai sûrement très fort. "

Je me rassois et me penche un peu en avant, mon visage entre sûrement dans sa vision. Je lui tends la main, un sourire toujours en coin.

"File-moi ton portable, que je te note mon numéro, ce sera plus simple que de passer par Eden. "

Made by Urie Kaneki

#10 le 21.07.17 23:45

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 46
× Avatar : Hibari Kyoya - KHR
× Appartement : Lascaux
× Métier : Affranchi au Bchobiti
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 121
× Øssements 388
× Age IRL : 18 Féminin
× Inscription : 08/05/2017
× Présence : complète
× Surnom : Valérye D'Amidrosio
zombie
http://www.peekaboo-rpg.com/t1830-valentyn-d-ambrosio-like-you-d-never-lost-a-war http://www.peekaboo-rpg.com/t1920-valentyn-conceited-relations

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
8/100  (8/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 46
× Avatar : Hibari Kyoya - KHR
× Appartement : Lascaux
× Métier : Affranchi au Bchobiti
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 121
× Øssements 388
× Age IRL : 18 Féminin
× Inscription : 08/05/2017
× Présence : complète
× Surnom : Valérye D'Amidrosio
zombie
Le téléphone avait glissé sur le sable et le zombie ne prit pas la peine de s'inquiéter des grains qui allaient s'y loger, l'abîmer. Il était trop préoccupé à rire de sa propre bêtise, ayant instinctivement porté ses mains sur son visage comme une tentative inefficace de dissimuler son rire. Un rire effectivement communicatif, puisqu'il fut vite rejoint par celui d'Urie. Ici, c'était innocent et même auto-dérisoire ; malheureusement, ce même rire communicatif avait longtemps encouragé la dérision d'autrui, jusqu'à ce qu'il devienne la source du mal-être de trop nombreuses personnes. C'était presque devenu lassant, à force, de voir ces personnes disparaître une à une, parfois au sens propre, et quand même ceux qu'il pensait comme lui se retrouvaient être les cibles de ce rire, ce n'était plus communicatif.

Alors il était là, comme rassuré que sa maladresse ai pu amuser le jeune homme, se calmant peu à peu mais souriant toujours alors qu'il ôta les mains de son visage pour mieux observer sa réaction. Une forte réaction, apparemment. Valentyn haussait ses sourcils en voyant l'homme tomber lamentablement en arrière. Au moins, il était plus détendu, et c'est tant mieux ; il commençait à en avoir marre de l'entendre râler et espérait grandement qu'il ne soit pas toujours d'une aussi mauvaise humeur. Le bruit des vagues et le son enregistré d'un chant de grillons à peine audible se mêlaient au fou rire du vampire, c'était apaisant, l'ambiance tendue commençait enfin à se dissiper.

Il se passa une main dans les cheveux, ne se souciant même plus des grains de sable qui allaient de toute façon nécessiter une douche en rentrant chez lui, inclinant sa tête sur le côté juste à temps pour voir le spectre s'essuyer les yeux. Il laissa échapper un rire soufflé à ça — pour lui, c'était suffisant, il l'avait littéralement fait pleurer et savait déjà que c'était la première chose qu'il allait raconter à Eden. Sois sympa avec lui, il lui avait dit. Son sourire s'affaiblit quand Urie lui passa des feuilles, réalisant que c'était sûrement les informations qu'il lui avait demandé tantôt. Il remarqua tout de même la façon dont il peinait à les lui passer, avant de grimacer quand l'autre lui fit comprendre qu'il allait devoir tout recopier. Il les prit, de la main qui n'était pas dans ses cheveux, puis les rapprocha de son visage en plissant naïvement des yeux, comme s'il allait quand même réussir à distinguer chaque mot dans cette obscurité. N'y voyant rien, il les posa sur le côté en écoutant ce que le vampire avait à dire, tout en changeant de position pour la énième fois.

Il était maintenant allongé sur le ventre mais relevé par ses coudes. Ce serait plus simple pour tout noter sur La sensation désagréable du sable qui glissait de ses cheveux jusqu'à son dos se fit ressentir et il passa une main en arrière qui secoua brièvement son t-shirt, espérant faire partir la majorité des grains. Il regrettait soudainement d'avoir bougé autant, on pourrait presque dire qu'il s'était roulé dans le sable comme un enfant depuis le début — moins que son camarade, cela dit. Attrapant nonchalamment son portable, il s'arrêta avant de le déverrouiller quand il entendit ce qui semblait être une moquerie. Semblait, car c'était tellement faible, il n'y avait rien d'offensant là-dedans. D'un air blasé, il le regarda par-dessus son épaule, sans rien dire pendant quelques secondes, prenant le temps de le juger.

Finalement, son regard le parcouru de la tête aux pieds, puis il haussa les sourcils en agitant la tête — sa boucle d'oreille s'agitant par la même occasion — tout en faisant une pauvre imitation exagérée du timbre de voix d'Urie lorsqu'il répéta « Sauf si tu te tues pas avant en te prenant les pieds dans le tapis », terminant cette phrase par des marmonnements incompréhensibles toujours dans la même voix. Le zombie fixa encore l'amoché et reprit son air dédaigneux. « T'as rien de mieux ? J'suis déçu. Depuis tout à l'heure tu parles comme un vieux, c'est à peine si t'arrives à me passer les feuilles sans trembler. » Reportant son attention sur son téléphone, il le déverrouilla — son fond d'écran est une photo de sa colocataire Ebiko, tellement zoomée que l'on n'en voit même plus les contours du visage, portant une expression totalement ennuyée, fixant l'appareil — et le tendit au vampire de la main la plus proche de ce dernier, reposant sa joue contre son autre poing.
// informations déviantes
credit to kenz.