#1 le Mer 14 Juin 2017 - 20:08

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 17 Féminin
× Age post-mortem : 19
× Avatar : Gumi - Vocaloid
× Appartement : Lascaux
× Métier : Réceptionniste/serveuse au Karaoké
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 410
× Øssements 717
× Age IRL : 19 Féminin
× Inscription : 10/06/2017
× Présence : complète
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1962-madeline-cause-you-know-the-good-die-young http://www.peekaboo-rpg.com/t1966-girls-just-wanna-have-fun-oo-madeline-oo#51322

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
6/100  (6/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 17 Féminin
× Age post-mortem : 19
× Avatar : Gumi - Vocaloid
× Appartement : Lascaux
× Métier : Réceptionniste/serveuse au Karaoké
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 410
× Øssements 717
× Age IRL : 19 Féminin
× Inscription : 10/06/2017
× Présence : complète
vampire


 


Le japonais, c'est plus dur qu'il n'y parait ok...

"Konnichiwa, watashi wa..."

Tu soupires  en relisant tes notes. Comment on dit être une fille déjà ? Ça fait des mois que tu étudies le japonais aux catacombes, et t'es toujours pas capable d’aligner trois mots ! Pourtant t'étais loin d'être une mauvaise élève quand t'étais en vie... Et puis tu t'en sors super bien en cours d'anglais et d'histoire ! Mais c'est vrai que le japonais n'a rien à voir avec l'anglais ou le français.

"shoujo desu ? Ca se dit ça ? Shoujo... Shoudjo ? Ah..."

Tu t'enfonces un peu plus sur le sofa où tu es assise, courbant le dos pour coller ta joue sur la table en verre face à toi. Tu lâches un nouveau soupire, plus long cette fois-ci. Tu observes ton cheesecake posé dans une petite assiette blanche face à ton visage, il a l'air délicieux avec ces petites fraises et ce coulis aux fruits rouges coulant sur les côtés... Mais... tu t'es faite la promesse de le manger uniquement lorsque tu aurai enfin fini de préparer ton oral de japonais. Quelle idée stupide ! la nourriture ne devrait jamais attendre aussi longtemps pour être dégustée, c'est irrespectueux. Juste une bouchée. Rien qu'une, ça ne changera rien pas vrai ? Juste une petite motivation.

Comme pour t'ôter l'idée de la tête, une serveuse dépose ton café sur la table en verre, te faisant te redresser dans un sursaut. Tu la regardes un peu gênée et elle te dis quelque chose en japonais, tu n'y as pas compris grand chose mais tu n’oses pas lui dire, alors tu ries nerveusement et essaye d'articuler un "arigato" le plus naturellement possible. Elle devait parler de ta commande de toute façon. Ou pas. Voilà qu'elle t'observe avec de grands yeux et un sourire en coin, mais elle reste plantée là, sans bouger. Apparemment "arigato" n'était pas la bonne réponse.

"Sorry... what did you just say?" finis-tu par demander, en faisant tourner ta mèche de cheveux entre tes doigts.

"I was wondering if there was something wrong with your cake, since you were staring at it..."


Tu te sentis très stupide d'un coup, évidemment. Elle devait se dire que tu voulais pas le manger parce qu'il y avait un problème, vu comment tu le fixais !

"Oh no ! It looks delicious, I'm just trying to finish my japanese homework before eating it.. you know, as a motivation."

Enfin "finir" ton devoir c'était un peu hyperbolique, le commencer serait plus proche de la réalité... Quoiqu'il en soit la serveuse te souris gentiment et s'en retourna en cuisine après un adorable "ganbatte kudasai". Parfois tu te demandes sérieusement pourquoi t'es pas simplement retournée en France après ta mort, peut-être même que tu y retrouverai ton hamster ! Mais ça semblait tellement plus amusant et excitant de rester ici, découvrir un nouveau monde et puis... Les gens étaient pas trop mal. Qui sait ? Peut-être que les fantômes français sont aussi insupportables que les parisiens vivants ?

Tu regardes l'heure pour te rendre compte que ça fait déjà une bonne demi heure que tu es assise ici, puis en baissant les yeux sur ton petit carnet de note, tu te rends aussi compte que tu n'as quasiment rien fait. Juste une phrase, et encore ! Tu doutes de la grammaire et de la prononciation...

"A ce rythme là, j'vais rester assise ici pendant des heures... Alors que je pourrai être dehors à faire du skate... ou du roller."



(c) naehra.

Afficher toute la signature
Réduire la signature


I think that God is gonna have to kill me twice
Oops, I did it again, I forgot what I was losing my mind about. I only wrote this down to make you press rewind, and send a message I was Young and a Menace.
Invité

#2 le Jeu 15 Juin 2017 - 21:31

avatar
Invité






Takeru avait prit cette habitude de sortir de chez lui pour respirer et accepter son nouveau monde. De plus, rester enfermer dans cette chambre allait le rendre fou. Malgré les zombies, les nécromanciens, et autres races, ce nouveau monde n’avait rien de si différent avec celui des vivants. Il repensa à la discutions qu’il a eu il y a quelques temps avec Urie, un de ses colocataires. Takeru était en quelques sortes en admiration pour lui. Il le voyait comme un mentor. Tout les deux des vampires. Buvant du sang. Chaud. Salé. La chaleur glissant dans la gorge. Takeru prit peur. Il marchait les yeux fermés et bavant en publique. Il sentait son corps qui voulait encore du sang. Mais du vrais sang humain, pas celui des pochettes de ce monde. Il s’essuya au plus vite. Sentant des goutes tomber sur lui. La journée partait d’une bonne intention pourtant, se dit-il. Puis, une forte pluie vint. Takeru entra dans le premier magasin pour s’y réfugier.

Un bar café. Tout était dans des couleurs crémeuses. Les clients et les serveurs avaient le sourire. Ce genre d’atmosphère n’était pas inconnu pour le vampire, lui qui jadis était un barman et qui savait comment mettre de l’ambiance.

« Bonjour ! Vous êtes seul ?
- Hu… Huuaaa oui oui pardonnez-moi oui je… Oui je suis seul et… Vous faites des pâtisseries maison ?
- Tout à fait, notre chef de cuisine est le créateur de ce café mort il y a 20 ans parce qu’un autre chef était jaloux de ses somptueux gâteaux !
- … Vous avez un chic pour mettre l’eau à la bouche vous… Alors je voudrais un fondant chocolat avec une tasse de café s’il vous plait.

Takeru lâcha un léger rire gêné face à la servante au visage fière de son anecdote.
Se dirigeant vers une table, Takeru ne pu s’empêcher de regarder tout autour de lui. Il n’était jamais venu dans ce genre d’endroit étant vivant. Un fois installé, il souriait à la découverte de cet endroit. Jusqu’à ce que son regard se bloque sur la personne de l’autre table face à lui. Elle avait l’air tracassé et soucieuse à la fois. Bloquer dans son livre. Revenant du comptoir, la serveuse apportait de petits gâteaux en forme de chat. Pour une fois qu’il voyait ça autre que dans les mangas. Il prit sa tasse qu’il porta jusqu’à ses lèvres. Mais son regard retourna fixer la jeune fille. Il était intrigué. Buvant son café, il avait envie d’y mettre un zeste de sucre. Mais rien sur la table. Il n’osait pas demandé à nouveau à une serveuse. Il se leva, tasse à la main, et s’avança discrètement au niveau de la jeune fille en face de lui sans alerter les gens autour de lui. Même de prés, elle était coincée dans cette angoisse inconnue.

« Je… Excusez-moi. Pardon je… Pourrais prendre votre sucre, s’il vous plait ? »

Non seulement, pour lui, cette approche était complètement ridicule, mais il se demanda si elle pensait qu’il était venu pour la dragué. Dans les deux cas, Takeru pensa qu’il aurait pu faire un effort pour améliorer sa demande. Puis il fixa le carnet de la jeune fille. Remplis de note en japonais et français. Ses traits de visage ne montrer pas d’origine asiatique.

« Désolé je vais reformuler je… Je peux prendre votre sucre s’il vous plait ? »


: Japonais
: Anglais
: Français



Code by Joy

#3 le Sam 17 Juin 2017 - 23:57

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 17 Féminin
× Age post-mortem : 19
× Avatar : Gumi - Vocaloid
× Appartement : Lascaux
× Métier : Réceptionniste/serveuse au Karaoké
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 410
× Øssements 717
× Age IRL : 19 Féminin
× Inscription : 10/06/2017
× Présence : complète
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1962-madeline-cause-you-know-the-good-die-young http://www.peekaboo-rpg.com/t1966-girls-just-wanna-have-fun-oo-madeline-oo#51322

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
6/100  (6/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 17 Féminin
× Age post-mortem : 19
× Avatar : Gumi - Vocaloid
× Appartement : Lascaux
× Métier : Réceptionniste/serveuse au Karaoké
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 410
× Øssements 717
× Age IRL : 19 Féminin
× Inscription : 10/06/2017
× Présence : complète
vampire


 


Une gorgée pour la prospérité


/!\ Les dialogues sont en anglais à moins que cela soit précisé dans la narration /!\


Tu prends une gorgée de ton café latté avant d'y ajouter un premier sachet de sucre. Tu prendrais bien un chocolat, plus doux, plus sucré, mais ton sang manque de caféine. Bon ! On arrête de se disperser et on s'y met plus sérieusement maintenant ! Dans un élan de motivation tu retrousses les manches de ton t-shirt et attaches tes cheveux en un chignon défiant toute gravité. Pas la peine de ressembler à quelque chose pour travailler de toute manière ! Tu reprends une gorgée de courage caféiné avant d'y rajouter un second sachet de sucre, le trouvant encore un peu amer. Oh et puis jamais deux sans trois parait-il !

Tu tapotes la pointe de ton stylo sur le papier un peu froissé de ton carnet, réfléchissant à une idée, attendant qu'un éclair de génie te foudroie. Oh tu le sens arriver. Il n'est plus très loin maintenant. Tu prends une nouvelle gorgée de café en fermant les yeux, le savoir n'attend plus que toi !

« Je… Excusez-moi. Pardon je… Pourrais prendre votre sucre, s’il vous plait ? »


Hein ? Cette voix semblait bien proche... Attends, c'est à toi qu'on parle ? Tu ouvres les yeux dans un sursaut, rougissant légèrement. Reposant la tasse sur la table en tremblotant un peu, tu renverses quelques gouttes de café sur la table. Mais plus important... tu relèves lentement les yeux, faisant face à ton interlocuteur. Un homme, physiquement un peu plus de la vingtaine, mais qu'est-ce que c'est que le physique ici ? Il pourrait très bien être âgé d'un siècle et avoir la bouille d'un nouveau né. Pas besoin de faire venir Sherlock Holmes pour que tu comprennes qu'il est d'origine japonaise, après tout, il vient de te poser une question en japonais. Question à laquelle tu n'as pas compris grand chose, à part qu'il veut quelque chose. Quoi ? Aucune idée !  

Ah, tu viens de te rendre compte que tu le fixes depuis tout à l'heure sans rien dire, il va te prendre pour une abruti ! Pas de panique...  Comment lui faire comprendre sans passer pour une idiote finie que t'as rien compris à ce qu'il t'a raconté ?

« Désolé je vais reformuler je… Je peux prendre votre sucre s’il vous plait ? »

Ton air stupide a du en dire plus que tu ne le pensais, voilà qu'il se reformule en anglais ! Heureusement que les gens sont plus doués que toi, sinon le monde irait mal. Du coup il veut du sucre. Du sucre !  



Oh euh oui bien sûr, j'en prends toujours plusieurs avec mon café, j'aime pas vraiment le café corsé, il m'en reste...


Tu abaisses le regard sur ta tasse de café et les sachets ouverts déposés à côté. Maintenant que tu y repenses, tu en as utilisé pas mal... Est-ce qu'il en reste ? Nerveusement, tu passes la main au travers des différents sachets. Rassurée, tu continues en souriant.

«Il m'en reste un ! C'est suffisant ?»

Contrairement à ton japonais, ton anglais est devenu très bon depuis ton arrivée ici, et c'est sans trop de problème que tu t'exprimes dans cette langue qui n'est pas vraiment la tienne.

Tu déposes le fameux sachet de son côté de la table en lâchant un rire légèrement gênée :  « Désolée pour ce moment un peu gênant tout à l'heure, mon japonais est terrible. Je suis d'ailleurs en train de galérer sur mon devoir ! »

Relisant tes dernières notes, tu réalises l'absurde masse de ratures étalées sur ton carnet, il y a plus de ratures que de japonais ! Sans parler de tes hiraganas et katakanas rayés à de multiples reprises au sein d'une seule et même phrase tellement tu les trouvais mal tracés. Honteuse, tu refermes rapidement ton carnet pour le cacher à la vue de l'inconnu et le ramènes sur tes genoux.


« Madeline, articules-tu comme pour détourner l'attention du jeune homme de ton carnet de la honte, j'm'appelle Madeline. »  


(c) naehra.

Afficher toute la signature
Réduire la signature


I think that God is gonna have to kill me twice
Oops, I did it again, I forgot what I was losing my mind about. I only wrote this down to make you press rewind, and send a message I was Young and a Menace.