ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Event du moment
    The Nightmare...
    du 20 octobre au 20 novembre

    Gin Hotarubi - Car une Luciole sans lumière... C'est juste une mouche !

    Aller à la page : 1, 2  Suivant
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 24 Masculin
    × Age post-mortem : 29
    × Avatar : Gin - Hotarubi no mori e
    × Appartement : Pucca
    × Péripéties vécues : 63
    × Øssements419
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 12/06/2017
    × Présence : réduite

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    11/15  (11/15)
    24Masculin29Gin - Hotarubi no mori ePucca6341924Féminin12/06/2017réduite
    avatar
    lémure
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1967-gin-hotarubi-car-une-luciole-sans-lumiere-c-est-juste-une-mouchehttp://www.peekaboo-rpg.com/t2608-gin-luciole-book#71034
    24Masculin29Gin - Hotarubi no mori ePucca6341924Féminin12/06/2017réduite
    lémure
    #1 le 12.06.17 23:26


    Tu rêvais de Lucioles... Mais tu n'as vu que des Mouches.


    identité
    NOM : Hotarubi
    PRÉNOM : Gin
    DATE DE NAISSANCE : 03/04/1988
    DATE DE MORT : 01/04/2013
    NATIONALITÉ : Japonaise
    LANGUE(S) PARLÉE(S) :
    [X] Anglais.
    [X] Japonais.
    [ ] Autre(s) : _____
    RACE : Lémure
    PERSONNAGE DE L'AVATAR : Gin - Hotarubi no mori e






    physique
    Ne me regarde pas, non, tu ne dois pas. Tout le monde dit que je suis un « monstre ». Je suis : ce que la nature rejette. Je suis un « déchet ». Ils disent que je suis trop différent. Moi, la seule chose que je trouve différente est ma couleur de cheveux et celle de mes yeux. Ce n'est pas un drame, si !? Blanc comme la neige ! C'est la couleur de ma chevelure. Pour ma part, je la trouve jolie, c'est ma raison principale pour les laisser légèrement long.. En ce qui concerne mes yeux, ils ont tendance à faire peur. En réalité, ils sont rouges... mais, depuis quelques années, je mets des lentilles de contact bleues, comme ça, on ne me fuit plus comme la peste. On me regarde toujours de haut en bas, c'est sûr, cependant, je ne reçois plus de cailloux, ou autres méchancetés gratuites comme lorsque j'étais petit. Et puis, de toute façon, mon albinisme ne s'en ira jamais. Autant faire avec.

    Imaginez si j'avais des piercings ou tatouages sur le corps ! Je serai probablement déjà mort au fond d'un caniveau. Alors je me contente de rester le plus possible : « normal ». Je fais comme tout jeune homme de mon âge. Un pantalon noir, un léger tee-shirt rouge recouvert d'une chemise blanche. Simple, neutre et passe-partout ! Cela ne me dérange pas, je ne tiens pas à me faire remarquer. Cependant, j'adore mettre ma petite touche personnelle au bout de mes pieds. Toute personne civilisée porterait ce qu'on appelle des « chaussures », moi je préfère nettement garder mes gettas. Ce n'est pas toujours pratique pour marcher dans la forêt. Enfin, maintenant, je suis habitué et puis, pouvoir sentir l'air et l'herbe dès que je le souhaite, sans le moindre effort, n'a pas de prix à mes yeux.

    En dehors, je suis comme tout le monde, même si je n'aime pas dire cela, car bien que je sois assez grand et fin, je n'ai pas ce que « ce monde » a. Je n'ai pas de maison, avec une mère et un père. L'un mort avant ma naissance et l'autre m'ayant abandonné à cause de ma maladie. À ses yeux, elle ne pouvait pas avoir donné vie à un tel « monstre ». C'est donc, le moine du temple de la « grande forêt » qui m'a recueilli et tout appris. Je ne suis pas triste non, parce qu'à chaque festival, j'ai le droit d'enfiler mon yukata gris anthracite et me promener où bon me semble.




    précisions
    • J'aime observer les lucioles à la tombée de la nuit ! Et lorsque je sors en pleine journée, je me cache derrière un masque de renard blanc. Je ne veux pas donner raison à ses barbares, mais, j'aime profiter de ses moments sans que quiconque vienne me juger. Après tout, je n'ai pas demandé à être différent d'eux ! Alors, si je peux passer inaperçu, j'essaie tant bien que mal.
    • J'ai très peur des endroits à la fois sombres et humides. Un peu comme les égouts. Un peu comme là où s'est terminée ma vie. De toute façon valait-elle vraiment la peine d'être vécue ?



    caractère
    Gin est rempli de gentillesse et de tendresse. Au temple, on ne connaît pas quelqu'un plus chaleureux que lui. Ceux qui ne connaissent pas son histoire, n'ont pas peur de lui. Ils ont même tendance à s'en approcher, allant même jusqu'à converser comme si de rien était. Les visiteurs pensent qu'il porte le masque de renard en hommage aux gardiens. Ce n'est pas plus mal ! Gin s'en voudrait de créer des histoires à ceux qui l'ont élevé. Les moines ne lui ont jamais demandé de partir d'ici. Bien que souvent distrait par ses rêveries, le jeune homme a toujours été débrouillard. Personne n'a besoin de lui demander quoique ce soit, il a toujours l'instinct de le faire. Ainsi, ils ont appris à se reposer sur ce jeune corps d'homme frais et plein de ressources.

    Malheureusement, cela lui vaut une vie assez solitaire. Pendant son temps libre, Gin se promène souvent dans la forêt ou en ville. Cependant, sa gentillesse a parfois tendance à le rendre naïf. Il n'est pas rare qu'il se retrouve dans des conflits d'inconnus, juste pour défendre une femme ou un jeune enfant. Il n'est pas impulsif, on pourrait plutôt dire qu'il a le réflexe d'être le bon samaritain.


    histoire
    03 avril 1988,

    Je n'ai pas de souvenir de ce jour si symbolique pour moi, ce jour où j'ai été mis au monde. Tout ce que je sais, c'est que ma mère a dû supporter la douleur de l'accouchement pendant plusieurs heures. Qu'elle a souffert, elle dit souvent qu'elle aurait préféré ne jamais me mettre au monde. Son corps garde des marques de mon passage, sa peau fissurée dessine des lignes rosées et certaines blanches, son visage légèrement ridé montre la fatigue de toutes ces années. À ses yeux, mon père a été la seule chose merveilleuse dans sa vie. Cet homme qui apportait un peu de chaleur dans son malheur. Pourtant, moi, je suis heureux d'avoir une maman... Puis, j'ai très vite compris que son dégoût pour moi allait au-delà de simples mots, au-delà de quelques phrases... C'était plus profond, c'était logé dans son cœur, jusqu'à déborder de ses mains au fil de mon enfance.

    Année 1993,

    J'ai mal ! Ma joue me brûle, j'ai envie de crier, mais rien ne sort, juste des larmes et des sanglots. Ses ongles ont même laissé quelques traces sur ma peau, pourquoi ? Pourquoi me déteste-t-elle encore plus maintenant que le docteur a dit que je suis malade. Ce n'est pas grave, maman, je vais guérir. Je vais tout faire pour, tu n'as pas besoin de t'inquiéter pour moi. Bientôt, tu seras fier de moi, tu verras ! Je suis un peu fatigué, maman, tu sais, alors je dirige mes petits yeux vers toi, de ma hauteur, je te regarde. Toi qui me parais si grande, si imposante, je me dis que c'est normal, que je dois avoir fait quelque chose de mal pour être punis, que je n'aurai pas dû tomber malade aussi facilement. Ton visage est aussi couvert de cette eau salée... Ne pleure pas, maman, je suis là, moi...


    03 Avril 1997,

    Aujourd'hui, c'est mon anniversaire. Je viens d'avoir neuf ans et que fait un enfant le jour de son anniversaire ? Il souffle ses bougies, il ouvre ses cadeaux... Moi, pas. Jamais maman n'a voulu souhaiter mon anniversaire. Elle dit que cela lui rappelle ce maudit jour, elle dit que si elle pouvait, elle voudrait retirer cette date du calendrier. Cette fois, je ne veux pas qu'elle me frappe, je ne veux pas qu'elle se défoule sur moi. Maintenant, j'ai l'âge de comprendre beaucoup de choses, je sais que je ne guérirai jamais de ma « maladie ». Les enfants de la ville m'ont bien fait comprendre que je suis différent d'eux. Le docteur m'a expliqué que mes yeux rouges et mes cheveux blancs ne changeraient jamais, il m'a raconté que plus tard, je resterai comme ça quoique je fasse. Avec des mots, il a aussi essayé de me rassurer en me disant que je n'étais pas le seul enfant à être comme ça... Oui, mais je suis probablement le seul enfant dont une mère ne donne pas d'amour, pas même un bisou ou une caresse au coucher. 

    Je regarde par la fenêtre et distingue les étoiles. Le ciel est découvert, les rues sont calmes. Je cours attraper ma petite veste et sors. Il ne fait pas froid à cette période de l'année, c'est le printemps ! En temps normal, les adultes s'inquiéteraient de voir son enfant disparaître de la maison à cette heure-là, ma mère ce n'est pas le cas. Moins elle me voit, mieux elle respire. Hier, elle m'a dit que j'étais comme du poison. Je prends une grande inspiration et expire aussi fort une fois à l'extérieur. Cela me fait du bien, j'ai l'impression que la nuit est comme mon refuge. Calmement, je me dirige vers le parc du quartier. Comme souvent, le soir, il n'y a personne, alors je m'allonge sur un banc et laisse mes larmes panser mon cœur blessé. Je me demande mainte et mainte fois ce que je pourrais faire pour changer ma vie, pour soigner cette maladie. Mais, une fois de plus, je ne trouve aucune solution. Subitement, une petite lumière verte vole devant mes yeux. Je la suis du regard et souris tout simplement. J'adore les lucioles ! Ici, il y en a souvent, c'est pour ça que cet endroit est mon réconfort. Pendant quelques minutes, je les observe sans faire de bruit, il n'y a que le chant des cigales qui couvre le silence de la nuit. Apaisé, je laisse petit à petit mes paupières se fermer et me laisse doucement aller à ce calme, puis je m'endors sur ce banc en bois... 


    «  Joyeux anniversaire, Gin...» dis-je dans un dernier souffle avant de rejoindre Morphée. 

    Le lendemain, 

    Je sens quelque chose ricocher sur moi à plusieurs reprises, jusqu'à ce qu'une pierre rebondît plus fortement dans le coin de mon œil. Difficilement, j'ouvre le deuxième et au même moment, j'entends des proliférations : 

    «  - Enfant maudit !
    - Va t-en, c'est pas ton parc, ici.
    - Oui, personne ne veut de toi ici ! »
     Crache l'un d'entre eux, tout en me mitraillant de projectiles.

    Rapidement, je me redresse et court loin de ses fils à maman. « Je les déteste ! Je les déteste tous ! » Ces mots se répètent en boucle dans ma tête. En quelques minutes, j'arrive à la porte de notre appartement. J'empoigne la poignée et pousse de toutes mes forces la porte. Silence total. Vide complet. Mes pupilles firent rapidement le tour de la pièce, notre « maison » n'était pas grande, juste une cuisine, un salon et une salle de bains, mais cette fois, elle me paraissait immense. Après tout, il n'y avait plus rien. Je secoue doucement la tête de droite à gauche afin de me sortir de ce cauchemar, je sens mon cœur palpiter et bien que sache la réponse, je pose cette fameuse question à voix haute :

    «  Maman... Tu es là ? Maman ! »

    Personne. Plus là. Abandonné. Seulement et rien que cela, ce n'était pas compliqué à comprendre, ma mère m'avait tout simplement abandonné. Elle était partie avec ses affaires. Je fis le tour des placards et trouvai un sac à mon attention avec le reste de mes affaires. C'est incroyable quant à neuf ans, votre vie arrive à rentrer dans un simple sac. Tout à coup, j'entendis un bruit dans l'entrée. Naïf, comme je suis, on peut le dire, je me précipite dans cette direction avec l'espoir qu'elle soit venue me chercher. Je me dis qu'elle savait que j'allais rentrer... Puis, lorsque je vis l'homme chauve dans l’entrebâillement de la porte, je compris rapidement qu'elle n'allait pas revenir. Par ses habits, larges et blancs, ainsi que de ces colliers, je reconnus l'un des moines du temple de la forêt qui était à côté de notre quartier. Sur son visage, la tristesse se lisait facilement. Étrangement, cette fois là, aucune larme ne coula sur mes joues.

    18 Août 2004,

    Les premiers mois, je revoyais cette nuit où ma mère m'avait abandonné. Triste, seul, on m'avait attitré une nouvelle maison. Petite et principalement faite de bois, elle ressemblait plus à un entrepôt qu'à une maison. Toutefois, la chaleur et la gentillesse qui vivaient dans cette demeure n'était pas comparable à notre « chez nous ». Tougo-san m'avait raconté que ma mère était venue les voir, lui et sa femme Kyoko, un peu plus tôt dans la soirée, dans le désarroi le plus complet, les suppliant de me prendre avec eux. Au début, il avait refusé, ce n'était pas un lieu fait pour les enfants, puis finalement, il était venu... Étonné de me voir seul entre ces quatre murs malgré ce qu'elle lui avait raconté. Aujourd'hui, cela fait sept ans que je vis avec lui, je ne suis pas malheureux, au contraire, j'ai l'impression de m'épanouir bien plus. De temps à autre, je pense à elle en me demandant si elle me manque, puis je réalise qu'aucune réponse ne surgit dans ma tête. Au fond de moi, je n'ai jamais eu vraiment de sentiments particuliers envers elle, c'était ma mère, je lui devais la vie. Et ensuite ? Rien. Si vous me demandez si je l'ai revu depuis son départ, la réponse est non !

    Au temple, je travaillais comme les autres résidents. Très vite, ils m'avaient assigné des tâches en fonction de mes capacités. Chaque jour était plus excitant que les autres. Je ne demandai que ça : apprendre. Puis le reste du temps, comme chaque adolescent de mon âge, je suis à l'école. À mes yeux, je les aidais afin de les remercier de me permettre d'étudier. Depuis trois ans, lorsque je sors en ville, je dissimule mon visage derrière un masque blanc et rouge de renard. Pourtant, j'ai appris à masquer mes pupilles rouges grâce à des lentilles de contact. Ainsi, moins de personnes me crachent de mots plus odieux les uns que les autres. Toutefois, j'ai l'impression de pouvoir plus facilement faire abstraction de leurs regards insistants grâce à lui. C'est un peu fuir la réalité, c'est sûr, mais ne trouvez-vous donc pas que j'ai assez donné ? De toute façon, les jeunes de mon âge ne m'ont pas oublié, ce sont probablement ceux qui perpétuent les rumeurs à mon sujet en ville. Qu'importe ce n'est pas l'endroit où je passe le plus clair de mon temps. J'ai un repère plus calme, où seuls les animaux viennent me tenir compagnie : la forêt. J'ai souvent le sentiment qu'elle me ressemble : seule, tourmentée et calme à la fois. Enfin, moi cela ne me dérange pas, au contraire, je peux ainsi facilement vaquer à mes rêveries !

    1 Avril 2013,

    Aujourd'hui est le premier jour du festival Miyako Odori et j'ai énormément hâte de me promener en ville. Je me vêtis rapidement de mon yukata gris anthracite et de mon masque. Je ne sors plus sans lui, cela m'est impossible, il est vraiment devenu une partie de moi. Je me rends compte que dans ma précipitation, je n'ai pas mis de lentilles, tant pis, je n'ai pas envie de perdre une minute de plus ! Après tout, derrière mon masque, il allait être difficile pour quiconque de voir ce petit détail. Je salue rapidement Kyoko et Tougo, qui me rappellent de faire attention. Sans me retourner, je souris en leur répondant que je ne suis plus un enfant. Enfin à leurs yeux, j'étais comme tel ! Voilà dix-sept ans que je fais parti de leurs vies. Dans mon cœur, ils étaient aussi devenus mes parents. Je n'avais jamais revu ma mère et cette absence me faisait ni chaud ni froid.


    Et voilà, je suis surexcité ! J'ai le cœur qui bat la chamade ! J'adore les festivals et encore, je trouve ce mot si faible par rapport à ce que je ressens. Enfin, vous l'avez compris, je vais m'amuser comme un fou !! Je commence à faire divers stands de jeux. La pêche aux poissons semble celui où je suis le plus nul. Tant pis, ce ne sera pas ce soir que je ramènerai un ami à Kyoko. Subitement, je sens mon estomac gronder, je pose mes yeux sur l'horloge au coin de la rue : 12h35 ! Timing parfait pour faire un tour aux vendeurs de Tayaki et autres mets divers. Je me dirige doucement vers l'un d'entre eux et commande trois poissons fourrés aux haricots rouges. L'homme me les enveloppe délicatement et une fois en main, je me précipite à croquer à pleine dent dans un premier. Afin de savourer mon repas en toute tranquillité, je décide de m'éloigner de la rue principale et vagabonde sans trop faire attention à ma direction. 

    C'est alors qu'au coin d'une ruelle, j'entends un miaulement. Malgré l'obscurité de celle-ci, je m'y aventure en appelant l'animal. Doucement, une petite bête poilue se dirige vers moi, c'était un chaton noir avec une chaussette blanche. J'avais un faible pour les félins, il faut avouer. Subitement, je sens comme un courant d'air dans ma nuque et les iris de l'animal s'ouvrent en grand avant de fuir loin de moi. Rapidement, sans comprendre comment ni pourquoi, je sens quelque chose me pénétrer. J'essaie de regarder derrière moi, en vain, mon masque me gêne. 

    «  C'est ta faute ! Tout ça, c'est de ta faute ! »

    Je me demande alors si je suis fou, j'ai l'impression de connaître cette voix, mais où ? Qui ? J'ai mal ! Je n'arrive pas à réfléchir. Tout va si vite. Je sens la lame sortir de mon dos et venir se planter une nouvelle fois dans mon corps. Elle me brûle à l'intérieur. Pourquoi ? Ma tête me fait mal, un liquide glisse le long de ma peau. En quelques minutes, je reçois d'autres coups, puis au moment où mon corps s'écroule à terre, mon masque ricoche à côté, dévoilant le visage de mon ennemi. IMPOSSIBLE !

    « Tu vois, tu rêvais de lucioles... Mais tu ne verras que des mouches ! C'est tout ce que tu mérites ! »

    Dès l'instant où sa bouche se referme sur ses mots, mes yeux se fermèrent. Il me resta alors en tête que l'odeur des égouts et des poubelles qui se trouvaient non loin dans cette rue sombre, tandis que mon corps refroidissait petit à petit.

    […]

    Petit à petit, tu sens ton corps reprendre conscience. Que s'est-il passé ? Un mauvais rêve ? Tu commences à ouvrir les yeux, puis tu tentes d'observer l'endroit où tu te trouves, mais avant même d'avoir faire le tour, tu sens quelqu'un te tirer dans la direction opposée. Tu es surpris par la force de tes jambes, jusque-là, tu avais le sentiment que tu allais t'écrouler si tu essayais le moindre effort. Tu regardes minutieusement le géant te guider. Tu avales difficilement ta salive et essaies de prononcer plusieurs mots à son attention :

    « Où... Suis-je ? Quand sommes... Nous ? »

    Aucune réponse, de toute évidence. Le chemin que tu parcoures en la présence de cet être ne fut pas long, une mélodie vient se loger au creux de ton oreille, au moins tu n'étais pas sourd, il ne t'avait vraiment pas répondu. Délicatement, tu prêtes attention à la voix, un homme chante ? Mais, où pouvais-tu donc bien être ? Étais-tu encore en vie au moins ? Subitement, un coup violent t'assène une nouvelle fois. Quelques flashes te reviennent. Tu commences à prendre conscience de la réalité, mais tu te dis que ce n'est pas possible. Tu dois être en plein rêve ! Tu entres dans une pièce meublée d'un bureau où un autre homme, visiblement plus humain et tout aussi grand, se trouvent assis. Tu poses ton regard un peu partout et distingues une date sur un dossier : 1 avril 2013. Même jour ? Petit à petit un son te parvient, tu diriges ton regard vers celui-ci sans remarquer que ton hôte s'était déjà retiré... Et là, tu revois ce jour fatidique. Ta Mort ! Ton corps te rappelle les douleurs que tu as ressentit, tu as l'impression de les revivre une nouvelle fois, pourtant, tu arrives à te retourner et il n'y a personne. Tu te souviens tout à coup du visage qui se trouvait non loin de toi et à ce même moment, tu le vois à l'écran. 

    «  Oka-san... »

    L'homme te confirme que tu es mort, que tu es un « fantôme » tout simplement. Il te donne diverses explications sur ce monde, dont certaines que tu n'as pas le temps d'assimiler, puis à la fin de sa tirade, il te regarde et prononce ce à quoi tu ne te serais jamais attendu, avant de te faire prendre congé :

    « Vieux, t’aurais pas un peu oublié de t’amuser pendant que t’étais en vie ? »


    derrière l'écran
    PRÉNOM : Hotaru, parce qu'une luciole, c'est Zolie.
    AGE : 24 ans.
    COMMENT T'AS TROUVE LE FORUM ? Google est ton ami ! Et j'ai ri en voyant la ligne qui se trouve aussi dans le contexte, sans oublier le " Pénurie de PQ " sur la PA 
    Le smiley que tu préfères ici ?    On dirait les Susuwatari de Totoro  
    Tes mangas préférés ? Je n'ai pas de préféré, j'en aime beaucoup et dans divers genres. Mais par contre j'adore TOTOROOOO !


    ©️joshua rokuro pour peek a boo!
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 193
    × Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
    × Pouvoir : absolu /PAN/
    × Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
    × Métier : Roi ♛
    × Péripéties vécues : 3555
    × Øssements1709
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 08/02/2014
    × Présence : complète
    × Surnom : le koala
    × DCs : Luap Jones

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    38/15  (38/15)
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3555170921Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    avatar
    Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
    http://peekaboo.web-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talent#14http://peekaboo.web-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua#page-body
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3555170921Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
    #2 le 12.06.17 23:29
    Awww quel dommage tu es en retard pour l'event Pénurie de PQ Mais tu peux déjà le lire, et ce n'est pas un mince privilège

    BIENVENUE CHEZ NOUS, SINON

    T'as déjà bien avancé (physique tout rédigé spotted demon) mais si jamais tu as besoin d'aide pour ce qui reste, n'hésite pas
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 19
    × Avatar : Monkey D. Luffy - One Piece
    × Pouvoir : télépathie.
    × Appartement : Brossard
    × Péripéties vécues : 1671
    × Øssements723
    × Age IRL : 16 Féminin
    × Inscription : 12/03/2017
    × Présence : complète
    × DCs : Angel C. Walsh & Anna Kovalenko

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    7/100  (7/100)
    18Masculin19Monkey D. Luffy - One Piecetélépathie.Brossard167172316Féminin12/03/2017complèteAngel C. Walsh & Anna Kovalenko
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1571-haru-there-s-always-a-reason-to-smilehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1597-we-re-friends-right-haruhttp://www.peekaboo-rpg.com/t2164-haru-smartphone
    18Masculin19Monkey D. Luffy - One Piecetélépathie.Brossard167172316Féminin12/03/2017complèteAngel C. Walsh & Anna Kovalenko
    nécromancien
    #3 le 13.06.17 10:14
    Bienvenue, petite luciole
    & bon courage pour finir ta fiche !
    Afficher toute la signature


    RISE UP
    Such is the way of the world, you can never know just where to put all your faith. And how will it grow? Gonna rise up burning black holes in dark memories. Gonna rise up turning mistakes into gold.

    ©️ Frimelda
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 13 Masculin
    × Age post-mortem : 17
    × Avatar : Kirua Zoldik - Hunter × Hunter
    × Appartement : Brossard
    × Métier : Jongleur
    × Péripéties vécues : 439
    × Øssements1696
    × Age IRL : 18 Masculin
    × Inscription : 20/04/2017
    × Présence : réduite

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    25/100  (25/100)
    13Masculin17Kirua Zoldik - Hunter × HunterBrossardJongleur439169618Masculin20/04/2017réduite
    avatar
    zombie
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1763-miles-draw-my-lifehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1782-miles-sketchbook
    13Masculin17Kirua Zoldik - Hunter × HunterBrossardJongleur439169618Masculin20/04/2017réduite
    zombie
    #4 le 13.06.17 18:52
    Bienvenue

    Elle est cool ta couleur de cheveux awé
    avatar
    Invité
    Invité
    #5 le 14.06.17 8:01
    Bienvenue! J'aime le perso de ton avatar, mais ça je te l'ai déjà dit
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 24 Masculin
    × Age post-mortem : 29
    × Avatar : Gin - Hotarubi no mori e
    × Appartement : Pucca
    × Péripéties vécues : 63
    × Øssements419
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 12/06/2017
    × Présence : réduite

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    11/15  (11/15)
    24Masculin29Gin - Hotarubi no mori ePucca6341924Féminin12/06/2017réduite
    avatar
    lémure
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1967-gin-hotarubi-car-une-luciole-sans-lumiere-c-est-juste-une-mouchehttp://www.peekaboo-rpg.com/t2608-gin-luciole-book#71034
    24Masculin29Gin - Hotarubi no mori ePucca6341924Féminin12/06/2017réduite
    lémure
    #6 le 15.06.17 23:59
    Je pense que je peux dire que ma fiche est terminée.
    La chronologie doit être bonne car j'ai du la changer au final.
    Et je n'ai rien oublié, il me semble.

    Merci à tous au passage
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 24 Féminin
    × Age post-mortem : 68
    × Avatar : OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya / OC - Chickens&pies
    × Pouvoir : Contrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirs
    × Croisée avec : Shirley ლ(´ڡ`ლ)
    × Logement : Viens me rendre visite petit coquin c:
    × Métier : Mangemort - Thérapeute clandestin - Professeur d'arts martiaux
    × Péripéties vécues : 1585
    × Øssements1049
    × Age IRL : 25 Féminin
    × Inscription : 21/12/2016
    × Présence : actuellement absent(e)
    × Surnom : le cockatiel
    × DCs : Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    24Féminin68OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya / OC - Chickens&piesContrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirsShirley ლ(´ڡ`ლ)Viens me rendre visite petit coquin c:Mangemort - Thérapeute clandestin - Professeur d'arts martiaux1585104925Féminin21/12/2016actuellement absent(e)le cockatiel Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka
    avatar
    Forever Eulone ~
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1218-ael-shankshttp://www.peekaboo-rpg.com/t1260-le-carnet-d-ael#22064
    24Féminin68OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya / OC - Chickens&piesContrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirsShirley ლ(´ڡ`ლ)Viens me rendre visite petit coquin c:Mangemort - Thérapeute clandestin - Professeur d'arts martiaux1585104925Féminin21/12/2016actuellement absent(e)le cockatiel Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka
    Forever Eulone ~
    #7 le 16.06.17 14:40
    J'aime beaucoup ton vava ! J'espère que tu seras vite validé *^*
    Afficher toute la signature


    "Don't let anyone treat you badly because you're scared of losing them. Someone who comes in and out of your life isn't worth the stress. You are not a reflection of those who could not love you properly. You are a priority, not an option."
    Even the smallest person can change the course of the future.
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 193
    × Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
    × Pouvoir : absolu /PAN/
    × Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
    × Métier : Roi ♛
    × Péripéties vécues : 3555
    × Øssements1709
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 08/02/2014
    × Présence : complète
    × Surnom : le koala
    × DCs : Luap Jones

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    38/15  (38/15)
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3555170921Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    avatar
    Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
    http://peekaboo.web-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talent#14http://peekaboo.web-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua#page-body
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3555170921Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
    #8 le 16.06.17 22:39
    Je viens lire ! Ah bah enfin une fiche finie dans un délai correct

    Identité Alors, pour l'âge de la mort je calcule 24 ans et 11 mois, pour le post-mortem ça lui fait 29 ans et 2 mois Tu penseras à ajouter ça dans ton profil ? Autrement rien à redire par ici, je valide !
    Physique Un physique rédigé donc Eh bien y'a rien qui m'embête ! Cheveux justifiés, détails intéressants, c'est ok
    précisions Bon perso si je vois un mec avec un masque de renard dans la rue je fais encore plus gaffe à lui C'est ok !
    caractère C'est weird que le caractère soit la seule partie à la 3ème personne   Du coup si je comprends bien c'est écrit du point de vue où il est encore vivant ? Je me suis dis ça par rapport au fait qu'il vit au temple étoussa... A moins qu'il ait retrouvé le même temple dans l'au-delà et se le soit réapproprié ?
    histoire Putain mais sa mère est une bitch J'aime bien cette histoire de perso élevé par les moines, ça me rappelle un peu Aang dans Avatar le dernier maître de l'air (Ce serait rigolo que ton perso devienne Nécro parce qu'il a un pouvoir sur l'air   )
    Le moment de la mort est là, c'est l'essentiel pour un Lémure. Par contre il y a un petit détail qui me chagrine sur le post-mortem : le fait qu'il arrive dans l'au-delà en 2016 alors qu'il est mort en 2013 Un oubli de quand tu as changé les dates ? Ou c'est voulu ? Parce que normalement on arrive dans l'au-delà tout de suite après être mort


    un petit détail embêtant
    Juste sur la fin de l'histoire du coup.
    Si tu peux aussi m'éclaircir le détail du temple dans le caractère ce serait super, ou au moins m'expliquer en dehors de la fiche parce que jee suis pas sûr qu'on soit bien sur la même longueur d'ondes
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 24 Masculin
    × Age post-mortem : 29
    × Avatar : Gin - Hotarubi no mori e
    × Appartement : Pucca
    × Péripéties vécues : 63
    × Øssements419
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 12/06/2017
    × Présence : réduite

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    11/15  (11/15)
    24Masculin29Gin - Hotarubi no mori ePucca6341924Féminin12/06/2017réduite
    avatar
    lémure
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1967-gin-hotarubi-car-une-luciole-sans-lumiere-c-est-juste-une-mouchehttp://www.peekaboo-rpg.com/t2608-gin-luciole-book#71034
    24Masculin29Gin - Hotarubi no mori ePucca6341924Féminin12/06/2017réduite
    lémure
    #9 le 16.06.17 22:46
    C'est bon, j'ai corrigé.
    J'avais pas changé l'année et j'avais un décalage d'ondes aussi :3

    Edit : Oui caractère de son vivant, je trouvais cela sympa d'avoir écrit à plusieurs personne et divers moment de sa vie, si je peux dire :3 Après le fait de retrouver le temps dans l'au delà est une idée sympa, j'y avais pas pensé :<
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 193
    × Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
    × Pouvoir : absolu /PAN/
    × Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
    × Métier : Roi ♛
    × Péripéties vécues : 3555
    × Øssements1709
    × Age IRL : 21 Féminin
    × Inscription : 08/02/2014
    × Présence : complète
    × Surnom : le koala
    × DCs : Luap Jones

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    38/15  (38/15)
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3555170921Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    avatar
    Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
    http://peekaboo.web-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talent#14http://peekaboo.web-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua#page-body
    18Masculin193Greed/Lin Yao - FMAabsolu /PAN/(à venir, je suis sdf présentement)Roi ♛3555170921Féminin08/02/2014complètele koalaLuap Jones
    Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
    #10 le 16.06.17 23:28
    Tu es validé ! Alors c'est bon !


    Félicitations, tu peux désormais aller rp !
    A son arrivée dans l'au-delà, ton personnage aura également été placé pendant une semaine dans un des appartements de l'agence Azazel :

    L'appartement Pucca
    En te rendant dans le sous-forum qui y correspond, tu trouveras un sujet de "flood privé" réservé pour la discussion avec tes colocataires, n'hésite pas à t'y présenter pour nouer de premiers liens sur le forum o/

    En parallèle, pense à aller recenser ton avatar dans le bottin pour ne pas qu'un futur nouveau te le pique, et à remplir les différents champs de ton profil ♥️.

    Tu pourras éventuellement aussi te créer un carnet spectral pour qu'on vienne te demander des liens et des rps, et surtout qu'on sache où tu en es dans ta vie sur le forum !

    Enfin, même si on n'a pas envie d'y penser à peine validé, tu peux aussi passer faire un tour dans ce sujet afin de prévoir une éventuelle disparition de personnage en cas de reboot, de départ ou d'inactivité future

    Je pense que tu es assez submergé de liens pour le moment, je te laisse profiter du forum, étant donné que tu es officiellement un Lémure !
    Aller à la page : 1, 2  Suivant
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires