(you're the) devil in disguise || ft Ekaitz

    #le 08.06.17 0:02

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 29 Féminin
    × Age post-mortem : 32
    × Appartement : Lascaux
    × Péripéties vécues : 3407
    × Øssements 14
    × Age IRL : 18 Féminin
    × Inscription : 15/12/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le perroquet
    × DCs : Ayaki Kobayashi
    ★ MISS MOMIE 2017 ★
    ★ MISS MOMIE 2017 ★

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/15  (100/15)
    29 Féminin 32 Lascaux 3407 14 18 Féminin 15/12/2016 réduite le perroquet Ayaki Kobayashi

    (you're the) devil in disguise


    Il faisait sans doute trop beau pour rester à l’intérieur puisque la salle informatique était vidée. Bien sûr, il y avait les habitués blêmis par le manque de sommeil, la malnutrition et les rares expositions au soleil, mais un silence inhabituel régnait dans ce lieu généralement un peu plus animé. Les nombreuses heures passés devant l’écran lumineux rougissaient les yeux cernés et petits de fatigue des quelques spectres présents. De ce que Shirley avait compris, ils jouaient tous à League of Ectoplasm, un jeu en ligne très à la mode ces derniers temps. Ils ne faisaient pas attention à elle et elle en faisait de même, malgré son inquiétude vis-à-vis le nombre d'heures qu'ils consacraient à ce jeu vidéo...

    Tandis que Shirley faisait défiler les plus récentes photos que Cassian avait postées récemment FaceDeath, elle remarqua du coin de l'oeil un homme qui semblait galérer un peu. Un poste de travail les séparait, mais elle pouvait parfaitement voir ce que son écran affichait et c'est avec embarras qu'elle en déduisit qu'il pouvait en faire de même. Shirley quitta rapidement le profil qu'elle avait étudié attentivement et retourna plutôt sur la page de messageries instantanées en espérant qu'il ne l'avait pas surprise en pleine session de stalking de son crush...

    Une dizaine de minutes plus tard, son regard se posa à nouveau sur le jeune homme. Il ne comprenait toujours pas le fonctionnement de l'appareil et elle sentait que sa patience atteignait ses limites...

    V-Vous avez besoin d'aide, p-peut-être? proposa-t-elle gentiment.

    #le 13.06.17 18:30

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 24 Transgenre
    × Age post-mortem : 55
    × Avatar : Made by Raven
    × Appartement : Pucca
    × Péripéties vécues : 49
    × Øssements 110
    × Age IRL : 18 Féminin
    × Inscription : 18/03/2017
    × Présence : complète
    × DCs : Lynn Ahern
    lémure
    lémure

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    13/15  (13/15)
    24 Transgenre 55 Made by Raven Pucca 49 110 18 Féminin 18/03/2017 complète Lynn Ahern

    「(you're the) devil in disguise」

    Ekaïtz et Shirley
    Je tenais entre les mains ce qui - apparemment - s’appelait une clef USB. Je n’étais pas certain de son utilité mais apparemment elle contenait plusieurs musiques d’Elvis (ça non plus je ne comprenais pas vraiment comment c’était possible d’ailleurs). On me l’avait donné quelques jours plus tôt comme cadeau, je l’avais gentillement accepté sans oublier de préciser que ça ne me servirait pas parce-que j’avais plusieurs vinyles du chanteur et que je pouvais très bien les écouter sur ma platine vinyles, ce à quoi j’avais eu comme réponse un “ justement “. On m’avait également expliqué que je pouvais tout mettre sur mon téléphone grâce à un ordinateur et voilà comment je me retrouvais à marcher jusqu’à la salle informatique, lieu où je n’avais jamais mis les pieds, je n’avais d’ailleurs jamais utilisé d’ordinateur de ma vie et m’attendais au pire.
    En entrant dans la pièce, le manque de luminosité et l’odeur qui y régnait me fit presque faire demi-tour. La plupart des personnes présentes ne semblaient même pas m’avoir remarqué et préféraient fixer leurs écrans. Au fur et à mesure que j’avançais dans la salle, j’avais l’impression que l’état des fantômes se dégradaient mais au final tous avaient l’air exténué mais étonnement, ils semblaient aussi extrêmement concentrés sur ce qui se passait devant eux. Un silence presque effrayant envahissait la pièce, ce qui me fit me dépêcher de trouver une place de libre.
    Rien que d’allumer la machine fut une épreuve. Je passai bien une dizaine de minutes à trouver le bouton. L’écran jusqu’alors noir prit une teinte bleu avant que diverses icônes apparaissent. Je ne savais pas ce que j’étais censé faire désormais et décidai de cliquer un peu partout en espérant que cela fonctionne. Ce n’était évidemment pas une bonne idée car rapidement, des pages s’ouvrirent un peu partout sur mon écran, toutes me proposant diverses choses : un Ipad, des rencontres dans ma région, un jeu sur téléphone, autrement dit, des choses qui ne m’intéressaient pas. J’étais à ça d’abandonner l’ordinateur et de jeter cette clef USB - qui ne ressemblait en rien à une clef d'ailleurs - quand j’entendis quelqu’un me parler.

    - V-Vous avez besoin d'aide, p-peut-être?

    Mon regard se posa sur la jeune femme sur ma droite. Elle était tranquillement assise à sa place et contrairement à moi semblait s’y connaître avec ces machines. Je lui souris et répondis :

    - Je veux bien oui. Je suis censé mettre les musiques qui se trouve dedans , dis-je en montrant la clef USB, dans mon téléphone et je n’ai aucune idée de comment faire.

    #le 22.06.17 2:28

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 29 Féminin
    × Age post-mortem : 32
    × Appartement : Lascaux
    × Péripéties vécues : 3407
    × Øssements 14
    × Age IRL : 18 Féminin
    × Inscription : 15/12/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le perroquet
    × DCs : Ayaki Kobayashi
    ★ MISS MOMIE 2017 ★
    ★ MISS MOMIE 2017 ★

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/15  (100/15)
    29 Féminin 32 Lascaux 3407 14 18 Féminin 15/12/2016 réduite le perroquet Ayaki Kobayashi

    (you're the) devil in disguise


    Sa proposition lui coûta un regard déconcerté par ses bandages, mais Shirley ne lui en tenait pas vigueur parce qu'elle avait l'habitude et que la politesse dans son sourire était accueillante. Sachant pertinemment que son physique embarrassait ceux à qui elle adressait la parole, qu'ils croient qu'ils s'agissent d'un style personnel discutable ou d'une grave blessure, la jeune femme évitait donc généralement d'aborder qui que ce soit. À la vue de son apparence peu commune, les présomptions sur sa personne n'étaient jamais rares et elle préférait les minimiser en se faisant le plus discrète possible. Mais lorsqu'on avait besoin d'elle, Shirley surmontait cette crainte d'être remarquée pour tendre la main à son prochain. Même si ça signifiait d'être regardée ainsi.

    Elle se déconnecta de FaceDeath et prit place au poste de travail qui les séparait en affichant un mince sourire amical qui ne dissimulait pas pour autant son amusement. Et, du coin de l'oeil, elle aperçut des bandages sur les doigts du jeune homme. Plutôt que de relever son observation, elle pointa la prise USB de l'ordinateur.

    Il f-faut mettre la clé ici. Tu as le fil de t-ton téléphone? Il te le faudra a-aussi.

    Ses yeux glissèrent à son insu jusqu'à ses doigts bandés qui ne manquèrent pas d'éveiller davantage sa curiosité et sa sympathie. Était-ce donc ça de se retrouver face à quelqu'un qui se cachait sous des bandages? L'envie, non, le besoin de savoir ce qu'ils dissimulaient? Sous les bandelettes de tissu, Shirley s'imaginait des doigts décharnés au bout desquels des ongles accumulaient le sang. Sa peau écorchée saignait, mais pas suffisamment pour créer des taches circulaires rougeoyantes sur les bandages encore immaculés. Ces blessures avaient peut-être été affligées par des dents qui ne se satisfaisait plus de l'ongle et qui s'étaient attaqués obsessivement à la peau tendre et fragile. Faillait-il blâmer une anxiété trop grande? Ou se trompait-elle sur son compte? La question la brûlait mais sa politesse lui interdisait catégoriquement d'aller les chercher.

    nos partenaires