ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Cinemont a posté un rp libre dans l'allée des cerisiers

    Alexiel Etsuko cherche plusieurs rps pour son personnage deux en un.

    Alexiel Etsuko a posté un rp libre dans l'appartement Kiss

    Urie Kaneki recherche divers vampires pour rp !

    Ao Ishidaru recherches plusieurs liens menant à des rps.

    Event du moment
    Calendrier de l'avent
    du 1er au 24 décembre

    La grotte aux merveilles [rp solo]

    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 86
    × Avatar : Rokudo Mukro - KHR
    × Pouvoir : Illusion
    × Appartement : Bozo
    × Métier : Revendeur de potions/Musicien
    × Péripéties vécues : 863
    × Øssements745
    × Age IRL : 29 Transgenre
    × Inscription : 03/04/2017
    × Présence : complète
    × DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien86374529Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonighthttp://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien86374529Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    nécromancien
    Terminé
    #1 le 05.06.17 15:02
    La grotte aux merveilles

    Maxence avait un trou béant, il pouvait le sentir dans son cœur. Il riait, il se voyait comme dans ce manga bizarre parlant de fantôme qui du coup était populaire dans le monde des morts. Il avait un rire amer, digne de tout ce qui lui traversait l'esprit. Le goût de la défaite sur les bout de ses lèvres. Il lâchait un soupir. Avant de se tourner sur le côté. Il détestait que son don lui échappe. Pour preuve, il s'était fait berner par ses propres illusions. Il grognait doucement, bizarrement, le fait qu'il soit toujours à Lascaux prouvait à quel point il était faible. Il fermait un peu ses yeux. Il aimerait parfois que tout se soit mieux passé. Il avait un sourire amer. Il voulait bien retomber dans une illusion si cette dernière comblait le trou qu'il sentait. Il tendait le bras, il pouvait sentir les plumes de sa chouette. Il savait qu'elle était très attachée à lui, malgré son côté sauvage qui lui avait tant plu. Il pinçait ses doigts. Il riait.

    « Tu me fais mal ma belle. »

    La demoiselle à plumes se mettait à poncer les doigts de son maître. Il riait doucement. Il adorait ça. Ces moments avec sa chouette était inestimable à ses yeux. C'est un des rares moments, où il se permettait d'être tendre. Il caressait ses plumes blanches. Il se sentait en paix avec lui-même. La sensation d'être là et bien là où il était lui faisait un bien fou. Malgré les douleurs légères, il se mettait assis sur le matelas. Il ouvrait les yeux. Il pouvait voir le mur de cet endroit. Il pouffait, alors pour une fois, il utilisait sciemment son don. Il décidait de faire danser un dessin ancien qui se transformait. Il souriait en voyant le dessin changer sous ses yeux, avec cette seule volonté de le divertir. C'était le produit de son imagination. Le dessin trouvait un partenaire. Ils dansaient avant de devenir qu'un. Il riait. Il aimait son don, il l'adorait. Mais il avait eu pas mal de faiblesses. C'est qui avait pas mal penché la balance quand Eden lui avait dit de se calmer sur ce dernier. Sauf que sans pratique, il savait qu'il n'avait rien. Il se demandait comment se dernier prendrait son contrôle de ce dernier. Il devait essayé. Il avait peut-être eu de la chance cette fois. Mais il devait tester ça contre quelqu'un d'autre. Bon, Shirley, malgré sa bonté ne l'appréciant pas ne serait pas une bonne victime. Il devait en trouver une, mais où ? Il grattait les plumes de sa chouette. Son animal l'observait. Il se mordait la lèvre.

    « Ma belle, je peux tester sur toi quelque chose ? »

    L'animal hululait avant de  pincer son oreille. Il riait. Elle savait que son maître était spécial c'était pour ça qu'elle était toujours revenu vers lui. Comme lui prouvait sa présence actuelle à ces côtés, alors qu'il faisait tout son possible de se sortir de sa situation. Il avait besoin de sa présence amicale, la seule que e monde semblait lui accorder. Il lançait une illusion assez gentille sur sa chouette. Mais elle ne pourrait pas lui prouver qu'il avait réussi. Il fallait un être humain. Il soupirait, il avait beau retourner la situation dans tous les sens. Puis lui venait un éclair de génie. Bon, il allait devoir dépenser des ossements, mais c'était pour le bien de son avenir. Il composait le numéro des renseignement, ce dernier lui donnant celui d'un pizzeria. Qui livrait dans l'agence. Il souriait. Il avait sa victime toute trouvée. Il souriait, il disait être là dans un quart d'heure. Alors il se dirigeait vers la porte de l'appartement, profitant d'un moment d'absence de la dame qui veillait sur lui. Il ouvrait la porte quelques instants après que la personne frappait de bref de coup sur cette dernière.

    Quel ne fut pas sa surprise quand il voyait la personne devant lui, un homme d'une vingtaine d'année, du moins physiquement avec un petit uniforme de livreur qui ne lui allait pas vraiment. Mais ce jeune homme était tout à fait à son goût, sans parler de ses son tatouage bien visible. Maxence allait profiter de sa présence plutôt deux fois qu'une.

    « C'est vous qui avez commander une marguerita ?
    -C'est bien moi... »

    Alors qu'il prenait la boite chauffé par la préparation qu'elle contenait. Maxence profitait que ce jeune homme soit là pour lancer une illusion derrière les fagots. La grotte s'était métamorphosé en bel appartement moderne rempli d'objets tous les plus osé les uns des autres. Il continuait son illusion en ajoutant un pur produit de son imagination une chimère comme on avait jamais vu. Le corps d'une chien, la tête d'une girafe, les ailes d'un héron, la queue d'un cerf. L'homme se mettait à hurler.

    « Qu'est que ce truc ?! »

    Son illusion fonctionnait du tonnerre, car l'animal imaginaire se frottait contre Maxence, ce dernier ne ressentait rien avant de mordre le pauvre livreur qui tombait dans les pommes. Un si beau jeune homme, il n'allait pas laisser ce dernier s'écrouler, il annulait la partie créature et allongeait le jeune homme sur le canapé, caressant doucement ses lignes. Il aimait ce qu'il voyait. Il gardait son illusion parfaite de l'appartement moderne. Il grignotait un morceau de pizza, après tout, il avait payé. Il souriait en voyant son beau livreur se réveiller.

    « Ce n'était pas vrai, cette bestiole n'existait pas.
    -Sûrement que vous êtes fatigué, d'ailleurs, il faudrait penser à vous nourrir. Il y a bien assez de pizza pour deux, ça vous dis ?
    -Je veux bien. »

    Maxence coupait un morceau et la tendait à cet homme qui avait l'illusion que la part était pile son type de pizza préféré. Il avait deviner que cet homme était du genre tête brûlée. Qu'il était livreur seulement pour l'argent. Il devait avoir un projet à financer pour accepter ce genre de boulot.

    « Merci... Euh...
    -Maxence et vous ?
    -Michel. Joli appartement, je ne savais pas que l'agence avait adopté le style playboy... »

    Maxence se mettait à rire tout seul, avant de se pencher doucement près de l'oreille du pauvre livreur. Ce dernier rougissait furieusement, ça faisait sourire l’illusionniste. Il prononçait quelques mots en allemand. Et son illusion disparaissait. L'homme reculait envoyant le décor changer. Il courait vers la sortie, laissant Maxence seul. Son illusion était donc contrôlée. Il souriait. Il maîtrisait son don. Même si c'était dommage que ce joli vendeur se soit enfuit. Il mangeait la moitié de la pizza et laissait l'autre moitié à son hôte. Il marquait son nom sur la boîte.
    Codage par Libella sur Graphiorum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires