ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Cinemont a posté un rp libre dans l'allée des cerisiers

    Alexiel Etsuko cherche plusieurs rps pour son personnage deux en un.

    Alexiel Etsuko a posté un rp libre dans l'appartement Kiss

    Urie Kaneki recherche divers vampires pour rp !

    Ao Ishidaru recherches plusieurs liens menant à des rps.

    Event du moment
    Calendrier de l'avent
    du 1er au 24 décembre

    Clapotis étouffés ◈ Urie & Cassian

    Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 20 Masculin
    × Age post-mortem : 20
    × Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-Hi
    × Pouvoir : Jurer comme un charretier
    × Croisée avec : Ta mère
    × Logement : ici
    × Métier : Second du roi des vampires
    × Péripéties vécues : 1075
    × Øssements3511
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 30/04/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le scolopendre
    × DCs : Alexiel Etsuko

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreiciSecond du roi des vampires1075351124Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    avatar
    ●Prince of Vampires●
    Clopeur Nocturne

    http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kanekihttp://carnetspectral.pab
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreiciSecond du roi des vampires1075351124Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    ●Prince of Vampires●Clopeur Nocturne
    Terminé
    #31 le 28.07.17 14:20

    Clapotis étouffés

    - Du Curie, quelle bonne idée! -


    Je fais partie de ceux qui n’ont aucune patience, si ce n’est celle des autres que je malmène avec un amusement presque enfantin. Alors lorsque le brun attrape mon portable et décide de me le confisquer comme on le ferait avec un gamin cela m’arrache un sourire. Je me disais bien qu’il était du genre à aimer avoir l’attention portée sur lui. Et ce que je venais de faire, c’était un peu comme un mélange sucré salé. L’un égayant l’autre d’une manière presque divine, taquinant mon palais et surtout mes envies de jouer d'avantage.

    Il me parle d'envies que je n'ai pas mentionné, je n'y étais pas encore même… L’idée qu’il y soit déjà me plaît. Il se détourne et me tourne le dos, faisant passer son mécontentement via sa gestuelle. Il me laisse sciemment à cet instant où je dois choisir entre continuer ou stopper cet élan cavalier.

    Tu n'es qu'une petite boudeuse. À peine une princesse pourrie qui quémande silencieusement l'attention. Tu cherches par extension une légitimité de ses défauts dans les yeux des autres. Ce serait moi ou n'importe qui que tu t'en ficherais. Moi aussi d'ailleurs. Et c'est bien pour ça qu'en quelques enjambées j'ai tôt fait de réduire la distance que tu as mis à néant. 

    Ma main droite s'est glissée dans la poche de ton jean encore trempé. Mais la paume ne cherche pas mon portable. Elle se plaque contre cette demi-lune et la presse pendant que mon autre main s'est glissée de ta taille jusqu'à ton abdomen, remontant au point de rencontre de tes clavicules. Mon index s’amuse de tes os saillants. J'y presse mes doigts qui finissent par te faire relever le menton après avoir joué dans ton cou un bref instant. L’action a été plutôt rapide, juste assez pour que tu n’aies pas le temps d’en placer une.

    "Comme nous sommes dans les leçons de morale, j’en ai une pour toi : on ne pique pas les affaires des autres... et si l'on souhaite quelque chose en particulier on le demande."

    Je retire enfin ma main de sa poche en ayant pris soin de saisir mon portable auquel je donne une seconde d'attention avant de le ranger dans ma poche.

    "Là, je suis tout à toi pour tes demandes.. Alors, hm?"

    Je marque un peu plus l'inclinaison de son visage. Mon index et mon pouce maintiennent sa mâchoire, le reste s'est plaqué contre sa gorge. Je relâche suffisamment pour que mon pouce glisse contre sa lèvre inférieure, tirant légèrement dessus, juste assez pour voir la pointe rosée de sa langue.

    "Tu veux que je t'embrasse?"

    Il ne l'a pas dit exactement avec ces termes. Mais on peut jouer non? Avec les mots, avec la langue... le surplombant mon visage s'incline au-dessus du sien. Je l'empêche à peine de bouger. Je ne force rien, je marque les appuis sur sa peau tout au plus. S'il a de l'aplomb et qu'il confirme mes dires, le faire ne me dérangerait pas, loin de là. Je propose ce que je suis en mesure de faire, c'est aussi simple.

    Mon sourire est taquin, j'abuse un peu de ma superbe je l'avoue. Une tête de plus et je suis aux anges, la bonne humeur à fait son entrée et ce petit - par sa taille et son attitude - a - presque - la totalité mon attention. Mais ce serait mentir que de dire que je n'attends pas quelque chose d'autre. Cet autre qui, à sa simple évocation m'a donné cette envie bien déviante.

    Et bien que je ne le quitte pas de mes yeux, ces perles devenues aigue-marine, je relâche un peu la pression sur sa nuque. Le corps humain a tout de même ses limites et il ne faut pas jouer avec, même mort. Quant au reste on peut s'amuser avec, ça ne sera que sensations et autres émotions. Ça ne se répare pas vraiment non plus d'ailleurs, mais c'est bien plus malléable.

    Made by Urie Kaneki

    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 27
    × Avatar : Keith (Voltron)
    × Pouvoir : visions
    × Logement : Maison d'Ael
    × Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
    × Péripéties vécues : 6651
    × Øssements1267
    × Age IRL : 20 Autre
    × Inscription : 11/02/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le sans-surnom
    × DCs : Léandre / Brendan

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    68/100  (68/100)
    19Masculin27Keith (Voltron)visionsMaison d'AelPetits boulots et sbire de Teodora6651126720Autre11/02/2017complètele sans-surnomLéandre / Brendan
    avatar
    FLOODSHOOTER
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paperhttp://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy
    19Masculin27Keith (Voltron)visionsMaison d'AelPetits boulots et sbire de Teodora6651126720Autre11/02/2017complètele sans-surnomLéandre / Brendan
    ★ FLOODSHOOTER ★
    Terminé
    #32 le 02.08.17 13:59

    planche tangible
    Etrangère mais pas inconnue. Il suspectait évidemment qu'Urie aurait répliqué un geste suite au vol qu'on venait de faire de son cellulaire.
    Aucune permission demandée de la part de Cassian, pourquoi y en aurait-il une de la part d'Urie ? En somme, sa réplique était normale et coïncidait avec l'appropriation du bien.

    Un bien, c'est quelque chose qu'on possède, qu'on utilise. Une personne n'est pas un bien mais qu'est ce que Cassian ? C'était souvent une problématique qu'il se posait face au reste du monde. Il ne savait vraiment s'il appartenait à ce monde des morts ou alors au monde matériel. Dans l'instant, Urie lui apporta un brin de réponse qu'il ne prit pas méchamment, étonnement. Après tout, c'était bien aussi qu'on use de lui. Dans une certaine mesure, plus intéressant fut sa valeur en tant qu'objet qu'en tant que spectre.
    Utile mais pas sociable et pourtant, le zombie se mit à émettre un hoquet de surprise lorsqu'il sentit la pression s'exerçait en une pincée au niveau, non pas du portable, mais de sa chair. Purement impoli mais si on considérait l'échange dans son intégralité, l'hypocrisie du brun et l'indiscrétion de l'autre n'avaient été couplées que pour détruire la potentielle civilité.

    Pourtant, il s'amusait à dire le contraire ; que c'était des leçons de morale entre un animal et en objet. Il s'amusait surtout à agir ; animal jouant avec un jouet. Si sa main s'était déplacée sur un endroit précis, elle s'y reposait par la suite pour laisser l'autre, plus, jalouse, conquérir plus de chair. Contre son abdomen, il atteignit vite le menton de la victime comme pour chuchoter des paroles interdites que seul Cassian pourrait entendre ou alors, que seul lui veuille entendre, difficile à dire. Assimilable à un coquillage, le jeune homme pouvait tendre l'oreille à l'intérieur

    Tout à lui. N'était ce pas un peu paradoxal sachant qu'Urie voulait profiter de quelqu'un de plus docile ? La voilà, sa marionnette qui ne pipait mot quand on manipulait ses clavicules.
    Si le zombie détenait désormais toute l'attention du japonais, ce dernier l'avait depuis le début, quant à lui. Ses yeux pétillaient mais moins lorsque un écran lui faisait concurrence.
    Au final, ses demandes ne comptaient pas, il devait juste correspondre au jeu qu'Urie tenter d'instaurer. Curieusement, il donnait un peu d'autorisation avant la fin, un peu comme un ultimatum. Si l'américain rentrait dans ce piège, c'était fini, il n'aurait plus une seule occasion de s'octroyer des droits.
    Plus une seule fois il ne pourrait dire non. Et ça se concluait en un oui et des accords et fiançailles entre des paires de lèvres.

    — Je ne sais pas. Toi, tu veux ?

    Cette réflexion était trop complexe pour un être qui ne cherchait qu'à être passif et désirable. Il n'entreprenait que peu, même jamais. En réalité, il savait mais il ne savait faire la part entre le oui poli ou le non retenu. S'il décidait, c'était un risque alors il préférait disséminer des indices un peu partout. À la manière d'un petit Poucet, il jetait des pierres de sorte à ce qu'elles soient récoltées, cela dit, comme des mies de pain, pour construire un incroyable édifice assez voyant pour accueillir une potentielle romance.
    Il désirait dans un feu insoutenable. Ses mains se lièrent pour le garder au chaud, derrière son dos mouillée.
    Il réfléchissait dans de l'eau bouillante. Son doigt vint chercher une mèche encore humide, pas plaquée comme le reste de sa chevelure, sur son crâne, pour la tourner autour du membre.
    Il attendait dans le vent poussant. Son dos se courba, proche d'Urie, patientant pour une réaction de son voisin.
    Il se tassait dans la terre plus mouvante. Ses jambes exécutaient une valse pour tracer des contours dans le sable.

    Autour de lui, donc, il n'y avait que tous ces éléments et Urie. Seul être humain présent pour écouter et constater ses secrets que ses lèvres mordaient pour contenir quelque chose qui aurait pu être sortable. En effet, il se mit à mordre ses lèvres. Les mots ne sortirent donc pas mais tous les mebres parlaient pour le reste puisqu'ils ne pouvaient être bloquer.

    Urie dos à lui, il abaissa la tête pour tenter de se plonger dans l'eau pleine de venin comme ce piège qui se resserrait autour de lui. Si le manque de position n'était pas clair, ce n'était pas une finalité, donc.

    — On peut, tout au moins, essayer, je pense.

    Il n'osa regarder son interlocuteur, prison pour lui mais pas assez intime pour voir la réaction sur son visage dans cette posture.
    Il n'osait pas puisque c'était déjà trop. Un pied dans le vide.
    Afficher toute la signature


    nothing hurts
    cause i'm nothing
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 20 Masculin
    × Age post-mortem : 20
    × Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-Hi
    × Pouvoir : Jurer comme un charretier
    × Croisée avec : Ta mère
    × Logement : ici
    × Métier : Second du roi des vampires
    × Péripéties vécues : 1075
    × Øssements3511
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 30/04/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le scolopendre
    × DCs : Alexiel Etsuko

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreiciSecond du roi des vampires1075351124Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    avatar
    ●Prince of Vampires●
    Clopeur Nocturne

    http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kanekihttp://carnetspectral.pab
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreiciSecond du roi des vampires1075351124Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    ●Prince of Vampires●Clopeur Nocturne
    Terminé
    #33 le 05.08.17 20:29



    A quelle sauce?

    1) Effleurements déviants
    2) Amusement papillaire
    3) Pourquoi y'a que moi qui bosserait?
    4) Combinaisons variées
    5) Peintures rougies
    6) Tout à la fois



    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
    × Age post-mortem : 0
    × Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
    × Pouvoir : omnipotente
    × Péripéties vécues : 1991
    × Øssements2071
    × Age IRL : 0 Autre
    × Inscription : 15/03/2014

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    0/0  (0/0)
    0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente199120710Autre15/03/2014
    avatar
    maitre de la mort
    0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente199120710Autre15/03/2014
    maitre de la mort
    Terminé
    #34 le 05.08.17 20:29
    Le membre 'Urie Kaneki' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


    '6 FACES' :
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 20 Masculin
    × Age post-mortem : 20
    × Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-Hi
    × Pouvoir : Jurer comme un charretier
    × Croisée avec : Ta mère
    × Logement : ici
    × Métier : Second du roi des vampires
    × Péripéties vécues : 1075
    × Øssements3511
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 30/04/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le scolopendre
    × DCs : Alexiel Etsuko

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreiciSecond du roi des vampires1075351124Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    avatar
    ●Prince of Vampires●
    Clopeur Nocturne

    http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kanekihttp://carnetspectral.pab
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreiciSecond du roi des vampires1075351124Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    ●Prince of Vampires●Clopeur Nocturne
    Terminé
    #35 le 12.08.17 6:01

    Clapotis étouffés

    - Du Curie, quelle bonne idée! -


    Cette réflexion est pourtant très simple. Tu veux ou tu ne veux pas.

    Me laisser le choix quant à la décision ne me laisse penser qu’une chose : t’es qu’un dégonflé. Cela dit ça veut dire que t’es plutôt malléable. Ton visage et tes actions semblent s’adapter à ce qu’il y a en face de toi, jusqu’à quel point tu peux te plier sans que ça n’explose tes jolies expressions bien choisies? Ta peinture, à quel moment va-t-elle s’écailler? Et à ce moment, il ne me restera plus qu’à gratter soigneusement les couches avec mes ongles. J’ai bien conscience d’à quel point les gens peuvent revêtir des masques histoire de se fondre en société. Je le faisais de mon vivant. A présent, seulement lorsque j’en ai quelque chose à tirer.

    Déjà maintenant tu t’étioles. Je n’ai rien fait, aucun agissement de plus que de te fixer. Mon visage au-dessus du tien j’observe soigneusement tes lèvres cherchant à trouver la bonne réponse. Es-tu en train d’essayer différentes versions, vérifier celle qui sonnerait le plus juste et pourrait résonner en moi correctement? C’est ça, t’es juste une partition vierge et tu tentes d’incruster sur le papier une mélodie qui ne sonne pas faux.

    Mes bras sont restés autour de tes épaules. Je ne te retiens pas vraiment, tout est souplement placé. Ma main gauche rejoint ton épaule droite, pendant ce temps ma main droite reste dans le vide, ma paume vers le bas. Dans ta réflexion je te laisse te rappeler ma présence pour que tu te hâtes un peu. Allez, donne-moi un truc à me mettre sous la dent à la fin. Tu es mou.

    Tu veux être une poupée gonflable? Pour tout te dire ça m'intéresse à peine...  Ce qui émane de toi est bien loin de ce que j'aimerais ressentir. Mais tant pis, j'ai trouvé un vague intérêt en attendant qu'il ramène son cul. Clairement, tu vas être un passe-temps, je t'ai dit j'aime bien gratter. Mettre mes doigts dans les mécanismes et voir s’ils se font broyer ou si le système s’arrête totalement de fonctionner.

    Son visage se penche en avant comme on le ferait lors d'une confession et ses mots me font doucement rire. Tu ne te mouilles clairement pas. Cet pose prostrée alors que tu me demandes une action. Feignasse. Dans un léger rictus je souffle.

    " Tout au moins?.. " - je vois.

    Tu ne peux pas mieux faire? Là avec ta posture prostrée. J’appuie ma joue contre sa tempe, inclinant légèrement mon visage pour que mes lèvres soient près de son oreille. Ma voix est d’une neutralité perturbante je suppose, surtout pour quelqu’un pour toi qui essaie de trouver le bon pied sur lequel danser.

    " Ça n’est pas comme ça que l'on demande quelque chose... "

    J’ai profité de ma prise sur son épaule pour opérer un mouvement. Sans le moindre signe de mon intention, je lui fais faire volte-face.

    Ce qu’on apprend à l’armée c’est le respect. On demande à un soldat de se tenir droit, le torse bombé, l’air fier. Le regard porté vers l’horizon. Si l’on s’adresse à lui il répond distinctement en articulant.  

    Je n’en demande peut-être pas autant de toi, ne t’en fais pas. Je suis plutôt magnanime en mon genre en fait. Tout dépend de ce que j’attends - ou non - de l’autre. Et de toi je n'espère pas grand chose pour tout dire.

    Je deviens marionnettiste.

    Paume vers le haut, j’ai attrapé ta mâchoire entre la pince que forme ma main. Je te force à relever le regard, ou tout du moins le visage vers moi, qui suis désormais face à toi. Mon air impassible est revenu détendre mes traits, tu dois le remarquer vu le peu de distance qui séparent désormais nos visages. J’ancre mes prunelles aux tiennes, comme amusé par la gêne que j’aime à faire grandir, la voyant s’étendre peu à peu comme un feu de forêt.

    Je t’ai forcé à une légère inclinaison, mon pouce et mon index marquent ta peau, la blanchissent sous la pression qu’ils y exercent. Lentement j’ai commencé à réduire la distance séparant nos visage. Je te scrute, m’amusant mentalement de tes réactions, ton regard fuyant ainsi que les subtiles mouvements de tes lèvres.

    Cherches-tu encore la bonne réponse à m’apporter? Je m’en fous tu sais.

    Mon nez frôle le tien et mon souffle se perd contre tes lèvres. Je laisse passer un bref instant, comme un sablier dont on scrute chaque grain de sable jusqu'à ce qu'il disparaisse. Tu n'es qu'un parmi d'autres, et j'ai jeté mon dévolu sur toi. Tu es cet infime se faisant avaler par le vide du sablier et je vais scruter la moindre de tes réactions, la moindre fissure.

    Le temps reprend, la distance a laissé place au néant, et ce dernier est assez tiède contre tes lèvres. Mais je suis du genre taquin et ma taquinerie ne saurait s'arrêter là. Déjà la pointe rosée de ma langue est venue se perdre, jouant de ce sillon séparant ces deux pétales. Narguant de les entrouvrir, usant de la surprise pour conquérir cette jumelle timide qu'elle effleure à peine. Juste assez pour que tu sentes ce bijou en titane qui l'orne.

    Mes instincts ont pris le dessus lorsque je mords ta lèvre inférieure, subrepticement. Juste assez pour marquer, pas assez pour saigner. Je relâche la pression de mes dents sur ce bout de chaire pour revenir plus franchement contre ta bouche. J'y pénètre et malmène tendrement sa locataire dans un long baiser humide. Jouant subtilement entre sensualité et fermeté. Retenant ton corps près du mien tout du long, ma main libre solidement ancrée sur ta hanche.

    Et si je relâche ma prise sur ta mâchoire c'est seulement car je te sens à bout de souffle. Je me lèche les lèvres, essuyant un fin filet de salive et termine par le revers de ma main.

    Mes yeux n'ont, quant à eux, pas perdu une seule miette de cet étrange spectacle auquel je viens de m'adonner. Comme pour continuer dans cette légère torture je ne dis mot et te laisse tout le loisir de réagir... je l'espère le plus naturellement du monde.

    Made by Urie Kaneki

    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 27
    × Avatar : Keith (Voltron)
    × Pouvoir : visions
    × Logement : Maison d'Ael
    × Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
    × Péripéties vécues : 6651
    × Øssements1267
    × Age IRL : 20 Autre
    × Inscription : 11/02/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le sans-surnom
    × DCs : Léandre / Brendan

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    68/100  (68/100)
    19Masculin27Keith (Voltron)visionsMaison d'AelPetits boulots et sbire de Teodora6651126720Autre11/02/2017complètele sans-surnomLéandre / Brendan
    avatar
    FLOODSHOOTER
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paperhttp://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy
    19Masculin27Keith (Voltron)visionsMaison d'AelPetits boulots et sbire de Teodora6651126720Autre11/02/2017complètele sans-surnomLéandre / Brendan
    ★ FLOODSHOOTER ★
    Terminé
    #36 le 24.08.17 13:24

    la tasse amère
    Dans un carrousel plus démoniaque qu'enchanté, le garçon ne sentit donc pas forcément emporté mais plutôt forcé.
    Pressant il était.
    Pressant ses doigts contre son menton ainsi que sur le reste de sa mâchoire qui, anguleuse, aurait bientôt fait de devenir estropié au vu de la blancheur que le tortionnaire appliquait.

    Certes, Cassian avait émis un certain désir mais pas un désir sûr par l'évocation d'un « peut-être », préférant laisser faire plutôt que faire. Après tout, il n'avait eu le désir comme de désir. Voulait-il vraiment un rapprochement avec Urie ?
    À la fois oui puisqu'il avait un certain charme et parce qu'il avait une terrible envie de se racheter.
    À la fois non puisqu'il était trop curieux et qu'il était juste considérer comme un remboursement.
    Après tout, être utilisé, ça ne le dérangeait pas tant que ça, disait-il, comme il l'avait dit à Pom. Et il réitérait le processus en se disant que si Urie en avait envie, ça ne lui déplaisait pas on plus.
    Plus qu'un objet, n'était-il pas un calque susceptible de copier les envies qu'il n'avait pas initialement ?
    Plutôt à la cuillère à soupe qu'à la cuillère à café, il ramasse les indices pour les manufacturer en moyens de persuasion sous la forme de plaisirs pour l'autre. Peut-être pour ça qu'il se laisse bercer un temps avant d'agir.

    Mais il mit beaucoup de temps avec son voisin. Urie était assez incompréhensible comparé à la majorité de personnes qu'il avait pu rencontrer. Lui, pouvait en connaître beaucoup sur le zombie alors que ce dernier, peu voire quasi rien sur son homologue. Si le jeune homme se sentait le plus impuissant, ce n'était pas sans son T-shirt mais pris dans les bras et filets d'un tel homme.
    Il ne l'aimait pas et c'était sans doute pour cette raison. Comme il n'avait jamais vraiment aimé Est, après tout mais avait quand même réussi à en faire son petit ami. Puisqu'il était utile comme son copain lui était utile. Peut-être en adviendrait-il la même chose d'un homme dont on n'arrive à déceler aucun trait si ce n'est le fait qu'il soit une brute ?

    Lui étant capable de jouer à sa guise avec le zombie, ce dernier n'arrivant pas à se faire accepter donc obéit lorsqu'on le retourna et qu'on lui présenta la mer. La mer étendue de vide mais amer en amour, juste du sel à offrir. C'était la métaphore comme quoi Cassian ne pouvait rien obtenir d'Urie mais il ne la comprit pas et se persuada de le charmer, de lui plaire, d'être apprécié.
    Assez dérouté que rien n'opéra, les joues déjà fort rosées ne diminuèrent pas l'intensité de leur fard puisqu'il était autant gêné qu'envoûté.
    Il voulait prendre ce rôle mais Urie avait peut-être été trop rapide pour qu'il puisse se l’accaparer. Ce fut sans doute pour cette raison qu'un rire sarcastique se fit entendre depuis certaines lèvres mais pas d'autres.

    Les prunelles bridées se fixèrent sur lui tandis que lui n'osait clairement pas le regarder ; de peur.
    Les lèvres fixées entres elles, il n'osait l'interrompre ; de peur de boire la tasse avec lui.
    Mais même bouche fermée, Urie s'arrangea pour noyer le garçon en tentant de briser l'entrave de ses lèvres gesticulant. Jusqu'à le mordre même de sorte à lui faire mal.
    Dans un léger bruit de douleur, il abdiqua un soupir en même de sorte à laisser une place non voulue. Brutalement, les yeux plissés du jeune homme furent réveillées au point de s'écarquiller lorsqu'ils ressentirent la langue se mettre à être manipulée par une autre.

    De manière mécanique sur un son métallique qu'était ce piercing, il se laissa mouvoir par le ballet. Comme une clé qui cherchait à déverrouiller la serrure par des tournis, le jeune homme en fut plutôt vite exténué.
    Alors qu'Urie le tenait encore au niveau de la gorge et lui demandait une flexion digne d'un gymnaste, le baiser qu'il venait de sceller ne dura pas plus d'une minute. Non pas que Cassian détestait ça puisqu'implicitement, il l'avait réclamé pour obtenir plus de son voisin mais il ne tenait visiblement pas le coup face à lui.
    Néanmoins, ses lèvres restèrent sur celles de l'autre avec toujours un filet de bave les joignant et les essoufflements d'un garçon qui ne s'attendait pas à autant d'entreprise d'un seul coup.

    Un jeu dangereux dans lequel il s'enfonçait à coeur joie. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, Cassian n'a pas peur des aventures comme des mésaventures. Il risquait mais peut-être pas très gros. Il ne se jetait pas à corps perdu et attendait de conclure un pacte comme celui-ci avec son prédateur, scellé par le mariage de deux bouches.
    De sorte à pimenter légèrement les choses et alimenter la soif d'Urie, il déposa, à son tour, aucune trace de salive. Juste deux lèvres contre deux autres, quelque chose de chaste comme l'aurait défini Pom.
    Puis il recula. Ou plutôt, il avança vers le rocher où il devait aller initialement.

    Ce n'était pas une manière de prendre la fuite mais plutôt de sorte à attirer.
    Cassian ne suivrait jamais. Si Urie était aussi bestial, il trouverait un moyen de le dompter même si ça devait passer par là.
    À se soumettre.

    Le jeune homme vint à s'abaisser et posa ses genoux contre le sol. Sa position était digne d'un mendiant réclamant plutôt qu'un mendiant offrant mais Cassian pensait plutôt donner de ses services plutôt qu'en recevoir. Il pensait ainsi attirer Urie mais il ne pensait pas que jouer à ce jeu pouvait lui plaire.
    Si Urie venait jusqu'à lui, son égoïsme serait sans doute rempli.
    Afficher toute la signature


    nothing hurts
    cause i'm nothing
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 20 Masculin
    × Age post-mortem : 20
    × Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-Hi
    × Pouvoir : Jurer comme un charretier
    × Croisée avec : Ta mère
    × Logement : ici
    × Métier : Second du roi des vampires
    × Péripéties vécues : 1075
    × Øssements3511
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 30/04/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le scolopendre
    × DCs : Alexiel Etsuko

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreiciSecond du roi des vampires1075351124Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    avatar
    ●Prince of Vampires●
    Clopeur Nocturne

    http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kanekihttp://carnetspectral.pab
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreiciSecond du roi des vampires1075351124Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    ●Prince of Vampires●Clopeur Nocturne
    Terminé
    #37 le 19.11.17 2:50


    Viens boire un p'tit coup

    - Non merci, je n'y tiens pas. -


    Je t’ai observé t’éloigner et mon sourcil s’est levé puis ça a été bien plus fort que moi. J’ai eu un rictus de te voir ainsi et mon soupire s’est transformé en un rire discret presque étouffé.

    « Sérieusement?.. »

    Seulement le prédateur que je suis se lasse rapidement et de te voir t’installer ainsi gentiment au sol sans le moindre mot. Tu ne dis rien, tu n’avances ni recules et cela n’a aucun foutu intérêt. Une étoile de mer qui ne vaut probablement le coup que l’on s’arrête dessus. Comme un félin avec sa souris j’ai joué à te balancer dans les airs jusqu’à t’agiter suffisamment le gulliver pour une réaction. Mais tu es aussi morne que les expressions de mon visage.

    Le jeu est terminé, ça a été amusant le temps d’y butiner et encore, je me demande bien ce que je suis en train de foutre là. Je n’aime guère le tiède, ou le néant. Ils m’ennuient. Et je crois que j’ai mis le doigt sur le terme exacte te concernant : tu me laisses de marbre. Je préfère les fortes têtes au moins il y a un retour, je n’aime pas les fillettes indécises et transparentes.

    Je t’ai fixé à peine un instant et mon crâne a fait un mouvement négatif allant de la gauche vers la droite. J’ai fouillé dans ma poche et en ai sorti mon paquet de clopes -qui heureusement a protégé mes cigarettes- et en ai sorti une. La portant à mes lèvres, je l’ai allumé et j’ai repris mon portable en main pour envoyer un dernier sms.

    Je range ce dernier et m’approche du rocher non pas pour honorer ton égoïsme, bien au contraire. T’ignorant presque je renfile mes rangers à la va vite après avoir bloqué le tube de tabac entre mes lèvres. Je ne prends pas la peine de lasser mes rangers, mon pantalon est trempé et j’envisage simplement de remonter à mon appartement pour me changer directement.

    Et au passage je vais sûrement récupérer Eden en lui proposant une bière ainsi qu’une clope vu qu’il a fait le déplacement… Ça m’évitera aussi sûrement qu’il se foute de ma gueule de me voir tripoter un mioche en me disant que j’abuse de sa passivité terrible. A vouloir gérer ses protégés il va croire que je suis une menace et touche à n’importe quoi.

    Je me suis redressé et j’ai essoré mon t-shirt pour l’enfiler en grimaçant de sa texture et de sa température sur ma peau séchée. L’effet est loin d’être agréable mais je ne vais pas me balader torse nu dans les couloirs de l’agence. C’la dit avec ma tête de cosplayeur il serait difficile de me reconnaître mais sait-on jamais des fois que je tombe sur une sainte-nitouche au balais dans le cul criant au pervers à qui veut l’entendre. Les gens ont tellement vite fait de vous coller des étiquettes sur le cul qu’il vaut mieux éviter de les croiser avant qu’ils ne nous pourrissent inutilement la vie.

    « Perds pas la main, continue comme ça, tu fais un très beau coquillage. » avec un peu d’espoir un bernard l’hermine te trouvera assez mignon et creux pour te prendre en coquille.

    Je t’ai tapoté la tête et fait un signe de main assez expéditif puis je t’ai laissé là. Portant le téléphone à mon oreille après avoir sélectionné Eden dans mon répertoire, je quitte cette pièce, heureusement seul témoin de cet improbable dérapage de ma part... y'a des jours comme ça où tu sais pas trop ce qu'il t'arrive. Je dois avoir les crocs je crois...

    Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires