#11 le 11.07.17 19:58

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 329
× Øssements 986
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kaneki http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
60/100  (60/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 329
× Øssements 986
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire

Clapotis étouffés

- Un Curie, quelle bonne idée! -


Le respect, la droiture, la norme, l’obéissance. Ces mots étaient ceux que je m’étais juré de respecter… faussement. Durant ma vie. Ancien militaire, fils de militaire. Je m’étais conformé à ce que l’on attendait de moi. Les objectifs qui m’étaient fixés devenaient miens et jamais je n’avais fait preuve de rébellion face à mes supérieurs ou mes camarades. Plus je me pliais à leurs attentes, plus je me sentais devenir lisse, faux. Et plus ils adulaient cela. Un simple chien de l’armée, vouée à la réussite certaine, à constamment devoir faire ses preuves pour ne pas être dans l’ombre d’un géniteur qui n’a eu d’égard à ma simple existence.

Un revirement complet de ma façon de faire. J’ai toujours eu cette façon d’être, je ne le laissais simplement pas voir. Le paraître me rendait faux alors qu’intérieurement je devenais aigre, imbus de ma personne et sûr de moi. Ces misérables se faisaient berner par mes airs impassibles, je courbais l’échine, leur laissant croire qu’ils avaient l’ascendant sur moi. Qu’ils aillent tous se faire foutre.

Je sais simplement que ce refoulement ne devrait peut-être pas atteindre cette personne devant moi. Et ses mots me font remarquer que ce que je lui demande est probablement déplacé. Il se pince la lèvre et je détourne les yeux.

J’étais sur le point de m’excuser aussi mais… Le karma a décidé de me faire passer un cycle de rinçage complet.

Une vague assez impressionnante manqua de m’emporter, et recouvrit carrément la tête de mon vis-à-vis. Assez surpris j’avais réussi à ne pas me faire emporter et tentais presque aussitôt de voir si Cassian n’avait pas été happé, ce mec ne m’avait pas l’air résistant. Le champs dégagé de cette eau, je compris pourquoi. Le t-shirt collait à sa peau comme une mue dont il n’arrivait pas à se défaire, son visage avait clairement perdu de quelque chose que l’eau de mer avait essuyé. J’observais silencieusement quelque chose qui me paraissait bien plus vrai qu’auparavant. L’océan avait bouffé son masque et laissait sur mon visage une expression mal à l’aise. Je n’avais pas vraiment pensé à ça.

Un soupire bruyant quitta mes lèvres, je m’agaçais moi-même. J’étais trempé. J’avais poussé dans ses derniers retranchements ce type et la mer venait tout juste de lui lessiver ses airs courtois. Il me demanda d’arrêter de le regarder, je n’eus que peu de mal pour détourner mon regard.

Je secouai les mains, tentant de faire quitter ces perles d’eau de ma peau comme cet instant malaisant. Un bref instant je crois, j’aurais aimé me faire emporter par l’eau pour ne pas avoir à affronter ça. Non pas que cette personne me dégoûte non. Mon impulsivité et ma sérieuse tendance à taquiner ces personnes trop lisses avait pris le pas un peu trop vite sur mes actions.

" C’est moi qui te présente mes plus plates excuses. "

Mon ton est solennel, je n'ai eu que peu à me servir de cette phrase lors de mon vivant au sein de l'armée, mais je l'ai travaillée. C’est la partie la plus facile. Celle où tu prononces le mot excuse, celle où tu exprimes quelque chose qui intéresse les gens. Maintenant il faut justifier. Et se justifier est toujours moins évident que de dire une phrase toute faite, usée et rayée tellement elle sonne creux.

" Je ne sais pas ce que tu caches et ça n’est clairement pas mes affaires… "

Je m’interromps dans ma phrase, quelle est l’excuse si ce n’est que je suis ainsi? Ma curiosité a toujours été malsaine lorsqu’il s’agit du malheur des autres. Il est bien plus simple de se fixer sur quelque chose qui ne nous appartient pas.

" Écoute, mon t-shirt n’a pas pris l’eau, je te propose de le prendre, ok? Je sais bien qu’on ne se connait pas, que c’est probablement déplacé pour toi que je te propose ça mais c’est le mieux que je puisse faire à ce stade… "

Je suis conscient de son malaise face à moi. Je ne mens pas, mon t-shirt est resté un peu plus loin que nous, échappant de justesse à la fausse nature qui voulait reprendre ses droits sur la mécanique de la pièce.

Je m’éloigne de lui, me penche et attrape le tissu noir que j’ai laissé auparavant. Je le secoue un peu pour en retirer le sable, vérifie qu’il est sec et le lui tends. Mes yeux restent à hauteur des siens, je ne jette pas même un oeil à son corps qui se devine en transparence de ces tissus trempés. Une sorte d’échange pour qu’il accepte mes excuses. Je ne suis pas quelqu’un d’horrible. Pas envers quelqu’un qui ne m’a rien fait si ce n’est de vouloir se protéger de mon regard. Avec les balafres qui parcourent mon corps, je devrais probablement avoir cette même pudeur sauf que… je ne les ai clairement pas intégré depuis que je suis mort, alors comprendre celle des autres…

Made by Urie Kaneki

#12 le 12.07.17 20:13

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : keith (VLD) / theodore thatcher (PC)
× Pouvoir : visions
× Logement : ici
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 4551
× Øssements 177
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : Hareng
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
FLOODSHOOTER
http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paper#29740 http://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
29/100  (29/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : keith (VLD) / theodore thatcher (PC)
× Pouvoir : visions
× Logement : ici
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 4551
× Øssements 177
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : Hareng
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
★ FLOODSHOOTER ★
1 ▬ Une potion de vieillissement.
2 ▬ Une potion d'agrandissement.
3 ▬ Un philtre d'amour.
4 ▬ Une potion d'amnésie.
5 ▬ Un potion de changement d'apparence.
6 ▬ Deux potions, soyons fous.

Si 6 :
1,6 ▬ Une potion de changement d'apparence et genderbender.
3,4 ▬ Potions de rapetissement et de légèreté.
2,5 ▬ Filtre d'amour et d'amnésie.

Face ▬ Vol du vent.
Pile ▬ Douce brise.

Face ▬ Encore un aveu.
Pile ▬ Assez.
Afficher toute la signature
Réduire la signature


#13 le 12.07.17 20:13

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : ©ART'N'STICK
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1666
× Øssements 1235
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : ©ART'N'STICK
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1666
× Øssements 1235
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Le membre 'Cassian C. Sanders' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


#1 '6 FACES' :


--------------------------------

#2 'PILE OU FACE' :

#14 le 12.07.17 20:38

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : keith (VLD) / theodore thatcher (PC)
× Pouvoir : visions
× Logement : ici
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 4551
× Øssements 177
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : Hareng
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
FLOODSHOOTER
http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paper#29740 http://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
29/100  (29/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : keith (VLD) / theodore thatcher (PC)
× Pouvoir : visions
× Logement : ici
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 4551
× Øssements 177
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : Hareng
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
★ FLOODSHOOTER ★

jetée aux voeux
L'haussement dans sa voix avait pour effet d'être si inhabituel et insoupçonné pour qu'on ne le respecte pas. Peut-être qu'Urie ne respectait en rien Cassian mais il lui obéit sagement cette fois ce que le pudique remercia intérieurement mais fit une légère courbette à peine vue de sa tête penchée puis aussitôt remontée. 
Par ailleurs, son voisin, tout aussi trempé, ne fit aucun commentaire sur ce qu'il transposait actuellement. En soi, ce n'était pas dégoûtant mais c'était fortement reprochable de voir un corps plus maladif que son teint, sans doute dû aux additifs illicites qu'il subsistait face aux aliments pourtant prescrits pour un ancien mortel tel que lui.

Nonobstant, Urie semblait encore ne pas respecter ces codes qui lui aurait conseillé de dévisager une telle personne. En soi, Cassian en fut soulagé pour cette raison seulement lui; figure de l'évanescence, peu à peu étouffé dans les marées de la convenance des foules dites humaines. Comme quoi, Urie ne se présentait pas comme si indiscret et c'était donc bien plus difficile à définir qu'il aurait pu le croire. Dans tous les cas, le respect ne lui correspondait en rien et cette lacune pouvait avoir ses avantages même si minimes. Le brun essaya tout de même un sourire à la compréhension du jeune homme mais surtout à ses excuses qu'il n'avait pas vu venir, surtout sous ce ton si alambiqué pour un type si patibulaire ; quoiqu'Eden était bien pire et « patibulaire » était l'adjectif qu'on ne pouvait qu'attribuer à lui uniquement.

Quoiqu'une fois dévoilé, Cassian ne pouvait s'estimer plus poli désormais. La tranche du pamplemousse désormais découpée, c'était ainsi qu'Urie pouvait voir la chair du zombie. Chaque tentative pour vouloir aborder le brun était comme cette giclée lorsqu'on transperçait la pulpe du fruit de sa cuillère ; acide mais surtout atrocement amère pour certains. Une autre partie pouvait sans doute apprécier ce côté si peu fréquent de Cassian qu'Eden aurait voulu justement réveillé mais en était jusque là incapable puisqu'hormis des photographies, il n'avait pas trouvé quelque chose de plus véritable sur Cassian.
En soi, sa peur était celle d'être au jour, vivant dans les mensonges intarissables. 

— Non, en effet. Comme ce T-shirt n'est pas à moi. Garde le pour te sécher toi avant tout.

Emprunt de conciliation pour le japonais, il était tout de même assez cru alors que l'autre n'avait proposé que son aide que l'américain ne jugeait que futile désormais. Franchement, un T-shirt bloquerait le froid qui parcourait encore sa peau de porcelaine mais c'était comme recouvrir un citerne avec un opercule ; la vraisemblance cuisante inondait plus les pores de Cassian que tous les frissons qu'il aurait pu ressentir pigmenter son épiderme. La rage silencieuse l'emportait doucement mais son courroux était vraiment médiocre pour qu'on puisse vraiment le discerner. La chose la plus mauvaise qu'il put faire, ce fut de prendre effectivement ce T-shirt sans l'arracher, sans un remerciement non plus. Cela dit, le brun ne l'enfila pas pour autant, préférant peut-être encore se mesurer au destin. Ou juste peut-être pour être trop gentil encore puisqu'il construisit une écharpe avec le tissu qu'il avait dans les mains.

— Garde le.

Il s'apprêta à passer autour de la nuque de l'asiatique son propre vêtement tel une couronne de laurier pour lui décerner encore des louanges hypocrites. Mais le calme fabriquant une couronne était si travaillé qu'il était laborieux. S'il présentait ça comme un trophée autour du cou du brun, ce n'était qu'un vulgaire morceau de carton détrôné du paquet d'emballage de galette à frangipane. 

Encore une fois, les forces de la nature étaient réellement déçues du comportement de Cassian, spécialement, se montrant trop gentil et jamais assez méchamment honnête. Après tout, il n'en avait pas le droit puisqu'Urie s'était présenté comme compréhensif malgré sa précédente indiscrétion. Mais il ne pouvait plaire à tout le monde et être charismatique envers Urie allait contre sa nature et le reste. 
Une bourrasque, cette fois-ci, se présenta pour punir le jeune homme. Son offrande pour se faire passer pour un dieu bénévole fut raté puisque tombée dans l'eau. Maintenant, c'était complètement inutilisable en tant qu'appareil de séchage pour l'un comme pour l'autre. Au moins, le plus grand ne lui aurait pas rendu une tierce fois.

Cela dit, avant qu'il ne s'envole plus loin, le garçon chercha à rattraper le vêtement plus qu'humide et s'éloigna d'à peine un mètre cinq. Cependant, il n'avait même pas fait deux pas que ses orteils se prirent dans une espèce de rocher qui le fit souffrir. Il manqua de tomber lorsqu'il chercha à comprendre la douleur à cloche-pied mais se rattrapa. Une fiole anticipa la chute à sa place, logée à l'arrière de son pantalon. Puisqu'ils n'étaient pas encore en pleine mer mais seulement sur le banc de l'eau, le contenant put s'éclater et laisser le contenu se répandre dans toute l'eau aux abords. Un liquide vermillon s'écoula et Cassian devina qu'il s'agissait de sa fiole d'agrandissement qu'il avait juste acheté pour rendre service à quelqu'un. Ce quelqu'un n'était pas Urie, au départ qui s'en vit asperger contre ses avant-bras mais ses pieds nus pataugeaient aussi dans la dilution provoquée.

Le jeune homme, assez loin, put se reculer à temps en un bond qui fit encore plus mal à son membre endolori. Après tout, il ne voulait pas qu'on le suspecte d'avoir utilisé une potion à cet effet alors que tel n'avait jamais été son but de devenir plus grand. Se fondant en excuses, il ne pensa à hurler pour que l'autre fasse de même. Trop tard, le garçon vit Urie gagner quelques centimètres.
Afficher toute la signature
Réduire la signature


#15 le 12.07.17 21:50

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 329
× Øssements 986
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kaneki http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
60/100  (60/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 329
× Øssements 986
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire

Clapotis étouffés

- Lancé de dés -


"Eat me, Drink me"

1) + 15cm
2) + 20cm
3) + 25cm
4) + 28cm
5) + 30cm
6) + 32cm

Made by Urie Kaneki

#16 le 12.07.17 21:50

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : ©ART'N'STICK
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1666
× Øssements 1235
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : ©ART'N'STICK
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1666
× Øssements 1235
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Le membre 'Urie Kaneki' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'6 FACES' :

#17 le 13.07.17 23:16

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 329
× Øssements 986
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kaneki http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
60/100  (60/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 329
× Øssements 986
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire

Clapotis étouffés

- Du Curie, quelle bonne idée! -


Amer, comme un pamplemousse sur lequel on n’a pas mis assez de sucre. Seulement je n’aime pas le sucre, ni frangipane. Et encore moins pamplemousse. Parfois il y a simplement des possibilités que l’on n’a juste jamais imaginé.

Il y a ces personnes qui vous diront non à tout ce que vous pouvez leur proposer. Par peur de déranger ou simplement par principe. On aura beau leur donner quelque chose avec les meilleurs intentions du monde, elles refuseront. Car accepter quelque chose de la part d’une personne, qu’importe son identité, sa proximité, serait démonstration de faiblesse, d’acceptation. Accepter c’est un peu baisser ses armes face à l’adversité des relations. Et se laisser déborder par ses émotions est peut-être ce qu’il y a de plus effrayant au monde, car elles sont partagées avec un autre parti que vous seul. S’ouvrir, supporter ses sentiments et laisser se déverser la valeur de X d’une autre âme. A quelle peine s’expose-t-on? On ne le saura qu’une fois que le problème résolu, que toutes les valeurs auront été additionnées, soustraites ou multipliées ensemble, dans le bon ordre, avec les bonnes retenues. A une virgule près tout peut exploser, tout peut sembler faux ou tomber parfaitement. C’est un réel casse-tête sur un tableau noir, blanchi par une craie à peine effacée. 

Alors quand l’inconnu que je suis tente de se faire une place dans ton équation, je comprends que tu me refuses. Que tu tentes de reprendre de ta contenance, tes distances. Je te laisse t’approcher, passer autour de mes larges épaules mon t-shirt et je te regarde le plus simplement du monde.

Aucun jugement dans mes yeux, même si peut-être tu y vois déjà tes plus grandes peurs. Tes peurs ne sont pas dans mes prunelles, tes peurs sont dans ce que tu projettes dans ces billes noires qui sont les miennes.
Je cligne des yeux, je ne suis plus d’humeur à chercher plus loin. Car je n’ai pas le temps de courir après des personnes que je ne connais pas, car je sais très bien qu’il faut un temps bien calculé pour réussir à faire sa place auprès de quelqu’un.

La nature mécanique semble jouer contre nous, ton offrande se retrouve trempé et je roule simplement des yeux. Il y a des jours sans, on dira qu’aujourd’hui en fait partie. Et puis, j’ai remarqué simplement les fissures qui se sont dessinées sur ton visage, ces mêmes fissures que je discerne peut-être sur ton torse, sous ce morceau de tissu trempé. Ces formes étranges, plis et autres creux comme le sont nos vies, nos morts.

Je n’ai pas envie de m’arrêter d’avantage sur le sujet, je ne souhaite pas t’ennuyer plus non plus. Le bruit des vagues est revenu s’imprimer dans mon crâne, elles atteignent à présent mes pieds à peine enfoncés dans le sable. L’eau est aussi fraîche que l’atmosphère entre nous, même si je ne peux définir réellement à quel point je t’ai bousculé, à quel point tu es… Effrayé que l’on puisse te voir ainsi.

Qu’es-tu exactement? Je ne sais pas. Si ce n’est quelqu’un qui a manqué de se gaufrer royalement sous mes yeux. Encore perdu dans cet instant je n’ai pas eu assez de réflexes pour te rattraper, éviter que tes pieds s’écrasent dans ce rocher. Je grimace à la simple idée de la douleur que cela doit provoquer. Par réflexe je te conseille quelque chose d’inutile.

" Attention, tu vas tomber! "

Il est parfois plus simple de réagir plutôt que d’agir, je suis à ce stade ou à part faire un pas vers lui ne change rien à la donne. Une fiole tombe, son contenu se déverse. Se mêlant en de longs filés rougeâtres, me rappelant vaguement le sang balafrant une peau irrégulière et mate. J’observe ce liquide sans douter un moindre instant de ses propriété, à mes pieds les quelques tourbillons rougis s’évaporent, perdent en opacité. 

Mes yeux ont suivi le déroulement, fixant mes chevilles que mon jean ne recouvre plus, je relève aussitôt les yeux vers mon vis-à-vis qui semblait plus paniqué que lui de ce qui était en train de se passer.

Je remarquais une légère différence dans mon point de vu, et Cassian me semblait devenu étrangement plus petit. Clignant des yeux je revins bêtement à mes pieds, puis alternai avec le brun.

" Est-ce que… C’est bien ce que je pense? "

Est-ce que ma taille aurait été impactée d’une manière ou d’une autre par le contenu de ce flacon dont les éclats se mélangent à présent au sable?
Par réflexe j’observe mes mains, mes pieds, mon corps ne semble pas avoir changé d’une façon drastique.

Ma silhouette s’est simplement vu améliorée d’une vingtaine de centimètres  dont j’ai secrètement toujours rêvé. Le karma a toujours su réserver des surprises, et même si j’ai poussé ce jeune homme dans ses retranchements le voilà qu’il me récompenserait de mes plates excuses? 

Comme un gamin à qui on aurait offert ce cadeau auquel il n’a jamais eu droit, un sourire s’accroche à mes lèvres et refuse de s’en détacher. Je ne m’attendais pas à ça et suis obligé de chercher Cassian du regard, enjambant les bouts de verres je m’approche de lui et constate bel et bien la différence entre nos tailles qui s’est creusée. 

" … J’ai besoin que tu me confirmes quelque chose, c'est vraiment important. "

Tant qu’on ne me l’a pas dit ça ne peut pas être vrai.

" Ce qui vient de tomber, c’est une potion, on est d’accord? "

Premier point technique à éclairer. Je ne suis toujours pas à l’aise avec la magie, les nécromanciens et ce genre de choses qui existent dans ce royaume. Alors je préfère me pincer et demander qu’on me démente cela plutôt que d’y croire corps et âme.

" Une potion pour grandir… Hein? "

Je cligne à nouveau des yeux, mon sourire est peut-être à peine dérangeant après qu’il m’ait vu avec mon air aussi impassible. Mais qu’est-ce que j’y peux, j’ai besoin de comprendre exactement ce qu’il se passe et surtout, si c’est reproductible, facilement, rapidement.

" Rassure-moi. Il n’y a rien de bizarre qui soit arrivé de plus hein? Je suis bien, juste, plus grand? "

Urie Kaneki, 24 ans, mort, mesure enfin 1m93.5cm. Il y a parfois du bon à crever.

Made by Urie Kaneki

#18 le 14.07.17 13:28

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : keith (VLD) / theodore thatcher (PC)
× Pouvoir : visions
× Logement : ici
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 4551
× Øssements 177
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : Hareng
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
FLOODSHOOTER
http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paper#29740 http://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
29/100  (29/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : keith (VLD) / theodore thatcher (PC)
× Pouvoir : visions
× Logement : ici
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 4551
× Øssements 177
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : Hareng
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
★ FLOODSHOOTER ★
2, 5 → Effet bénéfique.
4, 6 → Effet néfaste.
1, 3 → Effet neutre.

Si bénéfique ;
1 ◯ Amélioration d'un des sens
2 ◯ Octroie un don (⟡)
3 ◯ Aura plus séduisante (Odeur, charisme etc.)
4 ◯ Léger gain de carrure et musculature
5 ◯ Tu choisis n'importe quoi (même dans la liste) !
6 ◯ Tu choisis n'importe quoi (même dans la liste) !

Si néfaste ;
1 ⚫ Tu choisis n'importe quoi ! 
2 ⚫ Tu choisis n'importe quoi !
3 ⚫ Perte d'un des sens (⟡)
4 ⚫ Légère perte de carrure et musculature
5 ⚫ Besoins « vitaux » plus grands (⟡)
6 ⚫ Côté plus vicieux et malveillant

Si neutre ;
1 ◐ Altération de la teinture (⟡)
2 ◐ État d'euphorie intense
3 ◐ Tu choisis n'importe quoi !
4 ◐ Tu choisis n'importe quoi ! 
5 ◐ Traîne une odeur simple mais particulière (⟡)
6 ◐ Rien du tout, en fait.

(⟡) ▬ En gros, ça veut dire que tu choisis quelque chose qui respecte ça. Du genre pour les besoins plus grands, tu peux prendre la soif. Pour l'altération de teinture, des cheveux plus cuivrés ou des yeux bleus (ou les deux). Bref, je te laisse un peu plus de choix... Ou des dés !

PS : C'est que la potion là, je précise !
Afficher toute la signature
Réduire la signature


#19 le 14.07.17 13:28

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : ©ART'N'STICK
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1666
× Øssements 1235
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : ©ART'N'STICK
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1666
× Øssements 1235
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Le membre 'Cassian C. Sanders' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'6 FACES' :

#20 le 14.07.17 14:14

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : keith (VLD) / theodore thatcher (PC)
× Pouvoir : visions
× Logement : ici
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 4551
× Øssements 177
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : Hareng
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
FLOODSHOOTER
http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paper#29740 http://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
29/100  (29/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : keith (VLD) / theodore thatcher (PC)
× Pouvoir : visions
× Logement : ici
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 4551
× Øssements 177
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : Hareng
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
★ FLOODSHOOTER ★

sable incrusté
Si on se reportait aux mots d'Urie au pied de la lettre, il avait dit vouloir laisser son voisin en paix mais n'y avait-il pas un sous-entendu là-dedans pour que Cassian réagisse aussi brutalement ? En effet, il y avait directement compris, de son point de vue, un souhait de ne pas vouloir communiquer avec lui. Ses tentatives de dialogue, peu calculées, avaient sans aucun doute été à l'encontre d'un tel désir. Les vagues de châtiment s'abattant principalement sur lui étaient le signal d'alerte hurlant qu'il n'avait pas entendu. De toute manière, il ne suffisait pas de beugler dans une corne de brume pour qu'il écoute puisque l'américain se fit aux autres par rapport à ses sens.
Un sourire absent chez Urie était le signe avant-coureur que rien de bon n'allait naître et Cassian s'en persuadait uniquement ainsi. Idoine, il ne voyait pas, en revanche, ce qui aurait pu arriver de bon avec lui. Au final, qu'il court après ce T-shirt mouillé était peut-être la meilleure solution pour ne rien aggraver. 

Jusqu'à ce que, oui, la mer devienne rouge. Zarzuela de l'enfer où tous les crustacés semblaient saigner dans cette couleur vermillon ou plutôt tentaient de faire saigner l'autre spectre. L'eau incarnate, maintenant bouillonnante puisque mélangée avec la potion, flotta sur un périmètre assez restreint mais décisif pour Urie qui se vit pris au piège. En soi, la potion n'avait rien de vraiment malsain mais, d'après les sens et ce qu'il avait pu entendre comme parole, rien d'assez direct ne comblait un souhait du japonais ; au mieux il s'en fichait, au pire, ça ne lui convenait entièrement pas.

Si la mer était devenue monstrueuse, l'indifférence du japonais était encore plus cruelle pour Cassian qui ne sut lire directement sur son visage ce qu'il pouvait ressentir face à une telle situation aussi confuse. Les flots rougeâtres semblaient s'être calmés pour ne pas envahir le zombie et s'étaient isolé dans le sable ne lui donnant même pas une teinture digne de celle de l'élixir. Timidement, il regarda le sol alors qu'Urie se rapprochait plutôt que ce potentiel prédateur. Les courants marins s'apaisaient, certes, mais c'était bien pire sachant que cela rappelait une vase immonde que formaient toutes les algues autour d'eux. Voulant se retrouver seul sur une plage, il résidait désormais, comme l'ogre de son film d'animation fétiche qu'il devenait en tant que zombie, dans un marécage rempli de cette dite vase mais surtout de tiges menaçantes et une particulière. Le jonc juste à côté de lui était donc si haut qu'il dû relever les yeux comme il l'aurait pour Nae ou Alex... Non c'était même encore plus haut que Toulouze. Il avoisinait la taille d'Eden et ça, c'était vraiment effrayant.

Pas froussard, il n'hésita donc pas à pencher sa tête à un peu plus de quarante cinq degrés pour mesurer cet homme en face à face. Sa seule crainte était qu'il puisse lui en vouloir ou alors, qu'il puisse le recouvrir d’ecchymoses et d'autres bleus que, impossiblement, Urie lui inflige. Après tout, peu de gens frappaient Cassian pour une raison inconnue alors que ça aurait pu être facile de frapper dans un miroir si friable. Peut-être que sa froideur (plus que laideur puisque lui, ce serait définit ainsi) en cristal effrayait à son tour. Effectivement, l'asiatique hésita et buta sur quelques uns de ses mots pour formuler une question claire à réponse pourtant évidente.

Le maintenant petit en comparaison à l'autre rengorgea plusieurs excuses chuchotées à son intention bien qu'elles ne furent pas si efficaces puisque son voisin ne faisait que constater la chose. Mais surtout, elles étaient plus que futiles lorsqu'il échangea son premier sourire si niais que Cassian ne put paraître incroyablement choqué face à, auparavant, un faciès si mature mais surtout si blasé devant un pudique si enfantin en maladresse et timidité. 
Après cela, le zombie ne put formuler une phrase de plus pendant quelques minutes ce qui laissa à l'autre le temps de se rendre compte de l'ampleur de la potion pourtant diluée. Qu'elle aurait été le résultat s'il en avait pris bien plus ? Son présent mètre quatre-vingt dix serait passé à deux mètres vingt ou pire ? 
Les minutes s'égrenaient et Cassian ne répondait rien, estomaqué non seulement par la marque d'euphorie couplé à celle d'une intimidante hauteur. Puis brutalement, lorsque l'autre évoqua la possibilité qu'il y ait des désavantages, il secoua brutalement la tête avant de répondre, tout aussi perdu.

— Et bien je l'ai jamais testée parce que j'en ai pas besoin, en fait. Mais il semblerait que ouais, ça fasse juste grandir, enfin, d'après ce que j'en vois. Je ne pense pas qu'il y ait des effets secondaires puisque je fais assez confiance au nécromancien qui me l'a vendu.

Tout au moins, c'est ce qu'il espérait sachant qu'aucun signe évident ne se présentait directement à ses yeux. Par la confiance qu'il accordait à un nécromancien de passage à qui il avait acheté des potions aléatoires, il tentait de vendre sa propre confiance à Urie en lui vendant ceci comme un lien sûr entre son vendeur et l'acheteur. Or, il ne connaissait même pas le nom du fabricant de cette fiole obtenue dans une ruelle sombre tout aussi aléatoire de Tokyo. Il fit mine de penser pour persuader Urie qu'il n'y avait aucun souci à se faire ; cependant, il semblait être le plus inquiet lorsqu'il présenta ses excuses derechef :

— Enfin je suis vraiment désolé je pensais pas que ça te rendrait... Ahum... Si grand. J'avais même oublié qu'elle était dans ma poche. Enfin je connais d'autres grands types mais le changement est radical, là.

Pour ne pas dire qu'il ne voyait que l'immense stature d'Urie à présent. Il n'osait vraiment évoquer sa taille actuelle bien qu'il le regardait le plus intensément possible pour y découvrir ses onces d'optimisme qu'il semblait y lire. Sur toute cette pièce-montée d'avantages, le brun aurait pu en profiter pour se faire désirer et retrouver de l'affection mais ne pas lui exposer une part de la vérité était cruelle surtout s'il regardait le rétrécissement de ce qu'il lui restait de vêtements sur son corps. Il pointa ses jambes découvertes et ses pieds sans doute étriqués dans ces appareils de marche.

— Par contre, ton jeans est devenu un pantacourt là. Et puis tu n'as pas mal aux pieds là ? Et... Bon, ton T-shirt, c'était déjà un problème.

Il tendit la pièce de tissu qui avait presque servi d'éponge à l'eau plutôt que le cadavre de l'autre spectre à la potion. Lui n'en fut nullement impacté et se posa quelques questions sur comment aider sa victime à retrouver une apparence plus appropriée pour lui. Soudain, son idée ne fut pas la plus illuminé puisque logique mais c'était bon d'y avoir pensé.

— Attends, bouge pas, je vais chercher un truc.

En contournant prudemment le marécage roux, le brun retourna à son campement où il y avait laisser quelques accessoires dont ses bracelets, autres bijoux, lunettes de soleil, crème solaire, sac à dos... Le zombie semblait si précautionneux tant il s'était paré pour une simple sortie. L'autre visiteur n'avait pris qu'un pack de bières et des vêtements qu'il avait plus vite ôté. C'était audacieux et normal mais au moins, on pouvait dire que l'exagération du petit était sa roue de secours... Ou son handicap, à voir, puisqu'il semblait avoir oublié son charme pour guérir d'une mauvaise potion. Il prit juste cette fiole turquoise qui n'était pas, techniquement, un vrai remède mais aurait pu balayer les contrariétés d'Urie.


— D'habitude j'ai une potion pour annuler les effets mais je l'ai oubliée chez moi. J'ai celle-ci si tu veux, ça fait rétrécir et t'auras pas à sortir comme ça, aussi inconfortablement.

Il regarda sa fiole qui, finalement, aurait pu être encore plus étrange que la précédente et la déboucha avec difficulté. Il voulut la filer à la bouche de l'homme en face de lui, comme pour le nourrir mais ce maintint d'une telle impolitesse et garda le second redoutable flacon entre ses deux mains hésitantes, ne débouchant pas encore le petit objet. 

— Euh c'est moi ou t'as quelque chose de changé ?

Ce qu'Urie devenait le fit hésiter, effectivement, à tendre la l'erlenmeyer.
Afficher toute la signature
Réduire la signature