#1 le 23.05.17 22:10

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1020
× Øssements 324
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-vie http://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487 https://parolesdindecise.wixsite.com/blog

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
20/100  (20/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1020
× Øssements 324
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢



Le monde
n'est pas cruel...
A lazy moment

     Les matins pluvieux étaient toujours les plus difficiles. Bien qu'elle n'ait pas de véritable fenêtre pour s'en rendre compte ni qu'elle pouvait entendre l'éclat des gouttes d'eau contre la vitre ou le toit. L'image qui lui renvoyait l'écran LCD accroché non loin de son lit, branché sur une caméra filmant la ville h24, jouait parfaitement son rôle de fenêtre de substitution dans cet appartement construit dans les sous-sols de l'agence.

Le clapotis de l'eau la réveilla à peine, son qu'elle avait déjà entendu toute la nuit alors qu'elle était restée dans le parc un long moment. Drôle de soirée que la jeune femme aurait bien aimé ne pas vivre de cette façon. Ou ne pas vivre du tout. Malgré que les choses se soient à peu près bien terminées, Etsu regrettait toujours les événements qui avaient eu lieu, lui tombant sur la tête comme une épée de Damoclès. Qui aurait pu dire qu'elle découvrirait son pouvoir destructeur d'une telle façon et surtout avec lui ? Etsu en frissonnait encore, l'angoisse et l'incompréhension n'étant pas complètement parties. Pourquoi il avait fallu que ça tombe sur elle...

Laissant un soupir s'échapper d'entre ses lèvres, la japonaise quitta finalement son lit qu'elle avait réussi à rejoindre sans trop d'encombre. Au cours de son retour jusqu'à chez elle, Etsu n'avait quasiment rien fait disparaître, à part une tasse dans la cuisine et un poster accroché au mur de l'entrée. Ayant repris le contrôle sur ses émotions, elle avait réussi à canaliser un minimum son pouvoir pour ne pas tout désintégrer. Elle avait pu prendre une douche brûlante pour compenser le temps passé sous l'averse, enfiler des vêtements chauds et se caler sous les couvertures pour récupérer un peu. Deux de ses chats étaient venus lui tenir compagnie, se roulant en boule contre elle dans la nuit et aucun de ses colocataires n'avaient croisé sa route. Et il n'était pas dit que les choses se soient bien passés si cela était arrivé.

Sortant enfin de la couche, Etsu se traîna difficilement jusqu'au salon/cuisine pour s'y préparer un chocolat chaud. Une migraine carabinée lui martyrisait le cerveau, conséquence de minutes trop longues passées sous la pluie. Elle n'avait cependant pas traîné sa couverture avec elle, bien que l'envie lui taraudait l'esprit. Mais la peur de la faire disparaître l'avait retenu. Comme à peu près tout d'ailleurs. La jeune nécromancienne faisait attention à chacun de ses gestes, touchant du bout des doigts chaque objet qu'elle s'apprêtait à saisir. Elle faisait également attention à ne pas trop toucher ses chats, alors que son pouvoir ne fonctionnait pas sur les êtres vivants. Révélation que lui avait mis sous les yeux le rouquin agaçant. Pourtant, Etsu ne cessait de prendre des précautions, les picotements dans ses doigts ne diminuant presque pas. Elle allait faire se volatiliser quelque chose d'ici peu de temps.

La lumière éclaira tout l'espace, les cinq chats se chamaillant joyeusement sur le tapis près du canapé alors que leur maîtresse tenta de prendre un cachet contre les maux de tête... qui disparut ! Un petit cri de surprise échappa à la brune, le tube s'éparpillant en milliers de points lumineux et verdoyants avant d'aller se cacher sous la manche de son pull en laine et se coller à sa peau. Et voilà ! Ça recommençait !

- Pas maintenant !

Fatiguée au possible, Etsu eut bien envie de s'étaler sur le sol et se laissait une profonde déprime, ne souhaitant plus bouger d'un pouce pendant plusieurs heures. Seulement, alors qu'elle s'apprêtait à s'accroupir et s'asseoir, un bruit dans le couloir de l'entrée la fit sursauter. Il ne manquait plus que cela. Un de ses colocataires rentrait.

     notes: 609 mots


Afficher toute la signature
Réduire la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8

#2 le 27.05.17 22:27

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 24 Transgenre
× Age post-mortem : 55
× Avatar : Made by Raven
× Appartement : Pucca
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 63
× Øssements 269
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 18/03/2017
× Présence : réduite
× DCs : Lynn Ahern
lémure
http://www.peekaboo-rpg.com/t1589-ekaitz-armo-inserez-titre-cool http://www.peekaboo-rpg.com/t1653-ekatombe

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
13/15  (13/15)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 24 Transgenre
× Age post-mortem : 55
× Avatar : Made by Raven
× Appartement : Pucca
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 63
× Øssements 269
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 18/03/2017
× Présence : réduite
× DCs : Lynn Ahern
lémure

「Le monde n'est ni joyeux, ni cruel. Il est simplement aléatoire 」

Ekaïtz et Etsu
Quand mon réveil sonna, le soleil venait tout juste de se lever. Pourtant, le ciel était bien gris et une légère averse tombait sur la ville. Aujourd’hui était le grand jour, je déménageais enfin. Ce n’est pas que je ne me plaisais pas dans mon ancien appartement mais depuis cette sortie nocturne avec TJ, mon impression d’être suivis à chaque fois que je posais le pied dehors refusait de partir. J’espérais donc, qu’en changeant d’appartement, de colocataires, tout redeviendrait plus ou moins normal.
Ma valise était prête, il ne manquait plus que je me prépare et que je prenne mes nouvelles clefs que j’avais laissé sur ma table basse. Après un rapide aller-retour dans ma chambre, j’attrapai mon sac et sortis de l’appartement. J’avais pris le temps de laisser un petit mot, collé sur le réfrigérateur grâce à un aimant, avant de partir. Me voilà donc, dans les couloirs de l’agence, tirant ma valise dans les escaliers jusqu’à mon nouveau chez moi : l’appartement Pucca. Ce n’était pas bien loin, juste le sous-sol au dessus et je préférais mourir une seconde fois que de prendre l’ascenseur.
Une fois au bon sous-sol, je me dirigeai jusqu’à la porte de l’appartement et glissai la clef dans la serrure avant de la tourner. Je n’ouvris pas de suite la porte afin de me laisser quelques secondes pour réaliser ce que je faisais. Ce n’était certes pas un gros changement mais j’étais quand même prêt à rencontrer de toutes nouvelles personnes, un tout nouveau mode de vie. Après avoir pris une grande inspiration, j’ouvris la porte en grand et m'arrêtai sur le seuil, surpris par la décoration d'intérieur : du rose, partout, les murs, la moquette, partout. J’avais pensé que l’appartement sentirait le bonbon à la fraise mais non, une odeur de nouille envahissait l’intérieur. Ce n’était sûrement pas le genre de décoration qui me viendrait à l’esprit si je possédais ma propre maison mais c’était déjà mieux que le foin et l’odeur d’écurie à Jolly Jumper.

- Bonjour, je suis le nouveau coloc. Ekaïtz.

J’avais prononcé cette phrase sans réellement vérifier si quelqu’un se trouvait à l’intérieur. Je traversai donc l'entrée, ma valise à la main, pour découvrir dans la pièce principale, une jeune femme qui apparemment venait de se réveiller. J'entrai doucement, essayant de ne pas faire trop de bruit afin de ne pas réveiller les autres habitants.

- Je ne suis pas sûr que tu m’es entendue. Je suis Ekaïtz, le nouveau coloc.

Je posai ma valise au sol et m’approchai d’elle, la main tendue.

- Enchanté.

#3 le 30.05.17 18:18

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1020
× Øssements 324
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-vie http://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487 https://parolesdindecise.wixsite.com/blog

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
20/100  (20/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1020
× Øssements 324
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢



Le monde
n'est pas cruel...
A lazy moment

     Le visage du nouvel arrivant ne lui était pas inconnu. Le scrutant d'un regard quelque peu étonné, Etsu l'observa un instant tout en tendant sa main pour répondre à cet échange qu'il instaurait. Quand elle se ravisa soudain, rabaissant son bras d'un geste précipité. Elle ne voulait pas le toucher. Pas maintenant. Pas alors que ses doigts lui picotaient et que son cœur battait aussi fort. La jeune femme sentait cependant que son geste était déplacé, ses joues se colorant de pourpre pendant que son corps se tenait bien droit devant le jeune homme.

- Moi de même.

Sa voix bafouillait légèrement, Etsu se raclant la gorge rapidement alors qu'elle collait ses mains l'une contre elle afin de ne pas toucher malencontreusement à quelque chose et le faire disparaître. Il ne fallait pas qu'elle pense à cela. Elle devait se concentrer sur le jeune homme. Pas sur ses mains.

- Je me nomme Etsu. Excuses pour moi l'accueil, c'est un peu... compliqué ce matin.

Et ce n'était pas peu de le dire. La japonaise se sentait flageolante sur ses jambes tremblantes, son pull lui prodiguait bien trop de chaleur et de la sueur perlait dans sa nuque. Elle était malade, il n'y avait aucun doute là-dessus. Mais dans son état, arriverait-elle à ne pas causer de catastrophe. Secouant énergiquement la tête, la jeune nécromancienne essaya d'affiche un sourire quand Chicago, son chaton blanc, vint se frotter contre sa jambe. Sursautant, Etsu le fixa un instant avant de se souvenir où elle avait déjà vu ce garçon.

- Nous nous sommes déjà croisés !

Ses perles ambrées replongèrent dans le regard du grand brun face à elle, un sourire plus franc s'étirant sur ses lèvres fines.

- Lors de ce vol de papier-toilette, le mois dernier.

La japonaise se souvenait encore de cet événement pour le moins chaotique. Plus aucun appartement n'avait de papier-toilette, de sopalin ou même de mouchoirs. Tout ça à cause de gamins souhaitant fabriquer un château. Du grand n'importe quoi.

Une petite bouffée de chaleur prit la nécromancienne qui resta tout de même debout, son visage n'ayant pas repris une couleur normale. Elle était bien partie pour retourner se coucher. Mais pas avant d'avoir fait le tour de l'appartement à son nouveau colocataire. Enfin, si elle arrivait à lui faire faire le tour sans encombre.

     notes: 388 mots


Afficher toute la signature
Réduire la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8

#4 le 04.06.17 13:44

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 24 Transgenre
× Age post-mortem : 55
× Avatar : Made by Raven
× Appartement : Pucca
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 63
× Øssements 269
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 18/03/2017
× Présence : réduite
× DCs : Lynn Ahern
lémure
http://www.peekaboo-rpg.com/t1589-ekaitz-armo-inserez-titre-cool http://www.peekaboo-rpg.com/t1653-ekatombe

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
13/15  (13/15)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 24 Transgenre
× Age post-mortem : 55
× Avatar : Made by Raven
× Appartement : Pucca
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 63
× Øssements 269
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 18/03/2017
× Présence : réduite
× DCs : Lynn Ahern
lémure

「Le monde n'est ni joyeux, ni cruel. Il est simplement aléatoire 」

Ekaïtz et Etsu
Etsu. Son prénom me disait étrangement quelque chose, même physiquement parlant, j’avais l’impression de l’avoir déjà vu quelque part mais impossible de savoir quand et où. La main toujours tendue, j’attendais qu’elle la sert mais son bras retomba le long de son corps à mi-chemin.

- Je me nomme Etsu. Excuses pour moi l'accueil, c'est un peu... compliqué ce matin.

Je me contentais de hocher la tête, n’osant pas poser de questions afin de ne pas paraître trop impoli. Pourtant, je remarquais que quelque chose n’allait pas et que le sourire qu’elle m’affichait n’était pas sincère. Je ne sais pas si c’était son corps tremblotant ou son front mouillé de sueur qui me mit sur la voie mais je devinais qu’elle ne devait pas être au top de sa forme. J’étais prêt à lui demander si elle avait besoin de quelque chose quand elle se mit à secouer énergiquement sa tête avant de s’écrier :

- Nous nous sommes déjà croisés ! Lors de ce vol de papier-toilette, le mois dernier.

Surpris qu’elle s’en souvienne (parce-que moi non), je ne pus m’empêcher de frapper dans mes mains lorsque les souvenirs me revinrent en mémoire avant de m’exclamer à mon tour :

- Mais oui ! Nous poursuivions un chat ! Au fait, je vois que les éternuements sont passés.

Un large sourire s’affichait sur mon visage. Malgré, les cris et bagarres dus au manque de PQ et tout autre moyen pour s’essuyer, la poursuite de ce chat avait été marqué par un moment assez amusant. Je n’en gardais donc pas que des mauvais souvenirs.
Je fis demi-tour afin de récupérer ma valise et c’est, toujours le sourire aux lèvres, que je me dirigeai de nouveau vers elle en lui demandant :

- Tu pourrais me montrer où est ma chambre ? Comme ça je peux déjà poser ma valise avant de faire le tour de l’appart.

#5 le 03.07.17 17:55

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1020
× Øssements 324
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-vie http://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487 https://parolesdindecise.wixsite.com/blog

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
20/100  (20/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1020
× Øssements 324
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢



Le monde
n'est pas cruel...
A lazy moment

      Etsu souriait avec douceur tout en tentant de ne pas céder à la bouffée de fièvre qui la prenait. Ses jambes se faisaient flageolantes et sa vision plus trouble mais elle ne pouvait décemment pas laisser son nouveau colocataire se débrouiller seul pour l'instant. L'arrivée dans un nouvel appartement était parfois bien compliqué et elle devait au moins l'accompagner jusqu'à sa chambre.

- Viens suis moi, je vais te montrer où il y a de la place.

D'un pas lent, elle se dirigea vers le couloir menant à la chambre de Kell et celle encore inoccupée. Elle ne pouvait pas le mener vers la sienne qu'elle partageait déjà avec Maliva ni vers celle d'Ellioth sans le consulter. Et puis la perceptive d'une chambre seule pourrait plaire à ce nouvel arrivant. S'avançant vers la porte, la japonaise la regarda un instant avec inquiétude, ses doigts la picotant quelque peu, signe que son pouvoir était toujours particulièrement actif. Il ne manquerait plus qu'elle fasse disparaître la paroi. Allons bon ! Craintive, elle se saisit de la manche de son pull qui miraculeusement ne disparut pas et poussa ainsi la porte avant de faire signer à Ekaizt de la suivre.

- Ce couloir mène à deux chambres, commença-t-elle d'une petite voix. L'une est occupée par Kell qui n'est pas là et l'autre est vide. A toi de voir laquelle tu veux prendre.

Lançant un regard à son nouveau colocataire, Etsu se détourna pour lui laisser un peu de place et choisir la pièce dans laquelle il allait vivre quand un autre vertige l'a pris, un violent frisson parcourant son dos. Il fallait qu'elle s'assoit de toute urgence.

- Excuses moi mais...

Elle n'eut même pas l'occasion de terminer sa phrase que ses jambes se rompirent sous son poids, une bouffée de chaleur accompagnant à présent ses frissons. Respirant difficilement, la jeune femme se retrouva au sol, à moitié engourdie et tenta de se redresser en s'accrochant à la première chose qui se présentait à elle. Malheureusement, ce fut la valise de son nouveau colocataire... qui partit en milliers de points verts scintillants. Etsu n'eut ni le temps de pousser un juron ou de s'excuser que tout devint noir autour d'elle, sa tête tapant lourdement contre le sol.

     notes: 374 mots



HRP:
Désolée pour le délai d'attente ;^; je reprends plus activement le rp là (j'espère !) en plus ma réponse est courte. Pardon
Afficher toute la signature
Réduire la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8

#6 le 27.07.17 0:10

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 24 Transgenre
× Age post-mortem : 55
× Avatar : Made by Raven
× Appartement : Pucca
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 63
× Øssements 269
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 18/03/2017
× Présence : réduite
× DCs : Lynn Ahern
lémure
http://www.peekaboo-rpg.com/t1589-ekaitz-armo-inserez-titre-cool http://www.peekaboo-rpg.com/t1653-ekatombe

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
13/15  (13/15)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 24 Transgenre
× Age post-mortem : 55
× Avatar : Made by Raven
× Appartement : Pucca
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 63
× Øssements 269
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 18/03/2017
× Présence : réduite
× DCs : Lynn Ahern
lémure

「Le monde n'est ni joyeux, ni cruel. Il est simplement aléatoire 」

Ekaïtz et Etsu

Je la suivis, ma valise à la main, dans un des couloirs de l’appartement. On arriva rapidement au niveau de deux portes. Deux chambres, dont une était occupée. Il était évident que j’allais prendre celle vide, partager ma chambre avec un inconnu, n’était pas le meilleur moyen pour garder ma vie privée, privée. Pourtant, je n’eus même pas le temps d’ouvrir la bouche pour lui faire part de ma décision que je la vis s’écrouler au sol. Tout se passa très vite, trop vite pour que je puisse réagir. A peine ses jambes avaient lâché que ma valise ne tarda pas à disparaître, sans que je ne sache vraiment comment, et que la tête de la jeune brune cogna au sol. Je me précipitai vers elle, criant, sans réellement me rendre compte, en espagnol :

- Necesito ayuda.

Mauvaise langue, tant pis, s’il y avait quelqu’un dans l’appartement, mon cri l’alarmera. Pendant un moment je me dis que je devrais peut-être la déplacer mais ce n’était pas avec ma force inexistante que j’arriverais à la soulever. Je pris donc le temps d’enlever mon gilet et de le rouler en boule avant de le placer sous sa tête. Puis, je courus vers la cuisine pour prendre un verre d’eau et un torchon que je partis humidifier. En passant le morceau de tissu sous le robinet, je remarquai que mes mains tremblaient. Il faut dire que je n’étais pas un habitué de ce genre de situation et que je n’étais pas certain de comment réagir. Une fois le robinet fermé, je mis quelques secondes pour revenir vers elle. De nouveau à ses côté, je me mis à genou et posai le morceau de tissu sur son front brûlant avant de remplacer le gilet par mes cuisses.

- Réveille-toi s’il te plaît, lui dis-je au bord de la panique.  

Un léger coup d’oeil me fit souvenir que ma valise avait complètement disparu au moment où elle avait posé sa main dessus. Risquais-je de disparaître si je touchais ses mains ? Je secouai légèrement la tête, ce n’était pas le moment de se poser ce genre de questions, une jeune femme s'était évanouie et j’étais apparemment le seul de présent dans cet appartement. J’avais juste à espérer qu’elle finisse par se réveiller rapidement ou que quelqu’un de plus doué que moi vienne s’en occuper.


HRP:
Merci Google Translate pour la traduction de " j'ai besoin d'aide " en espagnol

#7 le 27.07.17 15:13

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1020
× Øssements 324
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-vie http://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487 https://parolesdindecise.wixsite.com/blog

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
20/100  (20/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1020
× Øssements 324
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢



Le monde
n'est pas cruel...
A lazy moment

     Instant primaire et viscérale. Frissons d'effroi et de terreur. Là où le froid et la peur demeure, il ne reste rien d'autre qu'un néant profond comme le pire des gouffres sans fond. Rien d'autre à part les ténèbres et la peur. La solitude et l'amertume. Le doute et la noirceur. Rien. Juste rien.

Le néant.

Etsu n'entendait pas grand chose, son esprit vagabondant dans un endroit qui n'avait pas de nom. Il était là, voletant dans un espace vide de toute chose, à attendre que les choses se passent. Que le corps rappelle l'âme et rattache le tout avec lui, pour qu'à nouveau la vie reprenne, que les membres se meuvent, que la voix porte et que les prunelles ambrées découvrent le monde gris qui l'entouraient. Que tout revienne lentement à la normale, que les ténèbres se dissipent pour laisser place à la lueur jaunâtre de cette lampe qui éclairait malhabilement les murs roses de cette pièce bien trop connue. Instant de flottement. Battements de cils. Brouillard épais et sombre. Les iris de la japonaise redécouvraient à nouveau ce monde dans lequel elle vivait depuis bien des mois.

Mais rien n'était totalement à sa place.

Un bourdonnement sinistre emplissait les oreilles de la jeune spectre qui ne comprenait pas tout ce qui pouvait se passer. Elle sentait son corps étendu quelque part, sa tête reposant sur un tissu alors qu'une voix grave paraissait lui parler. Un chiffon froid passait sur son visage en sueur, sa respiration étant assez lourde et difficile tandis qu'elle peinait à remettre ses idées en place. Déjà, où était-elle ? À l'appartement... oui, l'appartement. Elle était rentrée tard, après la découverte de ses pouvoirs en présence de ce fameux agent secret. Mais après ? Après... après...

Une quinte de toux la prit soudain, une bouffée de chaleur montant de son cou à ses joues alors qu'elle se recroquevillait davantage sur elle-même. Malade. Elle était malade. La pluie était la cause de son état. Elle était restée si longtemps sous la pluie. Si longtemps. La fatigue la prenait violemment. Dormir. Elle avait tellement envie de dormir et de se laisser aller dans les bras de Morphée... mais elle ne pouvait pas... elle ne pouvait pas...

Elle ne devait pas.

La voix résonna dans sa tête. La voix d'un homme. Un homme. Etsu releva un peu les yeux, observant le visage de celui qui était près d'elle. Un homme brun, grand, fin, aux cheveux bruns et la peau pâle. Elle l'avait déjà vu. Mais où ? Où... et pourquoi était-il là ? Elle ne comprenait rien. Plus rien. Juste dormir. Elle voulait dormir. Et oublier. Tout oublier. Une larme roula sur sa joue, puis une autre. Et encore une autre. Etsu pleura, sans pouvoir rien contrôler. Sans pouvoir y faire quoi que se soit. Elle pleura des sanglots silencieux, son corps se recroquevillant encore pour prendre la position d'un fœtus. Pleurer. Et dormir. Pleurer. Et oublier.

Mais elle ne pouvait pas...

La valise avait disparu. Les vêtements étaient chiffonnés sur le sol. Ekaitz. Il venait d'arriver à l'appartement. Il lui parlait dans une langue qu'elle ne connaissait pas. Mais il semblait paniqué. Bien plus qu'elle était démunie. Elle ne devait pas se laisser aller. Pas maintenant. Il devait également craindre pour lui. Craindre qu'il ne disparaisse comme sa valise. Craindre que son état soit grave. Elle devait se reprendre.

Reprends toi Etsu.

- Ekaitz... je suis réveillée... je suis là...


Sa voix était douce et tremblante. Douce et rassurante. Douce et pourtant si faible. Elle pleurait toujours, sans pouvoir s'arrêter. Mais ses lèvres étaient étirées en un petit sourire désolé, un faible rire suivant. Ce n'était pas la meilleure façon d'accueillir un nouveau colocataire.

- Je suis désolée... pour ta valise... pardon...

Son souffle était court mais Etsu faisait l'effort de lui parler. Elle devait montrer qu'elle n'était pas complètement en train de sombrer, pour ne pas le paniquer davantage. Dans le cas contraire, ils ne pourraient pas s'en sortir avant l'arrivée d'un autre de ses colocataires. Et la jeune femme ne savait pas quand et qui pourrait bien arriver. Il ne fallait pas que ce soit Ellioth, il paniquerait bien plus qu'eux. Peut-être Takuma. Etsu soupira fortement, une nouvelle quinte de toux la prenant. Elle ne pouvait pas attendre que quelqu'un vienne à son secours. Il fallait faire quelque chose maintenant.

Son corps était trop faible pour se relever et Ekaitz ne semblait pas pouvoir la porter. Ce n'était pas réellement le plus grave mais cela aurait été mieux si elle avait pu être dans son lit ou sur le canapé. Enfin, elle pouvait parler et lui donner des indications sur la marche à suivre.

- Écoutes moi... tu as du te rendre compte... que j'étais malade... il y a des médicaments... quand le placard de la salle de bain. La boite... bleue... et une couverture dans... le tiroir du canapé... pas besoin de me changer... de place... juste... la serviette sur le front... ça va aller...

Un nouveau sourire. Une nouvelle larme. Des paroles entrecoupées de souffle court et saccadés. Ça irait. Ça irait. Les choses allaient s'arranger.

     notes: 852 mots



HRP:
Inspiration le retour Du coup j'ai répondu hyper vite Sorry not sorry
Afficher toute la signature
Réduire la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8