ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Cinemont a posté un rp libre dans l'allée des cerisiers

    Alexiel Etsuko cherche plusieurs rps pour son personnage deux en un.

    Alexiel Etsuko a posté un rp libre dans l'appartement Kiss

    Urie Kaneki recherche divers vampires pour rp !

    Ao Ishidaru recherches plusieurs liens menant à des rps.

    Event du moment
    Calendrier de l'avent
    du 1er au 24 décembre

    Can't Be Erased

    avatar
    Invité
    Invité
    #1 le 22.05.17 12:10






    Encore une nuit à dormir debout. Une de plus ou de moins, quel est la différence, se dit Takeru. Le visage inexpressif, il regardait par la fenêtre les lumières de la ville du Tokyo des morts. Il passa sa main sur le bas de son ventre, se rappelant de son corps mourant dans le monde des vivants. Le son des secours résonnaient encore dans un coin de son esprit. Mais il s’efforçait à ne plus y penser. Il devait penser à sa nouvelle vie, sa nouvelle existence. Il recula lentement, se tournant face à une caisse métallique sur son bureau. En tant que vampire, c’est la première chose qui est reçu en arrivant dans ce monde. Une caisse remplit de poche de sang du même groupe que lui. En plus de se nourrir normalement comme un mort, il doit supporter, grâce à sa nouvelle vie, de boire du cuivre pâteux sans aucun gout. Il regarda les pochètes, sans aucune envie. Prenant une poche de sang, Takeru enfila son haut qu’il avait enlevé la veille. Mais une fois la main sur la poignet de la porte, il sentait quelque chose d’humide se collant à sa jambe. Son corgis se tenait debout, collant sa truffe contre le jeune mort. Takeru essai toujours de comprendre l’existence de ce chien. Sur le chemin pour venir vivre dans cet endroit, ce chien n’arrêtait pas de le suivre de très prés. Il n’avait pas de maitre, et espérant ne pas se sentir seul, Takeru l’a prit sous son épaule en emménagent avec lui. Même si il ne lui a toujours pas trouvé de nom, il se sentait tout de même heureux en la présence de cet animal. Caressant sa tête du bout des doigts, Takeru le poussa légèrement pour pouvoir sortir sans qu’il le suive. Le corgi resta fixe, regardant la porte dans l’espoir de revoir à nouveau maitre.

    En baillant discrètement, Takeru trainait des pieds dans le long couloir des chambres. Tout le monde avait l’air de dormir sans problème. Takeru s’en voulait de vivre avec ses problèmes et ses tourments. Peut-être qu’il n’était pas le seul au début, mais pourquoi ça prend autant de temps pour lui ? Il s’avança jusqu’à tourner dans la cuisine avec son comptoir américain offrant une vue sur le salon. Personne. Takeru se sentait vraiment seul sur le coup. Mais cela ne l’incommodait pas, au contraire. Il ne veut pas qu’on le voit boire ce poison en pochette qu’il plaça dans le micro-onde pendant quelques minutes. Il était dit qu’un vampire pouvait boire du sang froid ou chaud. Mais dans les deux cas, le goût reste horrible pour le jeune mort. Il  regardait sa poche qui tournait sous la lumière de l’appareil en pensant avec quoi il pourrait le mélanger pour voir s’il aurait meilleur goût. Il pensa d’abord à rajouter du sucre, puis il pensa si il l’accompagnait avec de la viande, ou alors une… Non. Takeru, s’agrippa le ventre avec un air apeuré. A quoi il pensait ? Des choses inhumaines. Irresponsable. Une torture. Il ne voulait pas passé pour un monstre. Sauf, que c’est ce qu’il était maintenant. C’est ce à quoi il ressemblait quand il boit du sang ou quand il en pense. Mais le son du micro-onde le ramena à la raison. Prenant sa poche avec dégout, il se retourna en s’asseyant sur une chaise, regardant ce liquide rougeâtre. Il en prit une gorgée. C’était chaud, mais toujours aussi écœurant. Il se rappela d’une chose, son père disait que les plus mauvais médicaments c’est ceux qui sont les plus mauvais. Il en rigola en remuant légèrement sa poche. Takeru est devenu un vampire malgré lui, il c’est fait mordre parce que la personne voulait lui donner une seconde chance. Il remarqua qu’il n’arrivait plus à dire le nom de ce vampire. Il se rappelait juste de ses longs cheveux blancs comme la neige. Takeru soupira de cette mal chance qu’était le destin et repris une gorgée de sa poche.

    Code by Joy
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 20 Masculin
    × Age post-mortem : 20
    × Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-Hi
    × Pouvoir : Jurer comme un charretier
    × Croisée avec : Ta mère
    × Logement : Appartement au centre-ville avec Eden
    × Métier : Second du roi des vampires
    × Péripéties vécues : 1077
    × Øssements3514
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 30/04/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le scolopendre
    × DCs : Alexiel Etsuko

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreAppartement au centre-ville avec EdenSecond du roi des vampires1077351424Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    avatar
    ●Prince of Vampires●
    Clopeur Nocturne

    http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kanekihttp://carnetspectral.pab
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreAppartement au centre-ville avec EdenSecond du roi des vampires1077351424Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    ●Prince of Vampires●Clopeur Nocturne
    #2 le 22.05.17 15:12




    Can't be erased

    Tard dans la nuit


    Un grognement sourd de mon corps. Quoi? Une fringale nocturne, vraiment? Merde! J’avais pourtant réussi à m’endormir, peut-être quoi, une heure ou deux? 

    Cela faisait déjà quelques temps que j’étais ici. Mes folies nocturnes s’étaient espacées depuis ma rencontre avec Ael. Je ne dirais pas que je dormais comme un loir, non loin de là. Mais au moins je pouvais m’assoupir le temps d’une heure ou deux. Un sommeil rare mais salvateur pour la santé mentale de quiconque ayant subit une mort si violente et inavouable.

    Affalé dans le lit, j’étais allongé sur le flan. Un bras sous mon oreiller, l’autre était appuyé contre mes côtes. Quelques mèches de cheveux me tombaient dans les yeux, qui eux étaient grand ouverts. Ilx fixaient le vide et la pénombre de la pièce environnante. Peu à peu je m’habituais à la noirceur des lieux et ma vision se faisait suffisamment précise pour m’indiquer que je ne pourrai plus me rendormir.

    Je me levais machinalement, me redressant dans le lit je fis rouler mes muscles un à un. Lentement mon corps sortait de sa torpeur. Le fond de l’air était frais, un frisson glissa le long de mon échine. J’envisageais de trouver un pantalon pour remettre par-dessus mon boxer, tant pis pour le haut, à cette heure là je ne devrais croiser personne.

    C’est donc torse nu, avec un pantalon à moitié fermé que je me rendais dans la cuisine, lieu habituellement de vie, mais à cette heure de la nuit il devait être désert. Enfin, pas tellement. Je remarquais une faible lueur ainsi qu’un bruit sourd proche du bourdonnement. Lorsque le « ting » significatif se fit entendre, je compris que je n’étais pas le seul à avoir une fringale nocturne. Passant la tête par la porte j’observais la silhouette qui était là… Qui sait, des fois que je ne veuille pas croiser cette personne en particulier. Seuls le haut de mon crâne dépassait ainsi que mes yeux de lézard. J’étais aussi stoïque qu’un de ces animaux au sang froid. Mais là c’était une tête que je ne connaissais pas encore et puis j’avais vraiment la dalle. Mon ventre émis un grognement qui me fit probablement repérer. 

    Un simple mouvement de la main pour dire « salut », le tout dans le plus grand silence. Je crois que ce mec était en tête à tête avec un de ces repas problématiques. Nécessaire mais foutrement casse-couilles à avaler. Je ne voulais pas le déranger alors je passais dans le frigo pour fouiller dedans et y trouver de quoi me faire un sandwich ainsi qu’une bouteille d’eau. Rien que d’y penser j’avais encore du mal à accepter le fait de boire du sang… Le goût métallique m’était resté en travers de la gorge, c’est comme si, lorsque j’en avais bu pour la première fois, sa texture sirupeuse était venu se déposer sur les parois de ma gorge et ne pouvait en être défait.

    Je secouais légèrement la tête pour arrêter d’y penser. Je n’avais pas CETTE faim là ce soir, non putain. Je préférais me concentrer sur les aliments dont j’avais besoin afin de confectionner mon sandwich. Les posant sur le plan de travail, je me mis à confectionner ma collation en laissant à cet inconnu la possibilité de scruter mon dos dessiné par quelques longues heures de sport. Mine de rien il n’avait pas l’air épais lui.


    MADE BY URIE KANEKI
    avatar
    Invité
    Invité
    #3 le 04.06.17 10:24






    Regardant sa poche de sang, Takeru paraissait ailleurs. Il ne s’était même pas rendu compte de la présence d’une autre personne dans la même pièce que lui. Il sentait le sang coulant le long de sa gorge, provoquant en lui un léger retour épicé. Brulant. Sec. Plusieurs saveurs très étranges se mélangeant. Leurs poches de sang étaient une copie d’un sang humain mais impossible d’être aussi proche de la perfection. Takeru lâcha sa poche, presque vide, sur la table. Soupirant, il s’essuya la bouche espérant que le gout ou l’odeur allez vite disparaitre. Il leva légèrement la tête, apercevant une autre personne. Un homme, de dos, torse nu. Takeru grimaça en pensant aux autres. Voir quelqu’un qui se balade torse nu dans un appartement en colocation, soit il a un problème d’égo, soit il n’a pas honte de son corps. Il avait un dos plus travaillé que celui de Takeru. Le jeune vampire se demanda si c’était son corps original ou bien est-ce qu’un mort peut tout de même prendre des formes même dans ce monde ? Il baissa son regard. Il s’était toujours promis de faire un effort physique mais à cause de son boulot et de ses études il n’avait pas le temps. Et depuis qu’il est ici, il est rarement sortit dehors dans ce Tokyo des morts, mis à part pour prendre sa caisse de faux sang et faire les besoins de son chien dans le quartier. Tout à l’air si différent. Mais il se reprit en se redressant, affichant un léger sourire, regardant le dos de l’inconnu qui avait, entre guillemet, rejoins sa petite fringale nocturne.

    « Tu ferais mieux de te couvrir, sinon tu risques de faire peur à quelqu’un... Ou mourir de froid... Et ça serait un peu con je trouve… Je t’ai jamais vu ici, sans être indiscret tu... T’es un quoi ? »

    Cela fessait un moment qu'il n'avait pas parlé à quelqu'un. Voir cet étrange personnage dans la même pièce que lui l'intriguait encore plus. Il attrapa sa poche de sang qu'il rangea discrètement. Il espérait qu'il ne l'avait pas vu avec son horrible poison.

    Code by Joy
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 20 Masculin
    × Age post-mortem : 20
    × Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-Hi
    × Pouvoir : Jurer comme un charretier
    × Croisée avec : Ta mère
    × Logement : Appartement au centre-ville avec Eden
    × Métier : Second du roi des vampires
    × Péripéties vécues : 1077
    × Øssements3514
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 30/04/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le scolopendre
    × DCs : Alexiel Etsuko

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreAppartement au centre-ville avec EdenSecond du roi des vampires1077351424Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    avatar
    ●Prince of Vampires●
    Clopeur Nocturne

    http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kanekihttp://carnetspectral.pab
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreAppartement au centre-ville avec EdenSecond du roi des vampires1077351424Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    ●Prince of Vampires●Clopeur Nocturne
    #4 le 04.06.17 16:59




    Can't be erased

    Tard dans la nuit

    Ce n’était ni un problème d’égo, ni un problème de fierté mal placée. Juste une nonchalance habituelle mélangée à un « allez vous faire foutre » constant. Rien de plus, rien de moi. Bien évidemment le fait d’avoir un tel corps était appréciable mais ça n’était pas pour cela que j’avais bossé comme un chien jusqu’à pas d’heures. Oh que non.

    Mon sandwich était presque terminé, je fus sur le point de le porter à ma bouche quand la voix de l’autre occupant de la pièce se fit entendre. J’haussai un sourcil et tournai la tête avant de faire demi-tour pour être totalement face à mon interlocuteur. 

    Comment ça, faire peur à quelqu’un? Hey tu t’es vu toi avant d’me dire ça? En quoi avais-je l’air menaçant là tout de suite avec mon sandwich. J’haussai les épaules, impassible bien qu’un bref sourire se glissa sur mes lèvres à l’évocation de la possibilité de mourir. Non clairement, je n'avais pas pour intention de foutre un t-shirt sur mon dos. La flemme.

    « Y’a personne sauf toi et moi ici, et t’as pas l’air plus effrayé que ça...»

    Je croquai dans mon sandwich, j’avais vraiment la dalle ce soir. Trop occupé dans l’enquête sur mes assaillants j’oubliais souvent de m’alimenter. Mais mes sens me revenaient rapidement dans la gueule aux alentours de trois ou quatre heures du matin. J’avais pas envie de terminer la peau sur les os.

    Je m’assis sur le plan de travail dont j’avais poussé les éléments histoire de, je rangerai plus tard. Sa dernière question me laissa en suspens quelques instants, avais-je envie de répondre à ça? Relevant les yeux vers lui, je le considérai en mâchant, profitant de cette action pour surtout donner l’impression que je ne voulais pas parler la bouche pleine. Quand j’eus terminé je repris la conversation.

    « Je suis du même putain de type que toi… »

    Ma réponse était un peu amère. Je n’avais toujours pas digéré cette information et c’était à demi-mots que je l’avouai à haute voix. Je repris aussitôt une bouchée de mon sandwich, juste après lui avoir balancé une information comme ça.

    « Je m’appelle Urie Kaneki. Je suis pas mal occupé en ce moment » - tu m’étonnes - « alors je ne traîne pas trop par ici. Mais je suis arrivé il n’y a pas si longtemps que ça. Et toi? »

    Je lui retournai la question, par simple politesse. Et puis, j'avais envie de me changer un peu les idées, ça faisait un moment que je traînais sur la même affaire, il était temps d'en sortir un peu la tête. 


    MADE BY URIE KANEKI
    avatar
    Invité
    Invité
    #5 le 14.06.17 12:29






    La politesse et les manière pouvaient se mettre dos aux murs avant de se faire fusiller avec ce personnage. Takeru se sentait violenté quand l'autre homme lui parler. Il ne fesait que boire son jus de sang et espérait entamé une simple discussion. Il était arrogant. Mais Takeru ne pût s'empêcher de se souvenir de son ancien travail de barman. Il en a connu des personnes plus arrogantes que lui sous l'effet de l'alcool. "Je suis du même putain de type que toi". Takeru se rappela à la réalité. Cette phrase. Elle est entrée et c'est incrusté dans son esprit. De quel type précis est-il ? Lui qui se considéré encore comme un humain il y a quelques minutes. Est-ce que ce jeune homme a réussi a s'accepter tel qu'il est ? Un monstre ? Ou quelqu'un de normal... Takeru avait l'air impressionné pour un rien. Il "admirait" ce vampire.

    "Takeru Oowa. Je suis mort il y a quelques mois. Et contrairement a toi je ne suis casiment jamais sortis de ma chambre. Sans être indiscret tu... Tu fais quoi pour être si occupé que ça fin... Ce... Ton corps... Non plutôt... Tu as réussi a t'accepté comme tu es au bout de combien de temps ? Désolé si j'ai l'air bizarre juste... Que moi de mon côté j'ai peur."

    Le visage de Takeru se changea pour laisser place a de la peine, de la souffrance. Lui qui cache toujours ses émotions, il sentait en lui quelque chose qui montait. Un débordement. Il voulait pleuré. Mais par respect, et pour éviter dans montrer d'avantage, il se cramponna discrètement la jambe. Il essayait de montrer un sourire malgré cette peine.

    "J'arrive pas à m'accepté comme je suis en fait... Depuis que je suis ici, je  passe ma vie bloquer parce que j'ai peur de devenir quelque chose que je ne veux pas. Tandis que toi tu... Ben t'as l'air de te sentir bien quoi..."

    Takeru lança un léger rire moqueur en gardant se sourire de gène à l'autre vampire.




    Code by Joy
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 20 Masculin
    × Age post-mortem : 20
    × Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-Hi
    × Pouvoir : Jurer comme un charretier
    × Croisée avec : Ta mère
    × Logement : Appartement au centre-ville avec Eden
    × Métier : Second du roi des vampires
    × Péripéties vécues : 1077
    × Øssements3514
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 30/04/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le scolopendre
    × DCs : Alexiel Etsuko

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreAppartement au centre-ville avec EdenSecond du roi des vampires1077351424Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    avatar
    ●Prince of Vampires●
    Clopeur Nocturne

    http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kanekihttp://carnetspectral.pab
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreAppartement au centre-ville avec EdenSecond du roi des vampires1077351424Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    ●Prince of Vampires●Clopeur Nocturne
    #6 le 14.06.17 20:58




    Can't be erased

    Tard dans la nuit

    Encore un tourmenté. Parle pour toi Urie, t’es tellement pas mieux. Je crois qu’il y a mépris sur cette pseudo acceptation. Il se méprend totalement. Mais je suis quelqu’un de stoïque, mes émotions sont mineurs si ce n’est inexistantes sur mon visage. Je suis la neutralité externe, intérieurement je ne suis qu’une putain de ruine et chaque pierre me tombe sur le coin de la gueule depuis mon arrivée dans le monde des morts. 

    Je prends une autre bouchée de mon sandwich en l’écoutant me déballer un peu de sa vie, n’allez pas croire malgré mon air impassible je suis quelqu’un à l’écoute. Enfin, disons que je sais me tenir à côté de quelqu’un en gardant le silence.

    Mon corps? Quoi mon corps? Par réflexe je presse ma main droite contre mon torse en baissant les yeux vers mon nombril. Il est très bien, t'es jaloux? Mais il veut en venir où lui?

    Ha. Très bien j'ai cerné le problème. C'est pas tant mon corps... juste notre nouvelle condition. Je termine mon sandwich. Ai-je envie de répondre à cela? Je crois que moi-même je n'ai pas la réponse. Il continue son monologue suintant de remords. Il me tape un peu sur le système avec son air torturé. Un œil à ma montre, non c'est juste que ça fait trop longtemps que je n'ai pas avancé dans l'affaire. Je tourne en rond sans l'autre grande perche là. Cela dit je l'écoute, je ne perds pas un seul de ses mots et ne le quitte pas des yeux. 

    Je comprends ton angoisse mec. J'ai la même qui me vrille l'estomac depuis que j'en ai conscience, depuis que j'y ai goûté...

    Je quitte le plan de travail et m'approche de lui, tire une chaise et m'assois en face de lui avant de soupirer. Ce sujet ne me plait pas. Mais ce mec m'a l'air au bord de la crise interne. 

    " Tu ne me connais pas. Je ne gère pas la chose comme toi simplement. "

    Je me suis effondré et j'ai préféré me bouffer la main plutôt que de chialer comme un môme quand j'en ai pris conscience. Mais ça tu ne le sauras pas. Personne. Ma faiblesse m'est propre et je ne l'étale pas sur les murs.

    Je m'enfonce un peu dans la chaise et fouille ma poche, en sort un paquet de clopes et un zippo. À part des bestioles ici personne d'autre ne me dira rien si je fume. Je lui tends le paquet s'il en veut une et allume celle que j'ai déjà au bec.

    " Commençons par le début tu veux? "

    J'inhale une grande bouffée de ce nuage toxique, le laisse pénétrer mes poumons. Haha putain de cancer que je n'aurai jamais. Mon pouce se pose sur mon arcade et je repose mon regard sur le gars en face de moi. Le suspens y'a que ça de vrai. Encore une seconde et je rouvre la bouche pour expirer le trop plein de fumée.

    " Je pense que t'as déjà fait tous les pour et contre de ta nouvelle condition... je ne t'apprends rien en te disant que si tu ne consommes pas de sang tu risques simplement de devenir une bête sanguinaire qui n'aura juste aucun respect de ce qu'il consomme ainsi que de la façon dont c'est prélevé."

    Je sens que cette conversation va être longue. Il a l'air de vouloir parler. Très bien tu seras ma BA du jour. 

    " J'en ai fait l'expérience, de laisser la faim me bouffer et de me faire dépasser par ça. "

    Par réflexe je pointe un bout de canine anormalement longue. En effet, j'ai les crocs. Dans les jours qui viennent je vais devoir me repaitre de ce liquide insipide et entêtant. Mais pas maintenant.

    " Le seul truc qui me fait tenir c'est de savoir que je ne veux pas perdre le contrôle une seconde fois... "

    Mon ton est sur celui de la confidence. Je m'appuie sur le bord de la table, me rapprochant de mon interlocuteur j'attrape le cendrier non loin et y tape mes cendres. J'attends ses mots, sa réaction, quelque chose que je guette en le parcourant du regard. Ce type m'a l'air maigre ou maladif, peut-être même les deux, je n'arrive pas à me décider.


    MADE BY URIE KANEKI
    avatar
    Invité
    Invité
    #7 le 16.06.17 1:05






    Refusant la cigarette du vampire, Takeru l’écoutait attentivement. Il comprenait qu’Urie n’était pas aussi fort qu’il en avait l’air. Ne pas vouloir boire du sang est une preuve qu’on fond de lui, il refuse d’être un vampire. Mais malgré cela, il est encore de ce monde. Takeru pensait qu’on fond de ce mec, se cacher un objectif ou une envie. Il était en admiration un instant. Puis, quand Urie le regarda, Takeru se redressa lentement sur sa chaise, fixant sa poche de sang vide.

    « J’ai pas demandé à être ça… On a voulu me sauver la vie… On a voulu me faire moins souffrir... Mais dans le fond… Ce n’est pas le problème d’être dans ce monde en fait… C’est plutôt ce que je suis. »

    Regardant ses mains avec dégout, Takeru les retourna pour les serrer aussi fort qu’il pouvait, comme si il tenait une chaine et qu’il voulait absolument brisée.

    « Je ne suis pas le même. Avant j’étais gentil, intelligent, j’avais peur de rien. J’étais Barman. J’avais des amis. J’avais un rire. J’avais une vie… J’avais des envies… Maintenant, je suis dans un corps qui me refuse toute ces choses parce que... Je… J’ai cette chose qui me brule en moi... J’ai un monstre en moi et c’est ça dont j’ai peur. C’est de ce monstre, parce que je ne le connais pas. Je ne sais pas qui c’est, ou ce que c’est, j’ai peur de sortir dehors et et… Et de de de de faire peur… Je ne trouve pas, ce truc qui me dit… « Bordel mais bouge toi. Elle t’a sauvé. Par une chance incroyable tu peux vivre à nouveau. Regarde… Elle est sortit de son monde pour essayer de redevenir comme avant… Pourquoi tu ne peux pas être la même personne que tu étais dans ton ancien monde bordel… Mais c’est pourtant simple »… Sauf que… Que ce n’est pas simple… (Regardant Urie) J’aimerai avoir la même volonté que toi sauf que tu viens de le dire. Tu ne gère pas la chose comme moi simplement. Désolé je craque mais… Fallait que ça sorte… Je ne suis pas comme ça d’habitudes hein je suis beaucoup plus social que ça… Quand j’avais l’envie de vivre quoi… »

    Takeru se frotta le visage histoire de se réveiller un peu. Puis il percuta sur ce qu’il venait de dire. Sans raison, il déballe tout ce qu’il avait sur le cœur. Son angoisse, sa peur. Lui qui d’habitude est si réservé. Il a du lui faire peur. Il doit même faire peur tout cours dans son état. Maigre, la peau blanche, les cheveux à moitié gras. Plus rien n’allait en lui. Il bloqua ses mains contre la table et lâcha une larme. Pour la première fois depuis sa mort, Takeru sentait en lui l’envie de pleurer. Mais il ne veut pas le montrer.


    Code by Joy
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 20 Masculin
    × Age post-mortem : 20
    × Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-Hi
    × Pouvoir : Jurer comme un charretier
    × Croisée avec : Ta mère
    × Logement : Appartement au centre-ville avec Eden
    × Métier : Second du roi des vampires
    × Péripéties vécues : 1077
    × Øssements3514
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 30/04/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le scolopendre
    × DCs : Alexiel Etsuko

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreAppartement au centre-ville avec EdenSecond du roi des vampires1077351424Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    avatar
    ●Prince of Vampires●
    Clopeur Nocturne

    http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kanekihttp://carnetspectral.pab
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreAppartement au centre-ville avec EdenSecond du roi des vampires1077351424Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    ●Prince of Vampires●Clopeur Nocturne
    #8 le 16.06.17 3:15

    Can't be erased

    - Et glou et glou et glou -


    Pas de clope? Ok, tant pis. Pour une fois que ça n’est pas moi qui taxe… J’ai reposé le paquet sur la table. Est-ce que j’ai bien fait de vouloir faire ma B.A avec ce mec? Il parle tellement.

    Hé bien mon gars, si t’as pas demandé à être ça imagine un peu à quel point j’ai envie de t’en foutre une. Moi je n’ai pas demandé à être comme ça. On me l’a infligé après des jours de supplice à jouer avec différentes parties de mon corps, en kit Ikéa. En me faisant les pires atrocités et… Ha je m’égare. Ta B.A Urie, reste là-dessus après tu ne vas plus suivre.

    Je joue du bout de mon pouce sur ma lèvre inférieure, des marques de mes dents y sont encore marquées. Je me les mords souvent, par réflexe je crois que mon corps cherche ce liquide par tous les moyens possible… Si je mords là-dedans ça me soulage quelques minutes. C’est vain mais c’est la seule chose que j’ai pu trouver pour rester le cul sur une chaise, plongé dans mes recherches.

    Je dois être vachement confortable comme épaule, il continue de parler. J’enfonce mon menton dans ma paume de main pour l’écouter, simplement, soutenir le poids de mon crâne qui est devenu lourd avec la fatigue aussi. Mes cernes tranchent avec la teinte de ma peau plutôt blafarde en ce moment…

    " Pas de soucis. "

    Lui dis-je sur un air faussement courtois. C’est une phrase plutôt bateau… Je n’aime juste pas les gens qui s’excusent de leur malheur. Ils nous le tartinent à la gueule quoi qu’il arrive.

    Je tape ma cigarette dans le cendrier, presque obnubilé par la longue réplique de mon vis-à-vis j’en ai oublié de tirer dessus. D’un mouvement mécanique je porte la clope à ma bouche et aspire une bouffée en réfléchissant un instant à mes mots. Que dire dans ce genre de situation hein? Cette colle que tu me poses. De l’antipathie Urie, c’est ça la réaction à avoir dans ces cas là.

    J’hausse les épaules et me retrouve dans une situation que je n’avais pas vu venir. Il pleure? Et merde.

    " Prends ton temps… "

    Je cache une grimace derrière ma main et me la passe sur le visage. Sa situation est à la fois si similaire et éloignée de la mienne. Si toi tu te sens mort, moi je me sens animée par la rage de latter ceux qui m’ont fait ça.

    " Rester terré ici ne te fera clairement pas avancer là-dedans, dans ton malaise, ta tristesse ou ta peur. On est dans un monde foutrement différent ici, plusieurs « espèces » se côtoient. Pour preuve, t’es pas le seul vampire dans cette pièce et… vu ta tronche les gens ressentiront plus de pitié que de la peur, crois-moi. "

    Ok, la dernière phrase est un peu foireuse.

    " Y’a juste un détail qui fait changer la donne pour toi aujourd'hui. T’as des dents plus longues et tu bois du sang. Bon et t’es mort aussi, mais je vois ça plus comme une seconde vie. Une seconde chance comme tu dis? "

    Je ne suis pas à l’aise avec ce terme. Je gérais très bien ma vie, j’avais pas besoin de seconde chance!

    " T’as une vision juste de ce qu’il se passe. Tu ne dois probablement pas oublier ce sentiment qui te fout les j’tons, juste l’atténuer pour pouvoir faire semblant de vivre normalement. Au début ça sera compliqué mais peu à peu tu prendras le pli. Mais va falloir te bouger le cul, rester enfermer ici alors que t’as des centaines d’années à vivre, tu risques de tellement t’emmerder… Et te bouffer intérieurement. "

    Cela ne fait que depuis peu de temps que je sors de ma tanière… Quel foutage de gueule mes mots. Je suis juste obsédé par la vengeance, t’avais pas pire cas que moi pour chercher des conseils mon gars.

    " Est-ce que par hasard tu me parlerais de celle qui t’a mordu pour te sauver? Je suis assez étonné de la démarche… "

    Et pour cause, y’avait aucune démarche sympa dans la morsure que j’ai subi. Je me lève et avance vers le frigo, en même temps que je me penche pour attraper une bouteille d’eau je lui demande.

    " Tu veux boire un truc pour faire passer le goût au fait? Elles sont plutôt dégueux les poches là… "

    Made by Urie Kaneki
    avatar
    Invité
    Invité
    #9 le 16.06.17 15:31






    "oui il doit resté du DocPepper je crois..."

    Takeru se frotta le visage pour éviter de pleurer a nouveau.

    "Et te parler d'elle... Ha... Elle ne m'a jamais donné son nom. Elle était ravissante. Belle. Les cheveux d'un blanc magnifique. Tu l'aurais vu, tu aurais pensé que c'est une couleur naturelle tellement que c'était d'un blanc pur. On c'est rencontré sur mon lieu de travail. J'étais Barman. Crois moi j'avais une meilleur tronche que maintenant haha. Elle avait l'air dépaysé. Je ne sais pas comment l'expliquer mais elle vaut un truc. Quelque chose d'étrange. Étrange mais un truc quand même. Naturellement, je vais toujours voir les gens. Quand je fesais mes études, j'arrivais à avoir ce contacte et l'aide pour les autres. Toujours a l'écoute. Mais elle c'était vraiment différent. Je l'ai écouté. Et on a passer la journée ensemble. J'arrive encore a me souvenir de son regard. Son rire. J'étais heureux de la faire rire je... Je sentais une certaine satisfaction en moi. Et après... J'ai pas eu le temps d'apercevoir le camion. J'étais concentré a savourer ce moment. Et je suis mort. Fin... J'étais sur le point de mourir. Et elle m'a mordu. Pour abréger mes souffrances. Et depuis que je suis ici, je ne cesse de penser à elle. C'est con parce que je pourrais très bien penser a mes amis ou quoi mais non. Je ne pense que a elle c'est... Je crois que je suis encore vivant parce que je ne veux pas la décevoir. Sinon j'aurais mis fin une seconde fois. Et si tu te poses la question oui elle est morte, encore une fois..."

    Comme il en parler, il revoyait son chemin avec elle a ses côtés. Il repensait a sa chaleur quand elle c'était blotti contre lui. Il voulait la revoir. La reprendre dans ses bras une seconde fois. Mais le son de l'ambulance, les cris, les mouvements de foule, la douleur, la poussière. Tout l'empêcher d'imaginer autres choses quand il repense a elle. Il se rappela des dents se bloquant dans son cou. De cette brûlure inexplicable. Et de ce sang. Son propre sang remontant le long de sa gorge et prendre toute les parois de sa bouche. Il avala sa salive en repensant a ce goût. Se redressa et croisa les bras en regardant l'autre vampire.

    "Je ne te pose pas la question a toi non pas parce que ça ne m'intéresse pas mais je ne pense pas que tu es envie d'en parler... Je voudrais tellement détruire ce qui me bloque Urie. C'est un poison."


    Code by Joy
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 20 Masculin
    × Age post-mortem : 20
    × Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-Hi
    × Pouvoir : Jurer comme un charretier
    × Croisée avec : Ta mère
    × Logement : Appartement au centre-ville avec Eden
    × Métier : Second du roi des vampires
    × Péripéties vécues : 1077
    × Øssements3514
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 30/04/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le scolopendre
    × DCs : Alexiel Etsuko

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreAppartement au centre-ville avec EdenSecond du roi des vampires1077351424Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    avatar
    ●Prince of Vampires●
    Clopeur Nocturne

    http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kanekihttp://carnetspectral.pab
    20Masculin20Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re / Levi Ackerman SnK de Babushka Hi-HiJurer comme un charretierTa mèreAppartement au centre-ville avec EdenSecond du roi des vampires1077351424Féminin30/04/2017complètele scolopendreAlexiel Etsuko
    ●Prince of Vampires●Clopeur Nocturne
    #10 le 19.06.17 1:47

    Can't be erased

    - Et glou et glou et glou -


    J’attrape une canette de Dr Pepper tout en bas du frigo, la fraîcheur de la cannette est agréable contre ma paume. Je me redresse, lui tends la bouteille et m’installe à nouveau face à lui.

    " Tiens. "

    Je le laisse lutter pour ne pas pleurer, pose sa cannette, ouvre la bouteille et en prends une longue rasade. J’ai tendance à oublier de m’hydrater quand je me perds dans mes recherches, dans ce couloir longiligne que sont mes pensées. J’oublie le reste. Je n’ai pas encore bu, j’ai soif, clairement.

    Urie, Urie. Reconnecte, il te répond. Je l’écoute simplement, ce mec n’a carrément pas la langue dans sa poche. Et il n’est pas avare en compliment non plus. " Ravissante, belle, magnifique, pur… ". Tu me filerais son 06? Trêve de plaisanterie. Ce type saurait faire des cocktails des trucs comme ça? Mec pourquoi tu ne l’as pas dit plus tôt, c’est jamais dégueulasse un cocktail en pleine nuit.

    Je lui esquisse un sourire de politesse et pousse un soupire proche du rire lorsqu’il me dit qu’il avait une meilleure tronche qu’aujourd’hui. Non en vrai d’être ainsi inclus dans la confidence m’interpelle. Ce gars m’étale ses états d’âme sans le moindre moment de doute et quelque part ça me met dans une position plutôt délicate, je suis le confident de nuit, un semblable sur qui il semble vouloir s’appuyer. Mais bien sûr, prends-moi pour ta béquille je dirais rien.

    En gros tu me parles de ton crush mec. Tu m’étonnes que tu ne penses plus qu’à ça si tu n’as pas eu l’occasion de l’inviter dans ton pieux. Plus sérieusement… Comment fais-tu pour aimer encore cette personne alors qu’elle t’a transformé et forcé à cette condition de bête sanguinaire?

    Je termine ma bouteille.

    Non, tu ne me poses pas la question et tu fais bien.

    " Je ne pense pas que d’en parler t’aiderait de toute façon. Si déjà maintenant tu as le cafard on va éviter… "

    Torture, sang, meurtre, cannibalisme, meurtre… J’t’assure ton programme est soft Takeru. Tu me donnes juste envie de te foutre des coups de pieds au cul avec ton histoire à l’eau de rose là.

    " Je sais, le poison tout ça, l’impossibilité d’avancer et tout… Mais plus sérieusement bouge ton cul. C’est pas en restant assis sur ta chaise à siroter des poches de sang en chialant sur ton sort que quoi que ce soit va se passer, putain. "

    Le plat de ma main a frappé contre la table. Je me suis peut-être emporté sans y prendre garde. Mes mots habituellement si calmes, désinvoltes ou simplement stoïques ont été beaucoup plus rudes. Mes mots ont été l’exacte miroir de ce que je pensais. Cela m’arrive dernièrement, mon insolence fait des siennes et n’est plus filtrée correctement.

    Je reprends de ma prestance et m’éclairci la gorge. Ce tic si récurrent pour les moments que l’on n’avait pas prévu. Je reprends, plus posément.

    " Ce dont tu me parles c’est surtout une histoire de coeur qui s’est terminée prématurément. Malheureusement y’en a plein des comme ça, ça ne sera probablement ni ta première, ni ta dernière. "

    Je me renfonce dans la chaise en croisant les bras, relève ma main, passe mon pouce sur ma lèvre inférieure. Qu’est-ce que ce type aurait besoin de faire pour enfin se sortir les doigts du cul? Comme si j’en avais la moindre idée. C’est Eden qui m’a fait sortir de ma chambre, de cet état bloqué et pourtant j’y suis encore tellement enfoncé.

    " T’étais barman hein? Tu sais ce qu’on va faire.? On va fouiller les placards là maintenant de suite. Montre-moi un peu ce que tu sais faire. J’ai pas sommeil et je sens que sans alcool ça risque d’être difficile d’être créatif pour trouver quoi te faire faire. "

    Ouais, j’aime bien solutionner par l’alcool. Des fois ça te permet de voir les choses différemment, ou plus débilement. Quoi qu’il arrive ça te permet aussi de relativiser ou pire, sombrer. Mais je suis un peu tête brûlée et pas d’une humeur si horrible que ça. Alors on va faire ça, t’es partant Take?

    Je le fixe en attendant son aval. Allez là.

    Made by Urie Kaneki
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires