Terminé #16 le 26.05.17 13:31

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1856
× Øssements 417
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1856
× Øssements 417
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Le membre 'Etsu Morugawa' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'4 FACES' :

Terminé #17 le 26.05.17 14:31

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 517
× Øssements 1634
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kaneki http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
78/100  (78/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 517
× Øssements 1634
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire




Car la nuit
Les chats sont gris

Tard le soir


Je ne pus m’empêcher de me frapper le front avec la paume de ma main. Tout avait l’air d’un scénario catastrophe digne d’une putain de caméra cachée. Comment ça avait pu me tomber sur le coin de la gueule comme ça? Bon sang y’a des jours où les gens devraient rester enfermés chez eux. Et je ne parlais pas de moi mais de tout le monde autour de moi. Je pestais intérieurement et il valait mieux vue la soufflante qu’elle m’avait lancé auparavant. Elle n’était pas un peu émotive cette fille? Son visage décrivait chaque chose qui lui passait dans la tête, avant même qu’elle ouvre la bouche je comprenais ce qui allait en sortir.

« Bon… Tant pis pour cette idée, à la limite on pourrait essayer de trouver une cabine téléphonique? J’ai plus de poches pour la monnaie par contre. »

Mon idée n’eut qu’à peine le temps de faire son chemin que déjà je voyais le regard de mon vis-à-vis traversé par une illumination. On aurait dit qu’elle avait des visions. Mon dieu, faites qu’elle n’hallucine pas aussi à cause de ses pouvoirs. Tu parles, j’eus à peine le temps de me dire que je devrais peut-être la laisser là et me barrer de mon côté que déjà elle se mettait à courir en me tirant par la main. Mes doigts étaient légèrement compressés entre les phalanges de la demoiselle, par réflexe et surtout pour me rattraper - car cette andouille était partie sans crier gare - j’avais serré ses doigts aussi, le temps de stabiliser mes pas et suivra sa course surprise.

Le fond de l’air était frais et je me le prenais en pleine face, torse et cuisses aussi. Les foulées s’étaient faites rapidement. Je ne pense pas qu’elle est été vraiment sportive, mais elle semblait animée par la fureur de trouver quelque chose rapidement. Au moins elle était motivée, c’était déjà ça. Du coin de l’oeil je la fixais pour essayer de piger.

« Ok, courir en soit ça me va mais vous m’expliquez ce qu’on cherche? »

Car oui, je la voyais scruter les horizons, elle cherchait quoi au juste? Quelqu’un? Quelque chose? Quand on a un plan on le partage avec son partenaire pour être deux fois plus efficace, ça coule de source non? Alors dis-moi ce qu’il se passe dans ta tête et on irait beaucoup plus vite. Je tirais un peu sur sa main pour la calmer dans son ardeur puis extirpait mes doigts des siens en me souvenant que son pouvoir était toujours aussi aléatoire et pas totalement défini.

« On serait beaucoup plus efficaces si je savais à quoi vous pensez. »

J’aurais pu continuer à la suivre, après tout elle n’avait pas l’air d’être folle non plus, je me doutais bien qu’elle n’allait pas me faire traverser le parc juste pour le plaisir de courir trempée, main dans la main avec un gars en boxer. Mais tout de même, un minimum de brainstorming histoire de voir un début de solution, j’en demandais pas des masses là. Aussi je l’avais rattrapée par le bras pour la faire se stopper et l’avait fait se tourner vers moi un peu sèchement. Par réflexe j’avais attrapé ses poignets pour les lui maintenir en l’air.

« Calme, pause une seconde. Vous m’expliquez ce à quoi vous pensez et on bouge ensuite. M’agiter comme ça dans cette tenue va juste me faire choper la crève et à vous aussi... »


Normalement pour que quelqu'un se fixe un peu plus à ce que vous dites, vous prononcez son nom mais là... On était juste deux inconnus en train de courir dans tous les sens et j'avoue que je n'étais pas sûr d'avoir envie de la revoir par la suite. Bien que. Elle me devait un t-shirt, un fute et un portable.

Mon regard se fixait dans le sien. Non je n’avais rien de menaçant à ce moment c’était juste que j’aimais avoir le contrôle et savoir ce qu’il en retourné. Ce qu’à peu près tout le monde aimait aussi. La fougue du poney c’était pas vraiment pour moi.


MADE BY URIE KANEKI

Terminé #18 le 26.05.17 15:05

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1032
× Øssements 358
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-vie http://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487 https://parolesdindecise.wixsite.com/blog

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
20/100  (20/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1032
× Øssements 358
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢



La nuit
les chats sont gris
Miaulements nocturnes

     Ses mains se retrouvaient en l'air, son regard dans le sien, la surprenant grandement. Pour le coup, elle était vraiment en tord. Agir de la sortir et aussi soudainement avait de quoi causer bien des questions à n'importe qui. Elle aurait mieux fait de réfléchir trois secondes et lui exposer son idée plutôt que de partir comme ça au quart de tour sans rien dire. Ravalant sa salive, Etsu afficha une nouvelle moue, plus désolée cette fois-ci sans lâcher les billes sombres du jeune homme face à elle.

- Je cherche quelqu'un. Il est peut-être dans le parc. Lui pourra nous aider.

Gigotant légèrement, la jeune nécromancienne tenta de récupérer ses mains prisonnières des prises du garçon, sans succès. Sa poigne était bien trop forte pour qu'elle ne puisse se libérer dans un mouvement brusque. Quelle genre de scène devaient-ils offrir au juste ? Une femme trempée et un homme à demi-nu au milieu d'un parc désert, un peu trop proche l'un de l'autre. Cela ressemblait trop à un mauvais film.

- Vous faîtes quoi les jeunes ?

Un sursaut soudain prit la jeune femme, sa tête se détournant pour découvrir un homme assez grand qui les observait bizarrement. Et bien, un peu plus de chance pour eux. Gênée au possible, Etsu tenta de ne pas paraître trop étrange aux yeux de l'inconnu, récupéra miraculeusement ses mains avant de lui expliquer la situation.

- Nous sommes tombés dans la rivière et avons quelques... soucis. Si vous pouviez nous aider, on vous en serait vraiment reconnaissant.

L'homme haussa un sourcil étonné, son visage carré se déformant sous l’incongruité de la scène lui faisant face tandis que ses yeux clairs faisaient la navette entre eux. Allait-il la croire ? Ou même les aider ? Rougissant sous l'embarras et crispée au possible, Etsu attendit avec une crainte grandissante les faits et gestes de l'inconnu... qui fourra sa main dans sa poche et en sortit plusieurs ossements.

- Rentrez chez vous les jeunes.

Il s'avança d'un pas puis attrapa la main du brun dans laquelle il plaça les billets pour finalement disparaître comme il était venu, avec son air blasé et son regard soucieux. Le silence reprit ses droits, Etsu remerciant le ciel d'avoir mis cet homme sur leur route tandis qu'un grand sourire s'affichait sur ses lèvres.

- On va pouvoir rentrer finalement.

Les choses s'arrangeaient, enfin. Soulagée, la japonaise laissa un soupir lui échappa, sa main se posant inconsciemment sur son cœur... et sur son pull qui vola en éclats. Les prunelles ambrées papillonnèrent d'ahurissement, de nouvelles constellations se dessinant sur ses poignets à présent à la vue de tous. Tout comme son soutien-gorge vert foncé détrempé. Pourquoi n'avait-elle pas gardé ses mains collées l'une contre l'autre ?!

- Flûte !

     notes: 459 mots


Afficher toute la signature
Réduire la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8

Terminé #19 le 26.05.17 15:47

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 517
× Øssements 1634
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kaneki http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
78/100  (78/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 517
× Øssements 1634
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire




Car la nuit
Les chats sont gris

Tard le soir


Elle semblait avoir recouvré la raison, et c’était tant mieux parce que je n’avais pas envie de m’énerver d’avantage. Si tout à l’heure elle avait cru que j’allais la frapper, là j’allais réellement finir par le faire. Je n’aimais pas m’agiter pour rien, gaspiller de l’énergie pour donner un coup dans l’eau n’était tellement pas dans ma nature. Je suis plutôt du genre posé et réfléchi vous voyez? Sauf quand ça me monte au nez mais bon… Je suppose que ça arrive à tout le monde.

Elle m’expliquait quelque chose que j’avais compris mais je voulais être sûr par avance de ce qu’on cherchait. Un inconnu, une personne de sa connaissance? A quoi ressemblait-il? Des détails. Si j’ai des détails sur son physique ça peut aller quinze fois plus vite. 

« Très bien, commençons par… »

Je la sentais s’agiter entre mes mains, ses poignets tout fins étaient enserrés entre mes doigts. Je ne forçais pas tellement, mais c’est vrai que ma notion du peu était probablement un peu différente pour quelqu’un comme elle. J’allais la lâcher, mais quelqu’un me coupa dans mon élan de bonté. Je tournais aussitôt la tête vers l’inconnu qui venait à notre rencontre. 

Je ne sais pas si c’était un sentiment de malaise qui me parcourait ou quoi, mais d’un coup je me sentis con. Ouais, pas plus, pas moins. Juste con car je tenais les poignets d’une fille en étant à moitié à poil devant elle. Elle était trempée, moi aussi et ça pouvait ressembler à s’y méprendre à une agression. D’un coup mes mains lâchèrent les poignets de la brune et les miennes retombèrent le long de mon corps. J’étais sur le point d’essayer d’expliquer qu’il se méprenait sûrement sur ce qu’il se passait vraiment mais je fus pris de court par ma comparse.

Je soupirais intérieurement de soulagement, qui aurait cru un mec en boxer en plein milieu de la nuit dans un parc. 

Ce fut surprenant mais il fut plus compréhensif que ce que je pensais ou alors, ses pensées étaient toutes autres quand il me remit des billets dans la main. Je le fixais. Un bref instants j’eus l’impression qu’il me fit un clin d’oeil. Je frissonnais. Je touche pas les vieille moi! Putain mais les gens ont vraiment les idées mal placées, pire que ce que je pensais.

Mes doigts se resserrent sur les billets, je les ai froissé sans trop y penser. C’était juste le temps qu’il disparaisse pour que j’évite de m’énerver après quelque chose d’autre. Je devais juste rentrer chez moi et m’habiller. Juste ça. Une main sur le visage je reprenais mes esprit en me frottant vigoureusement les paupières. Si ça se trouve c’était un rêve? Oh oui, tiens je vois une lumière chatoyante. C’est carrément ça. Si j’ouvre les yeux je vais tomber sur… Une fille en soutien-gorge.

« Putain mais t’as recommencé?! »

Sous le coup de la surprise mon vouvoiement était passé au tutoiement. Ok, ça aurait pu être pire mais là elle me sidère. Je la fixe de façon peut-être trop insistante car au bout de quelques secondes je me sens moi-même gêné. Je détourne les yeux. Le sexe féminin avec ses seins… Ok. Inconnue en soutif 1 - Urie 0. Je me plaque une main sur les yeux pour éviter tout déraillement mental et par respect pour elle. Si, un minimum quand même.

« Levez les mains en l’air et collez-les. Tout de suite. Je vais vraiment finir par vous attacher les mains. A ce rythme on sera à poil avant d’être rentrés à l’agence! »

Je retire aussitôt ma main de mes yeux et me frappe le front. La situation me sort vraiment par le nez.

« Ok, j’ai l’argent, très bien. Et maintenant quoi?! Il aurait pu appeler un taxi ce con. On va pas attendre au bord de la rue en levant la main maintenant que vous êtes en soutif et moi en boxer. »


MADE BY URIE KANEKI

Terminé #20 le 26.05.17 17:49

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1032
× Øssements 358
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-vie http://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487 https://parolesdindecise.wixsite.com/blog

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
20/100  (20/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1032
× Øssements 358
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢



La nuit
les chats sont gris
Miaulements nocturnes

     Alors là, c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. La réflexion de trop qu'il n'aurait pas dû dire, ni même murmurer. Entre ça et à la façon dont il avait de la regarder, avec exaspération et colère mettait la jeune femme dans tous ses états. Il était sérieux en lui parlant de cette façon ? En la traitant ainsi ? Il se prenait pour qui au juste pour lui donner des ordres et être aussi contraignant et furieux ? Etsu en avait assez. Il fallait vraiment qu'elle tombe sur le pire des types, à la fois totalement coincé et dur de la feuille pour ne pas comprendre qu'elle n'était pas responsable de toutes ses actions. Heureusement pour lui qu'elle soit une gentille fille, sinon elle lui aurait fait payer ses paroles au centuple.

- Je vous ai dit que je ne le faisais pas exprès !

La japonaise avait explosé d'un coup, ses poings se serrant violemment alors que ses bras étaient tendus le long de son corps. Non, elle ne le faisait pas exprès. Comme si cela lui plaisait de se retrouver en soutien-gorge au milieu du parc, accompagné d'un neuneu peu compréhensif. Elle préférait de loin que Pom vienne l'emmerder.

- Et arrêtez de me parler sur ce ton ! Je suis déjà assez consciente d'être une catastrophe ambulante pour qu'en plus vous en rajoutiez une couche. Je n'ai clairement pas besoin de ça !

Ses joues étaient devenues aussi rouges que des pivoines, sa propre colère grandissant avec fureur dans sa poitrine. Elle pouvait même sentir ses paumes la brûler intensément, preuve que son pouvoir devenait de plus en plus incontrôlable. Il fallait qu'elle se calme, pour ne pas faire disparaître autre chose. Cependant, Etsu était bien trop en colère pour vouloir même retrouver une sérénité quelconque. Elle désirait juste crier sur ce brun trop sûr de lui et vider son sac.

- Franchement vous comprenez quand on vous parle ? Je vous ai dit que je n'avais aucun contrôle sur mon pouvoir. Si vous croyais que cela m'amuse de me retrouver dans cet état vous vous trompez. Alors arrêtez de me parler comme si j'avais douze ans et de me sermonner. On arrivera à rien comme ça !

Et à dire vrai, la jeune femme n'avait plus envie de rien à part rentrer. Et c'était ce qu'elle allait faire. Maintenant ! Une expression froide peignit son visage, ses sourcils déjà froncés se rapprochant encore alors qu'elle encerclait son torse de ses bras, à la fois pour cacher sa nudité partielle et planquer ses mains sous ses aisselles. Elle en avait assez fait pour ce soir.

- Vous savez quoi ? Je vais rentrer de mon côté. Il y a une cabine téléphonique pas loin derrière vous. Vous n'avez qu'à appeler un taxi. Moi je vais rentrer à pied, comme ça nous n'aurons plus à nous supporter.

Elle en avait assez. Juste assez. Entre lui et ses propres pouvoirs. Etsu ne savait plus ce qui l'irritait le plus. Ce qui était sûr était que la soirée avait été désastreuse, qu'elle allait à nouveau avoir un rhume et qu'elle aurait du mal à se gaver de chocolat blanc vu qu'elle faisait plus souvent disparaître les carrés que les manger. Une sacrée soirée pourrie.

- Vous n'aurez qu'à demander Etsu Morugawa à l'agence, pour que je vous rembourse. Après ça, j'espère bien que nous n'aurons plus jamais l'occasion de nous croiser.

Agacée et épuisée, la jeune nécromancienne tourna les talons en poussant un long soupir avant de se diriger d'un pas furibond vers une sortie qu'elle connaissait. Ne plus jamais le voir ni l'entendre. Voilà ce qu'elle désirait à cet instant et il était certain qu'elle le désirerait longtemps.

     notes: 620 mots


Afficher toute la signature
Réduire la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8

Terminé #21 le 27.05.17 2:05

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 517
× Øssements 1634
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kaneki http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
78/100  (78/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 517
× Øssements 1634
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire




Car la nuit
Les chats sont gris

Tard le soir


Ha, merde c’est vrai. Elle est susceptible comme fille. Les mots qui étaient sortis de ma bouche n’avaient pas forcément été calculés dans ce but, parfois je parlais un peu plus vite que je ne réfléchissais. Mais au final lorsque je réfléchissais ça n’était que pour mettre un filtre à mes paroles alors… Je l’écoutais s’énerver, sa voix et son ton avaient changés pour à nouveau sombrer dans la colère, une colère qui m’était destinée. D’accord, d’accord, je l’avais sûrement mérité. Alors égal à moi-même je l’écoutais dans le plus grand stoïcisme possible par ma personne. De temps à autres je vérifiais que ses mains ne bougent pas trop vers moi. Sinon, quoi lui répondre?

Je l’avais saisi que ce pouvoir lui pesait sur le dos, ça il n’y avait pas besoin d’être un expert pour s’en rendre compte. C’était un vrai champ de bataille depuis qu’elle m’était rentrée dedans. Mais me répéter encore et encore que ça n’était pas sa faute et qu’elle ne faisait pas exprès me tapait légèrement sur le système. Ma langue claqua contre mon palais. Vieux tic dont je n’arrivais pas à me débarrasser.

« Me répéter que vous ne le faites pas exprès ne change en rien la merde que ça provoque. »

Mon ton est sarcastique, je n’arrive pas à m’en empêcher, elle suinte le "c’est pas ma faute, ma vie c’est vraiment trop injuste!".

Je fermais les yeux, oui j’essayais de l’ignorer carrément c'était totalement ça.. Là on arrivait au passage où elle me faisait la morale avec un ton un peu maman. Qui sermonne l’autre là? Je retiens un soupire, manquerait plus que ça pour qu’elle prenne feu je crois. Au bout d’un moment ses paroles se transforment en bruit ambiant, j’ai froid. Je m’enserre la taille pour essayer de couper le vent un minimum. Ma posture doit être désinvolte… Mourir ça vous change la donne, car pour moi le respect signifie bien quelque chose, mais je ne me sens plus de l’appliquer à toutes les situations. Je suis mort en ayant suivi la perfection que l’on m’indiquait, en rongeant sur mes propres envies le tout pour quoi? Recommencer de zéro après m’être fait démonter la gueule et démembrer par un groupe d’inconnus. 

Quand mon esprit se reconnecte enfin à la situation je la vois simplement tourner les talons après m’avoir donné son nom. Hé bien tu sais quoi Etsu Morugawa? Rentre bien chez toi. Moi les hystériques qui ne savent pas se gérer ça me passe par-dessus. J’ai vite fait d’aller là où la cabine téléphone se trouve, je compose un des numéros qui est collé près du combiné et j’indique ce que je souhaite ainsi que où je me trouve. On me dit d’attendre à la sortie du parc et on raccroche en m’indiquant que le taxi arrive dans cinq minutes.

Je ne dirais pas que c’est le plus naturellement du monde que je me mis à marcher vers la sortie, parce que rappelons-le j’étais en boxer/basket. Mais j’allais dans la même direction que cette catastrophe ambulante. Je marchais vite, probablement à cause du froid et ne tardais pas à arriver à son niveau, la dépassant rapidement histoire d’éviter de me prendre une seconde salve.

Cependant, mon côté bon prince allait me perdre, elle était un soutien-gorge en plein milieu d’un parc. C’était dangereux et je ne voulais pas avoir un viol sur le dos pour terminer ma soirée. Sans tourner la tête je balançais à la volée ma proposition.

« Le taxi est là dans cinq minutes. Ne soyez pas idiote et prenez-le avec moi. Ce serait bête qu’il vous arrive un truc en plus ce soir. »

Ou qu’un pauvre citoyen tombe sur toi et ta galère de pouvoir… Oui bon, celle-la je la gardais pour moi, on n’allait pas non plus jeter de l’huile sur le feu hein. Mais sérieusement, un mec à poil c'était déjà assez.


MADE BY URIE KANEKI

Terminé #22 le 28.05.17 11:07

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1032
× Øssements 358
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-vie http://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487 https://parolesdindecise.wixsite.com/blog

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
20/100  (20/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1032
× Øssements 358
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢



La nuit
tous les chats sont gris
Miaulements nocturnes et lumières éphémères

     Ses doigts la picotaient beaucoup trop, lui donnant l'impression qu'elle pourrait faire se volatiliser un bâtiment tout entier si elle venait à juste l'effleurer. Etsu n'arrivait juste pas à calmer ces démangeaisons, tapotant ses doigts sur sa peau de plus en plus froide alors qu'un nouveau éternuement passa la barrière de ses lèvres. Il fallait qu'elle rentre au plus vite si elle ne voulait pas se retrouver avec un mal de crâne atroce le lendemain. Surtout qu'elle avait déjà avalé la moitié restant du paquet de médicaments qu'elle avait trouvé. La japonaise soupira, un courant d'air lui glaçant le sang tandis que sa bouche se déformait en une grimace désabusée. Elle aurait mieux fait de ne pas sortir.

Un sursaut la prit soudain, la voix du jeune homme à quelque mètres derrière elle s'élevant dans la nuit. Il lui proposait de prendre le taxi avec lui... après qu'il lui ait parlé de cette manière bien trop odieuse à son goût. Ce garçon devait avoir un sérieux problème de contrôle pour s'emporter aussi facilement... bien qu'elle aussi ait légèrement dépassé les bornes en lui criant dessus avec force. Enfin, la situation avait fait qu'ils se retrouvent comme ça, à se bouffer le nez. Mais Etsu n'était pas certaine que dans d'autres circonstances, leur rapport aurait été meilleur.

Se tournant pour mieux le voir et lui répondre, la jeune nécromancienne lui lança un regard bien plus calme qui n'y paraissait, sa colère ayant été relégué au second plan. S'énerver à nouveau n'était pas une bonne idée et la fatigue faisait qu'elle commençait sérieusement à en avoir assez de tout ça.

- Il ne vaut mieux pas. Je risque de faire disparaître le taxi tout entier dans mon état. Et je ne suis pas certaine que vous souhaitiez vous retrouvez impliquer dans ce genre d'affaires.

Pour tout dire, la japonaise se demandait même si elle n'allait pas faire disparaître quelqu'un. Prendre ce risque n'était pas du tout dans ses plans et rester davantage avec ce garçon ne lui faisait pas du tout envie. Mieux valait qu'elle rentre de son côté.

- Vous n'avez pas à vous en faire pour moi, ce n'est pas la première fois que je rentre aussi tard. Je saurais me débrouiller. Même dans cette tenue.

Ses bras se serrèrent sur son soutien-gorge, le cachant un peu plus alors qu'elle reculait d'un pas et reprenait la direction de la sortir. Sans même laisser le temps au brun de répondre, elle s'en alla vers la sortie du parc et sortir de son champ de vision tout en espérant ne pas le croiser dans les heures à venir. Car vu son air hargneux et bourru, il risquait à coup sûr de frapper à sa porte dans les jours qui suivaient pour réclamer son remboursement. La jeune femme soupira avant de s'engager dans une rue au pas de course, zigzagant entre les passants qui la dévisageaient avec ahurissement. Mais pourquoi elle avait quitté sa chambre ?

     notes: 493 mots


Afficher toute la signature
Réduire la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8

Terminé #23 le 29.05.17 15:37

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 517
× Øssements 1634
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1802-urie-kaneki http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
78/100  (78/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 20 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuki Urie - Tokyo Ghoul:re
× Appartement : Michalak
× Métier : Au chômage
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 517
× Øssements 1634
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 30/04/2017
× Présence : complète
vampire




Car la nuit
tous les chats sont gris

Tard le soir

Ses mots étaient beaucoup plus calmes que précédemment, s’était-elle résignée à ce qu’il se passait? Probablement, ce pouvoir en aurait rendu plus d’un dingue. Allez, rentre dans le taxi avec moi, on sera vite à l’agence et tu pourras aller te coucher pour faire comme si de rien n’était, hm? Ha, non. A ma grande surprise elle préfère encore rentrer par ses propres moyens. Je ne vais pas te retenir très chère. Tu veux galérer, tartiner un peu plus ta vie de « c’est trop injuste », je te le laisse avec grand plaisir. Chacun sa merde comme on dit.

Je continue sur ma lancée, je ne vois pas quoi rajouter d’autre et je n’ai clairement pas pour habitude de courir après les gens. Encore moins ceux que je ne connais pas. Elle me disait qu’elle saurait se démerder, accordé. Au pire ça n’était plus mon problème du tout. Je n’allais pas la forcer au risque de voir autre chose disparaître sous mes yeux. Non. Moi aussi j’en avais eu assez pour la journée. Quand on ressort lessivé comme ça et avec des fringues en moins c’est qu’il est temps d’aller se pieuter. Ou de fumer une clope. Je soupire bruyamment. Mes clopes putain. Non, c’est bon, je les ai laissé sur le bureau avant de sortir. Faire du sport pour se bousiller les poumons juste après… 

Depuis que j’avais croisé Ael je travaillais sur mes émotions, sur chaque détail qui pouvait influencer mon humeur. Crois-moi que si j’allais la voir là elle aurait du boulot. Cette histoire m’avait gonflé mais bon, je n’aimais pas me reposer sur les gens alors je me poussais un peu plus intérieurement pour réussir à me détacher de ce sentiment d’énervement. 

Jusqu’à ce que j’entre dans le taxi qui m’attendait à la sortie je prenais de grandes inspirations par le nez. L’air frais ainsi que l’environnement beaucoup plus calme -depuis qu’elle s’était éloignée de moi- me paraissait d’avantage enclin au calme. Et même si le chauffeur de taxi me regarda bizarrement une fois montée à bord, je pus rentrer sans encombre jusqu’à l’agence. 

Quelques regards insistants et interrogateurs se posèrent sur moi le temps que j’accède à mon appartement puis à ma chambre. Je leur rendais ces regards avec énervement. Ces cons me cassaient tout le boulot que j’essayais de faire, qu’ils aillent se faire foutre. Aux grands maux les grands moyens, je préférais terminer ma journée sur une douche pour me remettre les idées en place. 

Seul point positif de la soirée : je n’avais plus qu’un boxer et des baskets à retirer pour profiter.


MADE BY URIE KANEKI